in

J'adoreJ'adore J'aimeJ'aime

Le dripper de Cthulhu : le 1928 RDA

En 1928, un jeune auteur arrive à faire publier sa première nouvelle dans un journal. Il s’appelle HP Lovecraft, la nouvelle porte le titre “L’Appel de Cthulhu”. Il écrira deux ou trois trucs après. Il semble que l’équipe de Cthulhumod soit vraiment fan de Lovecraft, elle a donc baptisé son nouveau dripper “1928”.

A la même époque, un jeune nègre (on est en 28, ségrégation, tout ça) apprend la guitare avec son père et commence petit à petit à se faire connaître des groupes de jazz du coin, Oklahoma City. Il est doué, mais à cette époque, les guitaristes sont cantonnés à l’accompagnement, étant donné le rapport de volume entre une guitare et des cuivres ! Mais le p’tit gars est doué, il veut faire des chorus, et il croise le chemin de Walter Fuller, qui met au point chez Gibson le premier micro qui peut se monter sur une guitare jazz à caisse, la Gibson 150. Charlie Christian sera ainsi le premier guitariste soliste de jazz. En 1939, il est membre de l’orchestre de Benny Goodman, et ils enregistrent le standard Stomping at the Savoy, avec un chorus de Charlie qui fera date dans l’histoire du jazz : il ne serait pas pour rien dans l’apparition du mouvement bebop.

Pas sexy, mais sophistiqué !

C’est pas tellement qu’il soit moche, c’est que son dessin est simpliste, il ne fait pas d’effet Wow !

On devine, aux quatre petits orifices percé dans le baril que le flux d’air peut être très serré, et qu’il ne sera jamais aérien. La forme du drip tip confirme cette intuition.

Disons que, de l’extérieur, rien ne laisse penser que c’est un excellent atomiseur, et pourtant…

En retirant le top cap, on découvre un tout petit plateau de montage, comme sur un ato de 20 mm.

Et manifestement, il y a un réservoir sous ce plateau. Serions nous devant un RDTA qui ne se déclare pas ? Du coup, on regarde dans le baril pour voir…

Et là, on commence à piger : il y a une deuxième cloche dans la cloche !

La chambre d’atomisation est toute petite, ce qui nous laisse penser que le 1928 pourrait bien être délicieux, à condition d’apprécier les tirages serrés.

Par ailleurs, elle enserre le plateau, ce qui permet de piéger le liquide à l’extérieur de la chambre, et de l’isoler des arrivées d’air : il est quasiment impossible de faire fuir ce dripper.

Montage classique

Le montage est similaire aux atomiseurs classiques, du type Kayfun, avec de larges butées pour que le fil ne s’échappe pas, c’est assez facile à faire, même en débutant. Son étroitesse invite plutôt à faire un micro coil, mais en utilisant un fil plus résistif et moins de spires, on peut envisager des spires espacées.

J’ai préféré faire une bobine en nichrome sur un axe de 2,5 mm, pour laisser de la place pour l’air, mais le plateau est assez large pour assumer du 3 mm.

Naturellement, le coil se place un peu trop haut par rapport à l’arrivée d’air, il faut le baisser un peu, plus ou moins en fonction de ses goûts : ce réglage a de l’influence.

La pose de la mèche est fort simple, mais demande une réflexion préalable sur une question existentielle importante : de quel camp faisons nous partie ? Le camp des mèches longues qui vont au fond de la cuve ? Ou le camps des mèches courtes qui s’imbibent quand on manœuvre l’atomiseur ?

J’ai choisi le deuxième camp, et l’on voit ici à quel point il est aisé de placer les mèches : il suffit de les plonger dans les grands trous, puis de les glisser à leur emplacement.

On remarque aussi que, grâce à cette double cloche, Chtulhumod n’a pas eu à chercher un moyen de fermer l’accès à la cuve, qui est donc très facile à remplir généreusement, en usage dripper.

Vive le MTL

Le 1928 propose une vape uniquement MTL… si on tire vraiment fort on peu faire un tout petit DL très très restreint. Il en a toutes les qualités : hit très présent, saveurs intenses et précises, vapeur qui peut être tiède ou chaude suivant les réglages.

Et justement, chez Cthulumod, ils se sont souvenus que certains aiment la vape froide.

Alors ils offrent ça avec le dripper !

Non, ça ne transforme pas le 1928 en moustique vorace, mais ce drip tip long et très fin serre encore le tirage et refroidit la vapeur avant qu’elle n’arrive dans la bouche. Un régal pour les amateurs, avec un liquide fruité par exemple.

Bref, c’est un très bon ato, pour les amateurs de MTL strict.

Soutenez cet article

Officier 3ème Classe

Ecrit par jib

Jib : nommé 1er maitre par le Capitaine. |
Vape libre et apaisée pour tous !
| carnetsdevape.wordpress.com

29 Comments

Laisser un commentaire
  1. Bravo, jib !
    Ta revue me donne envie de me procurer ce dripper toutes affaires cessantes !!! :good: :good:
    Ta revue me donne envie de relire une nième fois Lovecraft :whistle: :whistle:
    Ta revue me donne envie de repiquer tous les solos de Charlie Christian à la feuille, mais j’ai pas le temps !!! :wacko: :wacko: B-)

    • Non, je confirme, pas de photos chez moi non plus. J’ai d’abord cru que c’était mon portable, où je surfe sur un navigateur avec adblocker intégré, mais depuis le pc de la maison, c’est la même chose, pas de photo.
      Du coup, j’arrête de lire la revue, trop frustrant…

      • Sans rire, c’est vrai que les images posent un vrai soucis de stockage…
        J’ai dépassé la moitié de mon stockage, ce qui signifie que je ne peux plus cloner le site, ce qui était bien pratique pour faire des tests.
        Il arrivera un moment ou je devrais doubler l’abonnement ou arreter de publier. On verra à ce moment là, la 2ème solution étant la plus probable vu ce que ça coute.
        J’ai déjà essayé avec un hebergeur non spécialisé et vu les pb je vais continuer avec l’actuel qui est stable depuis des années.
        Donc on va profiter tant qu’on peut et on verra bien ce qu’il se passe durant notre traversée, l’arrivée étant encore assez loin.

  2. Super découverte Jib :).
    Le concept du dripper MTL m’a toujours laissé perplexe, mais il semble qu’en l’espèce la solution soit concrète avec cette double cloche.
    J’adore le rendu avec le drip long, c’est exactement ma vape sur le papier. Les vis du plateau semblent par ailleurs assez grosses pour être bien manipulées, à contrario du dernier Kayfun qui est pour le moins complexe de ce côté là.
    Niveau fuites, rien à signaler en utilisation quotidienne? Car il semble quand même que, vu les ouvertures latérales de la cuve, des remontées de liquide sur le “plateau supérieur” soient possibles lors de la vape (et donc des fuites par les airflows aussi….) :-(
    Quid du BF?!
    Ah et au fait, chapeau pour les photos… elles sont superbes… une fois affichées… :whistle: :yes:

    • Arf, non j’ai rien dit, en regardant mieux les photos il semble que le tunnel d’arrivée d’air soit bien sous le second plateau…. Je me disais aussi…. Du coup la cloche supérieure est bien totalement hermétique. Hummm…. il me tente bien le petiot…. :heart:

      • Voilà, tu as tout compris.
        La seule possibilité de fuite serait de ne pas mettre assez de coton, du coup le liquide pourrait envahir la chambre en se glissant contre les mèches… si tu tiens l’ato à l’envers.
        Sinon, c’est un scaphandre ce truc !

  3. Super revue Jib!! :rose:

    Ouh pinaise, moi aussi il me tente bien ce petit dripper. Je n’aime pas son esthétique, mais comme il paraît que c’est la beauté intérieure qui compte…
    Cette conception inédite, il faut absolument que je teste ! :yes:
    Ça y est, je suis aimanté, je sens que je ne peux déjà plus résister…
    Ce Navire est dangereux, j’arrête pas de le dire. Bravo Jib, tu viens de me créer un besoin vital, qui n’existait pas il y a encore qq minutes… :good:

    Désolé M. Holic, mais tu es battu. Comme à chaque fois qu’un produit Vapefly se pointe sur le marché… Une prochaine fois peut-être?

    • Le Holic est bien aussi, surtout pour ceux qui vapent en MTL très ouvert.
      Mais le côté strict MTL et étanche du 1928 est intéressant :-)
      Je le mettais sur ma box Aegis quand je sortais à la campagne, ça faisait un setup super moche, mais totalement indestructible !

      • Tu me confirmes que ce sera celui-là plutôt que le holic. Du moins dans l’immédiat.
        Même question que TheFlow sur l’autre revue :-) : full open, tu dirais qu’il vape à peu près comme qui, ce 1928 ? Il creuse les joues ou pas?

Laisser un commentaire

Le dripper Holic de Vapefly : pour les amateurs de MTL

Gimme light, please, Mr LIT !