DanyVape le navire des pirates de la vape

L’association du designer américain JayBo et du fabricant chinois Wismec nous a donné quelques beaux objets à vaper dont le RDTA “Theorem”, les RDA “Bambino” et “Indestructible”, les boxes “Reuleaux” et “Noisy Cricket” entre autres. Personnellement, j’apprécie la petite touche originale de ces objets, tant au niveau des formes qu’au niveau des couleurs et suis presque devenu fan des produits de la marque même s’ils présentent parfois la pénible légèreté de fabrication inhérente à la quincaillerie chinoise.

Rien d’étonnant donc à ce que j’ajoute le RDA “Inde-duo” au panier lors d’un petit shopping en ligne, situé chronologiquement bien avant le Waterloo infligé à Porky (le cochon-tirelire) par la sortie quasi simultanée du Kayfun 5 de SvoëMesto et du Magma “Tank” de Paradigm Modz. Je n’ai pas l’impression que ce “Inde-duo” ait trouvé son public pendant que les deux ténors précités captivaient toute mon attention et peut-être pourrais-je apporter ici quelques modestes éléments d’explication à ce supposé flop commercial.

Découverte du “Inde-duo”

Bon, le “Inde-duo” arrive dans une boîte avec quelques pièces de rechange de type vis et joints toriques, je pense que ce scoop extraordinaire ne laissera personne indifférent.

01 - pieces

Rapidement démonté, le dripper présente fièrement ses pièces constituantes d’abord en arrière plan de gauche à droite : une chambre de vaporisation de verre, son top-cap et une chambre de vaporisation en acier. Puis au premier plan, toujours de gauche à droite : un drip-top de plastique, une base plutôt bien finie, un plot positif, sa vis de contact et ses deux isolants Peek.

Assemblage du “Inde-duo”

La particularité du “Inde-duo”, justifiant d’ailleurs la partie “duo” de son nom est qu’il peut être assemblé de deux façons différentes sur une base unique, selon que l’on recherche l’efficacité des gros nuages de vapeur ou une configuration plus orientée vers les saveurs.

Vous aimerez surement :  Roots box - DIY box Bottom Feeder venue de Suisse

La base

La base d’acier 303 reçoit l’isolant Peek qui va bien entre des plots négatifs taillés dans la masse puis le plot positif maintenu par la vis de contact plaquée de métal jaune d’or coiffée de son isolant.

02 - base

Le plateau ainsi constitué s’avère fort étrange, très vraisemblablement marqué par l’empreinte de JayBo :

03 - base_built

Fort étrange, certes mais certainement très pratique pour réaliser à peu près tout type de montage, vertical comme horizontal, du single-coil au quad-coil avec une étonnante facilité. Au risque de ruiner le caractère exploratoire de ces quelques lignes, il faut bien avouer que c’est précisément pour ce plateau original que je me suis laissé tenter par le “Inde-duo”.

La petite version

La version “nuages” du “Inde-duo” se construit par enquillage de la chambre d’acier sur le joint torique de la base.

04 - little_chamber

Cette chambre comporte deux groupes de trois orifices d’arrivée d’air diamétralement opposé, orientés double coils et non réglables, que l’on prendra soin de placer bien en face des bobines résistives montées.

05 - little_built

Le drip-top de plastique achève l’assemblage, se positionnant sur le haut de la chambre grâce à un joint torique.

La grosse version

L’assemblage de la version “saveurs” du “Inde-duo” n’est guère plus complexe puisqu’elle consiste à pousser la monstrueuse chambre de verre et d’acier sur le même joint torique de la base.

06 - big_chamber

Pourquoi monstrueuse, me demanderez-vous… Et bien il se trouve qu’elle affiche un diamètre de 30 mm. Je crois que ce chiffre se passe de commentaires !

07 - measures

Il s’agit en fait d’une structure non démontable conçue comme un double vitrage. Le cadre d’acier cerclant la chambre maintient deux cylindres de verre, l’un extérieur et l’autre intérieur laissant un important volume d’air circuler entre leurs parois respectives. Le système d’air-flow est comparable à celui du Darang, l’air venant de l’extérieur étant guidé par l’espace inter-parois vers les résistances pour se saturer de vapeur lors de l’aspiration par le drip-tip.

Vous aimerez surement :  Mod Innokin iTaste CoolFire IV 18650

08 - big_built

L’assemblage s’achève par l’ajout du top-cap dont la possible rotation sur le haut de la chambre constitue un système de réglage d’air-flow, puis par la mise en place du drip-top de plastique.

Utilisation du “Inde-duo”

J’ai choisi, pour un premier essai, un montage horizontal double coil en six spires de Clapton Wire de 2,5 mm de diamètre affichant une résistance de 0,4 ohm.

09 - coil

Le plateau s’est montré largement à la hauteur des attentes, s’avérant vraiment pratique pour placer et régler les bobines correctement.

Ainsi monté, le “Inde-duo” m’a produit une vape excellente, absolument énorme en configuration “nuages” et réellement un poil plus fine et goûteuse en montage “saveurs”. Il n’y a de ce point de vue rien à redire, le dénommé JayBo s’y entend en matériel à vaper comme il l’a déjà largement montré par le passé, au point d’ailleurs de surprendre quant aux résultats obtenus avec des matériels de conception aussi simple que celui-ci.

Le problème avec ce “Inde-duo” vient de la réalisation, beaucoup trop “cheap” pour tenir la route. Le joint torique de la base peine à retenir la chambre d’acier et déclare carrément forfait devant le poids de la chambre de verre, allant jusqu’à lâcher prise lors du vissage de l’atomiseur au 510 d’une box. Le drip-top de plastique ne vaut guère mieux, ne tenant en place que par l’effet de la gravité malgré son extrême légèreté.

J’ignore si l’échauffement considérable du “Inde-duo” en cours de vape est du à la pauvreté des matériaux utilisés ou aux dimensions trop généreuses du plateau pour le volume de la chambre mais en configuration “nuages”, il devient brûlant au bout de la cinquième taffe, propageant ses calories débridées jusqu’au 510 de la box.

Vous aimerez surement :  Tilemahos Armed styled... La classe ! (clone)

Le système de refroidissement de la configuration “saveurs” est ingénieux et fonctionne plutôt bien, laissant les parois de l’atomiseur tièdes à peu chaudes mais il n’agit malheureusement pas sur la base et le 510 qui se retrouvent rapidement à chauffer aussi horriblement qu’en version “nuages”.

Et alors ?

Le sorcier JayBo a certainement eu de bonnes idées pour dessiner cet “Inde-duo” mais je pense que cette fois, la fabrication signée Wismec s’est trouvée bâclée au point de trahir le concepteur. Matériaux légers, joints toriques à la ramasse… L’utilisation d’un filetage entre la base et les chambres de vaporisation aurait très vraisemblablement donné un autre visage à cet étrange dripper qui ne manque par ailleurs pas de qualités.

Dommage pour les vapotos qui auraient pu oublier l’aspect déplorable des 30 mm de diamètre de la version “saveurs” du “Inde-duo” vissé sur une box pour ne retenir qu’une vape dense et savoureuse durant les quelques taffes précédant la fonte de leur matériel électrique.

10 - setup

Pouah, c’est moche !

Le “Inde-duo” est couramment proposé aux alentours de 30 euros. On le trouve à 20 euros en fouinant un peu et à moins de 15 euros lorsqu’on accepte de l’attendre un mois. D’autres drippers clones ou originaux situés dans les mêmes gammes de prix constitueront à mon avis un investissement plus rentable que cette quincaillerie ne valant pas la moitié de son prix de vente le plus bas.

Bonne vape à toutes et tous, en autre chose qu’en “Inde-duo” !

Share.

About Author

Fonction sur le navire : Gabier promu Lieutenant de vaisseau - Nesquick, dans la vape depuis 2013, intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

20 commentaires

    • Nesquick - Rang : Diamant Le

      Le plus énervant, c’est que ce dripper vape super bien ! Il envoie lourd et goûteux dans ses deux configs, au point que j’en ai été surpris.

      Pour la chauffe, il y a peut-être moyen de réduire en lui envoyant 10 watts sur un coil en 2 ohms mais il n’y a pas grand-chose à faire pour éviter que la chambre se barre quand on visse l’ato sur une box ou que le drip-top tombe tout seul. :unsure:

      0
  1. Flo - Rang : Or foncé Le

    Quand j ai vu ce dripper je me suis posé une question juste une pourquoi la base est cool on peut faire plein de montages divers et variés mais ce look bizarre un diamètre bizarre et une qualitée qui elle aussi a l air bizarre (confirmé par ton retour nesquick) comme si ce produit etait sorti d usine trop tôt sur un marché plus évolué comme si Citroën sortait une 2cv aujourd’hui sans climatisation sans GPS sans limitateur de vitesse… peut être une version 2 à venir ?

    0
    • Nesquick - Rang : Diamant Le

      En version “nuages”, on ne peut en effet trouver plus simple. Une base, une chambre et un drip-top, soient trois pièces mais encore une fois, cet ato vape d’enfer !

      Soit JayBo maîtrise tout, air-flow, dimensions, positionnement des différents éléments soit j’ai réalisé le coil parfait pour l’Inde-duo par le plus grand des hasards.

      L’idée de la chambre de verre à double paroi est bonne même avec son impact négatif sur l’esthétique mais la réalisation est vraiment trop légère. Au moins les 2cv étaient robustes !
      ;-)

      0
      • Flo - Rang : Or foncé Le

        Ah oui ça c est sur elle était robuste ! Oui l idée est top mais il faut de la qualité

        0
  2. Sinmian - Rang : Argent clair Le

    Salut, chouette petite revue. Le remplacement des divers joints par de plus joufflus n’aiderait pas à maintenir le tout un peu mieux ? Je ne parle même pas de sortie avec ce RDA (surtout à 30 mm) mais s’il sait faire cuisine/salon sans se démantibuler.

    0
    • Nesquick - Rang : Diamant Le

      Yes, il doit être possible de remplacer les joints toriques livrés par des modèles plus trapus… C’est juste dommage qu’à force de vouloir faire de la marge, l’association JayBo + Wismec cède sur la qualité, en tous cas sur cet atomiseur !

      0
      • Sinmian - Rang : Argent clair Le

        C’est clair qu’un peu de rigueur sur les tolérances d’usinage ne ferait pas de mal et pas qu’à Wismec, faire le boulot de finition même à ce prix là, ça irrite à la longue.

        Possesseur d’un Bambino et d’un Indestructible, je ne suis vraiment pas déçu de la vape procurée. Le “deringer” sur une iStick Pico (ou la Mini Volt en jetable), c’est la grosse vape ultra-portable (‘fin, faut la fiole de jus à côté).

        Si seulement, malgré la petitesse du premier, ils avaient pu éviter de mettre des Allen 1.25 si rapide à écorner. Il me semble d’ailleurs que les toutes premières versions du Bambino avaient trois pôles et trois vis plates, là, ils ont tenté le velocity (c’est ça le nom) dans un mouchoir de Schtroumpf, pas très malin.

        0
      • Nesquick - Rang : Diamant Le

        Le Bambino et le Indestructible m’ont fait apprécier JayBo + Wismec avec une mention spéciale pour le Indestructible que je trouve terrible. Rien à dire niveau finition pour ces deux-là !

        Le Theorem me paraît limite niveau qualité / robustesse, le Inde-duo… Hum… Je crois en avoir déjà dit assez.

        J’espère que le succès ne va pas inciter le designer et le manufacturier à se mettre en roue libre pour faire rentrer du cash sur leur lancée… :unsure:

        0
  3. Sinmian - Rang : Argent clair Le

    Bonsoir tertous,

    Bien, j’ai reçu le mien ce matin, commandé bien avant la lecture de cette revue. S’il était utile de corroborer ou pas les constations de Nesquick, car ce n’est pas un défaut propre à son exemplaire d’Inde-Duo : même problème de mollesse ou sous-dimensionnement des joints toriques qui ne suffisent alors pas à maintenir les éléments les uns sur les autres, l’ato se démantèle trop aisément.
    Quand il faut presque un pied-de-biche (ou… des ongles) à un Tendou Nobunaga Mini (le grand est donné aussi ferme).

    Ça n’est donc vraiment pas un ato à trimballer quand on est en costard ou qu’on voudra pouvoir défourailler sans rester avec le bec dans les doigts ou pire, la bague, laissant le reste dans le fond de la fouille.

    En revanche, il est assez facile et pratique à équiper (double-résistance en Kanthal 34awg torsadé double Ø 3 mm pour 0.24 Ω), m’estimant encore débutant en montage, ça reste celui qui m’a pris le moins de temps avec les Indestructibles.

    Question arôme et vapeurs, bah, rien de plus que ce que j’ai déjà. Que ce soit avec la cloche en verre ou la bague “normale”.

    0
    • Nesquick - Rang : Diamant Le

      Merci pour ton retour et pour ton allusion au Nobunaga que je ne connaissais pas et que je me suis donc empressé d’aller observer sur un des rares sites qui le proposent.

      J’ai trouvé une très bonne vape au Inde-duo, au point de le voir comme un bon matos d’initiation aux drippers grâce à son plateau vraiment facile à monter. Mais bon… On va dire que en fait, non. :scratch:

      0
      • Sinmian - Rang : Argent clair Le

        Ah, et puis, forcément, quand il s’agit de la taille des joints toriques… s’ils sont plus ou moins standardisés (je ne me suis jamais penché là dessus) alors bien sûr, c’est dans la profondeur de l’usinage des gorges les accueillant que Wismec devrait se pencher.

        HS: Et, j’aimerais vraiment bien dégotter le Nobunaga standard mais soit rupture soit ça refuse de livrer en France.

        0
  4. Jonathan - Rang : Rubis Le

    Il y a bien la solution des sites qui font du toriques sur mesure mais est ce que ça vaut le coup? Surtout qu’il faut prendre des mesures précises (ce qui est le cas) si ça va pas il y a peu de chance que se soit utilisable sur autres choses.

    0
    • Nesquick - Rang : Diamant Le

      Les joints toriques sont parfois moisis sur les clones, il suffit alors de se prendre un lot de rechange de l’original quand il y en a de dispo…

      Sinon, on peut essayer la récup, les diamètres sont standard, les épaisseurs plus ou moins. Avec un peu de bol…

      Les joints sur mesure se trouvent mais les mesures sont pas évidentes à prendre et tous les sites n’acceptent pas de n’en vendre que un ou deux. D’autre part, le bon joint torique n’est pas donné !

      Je ne suis pas sûr que des tests très poussés soient effectués sur ces matériels. En général, on passe à autre chose avant que la camelote ne pète et du coup, on ne se rend même pas compte que c’est de la daube. Les fabricants ne prennent pas un risque énorme à alléger leur contrôle qualité.

      0

Réponse à l’article

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 
Scroll Up