in

E-cig au futur ?

Le concept de vaporisateur portatif et personnel ne date pas d’hier. Quelques recherches en montrent une trace dès 1930 avec le brevet US d’un diffuseur électrique, destiné à la production de vapeurs médicinales pour inhalation.

Il faudra cependant attendre 1963 pour voir apparaître un dispositif plus orienté vers la substitution de la cigarette, se limitant toutefois à produire de l’air chauffé traversant une cartouche aromatisée sans réelle production de vapeur.

Un article sympa et détaillé traitant des ancêtres de notre e-cig est disponible ici : http://www.absolut-vapor.com/addiction-tabac/inventeur-cigarette-electronique.

01 - Hon_LikC’est dans les années 2000 que Hon Lik, pharmacien chinois, a repris le concept suite à un drame familial lié au tabagisme. Ses premiers travaux portent sur un système utilisant des additifs alimentaires comme solvant, vaporisés par ultrasons. Selon lui, les gouttelettes ainsi formées étaient trop grosses pour ressembler à de la fumée de tabac et il oriente alors ses recherches vers les systèmes que nous connaissons aujourd’hui. La spoliation de ses brevets par les industriels du sud de la Chine, notamment de Shenzhen, est une autre (et passionnante) histoire !

 

 

02 - prototype
premier prototype à ultrasons

La technologie de vaporisation par ultrasons a entre-temps poursuivi sa carrière pour entrer dans nos demeures sous forme d’humidificateurs domestiques accompagnés d’une ribambelle d’huiles essentielles toutes plus vertueuses les unes que les autres. Un diaphragme métallique y vibre à une fréquence ultrasonore dans un liquide pour créer des micro-gouttelettes qui forment alors, au contact de l’air ambiant, une sorte de vapeur froide.

03 - diffuseurCes engins volumineux et plutôt moches témoignent d’une vulgarisation de la technique de vaporisation par ultrasons, peut-être plus capable aujourd’hui d’entrer dans l’élaboration de cigarettes électroniques qu’à l’époque de Hon Lik, il y a quinze ans. Des “ultrasonic nebulizers” de petite taille existent, essentiellement pour l’usage médical :

 

 

04 - nebulizerUn portage de ce type de dispositif vers le monde de la e-cig est-il possible et envisageable ? La réponse est difficile… Ce système de vaporisation est propre puisqu’il n’y a ni chauffage ni production de dépôts encrassant genre “gunk” et on peut supposer qu’il respecte la nature des arômes. Il ne consomme que très peu d’énergie par rapport à une résistance mais produit une vapeur résolument froide, non susceptible de convenir à tous les types d’arômes ni à tous les vapeurs.

Le site AliBaba.com propose quelques “ultrasonic nebulizer e-cigarette” en les présentant comme des innovations de la mort qui tue mais les photos illustrant les représentants supposés de ce concept novateur ne sont pas des plus convaincantes, par exemple celle-ci :

 

05 - ego_M

Amiral

Ecrit par Nesquick

Nesquick, dans la vape depuis 2013.
Intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

14 Comments

Laisser un commentaire
    • Merci Cap’taine ! :-)

      Il n’y a pas beaucoup d’alternatives exprimées à nos systèmes de e-cigs actuels… L’utilisation des ultrasons donnera peut-être quelque chose mais la vapeur froide… Bof !

      Si ça se trouve, les e-cigarettiers ont des protos mortels en stock et on va s’en prendre plein la vue dans pas longtemps…
      :yes:

      • Ben… J’imagine ne pas être le seul à me taper des soirées dry-burn & re-coiling. OK, on aime tortiller le Kanthal, démonter des atos et jouer du Sopalin, c’est pour avoir une bonne vape, c’est pour la bonne cause.

        N’empêche que ça prend du temps, surtout quand tous les atos tombent craouettes en même temps.

        Alors si “on” pouvait nous mijoter un système plus propre qu’on nettoyerait moins souvent… Ce s’rait point d’refus. :unsure:

  1. Kangertech annonce une nouveauté : le Subtank. Nouvelle génération de résistance et possibilité de refaire soi même ses coils. Bref un mix entre clearo et ato. Enfin une innovation ?

  2. C’est sûr qu’il y a plein de possibilités pour faire évoluer la vape. D’ailleurs, le PGO, j’en avais déjà entendu parler sur des “threads” anglophones (datés d’il y a des années). Il y a aussi eu le PEG 400, qui a essayé de percer (non sans moins de “greenwashing”).

    Mais après, c’est le problème : proposer un nouveau truc, c’est très bien. Maintenant, tant qu’on ne trouve pas de PGO très dosé en nicotine pour le DIY (mélangeant moi-même ma base, en me servant actuellement de PG 52mg/mL que je réduis à ~8-10mg/mL selon l’envie, avec du PG 0mg/mL, de la VG 0mg/mL, et des arômes), désolé, mais même si ça transporte plus facilement la nicotine, il y a comme un os.

    Pareil pour les nouveaux types de clearos : que leurs résistances durent plus longtemps que celles toutes faites à spires non jointives, ce n’est pas particulièrement un miracle. Qu’ils commencent déjà par faire des résistances qui encaissent plein de watts, et dont on peut changer la mèche, en gardant le résistif : là, dans le réparable, ce sera déjà innovant, et pourrait concurrencer le reconstructible sur ses avantages concrets ;-)

    Sans même parler des freins à l’innovation, comme les brevets de Hon Lik sur l’ultrason dans la vape – bon, après, en étant tout de même réaliste, l’ultrason, ce n’est pas très efficace énergétiquement (genre, rien que les transducteurs, ça chauffe bien : et si ça fait chauffer le liquide, ça risque de “gunker” quand même, et pas forcément plus proprement – si les petits appareils dont tu parles, Nes, ne chauffent pas la vapeur, ça ne doit pas envoyer des masses de bois).

    Les alternatives, le geek que je suis les accueille à bras ouverts. Mais faut quand même que ça commence par répondre aux défis de base auxquels le matos actuel (PG Pink Mule et RBA) répond déjà plutôt pas mal du tout :whistle:

  3. Apparemment, le Subtank de Kangertech acceptera des résistances toutes faites de 0.5 ohm et encaissera 30 watts. Un Atlantis de chez Aspire proposant des caractéristiques voisines serait déjà annoncé.

    Souhaitons que cette démocratisation du sub-ohm ne s’accompagne pas d’accidents d’accus à répétition !

    Un Taifun GT II est également annoncé, a priori moins innovant que les nouveaux combos clearo/RBA de Kangertech et de Aspire. Mais sait-on jamais…

    • Ca, ce serait cool, si ça pouvait encaisser des watts. Après, faut voir ce que ça donnerait : comme c’est le plus souvent utilisé sur électro, la valeur de la résistance et ce que c’est fait pour encaisser, ce n’est pas forcément corrélé.

      Et resterait le problème du changement de mèche sans changement de résistif (le gros point vendeur des RBA, en ce qui me concerne : ça m’avait déjà converti quand je ne vapais qu’à 15W – plus propre, plus économique).

      Evidemment, ça pourra ouvrir la porte aux accidents/n’importe quoi. M’enfin, c’est valable aussi pour la vape à des puissances raisonnables. Le frère d’un pote, à qui j’ai vendu Vamo+Protank+Pana verte (chimie NCA/NCR, aussi peu sûre que des ICR) a fait tomber le mod dans un étang lors d’un camping sauvage. Il l’a récupéré, séché, et a continué à utiliser le tout comme si de rien n’était… alors que via l’entrée d’eau par l’évent, il y a de bonnes chances que l’accu ait été court-circuité… :wacko:

      Le gars ne vape pas fort, entre 10 et 15W, et pourtant, j’estime que ce qu’il fait (continuer à utiliser ces accus, aux dernières nouvelles) est dangereux. Je l’ai mis en garde, mais que veux-tu : on ne peut pas protéger les gens d’eux-même, quoi qu’ils fassent…

      Pour le Taifun GT 2, le 1 me suffit bien (en retirant le tube d’arrivée d’air et son joint, pour aider à vacuer la vapeur à 30W, ça “wicke” sans problème avec le “coil” de 2,7mm de diamètre que j’ai fait, et que j’ai pile la place d’installer). Par contre, comme les accessoires du 1 seraient compatibles avec le 2, si l’inverse était vrai, ça m’intéresserait fort, ne serait-ce que pour les réservoirs en pyrex (m’en fous de perdre un peu de contenance : ras la gueule, on peut déjà faire rentrer 6mL dans le GT 1, pour peu qu’on fasse gaffe en revissant la base – si je perdais 1mL avec l’épaisseur du pyrex, je pourrais faire avec sans problème).

  4. Globalement, le matos dont je dispose me suffit également, mais chacun de mes ato-tanks ou drippers a un “petit quelque chose” de perfectible.

    Sur le superbe Magma, par exemple, le liquide condensé sur les parois de la chambre a tendance à couler et fuir par les air-holes. Bon… Ce n’est pas rédhibitoire, juste perfectible.

    Et puis il y a l’évolution des goûts… Un matériel qui convenait hier ne conviendra peut-être plus demain pour différentes raisons : adoption de nouvelles saveurs mieux servies par une autre technologie, baisse du taux de nicotine appelant plus de hit, passion soudaine pour le “sub-ohm” ou le “quad-coiling”…

    :wacko:

  5. Le Kayfun 4 est annoncé pour la première semaine de décembre sur le site de SvoëMesto ! “Every thing stay different” qu’ils disent…

    Plus de 40 pièces constituent le p’tit nouveau, taillé pour le dual-coiling et le sub-ohm.

    Il a l’air d’un client sérieux face aux Aspire et Kangertech déjà dotés de ce type de capacités ;-)

    • Le “Any time access to the coil” pourrait être très intéressant, si ça veut dire qu’on peut accéder à la chambre sans devoir vidanger. Le pyrex est une très bonne chose aussi. :yes:

      Par contre, en contenance (3,9mL en pyrex, et même un poil moins en plexi), c’est léger-léger… et pour monter en puissance, faudra acheter le kit d’airholes subohm. A voir…

  6. SvoëMesto en fait des kilos niveau promo… Articles mystérieux, clips en images de synthèse noires et blanches taillés dans la classe ultime…

    Limite ça deviendrait gonflant. Limite on refuserait de cavaler comme un caniche après une saucisse derrière un ato, tout prometteur soit-il !

    Ils ont néanmoins l’air d’avoir fait très fort niveau innovation, chez SvoëMesto. Le Taifun GT 2, aimable évolution du modèle actuel ferait presque pitié à côté.

    Mais on parle de 150€… Ça pique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

Shenzhen

100% VG, le test gluant