in

J'adoreJ'adore MerciMerci J'aimeJ'aime

Kosmo Coils : le test !

Une enveloppe-bulle. À l’intérieur, 2 wraps 18650, 1 jus gourmand fruité, et 4 petites boîtes colorées : quelques jours seulement après avoir passé commande PAR MAIL, j’ai reçu mes tant attendus premiers coils de builder ! Après avoir fait connaissance avec Kosmo Coils et en avoir pris plein les yeux, c’est donc maintenant l’heure de goûter tout ça !
Mais avant, posons le contexte, c’est important : aujourd’hui, après plus ou moins 10 ans de vape, j’ai mes jus fétiches, mes RTA et RDA favoris et mes montages référence pour chacun d’eux, que je ne troquerais pour rien au monde. Bref, j’ai la sensation d’avoir globalement trouvé ma vape. Enfin trouver… c’est tout de même un bien grand mot : à chaque fois, il reste toujours malgré tout quelque chose que « je n’ai jamais testé ». Et comme je suis curieux… Là en l’occurrence, ce sont les coils de builder.
Toutefois, à l’heure d’écrire cette revue, j’en suis encore à me demander pourquoi j’ai voulu tester des coils de builder… Qu’est-ce que j’en attendais vraiment ? Bonnes questions !
En vrai, je n’en sais foutrement rien. Une vape meilleure que celle que j’ai déjà trouvée ? :unsure: Même pas sûr ! Et puis d’abord… meilleure ça veut dire quoi ? À y réfléchir 2 secondes, en vape, ça ne veut pas dire grand-chose en réalité… Peut-être que je pourrai comparer avec les câbles industriels que j’utilise depuis toujours, et encore… Est-ce que ce serait pertinent ? Mouais, pas sûr, étant donné qu’on sait tous qu’un même câble peut tout à fait s’avérer désastreux dans un ato et magnifique dans un autre… Bon, t’façon, les 3 coils que j’ai choisis dans le catalogue de Kosmo Coils n’existent pas en bobines… Donc voilà, ça règle la question : je n’aurai aucun point de comparaison, ni par rapport à d’autres builders, ni par rapport à mes câbles habituels.
C’est donc le grand saut dans l’inconnu qui m’attend ! Voyons donc ce que ça va donner.

STAGGERED FUSED CLAPTON

SFC 800 – Ni80 – 0.16 Ohm en dual coil

Si j’ai choisi ces Staggered Fused Clapton, ce n’est pas tout à fait par hasard : c’est parce que j’en avais déjà testés il y a fort longtemps dans le Dead Rabbit v2 et que, dans mes souvenirs, ces coils offraient une vape vraiment magnifique.

Niveau specs, les SFC 800 de Kosmo Coils sont des [2*26/36 + 36] en full Ni80. Les 5 spires sont tournées sur axe de 30 et sont annoncées à 0.16 Ohm en dual coil.
Sur un staggered fused clapton, les 2 âmes sont d’abord claptonnées individuellement façon staggered, c’est à dire « en spires espacées » (ici un staggered 26/36), puis sont ensuite fusionnées par claptonnage (ici, par un 36Ga). Je viens de prendre une petite tof à l’arrache pour vous montrer, sorry pour la qualité merdique.

En se rapprochant un peu, voilà ce que donnent les SFC 800 dans leur boîte.

Et individuellement.

Comme on peut le voir, le boulot réalisé est impeccable : c’est très propre, il n’y a absolument aucune imperfection. Des doigts de fée, je vous dis… Pour l’anecdote, je me suis fixé le challenge de reproduire ces staggered fused clapton, ben j’peux vous dire que c’est loin d’être facile. Tellement pas facile que pour le moment, je n’y suis parvenu que sur de très courtes longueurs de câble, mais jamais suffisamment pour sortir un coil de 5 spires aussi irréprochable que ceux de Kosmo Coils. Mais j’vais continuer à m’entrainer…

Lors de la commande, Élo m’a demandé comment je voulais les pattes de mes coils. Je lui ai répondu de les mettre comme ceci.

Voilà, comme ça une fois qu’on reçoit nos résistances, il n’y a vraiment plus rien à faire : on est comme un coq… en pâte ! Ouais, vanne moisie, je sais, on fait c’qu’on peut… Du coup, un p’tit coup de pince coupante à 7 mm et zou, on installe tout ça dans…

… le Arcane XIII !
Comme attendu, la double réz. est stabilisée à 0.16 Ohm. Parfait ! J’imbibe mes mèches avec du Virginia de La Tabaccheria, je visse la bête sur une Dovpo MVV 1 et…

… c’est la claque !!!

Merveilleux.
Précis à mort.
Hyper dense.
Très saturé comme j’aime.

Pfiouuu, ce Staggered Fused Clapton 2*26/36 + 36 sied à merveille au XIII. Juste qu’avec le potard de la MVV réglé sur « 2 » comme d’habitude, ce SFC 800 est un peu lent à démarrer. Attends, je jette un coup d’œil au catalogue : la plage de puissance recommandée pour ce coil va de 70 à 130 watts ! J’augmente donc la tension de la box, réglage à « 3 ». À vue de truffe, je dirais qu’on est aux alentours de 100 watts. C’est démentiel ! La vape est tout de suite un peu plus chaude, il faut aimer, mais niveau rendu, on monte encore d’un cran : c’est encore plus dense, encore plus saturé, mais toujours aussi précis. DÉ-LI-CIEUX, y’a rien d’autre à dire. J’avais pour habitude de monter ce XIII avec du Fused Clapton 2*26/36, ben là, je dois bien avouer que ça n’a plus rien à voir : ce SFC 800 est vraiment taillé pour de la grosse vape hyper savoureuse.

 

STAPLE STAGGERED FUSED CLAPTON

SSFC – Ni80 – 0.13 Ohm en dual coil

Pour ce coil, je m’en suis remis totalement aux conseils d’Élo. Comme elle m’avait dit qu’elle vapait régulièrement sur le Kali 25, ça m’a rappelé aux bons souvenirs de ma toute première revue sur le Danyvape et ça m’a donné envie de ressortir ce RDA. Comme ça fait plusieurs annéees que le bouzin dort au musée, j’ai demandé à Élo de me trouver le coil-qui-va-bien dans ce dripper. Roulement de tambours, pression immense sur les épaules de la miss, dont on va savoir si elle a bon goût ou pas !
Mais avant de vous livrer mon ressenti, auscultons sans plus tarder ce SSFC : sur le papier, on a affaire à un [2*29/38 + 4 (0.3*0.1) +38] en full Ni80, tourné en 4 spires sur axe de 30, pour une double réz. annoncée à 0.13 Ohm.
Ça a l’air compliqué dit comme ça, mais en fait, ce câble est assez simple à comprendre. Hop, une petite tof et tout s’éclaire.

Aux extrémités, on trouve 2 âmes de 29Ga préparées en mode « Staggered » avec un brin de 38 Ga. Et au centre, 4 brins de Ribbon 0.3 (mm de large) * 0.1 (mm d’épaisseur). Les 6 brins sont ensuite fusionnés avec du 38 Ga. Tout simplement !
Bon là je n’ai pas tenté de reproduire ce coil : tant que je ne maîtriserai pas pleinement la technique du Staggered, ce Staple Staggered restera inaccessible. Chaque chose en son temps !

De près, voilà ce que donne ce SSFC.

Un vrai petit chef d’œuvre architectural ! Toujours impeccable niveau build, juste WOW !
Cette fois, j’ai demandé à Élo de me mettre les pattes des coils comme ceci.

Coup de pince coupante à 6.5mm et direction le deck du Kali v2.

Comme annoncé, le dual coil sort à 0.13 Ohm après stabilisation, parfait. Après quelques barres sur la PWM Titan pour m’assurer qu’il n’y a pas de grouille majeure, je visse le Kali sur le Dreamer v1.5, et c’est parti pour le verdict.

Pour ce setup, je pars sur un gourmand que je connais bien : le Mexican Fried Ice Cream de Chefs Flavours, dont le Cap’s nous avait tantôt vanté les mérites. Hé bien l’expérience s’avère absolument déroutante. Vissé sur méca, le Kali v2 qui, à la base est quand même un dripper qui poutre sacrément, se transforme quasiment en RDA typé saveurs ! Oui oui, vous avez bien lu. Normalement le Kali, c’est grosse saveur mais relativement peu de détail. Ben pas là ! Équipé de SSFC, il restitue une vape d’une finesse assez incroyable, très bien détaillée : la crème glacée à la vanille est bien présente lors de l’inhalation, les céréales prennent le relais lors du hit, tandis qu’à l’expiration, tout se mélange harmonieusement et se ponctue avec des notes épicées de canelle, tellement relevées qu’elles en sont presque acides. Mama, je ne me doutais pas que le Kali v2 était capable d’envoyer une telle vape. Le Mexican Fried Ice Cream devient alors vraiment hyper gourmand. Bluffé.
Ce qui est ouf avec ces SSFC, c’est qu’on a en bouche une vape vraiment très fine au niveau de la texture : ce n’est pas dense pour un sou, on a presque l’impression de n’inspirer que du vent. Par contre niveau saveurs, c’est complètement dingue : c’est hyper saturé, tout en restant superbement équilibré. Du coup, le contraste densité/saturation des arômes est incroyable, mais bien réel.
Ah oui, j’allais presque oublier : ces SSFC sont également hyper réactifs. Quelque part, c’est assez logique, étant donné qu’ils sont composés de brins très fins : des âmes en 29Ga, enrobées de 38 Ga. Dans la pratique, ça fait que même sur méca, ça part au quart de tour. Magnifique. Là je le dis sans détour : c’est la magie Kosmo Coils. Bien joué Élo, je ne m’attendais clairement pas à ça, superbe surprise !

 

ALIEN

Alien 903 – Ni90 – 0.14 Ohm en dual coil

Pour ce dernier test, j’ai une nouvelle fois décidé de faire confiance à Élo en lui demandant de me trouver, pour un RDA que j’adore et que vous découvrirez en fin de paragraphe, un montage dual coil qui allie puissance, précision de rendu, saturation et densité. La totale quoi ! Bah quoi ? Tant qu’à y être, autant demander l’impossible, nan ? J’avoue que j’ai été un peu surpris par la proposition, mais allez, vu que j’étais dans l’état d’esprit découverte, j’me suis laissé tenter. Hé bien figurez-vous qu’après 10 ans de vape, j’ai enfin pu tester… des Alien ! Hé ouais, c’est comme ça, je n’avais jamais testé ces coils jusqu’à présent.

Les Alien 903 de Kosmo Coils se présentent sous la forme d’un [3*29 + 38], ils sont ici constitués de 6 spires tournées sur axe de 25 et sont annoncés à 0.14 Ohm. La particularité de ces Alien 903 vient du fait que les 3 âmes sont constituées de brins de Ni90, tandis que l’enrobage est, lui, en Ni80.

À l’œil nu, le travail est tellement fin qu’il est quasiment impossible de distinguer les formes de vague de l‘enrobant 38 Ga, mais mattez-moi donc la perfection du build.

Pas une seule irrégularité, rien. Pffff, avant d’arriver à reproduire ce genre de coil… Que dire d’autre ? Ben rien. Je ferme ma tronche, j’admire le boulot de pro et je coupe mes pattes de coils à 5 mm.…

Direction…..

…..

…….

………

…………

……………

Le Nitrous RDA !

Hé oui, le petit Nitrous qui déglingue sa mère. Obligé, fallait que je lui colle des Kosmo Coils à celui-là. Les 6 spires entrent à merveille dans le deck, ça se rôde tout seul et c’est stabilisé à 0.13 Ohm. Je visse le gnome sur une Clutch Dual, je sors un Syrian Soul de Vapor Cave et…

… c’est la régalade !
D’ordinaire, j’équipe le Nitrous RDA avec un dual de Clapton Ni80 24/36 stabilisé à 0.25 Ohm, ça me procure tout ce que j’adore en vape : des saveurs à la fois profondes, hyper précises et très saturées. Non seulement les Alien 903 de Kosmo Coils m’apportent la même chose, mais ils y ajoutent une grosse densité de vapeur : la texture en bouche gagne en épaisseur, c’est exactement ce que j’espérais avant de passer commande ! Là c’est Latakia King Size. Précision de rendu, saturation des arômes, densité de vapeur, équilibre de l’ensemble : le carré magique.
Cerise sur le gâteau, je découvre ce petit crépitement caractéristique des coils Alien : je ne connaissais pas, c’est un peu chelou dans un premier temps, moi qui suis habitué aux coils de type Fused. Mais ça apporte un petit quelque chose de rock’n roll qui n’est pas pour me déplaire, bien au contraire !
Là encore, la réactivité des Alien 903 est au rendez-vous, c’est impeccable pour une vape dynamique en méca. On pourrait croire qu’à 0.13 Ohm, la vape soit trop chaude et que ça finisse par dénaturer les saveurs, mais il n’en est rien : le Ni90 a la faculté de chauffer moins fort que le Ni80 et, de surcroit, d’être plus réactif. De ce fait, les nuances des jus les plus subtils sont parfaitement respectées. Encore une fois, bien vu Élo, ces Alien 903 font des merveilles dans le petit Nitrous !

 

Pour conclure…

Comme annoncé en intro, je suis tout à fait incapable de dire si les Kosmo Coils sont « les meilleurs coils de builder » du marché. Ce qui est très net en revanche, c’est que les 3 coils essayés ici m’ont procuré une vape superbe de saveurs et d’intensité, chacun à leur manière. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, hé bien j’dois dire que je ne suis pas déçu d’avoir tenté l’expérience : c’est même une litote pour dire que Kosmo Coils, ça déboîte vraiment bien ! Je trouvais que mes coils industriels Coilology vapaient déjà très bien, là je reconnais qu’on est un level au-dessus. Si comme moi, vous souhaitez sortir de votre zone de confort et vous offrir le kif d’une vape premium, je ne saurais que vous encourager à tenter l’expérience : avec Kosmo Coils, on est vraiment entre de (très) bonnes mains, on peut y aller confiant, perso je valide. La clé, c’est juste de ne s’attendre à rien et de se laisser embarquer. Tout simplement.

Un avant-avant-dernier petit blabla pour les ronchons allergiques aux faces de bouc : envoyez un simple email à kosmocoils8173@gmail.com, je vous garantis que Mark Zuckerberg et sa clique n’en sauront rien !

Un avant-dernier : merci Isa et Élo pour votre formidable boulot. Ça c’est d’la vape ! :yes: :good:

Et un dernier : CNCT, arrêtez votre manipulation de masse, pendez-vous et foutez-nous la paix : vous êtes complètement hors-sujet !!!…

:bye: :bye: :bye:

 

Votre Avis sur le matériel présenté

Ecrit par Clandestino

Passager clandestin du Navire pendant des années, les rats ont failli avoir ma peau dans les soutes, alors j'ai dû quitter ma planque. Mais maintenant que je suis à découvert, pas le choix, je vais filer un petit coup de main à l'équipage, en toute subjectivité bien-sûr. Pas envie de finir balancé aux requins... Loin d'avoir l'expérience et la roublardise des vieux loups de mer qui sévissent sur ce rafiot, je vais humblement commencer par aller frotter le pont, histoire de pas faire de vagues.

29 Comments

Laisser un commentaire
  1. Bonjour,

    Un immense merci à toi Clandestino de nous avoir fait confiance et surtout un immense merci pour cet article qui nous va droit au cœur, magnifiques photos et très bonne revue, tu as vraiment un talent fou pour l’écriture, bravo à toi :heart: :good:

    • Salut les filles !
      Ce fut un vrai plaisir de découvrir l’univers des coils de builder via vos créations ! J’ai mis du temps à franchir le pas, me disant que c’était un peu du flan tout ça. Ben la réalité, c’est qu’il y a quand même une sacrée différence avec les coils indus. Alors plutôt merci à vous 2 d’avoir créé Kosmo Coils et de vous battre chaque jour pour préserver/développer la vraie vape. :good: Pas facile dans le contexte actuel qui nous survend le fake et le jetable, mais il y a tout de même un public à conquérir !
      Surtout ne changez rien, vous êtes au top ! :yahoo: :bye:

  2. Le contraire m’aurais étonner leur coils sont vraiment incroyable et yen a pour le monde puis faut dire que le « service avant » vente est vraiment agréable on est bien guidé et elle save de quoi elles parle ! L’es tester c’est juste les adopter pas de retour en arrière possible mdr bonne vap à toi :bye:

    • Salut le citron !
      Tu as raison de souligner le service « avant-vente » : c’est à mon avis une vraie plus-value. En fait, c’est même ce que personne à ma connaissance ne fait, et qui pourtant me semble primordial. Tu vois, ça fait quand même un petit bout de temps que je vape et perso, je ne suis pas sûr que j’aurais commandé des Kosmo Coils si je n’avais pas eu tous les conseils/réponses à mes questions en amont. Isa est redoutable, elle a réussi à me harponner alors qu’au départ, j’étais plus dans une optique de découverte que dans une optique d’achat. Et que dire d’Élo, qui a enfoncé le clou en me trouvant carrément les coils idoines pour les drippers que je lui ai suggérés…
      Sûr que la démarche doit leur demander énormément de temps et d’organisation, mais c’est aussi ce qui fait toute la différence avec les collègues builders. :yes:

  3. oui les kosmo coils les essayer c est les adopte perso je ne retournerais jamais ailleurs la elles savent toujours nous donner de bon conseils et dans la bonne humeur merci a vous

    • Salut Mickael,
      Je vois que tu fais partie des groupies ! ;-) T’as l’air d’avoir testé déjà pas mal d’autres builders : par curiosité, peux-tu nous dire lesquels ? :-)

  4. Un travail fait avec amour et on le ressent à chaque tafff
    Goûter kosmo c’est regretter ne pas avoir tester avant en tout cas pour ma part car chaque sa vape 😉
    Je collabore depuis un moment déjà avec les fées du coil et à l’heure d’aujourd’hui elles on l’exclusivité dans mon shop car en plus de faire un boulot remarquable elles on un état d’esprit et une gentillesse exceptionnelle

    • Salut Jerem,
      Tu mets le doigt sur l’essentiel. Isa et Élo l’ont très bien dit dans l’interview : elles sont passionnées de vape. Et en général, quand on fait de sa passion son boulot, on fait du bon boulot. C’est totalement invisible, mais l’intention qui est mise dans les choses que nous faisons chaque jour donne ce petit supplément d’âme. Quand je vois la tronche du vapeshop de mon village, qui ne vend que des pods, puffs et clearos, je me dis que tes clients ont bien de la chance ! :yes:

  5. Si ça stombe, si des fois ça stombe, du verbe stomber. On vape à côté de nos pompes depuis le début? :wacko:
    Pis qu’est ce que t’as contre la Confédération National des Charcutiers Traiteur mon Cland? Qui est hors sujet? :-)
    Bon bravo aux fées du logis quand même et à toi. :good: Et ce n’est pas une litote c’est un euphémisme :-)

    • Yo mon Ez’, je confirme que monter un Fev BF1 en tri-core fused et de le vaper à 15 watts, c’est être complètement à côté de la plaque ! :yahoo: B-) :whistle: :-) :-) :-)
      Nan sans déc’, tu sais mieux que personne qu’à chacun sa vape. Tant que ça nous maintient loin de la clope…

      Sinon nan, je n’ai absolument rien contre nos amis Charcutiers Traiteurs, leur raison d’être est louable et d’intérêt public…. sur le papier….. :whistle: :whistle: :whistle: Juste que là, ils nous prennent quand même un tout petit peu pour des jambons en essayant de nous glisser une belle quenelle dans l’fion, tu ne trouves pas ? :unsure:

    • « Jambon » « quenelle » je vois bien que t’es en rogne contre les charcutiers traiteurs. :yes: :unsure: :-) C’est juste que j’avais eu vent de cet article aussi du CNCT mais j’étais pas sûr de l’acronyme et donc que tu parlais de la même chose et en tapant CNTC sur l’internet mondial est ressorti en premier la confédération national des charcutiers traiteurs. Et maintenant l’algo Gogole avec le nombre d’occurence va renvoyer vers la page du navire :yahoo: :-)
      Pis c’est à 16 watt que je vape le tri core pas à 15 ok? B-)
      Du coup mon idée tombe à l’eau. Une autre manière d’envisager le cool aurait pu être de proposer le coil idoine fonction de l’ato ? :scratch:
      Bon je te laisse te rabibocher avec ta femme et ses talents culinaires. Rappelle lui que sa blanquette est bonne Noel Flantier. :-)

  6. Ah ben c’est cool d’avoir donné une adresse mail aux ronchons du Facebook, même si je ne vois pas bien à qui tu faisais allusion en l’écrivant ! :whistle:

    Bien sûr que tout ceci est redoutablement alléchant, surtout si les staggered fused déboîtent sur le Arcane XIII, le meilleur RDA jamais sorti sur cette planète et ses environs.

    Bon après, j’aimerais quand même comprendre à quoi on peut attribuer ce présent constat d’excellence apparemment partagé par plusieurs vapotos… Sans vouloir faire mon rabat-joie, les boîtes de vape proposant des coils à l’unité font elles aussi des bobines bien régulières et n’utilisent pas forcément pour ce faire les fils les plus moisis du marché. Alors c’est quoi ? Une virtuosité dans l’enroulement donnant des surfaces de chauffe parfaitement homogènes ? Des fils de qualité vraiment supérieure calibrés au quart de poil, dépourvus de petits défauts susceptibles de provoquer points chauds et autres désagréments sournois ? :scratch:

    • Excellentes questions mon Nes’ ! Je me posais exactement les mêmes avant d’avoir goûté aux Kosmo Coils. Pourquoi à chaque fois que je lisais un avis sur elles, c’était toujours le même enthousiasme unanime..? :unsure:
      Y’a 2 angles d’attaque à mon avis :
      – le premier, très cartésien : d’abord, la matière première. C’est comme pour la bouffe. Les plus grands Chefs savent choisir leurs fournisseurs. Je ne connaissais pas le Wireoptim, mais apparemment, c’est de la super came. J’ai doublé les Staggered Fused en prenant aussi une paire en gamme Prestige, dont l’enrobant est en Twisted Messes, un câble reconnu de tous dans le milieu. Bon après, d’autres builders utilisent aussi du Twisted Messes, du Coil Society, du Vap’Extreme, qui sont d’excellents câbles également. Alors…???
      Y’a aussi un autre truc avec Kosmo Coils, c’est la grande richesse de leur catalogue : pour chaque coil, tu peux l’avoir en Ni80 ou Ni90. Et surtout, ce qui m’a marqué au tout départ, c’est de constater qu’elles utilisent aussi des sections de câbles impair : 27 et 29 Ga pour les âmes, et 39 Ga pour l’enrobant. Ce qui n’est pas courant à mon avis.
      C’est simple, pour les Fused, y’a 8 références dans le catalogue. 12 références pour les Alien. 6 références pour les Staggered Fused. Sans compter que tu peux aussi demander des coils complètement sur-mesure (quasiment tous les coils qu’on voit en photo dans l’interview ne figurent pas dans le catalogue).
      Donc déjà, tu peux voir qu’elles sont capables de proposer une vape sur-mesure à quasiment tout le monde. Je serais par ailleurs très curieux de voir leur musée matos, mais c’est juste ouf : à chaque fois que j’ai mentionné un ato, elles l’avaient déjà testé….

      – La deuxième chose, beaucoup moins terre à terre, c’est je pense ce qu’a soulevé Jerem un peu plus haut. Tu me diras peut-être que je plane à 100 mille, mais je suis de ceux qui sont convaincus que quand tu fais qqch par amour et par passion, avec un état d’esprit d’authenticité, ça se ressent dans tes créations. Chacun pensera ce qu’il veut à ce sujet, mais quand tu vois les tarifs pratiqués, tu te dis que les nanas ne sont pas là pour la thune. Après évidemment, du boulot bien fait, ça se paye aussi, c’est normal.

      Enfin tout ça pour dire que quand j’ai testé les Kosmo Coils, au tout début je ne savais pas dire si j’étais déçu ou pas. Le rendu était tellement différent de celui des câbles Coilology…. Je ne dis pas que ces derniers sont de la merde, c’est pas ça du tout. Je continue de penser que ce sont d’excellents câbles. Juste que là, tu t’offfres une vape beaucoup plus subtile, plus fine, plus équilibrée. Tu vois, c’est comme en bouffe quand tu vas dans un resto renommé : sur la carte, c’est la même chose que ce que ta femme est capable de te préparer, mais à la dégustation, ce n’est plus tout à fait le même plat.
      Après, on adhère ou pas, ça c’est les goûts de chacun.
      Perso vu ce qui sort en ce moment en matos, je me suis dit que plutôt que de claquer 30 ou 40 boules dans un énième atomiseur, c’était le bon moment d’essayer de sublimer mes chouchous en leur mettant de bons coils.

  7. Encore un joli texte, merci Cland’. Alors je ne comprends rien à tous les termes qui finissent en -ed qui caractérisent tous ces drôles de cables mais ça a l’air d’envoyer sévère de la saveur tout ça.

    • Je ne les connais pas tous, mais c’est pas si compliqué que ça mon Kant’ :
      – Y’a les simples clapton, ça tu connais : 1 âme, 1 enrobant.
      – Ensuite, les Fused clapton. C’est le même principe que les Clapton, sauf que tu as 2, 3 ou 4 âmes, et 1 enrobant.
      – les Aliens, c’est le même principe : 2, 3 ou 4 âmes, mais la technique d’enrobage est différente (en forme de vagues).

      Après, toutes les différences se font au niveau des âmes : on peut y retrouver des âmes « semi-claptonnées » (les Staggered), du fil plat dit « Ribbon » (Staple), des multi brins hyper fins + des âmes simples (Framed Staple) etc etc etc etc…. En fait en build, il n’y a aucune limite. C’est un truc de ouf. Et là, on ne parle que des câbles les plus simples ! Le terme de « coils exotiques » est utilisé à tort et à travers un peu partout, mais est finalement souvent galvaudé. Là s’arrêttent mes maigres connaissances en câbles à vaper, car quand tu vois certains coils, tu te demandes dans quel matos c’est possible de les installer… :scratch: :scratch: :scratch: Le Build est juste un univers complètement dingue ! :wacko:

    • Ça c’est de l’info intéressante aussi. Faire un p’tit article pédagogique sur les câbles comme tu viens de le faire avec leur nom et structure. ;-) :good:

  8. encore une super revue cland je me perds un peu dans tout ce charabia mais top revue. bon me concernant j’ai essayé des coils de builder pour voir au risque de te décevoir a par la durée des coils je n’est pas vu de différence mais j’ai peut-être pas le palais assez fin moi un juice si il me plait je vape mais de la a voir tout les nuances et puis quand je coil je me pose pas de question je prends le fil que j’ai sous la main ou des coils indu et hope après je peut comprendre pour les fin palais mais c’est pas mon cas

    • Ah mais t’inquiète mon Mex’, je ne suis déçu de rien du tout : je n’ai pas d’actions chez Kosmo Coils ! :-) :-) Moi aussi j’ai testé « pour voir », histoire de me faire un avis sur les coils de builder et de mourir moins con.
      À mon avis, quand on prend des coils de builder, il faut ne s’attendre à rien, dans le sens de ne pas espérer trouver une vape révolutionnaire. Un fused reste un fused, un alien reste un alien. Le fait de le prendre chez un builder plutôt que tout fait par une machine indus apporte à mon sens une vraie plus-value au niveau du raffinement dans le rendu, mais pas un truc où tu prends une véritable claque dans la tronche. Comme je l’ai dit plus haut, je n’ai pas eu avec les Kosmo un « effet wahou » comme certains atos ont su parfois me procurer. La différence avec de l’indu ne saute pas forcément aux papilles, même si je maintiens que la vape procurée par les Kosmo me semble clairement beaucoup plus raffinée.
      Après, les coils, c’est un peu comme les atos et les jus : tous les goûts sont dans la nature.
      Peut-être aussi que j’ai eu la chance de ne pas fumer pendant trop longtemps (plus de 10 ans tout de même) et donc, de ce fait, de ne pas avoir trop abimé mon palais..? :unsure:

  9. Un peu d’accord avec toi, Mexicano mais quand même si ces bobines sont si top que ça, ce serait embêtant de passer à côté. Peut-être qu’un petit test s’impose, tout de même… :scratch:

    Bon alors si on résume… :mail:

    J’envoie un mail à l’adresse indiquée dans la revue en décrivant le matos ciblé, genre un Arcane XIII RDA, un Screamer RDA et un Atemporal RTA, je précise le mode goret sur les RDA et un truc un peu plus calme sur le RTA et hop, le process s’engage ?

    • peux être alors j’attends ton test comme on dit deux avis valent mieux qu’un @clandestino tu me diras la durée des coils dans le temps

    • Ouais j’te dirai ça Mex’. Pour l’instant, j’en suis à 1 nettoyage sur les staggered fused, et saveurs toujours aussi nickel. Les autres coils, je ne les ai pas encore nettoyés (mais ils sont cracra).
      Va falloir que je tienne une comptabilité ! :wacko:

    • C’est ça mon Nes’. :good:
      Ce sera certainement un peu plus long par mail que par messenger pour échanger et affiner le choix de coils, mais dans le principe, c’est comme ça qu’on procède avec Kosmo Coils. Peut-être aussi que tu peux commencer par demander le catalogue, t’auras sans doute pas mal de questions à poser. En tout cas, le plus tu donneras de détails par rapport à tes goûts, tes attentes, tes plages ohmiques habituelles etc etc, le mieux Élo pourra te cerner et te proposer quelque chose d’adapté.

      On a parlé vite fait après la revue, elle m’a suggéré un 2*26/36 pour le XIII, pas fusionné façon clapton, mais façon alien. En gros, un Alien 2 âmes 2*26/36. Ma curiosité a été trop forte, j’ai donc tenté de builder ce câble, et j’ai réussi à sortir mes premiers alien ! Moches et remplis d’imperfections un peu partout, mais des alien quand même, et qui vapent plutôt bien je dois dire.

  10. T’as vu comment t’es mon Cland’s ? Tu ne te contentes pas de me faire dépenser du fric avec ta revue, tu m’obliges, avant de pouvoir ce faire, à me débattre avec la tronche de bouc. Quelle plaie!
    Tes copines et toi m’avez foutu en trans. La beauté de ces coils a su réveiller ce besoin frénétique de vouloir en posséder à tous prix pour les tester. Je devrais dire ce besoin pathologique que seuls les beaux produits issus de la vape peuvent engendrer. Car oui, même sans les avoir testé, je ressens déjà les symptômes physiques d’un état de manque. Sueurs chaudes et froides, bouche sèche, tremblements, incohérence, … Tu connais ça mon Cland’s!
    Sans déc, après m’être régalé de ta revue, je me suis dit qu’il fallait absolument que je régale ma vape de ces coils. Fait qui sera concrétisé lorsque la vie me foutra un peu la paix. D’ailleurs, sorry pour ma participation tardive à cette magnifique revue qui rend hommage à une belle équipe qui produit de véritables splendeurs :yes:

    • Dis donc mon Bruce, tu es sûr que tu lis les revues en entier ? Ou tu fais comme les gosses : ne regarder que les images ? :unsure: Parce que dans les 2 articles sur Kosmo, j’indique tout de même qu’on n’est PAS obligé de passer par FacePlook pour se procurer le matos ! :whistle: :bye: ;-)

      Ceci dit, je vois tout à fait ce que tu veux dire quand tu parles de transe vapistique… :yes: :wacko: :good:
      J’espère donc que la vie te foutra la paix très bientôt et que tu pourras vite tester ces Kosmo. D’ailleurs pour ma part, il n’est pas impossible que j’en reprenne prochainement (quand je me serai un peu renfloué), mais des modèles un peu plus exotiques que ceux du catalogue.
      Parce qu’à mon avis, et ça complètera ce que j’ai répondu au Mex’, l’intérêt des coils de builder réside aussi (et surtout, dans le cas de Kosmo Coils) dans la possibilité d’aller taper dans des modèles de coils qui n’existent pas en industriels : y’a qu’à voir les photos de l’interview. :heart:

  11. Mais nan, t’as pas capté le « sans déc » qui suivait l’anecdote sur Facedebouc ? Je te taquinais!
    J’ai bien lu et noté l’adresse email de ces dames mais comme dit dans mon précédent com, je prendrai contact avec elles en vue d’une commande lorsque je serai plus serein et profiter de leurs conseils. En parlant de conseils, pour mon choix de coils, je me laisserai vraiment guidé par leur savoir. Je prendrai ce qui me sera conseillé en fonction de l’ato et de mon type de vape. Ça doit être cool de se laisser « servir » :good: un peu comme dans resto 3 étoiles.

    • C’est carrément ça mon Bruce : t’es au resto haut de gamme avec un serveur attitré pour ta table ! Aux p’tits oignons….
      Moi ça m’a fait un peu bizarre, j’ai pas l’habitude de me faire servir…
      C’était chelou de me dire, après avoir effectué le paiement, que quelqu’un était en train de bosser « rien que pour moi » sur mes coils. Mais quand tu reçois tes coils, que tu les inspectes sous le moindre détail et que tu vois que la qualité du build est impeccable jusque dans les moindres détails (jusqu’à la façon dont les pattes sont orientées, par exemple), tu comprends qu’il y a une personne qui y a mis tout son cœur. Ça compte. :yes:

    • hello cland tu a vu le nouveau kit
      Kit ReGenesis – Deathwish Modz 1000 exemplaire
      dans le monde livre dans une boite en forme de cercueil mais bon le prix pique dommage

    • Tu peux y aller les yeux fermés, elles sont de très bon conseil et d’une extrème gentillesse, je ne parle pas de leur travail qui est au top. Bre, foncez, vous ne serez pas déçus.

  12. Bonjour à tous ! Ah….la vape, ses saveurs, nos ressentis, une méthode qui a fait ses preuves dans le combat contre la tueuse….Après des années d’essais j’ai trouvé les coils qui me correspondes et je peut poser un nom dessus : KOSMOCOILS, un travail fait avec amour et finesse, un rendu comme j’aime, une longévité, en bref une perfection que l’on doit à Isa et Elo, merci Clandestino pour ces 2 articles ! et au passage je suis du même avis pour le CNCT, qu’ils se mêlent d’autres choses ! et surtout qu’ils étudient leur sujet avant de la ramener….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)