in ,

Excès de vapeur, train pas à l’heure !

Je ne sais pas si vous le savez mais le 27 novembre 2014 il s’est passé un événement sans précédent dans notre bel hexagone. Figurez vous qu’une dame vapoteuse a gagné son procès en cassation alors qu’elle fut verbalisée pour avoir vaper dans un hall de gare. La cour de cassation estimant que la loi qui interdit de fumer dans un espace public est un tout petit peu vieillotte. Hé oui, les lois anti tabac sont antérieures au phénomène de la ecig. Obsolétes, caaduques, ringardes, has been, à jeter…

07cb279cab
Les machines à vapeur autorisées dans les gares : scoop !

Pour résumer s’il vous est signifié qu’il est interdit de vaper dans tel ou tel espace public, vous avez le droit de vous en foutre puisque, de par cet arrêt du 27 novembre 2014, on n’a pas le droit de vous verbaliser pour autant. Vous pouvez vous rendre sur le site de l’Aiduce pour plus de détails sur cette affaire.

belle-locomotive-en-gare-dagen-trains-fccac0T650
Vapéro improvisé gare de Lyon pour fêter la nouvelle

J’en vois qui se réjouissent de cette nouvelle pas du tout relayée par les gros médias (tiens donc, comment se fait-il ?). Dépêchez-vous, ça risque de ne pas durer vu l’année d’iniquité qui nous attend. Ça risque de chauffer ailleurs que dans nos tubes à piles en 2015.
En attendant, ce n’est pas parce qu’on n’a plus le droit de me verbaliser que je vais vaper comme une loco dans les halls de gare ou à la piscine municipale. Simplement parce qu’auparavant je ne le faisais pas. Je n’ai pas de bonnes raisons de le faire maintenant.

image-1152421617
Même à la piscine le vapoteur abuse !

Cependant, n’avez vous jamais été tente de vapoter dans un endroit ou il est strictement interdit de fumer ? J’avoue que cela m’est arrivé une fois dans un supermarché. Oh, le vil ! Est-il malandrin a ce point ? Non mais quelle mouche attardée, irresponsable a bien failli me piquer ce jour là ? Juste parce que ce n’est pas (encore) interdit, je m’autorise a prendre le droit de… Avec ce genre de comportement, et sans vouloir être un père la morale, ma vape libre je la mets en hypothèque si j’adopte des conduites asociales. Pour être plus clair : si je me conduis comme un gros con, j’vais faire du tort aux vapoteurs. On est déjà fort mal mené par certains médias, n’en rajoutons pas.

75_montparnasse_accident1_s
Les dangers du vapotage dans les gares sont pourtant connus

Alors hier on disait « votre fumée m’incommode ! ». Demain on dira « ta vapeur j’la veux pas dans la gueule ! ». Et c’est bien normal.

images (11)
Y a de l’abus quand même !

Avatar photo

Ecrit par Cap's

Dany, fondateur du Danyvape et de Danyworld
Plus de clopes depuis le 1er jour, le 21 sept 2012...
À l'abordage !!

11 Comments

Laisser un commentaire
  1. D’accord, surtout si les arômes vapés sont légèrement entêtants, autant ne pas faire d’incivilité. Vaper sur le quai d’une gare en courant d’air est une chose, dans un espace plus confiné sans l’accord préalable des autres usagés en est une autre.
    J’ai de la chance de bosser avec un vapeur dans le même bureau :-)

  2. Je fumais dehors, je vapote dehors…
    Ceci ne m’empêche pas de trouver que l’attitude de certains non-fumeurs et sans doute aussi non-vapoteurs dépasse la légitime défense de leurs narines pour frôler l’intolérance pure et simple…

  3. Dans certaines administrations il existe parfois l’interdiction de vapoter au principe de la précaution!
    Demandée à la quasi majorité des syndicats je trouve cela bien dommage sachant que les responsables ne veulent pas se battre pour ce motif et valident pleinement cette interdiction sans aucun motif juridique où autre du reste.

    Et les syndicats sont heureux comme s’il n’existait pas d’autres motifs pour se battre actuellement.

    Par contre il est important de respecter les autres que cela soit au restaurant, au bureau ou dans tout endroit pouvant incommoder quelqu’un!

    Un Canadien a fait sur ce domaine une vidéo que j’ai visualisée!
    Il s’agissait d’un vapoteur contre des Français qui n’avaient pas de respect vis à vis des autres consommateurs dans un restaurant

    Il est vrai que certaines odeurs sont parfois assez fortes et le respect des autres est de mon point de vue important que cela soit la vape ou autre du reste!

  4. Il m’est arrivé une fois d’arriver à la bourre à une réunion de service, après avoir grillé une clope vite fait avant d’y aller.

    Il n’y avait plus qu’une seule place de libre, je m’y suis installé. La personne à côté s’est levée et a exigé que j’aille m’asseoir ailleurs à cause de l’odeur résiduelle du tabac. Il a fallu organiser un savant décalage et déranger la moitié de l’assistance pour libérer une autre place. Je n’ai pas osé faire allusion à l’eau de toilette dont la dite personne était aspergée et qui me collait la gerbe, je pense que ça aurait été mal perçu.

  5. Pour commencer, pardon pour ce commentaire un peu tardif…
    Ici en Belgique, tout est interdit. Que ce soit les liquides nicotinés, vapoter sur le quai d’une gare ou d’un métro, dans un bistrot, dans un restaurant… Défendu ! Circuler il n’y a rien à voir ! Alors, on se débrouille. On tire des bords au ras des côtes, on profite des brumes nocturnes pour échapper à la vigilance de la marine du roi. Bref, on prend le maquis.
    Voici donc une petite suggestion de pirate. En cas d’urgence, il est toujours possible de tirer une petite taf discrètement. Une bonne inhalation directe gardée deux ou trois secondes dans les poumons ne laisse pratiquement aucune trace à l’exhalation et ne dérange personne…
    Bien sûr, en matière de discrétion, mieux vaut éviter le matos genre Seven et Fogger v4 « big » chargé jusqu’à la gueule d’un liquide bien odorant 100% VG…
    En fait, moi aussi je suis contre les provocations inutiles et j’apprécie beaucoup le ton modéré de cet article et de ses commentaires. Cela change de l’intégrisme révolutionnaire souvent affiché sur les blogs de français. Ce n’est pas une critique, juste un constat.
    Ceci dit, il faut rester vigilant. Je disais qu’en Belgique tout est interdit…et l’e cig à bien du mal à décoler…

    • C’est partiellement faux, les liquides nicotinés sont autorisés à la vente en Belgique depuis quelques mois. La nouvelle n’a pas été fracassante mais c’est le cas. De l’autre côté, ce n’est pas tant une interdiction propre à la vape, c’est que la vapoteuse suit la même législation que la cigerette quant à l’utilisation en lieu publique. Personnellement, je ne vis pas ça comme un vrai problème. Comme le disait Nesquick, ce que je faisais en tant que fumeur, je le fais en tant que vapoteur. A la différence, que je suis mieux accueilli par mes connaissances qui me proposent parfois de vapoter à l’intérieur. Après, je vapote quasiment plus que de la base seule sans arôme donc quasiment pas d’odeur résiduelle mais ça ne change rien à mon attitude.

  6. C’est officiel. Grâce à cette dame, vapoteuse anonyme que j’aime à appeler Micheline, l’état généralise à l’ensemble du droit pénal cette règle. On ne doit plus assimiler les textes qui s’appliquent à la cigarette à l’usage de la cigarette électronique. Un début de reconnaissance ? C’est plutôt une bonne nouvelle, non ?

    • Reconnaissance, oui en quelque sorte puisque désormais les lois et décrets relatifs au tabac ne peuvent plus s’appliquer aveuglément à la vape.

      En attendant que nos propres lois soient votées, nous sommes dans un no man’s land législatif. Pas une raison pour balancer du cumulus en tous lieux, il nous reste une image respectueuse d’autrui à défendre !

      Et puis il suffit qu’un décret bouche le trou demain en écrivant « vape=clope » pour que tout reprenne comme hier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)