in

Le Magma RDTA… On l’a rêvé, Paradigm Modz l’a fait !

Les atomiseurs RDTA ou drippers à tank ont la grosse cote en ce moment, Nectar et Avocado en tête. Cet engouement est loin d’être injustifié puisque ces atomiseurs sont souvent élégants et plutôt performants. Assez fan également du principe RDTA, je dois néanmoins avouer chercher encore le compromis entre un Haze moche et fragile, un Avocado conçu avec les pieds et jouant au yoyo avec ses valeurs de résistance et un Theorem transformant mes boxes en mini-barbecues portatifs par ses montées en température aussi rapides que mortelles.

01 - porkyLe coup est venu de derrière, je ne l’ai pas senti venir. C’est lors d’une balade innocente sur la Toile que je suis tombé sur la terre promise, au grand dam de Porky (le cochon-tirelire) qui n’a pas eu le temps de dire “ouf” avant que l’objet de convoitise ne se retrouve ajouté au panier et commandé sans réfléchir, comme par réflexe. Un Magma RDTA à peine sorti des ateliers de Paradigm Modz ! Pensez bien que je n’allais pas le laisser filer, celui-là.

– C’est quoi ces granulés rouges que tu enfournes, Porky ?
– Rien. C’est rien, ça te regarde pas.
– C’est des protéines, Porky ? Tu veux devenir Spider-Cochon ?
– Nan. C’est de la mort-aux-rats.
– Arrête ça tout de suite, Porky.
– Nan.
– On part aux urgences vétérinaires, Porky. Tout de suite.

Découverte du Magma RDTA

Le Magma RDTA se présente dans une grosse boîte pas terrible, déjà visible au travers d’un hublot de plastique transparent taillé dans le couvercle d’emballage.

02 - box

L’ouverture en mode tiroir de la boîte révèle un flacon à aiguille de plastique souple, un sachet de pièces de rechange contenant des joints toriques et une vis de pôle positif, un tank Pyrex de rechange, un gros drip-tip d’acier et… Le Magma RDTA, ici en finition “gun metal” !

03 - goodies

La bête est proposée comme son cousin le “reborn” en 24 mm de diamètre pour une hauteur de 47,5 mm hors drip-tip. L’ajout du tank l’éloigne quelque peu du look traditionnel de la famille Magma dont seule la bague d’air-flow à trous subsiste, pour un résultat esthétique tout de même très réussi, en tous cas à mon goût ! ;-)

Assemblage du Magma RDTA

Contrairement aux drippers de la famille, le Magma RDTA s’avère plutôt complexe à démonter, comportant pas moins de 16 pièces. La photo ci-dessous n’en montre cependant que 14, les isolants PEEK du plot positif et de sa vis de serrage étant restés en place.

04 - pieces

Nous avons donc de gauche à droite sur la rangée du fond : le tube constituant les parois de la chambre de vaporisation, le top-cap, l’adaptateur de drip-tip 510, le drip-tip 510 fourni et le drip-tip propriétaire d’un diamètre de 16 mm.

Sur la rangée du milieu, toujours de gauche à droite : l’axe de serrage du tank, le tank Pyrex, la base, la bague de réglage d’air-flow, le bottom-cap, la bague de verrouillage du tank.

Au premier plan également de gauche à droite : le réducteur de chambre pour l’utilisation en simple coil, le plot positif, la vis de serrage du plot positif plaquée argent.

Le tank et la base

05 - build_01

Le tank pyrex est de bonne facture, épais et adouci pour ne pas couper. Il se place facilement sur une base d’acier 304 lourde et bien finie malgré quelques traces d’usinage, incrustée de deux petites billes sur ressort destinées à maintenir la bague d’air-flow et à faciliter la rotation de cette dernière.

L’axe de serrage et le bottom-cap

L’axe de serrage se visse au filetage intérieur du bottom-cap pour ensuite trouver celui de la base. Le serrage n’est pas ici d’un agrément sans limite puisqu’il faut saisir le filetage extérieur du bottom-cap pour l’effectuer, au risque de fines coupures sur la base du pouce et sur la tranche de l’index.

06 - build_02

Comme on peut le voir sur la photo ci-dessous, la base est percée latéralement de deux orifices d’air-flow d’un diamètre de 4 mm aboutissant sous l’emplacement des coils en un dispositif en tous points semblable à celui du Magma “reborn”.

07 - build_03

A cet instant du montage, le tank Pyrex peut encore glisser sous l’effet d’une traction ferme vers l’arrière comme le montre la photo ci-dessous, prise quelques heures après la précédente comme l’auront remarqué les plus attentifs.  :yes:

07b - build_03b

C’est à mon avis une des options les plus remarquables de ce RDTA, seul de ceux que je connaisse à offrir cette facilité essentielle pour un remplacement de mèche aisé, ne nécessitant pas le dévissage du plot positif. Le montage du bottom-cap s’achève par le placement de la bague verrouillant le tank.

08 - build_04

La base et le plateau de montage

Le plot positif est placé dans son isolant PEEK puis fixé par la longue vis plaquée argent insérée par le connecteur 510 de la base dont il constitue l’écrou. Le plot négatif est de son côté taillé dans la masse et surplombe légèrement la cuve. On remarque ici que les plots sont décalés par rapport aux arrivées d’air-flow, ce qui laisse augurer certaines difficultés lors du montage d’une bobine de résistif censée se trouver juste au dessus de ces arrivées d’air.

09 - build_05

L’orifice visible à gauche devant le plot négatif permet le remplissage du tank à l’aide du flacon à aiguille fourni ou d’une pipette suffisamment fine. Aucun bouchon n’étant prévu pour l’obstruer, on peut imaginer que diamètre sera assez faible pour éviter que le liquide ne s’échappe lors de mouvements imprimés à l’atomiseur.

Le réducteur de chambre et la bague d’air-flow

Le réducteur de chambre constitué de beau plastique jaune thermo-résistant est aussi difficile à monter qu’il ne l’est à démonter. Le diamètre de ses deux courtes pattes s’avère tellement voisin de celui des wick-holes que le mode bourrin reste l’unique solution pour le clipser correctement sur la base. Inutile donc de songer à l’extraire fréquemment, par exemple pour remplir le tank facilement en configuration simple coil ! Ce réducteur récalcitrant présente cependant un orifice médian permettant d’amener un flux d’air supplémentaire en configuration simple coil lorsque la bague est réglée en position de libération des deux air-flows.

10 - build_06

La bague de réglage d’air-flow autorisera un réglage de flux d’air de très aérien à assez aérien tant en utilisation simple que double bobines grâce à ses trois groupes de trois trous de diamètre 4, 3 et 1,5 mm. Elle trouve facilement les petites billes de maintient prévues sur la base et tourne aisément pour obtenir le réglage souhaité.

11 - build_07

Par une bizarrerie voulue ou non par le concepteur, il peut arriver qu’une position de réglage d’air-flow place une des petites billes en face d’un trou non utilisé. Le maintient de la bague n’est alors plus assuré correctement, il faut jouer d’un rien de rotation pour replacer une partie pleine de la bague sur la bille afin d’éviter qu’elle ne flotte.

La chambre de vaporisation et le top-cap

La chambre de vaporisation, fier cylindre d’acier 304 épais, lourd et parfaitement usiné se place sur le double joint torique situé en haut de la base. Comme on peut le voir, les concepteurs de chez Paradigm Modz ont définitivement réglé leur aversion pour les joints toriques et en mettent désormais absolument partout.

12 - build_08

C’est donc sans surprise que l’on placera le top-cap sur le sommet de la chambre de vaporisation, en prenant soin de ne pas pincer le joint torique qui le maintiendra en place.

13 - build_09

Les drip-tips

Le sommet béant du top-cap nécessite un adaptateur pour accueillir un drip-tip standard. Celui fourni est de Delrin et tient en place grâce à un… Joint torique !

14 - build_10

15 - build_11

Le large drip-tip propriétaire n’a nul besoin d’anneau de Delrin pour se placer au sommet du top-cap et donne au Magma RDTA un petit air de machine de course plutôt sympa.

16 - build_12

Le résultat

Ouf, nous y voilà ! L’atomiseur est remonté, prêt à servir. Craignant de le trahir par une nouvelle photo floue ou mal éclairée, j’ai préféré pomper une des rares images du Web montrant le Magma RDTA “en pied”. J’espère que la boutique Zenovap d’où vient l’image de ce bel atomiseur comme d’ailleurs l’atomiseur lui-même ne m’en voudra pas !

17 - built

Coiling du Magma RDTA

Considérant les caractéristiques généreuses du Magma RDTA, j’y suis allé direct avec un simple coil de Tiger Wire 20 Ga affichant 0,22 ohm, autrement dit du lourd et je n’ai pas tardé à déchanter.

18 - coiled

Comme déjà signalé, les plots positif et négatif ne sont pas situés à égale distance des air-holes, ce qui oblige à une gymnastique d’orfèvre pour réaliser un épaulement sur la patte négative du coil afin d’obtenir un placement de bobine correct.

D’autre part, on se rend compte assez vite d’un écartement des plots trop important pour la position rapprochée des wick-holes. Une bobine comme celle de la photo sera donc presque trop large pour permettre à la mèche de coton la traversant de plonger dans le tank sans contrainte d’écrasement nuisible.

Enfin, le faible diamètre des wick-holes interdit le passage de grosses mèches de coton, limitant par suite le diamètre des bobines résistives.

C’est donc après pas mal d’ajustements, de tirages et de poussages de coil que j’ai enfin réussi à tirer une taffe du Magma RDTA. Je n’ai cependant pas conservé ce montage en Tiger très longtemps, vaincu par une assez forte élévation de température et une vape devenant rapidement sèche, en limite permanente de dry-hit.

Pour la seconde tentative, j’ai opté pour un montage sur 7 spires en 3 mm de diamètre de Kanthal 0,8 mm affichant 0,30 ohm, garni d’abord de coton japonais puis de coton cardé posé sur deux tronçons de câble d’acier plongeant dans la cuve.

19 - coiled_2

Ce dernier montage s’est avéré opérationnel, permettant je pense de vaper ce Magma RDTA dans des conditions d’appréciation acceptables avec il est vrai une sélection de liquides à 80% de VG particulièrement exigeante.

A mon avis…

Le plaisir de découvrir ce Magma RDTA a été un peu gâché par les difficultés rencontrées lors du coiling, tant au niveau du placement de la bobine résistive qu’au niveau de la garniture en coton. Le plateau asymétrique et le faible diamètre des wick-holes rendent ces opérations fastidieuses et peut-être rédhibitoires pour une première acquisition de ce type d’atomiseur.

Le montage en Tiger Wire comme celui en Kanthal ont tous deux montré les impressionnantes qualités gustatives du Magma RDTA avec des garnitures traditionnelles de coton japonais et de Fiber Freaks. Le rendu des saveurs est largement à la hauteur de celui des version RDA du Magma, les volumes de vapeur délivrés sont hallucinants et tout aurait finalement été pour le mieux dans le meilleur des mondes si ces deux montages n’avaient tous deux fini par produire des dry-hits après quelques rechargements de tank.

Le montage à base de câble permet de “chain-vaper” du “high VG” à des puissances situées au-delà de 50 watts sans échauffement excessif de l’atomiseur et c’est sur ce type de vape que le Magma RDTA éclipse à mon avis définitivement ses challengers Haze, Avocado et Theorem. Le bilan reste donc largement positif puisque malgré quelques difficultés de mise en oeuvre, Paradigm Modz nous propose ici une redoutable machine à vaper qu’il faudra juste apprendre à apprivoiser.

20 - setup
Tres Equis et Magma “tank”, 100% pinoy !

Bonne vape à toutes et tous en RDTA !

Votez pour cet article

1 point
Grand contributeur

Ecrit par Nesquick

Fonction sur le navire : Gabier promu Lieutenant de vaisseau - Nesquick, dans la vape depuis 2013, intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

39 Comments

Laisser un commentaire
  1. Bien le bonsoir le motard

    Toujours un plaisir de te lire . J’ai l’impression que sur les atos tanks , tu n’arrives pas à trouver ton Grâaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaal , comme tu as pu le trouver sur dripper avec le Darang .
    Il y a toujours un truc qui te chiffonne . Je me contente de trucs simples mais je ne suis pas un perfectionniste comme toi . Peut-être qu’un jour tu le trouveras .

    • LO l’ex brise-fer,

      Mon petit arsenal à vaper contient désormais largement de quoi faire même pour quelqu’un d’exigeant et de versatile…

      J’imagine ne pas juste rechercher un bon ato qui fait le taf sans me gonfler mais être passé sur un plan proche de la collection…

      Ça s’arrêtera un jour ! :yes:

    • Une belle brochette de super musiciens ! Je ne connais ce groupe mythique que par ouï-dire, il a ses fans indéboulonnables…

      Jannick Top accompagnait Elli Medeiros sur scène au siècle dernier, je l’avais vu à cette occasion. Woaw, un monument, ce type !

      • Hello ! Si l’ato est aussi bon que le groupe, je prends !
        Le Magma RDTA doit être un Mekanick Destructïw Kommando, d’après ta revue…
        Comme fan inconditionnel depuis 1972, je conseille vivement de vaper sur cette müzick et avec ce RDTA !

      • Oui Vander et sa femme et sa fille. Petite entreprise familiale mais ouverte à tous les meilleurs musiciens.
        Ce mec était capable avec ses deux baguettes de déplacer une pièce de 5 francs sur un mur. Certainement le seul au monde à pouvoir faire ça.
        Je suis allé les voir deux fois en concert, deux bonnes grosses claques !

        Hür !

    • Il marche bien avec des coils de diamètre moyen, genre 2,5 mm, garnis de mèches pas trop tassées.

      Le placement de ces coils nécessite un peu de patience à cause de la configuration étrange des plots mais ça se gère ! :yes:

      Et ça vaut le coup car la vape d’un Magma Tank bien réglé est somptueuse !

  2. Très joli article Nesquick ! J’étais presque tenté de le mettre dans le panier quand mon Porky a alerté toute la maison (et surtout ma femme) de ce fait dans la minute j’ai été sommé de lâcher tout doucement la souris à terre et de mettre mes mains derrière la tête.

    Oui on rigole en lisant ça mais quand on a un rouleau à pâte avec pointeur laser positionné entre les deux yeux… ben on lâche la souris tout doucement sans faire de gestes brusques… :unsure:

    • Sûr qu’on fait moins les marioles avec le pointeur laser du rouleau à pâte calé au milieu du front…

      Des clones de ce Magma “Tank” ne devraient pas tarder à apparaître et rendront la pilule moins amère à avaler pour tous les porkies malmenés !

  3. Dommage pour le placement des postes, on peut aussi remplacer les 2 câbles par du mesh je pense, plus simple a mettre en oeuvre (ou pas ..)

    Toujours en 24mm j’ai pas de box pour l’accueillir et avoir quelques choses d’uniforme mais je pourrais craquer pour un nouveau setup ;)

  4. Super article Nes :good:
    Je l’ai testé et c’est vrai que ça envoie du bois et que c’est un atomiseur bien robuste fait pour une grosse vape avec son énorme drip-tip.
    Heureusement qu’il reste notre Nesquick pour tester du gros matos, car en ce moment on ne peut plus compter sur les shops français pour envoyer des produits pour revue et je pense pas que ça va s’arranger…

  5. Salut les pirates,

    Je me suis laissé Aborder par le navire du magma tank et c’est un vrai massacre les saveurs et la vape sont vraiment sympa toutefois je rencontre des problèmes étanchéité au niveau de la base pyrex et de la bague de vissage pyrex.
    J’ai essayé de changer le pyrex et les joints mais rien n’y fait.
    Une solution pour un moussaillon débutant ?

    • Hello Philae

      Normalement, le tank est déjà étanche grâce aux joints toriques lorsque le pyrex est poussé à fond vers le haut de l’atomiseur, jusqu’à toucher la base. La bague de serrage ne sert qu’à consolider le montage, à éviter que le bidule ne bouge…

      Si ce n’est pas le cas, tu peux peut-être vérifier que l’axe de serrage du tank est bien vissé à fond au niveau de la base et au niveau du bottom-cap… La bague de serrage du tank ne doit pas dépasser le bottom-cap côté 510.

      • Merci, non la base ne dépasse pas le bottom cap mais je vois le liquide passer entre les joints toriques et s’échapper par la bague de vissage et le pyrex.

        Damned !

        pas de solution :( j’imagine qu’il doit y avoir une malfaçon de l’usinage des pyrex…je vais contacter le vendeur.

        En tout cas merci de la réponse rapide et bonne vape !

  6. Pour les deux pyrex j’ai vérifié et ils sont tous les deux “creusés” sur un tiers de la circonférence… donc pas droit, donc fuite.

    J’ai Résolu le pb en retournant le pyrex et ça marche cette fois très bien ! mais c’est vrai qu’a ce prix avoir deux pyrex qui sont mal usinés c’est bofbof.
    Mais bon ça marche et pi voila !

      • Bah ! je l’ai prit sur le net donc m’est avis que c’est pas de bonne augure pour le sav…qui plus est la boutique m’avait d’abord envoyé de reborn par erreur puis le tank qui fuit…

        Le sort s’acharne contre moi !!

        Du coup le reborn est quand même une petite merveille et lui au moins de fuit pas !

        Ba oui sans tank c’est facile :wacko:

      • Une boutique en ligne reste une boutique… Si elle t’envoie un truc moisi, elle doit corriger le tir. Peut-être en te demandant des photos des tanks et te faisant marner lors des échanges de mails mais elle doit le faire.

        La plupart des commerçants en vape du Net sont réglos, ça vaut p’têt le coup de tenter. Enfin, c’est toi qui voit !

  7. help !

    mon premier montage dual coil en 0.50 3mm s’est bien passé aucun dry hit mais là j’essaye de le monter en single et dry hit au bout de 3 taffes je ne peux guere depasser les 20w ??? ouatezefeuk

    pour mon single j’ai fait 3 montages clapton en 3mm puis 0.5 2.5mm puis wire tiger 3mm et le dernier est le plus probant et le coton est le bacon et la fiber coton original..;
    une idée ?

    • Hum… J’imagine que tu as étudié l’affaire et ne suis pas sûr d’apporter quelque chose à la résolution du problème mais au cas où, voici quelques observations issues de cas identiques…

      Les “wick-holes” du plateau sont plutôt étroits, le risque d’étranglement des mèches n’est pas nul sur cet ato… Si tu montes une bobine de diamètre supérieur à 2,5 mm, tu vas y passer une bonne mèche bien joufflue qui risquera de foirer si elle est trop serrée en traversant le plateau. Avec les gros diamètre de coils ou avec les liquides high-VG d’ailleurs, Il vaut à mon avis mieux utiliser du câble ou des pailles de mesh.

      Avec un simple coil en 2,5 mm, ça devrait marcher à condition toutefois que les pattes de coton ou de fibre respirent comme il faut. Normalement, des mèches neuves n’ont pas besoin d’être amorcées, le liquide doit atteindre la bobine par capillarité au bout de quelques minutes sans intervention. Il y a un risque de grouille si ça n’est pas le cas.

      D’autre part, tu peux vérifier l’aération du montage en remplissant avec une pipette fine ou avec le flacon à aiguille fourni, via l’orifice dédié à cet usage. Si le liquide à du mal à s’écouler dans le tank, c’est que les pattes de mèche sont trop denses et empêchent l’air de sortir. Le liquide ne sortira pas mieux en cours de vape qu’il ne rentre au remplissage et des dry-hits risquent de se produire rapidement.

      Le dernier test est de coucher le Magma “Tank” et de vérifier qu’il fuit comme une fontaine, signe de la bonne circulation du liquide… Ces atomiseurs ne sont malheureusement pas de grands voyageurs !

      • je rejoins Nes sur l’utilisation de driver en mesh, câbles voir des brins de fonty ça marche bien aussi. Pour comparaison je trouve que des bobines resistives en 2,5mm marche bien mieux que 3mm sur un Avocado qui lui a vraisemblablement des trous de passage plus gros.

      • Oui, plus ça va et plus je pense qu’il vaut mieux rajouter quelques spires à un coil fin plutôt que de chercher la surface de chauffe dans le diamètre des bobines.

        Sur le Magma RDTA, ma meilleure expérience est pour l’instant un simple coil d’acier 316 0,5 mm en 10 tours de diamètre 2,5 mm. Terrible ! :yes:

  8. pff et moi qui pensait pouvoir embrumer le navire… Bizarrement mon premier montage en 0.50mm dual 3mm reste le plus convaincant.
    Mais au vu de la galère du montage, du remplissage, de la faible contenance, des fuites et de l’ubuesque consommation il va finir à la cale.
    Peut être qu’il y aura une v2 en 6ml ??

    A plus les pirates

      • cet ato ne m’attire que très moyennement.
        J’ai trouvé que le Magma Reborn est un nid à courants d’air.
        Je n’y ai absolument pas retrouvé la vape et surtout les saveurs de l’excellentissime Magma ( V1 ), qui n’a pas de joint, donc un peu de fuites si on le remplit trop ou si on l’incline, mais indétronable !

        En revanche, j’ai commandé ce week end le clone du Kayfun V5 sur FT.
        Dans un mois, …si les douanes ne me le bloquent pas, vu que c’est un clone, je veux bien en dire mes impressions.
        A ce propos, j’ai eu ma box Pico ( commandé en précommande ) bloquée 3 semaines par les douanes de Roissy, mais vu son petit prix et que c’est une authentique, zont fini par me la faire parvenir sans frais de douane, ni TVA :yahoo:
        La Pico aura mis 2 mois à me parvenir, c’est une peu long !

      • L’appréciation de ces matériels est vraiment une question de vape et de goût…

        Je suis d’accord sur l’excellence du Magma v1 mais le “reborn” et le “tank” envoient vraiment le steak à condition de les monter bas, de choisir des liquides adaptés et d’envoyer les watts. Ils sont conçus pour ça…

        Franchement, ces atos et leurs camarades de gamme m’ont fait redécouvrir des jus, comme le Magma ou le Darang en leur temps ! :yes:

Répondre à Nesquick Annuler la réponse

Grumpy’s Hooch, concentré THJ vs recette DIY

De l’art de Squonker