in

J'adoreJ'adore J'aimeJ'aime MerciMerci

Il est venu le temps de l’Atemporal RTA

Vous ne rêvez pas, moi, le Bruce, je vais vous présenter un RTA Single Coil. Et non, je n’ai pas acheté cet Atemporal RTA de Damn Vape sous la contrainte d’une arme pointée sur ma caboche mais bien de mon plein gré. Pourquoi? Ben déja parce que ses caractéristiques physique et son design m’ont directement tapé dans l’œil. Puis… satanée compulsivité, va!

Avec ses 24 mm de diamètre le Atemporal RTA saura s’accorder avec la grande majorité des box proposées par le marché de la vape. Ci-dessous, dans sa version 5 ml, le dernier né de chez Damn Vape, en collaboration avec The Mind Flayer et Porco Killin, monté sur la Box DB 219 de chez Tesla.

The Mind Flayer qu’on ne doit plus présenter tant cette marque compte de références. La gamme de jus du même nom, le Atemporal Boro RBA, le tube méca TMF Revolution, le TMF Dual Coil RDA, des coils, … et j’en passe tellement y en a. Par contre, pour ce qui est du Youtubeur hispanophone « Porco Killin » (Alvaro Fernandez Jimenez de son vrai nom), il s’avère, après recherches, que ce p’tit cochon aurait participé à l’élaboration de quelques trucs du genre de l’Atemporal RTA, du TMF 22 Single et Dual.

IN BOX

• Atemporal RTA monté avec le tank droit de 2ml
• 1 Pyrex droit long de 5ml
• 1 Pyrex bubble long de 6,5ml
• 1 Extension de cheminée
• 1 Coil Fused Clapton 0,30 Ohm
• 1 Sachet de spares
• 1 Tournevis
• 1 Manuel d’utilisation

Données techniques

• Type de vape : DL / RDL
• RTA Single Coil
• Plateau 2 posts à clamps
• Diamètre : 24 mm
• Hauteur hors drip-tip :
– Version 2ml : 33,6 mm
– Version 5 et 6,5ml : 39,6 mm
• Poids à vide avec drip tip :
– Version 2ml : +/- 60 gr
– Version 5 et 6,5 ml : 64 gr
• Remplissage : top-fil
• Ouverture top-cap : 1/4 de tour
• Bottom airflow
• Débit d’air réglable par bague d’airflow à double diffusion
• 100% flux d’air latéral au coil
• Connectique : 510
• Dript-tip : 810
• Contenance en jus : 2 ml Tank droit / 5 ml Tank droit long / 6,5 ml Tank bubble
• Matériaux : acier inoxydable et Ultem
• Origine : Chine
• Couleurs actuellement disponibles :

Fonctionnalités

  • Drip tip 810

En dehors d’être esthétique, avec un diamètre de 18mm à sa base, un diamètre de 16,5mm en son sommet (sans compter le biseau), pour une hauteur de 8mm, le drip-tip 810 du Atemporal RTA a été soigneusement pensé pour assurer un grand confort entre les lèvres lors d’une vape RDL. A savoir qu’il ne se voit proposé qu’en Ultem noir pour toutes les variantes de coloris du Atemporal RTA.

  • Top-cap

Le remplissage étant de type « Top-Fil », les concepteurs ont eu la bonne idée de doter le top-cap d’un système d’accroche par ergots permettant de simplifier son ouverture / fermeture par simple 1/4 de tour.

  • Top-tank

Le top-cap retiré, il sera super easy de remplir, avec n’importe quel type de fiole ou de flacon, le Atemporal RTA via ses 2 beaux grands haricots.

  • Contenances

Le Atemporal offre une très belle autonomie de vape avec un tank droit qui permet d’embarquer 5ml. Pour passer des 2ml aux 5 ou 6,5 ml, il suffira simplement d’installer l’extension de cheminée, entre le haut du corps du RTA et le top-tank.

Pour les routards ou les amateurs du genre, un tank bubble est aussi fourni avec le Atemporal RTA. Le voici présenté sous ses diverses contenances :

  • Bague d’Airflows

Le réglage du débit d’air souhaité se fera par simple rotation de la bague AFC. Elle permet de passer progressivement et de manière efficace d’une vape RDL ouverte à une vape RDL vachement restrictive ou inversement.

Un système de butée permet de ne pas la tourner plus que dans sa position soit « full open », soit « full closed ». Ses admissions d’air, sous forme de cyclope, font 5,3mm de large pour 2mm de haut.

Une fois la bague AFC en position ouverte, comme visible sur la photo ci-dessus, on aperçoit très nettement les orifices en nid d’abeille des trous d’alimentation en air frais du plateau. Celle-ci se démonte du corps de l’ato permettant un entretien approfondi.

  • Accès au plateau de montage

Pour accéder au plateau, dans un premier temps, comme pour le Reload S et les Aromamizer, il faut mettre l’ato tête en bas et dévisser la bague inférieure du RTA.

Une fois celle-ci ôtée, dans un second temps, il faudra simplement tirer sur le pin 510 pour dégager le plateau du corps du RTA pour l’avoir à disposition.

  • La cloche d’atomisation ou corps du RTA

A l’instar des Aromamizer de chez Steam Crave, le corps du RTA, dont la cloche d’atomisation compose le principal élément, se désolidarise complètement de l’ensemble des pièces qui charpentent le Atemporal RTA.

En son intérieur, elle est usinée de manière très particulière afin d’en réduire au maximum son volume et ce dans le but d’en accroitre les saveurs développées. Une gorge y a été usinée, pour accueillir les têtes des vis de fixation montées perpendiculairement sur le sommet du plateau de montage, comme mis en évidence en orange sur le cliché ci-dessous. On y retrouve aussi 2 orifices d’alimentation en jus, mis en évidence en vert sur le cliché suivant, eux aussi situés dans une gorge dédiée. Gorge servant à accueillir les bourres de coton de sortie de coil. Autant dire que le coil se situe juste au niveau de la base de la cheminée.

D’où, à ce niveau de la cloche, l’adjonction d’une pièce en Peek qui a plus que probablement pour fonction d’éviter la propagation des calories dégagées par la chauffe du coil à l’ensemble du corps de l’ato.
La partie supérieure du corps du RTA sert de support au tank et à la cheminée. Sur cette face, on retrouve 2 plans inclinés à 45° vers le bas et dans lesquels une gorge y a été usinée. C’est au centre de ces gorges que l’on retrouve les trous d’alimentation en jus de la mèche du montage.

Je dis bien de la mèche, puisque ce Atemporal offre la particularité de faire passer l’e-liquide du tank directement sur le dessus des bourres de coton situées en sortie de coil. Ce qui devrait lui conférer l’appellation de RDTA mais bon. J’avais déjà rencontré ce principe sur le Whisper RDTA de chez Sound Of Atties et le … ou encore le J’mesouvien+ de chez Alzheimer. Mais faut avouer que, par rapport à ses prédécesseurs, l’architecture utilisée par Damn Vape rend l’irrigation du Atemporal RTA redoutable d’efficacité. Jamais, en chaine-vapant du jus au ratio 30PG/70VG sur un montage à 0,15 Ohm je n’ai eu le moindre souci lié à un problème d’irrigation.

  • Plateau « dual post’s » à clamps

Damn Vape nous propose avec cet Atemporal RTA un plateau des plus atypiques. Un plateau single coil à clamps, dual post et qui a aussi la particularité de voir ses poteaux usinés de manière à accueillir les pattes du coil sous un angle de 45° par rapport a son plan de joint horizontal. Cette particularité oblige le coil de plonger vers le bas du plateau.

Les clamps montés sur ressort avec leurs mords judicieusement usinés, combinés à de proéminentes vis cruciformes en surplomb offrent un réel confort lors de la mise en place du coil. Ce système à clamps peut accueillir un coil exotique allant jusqu’à 10mm de large mais il est toutes fois plus facile d’y apposer un coil de 8mm de large. Largeur qui respectera l’entre-axe entre les encoches des mords.
Les poteaux sont multi-percés de manière à diffuser un flux d’air frais 100% latéral au coil. Cette admission d’air est composée de 16 trous ronds (8 de chaque côté) d’un diamètre de 1mm chacun. Caractéristiques qui permettent à ce single coil une vape smooth pour un tirage RDL ouvert.

Le flux d’air frais vient toutefois frapper le coil sous un angle qui permet une belle diffusion des saveurs.

  • Connectique 510

Même s’il n’est pas réglable, le fait que le pin positif du connectique 510 dépasse de 8 dixièmes de millimètre, que l’isolant en Peek déborde et recouvre l’extrémité du pôle négatif assure une vape safe lorsque le Atemporal RTA est monté sur un mod méca hybride.

 Montage / Cotonnage

  • Tuto montage en images

Lors de la préparation de sa résistance, il est préférable de donner au coil un angle de +/- 90° pour faciliter la mise en place du coil sur le plateau.

Ensuite, toujours pour faciliter la mise en place du coil, il est plus que conseillé de bien ouvrir les clamps en desserrant leur vis au maximum.

Ceci étant fait, il suffira d’introduire et positionner le coil de biais entre les posts, comme montré ci-dessous.

Une simple rotation du montage suffira à le positionner dans son logement dédié.

Le bon choix de la hauteur et du centrage de la résistance se fera simplement en poussant son gabarit vers le bas…

… avant de serrer fermement les vis des clamps.

En retirant le gabarit, on peut constater que le coil est immanquablement centré et nivelé.

La coupe du surplus des pattes du coil se fera le plus simplement du monde sur ce type de plateau.

Le cliché suivant n’est là que pour vous offrir une vue plongeante haute du résultat final mais aussi et surtout parce que je n’en suis pas peu fier.

En définitive, ce plateau n’apporte pas vraiment de difficulté particulière pour l’installation du coil. Pour les vape-potos les moins aguerris, ce ne sera juste qu’un coup de « patte » à prendre. Le seul point négatif que j’ai pu relever, comme pour tous les plateaux englobant le bas du coil, sera la difficulté à faire disparaitre un éventuel point chaud situé au niveau inférieur des spires.

  • Cotonnage

Avant tout, je rappelle que sur cet Atemporal RTA, l’e-liquide ne suit pas le chemin habituel suivant : Tank → Cuve → Bas de la mèche de coton → Bourre de coton → Résistance, mais bien du tank directement sur la bourre de coton, pour alimenter quasi instantanément la résistance. Donc, et c’est là où je voulais en venir, il ne faut pas s’étonner du peu de profondeur des niches à coton qu’offre ce RTA. Celles-ci n’étant plus là que pour maintenir en place les moustaches du coton que pour servir de réserve de jus.

J’opte pour une coupe des moustaches à +/- 2mm du flanc extérieur du plateau.

A savoir que sur les plateaux utilisant ce principe d’irrigation, un petit excédent de tassement de la mèche de coton dans sa niche ne va pas trop influencer un éventuel dry-hit. Non, l’important avec un tel dispositif est que la bourre de coton (sorte de boule) en sortie de coil soit bien aérée de manière à ce que le jus arrivant, du tank, directement en sont sommet puisse bien être irrigué. Une bourre trop haute aura pour effet d’être comprimée lors de la mise en place de la cloche. Ce phénomène tassera et comprimera le coton rendant quasi nulle l’irrigation du coil.

Ceci étant expliqué, pour ma part, je ne me casse pas la tête. Je coupe les mèches de manière à ce qu’elles viennent lécher le fond de cuve. J’en ajuste le volume en fonction du diamètre du coil choisi. J’aère bien les sorties de coil en écartant au max les fibres du coton avec ma pince à épiler. Comme vous pouvez le constater sur la photo précédente, les fibres des bourres sont écartées le plus largement possible au point de venir se coller aux clamps des posts. Ceci permet de 1, une meilleure capillarité et donc une bonne irrigation du jus mais aussi, en 2, ça augmente la surface de la partie réceptrice du coton et donc la réserve de jus directement disponible en entrée de coil.

A l’utilisation

  • Prise en main

Que ce soit pour le montage, le cotonnage, le remplissage ou encore le réglage du débit d’air, le Atemporal RTA n’oppose aucune difficulté particulière.

  • Qualité

Sur mon exemplaire, je n’ai constaté aucun défaut quelconque. Ce Atemporal brille par sa qualité haut de gamme. Les matériaux utilisés sont de première catégorie. Toutes les pièces sont parfaitement usinées. Les finitions sont irréprochables. Tout s’emboite, se visse, coulisse à la perfection. Très franchement, ce petit RTA chinois n’a rien à envier à pas mal de ses confrères issus du cercle très fermé (mais peu select) de la gamme dite « High-End ».

  • Vape

Au vu de mes désidératas, je ne peux classer cet Atemporal dans la catégorie DL. Ce RTA envoie plutôt un débit de vape visant à satisfaire les amateurs d’une vape RDL ouverte. A titre d’info comparative, il offre un débit plus restrictif que le Reload S, qui présente de fortes similitudes par ses caractéristiques de plateau et ses dimensions,…
A savoir aussi que lorsqu’on force le débit d’air permissif en tirant généreusement sur le drip-tip du Atemporal, l’ato a tendance à émettre un sifflement qui, à la longue, peut en devenir désagréable et ce avec quelques diamètres de coil choisis (30, 35).
Au vu de mes habitudes vapistiques (gros DLeux Dual Coil), je ne suis pas le mieux placé pour juger objectivement du rendu des saveurs de ce single coil RDL. A comprendre par là, qu’à chaque fois que je vape sur ce type d’ato, j’ai toujours un petit gout de pas assez en bouche laissé par un manque de volume de vapeur. N’empêche que les aromes déposés sur mes papilles gustatives lors de la vape sur cet Atemporal RTA sont des plus précis. Le rendu est irréprochable sans augmenter la sucrosité de jus. Sa vape est dense et onctueuse au point que je me suis surpris à ce que cet ato fasse toujours partie de ma rotation quotidienne 1 mois après acquisition. La qualité du rendu de sa vape a su gommer son manque (à mes yeux) de volume de vapeur.
Je l’ai monté avec du Framed Stapple 2-28/4-.1*.3/36, du TriCore Fused Clapton 3*26/36, du Flapton 22/38,… pour des résistances allant de 0,15 à 0,30 Ohm, tournés sur des axes de 30, 35 ou encore 40 dixièmes de millimètre. En aucun cas de figure cet Atemporal ne m’a déçu dans la restitution des saveurs. La seule chose qui pouvait changer, c’est la densité, le débit ou le volume de vapeur émis et aussi la mise avant de certaines saveurs plutôt que d’autres en fonction du câble utilisé.

Conclusion

Je le dis clair et net, cet Atemporal RTA mériterait d’être vendu plus de 100 balles pour en augmenter son intérêt, sa notoriété. Mais non, la réalité fait qu’il passe inaperçu parce qu’il est issus d’une production chinoise qui permet un prix de vente tournant aux alentours des 40 balles.

 Avantages

• Conception, qualité de fabrication, choix des matériaux digne d’un High-End
• Retranscription des saveurs irréprochable
• Facilité d’utilisation
• Large possibilité de montage
• Système de remplissage
• Design sobre
• Proportions
• Contenances variables
• Autonomie
• Drip-tip 810 confortable
• Ne chauffe pas
• Aucune fuite

Inconvénients

• A tendance à émettre un sifflement désagréable
• Peut être laborieux lors du rodage de certains coils

Ecrit par Bruce l’Air

Collectionneur de RTA, RDA, RDTA, single ou dual et de box électro, méca ou VV (ma préférence). Adepte de la vape DL et DL restrictive. Ah oui, mon pseudo vient du fait que je suis Bruxellois ;-)

85 Comments

Laisser un commentaire
  1. J’ai d’abord cru à un hommage posthume :cry: et j’ai cru que tu allais pousser la chansonnette « il est venu le temps des cathédrales …. » ou «  voici venu le temps des rires et des chants ». Mais point de Casimir ni de Quasimodo mais bien Bruce qui repousse les limites didactiques de la revue matos. Et puisque c’est la rentrée je digresse sur le champ lexical de l’école B-) et t’enlève un demi point pour le nid d’abeille qu’on ne voit pas. :unsure: Un autre demi parce que ça manque de vannes et un dernier demi car en ces temps de sobriété :-( tu avoues avoir peu résisté à l’achat compulsif.:whistle: Bravo et merci tout de même pour ce chef d’œuvre :good:

    • Moarf, après avoir choisi ce titre, il n’avait de cesse de raisonner dans ma tête « voici venu le temps des rires et des chant dans l’île aux enfants c’est tous les jours le printemps » :yes:
      Ben je t’avoue mon Ez’, qu’en dehors de ne pas avoir trop la tête aux vannes, pour cet ato, en dehors de son cochon de concepteur, rien ne m’a permis d’être médisant :scratch:
      Pour le nid d’abeille, je t’invite à régler les paramètres de ton écran. Si toujours pas d’amélioration, je te conseillerai une petite consulte chez ton ophtalmo :whistle:
      Merci à toi pour ton humour, ta bonne humeur et ta fidélité :good:

    • Voila c’est la double peine. Non Bruce j’ai pas dit double péné. J’ai un écran que quand t’es pas en face tu perds des détails et qui atténue le bleu le soir venu afin de ne pas entraver le cycle circadien et la sécrétion de la melatonine. T’as vu je cause bien quand je veux. Du coup je viens de me rendre compte que depuis des mois je suis sur un blogue de vape et non un site de rencontre entre hommes virils. :-) :whistle:

  2. Gros boulot, avec des détails de fous, comme toujours! :good:
    C’est marrant ce coil vers le bas, c’est pas commun…
    Le seul point négatif, le sifflement me rendrait fou! :whistle: Pour moi impossible d’avoir un ato siffleur, c’est pas censé être un instrument de musique…
    Bravo l’artiste en tout cas B-)

    • Merci Cap’s,
      Bah disons que des coils qui descendent en dessous de leurs points d’encrage, c’est assez courant. Par contre des posts qui sont taillés pour faire plonger le coil vers le bas, à part le Reload S, je ne pense pas en connaître d’autre.
      T’as parfaitement raison quant au sifflet. En me relisant je me rends compte que je n’ai pas assez insisté sur ce point négatif qui peut être rédhibitoire. Pô bien c’te manque d’objectivité :negative:

  3. Hé ben pour une rentrée…. Tu tapes fort d’entrée de jeu mon Bruce ! :good:
    Voilà plusieurs paires de semaines que je n’ai pas écrit le moindre mot sur du matos à vaper, j’avais presque oublié ce qu’est une revue vape… Hé bien là, vieux filou, tu viens de rappeler à quel point le Navire est ce qui se fait de mieux en termes de reviews vape. Gros gros taf, merci tout plein pour ce chouette billet ! :heart:

    Pas mal du tout, ce Atemporal !
    Sympa le deck, ça change. Effectivement, le placement du coil n’est pas sans rappeler le Reload S RTA, les emmerdes en moins ! :whistle:
    Il pourrait me plaire ce Damn Vape, quand j’aurai envie de repasser sur du single coil. En effet, j’ai passé tout l’été à alterner entre mon éternel KFL MTL et un dripper dual coil DL (ou plutôt RDL ouvert ;-) ) qui déboite sa mère et que j’espère pouvoir présenter prochainement sur le Navire. Alors pour l’instant, le single coil…. ben c’est pas ma vape. Mais c’est comme tout, c’est cyclique, donc viendra forcément le moment où….

    Petite question : vu ton profil de vapoto biker, je ne peux pas imaginer que tu vapes ce Atemporal dans sa configuration initiale; tu lui as sûrement collé le tank droit 5ml, voire le bubble de 6.5 ml. Donc avec l’extension de cheminée.
    Du coup, la perte de rendu par rapport à sa config 2ml n’est-elle pas trop importante, comme c’était apparemment le cas sur le Ragnar ? :unsure:

    • Yoh mon Cland’s et merci,
      J’ose espérer que cette revue te redonnera du baume au coeur pour te remettre assidûment à la rédaction de revues.
      Pour ma part, ces 2 mois de vacances du navire m’ont fait me rendre compte à quel point cette ambiance me manquait. A quel point il fallait qu’on bosse pour avoir plus souvent la banane en lisant les pitreries découlant de revues qui sont quand-même vachement divertissantes.
      Je suis impatient de découvrir, via revue, le matos qui a su se greffer à tes lèvres et que tu tètes, tel un mamelon, depuis plus de 2 mois.
      Je dois t’avouer que je n’ai vapé sur ce Atemporal en version 2ml que pour le bien-fondé de la revue. Sinon, je ne le vape qu’avec le long tank droit de 5ml. Sache que toutes mes impressions retranscrites dans la revue sont issues de cette dernière configuration. Vu le diamètre et la hauteur de la cheminée additionnelle du Ragnar, le volume d’air se mélangeant à la vape est tellement conséquent qu’il est normal que les saveurs de diffusent. Je te rassure tout de suite, au vu des caractéristiques de la cheminée additionnelle du Atemporal, qu’il ne risque pas de souffrir d’une perte des saveurs dans cette configuration. De plus, le Atemporal, par rapport à son faible volume de cloche et son débit d’air restreint, il accepte sans broncher sans broncher des montages bas pour ce type d’ato. Là où je voulais en venir, dans ces conditions, la puissance de vape ne sera, ne pourra pas être diffuse par l’association de la toute petite cheminée. Par puissance de vape, j’entends le gros volume de vapeur débitée par le coil. Je te rappelle que cet Atemporal n’a quasi pas de cloche. Avec lui, c’est quasi de la rez dans la truffe.

    • Yo mon Bruce,
      Ce n’est pas de baume au cœur dont je manque pour rédiger des revues, mais de temps ! :-(
      J’ai quelques affaires sur le feu depuis quelques semaines, mais je commence à en voir la fin (je touche du bois) et normalement, tout devrait rentrer dans l’ordre relativement rapidement. C’est vrai pour moi aussi qu’il manque quelque chose quand le Navire roupille comme durant cet été. :yes:

  4. Ouah quelle revue ! L’habitude de l’excellence n’y fait rien, je suis surpris à chaque fois par la précision de tes photos et la clarté de tes commentaires. Les vapotos qui feront l’acquisition de cet Atemporal auront l’impression de recevoir un ami dont ils savent déjà tout !

    Tiens justement, j’ai failli en être, j’ai failli compulser dès la lecture de l’article terminé. Signe des temps sans doute, voilà que je me suis mis à réfléchir et du coup, l’acte n’a pas eu lieu.

    Je suis client de ce genre d’atomiseur que j’utilise partout où mon XIII RDA et sa fiole de liquide associée ne sont pas pratiques, genre en voiture, en balade, etc… Le Reload S souvent cité dans la revue a tenu le rôle plusieurs mois, c’est vrai qu’il présente pas mal de point communs avec le Atemporal. Je l’ai abandonné récemment au profit d’une résurrection du Manta plus aérien alors forcément, quand tu dis que le Atemporal est un poil plus serré que le Reload S, je suis bien obligé de réfléchir.

    La position « encaissée » du coil rendant le nettoyage difficile me gênait (un peu) sur le Reload S, je vois que le Atemporal présente le même (petit) inconvénient. Hum…

    Bon ben faut voir, merci en tout cas d’avoir réveillé le Navire, les autres auteurs (dont moi) devraient en prendre de la graine pour égayer le 10ième anniversaire du DanyVape, dans quelques jours ! :yes:

    • Salut mon Nes,
      Wah dit! Depuis que j’ai lu ton com, quand je passe devant un miroir, je vois une tomate ;-) merci pour ces éloges :rose:
      Il est vrai que j’ai souvent pris le Reload S comme comparatif. A mes yeux, c’est l’ato relativement bien vendu et qui pouvait présenter un intérêt de comparaison. Ce n’est pas à toi que je dois rappeler comme il est difficile de retranscrire, d’évaluer un tirage RDL. Ce Atemporal étant vendu comme un ato au tirage DL, je voulais à tout prix, dans cette revue, pouvoir renseigner au mieux les potentiels intéressés sur le niveau de débit d’air. Perso, quand je cherche à acquérir un ato all-days, il n’y a rien qui me déçoit plus qu’un débit d’air ne correspondant pas à ma vape, en dehors, bien entendu de la qualité de la restitution des saveurs.
      Pour le côté nettoyage dont tu fais allusion, je dirais que ce Atemporal se voit plus laborieux que le Reload S vu que le montage est encore plus en profondeur que sur ce dernier. Mais, en dehors de ça, je trouve que le Atemporal a un petit quelque chose qui le rend plus agréable que le Reload S. Déjà, rien que son rendu des saveurs, sa praticité de montage,… Sans pour autant dire que le Atemporal surpasse le Reload S. Non, il sera préféré par certains comme le Reload S sera préféré par d’autres.
      Ouais, comme tu dis, il est franchement temps qu’on se tire les doigts du cul pour que les 10 ans du navire soient digne de l’événement.

    • C’est sûr que définir le niveau d’un tirage RDL, DL, et même MTL n’a aucun sens si on ne compare pas avec d’autres atos. Donc la référence au Relaod S est fort bienvenue car au moins, on a du concret pour se faire une idée.

      Tiens, tant qu’on est dans la comparaison avec le Relaod : le Atemporal procure-t-il une vape plus dense ? et des arômes plus saturés ? C’est les 2 points que je reproche au Reload S (sans parler de la largeur insuffisante des plots de montage).

    • Pfff encore plus galère qu’avant pour répondre à un com. Ben mon Cland’s, je trouve la vape de cet Atemporal bien au dessus, pour ne pas dire incomparable a à celle du Reload S qui se mange une solide claque.

    • J’avais une ex comme ça aussi. Il fallait déménager tout les 3 ans et elle changeait régulièrement les meubles de place. :wacko: Mais elle ne s’appelait pas Daniel 😁

  5. Quelle revue! Une bien belle rentrée! Le Bruce en single, je n’aurais jamais parié là-dessus! Je ne doute pas qu’il existe d’excellents single coil, mais il n’y aura jamais assez de vapeur pour moi… :wacko:

    • Hello mon Kanti,
      Merci ;-) Ben ouais, ce Atemporal à su me séduire, sur papier, au point que je craque. Ben au final, il fait partie de ma rotation quotidienne. Je ne suis pas prêt de lâcher les bons gros dual bien DL mais il est un bon complément dans certaines circonstances.

  6. Hey, je l’ai commandé !
    En fait je n’y suis pas allé pour ça, il se trouve que j’ai soudain eu la nostalgie du Snake Oil de Tmax, un liquide légendaire issu des temps anciens de la vape…
    Le seul shop FR de confiance le distribuant encore étant Taklope, je m’y suis rendu pas moins de 6 ans après ma dernière visite et là… Bim, Atemporal RTA en promo à 30 boules !
    Forcément, ce fut l’ajout au panier… :yes:

    • hello nes tu nous diras ton ressenti petit info en ce moment le kond rda le kali et le sion et le dot 24 rda son a un prix defiant toute concurrence sur a et l

    • Satanée compulsivité, va :whistle: tu t’es fait eu mon Nes :whistle: Besoin d’un jus et au final tu te retrouves avec du matos. Tu nous diras quoi. Ah ouais, n’essaie pas de le monter en 25. Perso, je le kiffe avec un coil tourné sur un axe de 35.

  7. belle revue bruce je n’avait pas aimé le Reload s que j’avais revendu alors si il est plus restrictif ce n’est pas pour moi toujours un plaisir de te lire

    • Yoh Mex, content de te lire :good: Question tirage, clair que ce Atemporal est un peu plus restrictif que le Reload S. Par contre, il offre une vape bien plus savoureuse que le Reload.

  8. Ah y’a pas à dire, même le dinosaure kiffe encore le déballage d’un colis de vape !
    J’ai donc reçu le Atemporal et l’ai testé dans la foulée. L’opération s’est soldée par quelques belles fuites vite maîtrisées par un habile réglage du coton largement inspiré de la présente revue, relue après l’incident.
    À signaler aussi un joint de bottom-cap mal positionné, écrasé par le fond de cuve, j’ai pu le redresser et le remettre en place.
    À part ça rien à dire, la prose de Bruce est encore plus épatante lorsque l’on en a l’objet sous les yeux.
    Pareil niveau vape, cet Atemporal marche aussi bien que décrit. Il révèle des facettes gustatives inconnues sur les jus testés, signe manifeste de qualité et de personnalité.
    Alors oui, bien sûr, il est un peu serré… Sans doute qu’on ne peut avoir pareille précision des saveurs avec un tuba full-open, je verrai à l’usage si ça s’avère rédhibitoire ou pas.
    Mais il faut bien reconnaître que la qualité gustative de l’Atemporal est un excellent argument… :yes:

    • Yoh mon Nes, normal ton enthousiasme au déballage, on reste de grands enfants :yes:
      Je suis ravi que cet Atemporal te plaise d’autant qu’il ne rentre pas vraiment dans ton profil vape. Dans le mien non plus et pourtant je m’étonne à le téter de plus en plus souvent au quotidien. En fait, je le vape en continu et retourne, par-ci, par-là, dans la journée sur mes gros dual.
      Y a un truc qui me scotche le fion avec cet Atemporal, c’est sa faible consommation. Je n’ai plus l’habitude de voir mes flacons de 250ml se vider aussi lentement ;-)
      Si t’avais du en faire la revue, le coup du joint mal placé aurait influencé ton avis sur le bébé. Tu vois, moi, je l’ai classé comme étant un ato digne du high end tant je n’avais rien à lui reprocher en dehors de son sifflement.
      Ah, t’as eu des fuites!?!? Coup de main à prendre au niveau de la bourre de coton en oubliant pas de remplir convenablement les niches à coton. Remplissage important vu que ces dernières sont ouvertes, dans le bas, vers le plateau (pas eu le temps de revenir sur ce point dans la revue, faute de délai et puis, je trouvais ma revue déjà suffisamment longue 😉). Tu ne précises pas le diamètre de coil que t’as choisis :cry:

    • Meuh non, j’aurais pas flingué le Atemporal pour un joint mal placé, j’ai eu le même bug naguère sur un Kayfun 5 original et je lui ai dithyrambiqué le groin malgré cela dans la revue associée ! 😁
      Pour le premier montage, j’ai utilisé le coil fourni en me débrouillant à la one-again pour lui tourner une spire supplémentaire afin d’occuper dignement l’espace. Il est à 0,3 ohm, un peu haut à mon goût, je referai un montage propre très prochainement en gardant sans doute le diamètre de 3 mm pour que l’air circule autour de la bobine.
      Ah j’allais encore oublier de plussoyer un point important : ce RTA est sûrement un des plus faciles à monter que j’ai jamais vu. Comme tu l’as dit, le coil se met tout seul là où il faut sans effort, super conception du moddeur ! :yes:

    • Ce qui te scotche le dèrche, mon Bruce, n’est juste que de la logique de base : un seul coil et une seule mèche à alimenter, et une puissance de vape sans doute moindre qu’avec tes gros atos dual. Normal que tes fioles de juice descendent moins vite… :whistle:

    • Merci pour le retour ! :good:
      Tu confirmes donc qu’il met une race au Relaod S ?

      C’est marrant ce retour en force du Single coil DL pour vous deux…
      Perso sur ce créneau, je tourne avec les Taifun GT4S et GT4 en ce moment, et j’ai le Eclipse pas loin en cas d’envie de changement. Pas besoin du Atemporal a priori.
      Sauf que là, on a quand même 2 gros Dleux qui plébiscitent ce petit Single…. Soit vous viellissez salement les gars, soit ce Damn Vape est exceptionnel.. :scratch:

    • Forcément qu’on vieilli de jour en jour, de minute en minute, de seconde en seconde. Mais ce n’est pas ça. Perso, je l’avais acheté, en dehors du côté séduisant, compulsif et tout li toutim, pour satisfaire mon besoin de vape lorsque, cycliquement mon organisme refuse d’ingurgiter le volume de vapeur de mes bons gros duals et aussi pour préserver mon ulcère à l’estomac lorsque je vape comme un goret à jeun la nuit ou le matin au réveil. Bref, t’as capté que cet achat n’était nullement destiné à une reconversion vers le single RDL Nanan, nan,… mais au final, les atouts de ce Atemporal ont su me séduire au point que j’envisage d’en acheter un deuxième pour en avoir toujours sous la main un rempli avec du gourmand et l’autre avec du fruité. Ce qui me fait te répondre qu’effectivement, JE le trouve exceptionnel. Mais JE, n’engage que moi :yes:
      Pour ce qui est de sa faible consommation, je souligne que je le vape avec une rez à 0,20 Ohm et donc, pas à de si faibles puissances que ça :whistle: Nan, j’te l’dis, pour son volume de vapeur, en matière de consommation, il peut concurrencer n’importe quelle Toyota hybride :wacko:

    • Ça fait un bail que je tourne avec deux atos au quotidien, un RTA sur box SBS et un dripper sur box VV. Actuellement, le RTA est un Manta, la box SBS une Brunhilde, le dripper est un XIII et la box VV une Viva ou une Hexohm.

      Le cas du dripper est réglé sans doute pour quelques temps encore, il faudra s’accrocher pour remplacer le XIII. Par contre, le choix du RTA est plus ouvert, on a vu défiler le KF5, les Tilemahos, le Titanide, le Reload 1er, le Taifun GX, le Reload 6, le Kylin v1, le Reload S, le Aromamizer v3, le Manta, etc…

      Le cahier des charges du créneau demande praticité et autonomie pour toutes les situations où le dripping pose problème vu que le squonking ne me convient décidément pas et le candidat peut aussi bien être single ou double du moment qu’il ne fuit pas et qu’il propose un minimum de contenance. Le rendu est un plus, je passe en général dans cet ato des jus 50 PG / 50 VG issus de concentrés moyens, souvent ceux filés gratos par certains shops lors des commandes. C’est donc du tout-venant, l’excellence est réservée au XIII, en high VG.

      Dans ce contexte, le Atemporal a sa place sans qu’il ne soit question d’un net retour au single… Il est trop tôt pour énoncer des certitudes mais cet ato fait bien le job et en plus il est bon, ce qui ne gâte rien. C’est vrai que j’ai fini par abandonner le Reload S au profit du Manta après un long règne sans partage parce qu’il m’est soudain apparu trop serré mais ce n’est pas une question de single/double coils.

      Peut-être que le Atemporal cèdera lui aussi sa place à un autre RTA plus aérien perdu dans le stock ou prochainement reviewé sur DV mais on ne peut pas avoir tourné à quasi un matos neuf par semaine pendant des mois (années ?) et arrêter la compulsion d’un coup d’un seul pour ne plus jamais rien acheter ! :unsure:

    • Ouais mon Nes et il faut aussi compter sur ce satané espoir de trouver l’ato ultime. Ato qui n’existe pas puisque c’est plus un besoin de changement, une envie de variation. Pour preuve, si rien de neuf ne vient égayer notre collection, nous allons repêcher nos vieilleries.
      Perso, je tourne sur 4 atos au quotidien. Enfin, en ce moment plus que 3 vu que je suis tombé à court de gourmand maturé :cry: Comme toi, je suis équilibré. 2 RDA pour 2 RTA. Je ne peux te citer un setup bien défini tant je change d’ato au gré de mes envies. Un truc de certain, c’est que je reviens régulièrement vers les DR V3 RDA, The SQY RDA, Talo X, Rath RDA pour ne pas dire qu’au moins 1 des 4 équipe un de mes setups quotidien. Pour les RTA, c’est moins évident, plus diffus. Je ne sais si ça tient au fait du plus de complexité des engins et de ce fait qu’il y a plus de chance qu’un petit détail puisse venir m’ennuyer au point de me pousser à en prendre un autre. J’en étais arrivé à vouloir m’arrêter à ne plus acheter que des RDA. Mais comme pour toi mais pas pour les mêmes raisons, la praticité des RTA dans certaines situations en font des atos incontournables. Toujours est-il que ces atos ont plus de chance de me décevoir. Rarement, pour ne pas dire aucun satisfait à mes désidératas en la matière. Désidératas qui sont : 1° fable encombrement, 2° belle autonomie vape sans pour autant être défiguré par un immonde bubble, 3° un vrai tirage DL Aérien, 4° un dual coil, 5° un design agréable, 6° facile à remplir, 7 des saveurs de ouf et 8, une qualité irréprochable. Je sais, je suis un peu exigeant. C’est pourquoi, je me contente du peu qu’offre ce marché.

    • Et moi, je recherche un RTA qui, en plus des points que tu as mentionnés, fasse la vaisselle et la bouffe, range ma maison, aille bosser et paye mes facture à ma place ! :yes: :wacko: :yahoo: B-)

    • Hé mon Cland’s, tu ne cherches pas à profiter du summum du summum, le RTA qui vape à ta place ? Nan?
      Pour le reste de tes désidératas, tu peux toujours payer un formation à ta femme ou en changer :yahoo:

  9. Hello Vape-poto :bye: ,
    je tiens à dire que la revue est tout simplement fantastique. En fait, ça fait un moment que je me balade sur le site. Je me recherche un ato RDL super savoureux et pour vous dire que je cherche… JE CHERCHE ! La grande majorité des revues axées là-dessus y sont passées et je les aie toutes dévorées avec assiduité. À tel point que je me sens plus intelligent :yahoo: . Allant du Reload S, de l’Eclipse RTA, des Taifun, etc… tout y est passé et je suis encore toujours aussi perdu.
    Du coup, je me tourne vers vous tous, c’est lequel qui rend le mieux les saveurs ? :wacko:
    S’il est RDL en plus, ce serait vraiment le top puisque je tire beaucoup.. à tel point que je m’étouffe presque à chaque fois.. j’adore avoir de la vapeur un peu partout B-) mais pour autant, un double coil ne m’intéresse pas pour le moment.
    Je vape sur ma cher Kayfun X et le Z Sub Ohm venu avec ma T200. Je pense juste rajouter 1 RDL SAVEUR mono coil et 1 Dripper.. Dans le futur, peut être un Reload 26 et plus rien d’autre..
    En tout cas, j’aurais besoin de votre aide pour me diriger.
    Sinon, vu que l’atemporal est d’origine chinoise, pourquoi est-ce qu’il n’est pas disponible sur Aliexpress ( C’est la seule boutique en ligne qui livre dans mon pays; avant y avait FastTech mais bon…).
    Sinon, est-ce que vous connaissez d’autres sites qui livrent vers Madagascar ? Cette revue sur l’Atemporal m’a vraiment donné l’envie de l’acquérir…
    Au vu des explications, il a une belle contenance (5ML, c’est parfait pour moi), une restitution de saveur exemplaire et de belles finitions.
    Bref, est-il le Graal pour un ATO RDL SINGLE COIL ? :yahoo: J’attends vos conseils avisés B-) N’oubliez pas de me donner des sites qui livrent vers chez moi si possible..
    Merci à tous :good: :rose:

    • Hello bienvenue sur le Navire ;-)
      Si tu viens souvent ici, tu devrais creer ton compte, qui te permettra de suivre plus facilement les nouveautés et d’autres choses qui arriveront bientôt. Sans compter qu’il faudra surement avoir un compte pour commenter dans un avenir proche, ce qui me permettra de développer plus de fonctionnalités et de vous apporter un Navire unique B-)

    • Merci Cap’s. Inscription faite et voici mon jeune compte :yes: Pour revenir à mon commentaire, quels sont tes avis et conseils ? Mais surtout, où trouver un site qui vent l’atemporal et les autres grandes marques vers Mada (après la mort FT) ? :wacko:

    • Salut Olivier,
      Je ne sais si cet Atemporal pourrait être tonn Graal mais sache qu’il fait partie de ma rotation quotidienne alors que je suis un gros DLeux Dual. C’est bien le seul ato du genre (single RDL) qui m’offre un véritable plaisir de vape au point que je ressens le besoin de profiter quotidiennement de sa vape alors que tous ses confrères n’ont pas fait long feu entre mes pattes.
      Ne possédant pas le Eclipse Single, je ne pourrais pss le comparer à l’Atemporal. Par contre, je peux te garantir que le Eclipse Dual n’arrive pas à la cheville du Atemporal du point de vue restitution des saveurs.
      Il n’y a que Nesquik qui pourrait éventuellement répondre à ton interrogation de savoir si cet Atemporal pourrait être le Graal des RTA Single coil RDL (s’il veut bien sortir de sa retraite bien méritée) vu qu’il le possède et qu’il a du, au fil du temps, se faire une solide collection de RTA Single RDL. A savoir que notre Nes est le plus grand reviewer francophone de tous les temps. Pour te dire le nombre d’atos qui sont passés entre ses paluches.
      Tu parles d’un Reload 26 alors que celui-ci est un dual RDL. Nes’ et moi en avons fait une double revue. Je ne sais si tu l’as lue? Soit, du souvenir que j’en ai, et oui souvenir vu que je l’ai refilé à un pote tant sa vape n’a pas su me séduire dans la durée, il offrait une vape beaucoup plus restrictive (trop pour moi) que l’Atemporal.

      Aliexpress, au même titre que Fasttech, vu la législation chinoise actuelle, ne propose quasi plus de produit vape. Le gros du chiffre d’affaire de Fasttech étant réalisé avec les produits vape, la nouvelle législation chinoise à contraint cette société à mettre définitivement la clé sous la porte.

      Il est vrai que cet Atemporal à très vite été en rupture de stock un peu partout sur la planète. Sa production a fait les frais de la pénurie de matières premières découlant de l’arrêt des industries suite au confinement obligatoire dû au COVID.

      Ne résidant pas en France mais bien dans un pays anti-vape, je suis un peu comme toi pour me fournir en matos. Pour savoir si un site livre dans mon plat pays, je n’ai, jusqu’à présent, trouvé pour autre solution que de m’inscrire sur le site afin d’y introduire mes coordonnées. A ce stade, si ton lieu de résidence ne fait pas partie des propositions du site, ben, pas de bol, il te faudra trouver un autre site. Un véritable parcours du combattant mais qui au final, après pas mal d’essais infructueux, te permettra de te faire ta petite liste de fournisseurs vape. C’est comme ça que je me fourni un peu partout en Europe et dans le monde. Je commande régulièrement les produits vape en Allemagne (des gens très sérieux et à l’écoute), aux Pays Bas, en Espagne, en Grèce, en Angleterre,… Pour mon lieu de livraison, l’Allemagne et les Pays Bas pratiquent des frais de port raisonnables tandis que l’Espagne, la Grèce où l’Italie te flinguent l’envie de commander tant les frais de port sont exorbitants ( de 25 à 30 € de frais de port pour un matos qui coûte 25 à 30 €, tu y réfléchis à deux fois).
      L’Eden de la vape Européen se situe en Angleterre. Ils ont tout ce qui sort et se réapprovisionnent rapidement et régulièrement de manière à proposer le matos dans la durée. Pas comme la plupart des sites Fr qui ont tendance à ne rentrer que le matos qu’ils sont certains de fourguer rapidement. Par contre, comme l’Angleterre est sortie de l’U.E., mon plat pays sanctionne non pas les vendeurs anglais mais bien le consommateur belge que je suis en imposant une taxe à l’importation plus une TVA sur les produits venant d’outre manche. Taxes visant à favoriser l’échange et donc la production intra-U.E. Mon cul ouais! Taxes visant surtout à pomper le fric des pauvres consommateurs que nous sommes. Oooopssss je m’égare.

      Bon, mon grand âge m’a un peu fait perdre le fil. J’espère avoir répondu à quelques unes de tes interrogations. Si besoin, n’hésite pas, nous sommes toujours là.

    • ‘Tain ce Atemporal, le temps que je m’y intéresse, il a en effet été en rupture très rapidement!
      Font chier, ces fabricants. Les meilleurs atos disparaissent de la circulation 3 mois après leur commercialisation, tandis que l’on continue de voir sur les étals des atos moyennasses 2 ou 3 ans après leur sortie…
      Faudrait peut-être que j’aille voir sur le marché de l’occase.. :unsure:

    • :good: re salut Reyv,
      Ce site propose, lors de l’inscription, le choix de Madagascar comme lieu de résidence.
      https://bigvapes.fr/
      Va jeter un œil, on ne sait jamais. En plus, ils proposent du matos vraiment convenable.
      Bonne chance.

    • Ce site Hollandais https://www.e-wolk.nl/nl/ où j’ai déjà commandé quelques fois, propose aussi le choix de Madagascar pour le lieu de résidence. Je pense que si tu appliques ma technique précédemment expliquée, tu te feras vite une liste de fournisseurs.

  10. Salut l’Olive !:bye:
    Il est rigolo ton post. Tu viens ici pour rechercher un ato, tu lis plein de revues et finalement, tu te retrouves encore plus perdu qu’au début… :yahoo:
    Déjà, j’te rassure : c’est normal! :yes: Je crois qu’on est tous passés par là au début : on voulait s’acheter un seul ato, le meilleur, histoire de ne pas avoir à y revenir et pouvoir passer à autre chose.
    Sauf qu’en vrai, ça marche pas vraiment comme ça : chaque vapoto a ses propres critères pour définir un Graal.
    Tous les atos que tu as cités marchent super et ont un excellent rendu. Après, va savoir lequel te correspondrait le mieux. :unsure: Pour le savoir, faudrait que tu les testes… tous!! :wacko: :yes: :yahoo:

    Ah te voilà bien avancé hein?!! Mdrrrr
    Tu vas sans doute penser que jsuis en train de te troller, mais pas du tout. Trouver son graal est une quête, un cheminement, fait de decouvertes multiples et plus ou moins heureuses… Tu peux avoir un coup de bol et tomber directement dessus dès le premier achat. Mais y’aura toujours un doute : « et si l’ato d’à côté vapait encore mieux que celui que j’ai dans les mains? « … Tu vois où je veux en venir concernant cette notion de Graal?

    Plutôt que de rechercher le Graal, peut-être que tu pourrais commencer par chercher un ato qui te corresponde.
    Et déjà pour ça, faut causer tirage : tu dis RDL, Ok très bien. Mais RDL comment?
    Y’a pas 2 vapotos qui ont la même conception de ce qu’est du RDL.. :wacko: Par exemple, le Bruce et le Nes te diront qu’un Taifun GT4 est un RDL, alors que le Ez’ (qui vape MTL) te dirait que c’est un vrai DL….
    Pour t’orienter au mieux, il nous faudrait déjà qq points de comparaison. Histoire qu’on puisse mieux cerner ce que tu appelles RDL. :mail:

    • À l’occasion, faudra aussi qu’on cause « montage ». Car l’ato, c’est une chose; mais le câble que choisis en est une autre. Et ça peut te transformer complètement le rendu d’un ato. :yes: ;-)

  11. J’ai réussi à trouver un Atemporal d’occase pour presque la moitié de son prix neuf. Reçu hier, j’lui ai collé un flapton 22/38 sur ace de 30… 0.30 ohm.
    Alors que dire, comme ça à chaud?
    Ben déjà, que j’m’attendais à un truc beaucoup plus aérien. Full open, il est quand même vachement restrictif ce bouzin. Donc mon Bruce, je te rejoins quand tu parles, tout au long de la revue, d’ato RDL.

    Ensuite, il faudra que j’ajuste au niveau du cotonnage car pour l’instant, j’ai des petites pissouilles par les airflows lors de chaque remplissage du tank. Pas énormes, mais ça fuit toujours un peu au démarrage. Ensuite bizarrement (mais tant mieux), plus rien en cours d’utilisation. Au prochain cotonnage, j’essaierai des bourres de coton un peu plus épaisses en sortie de coil, il ne doit pas me manquer grand chose pr être au top. C’est un ato peu permissif à ce niveau-là. C’est d’ailleurs pour cette raison que son propriétaire l’avait mis en vente. 😁

    Maintenant niveau vape, la quantité et la densité de vapeur sont honnêtes (j’ai quand même moi aussi cette petite frustration du « pas assez ») et tout à fait dans la norme pour un rta single coil.

    Par contre pour ce qui est des saveurs, hé bien je dois dire que ce Atemporal se débrouille vraiment très très bien! :good: La précision est excellente, que ce soit sur fruité ou gourmand. Mais là où cet ato déchire vraiment, c’est sur la saturation des arômes. Pour commencer, j’lui ai mis un Dictator Cactus, hé bien ce Atemporal a su m’en donner un côté acidulé absolument fantastique.
    Pareil sur un Geekoide de chez Belgi’Ohm : ce jus, somme toute très homogène sur d’autres atos, est parfaitement bien décomposé ici, avec une pointe bien saturée et hyper gourmande en fin de tirage.

    Voilà pour les premières impressions. À affiner encore, mais déjà très content de l’acquisition! :yes:

    • Ouais, le Atemporal est un peu touchy à cotonner quoi qu’en dise le Bruce… J’ai moi-même pas mal galéré à trouver le bon dosage, j’avais tendance à faire des pattes courtes comme sur le Reload v1 alors qu’il faut aller jusqu’au fond des alcôves.

      Niveau tirage, c’est vrai qu’il est un peu serré mais il compense par un excellent rendu. perso, je ne l’utilise que lorsque les drippers posent problème, par exemple en voiture et là, il fait super bien le job. :yes:

    • Ne maîtrisant pas encore toutes ses subtilités, j’ai un peu hésité à le prendre hier pour ma ballade dominicale à la plage. Finalement, j’ai pris le risque qu’il me pisse dans la poche, et ça va, finalement il a su se tenir. 😅
      Quand je suis rentré, j’avais sifflé à peu près 1/3 du tank, donc j’me suis dit que j’allais le recharger en jus pour être peinard.
      Donc je ferme la bague d’airflow, je dévisse le top cap, et j’ouvre. À ce moment-là, forcément, un appel d’air se créé, je vois des mini bulles d’air se former et s’exciter autour d’une des 2 arrivées de liquide. Je remplis alors le tank jusqu’à ras bord, je referme l’ato, et j’ouvre la bague d’airflow pour vaper.
      Et là, j’te l’donne en mille, ça s’est mis à pissouiller. :-(

      Lors du cotonnage précédent, j’avais réussi à trouver un dosage qui permette un rechargement sans fuite du tank encore mi-plein, mais c’était au détriment du rendu des saveurs : sans en être aux dry hits, le rendu, bien que toujours hyper précis, était beaucoup plus sec. Je n’avais plus cette sensation de ‘boire le jus’, liée à la grosse saturation des arômes dont est capable le Atemporal. 😞
      Du coup, question : est-ce que t’arrives à recharger sans fuites cet ato, lorsque le tank est à moitié plein? :unsure:

    • :yes: Tainpu, je viens de capter ton com! Pas reçu de notif! T’as du croire que je te delaissais lon Cland’s.
      Tout d’abord, je suis heureux d’apprendre que la restitution de sa vape sait titiller ton intérêt. Évidemment, ça reste une vape issue d’un single RDL.
      Ensuite, pour ce qui est du cotonnage, est-ce mon doigté légendaire, hmmmm-hmmmm, qui m’a fait sous-estimer, lors de ma revue, la visible difficulté du bon dosage ? Je n’en sais rien! Toujours est-il que je m’y suis fait aussi rapidement que sur un autre ato. Ce qui m’a fait conclure, en toute objectivité, « qu’il n’opposait aucune difficulté ». J’en suis bien désolé pour les lecteurs qui se seraient fiés à mon jugement.

    • Oui, je pense que c’est ça : de la même manière que le Nes possède le ‘coil absolu’ et n’a pas besoin de coil trimmer pour couper les pattes directement à la bonne longueur, toi tu possèdes le ‘cotonnage absolu’. :yes:

      Perso, je n’ai jamais aimé tous ces atos qui alimentent le coton en jus « par le haut », à la façon du FEV : la limite entre le dry hit et la piscine étant souvent infime. :yes:
      Mais ce Atemporal a vraiment des arguments solides au niveau du rendu. Alors…

  12. Là, franchement les gars, je ne capte pas :scratch: Très franchement je l’utilise au quotidien depuis son achat et même exclusivement depuis quelques semaines et je n’ai pas le moindre souci de cotonnage ou de fuite.
    Je reprends ce que j’ai écrit dans la revue au sujet du cotonnage : » A savoir que sur les plateaux utilisant ce principe d’irrigation, un petit excédent de tassement de la mèche de coton dans sa niche ne va pas trop influencer un éventuel dry-hit. Non, l’important avec un tel dispositif est que la bourre de coton (sorte de boule) en sortie de coil soit bien aérée de manière à ce que le jus arrivant, du tank, directement en sont sommet puisse bien être irrigué. Une bourre trop haute aura pour effet d’être comprimée lors de la mise en place de la cloche. Ce phénomène tassera et comprimera le coton rendant quasi nulle l’irrigation du coil. » et j’y ajoute des petits compléments qui vous seront peut-être utiles :
    – la longueur de la mèche doit être tassée dans la cuve pour éviter trop de retour de jus en bas de coil par l’orifice inférieur de la cuve. Il est vrai qu’un juste dosage à ce niveau aura pour effet d’éviter toute fuite lors du remplissage. Mais attention, la longueur de mèche ne doit pas influencer sur la hauteur de la bourre de coton entrant en contact avec l’orifice d’arrivée du jus sinon sous-alimentation assurée.
    – Je dois aussi préciser que le genre de soucis que vous rencontrez, je les ai rencontré lors de mes tests avec un coil tourné sur un axe de 25. Pour le cotonnage, j’utilise essentiellement le Gentle Cotton qui propose des mèches plus dense en fibres de coton. Toujours lors de mes tests, en utilisant le Hip-hop, je rencontrais aussi les soucis que rencontrez.
    Voili, voilà, tenez moi au jus.

    • Ok sur tous ces points mon Bruce.
      On est d’accord que le point clé se situe au niveau des bourres en sortie de coil.
      Sur tes montages, est ce que ces bourres sont légèrement arrondies en sortie de coil? (Ça donnerait un peu la forme d’un os à chien)
      Ou est-ce qu’au contraire, les bourres doivent être plutôt plates, bien « alignées » dans le prolongement du coil?

  13. Mes bourres, en sortie de coil, sont en forme d’os à toutou. Mais attention, j’en aère bien les fibres en « touillant » dedans avec la pointe de ma pince à épiler. Pointe très fine et effilée. Par contre, la partie enfouie de la mèche située dans la cuve est relativement chargée.

    Ah ouais, t’as quand-même réussi à le dénicher !

    • Ok, donc mèches plutôt tassées au fond des niches (pour boucher les ouvertures usinées à cet endroit –> d’ailleurs, je capte vraiment pas pourquoi ils ont fait ça….. :scratch: :scratch: :scratch: ), mais bourres arrondies en sortie de coil et bien retravaillées (aérées) une fois que tout est en place.

      Je testerai comme ça. Niveau bourres, c’est à peu près ce que je fais déjà. Mais c’est au niveau de l’extrémité des mèches dans les niches que je dois merder.

      Quoi qu’il en soit, ça faisait très longtemps que je n’avais pas vu un ato pissouiller, ça fait bizarre! 😅
      Mais niveau rendu, il est tellement excellent que ça vaut le coup de se prendre le chou.
      Et en plus, conso très très raisonnable pour ce niveau de restitution des saveurs!

      J’avais dit dans mon 1er com que ce Atemporal m’intéresserait un jour. Et sur le marché de l’occase, hors licornes et grandes vieilleries, on peut tout trouver. :yes:

  14. Oui oui, une fois que t’as pécho le coup, zéro fuite au remplissage quel que soit le niveau de jus à ce moment-là et zéro dry-hit en cours de vape.
    Bon… Il m’arrive parfois d’ouvrir le top-cap pour dépressuriser quand la vape se dirige vers le sec mais ça reste rare.
    L’astuce est bien de couper le coton assez long pour qu’il effleure le fond des alcôves tout en faisant en effet une forme d’os pas trop accentuée quand même. :yes:

  15. Bon, j’vais pas crier victoire trop vite mais… la bête semble domptée! B-)

    En coupant les mèches à 4mm plus large que le plateau et en aérant bien la fibre comme d’habitude, ça créé naturellement des bourres en forme d’os à chien, bien légères et bien souples. Tout en se retrouvant avec le fond des niches à coton bien étanches. :good:
    J’ai utilisé du coton japonais Muji (naturellement bien aéré), en coupant une bande légèrement plus large que l’espace disponible entre les posts positif et négatif du deck. Parfait ainsi.

    En fait pour mes premiers cotonnages, j’avais suivi aveuglément ce qui est indiqué dans la revue, à savoir une longueur de 2mm de plus que le deck… :whistle: :whistle: :whistle: Impossible, avec cette longueur de mèches, d’obtenir des bourres arrondies. D’où certainement les petites incontinences que j’ai constatées ensuite.
    En définitive, il ne faut pas se fier à la faible profondeur des niches à coton.. D’ailleurs au passage, si qqn est capable de m’expliquer à quoi servent les orifices percés au fond des niches…. À part à ouvrir la porte en grand aux emmerdes, j’avoue que j’vois pas…. :scratch: :scratch: :scratch:

    En tout cas, quand le cotonnage est bien fait, l’ato est en effet parfaitement étanche. :good:
    Et ces saveurs, là alors…. Woowww, j’en reviens pas de cet équilibre saturation/précision de rendu… Hier soir, j’ai sorti mon premier Alien 3 âmes DIY, un 3*28 + 36 full ni80. 5 spires axe 30. 0,40 ohm qui, sur le papier, m’ont un peu déçu. Mais à la degustation en poussant un peu les watts, mamamia!!!! Quelle tuerie!!! :heart: :heart: :heart:
    Et vous, vous le montez avec quel coil, votre atemporal ?

    • Trop marrant ça. Je le cotonne exactement comme présenté dans la revue et je n’ai jamais eu aucun souci.
      Moi, à choisir, je préfère le monter par l’ascenseur mais quand il n’y en a pas, je me résous à le monter par l’escalier :whistle:

    • Ben figure toi que moi aussi j’ai voulu prendre l’ascenseur ! :yes:
      Sans doute que mes 2 mains gauches ne me permettront jamais d’atteindre le cotonnage absolu.
      Les gars, vous avez des dons que je n’ai pas, voilà tout. ;-)
      Mais peu importe finalement. J’ai trouvé grâce à vos conseils la manière d’obtenir l’énorme saturation des arômes dont est capable ce Atemporal, tout en faisant en sorte que bébé reste au sec. Que demander de mieux? :-)
      En tout cas ce qui se profile de manière très claire, c’est la retraite bien méritée de mon GT4! :yes: Et pas à 64 ans! :wacko:

  16. Au secours !!!

    Je viens de me siffler quasiment 100 ml de Latakia La Tabaccheria en… 3 jours. B-) Ce Atemporal était déjà très cool sur fruités et gourmands, mais avec des Nets, c’est une tuerie absolue !!! 😛🤤🤤🤤😛

  17. Petit aide-mémoire destiné à moi-même, pour plus tard. 😇

    Alien 3*28/36, axe 30. 0,40 ohm
    Coton Muji
    Largeur de mèches : de vis >0 à vis <0
    Longueur des moustaches : à 2mm, ça pissouille. À 4mm, c'est étanche mais rendu un peu sec. À 3mm, c'est parfait : étanche + énorme saturation des arômes 😛🤤🤤🤤😛

  18. Garfff, t’y vas au micromètre mon Cland’s ? Tu dois mettre une heure pour monter ton Atemporal ! Crévindju d’la Marie, on s’en va traire el’ voche pendant l’temps qu’le gamin l’cotonne c’tato !

    Sinon mon Ez’, en fruité je me suis gavé, ces derniers mois, de Vimpto et de Typhoon Tangs, tous deux de chez Drip Hacks.
    Pour les gourmands, t’en saura plus un de ces 4 sur les pages du navire :yes:

    • Faut le suivre le Bruce. Tu lui poses une question sur une page il te répond sur une autre. :wacko: :good: :-)
      C’est bien réalisé Vimpto et Typhoon Tangs de chez Drip Hacks. C’est multi fruits exotique un peu les deux.

    • Vimpto ce sont des bonbons fruités acidulés tandis que le Typhoon bazar est un cocktail de fruits.

      Oki tu préfères les brunes mais je suis certain que si Clara t’invite pour un « tête à tête », tu ne lui demanderas pas de changer sa couleur de cheveux et qu’elle n’aura pas fini de t’inviter que tu seras déjà pendu, tout nu, à sa sonnette :unsure: et, si t’as besoin d’une doublure, pense à moi 🤣🤣🤣

    • Doublure cascades… Pffff 🤭🤭🤭
      La seule chose que le Bruce double, c’est ses coils 😆

    • Bruce il est comme moi si on peut joindre l’utile à l’agréable et rendre service (et pas sévisse ou ses vices si t’es dychlekchique). :-)

    • Exactement mon Bruce, je mesure les moustaches au double décimètre! :yes: :wacko:
      Pas le choix, tant ce Atemporal se montre peu permissif et si prompt à lâcher sa petite flaque… :whistle:

      Il y a bien sûr moyen de le rendre totalement étanche en le cotonnant à l’arrache avec des moustaches assez longues (4mm), mais dans ce cas le rendu « tire vers le sec », comme dit le Nes. Alors oui, comme le dit encore le Nes, il suffit effectivement d’ouvrir le top cap pour dépressuriser et améliorer le wick.

      Mais d’une, j’ai pas que ça à foutre que de dévisser/revisser un top-cap toutes les 2 ou 3 barres… Et de deux, j’trouve ça tellement dommage de se priver de la saturation hors norme dont est capable cet ato…

      Alors tu vois, comme je n’ai pas le cotonnage absolu, je préfère largement prendre un peu de temps lors de la mise en oeuvre. Pis comme ça, ça te laisse le temps d’aller traire les meuh et de ramener du bon lait frais sur le pont. :yahoo:
      Mais je te rassure, mesurer des moustaches et les couper à la bonne longueur, ça prend pas 3 plombes non plus. Nan, ce qui est le plus chronophage dans mon cas, c’est la confection de mon alien. Mais qu’est ce qu’il est bon ce petit alien aussi… :heart:

    • Maintenant y a 2 trucs qui me chiffonnent :
      – Tu le montes avec un coil tourné sur un axe de 30?
      – Quel est le ratio de PG/VG des jus que tu lui fourres?

    • Axe 30 bien sûr.
      Et en 50/50.
      Peut-être que ça vient de là ? :unsure: À mon avis, non, car les 2 premiers tanks que j’ai faits étaient en 30/70. Mais c’est vrai que mon premier cotonnage n’était pas parfait…

    • En tous cas, je n’ai aucun souci de fuite avec du vrai 30/70. Je le cotonne toujours de la même manière sans me prendre le choux et j’ai une super capillarité. Je dis vrai 30/70 parce que beaucoup de gens font l’erreur de croire qu’ils vapent du 30/70 alors que pour préparer leur DIY ils prennent une base de 30/70 qu’ils diluent avec 18 à 20% d’arômes de propylène glycol.

    • Peut-être qu’en fait, à bien y réfléchir, le taux de pg/vg a une influence sur l’incontinence du bouzin. :yes:
      Je m’explique. Il est tellement terrible niveau rendu que j’emmène désormais ce Atemporal sur mes chantiers (accompagné du kfx, car faut quand même pas déconnet). Hé bien hier, alors qu’il était en plein soleil dans la bagnole depuis qq heures, j’arrive pour tirer qq barres et là, comme ça comme si de rien était, v’là pas que Monsieur se met à fuire par les airflows. Jamais énorme, mais réel.
      Alors c’est vrai qu’en dehors d’un jus un peu trop fluide, je ne vois aucune autre explication, étant donné que l’ato était parfaitement étanche le matin même dans la fraicheur de mon salon. :scratch:

  19. Moarf, c’est là où tu te dis « merdum, ça serait grandiose si je pouvais posséder 2 exemplaires de cet Atemporal ». En tous cas, c’est ce que je me dis quasi tous les jours.

    Sinon, ma préférence, pour le montage, va au Framed Staple mais je ne m’arrête pas qu’à ce câble. Je le monte avec toutes sortes de câbles : Flapton, Framed Staple, TriCore, Clapton,…

    • Tu sais quoi?
      Ce Atemporal est tellement délicieux que quand je vape dessus, j’ai vraiment du mal à m’arrêter! En général, c’est une fois le tank vide que je stoppe.. :yes:
      D’ailleurs depuis que je l’ai, le soir venu je ne touche plus à mes drippers… Ce Atemporal est sans aucun doute un des tous meilleurs RTA que j’ai connus. :heart: :rose:

  20. Aux réceptions de l’ambassadeur, tout le monde te regarde avec respect et admiration lorsque tu dégaines un Atemporal sans qu’un rouleau de Salopin ne te dépasse de la poche. B-)

    Il fait partie de ces machines qui motivent la recherche du bon cotonnage grâce à son excellente vape, je n’ai pour ma part pas eu le même genre de patience avec d’autres qui ont filé direct au musée après quelques tentatives infructueuses.

    Maintenant que le coup est pris, je le pratique en all-day avec des jus situés entre moyen et pas terrible qu’il sublime avec grâce… Peut-être lui confierai-je deux Vaping Gentlemen Club récemment acquis (Buran & Zibeccio) lorsqu’ils auront fini leurs 90 jours de steep… :yes:

    • Je te rejoins à 200%.
      Même constat chez moi : ce RTA m’aura demandé pas mal de tentatives avant de savoir en tirer la quintessence à tous les coups. Jusqu’à la nuit dernière, il continuait de me narguer avec ses pissouilles intempestives ! Un coup oui, un coup non… :-( Jamais je n’avais autant persévéré pour un ato !!

      En temps normal, un ato aussi capricieux m’aurait gonflé et je serais passé à autre chose vite fait bien fait. Sauf qu’avec ce Atemporal, j’ai eu la chance de pouvoir détecter son sublime rendu de saveurs – à la fois gras, hyper saturé et précis à mort – dès le premier tank. Du coup, ça m’a carrément motivé pour le dompter à 100%. Chose qui semble être faite depuis hier soir : j’ai sifflé 4 tanks sans la moindre fuite, tout en ayant le rendu décrit précédemment. :yahoo:

      Pour tout dire, depuis que je l’ai, je ne le lâche plus. Et quand je dis que je ne lâche plus, ce n’est pas une façon de parler : j’ai posé le KFX sur le stand, tout comme mes 2 XIII qui attendent désormais leur tour.
      D’ailleurs, ce RTA single m’a tellement emballé que… j’en ai pris un 2è ! :yes: Comme ça, j’en aurai un pour les NETs et un pour les gourmands. Plus besoin de se faire chier à nettoyer l’ato pour alterner les jus ! B-)

      Nes’, si tu as encore en stock qq extraits de tabac style Latakia, Cigare italien ou Hell’s Mixtures de LT, ou Syrian Soul de VC, je te conseille plus que fortement d’essayer. Tu pourrais être surpris… :yes: ;-)

    • Yo, je suis passé voir VapoD il y a deux semaines et le Sigaro Italiano, les Hell’s Mixtures et les deux VGC cités plus haut sont revenus causer vape aux gros high-VG fruités et gourmands de la Licorne. Sauf que ces trucs ne sont pas top pour le XIII, il faut que je (re)trouve quelque chose de plus adapté.

      L’occasion de ressortir un dripper mono-coil orienté saveurs du stock (genre le Hypersonic, ancienne star des macérats que je n’ai jamais monté avec autre chose que du SS 316) ou peut-être de mettre le Atemporal à l’épreuve, en effet… :yes:

    • Le Hypersonic ??
      Wow, si t’arrives encore à vaper là-dessus, franchement chapeau ! Sinon, prq pas le Nitrous RDA. En single coil avec le baril dual coil, il est un peu plus aérien.

      Sinon, dis donc, j’ai regardé vite fait les 2 VGC que t’as péchos : ça a l’air pas mal du tout ça !
      Et si tu nous en gratifiais d’une petite revue..? Façon old school, en souvenir du bon vieux temps…. :mail: :mail: :yes:

    • Boarf, je dois vraiment avoir de la chance sur ce coup. Ouais parce qu’en général, j’suis le poisseux de service.
      Il arrive à l’Atemporal de m’uriner dessus quand je le remplis ! Dans le cas où mon coton à déjà plus de 4 jours et qu’il est temps de le remplacer. Mais ce qu’il y a de comique, c’est qu’il peut me le faire une fois puis plus rien pendant 48h00 alors que je ne lui ai toujours pas changé son coton. J’avoue ne pas capter ce qui peut provoquer ce phénomène.
      Par contre, s’il pisse à chaque remplissage, lorsque je l’ouvre, je ne peux que constater que mon coton est rincé de chez rincé.

    • Hé ben je vais te dire, je suis ravi que t’aies eu la main heureuse sur ce Atemporal et que t’en aies pondu une telle revue, tant cet ato est fabuleux. Tu l’aurais déglingué dans la revue à cause des fuites, jamais de la vie je ne l’aurais topé, et je serais passé à côté d’une pure dinguerie.

      Ahhh tu vois qu’il lâche quand même un peu de jus de temps en temps…. Moi aussi ça me fait ça. Tout se passe nickel, jusqu’à affirmer que je maîtrise la bête, et là hop, une petite flaquounette de derrière les fagots, histoire de faire ièch’….. Pareil, je ne comprends pas…. Il me l’a fait 2 fois depuis mon dernier com’…. Mais comme tu dis, le pire c’est que c’est pas tout le temps : tout va nickel pendant plusieurs tanks et hop, sans prévenir personne, il lâche un peu juice en loozedé, juste histoire de te saloper les mains. Un coup de sopalin, et c’est reparti sans fuite…. Incroyable cet ato…. Je capte pas non plus…. Foutue alimentation par le haut….. :whistle: :yes:

  21. Salut à tous !

    Désolé d’arriver comme un cheveu sur la soupe surtout si c’est pour ne rien apporter de pertinent au débat…

    Le fait est que je viens enfin de trouver le bon compromis entre le cotonnage et le coil pour monter cet Atemporal sans qu’il n’y ait de fuite, ni de dry hit. Je suis tellement content de moi que je ne parvenais pas à contenir ma joie. Il me fallait donc extérioriser cette divine émotion quelque part, d’où le présent commentaire.

    Sous la main je n’avais que de l’alien « hybride » KA 26ga + 316L 32GA. J’ai donc préparé un coil de 3mm de diamètre avec 5 enroulement qui me donnait un peu plus de 0,30 ohms.
    Le résultat : coil trop gros (ce fil résistif est très gros) qui empechait l’air de bien passer et ca avait un rendu beaucoup trop restrictif…

    J’ai finalement opter pour un second coil, avec la même bobine mais cette fois-ci avec un diamètre de 0,25.
    Et là, c’était parfait niveau airflow.

    Pour le cotonnage, et bien comme l’a précisé Bruce il faut bien remplir les niches, quitte à le faire avec les extrémités pas du tout aérées (de toute façon l’arrivée du juice ne se fait pas par les niches donc ca n’influence pas trop au niveau des dry hits, on s’en fout) . Le seul but est de retenir le juice afin d’éviter qu’il ne s’echappe, il faut donc bien combler ces petites niches.

    Et comme l’a précisé Bruce, l’aération, il faut surtout la pratiquer juste à l’entrée des coils, au niveau de la bourre car c’est exactement ici que l’alimentation.
    Pour ma part j’ai légèrement usé des ciseaux pour rompre la fibre à cet endroit (juste en surface) pour avoir quelques petites « extrémités » en contact direct avec l’arrivée de juice.

    Et voilà ! Avec un coil d’environ 0,25 ohms, à 40-45W , c’est juste parfait !
    Et sincèrement, niveau saveurs, il détrône mon Nitrous RDTA avec les mêmes juice et le méme rapport puissance/résistance.
    Il est beaucoup plus précis, fait davantage ressortir l’acidité des fruités et donne une toute autre dimension aux juices gourmands.

    Petite astuce : pour le remplir, je ferme complètement l’air-flow puis je les ré-ouvre après avoir mis l’ato la téte en bas.

    J’ai galéré pour le trouvé, tous les sites étaient en rupture mis à part un site marocain et un autre dont je suis incapable de déterminer la langue, ni le pays…
    Je l’ai trouvé par hasard sur Cdiscount, à 40 balles.

    • Un commentaire sur une revue est toujours le bienvenu ! :rose:

      Sur les atos à double cuve, il faut en général couper le coton assez court et éviter le contact avec le fond parceque l’alimentation en jus est latérale.

      Avec le Atemporal, il faut au contraire bien faire plonger les mèches car le jus arrive par le haut. Je pense que tous ceux qui pratiquent cet ato se sont tapé la galère malgré une lecture attentive de la prose du Bruce, moi le premier !

      Une fois cette particularité assimilée, le Atemporal se révèle propre à l’usage et délivre un rendu vraiment épatant. C’est d’ailleurs mon RTA #1 depuis plus d’un an maintenant ! :yes:

    • Ah tiens, je l’avais complètement oublié ce RTA! (pourtant, j’en ai 2 qui attendent leur tour sur le stand… )
      J’en ai de bons souvenirs niveau saveurs, mais jme souviens aussi de pissouilles ponctuelles et complètement aléatoires..
      Du coup je ne sais pas, j’ai comme une sorte de flemme à le remettre en route.. Dans le même genre de vape (un peu plus analytique tout de même), j’ai ressorti un bon vieux V6M (vapor giant). Ben vous savez quoi? It fucking rocks!!! :yahoo: Et il est facile à cotonner, lui… :whistle:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)