GP Heron : montage et spécificités (clone)
2+ soutiens

Le Heron est le successeur du Sphéroïd, mais en 22 mm. Le Sphéroid n’avait pas de « toit » au dessus de la chambre accueillant le coil, et donc il fallait que les brins de silice du coil « lèvent les bras » pour rentrer en contact avec la bourre enroulée dans le réservoir placé au dessus. Par ce moyen la silice du coil était alimentée en jus.

heron1

Or la silice est comme nous, à force de lever les bras… On fatigue et les bras retombent.
Autre élément gênant il fallait visser le réservoir sur la chambre, et donc la silice, les bras en l’air, se tordait douloureusement tandis que le réservoir se vissait. Conséquence prévisible, les bras de silice ne touchaient plus correctement la bourre nourricière de jus… Dry hit assuré.

heron2
Le coil dans la chambre sans le toit

Le Heron a vu quelques améliorations notoires.
La chambre se dote d’un toit qui s’emboite sur la chambre grâce à un joint torique, vulgairement appelé par le peuple anglo-saxon, o-ring.

Le toit possède deux trous, l’un au centre pour l’aspiration du flux d’air, l’autre est décentré. Logique car il ne peut pas y avoir deux trous au centre. Ceci se vérifie aisément en politique.

Ce trou décentré sert à passer le coton.
Le coton traverse le coil remonte vers le toit de la chambre et traverse le trou décentré.

 

heron5
Le coton qui dépasse de la chambre, toit fermé

Une fois le toit emboité dans la chambre on voit le bout de coton dépasser.
On coupe le coton à 2 ou 3 mm.

L’opération suivante consiste à remplir le réservoir la tête en bas jusqu’au raz de la trompette, laquelle trompette servant de cheminée en se positionnant sur le trou central du toit de la chambre.
Hum… Ok dit comme ça… C’est étrange.
Plus simplement c’est pareil que le remplissage d’un Taifun, tête en bas.

 

 

Le trou décentré qui laisse passer le bout de coton va se retrouver gorgé de jus une fois le réservoir enfoncé dans la chambre, toujours tête en bas…
Le réservoir se positionne autour de la chambre et reste en place grâce au deux joints toriques qui entourent, forcément latéralement, la chambre.
Toute cette opération se fait tête en bas bien évidemment. Comme un Taifun.

Donc pour en revenir à la question initiale, non la bourre ne sert a rien puisqu’il y a un bout de coton qui dépasse du toit de la chambre et qui conduit le jus du réservoir vers le coil.

La bourre n’est qu’un vestige inutile venant du du principe de fonctionnement du Sphéroïd.

heron3
Avec un tank transparent fait « maison »

J’utilise quotidiennement le Héron, qui est, à mon avis, une merveille en terme de rendu de saveur.

Vous l’aurez compris, je ne suis pas un adepte quotidien du power vaping.
Ceci étant cela ne m’empêche pas de faire fonctionner mon Héron avec une résistance à 0,60 ohm, pour mon plus grand plaisir.
Le Héron en version 1.5 est plus aérien qu’un Taifun quand la bague d’arrivée d’air est réglée au maximum.

Bonne vape les pirates…

 

 

NB : Mon.. Enfin..mes Hérons sont des clones.
La modification en V1.5 consiste à supprimer le rétrécissement présent dans la cheminée et qui provoque des glouglous.
Ensuite élargir l’arrivée d’air composée de trois trous qui se retrouvent n’en faire plus qu’un mais oblong, plus couramment appelé cyclope.  C’est ce que j’ai fait sur les miens.

heron4


Michel Argouët

Michel, ma vie résumée en deux passions : La musique et la vape. Finistérien, j'ai créé la marque de liquide PemP. Associé laboratoire Exaliquid à Carantec.

Cet article a 20 commentaires

  1. Je ne vous remercie pas Môssieur Michel Argouët!! C’est par ce genre d’article hyper bien ficelé et expliqué que certains (dont je fais partie) laissent tomber leur ego twist et leur clone d’aspire pour se lancer dans le bricoillage et le mod méca…. AArrrggghhh!!! Je vais encore être obligé d’acheter un clone et le modifier!!
    :mail:
    Toujours un plaisir de vous lire maître Argouët :good:

    0
  2. Slt,

    Ah ben voilà, le mystérieux Heron ne l’est plus (mystérieux), trop dar ! Sauf que maintenant, je ne vois plus du tout comment résister à l’envie d’essayer cette “merveille en terme de rendu de saveur”. :wacko:

    Mais là, il m’est totalement impossible d’assûmer financièrement un original, comme j’essaye habituellement de le faire. :cry:

    D’où ma première commande FT, passée ce matin même…

    Tout comme Fredilmio ci-dessus, je ne vous remercie pas Môssieur Michel Argouët !!
    ;-)

    0
    1. Euhhhh! Ça va pas le faire si Nesquick passe aux clones!
      Mais ou va t-on papa?

      0
    2. Je vais étudier l’ancienne alchimie pour transmuter le matériau de ce Heron-style en acier SS certifié UE 316, dégotter une machine-outil numérique, suivre une formation de tourneur-fraiseur pour l’ajuster au centième de micron et lui coller logo + grigri VapourArt, planter un hévéa dans le jardin pour lui façonner des o-rings en caoutchouc naturel parfaitement robustes et étanches.

      1+
      1. En gros faire ses propres clones, plus qu’à trouver un nom de fabricant… Nesquick par exemple, non zut déjà pris. ;-)

        0
  3. Euh, comme je l’ai précisé dans un autre post, l’utilisation du Heron sans bourre a tendance a accentué les fuites et suintements et provoque à très court terme l’oxydation rapide de la partie intérieure de la base. C’est sans doute pour ça que Vapourart déconseille cette utilisation.

    0
    1. Lequel a raison?
      Qui se verra jeter aux requins affames?
      Un duel sur le roof?
      La suite au prochain épisode…

      0
  4. Encore un petit effort Nesquick… Tu as déjà un magnifique Paps original ;-)

    J’économise pour m’offrir un original tant cet atomiseur me plait.
    C’est cher, certes, mais ça les vaut.
    VapourArt propose des produits exceptionnels, par la qualité des matériaux, par la précision de l’usinage avec des finitions très haut de gamme, la perfection se paye.
    Le clone fonctionne très bien mais n’atteint pas le niveau de finition exceptionnel de l’original.

    J’ai effectivement lu cette remarque Toff, mais après plusieurs mois d’utilisation quotidienne du Heron je n’ai constaté aucune oxydation de la partie inférieur de la base.
    ( on parle de la partie creuse sous le plateau, la partie inférieur du Heron par laquelle l’air arrive et on y accède en dévissant le Gp pin avec son delrin)

    Par contre il se produit de la condensation dans cette chambre, c’est logique puisque l’air transite par là. J’y place un petit bout de coton afin de capter l’humidité, en veillant bien de ne pas boucher l’arrivée d’air. Je n’ai jamais constaté la moindre fuite.

    2+
  5. Et bien, moi, c’est grâce à Michel que j’ai acheté mon 1er et 2ème Heron (clones)… Et effectivement je suis fortement tenté par l’original… Comme quoi les clones mènent là ou on sait : Vers les originaux !
    C’est curieux, mais pas impossible, ce que dit Toff. Parmi les quelques atos que je possède, le Heron est le seul qui n’ait jamais fuit ou suinté et ce dans n’importe quelle position et en le secouant beaucoup parfois… J’ai peut être eu du bol !
    Donc, merci Michel !!!

    0
  6. Excellente revue qui donne des envies… bravo

    1+
  7. Il me plait bien, merci pour ce retour, il va vraiment falloir que je l’essaye, j’avais vraiment un peu peur du côté utilisation à la bourre mais là tu vas finir par me convaincre Michel ;)

    0
  8. Bon alors on m’a jeté un sort ou alors faut que je me procure un clone.

    0
    1. Ce problème d’oxydation de la chambre me questionne.
      Moi aussi j’ai lu ça plusieurs fois, mais ça ne c’est jamais produit sur les miens.

      Toff, si j’ai bien compris, tu as un authentique Heron et tu as constaté cette oxydation ?

      0
      1. Authentique, oui. Je pensais m’acheter le Spheroid, mais quand le Heron est sorti… J’ai fini par craquer sur la version 1.5. Très vite en démontant la base j’ai vu que le boulon en inox commençait à s’altérer. Je fait très attention maintenant et je nettoie assez souvent l’intérieur de la base (Il est quand même pas donné le Heron). C’est assez étonnant que tu ne constates pas ce problème sur ton (tes) clone(s) FT

        0
  9. Bonsoir j’ai vu votre revue sur le héron que vous avez modifié en version 1.5 mais je ne comprend pas vous enlevez complétement la cheminée? et quel matériel utilisez-vous pour faire l’airflow en cyclope.
    Cela m’intéresse beaucoup donc si vous pouvez me répondre en m’expliquant les étapes à suivre j’en serai très reconnaissant merci et bonne fêtes.

    0
    1. Ça y est, j’ai transformé l’air-flow de mon Heron en “cyclope” ! Mieux vaut tard que jamais, rapport à la question de Loïc…

      J’ai utilisé le Dremel avec un disque à découper. Disque posé sur le trou d’air-flow du milieu puis laisser tourner jusqu’à ce que la fente créée “mange” les deux autres trous.

      Le résultat est un peu à la “one again”, manquant de finition mais la bague de réglage vient cacher tout ça. Le gain est notoire, l’ato respire mieux. :yahoo:

      Ah, un dernier détail : mon Heron est un FT à 18€, je n’aurais pas risqué cette modif sur un original à 130 boules… :unsure:

      0
    2. Et pour la cheminée… Perceuse, foret de 3 mm et on y va côté “trompette”, bien droit, jusqu’à ce que le foret traverse le rétrécissement !
      :yahoo:

      0
  10. Mon Heron-style est arrivé de Chine, 22 jours après la commande ! La première impression est bonne, il pèse son poids et paraît plutôt bien fini. Comme indiqué par les commentaires FT, les joints toriques sont un peu lèges et il manque celui de la cheminée.

    @Loïc
    J’essayerai de te répondre si je peux dès que j’aurai fait plus ample connaissance avec le Heron !

    0
    1. Erratum !
      Le joint de la cheminée est petit, translucide mais présent.

      0
  11. Après trois tanks de Grumpy’s, la résistance du Heron (6 tours de Kanthal 0,4 mm en 2,5 mm de diamètre pour 0,8 ohm) est à peine craouette… Sur les autres atos, la spire est couverte de gunk après seulement un tank et devient inutilisable.

    Le Heron redevient donc mystérieux.

    :wacko:

    0

Laisser un commentaire

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 
Fermer le menu