in ,

Introduction au Kayfun 4

Le Kayfun 4 s’est rapidement auréolé d’une réputation de produit high-tech, créée et entretenue par les différentes annonces délivrées au compte-gouttes par SvoëMesto les jours précédant sa sortie. Plusieurs revues déjà parues aux quatre coins du Net confirment cette réputation et je ne peux que joindre ma voix aux leurs : le Kayfun, quatrième du nom, est bel et bien une machine complexe.

01 - coolAir-flow, juice-flow… Les différentes pièces du Kayfun 4 sont percées, usinées, taillées pour de mystérieux desseins que je serais bien en peine d’expliciter en détail. C’est donc de la simple mise en oeuvre de l’atomiseur dont je propose de parler ici, laissant la dissection technico-fonctionnelle à ceux qu’une solide expérience de la vape et de ses techniques designe pour la mener à bien. Si on me demandais comme ça, à brûle-pourpoint, limite par surprise de penser à un membre d’équipage du Navire susceptible de livrer le pourquoi du comment des subtilités de ce nouveau Kayfun, je penserais volontiers à notre respecté quartier-maître. Michel, si tu me lis…

02 - package

Bien que complexe, le Kayfun 4 demeure plutôt facile à utiliser comme je vais tenter de le montrer ici. Je passerais sur le packaging standard mais de bon goût de l’objet, sur les tanks acier et plexiglas fournis que je n’ai pas encore utilisés, sur le hors série de « Dampfer Magazin » accompagnant le colis et sur l’absence remarquée de toute pièce de rechange pour juste centrer l’effort sur le montage et le remplissage de cet atomiseur d’exception.

Le montage


 

03 - build
Dévisser selon A en maintenant en B

Un Kayfun 4 n’est pas à appréhender en mode bourrin comme j’ai infructueusement essayé de le faire. Il faut prendre le temps d’observer les indices laissés par son concepteur pour saisir l’objet entre le pouce et l’index aux environs du logo SvoëMesto comme en « A » sur la photo puis se servir de la bague crantée supportant les air-holes notée « B » pour dévisser délicatement le tank de la base. Les deux pièces se désolidarisent, le tank peut alors être déposé sans crainte de fuites de liquide :

04 - broken
Sans crainte de fuites !

Saisissant fermement la base, on s’aperçoit généralement assez rapidement que sa partie basse pivote. Plus remarquable encore, le mouvement de rotation élève le plateau jusqu’à pouvoir l’extraire ! En conditions opérationnelles, la montée du plateau est limitée par le tank, ce dernier s’en trouvant obstrué. Hey, ce ne serait pas le mécanisme de réglage du juice-flow, par hasard ? Hoho, finement joué !

05 - base
Tank monté, le juice-flow sera ouvert à gauche et fermé à droite

 

06 - air_flow
La vis du plot positif arrive en A, le réglage d’air-flow est en B

Si l’on dévisse jusqu’à séparer les pièces, un autre mécanisme apparaît. La tige de la vis réglable du pôle positif est en « A » sur la photo, la vis de réglage de l’air-flow en « B ». Concrètement, ceci signifie qu’il faut ôter la vis du pôle positif pour pouvoir régler l’air flow sur l’atomiseur entièrement monté, à l’aide d’un tournevis plat assez long… Ce réglage ne peut donc s’effectuer lorsque l’atomiseur est vissé sur un mod, il faut choisir un débit d’air-flow a priori. J’ai pour ma part effectué le réglage après le premier montage et n’ai pas ressenti le besoin de le modifier en cours de vape.

07 - coil_1
Presque comme avant

La paroi de la chambre de vaporisation se dévisse comme sur les versions antérieures du Kayfun, libérant l’accès au coil. La platine propose deux plots positifs et deux plots négatifs, permettant d’envisager sereinement un montage « dual ». Tenté un instant par ce nouveau défi, j’ai finalement opté pour une bonne vieille spire d’un diamètre voisin de 2,5 mm constituée de 10 tours de Kanthal 0,4 mm et affichant une résistance de 1,2 ohm. Les vis de serrage ne sont pas énormes et je ne pense pas qu’elles puissent maintenir sereinement un Kanthal twisté ou de section supérieure à 0,5 mm.

 

08 - coil_2
Genre noeud-pap’

La garniture de coton doit être mesurée et raisonnable, comme sur les versions antérieures du Kayfun et l’exemple montré sur la photo se situe sans doute aux limites hautes de la densité tolérée. Une fois rabattues, les pattes de la mèche doivent effleurer les trous d’arrivée de liquide sans les obstruer et bien sûr, ne pas dépasser du périmètre du plateau afin de ne pas se coincer dans le filetage de la paroi de chambre. J’ai utilisé du coton cardé, considérant que la très faible longueur des pattes de mèches ne justifiait pas l’usage de coton japonais. Il faut bien écouler le stock !

 

09 - coil_3
Le Gorilla, c’est gras

Toujours comme sur les précédents Kayfun, il est de bon ton de saturer la mèche en liquide avant d’enchaîner les aspirations goûlues. Le coton est accessible, l’opération ne présente aucune difficulté. L’ajustement de longueur de la mèche peut avantageusement être pratiqué une fois le coton imbibé et plaqué contre les pôles. Pourquoi tant d’insistance autour du réglage de la longueur des mèches ? Et bien il se trouve que sa Majesté Kayfun 4 m’a produit quelques dry-hits… Bon… Je l’ai surtout utilisé avec des liquides 100% VG sans toujours avoir été très rigoureux sur les garnitures de coton mises en place et contrairement à mes expériences de Russian, je ne pense pas pouvoir imputer ces petits déboires à de quelconques défauts d’usinage de l’atomiseur, apparemment sans reproches possibles.

 

10 - coil_4
C’est beau…

Le remontage de la paroi est également aisé. Il faut d’ailleurs veiller à ce qu’il le soit car une accroche lors du vissage peut signaler la présence de coton sur le filetage ou pire, le frottement issu d’un bout de Kanthal rebelle. L’espace entre les plots et la paroi est faible, comme le montre la photo et les pattes de résistif doivent être très soigneusement coupées au ras des plots afin d’éviter tout risque de court-circuit lors de la mise à feu. Et oui, c’est du vécu !

Le tank


 

11 - broken_tank
Six trous

Le tank est solidaire de la cheminée de vaporisation et le bloc constitué permet, comme vu plus haut, de le séparer de la base même rempli de liquide. Les six trous pratiqués sur la base de la cheminée permettent au liquide de s’écouler du réservoir pour remonter ensuite vers la mèche. Ce dispositif ne m’a pas posé de problème particulier même avec des liquides en 100% VG à condition toutefois que la mèche de coton soit bien dimensionnée.

12 - tank_nut
L’écrou profilé maintient le tout

Le drip-tip acier fourni avec l’atomiseur est très agréable en bouche, du moins à mon goût. Il est également bien plus esthétique que celui du Russian dont la forme de suppositoire appelait un remplacement immédiat. Sa section est standard, son maintient par joint torique également, il pourra être changé à l’envie. Le top-cap est le seul vestige des anciens Kayfun, celui de mon Russian se monte d’ailleurs parfaitement sur le Kayfun 4. Ceci constitue une excellente nouvelle pour tous ceux qui, profondément attachés à leurs top-caps, souhaiteraient les conserver ! Un écrou profilé, vissé sur un filetage usiné sur le haut de la cheminée maintient les éléments constituant le tank. Cet écrou est un peu délicat à atteindre et dévisser avec de gros doigts mais comporte deux méplats diamétralement opposés permettant l’utilisation d’une pince sans risque de rayure. Le remplissage du tank se fait juice-control fermé, par écoulement de liquide à travers les trous visibles sur la photo que le niveau de liquide ne doit pas recouvrir. Surtout, ne pas oublier de rouvrir le juice-control après remplissage du tank et remontage du top-cap sous peine de dry-hit sévère quelques bouffées plus tard !

14 - tank_pieces
Le tank se construit sur la cheminée

La base de la cheminée comporte une rainure garnie d’un joint torique accueillant le corps du tank, pouvant être de pyrex comme sur la photo, d’acier ou de plexiglas. Les tanks acier et pyrex sont constitués de trois parties, le plexiglas est d’un seul tenant. Il se visse sur la base de la cheminée et accueille directement le top-cap pour donner une forme cylindrique classique au Kayfun 4. J’ai pour ma part préféré le tank pyrex au tank acier pour garder la visibilité du niveau de liquide restant tout en conservant le look « Fernsehturm » si typiquement allemand.

 

13 - tanks

 

Et la vape ?


La vape délivrée par le Kayfun 4 est dense et goûteuse, dans la tradition des versions précédentes. J’avais pour habitude de réserver les saveurs fuitées au Russian et les tabacs au Taifun GT, cette quatrième version de Kayfun aura su se doter du petit plus qui rend universel, excellent dans tous les domaines. Le Kayfun 4 est un des meilleurs atomiseur-tanks que j’ai pu essayer, simple d’emploi tout en restant terriblement efficace. Il ne lui manque que la validation ultime, le passage du redoutable test dit « du Capitaine » mettant en évidence toute intention même inconsciente de fuite pour être qualifié d’atomiseur parfait.

PS


Le look « Fernsehturm » ou relais de télévision en Allemagne est quelque chose comme ceci :

15 - fernsehturm

Ecrit par Cap's

Dany, fondateur du Danyvape et de Danyworld
Plus de clopes depuis le 1er jour, le 21 sept 2012...
À l'abordage !!

96 Comments

  1. J’ai enfin reçu mon clone hier soir (le moins cher forcément car je suis accro à la vape cheap), première déconvenue, le tank pyrex en mille et un morceaux. Pour le démontage j’ai suivi l’article de M’sieur Nes et je l’en remercie car c’est une machine à gaz le bébé.
    Nettoyage et remontage ce matin, et là c’est le drame… sur quelle mod je vais bien pouvoir mettre cette tête de gland??!!
    Bon allez je commence par l’iStick, oh que c’est drôle la résistance qui varie suivant comment je tourne le réglage de l’arrivée de liquide (de 0,9 à 1,7 ohm), merci le ressort du pin positif.
    A force de jouer avec, la bague prend du jeu et il se met à fuir comme une passoire… je suis bon pour un redémontage complet. Pour finir je l’ai mis sur le Mabillon, tant qu’à faire de ressembler à un gode autant pousser la ressemblance jusqu’au bout.
    Bref pas convaincu par le clone, je peux juste reconnaître une superbe conception très complexe de 41 pièces (à ce qu’on dit, je n’ai pas compté). Un retour à la simplicité pour autant d’efficacité serait souhaitable.

    • Ah ben le KF4 n’a pas vraiment la cote sur le Navire… :cry:

      Je vais relire le post de Vulku ci-dessus, histoire de me remonter le moral. :unsure:

    • Meuh non, c’est un avis tout à fait personnel, c’est un bel objet techniquement parlant. Il fonctionne fort, le réglage air flow est un peu casse noisette mais il a le mérite d’exister.
      Après le look du tank inox, j’accroche pas.
      J’ai trouvé ce qui n’allais pas sur le mien, et je confirme qu’il y a bien 41 pièces ^^. C’était la vis de maintien de l’embase 510 qui n’était pas serrée, du coup tout le tank prenait du jeu par rapport à la chambre et l’ato fuyait comme un panier percé.

    • Après bientôt un mois d’utilisation quasi quotidienne, le KF4 reste ce que j’ai pu tester de mieux…

      Aucune fuite, aucun glougloutement parasite. Il fait parfaitement le job et c’est peut-être son seul défaut, finalement.

      Mes autres atos ont une sorte de personnalité, comme ces vieilles motos à carburateur et embrayage à sec pleines de charme, exigeantes mais royales quand elles sont réglées au quart de poil.

      Le KF4 est une BMW avec injection, ABS, anti-patinage, contrôle de trajectoire et poignées chauffantes. Pas d’ennuis, pas de surprise. Ça marche et c’est tout.

  2. Bonjour Nesquick pour en revenir à pat vape il n’y a pas que lui qui sais de quoi il parle j’ai 3 ans de vape et je ne pense pas qu’il as quelque chose à m’apprendre ,….blablabla

  3. Il faut quand même que je remette les pendules à l’heure car les gens pensent souvent que sur un blog on peut dire n’importe quoi et que tout commentaire doit être publié obligatoirement!
    Pas du tout, un blog n’est pas un forum, c’est un espace personnel qui appartient à celui qui l’a créé, les visiteurs sont donc chez lui et pas dans un site public.
    Donc j’accepte qui je veux, je publie ou non les commentaires, je ne suis obligé de rien.
    J’ouvre les coms, je publie tous les articles invités c’est déja pas mal.
    Ceux qui me prennent la tête sont bannis, comme si ils venaient chez moi m’insulter, je vais pas leur offrir un café non plus!
    A bon entendeur.

  4. Bonsoir tous le monde j’ai reçu le kayfun 4 clone de chez gearbest et je peux dire qu’il est très bien copie malheureusement il y’a quelque défaut les vis pour le plateau de travail son trop petite il est difficile de faire tenir le kanthal en 0.30 sous les vis les trou d’air flow mal percé mais ça j’ai pu l’arrange ceci dit je trouve le tirage serre je ne sais pas si l’original a le même problème mais si je devais le compare au squape r original je dirais qu’il est beaucoup moins biens que ce soit sur les saveurs ou sur l’air flow

    • Hello, merci pour ton retour.
      Je vais aussi le recevoir et ferais une revue dessus et on verra si j’arrive à le faire fuir et gloulgouter comme toutes mes autres copies Kayfun and Co.
      Ca m’embête cette histoire de Kanthal car j’utilise du 0,4… :wacko:
      Comparer un machin à 20€ avec un ato à 135€ c’est pas raisonnable. On pourrait, mais avec un Squape clone dans ce cas là. ;-)

    • Oulà Cap’taine!!! Tu te lances sur un KF 4 clone, c’est quand même le seul ato parmi mes clones sur lequel j’ai brûlé mon coton et j’ai beau fermer le réglage de jus, il fuit pendant le transport. :scratch:

    • Aucun souci pour ton khantal 0,4. Quand Michel a craqué sur le sien, on est passé chez moi et lui aussi est en 0,4. Pas eu de problème à faire son coil. ;-)
      Me suis aussi pris une contrefaçon pour voir si un ato à 150€ peut être bien copié pour 30€.
      Du coup je l’ai pris en noir pour pas confondre le vrai et la contrefaçon. Je dirai quelles différences je trouve quand je l’aurai.

    • Ben tiens, à propos de Squape R clone, je me suis lâché. Par curiosité, j’ai commandé le « triangle windows » sur FT.
      Juste pour pouvoir le comparer avec l’original et en avoir le cœur net. Je ferai un retour et si il marche bien, je le donnerai à mon fils.
      Merci papa qu’on dit !

    • Le tirage de l’original est réglable par une vis. D’après ce que j’ai lu, pas mal d’utilisateurs ont retiré cette vis pour obtenir le max d’air.

      J’ai pour ma part commencé avec une ouverture moyenne, préférant une vape un peu serrée.

      Le kit sub-ohm amène une cheminée un peu plus large que l’originale, sans la vis de réglage. Je l’ai laissé monté, finalement conquis par la vape aérienne qu’il procure.

      Les goûts de vape changent tout le temps, c’est limite pénible. :wacko:

  5. J’espère que tu recevra ton clone bientôt pour le comparer à l’original car je ne suis plus très sur d’investir 150€ dedans ces dommage car il est vraiment magnifique si ces pas trop te demander il faudrait comparer les saveurs et l air flow et sinon je me laisse encore une semaine si je ne suis toujours pas satisfait de ce clone je pense qu’il va finir sur eBay

  6. Coucou en teste depuis ce matin, ba il vape bien, même très bien.
    Montage en micro coil, kanthal 0.35, sur 2.5 de diametre en 8 tours, résistance en 1.3
    Jusque 12 watt, c’est très bon au dessus le gout se dénature un peu, mais une belle surprise :good:

    • Ah, enfin un pirate content de son KF4 ! :bye:

      Le kit sub-ohm amène un tirage plus aérien bien agréable.

      Je l’ai adopté sur mon exemplaire et obtiens de très chouettes nuages avec un double coil à 0,7 ohm… Bon, c’est pas comme un Magma ou un Mutation X mais c’est vraiment très bien. :yahoo:

  7. Salut Nes,
    j’ai un doute avec toutes les videos contradictoires que je vois :
    pour remplir ton Kayfun : on tient la base du connecteur et on devisse l’ato ce qui bouche l’arrivée de liquide
    pour ouvrir l’arrivée, on revisse l’ato comme pour le mettre dans un mod, c’est bien ça?
    Merci B-)

    • Salut Cap’tain,

      Pour boucher l’arrivée de liquide, je prends l’ato démonté du mod dans la main gauche comme un manche d’outil, le bloque avec le pouce plaqué sur la bague crantée des air-holes et je dévisse la pièce qui porte le connecteur avec le pouce et l’index de la main droite jusqu’à trouver la butée.

      Une fois l’ato rempli, même manipulation mais cette fois en vissant la pièce qui porte le connecteur, toujours jusqu’à la butée.

      Good luck !

    • Merci c’est bien ce que je dis, mais en laissant l’ato sur le mod, car je vais pas l’enlever à chaque remplissage vu comment il pompe le liquide.
      Bonne vape!

    • Ooops…

      J’aime beaucoup le Kayfun 4 mais je trouve cette version longue… Hum… Surprenante !

      Sûrement parce que j’apprécie le Kayfun 4, justement. :yes:

    • Du coup, le clone, ils vont l’appeler le Russian Doll :whistle: ? Ceci dit, ça, ça m’intéresse. En plus, ça marche avec le réservoir en pyrex :good:

    • Le kit « Russian Doll » :-) porte la capacité du tank à 6,5 mL…

      Après c’est l’éternel débat entre fonctionnel et esthétique, avec digressions sur les méfaits du schnaps chez SvoëMesto !

  8. Qui peut me dire pour ce satané atomiseur pourquoi tank plein, le liquide ne descend pas.
    Il m’arrive régulièrement ce problème et le goût de la mèche brulée est vraiment pas bon.
    L’ayant lu je souffle par le drip tip et j’arrive à remédier à ce défaut!
    Tout est bien ouvert à fond et le fait de tourner ou retourner la bague ne fait rien, seul le fait de souffler dans le drip tip parvient à enlever ce défaut.
    Mais pourquoi existe t’-il et surtout comment remédier à ces causes que je ne comprends pas.

    • Je n’ai jamais ce problème si je fais comme cela :
      je mets le coton, coupe très court
      je mets du liquide dessus et sur le coil
      je rabats les meches sur la cuve
      je visse la cheminée
      Si je mets du liquide après avoir mis le bas de la cheminée sur coton sec, dry hit à chaque fois au début.
      Je sais pas pourquoi ça marche, c’est la méthode de Vincent je crois, mais ça marche!

    • Merci je vais essayer lors du changement de la mèche car je mets l’e-liquide après avoir mis la cheminée.
      Donc cela pourrait être cette différence.

    • Yo, c’est comme dit le Cap’tain.

      Tu coupes le coton genre noeud pap’, en veillant à ce que chaque patte touche le plateau une fois rabattue.

      Ensuite tu imbibes pour amorcer et tu… Comme dit le Cap’tain !

  9. Oui je sais il est tôt mais je viens de refaire en essayant mot à mot.
    Que veux tu dire exactement par:
    je rabats les mèches sur la cuve?

    J’ai donc comme tu le précises ainsi que Nesquick mis du coton, coupé en laissant toucher légèrement le plateau.
    J’ai imbibé puis tes mots:je rabats les mèches sur la cuve!?
    J’ai donc remonté les mèches pour qu’elles passent dans la cheminée, vissé la cheminée et rabattu les mèches doucement à l’intérieur.
    Tout est bien imbibé les premières aspirations sont excellentes mais pour la suite?
    Si tu pouvais lors changement de ta prochaine mèche me faire une belle photo de « je rabats les mèches sur la cuve » cela me ferait bien plaisir.

    • Si je peux me permettre de citer les photos de l’article, qui suivent la chronologie du montage :

      – « Genre noeud pap' » : coton en place, coupé à la « bonne » longueur ;

      – « Le Gorilla c’est gras » : coton imbibé de liquide, plaqué contre les pôles, touchant la base du plateau où se trouvent les arrivés de jus ;

      – « C’est beau » : bague filetée remontée, coton imbibé en place éventuellement lissé et repoussé vers la bas à l’aide d’un petit tournevis. A cette étape, tu peux rajouter une goutte de liquide ou deux sur la résistance et sur le coton pour vraiment bien saturer la mèche.

      Il faut ensuite revisser le tank sur la base ainsi préparée, dévisser le juice-control, remplir le tank, revisser le juice-control et normalement, ça vape correct ! :yes:

  10. Merci à vous deux c’est excellent vos réponses sont très explicites.
    Celles de Nesquick sont excellentes d’humour quant à celles du Capitaine elles sont très parlantes!
    J’ai bien fait d’insister car je me suis vraiment demandé ce que voulait dire:
    je rabats les mèches sur la cuve!
    La cuve la j’étais vraiment blanc.
    Mon montage de ce matin n’a pas été réalisé avec ce terme mais je pense déjà que le fait de bien mouiller avant remontage de la cheminée est vraiment un plus.Pour le fait de rabattre les mèches sur la cuve cela sera fait pour mon prochain montage :-).
    J’avais pourtant bien cherché sur le blog mais en spécifiant kayfun 4 donc je ne pouvais trouver les réponses de Vincent.

    • De rien, l’important c’est que ça t’aide!
      J’ai du mal à comprendre pourquoi chez Busardo et d’autres la technique de mouiller après le montage fonctionne et pas chez nous… :wacko: Pas grave du moment qu’on a trouvé la soluce B-)

  11. Merci beaucoup pour cette revue, j’ai galéré pour ne plus avoir le gout de brulé. Et finalement, grâce à vos précieux conseils, j’ai entièrement nettoyé le Kayfun, j’ai augmenté l’espace entre le coil et la cheminée et ça vape parfaitement.

    Encore merci à tous!!!

  12. Après de loooong mois d’utilisation du kayfun 4 (clone tobeco), j’adore cet ato. Bien mieux qu’un gt2 qui suinte tout le temps par l’airflow (j’ai tout essayé, rien ne marche). Bref, actuellement, je vape sur mon kayfun 4 avec des montages en ni200 après une longue période avec mon bon vieux kanthal 0,4. Je trouve cet ato extrêmement fastidieux (malgré, à première vue, une simplicité apparente). En effet, la distance entre le coil et l’arrivée d’air est extrêmement importante ; un peu trop haut et les goûts parasites se font sentir, trop prêt, idem, la quantité de coton doit être dosée au poil, le diamètre du coil ne doit pas excéder 2,3/2,5 mm sinon trop de coton… Mais une fois les bons paramètres trouvés, que du bonheur, super vapeur, rendu excellent, aucune fuite et en plus, il est trop beau…

  13. Bonjour à tous je voudrait juste un renseignement pour savoir comment bien faire un montage en fibre de silice (savoir le matos qu’il faut) et savoir si sa va bien sûr un Kayfun v4 ?

    • LO,

      Pour faire un montage en silice, il va te falloir… De la silice ! On en trouve en différents diamètres, le plus commun est le 2 mm.

      Il te faudra aussi du fil résistif, du Kanthal par exemple, en version assez souple comme du 0,2 mm. Ajoute à cela une pince coupante et un tournevis pour les vis de serrage des plots positifs et négatifs de l’ato.

      Pour le mode opératoire, rien ne vaut un tuto ! Je ne pense pas qu’il y en ait ici, sur DanyVape mais tu devrais trouver ça facilement. Si personne ne montre comment monter un KF4 en silice, tu peux regarder comment ça se goupille sur un Kayfun 3 ou un Russian. C’est pareil.

      Aujourd’hui, on pratique plutôt les montages de type micro-coil coton sur ce type de matériel…

  14. Re oui je n’ai pas trouver de Tuto sur Kf4 j’ai déjà du kanthal 0,40 et de la fiber freaks mais je voulais testé la fibre de silice mais il a différente marque la quelle et la meilleure et où l’acheter puis j’ai vu que il y a aussi de la gaine creuse de silice et différent modèle de silice c’est là que je me perd un peut désoler si je paraît un peu bête mais je suis débutant merci

    • Salut, oui on peut faire 100 000 choses mais je vois pas bien où est l’interet si la vape en micro-coil classique marche très bien sur cet ato.
      Plus personne ne fait des coils en silice, tu reviens 2 ans en arrière…
      Puis faut éviter de faire n’importe quoi avec les coils car ça peut très bien être dangereux si on ne maitrise pas un minimum.
      Tu trouveras tout ce que tu veux chez nos partenaires sur le coté ou dans le menu.

    • La gaine creuse ou « Ekowool » sert plutôt à entourer un câble métallique, me semble-t-il. Pour un montage classique, je pense qu’il vaut mieux choisir de la silice tressée comme de la ficelle. Je ne connais par contre pas les différentes marques. La bonne silice reste blanche sous le chalumeau…

      Tu vas avoir du mal à entourer de la fibre avec un Kanthal 0,4 mm. Il est cependant possible de faire un micro coil avec ce résistif et d’y glisser de la silice mais franchement, si tu as de la fiber freaks…

  15. Oui je Suis d’accord je me complique mais je recherche la perfection car même avec de la fiber freaks je trouve que le coton donne un goût parasite et on m’a dit que avec de la silice sa ne donne aucun gout. Et une petite question ou trouver du boba’s Bounty en ce moment pas trop cher sans frais de port si possible merci

    • Essaye plutot le Cotton Bacon dont tu trouveras l’article sur le navire.
      Moi j’aimerais bien trouver une Chevrolet orange à 50€, livrée à domicile avec le plein, merci.. ;-)

    • Alors faut essayer… Ce n’est pas le plus simple à réussir mais un micro-coil de Kanthal 0,4 mm en spires espacées de 2,5 mm de diamètre dans lequel tu feras passer 2 ou 3 brins de silice 2 mm repondra peut-être à ta question.

      Pour le Boba’s, il y a au moins deux partenaires du Navire qui le proposent… AllDay et eVaps. Attention toutefois si tu les visites, ce sont des cavernes d’Ali Baba, des traquenards à CB… :heart: