in

J'adoreJ'adore MerciMerci

Extraits de Tabac « V » by Black Note : La suite !

L’idée de cette revue est venue d’un article signé de notre Clandestino favori qui, très en verve comme à son habitude, nous déclencha par sa redoutable présentation de cinq concentrés de la gamme “V” by Black Note de larges torrents de bave envieuse au coin des lèvres. Ma première intention lecture accomplie fut de commander sur le champ les concentrés Oriental et Latakia, deux tabacs dont je suis particulièrement friand mais suite à une bien triste affaire ne méritant guère que l’on s’y attarde, je me suis résolu à plutôt acquérir les quatre produits de la gamme non traités par Clandestino, à savoir American Blend, Perique, Havana et Burley pour en dire quelques mots, avec une dédicace toute spéciale et toutes nos excuses à Sandrine, responsable marketing de Smooke France, l’importateur des produits Black Note, plusieurs fois partenaire bienveillante de nos efforts d’écriture.

Avant d’y aller

Évidemment, le choix du dripper Hypersonic ne surprendra guère les vapotos habitués à traîner leurs guêtres sur le DanyVape puisque cela fait maintenant des mois que je bassine tout le monde avec les soi-disant capacités exceptionnelles de cet atomiseur à rendre les labyrinthes gustatifs des tabacs macérés. Vivant dans la crainte permanente de lire un commentaire du type “hey gros naze, j’ai acheté un Hypersonic à 130 boules sur tes bons conseils, c’est une grosse daube moisie qui me fait gomir mon quatre-heures à chaque taffe”, j’ai décidé cette fois de ne pas me contenter d’un cliché montrant le “setup” utilisé pour la dégustation mais de détailler un peu plus le montage utilisé.

Nous avons donc ici une bobine d’acier 316L 22 awg (~0,6 mm) tournée sur 10 spires de 2,5 mm de diamètre affichant 0,25 ohm.

Cette bobine est garnie d’une quantité suffisante de Fiber Freaks Cotton Blend densité #2 mais ce produit n’étant plus disponible à la vente, j’accepterai les plaintes éventuelles de vapotos déçus seulement s’ils utilisent du Fiber ‘n Cotton à la place. Afin de ne pas non plus être soupçonné de faire le mariole avec le seul et unique choix d’atomiseur à ma disposition pour ce genre de dégustation, voici une vue aérienne rapide des alternatives possibles :

Et oui, le Hypersonic est bien mon RDA préféré pour les macérats et ce n’est pas par manque de challengers. Bon, maintenant que le choix de l’atomiseur et de son montage sont bien clairs pour tout le monde, on va pouvoir passer à la proposition de “setup”, mécanique bien sûr me concernant et comme souvent ces temps-ci, très Dual Mech de chez DotMods.

Pourquoi cet effort de description du matos me demanderez-vous, animés par une saine curiosité teintée de surprise ? Et bien il se trouve que les macérats de tabac sont tout de même d’étranges liquides pouvant désarçonner et je ne pense pas inutile, pour en avoir été déçu sur d’autres configurations, de préciser sur quel matériel il vont à mon avis le mieux. Ceci étant, d’autres “setups” doivent évidemment faire aussi bien le boulot qu’un Hypersonic sur une Dual Mech et j’en prendrai connaissance avec grand intérêt !

La dégustation

La présente dégustation a eu lieu après un mois de steep des mélanges, un minimum pour des concentrés à base de tabac macéré qui ne cessent de s’améliorer avec le temps. On finit en général les flacons avant d’atteindre un stade trop avancé pour la consommation, j’imagine que le phénomène d’encrassement des résistances observé même avec les liquides jeunes ne doit guère disparaître au fil des mois…

Le dosage conseillé pour les “V” by Black Note est de 10%, ce qui simplifie grandement les calculs puisqu’il suffit de compléter les 10 mL du flacon par 90 mL de base pour obtenir 100 mL de liquide à vaper.

American Blend

Le mélange est une pratique extrêmement courante dans le monde des tabacs, la plupart des cigarettes sont constituées de plusieurs variétés de feuilles en proportions jalousement gardées. L’idée sous-jacente doit certainement en être une recherche d’équilibre entre les caractéristiques respectives des différentes espèces de tabacs et je reconnais volontiers toute la difficulté de l’exercice pour l’avoir tentée sans résultat vraiment convaincant avec quelques “assoli” de la Tabaccheria.

Les assembleurs de Black Note sont pour leur part fort loin des balbutiements et l’équilibre parfait de leur American Blend saute littéralement à la truffe dès la première bouffée exhalée. L’attaque du mélange est curieusement douce, se lovant dans de moelleuses saveurs de cuir souple vieilli avant de s’orienter plus durement en fin de bouche vers des arômes bruns légèrement amers rappelant la fève de cacao. L’impression globale, bien qu’assez sèche, reste tout de même légèrement sucrée mais cette sensation pourrait bien n’être qu’une illusion perfidement créée par le Hypersonic. J’aurais adoré sortir la composition de ce mélange américain sur ma seule sagacité mais dois avouer avoir obtenu Oriental, Burley et Virginia de source extérieure…

Perique

Ma première approche vapistique d’un Perique date de fort longtemps, de l’époque ou les Anglais de The House Of Liquid régnaient sur le petit monde des goûts tabac. Attiré par moult commentaires élogieux, j’avais tenté l’expérience et ce fut une claque, une belle mandale en plein groin du genre de celles qui font regretter d’avoir mis des sous dans un produit miteux. Imaginez un liquide surpuissant au goût d’herbe coupée, pas celle du haut du tas mais bien celle du bas, en contact avec le sol, fermentant dans l’atmosphère humide des pluies succédant au soleil… Pouah !

Le Perique de The House Of Liquid changea heureusement de visage après plusieurs jours passés flacon ouvert, son côté “too much” s’évaporant avec le temps pour laisser place à des saveurs beaucoup plus civilisées et agréables. Les gens de chez Black Note nous épargnent ici la déception des premiers instants pour nous proposer un produit parfaitement élaboré dès l’ouverture du flacon. Perique n’est en effet pas qu’une variété de tabac originaire de Louisiane, c’est aussi un procédé de fabrication comprenant le séchage des feuilles, leur rinçage à l’eau puis leur mise sous forte pression plusieurs mois durant dans des barriques à whisky. Le concentré Black Note nous révèle cette saveur particulière d’herbe fermentée avec infiniment plus de nuance et de douceur que la version brutale de House Of Liquid, l’enrichissant de saveurs complexes héritées des fûts de maturation. Le whisky n’apparaît pas à visage découvert dans Perique, se contentant de parsemer la base végétale noire et forte du tabac de petites touches boisées et fruitées des plus agréables.

Havana

Quelques recherches ne m’ont pas permis d’identifier clairement la variété de tabac désignée par le terme “havana”. Il semblerait qu’il désigne globalement les différentes plantes couramment utilisées dans la confection des célèbres cigares cubains, ce qui ne nous aidera guère car le domaine des feuilles roulées est particulièrement vaste et ses goûts sont multiples. La dégustation n’en sera que plus périlleuse et même si l’on peut assurément faire confiance à Black Note pour nous délivrer ici encore une mixture savamment élaborée, j’espère ne pas dire trop d’âneries.

Les quelques souvenirs que je peux avoir au sujet des rares cigares consumés lors de ma vie antérieure de fumeur n’ont été d’aucun secours face à la complexité toute en rondeur de Havana. La vapeur arrive douce et parfumée, à égale distance des saveurs végétales et minérales que l’on reconnaît souvent en vapant du tabac. Le dosage est harmonieux, laissant une impression boisée presque verte. La fin de goût s’évade assez nettement vers des arômes sucrés rappelant la cassonade, le sucre roux. Havana détend son vapoto et se vape tranquille, son allusion cubaine restant loin des écharpes asphyxiantes des cigares qui sortaient parfois en fin de repas à la table voisine lorsqu’on fumait au restaurant. Black Note nous offre ici une mixture riche et abordable, peut-être le point d’entrée désigné de leur gamme de concentrés.

Burley

Autant l’avouer, j’avais un a priori négatif en abordant Burley que je pensais sec et fort du fait de son utilisation courante comme charpente des tabacs à fumer, n’apportant qu’âpreté et nicotine. Je pense même qu’il aurait échappé à la commande si je n’avais eu la volonté de compléter la prose de Clandestino pour couvrir toute la gamme de ces concentrés. Et comme souvent en cas de certitude infondée, j’aurais eu tort…

On devait bien avoir une autre vision de cette variété de tabac chez Black Note et ce concentré restera sans doute mon préféré de cette dégustation. Bien sûr, Burley bombe le torse et ne rigole pas vraiment avec le hit mais comme à l’habitude, les assembleurs du produit ont tout prévu. Les saveurs de cuir habituelles des liquides au tabac s’effacent ici presque totalement face à une matrice minérale vive mais mesurée rappelant la pierre à feu, l’odeur fugace se développant au-dessus d’un briquet lorsqu’on actionne la molette. Non, pas celle du gaz butane qui s’échappe, voyons ! Celle de la pierre ! Cette austère matrice gustative au demeurant assez sèche finit en bouche par des effluves fraîches d’agrume rappelant le pamplemousse par leur légère amertume accompagnée de quelques traces sucrées fort bienvenues.

Et pour finir…

Et bien voilà, le DanyVape dispose désormais d’une illustration à quatre mains de la gammes des concentrés “V” by Black Note. On l’aura compris, ces produits se placent tout en haut de l’offre des macérats pour qui apprécie le tabac sous forme de liquide à vaper. L’approche n’est pas forcément évidente, les saveurs s’immiscent doucement dans l’inconscient avant de venir incontournables et une fois que l’on est harponné, le plaisir est durable et total.

Le superbe article de Clandestino permettra aux vapotos intéressés de lire un avis pertinent sur les cinq concentrés Black Note en complément des quatre traités ici :

Extraits de Tabac « V » by Black Note : Take a trip !

Extraits de Tabac « V » by Black Note : Take a trip !

Pour la suite, le site de Smooke France pourra concrétiser une éventuelle envie de découverte, ainsi que celui de MonLiquide cité ici comme une nouvelle excuse à Sandrine puisqu’il n’a sponsorisé aucune de nos revues, pas plus celle de Clandestino que la présente.

Pour finir, je vous propose une expression de la classe absolue, une sorte d’instant de vape délivré par un Hypersonic alimenté de Black Note en version musicale…

Bonne vape à toutes et tous, en Black Note !

Amiral

Ecrit par Nesquick

Fonction sur le navire : Gabier promu Lieutenant de vaisseau - Nesquick, dans la vape depuis 2013, intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

27 Comments

Laisser un commentaire
  1. Hé boooouuuum !!!!
    La revue qui tue, imparable, et ponctuée du chant des sirènes de Liz Frazer et Craig Armstrong en plus…. :heart: Magnifique choix de musique pour illustrer ces BN ! :yes:

    Mouarf, quel coup bas, quand même !!! Dès le début d’année, comme ça…. Et les bonnes résolutions alors ?? On fait comment là ?
    Non, inutile de vouloir résister, c’est peine perdue sur ce coup-là. Toute tentative de résistance s’apparente même à du temps de steep perdu…. Alors ?… Alors ??… Ben alors on remonte l’ascenseur à droite et on clique sur les liens indiqués !
    RAaaaahhh, le site de Sandrine ne vend pas le American Blend. Mais qu’est-ce qu’ils foutent??!?? Bon, pas grave, 2è lien ! Re Raaahhhhhh : le AB et le Burley sont en rupture…..

    Vas-y, fais le malin Porky, nargue-moi, t’as raison…. Mais surtout, profites bien de ce triste jour pour te réjouir et danser jusqu’à épuisement, parce que je te préviens, dès que les juices pré-cités entrent en stock, ton compte est bon mon gaillard, tiens-le toi pour dit !! Rira bien qui rira le dernier !!!

    Nes’, ta revue est parfaite, totalement à l’image de ces juices : savamment dosée pour ne pas laisser le choix au lecteur. Du grand Art ! :good:
    Merci pour le détail du montage de l’Hyper, il n’en fallait pas plus pour que je songe à le remettre en service. Ce sera chose faite dès ce soir ! Je n’avais pas osé tester les BN avec celui-ci, justement rapport à sa tendance à ajouter du sucre. Ben du coup, Le Turbo sera aussi de la partie, tiens.

    Et ton carton cimetière, on en parle ? Autant pour le Fatality, le Dvarw DL, le Corona, le Taifun, l’Expro et le Pyrogeyser, je suis complètement d’accord. Mais diantre, que font le Lite, les NarMods, et surtout surtout, le Saturn, au milieu de ce ramassis ? ;-)

    Par contre, superbe d’indiquer des liens sur une revue indé.
    La grande Classe !! :yes: :good: :rose:

    • Ouais, j’ai vu les ruptures de stock chez le revendeur. Ça tombe pas super bien pour la sortie de l’article !
      J’étais pas sûr que ce soit une bonne idée d’insister sur le montage de l’Hypersonic, après tout chacun a le droit de le préférer comme il veut mais j’ai eu l’impression quand même qu’il fallait le faire juste pour que le vapoto qui met du Black Note dans son Stardust v3 ne vienne pas m’engueuler parce qu’il ne retrouve pas les arômes décrits…
      Pareil pour la photo du tiroir à matos… Mon insistance sur le Hypersonic n’est pas due au hasard ni au manque de références mais chacun garde évidemment le droit d’avoir son avis sur la question et son propre atomiseur-fétiche pour les macérats.
      Tiens, puisqu’on en parle, je trouve le VG v6s très bien sur les Assoli de la Tabaccheria !

  2. Ça donne envie!!! Merci pour le voyage…

    J’allais commander l’American et le Havana et puis le Cigare Italien La Tabaccheria est enfin sorti en France. C’est partie remise car pour l’instant ce dernier jus occupe 100% de ma vape… Et puis, je commence à regarder pour mon bilan et j’ai débuté les calculs hier. 30 fioles de macérats en 2019… :wacko: On verra en 2020… :good:

      • Pas tout de suite! Le Kentu est sur la liste aussi. Je ne retrouvais plus hier soir et j’ai eu la flemme de chercher. Je savais que tu allais réagir. Merci!

    • Si je peux me permettre, je déconseillerais Havana pour une truffe aguerrie aux macérats comme la tienne… C’est pas qu’il est mauvais, loin de là, mais ses arômes très “middle of the road” en font à mon avis une porte d’entrée dans la gamme que tu as déjà franchie depuis un moment.
      Perique, American Blend ou le surprenant Burley assureront à mon avis mieux le job, sans parler des concentrés traités par Cland’ : Latakia, Oriental, Kentucky, etc…
      Hey, ça parle un peu trop du Cigare Italien en ce moment, va falloir que j’aille faire un tour chez VapoTruc… :yes:

  3. Quel chemin parcouru … ;-) Depuis les premiers balbutiements « Macératique » sur le Navire et qui plus est sous ta plume aujourd’hui Nes, ça me réjouit !! :yahoo: ASSEMBLAGE le mot est lancé, BlackNote en lançant son OPA sur Il Vaporificio ne s’était planté… Donc ces Juices sont tjrs fabriqués en Italie et marketés aux US .. :unsure:
    C’est de la très Bonne came en effet, du velour richement ciselé; maintenant que certains sont dispos en Concentré, je vais y revenir, la Gamme MUZIK ( House, Rock, Reggae,etc.) m’avait déjà bien bluffée..
    Le Jour au l’ABSOLU fera de même, mais ne rêvons pas trop, les ASSEMBLEURS, les Bons, ne délivrent pas leurs secrets comme ça :whistle:
    BRAVO NES :good: , on l’avait dit , Macérât un jour, Macérât pour toujours,,, :mail: On est quelques uns maintenant sur ce rafiot. B-)

    • Hey TheFlow,
      Pas certain que les jus soient encore fabriqués en Italie. Il me semble, mais ce serait à vérifier, que le deal était qu’Il Vaporificio puisse continuer son travail “comme avant”, tout en bénéficiant des infrastructures (sans doute moins artisanales) de Black Note. Enfin ça reste anecdotique. Les cuvées sont exceptionnelles, et c’est tout ce qui compte !! :yahoo:

    • Il me semble me rappeler que tu fus naguère parmi les premiers à foncer sur le tabac macéré…
      Il faudrait que je refasse un passage chez l’Absolu maintenant que j’ai quelques macérats au compteur. J’avais déjà vraiment apprécié “Lady Durban” et “Green Goblin” à l’époque, je serais curieux de voir ce qu’ils donneraient maintenant !

      • Wouep j’avais un peu mis le feu au poudre à l’époque avec mon enthousiasme et je n’en Démords tjrs pas.. :yes: Malgré quelques incursions anecdotiques sur du Plus sucré, la page du « synthétique » Juice est définitivement tourné pour moi, je vois que certains ont suivi.. ;-)
        Quel bonheur de réussir à disséquer des arômes pourtant subtils, Clandé l’affirme , le MTL peut largement y contribuer, je suis retourné aussi parfois sur du plus serré avec des sensations décuplées..
        Bon cela dit, « l’ancêtre » VLS OUMIER ….. : :whistle: fraîchement débarqué ( Bhein woui je vous lis encore avec intérêt… :yes: ) monté à 0.27 , sait aussi ensorcelé le LATAKIA B-)
        Allez C parti, je pars à la chasse aux arômes V BY…BY :bye:

      • Yo, j’avais aussi confié du macérat au VLS et il s’en est pas mal sorti, ce qui est plutôt rare…
        Le Vapor Giant v6s de Clandestino s’en sort pas mal non plus. :yes:

      • Hé comment, que l’on peut disséquer un jus en MTL !!! :yes: :yes: :yes: Suffit d’avoir le bon ato pour ça, genre….. le Lite ! Je sais, j’en fais des tonnes avec cet ato que pas grand monde n’apprécie sur ce rafiot, mais pour les macérats, Whitewater l’avait dit bien avant moi et je confirme, ce KF est juste parfait. Bon après, il ne restitue pas tout non plus, le Narda et le Le Dripper avaient aussi apporté leur pierre à l’édifice.

        Bon sinon, je suis content, le VLS acheté le 25/12 à -15% vient (enfin !!) de quitter la Chine. :yahoo: Le double coil superposé va sans doute constituer ma première surprise de l’année..?! :unsure:

  4. Excellente revue Nes’, qui complète à merveille celle de Clandestino :good:

    Tu me fais rêver avec cette présentation, moi qui songe depuis un petit moment à tester enfin ces macérats, que beaucoup ici apprécient. Le Havana pourrait me plaire je pense, après avoir adoré comme liquide le Decano puis le Don Cristo, il serait temps de passer un cran au dessus :yes:

    Je vais relire les 2 revues pour me décider, et je vais certainement passer une commande très prochainement !

    Pour la base, quel pourcentage de PG/VG as tu utilisé ?

    • Merci, Daron ! :rose:
      Tu connais le contexte de cette revue, passer derrière Clandestino n’est pas forcément évident car l’animal a de la plume et de l’énergie littéraire à revendre mais c’était pour la bonne cause.
      Autant j’ai pu déconseiller Havana à Mister Pod un peu plus haut, autant je pense qu’il peut être un bon point d’entrée dans les Black Note, à retenir pour une première approche. Si c’est ton cas, il devrait bien passer ! Remarque, les aromatiques Latakia et Oriental sont pas mal non plus…
      Je fais tous les mélanges en 50 PG / 50 VG mais comme je mixe au pif dans une bouteille de 1L, il y a toujours un peu plus de VG. :scratch:

    • Nes’ : qu’est-ce que tu racontes? N’exagère pas, quand même…. N’importe quoi ! T’as vu les phases que t’as pondues sur toutes tes revues BN ? Je serais incapable de sortir des trucs comme ça !!! Enfin bref, grâce à toi, la boucle est bouclée, et l’honneur du Navire est sauf ! :whistle: ;-)

      Daron, tu nous diras, si jamais t’as craqué sur un ou plusieurs BN.
      Bon j’ai pas goûté le Havana, donc difficile d’être catégorique, mais tous les BN sont quand même dans le même esprit, alors : personnellement, je ne conseillerais pas forcément de débuter les macérats par du BN. Ou du moins, si c’est quand même le cas, de ne surtout pas se dire “ah ouais, c’est ça les macérats?”, parce que si tu goûtes aussi des Azhad’s et des Tabaccheria, tu te rendras compte que les BN sont vraiment beaucoup plus subtils. Et qu’ils ne sont “qu’une interprétation de ce que peut être du macérat”. On y adhère, ou pas, mais on ne peut à mon sens pas “résumer” les macérats avec les seuls BN. :-)
      D’ailleurs, au sein d’une même marque (Az ou Tabacch), il y a plusieurs gammes qui sont très différentes les unes des autres. Les “Assoli” de La Tabaccheria n’ont par exemple vraiment rien à voir avec leurs “Extraits”.
      Mais c’est justement ça qui est génial : la palette est large ! :yes: :yahoo:

  5. Ouh la la, quelle prose, Nesquick !
    Magnifique revue franche et indépendante, hélas à défaut de shop s’avérant radin et/ou méfiant et qui tirera néanmoins profit de ta revue…
    Car tes lecteurs, dont je fais partie, en profitent aussi, et c’est un réel plaisir de te lire.

    J’avoue que j’ai mon content de macérats et ne suis que moyennement tentée par les Black Note ( peut-être le Burley ?). J’avais testé quelques liquides ( Jazz, Rock) et bien que pas mal dans le genre, aucun n’avait déclenché pour moi une quasi addiction comme un Azhad ou La Tabaccheria.

    Je me suis bien marrée, voyant la photo décomplexée de ton tiroir à atos ( j’imagine qu’il n’y en a là qu’une partie ? ). Tu arrives à remettre un nom sur chaque ato de ton tiroir ? ( c’est la question que je me pose svt quand je retombe sur un ato délaissé : lequel est-ce ?….)

    PS/ HS : Je trouve le Assoli di Latakia La Tabaccheria vraiment pas mal après un bon steep. Il est dans la même veine que le Notturno, un peu moins complexe mais savoureux.

    • C’est le problème avec les revues free-lance, on fait de la pub gratos aux shops… En plus avec les macérats, le choix des revendeurs n’est pas pléthorique. J’espère tout de même qu’un des auteurs du navire parviendra à décrocher une mission chez l’un d’entre-eux.
      Revenant justement d’une opération de reconnaissance sur le Cigare Italien, j’ai eu l’impression d’une nette régression des Azhad’s dans l’offre du site. Sauf erreur de ma part, les Sobranie, Notturno, 1000, The Wisp et les autres ont disparu…
      Le cliché du tiroir montre le haut du contenu, les atos sont empilés sur plus de 20 cm. Je ne sais pas exactement combien y’en a mais oui, je pense encore pouvoir les appeler chacun par leur nom. Faut dire que la plupart d’entre eux a fait l’objet d’une revue sur DV !
      J’avais pris tous les “assoli” à l’époque de la revue de Fil, le Latakia a été le premier à disparaître, suivi de près par Izmir. :yes:

      • Je te rassure, il y a tjs autant de Azhad chez Vapotruc. Leur moteur de recherche n’est pas au top, mais si tu lui demandes ” Concentré Azhad’s Elixirs”, il en trouve 40, et c’est tant mieux !

      • Merci Zaza, ta requête fonctionne en effet… Ouf !
        Le Cigare Italien est commandé, je voulais aussi le RY4 de Azhad dont j’ai déjà décalqué un 100 mL en un temps record mais il est en rupture. J’ai pris le Gatsby à la place, on verra ce qu’il donne.

      • Oh !
        Si les shops de macérats tabac ne vous offrent pas ( c’est, il me semble, bien peu de chose… ) , à Clandestino et à toi, qui aimez ces produits et reviewez comme peu savent le faire, le(s) produit(s), c’est encore plus dommageable POUR EUX que pour vous ! :negative:
        Vraiment… :negative: :wacko: :unsure: :unsure: :unsure: !
        C’est petitement et “pléonasmemment” mesquin !

      • Complètement d’accord avec toi! Je serais curieux de savoir combien nos petites discussions enflammées ont déjà rapporté à Vapotruc… 🤑🤑🤑 Quand je vois quà moi seul, je leur ai filé 367,35 euros en 2019… :wacko:

      • Ben c’est gentil, mais perso, je n’attends rien du tout de la part du shop en question. Les revues ont été faites dans un esprit de partage (je parle pour moi, mais je pense qu’il en va de même pour Nes’), pas dans un esprit mercantile ou truc du genre.
        Ils auraient été dégueu, les jus, ça aurait été dit de la même manière, c’est le jeu. Ces BN sont (très) bons, donc voilà, c’est comme ça. Après, je suis sûr et certain que sur d’autres fofos, tu trouveras des gens qui te diront que ces BN ne valent pas les Azhad’s ou les Tabacch’ !

  6. M’y suis toujours pas mis. C’est prévu mais je ne me presse pas entre le coût, l’attente et la peur que ça ne me plaise pas. Faudrait en faire des samples ou que j’y goûte chez un ami qui en aurait.
    Merci pour cette saine dévotion que d’avoir completé la collection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

Le Bilan de vape 2019 de Clandestino

Dyadic de Wotofo : le Squonker simple et efficace