La Tabatière, de VapoDistri : poursuite du tabac par d’autres moyens
13+ soutiens

Il est convenu, sans doute depuis des lustres, d’appeler « tabatière » le creux que nos mains font au niveau du pouce… Cavité physiologique bien pratique pour y ( physio ? ) loger… Du tabac à priser ! Nul ne sait encore si cette appellation ancienne est ou non promise à un bel avenir, car nul ne peut ignorer que, d’une part, on ne prise plus guère dans nos contrées, et que, d’autre part, il y a maintenant des moyens en pleine expansion de courir après le tabac perdu, de le prolonger, en somme,… mais par d’autres moyens… bien plus favorables à nos santés quelquefois vacillantes après des années de combustion tabagique !

La maison du Sud de la France qui fabrique et distribue la collection de concentrés La Tabatière a compris ça et s’aligne avec opiniâtreté avec des concurrents ( mais néanmoins amis ? ) Italiens ou Américains dans la recherche et dans le développement de liquides à vaper à base de feuilles naturelles macérées de tabacs d’origines variées et choisies pour leur excellence gustative, en mono ou en mix savants et aventureux.

Le pari, s’il n’est pas encore gagné, de convertir une bonne frange de vapers à ces e-concoctions exceptionnelles qui ne jouent pas dans la beaucoup trop grande cour des saveurs soi-disant tabac et dénommées pudiquement « classiques » ; ce pari, donc, j’aime à le croire, est en voie de réussir… et c’est tant mieux, au minimum, pour nos sens du goût et de l’odorat renouvelés… tout en évitant, au maximum, les multiples dangers de l’herbe à Nicot grillée !

VapoDistri m’a fait gracieusement parvenir sa collection de petits flacons en verre bleu, La Tabatière, il y a un moment déjà je l’avoue et je n’ai pas goûté immédiatement ces « classiques modernes » pour deux raisons principales : je voulais, après dilution ( conseillée à 10 % avec, éventuellement rajout de 5 % d’eau déminéralisée ), leur laisser, même s’il n’en est pas besoin, un temps considérable de maturation ; la deuxième raison, plus prosaïque, est le corollaire d’une fin d’année de travail un peu trop remplie… Grand merci, tardif mais sincère, à toute l’équipe pour sa compréhension, sa gentillesse et sa disponibilité !

Pour faire mes cinq tests, j’ai cette fois choisi un tout petit dripper par la taille et le prix et étonnant par son rendu savoureux et aromatique, le Wasp Nano ( Oumier ), monté avec un mono-coil de Kanthal à 0,75 ohm ; le tout installé sur une box envoyant gentiment 25 watts teutoniquement régulés. Et, ça va de soi, en changeant de Fiber n’Cotton entre chaque liquide. Ah, oui, j’ai nicotiné les cinq à environ 3 mg.

Voilà, enfin, ce que ça a donné :

L’Extra Virginia

À tout seigneur… c’est par le Virginia que j’ai commencé. Ma mémoire des cigarettes anglaises sans filtre étant encore pernicieusement active !… et… auquel je reviens après mes parcours en allers-retours de la gamme. Pas de doute : les qualités fondamentales d’un bon macérat sont présentes à chaque rendez-vous. Un hit clair et net ; une propulsion directe vers la plante « nue » ; un voyage buccal harmonieux et précis ; une exhalaison odorante et raffinée ! Que dire pour minorer ce concert de louanges ? Allez, signalons juste, comme pour les autres, l’impression émolliente ( un poil trop de présence glycérinée ) qui, à mon sens, tient un peu trop longtemps… Pour éviter ça, la solution (!) pourrait être, justement, dans l’équilibre PG/VG (70/30) et dans l’ajout d’eau (un taux supérieur à 5 %) de la solution initiale avant steep… À tenter !

L’avis de VapoDistri : « Laissez-vous surprendre par le goût intense de l’Extra Virginia véritable… Classic blond provenant directement des USA. Saveur extra ambrée et caramélisée qui vous procurera un hit surprenant. »

L’Extra Burley

Pour le Burley, base de pas mal de tabacs à rouler, me disais-je dans ma grande naïveté, il se peut que je retrouve une vieille marque que les batteurs Bataves devaient bien aimer (ah ah ah…)… euuh, ben non ! Ce Burley, au hit sensible en gorge, est riche et bien aromatique, et ( un peu ) plus sec que le Pueblo, mais on retrouve, malgré la dilution à l’eau, la présence onctueuse de la glycérine. On est, certes, en direct avec la plante, et comme relevée par un soupçon de « miel épicé ». Je dis ça, mais je sais que, avec cette gamme, on est sur du plant sans rajout d’autre chose que du tabac… c’est donc une interprétation de ce que je ressens, ce qui est, d’ailleurs, le plus souvent le lot du goûteur. En tout cas, on n’est pas loin d’un très bon e-liquide tabac pour la vape quotidienne ( après courbe d’apprentissage pour celles et ceux qui n’ont pas encore fait le pas vers les macérats ).

L’avis de VapoDistri : « Laissez-vous surprendre par le goût intense de l’Extra Burley véritable…Un classic séché à l’air. Goût extra doux et délicat de différents classics mélangés dont on ne se lasse pas… »

L’Extra Pueblo

Je ne sais pas si le concentré Pueblo doit son nom à un célèbre tabac à griller « bio » de naguère, ou si c’est un des crus de Virginie, par exemple, mais ce macérat est d’une légèreté confondante, aux vapeurs aromatiques pourtant présentes, ce qui n’enlève rien, de plus, à ses notes herbeuses en bouche, mais fait ressortir un poil trop le sucré-glycériné. Je pense qu’il peut servir de base plus qu’honnête à un mix un peu plus corsé… Je l’imagine combiné à des saveurs plus rudes pas trop dosées ( réglisse, chocolat amer, etc… ) et relevé d’un concentré whisky.

L’avis de VapoDistri : « Laissez-vous surprendre par le goût intense de l’Extra Pueblo véritable… Le classic par excellence ! Avec des nuances douces. Extra semblable à la saveur d’une cigarette. Étant le plus léger de la gamme La Tabatière, le Pueblo se dose légèrement plus concentré que les autres : 15 %. »

L’Extra Black Cavendish

 

Quand j’entends le mot Cavendish… je  sors mon… Mais nooon !, c‘est à un tabac à pipe que je pense aussitôt. Association d’idées farfelue ou non ? Non, pas tant que ça ! Le Black Cavendish apporte sa touche très personnelle avec quelque chose de « fruité ». Ce qui fait que la sensation de « sucre » s’intègre très bien à sa vape, qui, d’ailleurs, produit un hit sensiblement moindre que ses camarades. Ce Black Cavendish, en effet proche des sensations de mixture à pipe est, comme les autres, bien goûteux, mais je ne me vois pas le vaper toute une journée. Pour moi, il sera réservé à des moments de détente et à des envies de « moelleux ».

L’avis de VapoDistri : « Laissez-vous surprendre par le goût intense de l’Extra Black Cavendish véritable… Pas proprement une variété de classic, mais plutôt un mélange de classics bruts. Doux et sec mais extra aromatique ! »

L’Extra Cyprus Latakia

Pour finir ce rapport de dégustation, j’ai gardé celui qui me faisait le plus beau sourire au départ… Bien que Chypre soit moyennement dans les Balkans ( quoique ), je soupçonnais que j’allais m’approcher de mon défunt et immodéré amour pour un tabac ( déjà oublié du monde bien avant le phénomène de la vape ) unique en son genre : le « Balkan Sobranie ». Eh bien, déjà… le fond de son petit flacon bleu était celui où il restait le plus de « tanin »… un bon signe de macérat véritable ! Eeeeet… BING ! le goût fumé caractéristique me saute aux papilles ! Perso, j’ai l’impression que les vapemakers se penchant sur les macérats sont tous à la recherche de ces sensations uniques à la « Balkan Sobranie » ( je fais peut-être une fixette ). En tout cas, La Tabatière se sort bien, voire mieux que bien, du challenge ! Point important, toutefois, et de nouveau : j’aurais apprécié une sécheresse plus affirmée… Je crois que je vais passer, pour ces tabacs, sur du 70/30 de base. En tout cas, en écrivant ces lignes, je suis environné des vapeurs « fumées-tourbées » et troublé par leur étrange alchimie !

L’avis de VapoDistri : « Laissez-vous surprendre par le goût intense de l’Extra Cyprus Latakia véritable… Classic Latakia séché au feu, provenant de l’île de Chypre. Extra corsé, extra aromatique et légèrement fumé ! En effet, ce produit est fumé avec différentes qualités de bois et d’herbes aromatiques. »

En guise de conclusion-continuation

Tiens ? une tabatière !

 

Sur notre Navire d’élection, en réalité, la parole s’est libérée au sujet de cette gamme… bien avant que j’aie pu me lancer enfin dans ma rencontre avec elle ! Dans le dernier post de la saga Azhad’s Elixirs, les commentaires ont précédé mon intervention. Et on peut dire qu’ils sont allés bon train… une loco à toute vapeur, même ! Euuuh… je me suis laissé surprendre, pour le coup !

Sachant que j’allais faire la revue, je n’ai fait que survoler tous ces avis pour ne pas avoir trop d’influences. Ainsi, c’est maintenant, comme certains parmi les lecteurs, que je vais aller y voir de plus près ! Et reprendre la première discussion commune — si l’envie de continuer à commenter ci-dessous vous prend !

Ma conclusion, provisoire certes, sera un satisfecit affirmé, du plus « léger » au plus « typé » de cette gamme. C’est pour moi une indéniable réussite.

Le fait que VapoDistri encourage les heureux vapers à expérimenter des mélanges et à partir à l’aventure de l’extension de leurs concentrés avec d’autres arômes est une preuve de confiance et de compréhension envers les chercheurs de nuages que nous sommes !
Et c’est bien agréable de dire que je n’en ai pas fini avec ces cinq concentrés, qui offrent, au-delà de leur qualité, de nombreuses perspectives alléchantes…

La maceramania… quand on commence… Oh mamma mia… !

Merci pour cet articleavataravataravataravatar

Fil

La vape m'a tiré du mauvais pas de la cigarette et j'ai appris pas mal de choses sur le Navire. Partisan du DIY et de la vape libre, je voudrais tenter d'aider les anciens fumeurs qui ont parfois un peu de difficultés à persévérer… La preuve : je suis retombé pour un temps dans l'univers impitoyable de la clope... Mais, une fois de plus, j'ai réussi à lâcher cette habitude mortelle. Maintenant de nouveau sevré grâce à la vape, me voilà prêt à vous rejoindre toutes et tous ! On m’appelle « L’abominable doctor Fil », dans le milieu !

Cet article a 33 commentaires

  1. hello fil encore une belle revue ca démarre fort j’avais mis ces trois dans mon panier il me reste plus
    qu’a commander.

    2+
    1. Hello, mexicano, et merci à toi !
      Tu as choisi lesquels, parmi les cinq ?
      En tout cas, j’espère que tu nous en diras des nouvelles.
      Ces liquides à base de macérats sont intéressants à découvrir…
      on tient quelque chose, là…

      0
      1. j’ai choisi le cavendish et le latakia. je viendrais te dire ce que j’en pense

        1+
  2. Merci Fil pour ta super revue, quand j’ai vu que tu l’avais publiée, je me suis hâtée à la lire ! :yahoo:

    Je suis en train de tester mes DIY de ces 5 macérats, que j’ai dosés à 10%, même le Pueblo recommandé à 15%, dans mon dripper Snapdragon en mono-coil.
    Vape cool, mais qui envoie ( suffisamment à mes sens ! ) à 1.2 ohm et 12 watts !

    J’ai commencé il y a quelques jours par le Pueblo, arôme certes assez léger, mais très délicat qui me plait bcp.

    ​J’ai ensuite gouté le Virginia, que je ressens être dans la même veine et que je ne trouve pas trop caramélisé pour ce type de tabac.

    A la recherche d’arômes de mélanges, j’ai ensuite brièvement tenté des mélanges en dripper de ces 5 jus et y ai surtout clairement discerné le Cyprus Latakia, qui est très fort, fumé et particulier. Je n’ai pas encore testé ce dernier en mono, mais je pense que j’aurai du mal à le vaper seul. Je pense qu’il peut être très intéressant, à faible dosage, dans des mélanges.

    Je suis ensuite revenue à des tests en mono-arôme et vape en ce moment même le Burley que je trouve très agréable.

    L’encrassement des coils est assez conséquent, mais pas excessif. Il reste très gérable en pratique, en dripper, surtout au regard de la qualité de ces arômes !

    Je suis d’accord avec toi ; ces arômes ont tendance à une saveur que tu qualifies d’ ” émolliente “, bien que je les aie mixés dans de la base 60/40.

    Je vais poursuivre, sans me presser mes tests ( pas encore gouté au Cavendish ) . En tout cas, c’est pour moi une très belle découverte !

    PS : Aux côté de ces macérats très intéressants, mon jus quotidien reste toujours celui-ci, je ne le lâche pas :

    https://danyvape.com/classic-zz-le-classic-diy-de-zaza/

    PS bis : Tout-petit-mignon détail : la photo de ta fiole du Pueblo apparait au paragraphe ” Black Cavendish ” :scratch:

    2+
    1. Merci, Zaza ! ton retour me fait très plaisir !
      Quant à moi, je ne me suis pas encore lancé dans les mix, mais je pense que, avec cette gamme, c’est tout l’intérêt !
      J’ai aussi l’impression qu’un steep long est favorable à l’ouverture des arômes.
      Le petit bémol : comment « assécher » ces concentrés un peu trop sucrés ?
      PS : je suis vraiment un manche, avec les photos !! Merci d’avoir signalé l’erreur.

      0
      1. Fil, la piste de la base en + de PG et moins de VG peut être la bonne pour assécher le moelleux ! :scratch: :yes:
        A tester en tous cas !

        1+
    2. Zaza, une vraie inquisitrice toi! :whistle:
      Tu as l’œil…
      C’est ma faute, c’est moi qui ai mis les photos
      C’est corrigé, merci :bye:

      2+
  3. J’ajoute aussi un grand merci à TheFlow :bye: qui nous a le premier mis sur la piste des macérats La Tabatière ! :good:

    1+
    1. OUI ! TheFlow, un grand merci à toi, bien sûr !
      Tu as le don de trouver des merveilles… pour des prix défiant souvent toute concurrence !

      0
  4. Merci Fil! On avait hâte d’avoir ton retour. Je les pratique au quotidien depuis un peu plus d’un mois je crois. Ils sont tous très bons et différents de ce que j’avais pu vaper jusque-là. Néanmoins, ils sont tous “sucrés” à part le Latakia. C’est pour cette raison qu’après avoir testé pas mal de recettes, je les vape tous en 50% Latakia + 50% un des 4 autres ; et encore, c’est plus “sucré” que “fumé”. Je n’aime pas le sucre, c’est peut-être pour cette raison que je ne sens que cela. J’aurais dû essayer une base 70/30 en effet. Quoiqu’il en soit, ils sont goûteux et très sympathiques mais malheureusement pour eux, VapoDistri a sorti depuis 15 Azhad’s (+4 prochainement) et au même prix. Je finis mon stock et me consacre au Notturno Inglese et au 1000 (qui eux, sont plus fumés que sucrés…).

    2+
    1. Merci, Kanti !
      Bonne idée, très bonne idée d’intégrer le Cyprus Latakia dans chacun des autres… je vais tenter, avec, en plus, un poil d’eau supplémentaire et une base moins glycérinée.
      Oui, VapoDistri est une très très bonne maison !!

      1+
    2. Kanti, sans mentir, je ne peux affirmer que je n’aime pas le sucre ( en alimentaire ) mais il me gave très vite en vape. Mes concentrés Azhad sont en steep et j’en posterai mon ressenti.
      Merci :yes: pour l’info des 4 nouveaux concentrés Azhad qui seront prochainement dispos chez Vapo Distri. Mela Thai ( bien que sucré ) pourrait me tenter, ainsi que East Orange et Dark Bite !

      2+
      1. Oui, j’ai vu que tu avais les deux que j’adore (1000 et Notturno). J’attends ton retour. J’attends aussi le East Orange pour la curiosité.

        Concernant La Tabatière, j’ai essayé l’eau et je n’ai pas aimé le rendu. Je préfère sans. Ce qui est intéressant avec ces arômes, c’est de faire des mélanges dans tous les sens. On ne s’en lasse pas de cette manière. Ils sont un peu sucrés mais tout de même délicieux. J’ai retenté de vaper un peu de Ze Hooch hier soir. Je n’ai pas fini le tank tant les sensations sont différentes et il ne sent plus du tout comme avant que je goûte ces merveilles.

        J’ai tout de même des petites envies de sucre de temps en temps. J’essayerai avec de la banane ou de la pomme ou de la prune quand ça reviendra.

        2+
  5. un américain du cote de chez moi (Asie du sud est) a fait des truc similaires (sur le principe de la macération de tabac )…. feuille de havane ( sans doute déclassé) Virginia, cigare light . j’ai teste 3 de ses jus prototypes, le résultat est a mon humble avis carrément surprenant , j’ai eu l’impression de vaper un cigare de qualité. son projet n’a a ma connaissance pas abouti: pas assez d’amateur , prix de production trop élevé?

    2+
    1. Hello, jpr, merci pour ton retour !
      Quel dommage que le projet dont tu parles n’ait pas été continué… il avait l’air sacrément intéressant… et goûteux…
      Je trouve très important de se pencher sur ces produits prenant la feuille, la plante, comme base, outre le fait que ce sont souvent des liquides forts en goût(s), il y a une dimension « nature » intéressante.
      Il faudra, cependant, un recul pour s’assurer de l’innocuité et de la qualité de chaque liquide et de chaque fabricant.
      Pour le moment, en tout cas, on se régale !!

      0
  6. Ah, les liquides ça devient compliqué ces temps-ci… :cry:
    D’abord le récent passage en 3 mg/ml qui a laissé un stock assez important de flacons en 6 mg/ml que je m’efforce d’écluser tant bien que mal en diluant les meilleurs et en laissant l’évier de la cuisine s’occuper des autres.
    Ensuite, les prémices d’un rejet encore flou mais néanmoins perceptible des potions sucrées, comme d’autres vapotos en ont témoigné sur différents articles du blog. Là aussi, l’évier sévit… Pourtant, je vapais jusqu’ici à peu près n’importe quoi (en alternant rapidement et avec plus ou moins de plaisir quand même, je suis pas 100% bourrin !) mais là, rien à faire, un truc comme le “Lemon Tart” de Dinner’s Lady ne passe vraiment plus.
    Les macérats se poseraient donc en candidats sérieux en ce moment mais je n’arrive pas encore à les voir comme une alternative “all-day” pour la vape. J’aime beaucoup cette famille de jus mais de là à ne plus vaper que ça… Les concentrés de La Tabatière objets de ce nouveau super article de Fil par exemple, me paraissent un peu austères tout de même parce que j’aime bien les trucs moelleux, fruités, aromatisés sans overdose de sucre bien sûr, j’aime bien quand une pointe iconoclaste vient mettre la grouille dans un liquide homogène.
    Bon, on verra bien… Il serait bien étonnant que je ne passe pas commande de quelques concentrés, le site de VapoDistri donne quelques idées de mélanges entre ses produits qui paraissent assez prometteurs. Au pire, j’y rajouterai du yuzu, de la réglisse ou de la pomme !

    1+
    1. En effet, Nes, la question des liquides commence à se poser de manière un peu plus formelle ces temps-ci.
      Et en particulier la question du « sucré », qui ne semble plus tellement le must du must.
      Sur Danyvape, il y a une macéramania, mais rien n’empêche Melba, bien au contraire !
      La collec Boston Shaker est là pour en faire preuve… comme les délicieux liquides de Vape Cellar, qui, bien qu’excellents tabacs, ne sont pas de la famille des macérats.
      Il y a également les maisons sérieuses comme Vapmisty, Phodé Sense, et j’en passe, qui continuent à nous régaler !
      Zaza et son « classic zz » sont bien là pour nous montrer que le DIY a encore de beaux jours devant lui…
      Les « La Tabatière », invitent à la concoction personnelle de liquides macérats « augmentés », selon les goûts et les couleurs de chacun.
      Les concentrés fruités, classiques et gourmands reconnus de longue date ont encore la cote…
      Mais… Oui ! l’iconoclastie sera toujours la bienvenue dans la recherche de l’allday idéal !

      0
    2. Nes, pour faire court, je te dirais que les concentrés La Tabatière ne sont pas si austères, ni aussi secs qu’on pourrait supposer avant de les avoir testés. Bien que ce soit pour moi – et je me répète – une belle découverte, ils ont un certain côté gourmand, sûrement par rapport au fait qu’ils laissent un ressenti relativement doux/glycériné/sucré. Je pense que tu pourrais, sans trop prendre de risque, ni fâcher ton cochon les tester ;-) :yes:

      1+
  7. UN GRAND MERCI FIL pour cette Revue !!
    Je reviendrais plus précisément aussi sur cette Macéramania dans ce Post, car j’ai Testé, depuis AZHADS ( Oui Toujours Toi Fil .. :rose: ) déjà une bonne 20aines de MACÉRÂTS ITALIENS, qui demeurent les MAESTRO en la matière .. :yes: :yes: :mail:

    Le côté SEC ou « SUCRÉ » est toujours en effet récurent dans la 1ère approche et sûrement aussi personnel …

    LA TABATIÈRE est déjà une TRÈS HONORABLE Base pour faire ses Gammes, il y a mieux et il y a pire …
    La FORCE ou l’approche d’un LATAKIA, par exemple, est tellement différente d’une marque à l’autre . :whistle:

    BREF on en reparlera , C’est sûre quelque chose s’est passé sur le JUICE depuis AZHAD , qui reste pour moi, toujours THE GOUROU… ???
    Ps : FIL, Il existe d’aileurs un Concentré AZHAD’S SOBRANIE dont la 2ème Fiole en 120ml débute gentiment son steep.. B-)

    1+
    1. Aaaah, TheFlow, le Navire te doit beaucoup ! Merci pour tes bons plans, tes recherches et… ta passion… que je partage !!!
      Ma commande va suivre d’ici peu…

      0
  8. C’est pas pour mettre la grouille mais interrogé sur le pourquoi de l’absence des “El Grande” et “El Regular” (des macérats extraits à froid) en concentrés, Michel Argouët avait répondu qu’il était impossible de concentrer les macérats.
    Comme on ne peut pas mettre en doute la parole de Michel vu qu’il bosse dans la partie, on n’a plus qu’à se demander ce que nous vendent la Tabatière et le Señor Azhad, non ?
    J’ajoute qu’à ma connaissance, Black Note et Il Vaporificio ne font pas de concentrés…
    Oui, bien sûr, on s’en tape si c’est bon mais tout de même… Ce serait bien de savoir, non ?

    3+
    1. Merci pour ce retour Fil :good:
      Il serait bien, vraiment, de contacter Vapodistri pour qu’ils viennent publiquement donner la réponse à la question de Nes.
      Je sais que les shops sont très frileux de commenter sur les blogs ou forums car normalement c’est interdit, mais pas sur le Navire!!
      Certains l’ont déjà fait et ça augmente considérablement la notoriété du fabricant, donc faut pas hésiter ;-)

      1+
    2. Oui MAIS .. À partir de quelle proportion, % de dilution, parle-t-on de CONCENTRÉ.?? car BLACK NOTE & Il VAPORIFICIO en propose pourtant Nes, dosable à 20% .. :mail: Pour moi on est Bien sur du Très BON concentré même ( Il VAPORIFICIO) , en mono ( Virginia, Burley, etc.) je placerais d’aileurs bien volontiers cette marque historique juste après AZHADS.. :yes: :yes: La technique du macérât est à mon sens bien plus aboutie et ancienne que celle des DRuides Bretons … :whistle: ( même si je suis tombé récemment sur 1 Officine Bretonne qui semble se lancer aussi ds la Tk du Macérât.. B-)

      Par exemple Le LATAKIA « Concentré »?! , de chez IL VAPORIFICIO est tout simplement GRANDIOSE. :yahoo: En tout cas différent des ordres .. Meilleur ?

      LE TABAC VAPORISÉ C le panard B-) , et NES rien ne t’empêche de GOURMANDISER ces MACÉRÂTS à ta guise, ( cf MARASCO, AMARETTO, etc . ) car les choix sont infinis ..sur une Bonne BASE « concentré » :yahoo:

      1+
    3. On retourne de suite à nos arômes chinois de chez THJ alors? C’est un vrai problème cette histoire…
      Après, quand on fait macérer un petit bout de cigare (haché en paillettes) dans un peu de base, on obtient un concentré non? Je teste actuellement, je vous confirmerai. J’ai récupéré un morceau de Cohiba du nouvel an. D’après les recettes de macérat fait-maison, en moyenne, on met un cigare dans 100ml de base pour avoir au final 500ml de liquide à vaper. Pareil avec du tabac à rouler et que ce soit un macérat express chauffé au micro-onde ou un macérat à froid d’un mois. On fabrique donc bien une sorte de concentré non? Après si un spécialiste renommé comme Monsieur Argouët dit que l’on ne peut concentrer les macérats, je le crois bien entendu, mais je ne comprends pas. Et surtout, qu’est-ce qu’on vape en ce moment alors???
      En tout cas, merci pour l’info Nes, je vais creuser cette question.

      1+
      1. Ben tiens Kanti, toi qui est scientifique… Tu sais si la nicotine est soluble (miscible) dans l’eau ?
        Parce que si c’est le cas, faudrait aussi qu’on nous explique comment on fait un macérat à 0 mg/ml…
        À moins que le solvant ne soit pas de l’eau mais du formol, de l’acétone ou du trichloréthylène…
        Berk !

        1+
      2. Très bonne question! Je suis économiste en vrai mais je poserai toutes ces questions à des chimistes de la fac de sciences ou des types de la fac de médecine de mon université. Je trouverai bien quelqu’un qui bosse sur la thématique de la cigarette électronique. Si j’ai des réponses, je vous tiendrai au jus. Bon macérat quand même ;-)

        1+
    4. Oui, bonne question, en effet ! La vape de macérats est digne d’être étudiée, et nos craintes légitimes auront, j’en suis sûr, des réponses.
      Comme le Cap’tain, je suis en demande de renseignements des fabricants, et il serait bien d’avoir leur avis et leur expertise.

      0
  9. Si, Black Note et Il Vaporoficio font des concentrés à base de macérats ( en vente chez Svapolibero ) :

    https://www.svapolibero.shop/it/353-Aromi-Black-Note
    https://www.svapolibero.shop/it/355-Aromi-Il-Vaporificio

    Mais j’y avais déjà songé et me souvenais du fait que Michel Argouet avait répondu qu’il était impossible de faire/vendre/commercialiser les extraits de tabac ou tout au moins certains de ses liquides tabacs en concentrés. Je viens en vain de rechercher son post dans une des revues de DV.

    Cela mériterait en effet quelques explications ou nuances :unsure:

    1+
    1. Oui, ils font des concentrés mais pas sur toutes leurs gammes…
      Rien par exemple sur les “V” by Black Note, les anciens Il Vaporificio.
      Un peu comme chez Michel où on trouve du “Breizh Rider” concentré mais pas de “El Grande”. Enfin, sauf si j’ai mal regardé… ;-)

      2+
  10. Bonjour, En attendant de pouvoir répondre à tous, sachez que le macérat est une Extraction naturelle de l’arôme (fruit, tabac ..) et non un arôme alimentaire/ artificiel.
    Sachez que les macérats sont sujets a des analyses produits comme la TPD le stipule. Les fiches de sécurité étant obligatoires avant toute commercialisation, d’ou les 6 mois d’attente avant la sortie d’un produit.

    le processus est long: sélection de feuille (pour le tabac), de séchage, de macération, d’extraction, filtration…
    Les temps de macération sont variables d’un produit à un autre et certains aliments ne peuvent être macérés car la saveur n’est pas au rdv.

    Je vais parler des liquides que je propose: les V by black Note, Black note, Azhads n’ont ni diacetyle, d’acetylpropilene, d’ethylene glycol, de diethylene glycol, d’acroleine ou d’acetoine.

    Certains ont une production limité car ont 6 mois de fabrication.

    Naturellement les feuilles de tabac contiennent de la nicotine mais à de très très faible doses, d’ou le 00 mg. Le reste est un ajout.
    L’extraction de l’arôme réduit le peu de nicotine présente.

    Pour les concentrés: le fabriquant dose le pourcentage en fonction de la saveur souhaitée pour être au plus prêt du rendu originel. Libre a chacun après de faire comme il le souhaite.
    Pour la commercialisation du liquide tabac: Il est déconseillé en France de vendre et de mettre sur l’étiquette le nom tabac lors d’une fabrication avec arômes alimentaires/ artificiels.

    2+
    1. Merci beaucoup, Sandrine !
      Votre post lève déjà bien des doutes et nous permet de vaper sereinement les produits que vous distribuez.
      Je reconnais bien votre professionnalisme et vous suis très reconnaissant d’avoir répondu !

      1+
  11. Super article fil !
    Je n’arrive toujours pas à faire le chemin qui me sépare des saveurs tabac, mais progressivement, vous allez finir par m’avoir :-)
    Merci à Sandrine pour ses précisions !

    2+
    1. Merci, jib !
      « Je l’aurai, un jour… je l’aurai, ce jib !!! »

      0

Laisser un commentaire

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 
Fermer le menu