in

J'adoreJ'adore J'aimeJ'aime Trop bizarreTrop bizarre C'est CoolC'est Cool

Le dripper Holic de Vapefly : pour les amateurs de MTL

Puisque sur le navire la mode est à la vape en inhalation directe et aux box double accu puissantes, prenons le contre-pied et intéressons nous au travail de Vapefly qui, en quelques courtes années, a développé une belle expertise dans la conception d’atomiseurs reconstructibles destinés à la vape en inhalation indirecte.

Pour concevoir le Holik, Vapefly a repris quelques unes de ses bonnes recettes en les améliorant. Le résultat est excellent : une vraie vape MTL pleine de hit et de saveurs, qui peut aller jusqu’à un léger DL restreint, une mise en oeuvre pratique, un prix canon et une qualité de construction à la lisière du haut de gamme. C’est du tout bon !

Mais avant d’aller plus loin, musique !

Adam’s Apple est le morceau titre d’une des meilleurs albums de Wayne Shorter, qui était accompagné à cette époque par Herbie Hancock, on est en 1966.

Petit dripper / squonker, facile à vivre

 

Le Holic est un dripper de 22 mm de diamètre, il est livré avec une bague pour améliorer la flushitude avec une box plus large, ici la Pumper 18 de Asmodus. Il est aussi livré avec deux pins positifs : un plein et un creux.

Son plateau est assez évident, avec deux plots équipé de vis btr dorées. On distingue aussi deux autres vis en acier, sur lesquelles nous aurons à revenir. La cuve est assez profonde, il serait presque possible de le considérer comme un RDTA : il y a de quoi vaper un long moment avant d’avoir à dripper ou squonker.

La pose d’un unique coil est facile, aussi bien avec un fil simple qu’avec un clapton adapté : Vapefly n’a pas oublié de faire une petite encoche pour que le fil ne s’échappe pas au serrage.

Bref, le montage est facile. Avec un coil de 3 mm, la bonne position semble être celle-ci : le haut du coil au niveau du haut des plots. La longueur des pattes est au choix : longues pour descendre au fond de la cuve, ou plus courtes en comptant sur le renversement pour les imbiber.

Un flux d’air malin

Presque étanche

Il y a une entrée d’air de chaque côté du plateau, qui passe dans l’épaisseur des plots pour ressortir au milieu. Du coup, même en penchant l’atomiseur, il y a peu de risque de fuite : il faudrait que le liquide rentre d’abord dans le trou sous le coil.

Vraiment MTL

L’arrivée principale d’air est juste sous le coil. Elle est petite, impeccable pour une vape bien serrée.

En reposant le baril, on voit le système de réglage de la force du flux : d’un côté il y a trois trous de tailles différentes.

De l’autre côté, il y en a 6 : 3 qui fonctionnent de concert avec les 3 premiers, 3 qui réduisent le flux, puisque les 3 premiers sont alors bouchés. Il y a donc 6 niveaux de réglage en MTL. Mais ce n’est pas tout, il y a l’option Vapefly !

Un peu DL, mais pas que

Revenons sur le plateau pour s’intéresser à ces deux curieuses vis en acier. Elle commandent deux arrivées d’air supplémentaires, sur les côtés du coil, inclinées de 45°.En fait ce ne sont pas des vis, mais des plots orientables : quand l’empreinte va vers le coil, un trou percé dans le plot laisse passer l’air, quand l’empreinte est tournée d’un quart de tour, le trou est fermé.

L’effet est intéressant, il ne fait pas qu’ajouter de l’air.

De 8 à 30 watts : les joies de la vape intense

Ces options de réglage du flux d’air autorisent d’abord une assez large gamme de vape, de 8/10 watts tout fermé en MTL très serré, à une petite trentaine de watts pour une vape DL restreinte.Dans tous les cas, la vape est intense : les saveurs sont remarquablement restituées, la vapeur est tiède/froide à chaude selon les réglages et le hit est franc.

Mais ce réglage de flux ne joue pas que sur la quantité de vapeur avec la puissance, il modifie le rendu des saveurs : le Holik est un atomiseur à régler aux petits oignons en fonction de ce qu’on attend de ses liquides, que l’on pourra donc choisir subtils.

Pour faire simple, en choisissant uniquement la petite arrivée d’air sous le coil, on obtient une vape MTL à l’ancienne, bien serrée, avec un hit puissant, des saveurs sèches et précises.Avec un réglage opposé, en ouvrant les deux arrivées de côté, la vape se fait plus ronde, plus gourmande. Un peu plus ouverte aussi, mais on peut rester en MTL, ou aller vers un DL raisonnable.

Bref, c’est un excellent atomiseur !Il est fiable, je ne l’ai pas dit, mais les photos témoignent de sa qualité de fabrication, remarquable, et il offre une gamme de vape tout à fait épatante si on apprécie l’inhalation indirecte, ou directe très restreinte.

Soutenez cet article

Officier 3ème Classe

Ecrit par jib

Jib : nommé 1er maitre par le Capitaine. |
Vape libre et apaisée pour tous !
| carnetsdevape.wordpress.com

26 Comments

Laisser un commentaire
  1. Très jolie revue Fil :good: Déjà Adam’s Apple ça démarre très Bien ?
    Le Fait que tu utilises ce Vapefly en BF me parle et il a l’air bien conçu.
    Qd tu parles de DL restreint, on est sur quoi en comparaison, pas facile à quantifier je sais .. :unsure: Mais ton tiroir à matos est bien fourni… :whistle:

  2. Ouh que voilà une fort bien jolie revue !!
    Et ces photos, ahhh, toujours aussi splendides, c’est un régal pour les mirettes. :yahoo: :good: Merci Jib pour ce super boulot ! :rose:

    Dripper MTL ? Pile poil ma came du moment, suis obligé de sortir de ma tanière là ! Ça fait un moment que je lorgne sur les produits Vapefly, sans jamais avoir franchi le pas. Il ne fait aucun doute que mes premiers pas avec cette marque se feront avec ce Holic, qui m’a l’air vraiment bien fichu à tout point de vue. :yes:

    Si je prends ce dripper, ce sera pour l’utiliser avant tout en mode “vape à l’ancienne” telle que tu la décris. Du coup, je me demande un truc : avec cet airflow sous le coil, est-ce qu’on obtient une vape vraiment différente par rapport à de très bons RTA comme les kayfun ou dvarw par exemple ?

    • Pétard; c’est fin comme questions les gars !!! :-)
      C’est similaire et différent… selon mon expérience… parce que c’est quand même très très subjectif tout ça.
      Ce qui est similaire, c’est le tirage, le hit, le côté sec.
      Ce qui est différent, c’est la température : à puissance égale la vapeur du dripper est un peu plus chaude. En même temps, c’est logique, il n’y a pas de cheminée.
      Et puis peut-être aussi la précision. Je pense que le dripper est plus précis qu’un Kayfun. Mais j’ai pas testé tous les jus non plus, alors… peut-être que ça dépend.
      Bon, et puis ce RDA sait aussi vaper plus rond en ouvrant les arrivées latérales… mais c’était pas la question.
      :-)

      • Et oui Jib, on pose des questions fines parce que sur le Navire, on n’est pas que des sauvages avides de gros nuages. :wacko: :-)
        Réponse très fine en tout cas :good: , qui n’élimine pas le produit, bien au contraire. Mais c’est vrai que si la revue du 1928 arrive, je vais sagement attendre un peu et ne pas me jeter comme un goret compulsif sur ce holic. Même si ce dernier part avec un petit avantage par rapport à l’autre.

  3. Merci jib! Génial ce texte clair, net et précis.
    Vapefly a suivi les mêmes recettes que pour le Galaxies RDTA et même en améliorant le système des petites vis. Par conséquent, nul doute que cela doit bien marcher et être bien bon. Je suis servi en ce moment en petit dripper MTL très serré et très saveur, à squonker avec le FEV BF-1 (version George…) mais sait-on jamais…

  4. Belle revue du plus pro des contributeurs du DV ! C’est clair, concis en plus d’être bien écrit.
    La dernière fois que j’ai trouvé qu’un dripper reviewé par Jib n’était pas ma vape, j’ai fini avec un original du dit atomiseur… C’était le Hypersonic, c’était il y a plus de trois mois, je ne l’ai pas lâché depuis alors sans doute qu’il vaut mieux ne rien dire. ;-)

  5. Je plussoie ; revue tip top aux petit oignons, Jib :rose:
    Cet ato pourrait me tenter bien sûr ( avec son pin non percé) !
    J’attends aussi impatiemment ta revue du 1929 Cthulhu pour comparer ( il doit être pas mal aussi ? sa cuve doit être moins grande ?).

    @Mexicano : c’est chouette, tu as trouvé TON avatar ! :good:

  6. Wouah !!!! Le set de la mort qui tue ! Moi, c’est la box qui me fait vibrer ! Sur laquelle je monterais bien un BF 1 …. Ben oui, dès qu’on me dit “gourmet” …. Ma bon. Je me calme. J’attends mes deux KF lite (et oui, les azhad, c’est par deux !!!! ) et il a fallu que m’inflige une footing de trente bornes pour ne pas commander dans la foulée une colossal blanche, parce que ils seraient franchement trop choupinoux dessus !!!!! D’autant que j’en ai pris un avec le dôme et l’autre avec l’extension. Bon, sinon, pour les ceusses que ça intéresse, j’ai vu passer la pumper 18 soldée dans les 50 $ tout à l’heure. Une petite recherche google et on tombe dessus.

Laisser un commentaire

Le DIY en trois dimensions ! Modélisation d’un dripper…

Le dripper de Cthulhu : le 1928 RDA