in

Kalora vs Corona, clone vs original…

L’atomiseur Corona v8 proposé par le moddeur allemand Steampipes est une star du microcosme qui vape et a, comme la plupart de ses congénères dits “high-end”, été copié par bon nombre de malotrus chinois sans foi ni loi. Nous ne reviendrons pas ici sur l’éternelle polémique du pour ou contre les clones, tout ou presque ayant déjà été dit sur le sujet. Personnellement, je continue à trouver assez acceptable que les vapotos dotés de moyens financiers suffisants achètent des versions originales tout en fichant la paix aux autres, ceux qui ne veulent ou ne peuvent mettre 100 boules et (beaucoup) plus dans une machine à vaper, les laissant profiter de la vape produite par des copies vendues à moindre coût, au risque d’ailleurs non nul de tomber sur une bouse .

Ceci étant, essayer de savoir où l’on va avant de lâcher une substantielle poignée de biftons ne paraît pas non plus complètement idiot. La vape est en effet une affaire de goût personnel et je trouve pour ma part un peu raide de devoir choisir un atomiseur d’après deux ou trois photos exposées par un shop en ligne, assaisonnées de quelques revues le plus souvent produites par des types muselés du fait de matériels gracieusement fournis dont ils ne peuvent dire que du bien. L’achat d’un clone permet dans ce cas de se faire une première idée, éventuellement suivie d’une commande d’original si l’essai s’avère concluant. Voilà pourquoi j’ai choisi de découvrir le Corona via une de ses copies sournoisement dénommée Kalora (ou Korina, ou encore Karina) avant de me mettre en quête d’une version originale beaucoup plus difficile à débusquer puisqu’en rupture de stock à peu près partout où on la trouve habituellement. Il aura fallu un solide coup de pouce du Doctor Fil, que je remercie chaleureusement au passage, pour que l’oiseau rare me parvienne du Jura, expédié par la sympathique boutique Daze Vapor House de Lons-le-Saunier (Ledo salinarius, la “ville du sel”) après une agréable tractation téléphonique.

Ainsi équipé d’un Kalora chinois et d’un Corona “made in Germany”, j’ai eu envie de comparer les deux atomiseurs de façon factuelle, en précisant d’entrée que la meilleure version de l’atomiseur est et ne peut être que celle imaginée par le concepteur original, à savoir celle proposée par Steampipes !

Ajoutons encore avant de commencer que le Corona original, à gauche sur la photo, est en version acier tandis que le Kalora, à droite, est en finition noire, ce qui nous permettra de les différencier le plus facilement du monde. Notons enfin que le Corona existe lui aussi en une version sombre dite DLC ou “Diamond Like Carbon” proposée à 199€, que j’imagine d’un tout autre niveau esthétique qu’un pauvre Kalora miteusement peint en noir vendu $15,00.

Corona et Kalora, pièce par pièce

Pas de finasserie excessive ici, j’ai opté pour une présentation pièce par pièce terriblement dénuée d’imagination que j’espère ne pas s’avérer trop barbante à lire !

Les top-caps

Ah, c’est trop cool de commencer par des pièces bien différentes ! Comme on le voit sur la photo, le top-cap du Corona est légèrement plus petit que celui du Kalora, comportant une ailette de moins. Et ce n’est pas tout ! Si les orifices d’air-flow des deux modèles sont de forme triangulaire, ceux de l’original sont plus larges et moins hauts que ceux du clone. Niveau mensurations, le top-cap original affiche 16 grammes sur la balance contre 18 grammes pour le clone et un diamètre de 20,5 mm entre les joints toriques, identique à celui du clone mesuré au même endroit.

Les tank-tops

Les tank-tops ? Ben oui, je me suis permis ce néologisme pour désigner les pièces assurant le serrage des tanks par le haut… Apparemment identiques sur la photo, celui du Kalora affiche 12 grammes sur la balance contre 9 grammes pour celui de son petit camarade, le Corona. Les autres cotes sont identiques, à savoir une hauteur de 18,1 mm pour un diamètre mesuré entre les joints toriques de 20,5 mm.

Les barils

Mis à part l’usinage différent des air-holes déjà signalés sur les top-caps, les barils semblent bien semblables. Cette impression est confirmée par la science puisque le baril du clone pèse 12 grammes pour une hauteur de 21,6 mm et un diamètre de 23 mm tandis que celui du Corona affiche 13 grammes pour des dimensions mesurées à l’identique.

Les tanks

Les tanks des deux compères sont indiscernables, y compris sur la balance et sous le pied à coulisse où ils affichent exactement les mêmes valeurs, à savoir un peu moins d’un gramme pour une hauteur de 12 mm et un diamètre au plus large de 23 mm.

Les bagues

La bague du Kalora diffère de celle de son modèle par une double rainure gravée au rôle purement esthétique. Hormis ce détail, les deux pièces sont identiques en termes de poids, de hauteur (7,4 mm) et de diamètre (23 mm).

Les plateaux et les bases

J’ai ici laissé les plateaux et les bases solidaires, n’étant pas parvenu à les séparer. Apparemment, une petite vis dissimulée sous le plot positif du connecteur 510 détient la clé du problème mais je n’ai pas réussi à la desserrer. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé, surtout sur le Kalora que j’ai bourriné en mode obtus avec étau, pinces et tournevis variés sans résultat notoire.

Bon… Ceci ne nous empêchera pas de remarquer l’usinage en dôme du sommet des plots du Corona visiblement snobé sur le Kalora et les vis de serrage à encoche sur l’original remplacées par des BTR sur le clone. Le pas de vis du Corona destiné à accueillir le tank-top est un peu plus haut que celui de son petit camarade avec à vue de pif 16 tours de filet au lieu de 10, le bas de la tige rejoignant la base diffère quelque peu également. Les deux modèles portent le même filetage inutile au niveau de la base, j’imagine qu’il se destine à une option de type support d’un tank pyrex. Même si le chiffre ne veut pas dire grand-chose puisque j’ai laissé les câbles en place, la pièce pèse 30 grammes chez le Kalora et 24 grammes chez le Corona. Sa hauteur s’est révélée 1,2 mm plus grande sur le clone (50,7 mm) que sur l’original (49,5 mm) pour un diamètre identique de 16 mm au niveau du filetage de plateau.

Corona et Kalora, ce que l’on voit moins

Les deux atomiseurs étant côte à côte, on discerne nettement le niveau de finition supérieur de l’original. L’impression générale est celle d’un produit mieux travaillé, notamment aux limites de pièces où le Corona fait meilleure impression.

Les joints toriques équipant le Kalora sont, comme très souvent chez les clones, de piètre qualité. Les pièces retenues par ces joints ne sont pas suffisamment fixées, le baril comme le top-cap tournent trop facilement et se maintiennent à peine. L’équipement de l’original est bien meilleur, à peu près irréprochable. À noter que les joints fournis en spare avec le clone corrigent assez bien les problèmes de maintien, on peut légitimement se demander pourquoi le fabricant ne les monte pas par défaut.

J’espérais, en pesant les différentes pièces, obtenir plus de poids chez l’original afin d’étayer l’impression de qualité ressentie. Malheureusement, le clone est globalement plus lourd de quelques grammes ce qui ne prouve finalement pas grand-chose. Un acier certifié 316 n’est pas forcément plus dense qu’un alliage moins noble tel qu’un “simple” 304 !

Et pour finir…

Comme on a pu le constater, Kalora et Corona se ressemblent quand même beaucoup. J’ignore si les différences relevées ont été délibérément introduites par le cloneur afin d’éviter de choir dans une contrefaçon pure et dure hautement répréhensible ou si elles existent seulement parce que mon exemplaire de Kalora a été pompé sur un batch de Corona plus ancien ou plus récent que le mien.

Ces différences le plus souvent esthétiques n’empêchent pas l’interopérabilité, il est parfaitement possible de construire un atomiseur hybride en prélevant des pièces à droite et à gauche.

Cette interopérabilité m’a permis de relooker un peu mon Corona en lui offrant un tank et un dip-tip 810 ULTEM originaux, me satisfaisant d’un top-cap 810 chinois face à la pénurie générale de la pièce en version “made in Germany”.

Je laisserai les vapotos intéressés par la superbe vape du Corona v8 décider de la version qui leur conviendra le mieux, tout en rappelant encore qu’innovation et conception coûtent cher et qu’il vaut mieux, à chaque fois que cela est possible, rétribuer les créateurs plutôt que récompenser ceux qui copient.

Bonne vape à toutes et tous, si possible en Corona ! :bye:

Soutenez cet article

Amiral

Ecrit par Nesquick

Fonction sur le navire : Gabier promu Lieutenant de vaisseau - Nesquick, dans la vape depuis 2013, intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

22 Comments

Laisser un commentaire
  1. Un seul mot (pour commencer) : BRAVO !
    Excellente idée, Nes, de faire un parallèle détaillé.
    Où on voit, donc, l’utilité des clones ET les qualités d’un original.
    Chacun y reconnaîtra ses intérêts et, ça, c’est encore une marge de liberté dans notre petit monde.
    Un dernier mot (pour finir) : BRAVO !

    • Le terrain est miné… Pour être franc, je me suis demandé s’il fallait écrire là-dessus et si le Cap’s allait publier.
      Enfin voilà, c’est fait et chaque vapoto que le sujet intéresse fera ce qu’il voudra…

  2. belle revue nesquick je possede
    le v1 acheter d’occaz la différence avec le v8 est la contenance et le remplissage c’est un super ato et je vais prendre le v8 j’ai un pote qui me le cède pour pas chère. si ti veut
    des pièces pour corona drip tip
    et autre va faire un tour chez
    pipeline il on tout les accessoires
    même les top cap mtl?

      • Héhé… Une étape de plus sur le chemin qui te mènera à la vape qui poutre ! ;-)
        Tu l’as monté en double coils ?

      • Oui! Le tube dit 0,40ohm. J’avais jamais vapé à 35W! C’est pas dégueux. Il est même bien bon ce kalora. Et les câbles, c’est dingue que ça marche aussi bien ces choses là!!! Après, à voir si le deuxième montage sera aussi réussi…

    • Le Corona vape vraiment bien, comme un très bon dripper ! Il est moins aérien que le Vapor Giant, je pense qu’il n’acceptera pas de montages aussi joufflus que le cousin autrichien. Le rendu des saveurs est au top une fois que l’on a capté comment placer les bobines vis à vis des air-holes. C’est un peu délicat mais on y arrive avec un peu de patience.
      P’têt que Kanti viendra nous parler en détail du montage et de la vape de son exemplaire fraîchement reçu !
      J’avais envie de faire un “clone vs original” depuis un moment. Le Tilemahos Armed aurait été un bon client mais j’ai laissé filé. Je n’ai pas voulu faire le Dwarv DL car la version clone dont je dispose est vraiment bien foutue, le Corona m’a paru pas mal pour l’exercice car même si la copie tient la route, l’original est quand même nettement devant en termes d’ajustage et de finition.

    • Kanti, au rapport !
      Une question m’intéresse particulièrement : est-ce qu’en simple coil il marche aussi bien.
      J’ai pu ces derniers temps essayer des atos dont le fabricant affirme qu’on peut les monter en double et en simple, et pas des moindre… et à chaque fois… non, ça marche en simple certes, mais pas au niveau de rendu d’un ato construit pour se monter en simple coil.

      • Je te dis ça bientôt! J’ai vu que l’on avait cette possibilité. Je teste dès que mes résistances sont mortes, ce qui ne devraient pas tarder avec les Azh… J’ai cramé tout ça et recotonné ce matin donc demain ou après-demain ce sera bon…

      • Si je peux me permettre, d’après mon usage, en tout cas pour le Corona, le simple coil marche super bien, avec une résistance de 0,75 ohm max et une seule ouverture, et à 25 watts, voire moins : goûteux, vapeur suffisante, économie, cool. :yes: :yes:

  3. Super sympa comme article.
    Je précise direct que je suis auteur, et donc par conséquent mes revenus sont uniquement liés aux droits d’auteurs.
    Au regard de mon métier, je m’interdis d’acheter des clones. Par contre parfois quand le modeur joue sur la hype et la pénurie je n’ai aucun complexe à y recourir, et de tt façons, je craque toujours pour le vrai si le clone me convient quand j’ai l’opportunité de l’acheter.
    Au final, le dernier en date, c’était un skyfall, quand je l’ai reçu je l’ai directement adoré. Le drip tip dessus coutait plus cher que l’ato lui même ! La vis BF me posait de gros pb, car elle n’était pas ébavurée à l’intérieur, et je flippais à chaque latte de me prendre un copeau dans les poumons. Pourtant, mis à part ce petit défaut, l’ato était parfait et probablement, exception faite des matériaux, identique à l’original. Depuis j’ai pu acheter un vrai, je n’ai plus peur en vapant, et je le kif grave !

    • Les clones nécessitent souvent quelques modifications pour fonctionner… Remplacement des joints, petits coups de meule divers, ébavurages et autres finitions souvent “oubliées” par le fabricant.
      Il vaut toujours mieux opter pour un original quand c’est possible…
      La contrefaçon s’est installée dans la vape, elle semble s’y maintenir par des pirouettes que j’ai du mal à comprendre. Des actions ont du être menées, on a vu les logos et les faux numéros de série disparaître des copies puis revenir, le marché parallèle n’a pas l’air de faiblir.
      On peut concevoir que ça énerve ceux qui se cassent la nénette à créer, à innover mais une part importante des acheteurs de clones n’achètera jamais d’originaux, le manque à gagner induit par la contrefaçon n’est à mon avis pas si énorme que certains le disent ou le pensent.
      Les amateurs exclusifs d’originaux et ceux qui en achètent quand ils peuvent comme toi et moi font le marché, les autres vapotos font ce qu’ils veulent et puis voilà…

    • L’idée ici était de présenter les deux atomiseurs tels qu’ils sont mesures à l’appui, un ressenti de vape reste subjectif et peut se discuter.
      Tout ce que je peux dire c’est que je ne vois pas de différence de rendu entre les deux machines mais d’autres utilisateurs en verront peut-être !

  4. BON OK Nes , Karola, Carolina, Karlota est juste INCROYABLE niveau SAVEUR… :yahoo: Je suis Bluffé.. :scratch: Bien que moins présent sur le navire ces derniers mois, j’avais bien noté dans un coin de ma tête tes différents retours sur l’engin, ainsi que dans le petit monde de la Vape.
    Il est INESTHTIQUE au possible mais purée qu’il est BON !!!
    1er Montage , à 0.15 DIRECTpour voir ce qu’il a dans le Ventre, cotonnage à l’arrache, 45W dans la truffe pr démarrer, Air Flow 3/4 et BIM la CLAQUE sans broncher, sans chauffer, saveur ultra précise … :good: :good:
    TRES BON ATO :rose:

    • Content de te revoir par ici, TheFlow !
      Ouais, il est au top le Kalora/Corona… Personnellement, j’ai eu du mal à le trouver. Vapeur trop légère, dry-hits…
      Et puis à force d’essayer, de faire varier le coton et la hauteur des bobines, il a fini par causer vapeur très sérieusement.
      Je crois qu’il est quand même un peu ato de geek sur les bords… :unsure:

Laisser un commentaire

Cette fois, c’est pas moins de six concentrés « tabacs » et quatre concentrés « gourmands » que je vais goûter avec intérêt

Vapmisty : pour les ex-fumeurs… gourmands

À la pointe chez Vandy Vape : le Capstone