in

J'adoreJ'adore MerciMerci

iNtake MTL (Augvape) : Surprise sur prise

Soyons clairs et concis d’entrée de jeu : cette revue n’aurait théoriquement jamais dû voir le jour – du moins pas par moi, pour la simple et bonne raison que je n’ai jamais demandé l’ato dont il va être question aujourd’hui. Lors de la réception du colis, quelle ne fut pas ma surprise, donc, de découvrir une boîte blanche en carton estampillée « iNtake MTL », alors que nous nous étions mis d’accord, avec la team Augvape, sur un autre atomiseur de la marque… Inutile d’en dire plus, ceux qui connaissent mon attachement à la notion de liberté sauront parfaitement ce que je pense de pareils tours de passe-passe. Mais bon, pour une première avec la marque chinoise, il ne faudrait pas paraître ingrat, alors on va dire Merci Augvape ! Merci pour votre générosité. Et surtout, merci pour les heures sup’ !! Bon, comme a priori, c’est pas parce que j’bosse plus que j’vais être payé plus, j’attaque pied au plancher, et sans transition.

 

Survol

En préambule, on passera l’éponge sur le fait que le packaging est extrêmement compliqué à ouvrir, même avec les ongles, la faute à l’absence de languette ou de découpe dans l’emballage permettant d’ôter facilement le couvercle de l’emballage. Lorsqu’on parvient enfin à extraire le iNtake MTL de son écrin, on tient en main un cylindre de métal et de verre de 24mm de diamètre, pour une hauteur hors drip-tip de 37mm. C’est plutôt compact, c’est plutôt lourd, l’ensemble semblant plutôt qualitatif. C’est déjà ça. Esthétiquement parlant, pas grand-chose à signaler : ce n’est ni moche, ni beau, c’est tout ce qu’il y a de plus neutre et passe-partout.

Comme son nom l’indique, le iNtake MTL par Augvape est un ato destiné au tirage indirect, dont la particularité est d’être doté d’un système d’aération par le haut. Cool, un top-airflow : il faut bien reconnaître que sur le créneau de la vape serrée, ce n’est pas si ordinaire ! A la différence de la grande majorité des atos MTL, la bague d’airflow se situe donc au-dessus du tank en pyrex, et en dessous du top-cap. Niveau remplissage de l’atomiseur, il s’effectue bien évidemment par le haut, en dévissant très facilement le top-cap d’un quart de tour.

 

Focus

Commençons le tour du propriétaire par le système d’aération. D’un côté de l’atomiseur, on trouve une arrivée d’air constituée d’un trou unique de 2mm de diamètre : classique pour du MTL.

À l’opposé, c’est un cyclope de 10mm de large pour 2mm de hauteur, qui laisse à penser qu’on va pouvoir faire autre chose que du « joues creusées ».

La bague d’airflow, qui coulisse tout en souplesse grâce à un joint torique (transparent) parfaitement calibré, a une course limitée du fait d’un petit usinage sur le haut du tank : c’est toujours bienvenu, ce genre de choses.

Comme on le peut le voir, elle est conçue avec 2 séries identiques de 5 trous, séparées par une gravure qui facilitera sa préhension lorsqu’on voudra modifier nos paramètres d’air. La série de trous située à gauche de la bague permettra de vaper avec un seul trou ouvert à chaque réglage, tandis qu’avec la série de droite, on additionnera le nombre de trous. Par exemple, 3 trous ouverts comme ici :

Lorsqu’on inspecte l’intérieur de la chambre d’atomisation, on retrouve évidemment le trou central qui permettra à la vapeur d’arriver jusque dans notre gosier, ainsi que 2 autres trous que l’on devine être les canaux d’air, ato top-airflow oblige :

Néanmoins, contrairement à la plupart de ses cousins DL, il n’aura échappé à personne que le iNtake MTL n’est pas équipé d’un système de double-cloche, alors….

Bah alors on se demande bien par où va passer ce foutu air pour arriver jusqu’à notre coil, et c’est en découvrant le plateau qu’on a instantanément notre réponse :

Un deck single-coil, dont chacun des plots de montage est équipé d’un tuyau vertical, donnant à l’ensemble une allure vraiment…. improbable ! Bref, pour récapituler les choses : l’air entre par le haut de l’atomiseur, descend à travers la chambre d’atomisation par les tuyaux, jusqu’à arriver dans une chambre secrète située sous la base du plateau, pour finalement remonter par le trou central situé sous le coil. Avec ce système « top airflow mais bottom coil », l’air parcourt donc au total une distance égale au carré de l’hypoténuse et…. Merde, nan, c’est pas ça !! …  égale à 2 fois la hauteur du tank : une fois de manière descendante, puis une fois de manière ascendante !! Euh…. Ça fait un peu long, ça, comme trajet ?

Avant de répondre à cette question que la Terre entière se pose, c’est le moment de préciser que le diamètre du trou central situé sous le coil est modulable grâce à un système d’inserts à visser :

Voilà ! On a fait le tour de l’ato, alors on enchaîne sans trainer sur le montage de l’atomiseur.

 

Montage

A priori, rien de bien compliqué pour qui a déjà monté un ato MTL dans sa vie ! Ouais, sauf que j’ai quand même bien cru que j’allais balancer l’ato au fond d’un ravin, étant donné qu’il m’était complètement impossible de desserrer les vis de montage. J’ai d’abord essayé en douceur, puis carrément en force… jusqu’à défoncer littéralement les pas de vis. J’ai même été jusqu’à foutre du WD40 sur les vis (et de manière involontaire mais collatérale, dans les tuyaux d’air), des fois qu’elles aient été serrées un peu trop fort en usine. Mais toujours rien !!! Ohh les gars, elle est où la caméra cachée ??? :wacko:

J’avoue avoir plus que copieusement insulté ce sombre idiot de MikeVapes, le concepteur de l’ato, lorsque j’ai fini par comprendre l’incompréhensible, à savoir que le pas de vis des plots de montage est inversé sur ce iNtake MTL !! Autrement dit, on dévisse pour visser, et inversement. J’ai d’abord cru à un défaut d’usinage qui aurait échappé à la vigilance du contrôle qualité Augvape, jusqu’à découvrir sur une revue Youtube que, pas du tout, c’était fait exprès ! Mais qu’est-ce qui justifie ça, triple buse ?? Franchement, j’ai beau chercher, j’vois pas….. :scratch: Sur les versions black et gun metal de l’ato, une petite indication est là pour avertir l’utilisateur :

Mais évidemment, une gravure blanche sur du stainless steel, on risque pas de la voir…. Euh, et sinon…. C’était pas possible de faire une gravure foncée sur la version SS ?? Pffffff, des fois, la connerie humaine est sans limite, j’vous jure….

Bon, ceci étant dit, le montage se fait assez facilement pour peu que l’on prenne certaines précautions, notamment grâce à des petits ergots qui retiennent bien le câble lors du serrage. Personnellement, et je recommande d’en faire autant, j’ai orienté la bobine vers le bas, comme ceci :

Les tuyaux d’air gênent un peu la mise en place du coil, mais rien d’insurmontable non plus. Par contre, je réhausse un peu mon coil, c’est indispensable si l’on a pris le parti d’orienter sa bobine vers le bas.

Le cotonnage est relativement easy, mais comme j’ai trouvé que les emplacements dédiés étaient plutôt du genre étroit, j’ai dû retailler mes mèches en biseau après les avoir aérées, comme ceci :

Il ne reste alors plus qu’à plonger les mèches dans les emplacements dédiés, et voilà :

Le iNtake MTL impose donc quelques petites subtilités dans sa mise en œuvre, mais c’est pas la mer à boire non plus. Allez, une petite pause zik’ maintenant :

Et maintenant, la question que tout le monde se pose :

Wesh, bien ou bien, ce iNtake MTL ?

Bah, tu m’laisses pas vraiment l’choix là, cousin ! Donc on va dire : bien !  :yahoo:  Nan, sans déc’, il est vraiment pas mal cet ato. Il a véritablement dans sa vape quelque chose que les autres atos MTL n’ont pas. Oh bien sûr, il est loin d’être un tueur au niveau de la précision de rendu, mais malgré ça, il se défend plus que bien le bougre, et il sait tirer son épingle du jeu grâce à une capacité à encaisser des coils assez costauds (pour du MTL). Vous vous souvenez, du magnifique article qui expliquait comment transformer son RTA MTL en dripper ? Hé bien ce iNtake MTL illustre parfaitement le propos !

J’ai pour ma part tiré la quintessence de l’ato en vissant l’insert d’airflow le plus ouvert (car c’est celui qui permet de profiter pleinement des 10 réglages d’air possibles), en positionnant la bague d’airflow côté cyclope, et en lui fourrant un micro-coil de Clapton Ni80 26/36 de chez Coilology, 5 spires sur axe de 2.5 , stabilisées à 0.56 ohm. Et avec ça, c’est En avant Guingamp les amis ! Dans cette configuration, on laisse aux autres la vape de papi à 1 ohm/15 watts (salut Daron ! :bye: ), et on peut balancer sereinement du 4.2V (32.5 watts), à l’aise ! Va donc pour un volume de vapeur conséquent (tout est relatif) et une vape MTL pas très finaude, mais péchue, bien dense et archi saturée en arômes. Si avec mon extrait de tabac Oriental de La Tabacch’, c’est tout juste correct (on perd toutes les transitions et les nuances les plus subtiles de ce juice), avec des gourmands comme le Original Granola Bar de chez Yogi, le Tallak de Vape Institut, ou le Lemon Tart de Chef’s Flavours, c’est tout bonnement excellent ! Le iNtake MTL est un ato gourmand, definitely !

Quoi qu’il en soit, ce qui fait vraiment l’identité de cet ato, ce n’est pas véritablement son rendu de saveur, mais bien sa texture de vape : elle est délicieusement lisse, beaucoup plus lisse que la plus lisse de tes copines.  :wacko: Nan sans rire, je suppose que c’est dû à son système d’air si particulier, mais je peux vous dire qu’au niveau texture, ça n’a rien à voir avec tout ce que j’ai pu vaper en MTL jusqu’à présent. Un peu comme avec une 2 roues de grosse cylindrée, le flux d’air dégage une sensation de puissance maîtrisée assez incroyable, et en bouche, c’est vraiment hyper agréable, au point qu’on y revient encore et encore, et qu’on en oublie presque complètement le petit manque de précision qu’il peut peut-être y avoir avec les jus les plus subtils. C’est simple : si on me file ce iNtake MTL à vaper à l’aveugle, pour sûr que je le reconnaîtrai entre 1000.

Alors honnêtement, je dois bien reconnaître que je n’aurais jamais choisi spontanément cet atomiseur, et clairement, je serais passé à côté de quelque chose. Quelque chose de différent et d’extrêmement plaisant qui, au final, est à classer au rang des bonnes surprises. Allez, sans rancune : ça vaut largement un sincère « Merci Augvape » !

iNtake MTL : un top-airflow top-moumoute-méga-groove… ♫♪♫♪♪

Ecrit par Clandestino

Passager clandestin du Navire pendant des années, les rats ont failli avoir ma peau dans les soutes, alors j'ai dû quitter ma planque. Mais maintenant que je suis à découvert, pas le choix, je vais filer un petit coup de main à l'équipage, en toute subjectivité bien-sûr. Pas envie de finir balancé aux requins... Loin d'avoir l'expérience et la roublardise des vieux loups de mer qui sévissent sur ce rafiot, je vais humblement commencer par aller frotter le pont, histoire de pas faire de vagues.

23 Comments

Laisser un commentaire
  1. Bein mon poulet on a la vue qui baisse? Tout ça pour se shooter au W40? ahahah. C’est vrai que c’est pas commun un top AF sur du MTL. Kant’ si tu me lis toi qui es coutumier des top AF, est ce que le système de double cloche (absent ici) refroidit par la même occasion la cloche et donc la vapeur inhaler (pour des fruités, au hasard)? MERCI pour le taf si tu viens à la maison je te réserve un petit 3 en 1librifiant dégraissant au silicone dedérrière les fagots ;-)

    • Ben ouais, j’y vois tout flou sans mes binocles ! J’ai bien pensé à noter sur mon calepin où je les ai laissés la dernière fois, seulement sans mes loupes, j’arrive pas à lire !! :wacko:
      Vite, me faut un p’tit remontant là !!! Prépare le litron, j’arrive ! :yahoo: MDR

  2. Dis-donc, il est bien vendu ce MTL ! On aurait presqu’envie d’essayer :wacko: c’est rare de pouvoir reconnaître un ato tellement il vape différent. En tout cas merci bien pour cette revue menée au pas de charge :good:
    Lemon Tart : tu en as essayé d’autres ? Tu ne vape que celui-là en tarte citron ? Je viens de tester celui de Mac Dyer et celui de Capella. Juste 2 semaines de steep donc pas vraiment de recul encore. Tu les connais ? Désolé pour elle HS… :scratch:

    • Hey rassure-moi, tu fais quand même la diff’ entre un hypersonic et un aston, nan ? ;-) Ce iNtake est surprenant niveau tirage si on envoie un peu la purée. :yes:
      Pour les tartes citron, j’ai test celle de Vape Institut, j’ai été plutôt déçu du résultat, pas assez goutu. Peut-être faut-il doser un peu plus..? :unsure:
      Celle de Chefs Flavours est un peu mieux, dosée à 15%. Mais pas encore assez gourmande je trouve.
      Je vais prendre la Dinner Lady ce weel-end, vu qu’apparemment, c’est la référence.
      Comment sont tes Mac Dyer et Capella ?
      Faut que j’m’en trouve une bonne, de tarte au citron ! En attendant, j’vais m’en faire une vraie, au moins j’aurai les arômes qui vont bien ! :yahoo:

      • Nan c’est vrai il y a une différence qd même mais à l’aveugle avec le même drip tip je suis pas sûr. J’attends encore une semaine pour les attaquer vraiment. Pour l’instant avantage au macdyer.
        Je vais tester le Diner’s.
        Pour les macérateux, y du nouveau chez Vapodistri…

      • hello clandestino essaye si ta l’occaz le sortilege ou l’onena de cloud of lolo onena est une référence perso j’aime mieux le sortilège

      • La tarte de COL c’est 3 mois de step ! Aussi long qu’un macérât :wacko: et 6 mois pour certains puristes. Lalala :wacko: toutes les tartes sont sur le même espace temps ? :wacko: :scratch:

      • @kif,
        Tiens-nous au jus pour la suite des aventures de la Tarte au Citron ! :yes: De mon côté, la Dinner Lady est en chemin.

        @Mex’,
        Merci pour les références, je note ! :mail:
        Si la Dinner ne me convient pas, nul doute que j’irai faire un tour du côté de CoL. :good:

  3. Super revue pour un taffe supplémentaire :good:
    Sino je trouve son look agréable. Il est bien entendu que c’est la seule chose que je me permettrai de faire, le regarder :whistle:
    J’te dis pas comme j’me suis marré en lisant ta mésaventure du desserrage. J’me suis immédiatement douté qu’ils avaient tapé un filet contraire. Je t’imaginais déjà avoir écrasé l’ato dans un étau, la tronche violacée par l’effort, maintenir d’une main un tournevis hors normes dans cette vis et de l’autre, le chalumeau histoire de faire rougir le métal :wacko: le tout en vociférant une multitude d’injures. Ahhh, j’te jure j’en ai encore la larme à l’oeil :yes:

    • Ouais, look indus’, c’est bien ta came ça. Perso je suis plus sensible au charme des atos de moddeurs, je sais pas pourquoi. :scratch:
      Pour les vis inversées, ouais, c’est à peu près ça ! j’te raconte pas le flot de jurons prononcé. En écrivant, j’me suis dit que j’étais encore bien sympa, et que si ça avait été toi à ma place, ça aurait été une toute autre histoire ! :yahoo: ;-)

  4. Ben moi j’ai pas rigolé sur la mésaventure parce qu’il m’est arrivé la même chose lors du démontage du Reload… Et vas-y la pince et force le tournevis !
    Quand j’ai compris, la vis et l’axe de serrage du plot positif étaient bien marqués, j’ai sorti les mini-limes pour rectifier comme j’ai pu.
    Comme expliqué au Porky, je n’achète plus de matos entaché de MTL même quand un reviewer habile et talentueux laisse sous-entendre que la bague de réglage du flux a plein de trous, qu’un des deux air-holes est balèze et que l’arrivée d’air s’élargit par insert.
    En plus, sur cet Intake, “MTL” est gravé dans l’inox… :cry:

    • Ouais sauf que sur le Relaod, le pas de vis inversé sur le 510 est complètement justifié, vu que c’est un pin réglable. Alors que là, c’est les vis des posts de montage. Le mec, il a voulu faire son malin à ne rien faire comme les autres, parce que même avec quelques jours de plus de recul, je ne vois toujours pas l’intérêt de ce filetage inversé.
      De plus, je ne l’ai pas mentionné dans l’article, mais rien dans le plateau ne se démonte sur ce intake. :-( :negative: J’te raconte pas la galère lorsqu’il m’a fallu nettoyer le WD40 dans les tuyaux d’air.. :cry:
      Tout ceci étant dit, tu fais bien de t’abstenir à mon avis, car oui, MTL est gravé dans le marbre, et même en cyclope et avec l’insert d’airflow le plus ouvert, le flux reste restreint, sans aucun doute bcp trop pour toi. :yes:
      Dommage, car autant sur le Nibiru, les petites astuces n’apportaient rien à la vape, autant là, le système d’air amène vraiment un truc différent.

  5. Oh, tu sais ce qu’il te dit, le papi? Eh bien déjà, que lui n’a pas de problèmes de vue :whistle:

    Merci pour la revue Cland ! Je le trouve sympa aussi cet ato, en top airflow en plus, c’est vrai que ce n’est pas très courant. merci pour la découverte :good:

    • Oh t’inquiète, les pbs de vue, ils viendront naturellement, sois pas pressé !! ;-)
      Ouais ce intake est une découverte, c’est le terme. Si tu cherches du MTL un peu costaud, alors c’est banco. Pour un MTL de grabataire, je sais pas, j’ai pas testé. Ahahah

  6. Merci pour la revue. Un MTL qui me donne envie… J’adore cette marque et je me disais qu’un petit mtl single coil pour quand je suis au boulot et que je vape deux fois 5 minutes dans la journée pourrait remplacer mon faux reload que j’ai rangé à cause de problème de fuite. Je me tâte…

    • What ? T’es sérieux là ? Tu repasserais ponctuellement sur du MTL ? Nan… j’y crois pas…… Attention, avec des minis coils, je pense que je n’aurais pas dit la même chose de cet ato. Le premier montage que je lui ai collé était en kanthal twisted 2*28, réz. à 0.6 ohm (mais orientée vers le haut) : je trouvais le rendu hyper diffus, pas précis, pas saturé…
      Mais en Clapton de nichrome, à un peu plus de 30 watts sur des jus gourmands, ça s’est révélé vraiment cool. Pour l’instant, c’est mon RTA MTL pour les gourmands.

      A noter également que top airflow ne rime pas forcément avec ato propre : j’ai observé très récemment que lorsqu’on trimbale l’ato dans tous les sens, y’a parfois un peu de jus qui suinte par les airflows !! De la condensation à mon avis…
      Nan si tu veux un bon MTL sur lequel il y a un cyclope, va voir du côté du Precisio. Tu peux l’arracher aux alentours de 20 boules sur ali. ;-)

      • C’est bon ça m’est passé. On a des drôles d’idées parfois. Un simple coil n’est plus assez puissant pour moi depuis quelques temps déjà alors un mtl… :wacko:
        vivement les vacances, il y en a grandement besoin là…
        Néanmoins Augvape fait vraiment du bon matos! La VX217 a viré ma Clutch et prit sa place en mode hors de la maison. Une merveille cette box bien compacte.

      • Ahahah, tu m’as fait peur !
        À croire qu’on est tellement en manque de nouveautés qu’on est prêt à chopper tout et n’importe quoi … :scratch: :yahoo:

  7. Grrr moi qui voulais faire des économies en cette période de rationnement new matos, c’est caisse. Je vais devoir passer par la caisse à cause de toi Kanti! Y a longtemps que j’hésitais à me prendre cette box. Ton com à su définitivement me convaincre :cry:

    • Elle est plus lourde et plus épaisse que la Evdilo, mais elle est moins haute. Et son ergonomie est magique. On ne la voit pas dans ma main. J’aime bien, pour une double 21700…
      Autant il n’y a rien en ato depuis un moment, autant il y a quelques boxes… Dans un autre style, il y a aussi la Gaur-21 qui arrive et qui paraît prometteuse. Pas les mêmes dimensions mais un poids réduit…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

LVS Easy Cotton, des lacets pas pour tes shoes!

Le RDA Wasp nano S, le reflet ou l’ombre de son petit frère?