Le dry smoking pour tous ?

20 Mar 2014/
-- Materiel

Vision du Dry smoking par Nesquick : rendu, saveur, facilité de montage, simplicité de nettoyage, etc.

Au début, j’étais heureux avec mon kit eGo découverte et mon test-pack Halo. Et puis de fil en aiguille, en recherchant des techniques de nettoyage pour clearomiseurs et en lisant des articles à droite et à gauche, les choses se sont gâtées.

Un monde étrange s’est révélé derrière le voile des Stardust, un monde peuplé d’individus bizarres pratiquant un jargon incompréhensible émaillé de sigles, de diminutifs et d’acronymes totalement opaques. Sauf que dans ce monde, le goût des liquides est sublimé, les volumes de vapeur exhalés sont énormes et les gosiers sont gratouillés comme par de vraies cigarettes. Alors forcément, ça fait envie…

Se taper ou non le voyage initiatique reste le choix de chacun, il n’y a à mon sens pas de bonne ou de mauvaise manière de vaporiser du liquide. Pour celles et ceux que cela tente, il y a foison d’informations sur le Net : shops, forums, vidéos et blogs dont certains sont, soit dit en passant, bien mieux que d’autres. Les illustrations fournies sont cependant souvent des images de perfection livrées par des experts, c’est la raison pour laquelle je m’efforce de promouvoir une médiocre normalité, comme par exemple vis à vis du dry smoking.

Le dry smoking est une constante de satisfaction dans les témoignages exprimés. Il se pratique avec des atomiseurs sans réservoir, par dépôt d’une quinzaine de gouttes de liquide directement sur la mèche. Je n’en dirais pas plus sur cette technique, d’autres l’ont déjà fait mieux que je ne saurais le faire et je leur dois d’ailleurs la découverte et l’envie d’essayer le dry.

Je me suisigo-t procuré l’atomiseur idoine ou dripper en boutique, la commande en ligne d’un article à 20 euros environ ne justifiant pas le paiement de frais de port. J’ai choisi le magasin de e-cig le plus proche de mon lieu de travail, le vendeur ne s’est pas moqué de mon ignorance, m’a vendu un Youde iGo-T, un mètre de fil résistif de type Kanthal venu d’Auvergne (je mourrais d’envie de la faire, celle-là) et un mètre de fibre de silice sans me traiter une seule fois de grosse quiche. Tout s’est passé dans la simplicité, il n’y avait que ce modèle disponible. Le iGo-T permet le montage en simple et double résistance, j’ai commencé par le simple. Je n’avais pas le temps, pas de tuto sous la main mais très envie de voir. J’ai donc entortillé un bout de Kanthal autour d’un bout de fibre, branché ce truc sur l’atomiseur, une extrémité du fil dans le pôle plus et l’autre dans l’un des deux pôles moins, serré les plots, versé quelques gouttes de liquide, refermé l’ato, envoyé les watts et aspiré. La vapeur, goûteuse et dense, m’a littéralement bluffé. Voilà comment, en 10 minutes environ, je suis passé des clearomiseurs clef en main genre starter kit au dripper vendu au coin des experts des boutiques en ligne, sans être électricien, joaillier ou micro-chirurgien.

igo-t_coilJ’ai par la suite pris soin d’améliorer le montage avant d’essayer le double résistance, solidement épaulé par des images venues du Net. Je n’ai pas réussi à produire la symétrie parfaite entre les coils et la valeur de résistance globale idéale mais j’ai un truc qui marche déjà fort bien dès le premier essai. Assez en tous cas pour souligner que outre la quantité de vapeur impressionnante et le goût vraiment top, j’ai bien l’impression que le dripper envoie aussi plus de nicotine. Souhaitant goûter des liquides dosés à 12 mg récemment arrivés à la maison, j’ai été désarçonné au deuxième test tellement le truc m’a tapé sur la courge. Je n’avais plus envie de vaper.

Alors voilà.
.. Un apprenti vapoteur est souvent orienté vers des clearos réputés simples d’usage alors qu’au prix de deux coups de ciseaux, d’un entortillement de fil métallique autour d’un machin blanc et de quelques tours de tournevis supplémentaires, il pourrait démarrer en dry. En dry, on remplit son atomiseur avant la pause, on fume dix minutes et on remonte bosser blindé de nicotine, comme avec une cigarette. Pour peu que le liquide soit bien choisi, n’est-ce pas un atout supplémentaire pour réussir à abandonner la clope en douceur ?

Remerciez l'auteur en lui donnant votre vote ;-) ------>
0 0
Si vous avez en tête un produit qui pourrait intéresser l'équipage, mettez le sur -->cette page
Publié par : Nesquick

Fonction sur le navire : Gabier promu Lieutenant de vaisseau - Nesquick, dans la vape depuis 2013, intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

Comments

Cet article a 18 commentaires.

Les rangs correspondent au nombre de commentaires :Nouveau contributeur/Bronze clair-foncé/Argent clair-foncé/Or clair-foncé/Saphir/Rubis/Emeraude/Diamant.
  • DanyVape - Rang : Diamant 20 mars 2014 17 h 51 min Répondre

    Je ne peux être que totalement d’accord avec Nesquick, ne vapant qu’avec des Dry : Phoenix, mini RDA, mini A7, etc.
    Maintenant, ce que je constate, c’est qu’en boutique les gens veulent du simple qui envoie bien et le moins prise de tête possible.
    A la limite, s’ils pouvaient jeter à chaque fois le clearo et en prendre un autre sans mettre les mains dans le cambouis pour changer la résistance, ça serait un plus.
    Le client Lambda n’ira jamais se prendre la tête à refaire son coil, ce qu’il veut c’est remplacer la clope, pas remplacer son bricolage du dimanche, même si le rendu est meilleur.
    Je peux me tromper et si des shops peuvent me confirmer ça je suis preneur.

  • Jerome - on Facebook - Rang : Bronze foncé 20 mars 2014 18 h 47 min Répondre

    Et voilà, je ne pourrais plus jamais faire la blague du Kanthal d’Auvergne!! 😥
    Très bon article :yes:

  • dudul5 - Rang : Argent foncé 20 mars 2014 19 h 42 min Répondre

    Tres bel article 😉
    Comme noté sur un autres article aujourd’hui, j’utilise souvent mes A7 et miniA7.
    On se fait effectivement tout une histoire du reconstructible alors qu’en réalité c’est juste le fait de se lancer qui perturbe…
    Tout comme tu parles des quelques goutes avant la pause, chez moi j’aime le petit rituel de refaire mes mèches le soir devant la TV (génésis et changement de mes MC de temps en temps)
    Bon… on peste un peu des fois parce qu’on a été assez abruti pour essayer de revisser une vis sans être au dessus de la table (je pense que vous voyez le tableau 😉 ) mais bon sans que certain liquides sont bon en dry !!

  • DanyVape - Rang : Diamant 20 mars 2014 20 h 05 min Répondre

    En tant qu’ancien rouleur de clopes, le fait de remplir mon Dry avant de vaper me rappelle ce rituel qui me plaisait même si j’utilisais la fameuse rouleuse de la guerre :
    rouleuse
    On met 10 gouttes et ça fait une pause de 10mn, plus qu’une clope, mais pareil qu’une de mes anciennes roulées qui avaient la tête d’un pétard!…

  • Rakam - Rang : Nouveau contributeur 23 mars 2014 9 h 55 min Répondre

    Je suis vapoteur lambda et je veux bien me prendre la tête à refaire mon coil moi ; que de jugements hâtifs lancés par certains, c’est horrible de penser pour les autres ! Ah, la France, cette belle dictature de la pensée.. bref, savoir refaire son coil avec son p’tit coton pourra s’avérer bientôt une bénédiction au vue de toutes les interdictions que la CEE va imposer bientôt.

  • DanyVape - Rang : Diamant 23 mars 2014 10 h 15 min Répondre

    Rakam je pense pas pour les autres, je constate c’est pas la même chose.
    Va dire au client qui veut arrêter la clope qu’il doit acheter du Kanthal, de la mèche en 1,2 et 3mm, un ohmmètre, et aller regarder toutes les vidéos de chaque ato reconstructible pour savoir comment faire le coil…
    Le client va bien rigoler et retourner à ses clopes.
    Pour le moment les clearo sont pas interdits et d’ici là qu’ils le soit, on aura trouvé une parade plus simple.
    Je vois beaucoup de personnes assez âgées lors de mes expéditions dans les boutiques qui veulent juste le matériel le plus simple possible car allumer une clope c’est pas super compliqué.
    Après je suis d’accord avec vous que faire un coil sur un IgoL ou RDA c’est pas sorcier et qu’on n’a pas besoin de faire une maitrise de physique, mais c’est pas ce que recherche le nouveau client.
    Le vendeur qui propose ça pour chaque nouveau client va couler son shop en 1 semaine!
    D’abord le clearo après le reste, chaque chose en son temps.
    Le succès de la e-cig repose d’abord sur sa simplicité.
    Je dirais que le dry est pour tous les bricoleurs du dimanche et ceux qui veulent y consacrer un peu de temps et de passion, mais pas pour tous.

  • Nesquick - Rang : Diamant 23 mars 2014 16 h 10 min Répondre

    Il faut sûrement de tout pour couvrir les disparités d’une clientèle mais même un Startdust V3 nécessite nettoyage et changement de résistance, opérations restant il est vrai moins lourdes pour un gérant de boutique amené à les réaliser pour certains de ses clients que refaire des coils à la chaîne.

    Ceci n’empêche pas d’informer et de vulgariser la vape reconstructible à l’attention d’usagers potentiellement candidats à d’autres expériences…

    La e-cig parfaite reste à inventer, nous verrons un jour apparaître des engins sans entretien magnifiant les saveurs, balançant une vapeur énorme et dense avec un hit parfait à tout le monde.

    La vaporisation par ultra-sons, peut-être ?

  • DanyVape - Rang : Diamant 23 mars 2014 16 h 43 min Répondre

    Tu crois pas si bien dire Nesquick…
    Je devrais bientôt recevoir un Prototype révolutionnaire mais pour l’instant je ne peux vous en dire plus, patience.
    Ce que j’ai vu dans les différentes shops ou je vais : “vous pouvez me changer le truc qui fait un gout de brulé?”
    Tout les clients me regardent avec curiosité avec mon Dry mais quand je leur explique le fonctionnement ils me disent : “super mais je ne me vois pas du tout changer votre truc et un clearomiseur ça me convient parfaitement.”
    Restons simple et après on peut expliquer aux plus exigeants ou curieux comment ça fonctionne.
    C’est un peu comme un PC, tout le monde s’en sert mais peu vont ouvrir le capot et changer la carte mère et booster les barrettes mémoires pour plus de pèche.

    • Nesquick - Rang : Diamant 23 mars 2014 22 h 07 min Répondre

      Essaye quand même d’en dire plus dès que possible, qu’on puisse revendre notre matos avant que le scoop n’éclate !
      :whistle:

      • DanyVape - Rang : Diamant 23 mars 2014 22 h 19 min

        Pas possible pour le moment car j’en sais pas plus…
        Je sais que ça va tout chambouler mais je vous tiendrez au courant ASAP.
        Bonne vape à tous! :bye:

  • Goulamas - Rang : Or foncé 29 mars 2014 22 h 47 min Répondre

    Le dry actuel est vraiment au top, je me souviens à mes débuts dans la vape, point de reconstructible. Le dry c’était un ato 510 tout simple sur lequel on mettait GRAND max 4 gouttes lol. Il existait des atos dit “low”, les résistances étaient de l’ordre de 1.5 ohms. Tu parles d’un low avec ce qu’on voit aujourd’hui ! mdr.
    Il existait un fabriquant qui distribuait des atos de qualité. Cisco. Je parle surtout de fiablité, parce que les ato 510 chinois de base c’était la loterie. Oui mais les cisco au départ, introuvables en France. Une vraie galère ! Mais une fois qu’on a goûté au dry pas possible de revenir à autre chose, surtout en ces temps là, où l’offre était 1000 fois moins étoffé qu’aujourd’hui. Bref tout ça pour dire que depuis mes débuts soit bientôt 4 ans je ne jure que par le dry !

  • DanyVape - Rang : Diamant 29 mars 2014 22 h 53 min Répondre

    On est 2 Goulamas!
    Mon retour sur l’immortalizer devrait alors intéresser car d’après Carlos (le patron du monde de la vape, pas le chanteur à chemise à fleur!…) c’est la meilleure vape qu’il connaisse.
    Je devrais le recevoir lundi ou mardi, RDV la semaine prochaine pour une revue sur ce dripper que j’attends de pied ferme pour remplacer mon Phoenix qui s’oxyde grave.

  • Nesquick - Rang : Diamant 29 mars 2014 23 h 02 min Répondre

    Le moment est venu de faire un fork dédié aux dryers sur Danyvape !
    :whistle:

    • DanyVape - Rang : Diamant 29 mars 2014 23 h 08 min Répondre

      Un Fork ou une rubrique tu veux dire? :scratch:

  • Goulamas - Rang : Or foncé 29 mars 2014 23 h 25 min Répondre

    Oui un foc ? Vu que vous êtes dans le trip maritime 😉

  • DanyVape - Rang : Diamant 29 mars 2014 23 h 27 min Répondre

    Tant que c’est pas un fuck…
    Ok, je sors! :whistle:

  • Nesquick - Rang : Diamant 29 mars 2014 23 h 36 min Répondre

    Naaaan !
    Juste je suis total traumatisé par le Fatty v3, le post de Michel et la galère de Dany alors que toute allusion aux atos Xxxfun rend du cool, du velours, de la satisfaction…
    :unsure:

  • DanyVape - Rang : Diamant 29 mars 2014 23 h 50 min Répondre

    Ouiii c’est sur, je dirais même plus : ça rend du coule, des dry hit de velours et de la satisfaction de ne pas avoir de gout…
    Le Fatty est capricieux et je viens de refaire un coil normal qui fonctionne bien et verifé 3 fois que je n’avais pas de court circuit sur le ohmmètre.
    Le rendu est top mais la vapeur c’est pas ça du tout, j’en fais plus avec un Stardust!!
    Mais bon il marche et c’est déjà pas mal, mais il me fait un peu flipper aussi car il me semble dangereux…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)