in

J'adoreJ'adore

La Tabaccheria : week-end à Rome ?

Tous les chemins sont censés y conduire. Malheureusement pour moi, pas même pour un week-end ! Comment me consoler ? Fichtre, me voilà mal embarqué… Mais… bien sûr évidemment, il y a nos amis de Vapodistri pour me sauver ! Grâce à eux, j’attendrai l’occasion du voyage en Italie en bonne compagnie !

Pour rajouter une pierre à l’édifice que le Navire construit avec bonheur et passion, voici quelques impressions personnelles sur un (petit) échantillon des gammes impressionnantes de macérats proposés par La Tabaccheria.

La maceramania continue de proche en proche et, aujourd’hui, comme Pâques approche, je vous livre mon son de cloches. Évidemment bien sûr.

Cinq purs plants de La Tabaccheria

LE plant !

Assolo di Virginia

Plant caractéristique d’un bon virginia : soft, goûteux, sécheresse frôlant le sans-faute… avec une pointe de sucre… dommage léger qui n’entame (presque) pas le plaisir de vaper un bon tabac. Un allday de grande qualité. Impossible de s’en lasser. Le tabac de Virginie est accommodant, aimable, il possède la force des doux !

La Toscana !

Assolo di Kentucky

Effet immédiat : le plant de Toscane ! Un tabac pour les durs à cuire : puissant en saveurs, sec et (pourquoi pas) violent, de cette violence qu’on accepte au bout de quelques taffes et qu’on ne lâche plus. Pour y prendre un vrai plaisir rude à la Clint Eastwood dans ses westerns italiens. Quelles sensations !

L’Orient rêvé !

Assolo di Izmir

Richesse de la bouffée odorante qui envahit toutes les voies buccales ! Un plant généreux et réjouissant : heureusement sec, mais paradoxalement ! Surprenant par ses strates multiples, qui laissent tout le temps d’en faire le tour… et sans jamais s’ennuyer. Cet Izmir commande ! Il étend sa palette du suave à l’amer… à son bon vouloir !

Pour les rêveurs !

Assolo di Cavendish

Cette version de Cavendish ne trahit pas ses concurrentes… elle affirme, par contre, sa particularité : macérat à l’arrière-goût résolument fruité, qui amène un sucre « naturel ». Sa longueur en bouche est notable. Voilà un bon tabac du soir. Voilà un tabac s’accordant aux moments favoris de ses vapers. Musique ? Poésie ?

À taquiner… ?

Assolo di Latakia

Bon sang ! qu’est-ce que c’est bon le plant Latakia ! Il est aussi puissant que le Kentucky, pourtant, il est aux antipodes quant aux saveurs : ici, le piquant du feu d’herbes aromatiques craquantes et, à peine plus tard, la « dangereuse » réserve des braises en pseudo-sommeil ! Taquinez-le, pour voir… seulement un peu… vous en aurez pour votre témérité !

Quatre tabacs « augmentés » de La Tabaccheria

Sauvage ?

Wild West

Miel : une goutte de ce liquide frottée entre deux doigts, et même le parfum quand on ouvre le flacon… nul ne peut en douter ! Fumé : ce sont les fosses nasales qui précisent peu à peu la sensation de picotement ! Whisky : il persiste en fond de gorge et il est de la catégorie des tourbés ! Et… de nouveau… une goutte de miel… mais enrichi. Volutes volatiles !

À part le miel, qui ne lâche rien, en terrain conquis, il faut se laisser surprendre par les autres composants. N’hésitons pas à persévérer : le résultat est là, bien là. La recherche est récompensée. Une douce mixture à dévoiler : c’est ce qu’on aime, nous, vapers de macérats !

 

Le chœur des…

Angeli e Demoni

Cookies : c’est dans la vapeur que cet arôme donne son meilleur… pâtisserie ! Vanille : cette épice remplit bien son rôle. Ici, elle excelle à lier ! Tabacs : ce mix recèle à la fois un Virginia et une toute petite pointe de Latakia (peut-être plus) ! Tout est clair et net à la dégustation.

Dérouté en début de vape, il m’a fallu un petit moment pour scinder les éléments assez fermement liés par une vanille forte. Mon appétence étant naturellement encline à sentir la caractéristique d’un Latakia. Le reste a suivi après quelques taffes odorantes et gourmandes. Je suis sûr que le cookie est là pour « assécher » le mélange… et il fait ça très bien, le bougre !

 

Ritornella !

Harmonium

Tabac Barrique : je ne connais pas bien ce plant, mais, là, il me fait l’effet d’un Virginia un poil plus corsé, présent, en tout cas ! Noisette : miam ! c’est l’évidence à la première aspiration. Les tabacs-noisette que je connaissais ne sont pas loin d’être surclassés ! Coco : sa douceur caractéristique, et c’est très bizarre, est le goût qui reste entre deux bouffées… je n’en reviens pas !

Ce tabac « augmenté »-là mérite-t-il bien son nom ? Pour moi, ce n’est pas une symphonie, pas un concerto, ni une sonate… c’est un air, une ritournelle d’orgue nous touchant à la façon de Moondog : qui se fixe agréablement et ne nous lâche plus de sitôt !

 

À votre santé !

Re Nero

Tabacs : ouh là… les plants se bousculent, s’agglomèrent ! il y a du monde ! ou bien la base est un Cavendish très travaillé… je ne sais pas, mais ça marche fort, ce mixage ! Crème de noisette : là aussi… c’est costaud, on pourrait sentir la pâte ! Chocolat : évidemment bien sûr !… mais alors dans les plus corsés !

Encore une fois, ce Re Nero, comme ses compagnons, est une pure réussite ! La puissance du cacao ne surpasse jamais le pressage des différents tabacs en feuilles… et la noisette calme (à peine) le jeu ! À réserver aux moments de gourmandise compulsive ! « […] to the health of black Othello ! », nous dit Shakespeare… Bien sûr évidemment !

Neuf raisons de vaper heureux

L’embarras du choix !

Cet article est issu de ma découverte joyeuse de quelques-uns des nombreux liquides tabac de La Tabaccheria. Quelques-uns d’entre nous sur Danyvape ont déjà développé tant de choses passionnantes sur les macérats de tabac de cette marque que je ne fais que contribuer, grâce à Vapodistri.

Alors, pour clore — provisoirement — ce retour délicieux d’expérience, voici quelques généralités sur les macérats :

— Continuer le tabac sous une forme plus saine.

— Faire connaissance avec des liquides inhabituels.

— Apprendre à distinguer différents plants d’herbe à Nicot.

— Savoir qu’on peut faire des expériences de mélanges incroyables.

— Exercer son goût sur des liquides puissants, pas commodes.

— Rester à la distance juste qui tient le tabac grillé en respect.

— Embaumer une pièce de volutes odorantes.

— Chercher le matériel qui met ces liquides le mieux en valeur.

— Ne pas régresser, tant les saveurs des liquides dépassent celles des clopes.

Je me réjouis, en plus, que ces macérats, souvent italiens, mais pas seulement, soient de mieux en mieux distribués !

 

Pour finir en musique…c’est pas « Week-end à Rome », mais je préfère celle-là (en plus y a un bateau sur le premier plan du clip) :

https://www.youtube.com/watch?v=EqeJUGzvnq0

Et c’est ainsi que la vape est grande.

 

 

 

Ecrit par Fil

La vape m'a tiré du mauvais pas de la cigarette et j'ai appris pas mal de choses sur le Navire. Partisan du DIY et de la vape libre, je voudrais tenter d'aider les anciens fumeurs qui ont parfois un peu de difficultés à persévérer…
La preuve : je suis retombé pour un temps dans l'univers impitoyable de la clope...
Mais, une fois de plus, j'ai réussi à lâcher cette habitude mortelle.
Maintenant de nouveau sevré grâce à la vape, me voilà prêt à vous rejoindre toutes et tous ! On m’appelle « L’abominable doctor Fil », dans le milieu !

98 Comments

Laisser un commentaire
  1. Merci, Whitewater. :rose:

    Je viens d’écrire à Tevap pour leur proposer une revue.

    La gamme me semble très bien, le travail sérieux… :good:

    Si j’ai une réponse, je vous dirai tout mon ressenti.

    Quant aux concentrés Black Note, ils sont presque prêts pour leur revue… encore trois bonnes semaines de steep amoureusement attendu… c’est atrocement long, trois mois !!!!

  2. Cool bonne initiative ! Ça serait bien de pouvoir avoir un avis de vapoto expérimenté sur ce type de jus made in France. Pour le coup, si ça venait à se concrétiser, cela pourrait aussi m’aider à mieux affiner mes choix vers tel ou tel macérât en partant du postulat que le blond précité me convient plutôt bien. ?

  3. Commande passée :)
    Alors au menu des réjouissances:
    – La Tabaccheria – Le Miscele Barrique – American Blend
    – La Tabaccheria – Le Miscele Barrique – Mixture N.1
    – Concentré Azhad’s Elixirs – Ape Virginia
    – Concentré Azhad’s Elixirs – Notturno Inglese

    Wait and see, j’espère avoir de bonnes surprises…

    • Des quatre, je ne connais que le Notturno Inglese, mais je crois que tu peux y aller les yeux fermés et les papilles, et toute la cavité buccale, grandes ouvertes. Les deux marques sont différentes… mais succulentes ! :good: :good:

  4. Le notturno c’est avant tout sur les conseils de zaza et, de surcroît, il semble faire une certaine unanimité ici. Pour les autres, je me suis lancé à l’aveugle mais au vu de vos retours sur ces marques, je pars plutôt confiant. Tiens, à midi, j’ai même lavé et remonté entièrement mon FEV en prévision de cet arrivage. Le coil moustache à 0.8 ohm est impatient d’en découdre! :yahoo:

  5. Hello Whitewater, pour paraphraser Fil, je dirais que je ne connais aussi que le Notturno Inglese.

    Et bien sûr, je suis très curieuse et intéressée de ton retour quant aux : American Blend, Mixture N.1 et Ape Virginia.
    Je me permets de radoter : le Notturno Inglese gagne bcp avec un long steep ( 3 mois, c’est le top !). Et je regrette vraiment de ne pas en avoir mis en steep pas mal de centilitres ( mais ce n’est que partie remise et patience requise )….
    Qu’en pense un autre fan absolu ; j’ai nommé Maître Kanti ?

    • Complètement d’accord avec toi Zaza! Sauf que moi, j’en ai 300 ml en steep…
      Je suis également intéressé pour des retours sur tes dégustations White. Ça fait un moment que le Ape me tente. Je n’ai jamais osé.
      Après, il faut tester pour trouver ses goûts. J’ai dû goûter les 5 La Tabatière (il n’y avait qu’eux au début de l’aventure en France) pour savoir que j’adorais le latakia et que je n’aimais pas du tout le burley (ils sont d’ailleurs en reduc depuis ce soir les concentrés La Tabatière). C’est pour ça que j’ai pris le 1000 et le Notturno par la suite, car j’ai compris qu’il me fallait du lourd. Un Notturno et un Latakia et ça me fait ma journée. Des petites douceurs le soir, genre Black Cherry, et on est bon. Le prochain sur ma liste est le English Mixture…
      On en a déjà causé mais le Notturno est un délice à partir d’un mois. Il est lourd, il est gras, il arrache. Il est noir si vous voulez, il est brutal. Mais, il est vrai que, comme le dit Zaza, plus il steep, plus il est bon. En effet, au bout de trois mois, il aura perdu un peu en agressivité ; et tout en restant puissant, il gagnera en rondeur et les goûts qu’il offrira seront absolument merveilleux et inégalables. Il sera devenu bleu/bleu foncé (c’est une image, le liquide reste marron foncé du début à la fin). Son étiquette illustrera parfaitement cette mixture.

  6. Bon alors ça y est, on y est!
    Colis reçu avec quelques goodies et super bien emballé, petite carte personnalisée à la main, sympa vapodistri :)
    Premier mélange en step american blend, dilué à 10%.
    La couleur est superbe et à l’ouverture, le nez est bluffant. Bizarrement, je ressens plus le tabac brun que le blond auquel je m’attendais.
    Ni une ni deux on sort le FEV du placard (je l’avais préparé il y a deux jours en prévision de cette rencontre) et zou on éprend le breuvage comme du caramel sur une banane.
    Réglage 14W, feu!…
    Premier mot… le bois, le fumage est palpable.
    On y revient, c’est complexe… L’inspiration se veut légère, douce avec un léger sucre à peine discernable., puis rapidement une seconde note plus marquée se révèle. Difficile à déterminer! Expiration clairement plus sèche…épicée?
    J’y reviens… Je ferme les yeux… C’est çà…. enfin je crois… en tout cas c’est superbe!
    Je me lève, ouvre spotify, checke la bibliothèque… georges duke est là… Parfait, la soirée va être belle!
    Merci de m’avoir fait découvrir cette gamme.
    Vivement le prochain test avec quelques jours de step dans les pattes ;)

    • Coool ! Très content pour toi !
      Si tu patientes un peu, ça va se bonifier comme un bon vin !
      Tu m’as donné envie de réécouter le projet George Duke-Stanley Clarke, et c’est ce que je fais.
      :good: :good:

    • Haha, bon choix! Je ne savais pas qu’il y avait des amateurs du grand George dans les soutes du navire.
      Perso, c’était « Muir Woods Suite », plus jazz que la production précitée (mais toujours avec Stanley Clarke évidemment! ;) )
      J’aurais pu choisir « reach for it », mais pour goûter un liquide en toute sérénité, c’était pas le plus adapté… :yahoo:

  7. Cool! Oui, tiens nous au courant!
    Je ne sais pas ce qu’en pense les autres macératistes (amateurs de macérats, j’adore inventé des mots débiles), mais j’avais fait la même chose et goûté sans une minute de steep. J’avais aimé aussi, mais tu verras qu’avec un peu de patience c’est 1000 fois meilleur!!! De mon côté, je vais bientôt goûter mes premiers La Tabaccheria qui arrivent tranquillement à un mois de pause…
    Bons macérats!

    • Moi non plus, lors de mes premiers DIY de macérats, je n’avais pas pu m’empêcher de gouter direct ! :-)
      Bizarrement, alors qu’on est tous d’accord pour dire que les macérats deviennent meilleurs avec le temps, je me souviens – lors d’une 2è ou 3è production de macérats, avoir gouté direct et trouvé ça encore meilleur. C’était sur un Hussar RTA. Le soir, j’avais retapé dans la fiole, mais n’avais pas retrouvé l’enchantement de la première latte du matin. Le Mystère des macérats… :unsure:

    • Oui, cela peut arriver. Tu connais, je pense, mon amour pour le Notturno Inglese… Eh bien, je vais te dire un secret. Je le trouve meilleur après 5 minutes de steep qu’après un mois. Par contre, après 3 mois, il n’y a pas photo et il est exquis. C’est tout ou rien avec lui!

  8. En fait pour l’annecdote, je me suis fait avoir comme un bleu avec les bouteilles de base en 100ml (très bonne base d’ailleurs que je ne connaissais pas prise chez vapodistri), mais les bouteilles font vraiment 100ml et elles sont full de chez full. Je comptais m’en servir pour faire mes steps mais je ne peux pas car, entre les boosters et le concentré, je dépasse la capacité de la bouteille… Je suis un âne..!.
    J’étais habitué au ready to mix LPV et j’ai pas calculé… bref… mes autres concentrés vont devoir attendre un peu…. :(
    En tout cas je confirme ce matin au bureau, le rendu de ce liquide est fabuleux….La tessiture diffère cependant sur mon kayfun par rapport au FEV. Elle est plus ronde, plus charnue et plus chaude que sur le FEV. Le sucre est plus présent en première note. Le FEV, plus sec et chirurgical me permettait toutefois de mieux distinguer les « strates » et le fumé…
    En fait je trouve que ces deux set-up sont super « complémentaires » pour tenter de cerner un liquide assez complexe. D’ailleurs, de mémoire d’ancien, c’était pas Michel Argouët qui testait tout sur son FEV?! :scratch:

    • Très bonne la base VapoD.. et pas chère en plus! Chaque fois que je change d’ato en vapotant un même liquide, j’ai l’impression que c’est un liquide différent. Il faut les tester sur 10 atos pour pouvoir les cerner complètement je pense…

    • Oui, je te suis, Kanti. Il faut que ces macérats passent par quelques atos très différents, du serré à l’aérien.
      Mais le FEV est sans pitié, comme une bonne enceinte de monitoring : plat, donc on sent tout distinctement. :yes:
      Bravo Whitewater !!! :good:

    • Yo, Michel Argouët testait sur un FEV, il l’a même fait figurer sur les photos promotionnelles de ses macérats El Grande et El Regular. Cet engouement était suspect de la part d’un gars extrêmement agité niveau matos, c’est entre autres pour cela que j’ai fini par m’en procurer un. Je n’ai pas vraiment accroché, le FEV n’a pas eu la carrière qu’il méritait chez moi mais c’est tout de même assurément un très bon matos.
      Mon Notturno Inglese n’est qu’à mi-steep (15 jours) mais je n’ai pu résister à l’envie d’en prélever un p’tit tank histoire de faire connaissance. C’est vrai qu’il est superbe…

  9. Salut les pirates!
    j’ai découvert ce jus via le navire et j’en ai trouvé en magasin sur montélimar chez idéal vap ,un petit coup de pub,c’est rare que j’en fais !car c’est pas dans mes habitudes de rester dans un shop plus de 30min et non pas à faire la queue pour être servi mais plus à discuter et le vendeur certainement le proprio y connait bien son job!
    j’ai déchanté quand j’ai vu le concept de dilution du e-liquide en question pour en finalité un e-liquide en 60ml!j’ai l’habitude de travailler sur des fioles de 100ml et ce concept m’a rebuté!après il s’adapte à la législation en vigueur on va pas les critiquer sur le principe!mais c’est pas pour moi! un bon dimanche à vous ,moi je bosse ce soir! :cry: bisous!

  10. Petite commande passée hier. Chez Tabaccheria :
    – Assolo di Black Cavendish
    – Hell’s mixtures N.759
    – Hell’s mixtures Baffometto

    Et un peu de Azhad’s :
    – Turkish extra dry (pour voir la différence avec le Pure Turkish)
    – Nottourno inglese (histoire de pas mourir con)

    J’ai tchatté un peu avec le vendeur, notamment sur les temps de step, il m’a conseillé ceci :
    – arômes à base d’extraits naturels : 36 à 72 heures
    – arômes à base de macérats : minimum 1 mois :wacko:

    Vous confirmez ?

    • Pour les macérats et notamment le notturno, un mois c’est bon, trois mois c’est excellent!
      Pour les extraits, je ne savais pas qu’ils n’avaient pas besoin de step… :wacko:
      J’en ai à goûter dans ce cas comme le English Mixture de La Tabaccheria… Ce soir!!!

  11. Bonjour, vous me faites rêver à lire vos commentaires et descriptif des tabacs…
    Je vape de l’anis-menthe, red, Ragnarok et depuis tout ce temps je me lasse de ces jus.
    Je vais essayer ceses tabacs, je me demande juste quel ato utiliser, j’ai un holic et j’ai vu le 1928 chultlu qui a l’air sympa pour les saveurs mais qu’en est-il pour les tabacs ?
    Sinon je goûterais bien tabac menthol, des fois que vous aillez un nom.

    Merci et désolé ça fait beaucoup de question 😁

    • LO !
      En tabac menthol de (très) bon niveau, tu as El Mentolino de ExaLiquid et Reggae de « V » by Blacknote, deux mixtures bien équilibrées qui ne laissent pas la menthe tout emporter.
      Pour le matos, il y a le Hypersonic de Vaponaute à mon avis imbattable sur tout ce qui est « tabac », à déguster en original, en occaze ou en clone selon ton budget.
      Mais ce n’est bien sûr que mon humble et subjectif ressenti… ;-)

  12. Bonsoir, merci pour ces précisions.
    J’étais impatient, j’ai donc commandé ce matin un 1928 , avec du tabacherria e-mint et tabacherria miscelle barrique-english mixture.
    Sinon concernant les atos, ça me fait mal de mettre plus de 30€ et les clowns j’adhère pas trop.

    • Je viens de goûter aux GRAN RISERVA LATAKIA et ORIENTAL.
      C’est macérats on la particularité d’être prêts instantanément ! Pas de 3 mois d’attente, direct dans le gosier ! Bah c’est une grand OUI !
      Dame Zaza avait parlé d’un jus prêt immédiatement mais me souviens plus sur quel article ni quel jus. Ceux-là sont bons, surtout le LATAKIA. quand t’es comme moi en galère de jus parce que t’as pas prévu, c’est mega top pratique sans perdre en quality. Merci La Tabaccheria sur le coup. :heart:

    • Hello Kif, quand j’entends causer macérat, ça m’interpelle !

      Le super tabac qui n’a pas besoin de steep ( enfin, 48h, c’est mieux, mais à 0, c’est déjà tout bon, contrairement à ce préconise son fabricant ), c’est le Syrian Soul de Vapor Cave ( mix de Latakias syriens et chypriotes ), une vraie réussite, ce jus !

      Contrairement à ce que tu écris, le Latakia Gran Riserva, je ne l’avais pas apprécié en début de steep ( gout de fût de chêne, qui adoucit et masque quelque peu le Latakia ). J’y suis revenue après plusieurs mois d’oubli de la fiole ( facile, et pour cause ! ) et il est devenu very good, avec son petit arrière gout mielleux agréable, même pour moi, qui apprécie les tabacs secs !

      Un tabac que j’adore depuis quelques mois, c’est le Black One de Vapehouse, c’est un extrait ;-) un super Kentucky !

      En règle générale, les macérats ( par ex Azhad ) nécessitent un long steep mais pas les extraits !

    • Non Dame Zaza, j’ai pas dit que tu appréciais le Gran Riserva. J’ai dit que tu avais parlé d’un jus dont je ne me souviens pas du nom.
      Le Syrian soul c’est YES ! J’en suis à mon 3 ème réassort. Je vais d’ailleurs en recommander. Mais je ne savais pas qu’on pouvait le vaper direct. Je vais me faire plaisir alors, merci !!

      Black One sera de la prochaine commande :good:

      Je viens de refaire un BB, ça faisait bien 2 ans que je n’en avais pas fait. Un bonheur :heart:

  13. Ok merci, dès que j’ai l’occasion je jetterai un œil dessus.
    En attendant je testerai le chultlu 1928, et je vous ferai un retour sur mon expérience liquide tabac

  14. Kif-qui-a-soif ( ça veut dire quoi, ton nouveau pseudo ??? De quoi as-tu soif, au juste ? ) : J’ai pas dit que tu avais dit que j’appréciais le Gran Riserva. Je donne juste mon ressenti sur ce jus ;-)

    Un autre Kentucky que j’apprécie : Mr Jack d’Angolo della Guancia.

    Je me demande souvent si je préfère le Latakia ou le Kentucky, je trouve le Kentucky souvent plus goûtu et « enchanteur de mes papilles » que le Latakia ( je trouve le Latakia Gran Riserva très doux ) .

    J’ai pas compris ta phrase :  » Je viens de refaire un BB « . Qu’est donc ce « BB initials » ?

    Tu es très mystérieux ! :-) :unsure:

  15. Kif qui a soif parce que je suis plus invité aux vaperos du cap’s et Nenes :-(
    Je vais te suivre sur le kentucky et goûter !
    BB oui la recette de ta copine :good:

    • Hey, les dernières fois qu’on t’a invité t’es pas venu !
      Et puis de toutes façons le rythme a baissé, on en fait moins… Y’a eu un plan la semaine dernière mais j’étais pas dispo et là, c’est le Cap’s qui est pris.
      Dommage, ce sont toujours de bons moments. On te fait signe pour le prochain ! 😁

    • Hey la dernière fois que j’ai eu un Bristol il s’est retrouvé dans les spam. Les gars, les sms ça existe hein B-)

  16. Pourquoi je ne reçois pas les mails de cet article ? :-( :unsure:
    De mon côté, Gran Riserva de LT s’est résumé à l’Oriental. Et ça s’est passé exactement comme pour Zaza : franchement pas ouf juste après la préparation. Du coup, fiole laissée de côté, je ne saurais dire combien de temps exactement (un bon mois 1/2, si ce n’est plus). Puis un jour que j’me suis retrouvé à sec de juice et que j’avais la flemme de me refaire des DIY, j’ai ressorti le Gran Riserva et là…. Wow, un Oriental de grande qualité !! Superbe, je lui trouvais pour ma part non pas un petit coté mielleux, mais plutôt biscuité. Une merveille, dommage qu’il soit si cher.
    Quoi qu’il en soit, ça montre bien que certains extraits de tabac (pas tous) ont tout de même aussi besoin de temps pour s’ouvrir complètement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)