in

Dry Burn hors la loi selon le Dr Farsalinos

Petite surprise et grosses conséquences d’une déclaration du Dr Farsalinos à la radio anglaise RY4 Vaping Radio !

La déclaration de Dr Konstantinos Farsalinos :

Selon lui, le fait de porter le métal de nos résistances à température maximum de chauffe à vide (le faire rougir), le dry burn, etc,  en dehors de toute présence de e-liquide refroidissant cette résistance serait une grosse erreur souvent véhiculée par les reviewers et les médias de vape.

Source : Vapor Gate

Votez pour cet article

0 points

Ecrit par 1alain1

Depuis que je vape je ne pars plus en vacances étant devenu pauvre, mais sans regret d'avoir abandonné la fumée qui tue.
De ce fait je suis toujours sur le pont du bateau très tôt le matin alors que tout le monde dort encore, je veille encore sur le pont tard le soir.
Race en voie de disparition sur les bateaux militaires les moucheurs sont prêts à sortir leur lame pour tuer les amiraux et ceux qui passent à côté.

20 Comments

Laisser un commentaire
  1. Dans la video, pour l’instant, il dit qu’il ne fait que suspecter que du métal se décroche du “coil” au cours de la vape subséquente, après qu’il a été chauffé à des températures importantes. Donc, là, c’est plus quelque chose qui le préoccupe que l’annonce des résultats de quelque étude.

    C’est quelque chose au sujet duquel je m’interroge d’ailleurs depuis un moment. Ceci étant, les oxydes de métaux, on y goûte sur Genesis à mèche (“mesh” ou câble) isolé au chalumeau. Et m’est avis que c’est dégueulasse en goût – c’est d’ailleurs la raison pour laquelle quand je vapais sur Genesis, je n’oxydais pas la mèche, mais l’isolais avec une chaussette de coton ou de silice (enfin, surtout coton : la chaussette de silice, ça vaut la peau du fion, et c’est un bordel ignoble à enfiler).

    De cette sorte de goût (métallique), aucune trace sur “coil dry-burné”. En outre, plus que généralement, après “dry burn”, on passe le “coil” sous le robinet, donc si quelque chose s’est décroché du “coil”, une bonne partie doit dégager au rinçage. Le but du “dry burn” est d’ailleurs de dégager la guange de crasse (essentiellement du carbone, d’après ce que j’avais vu un gars tester au labo dans lequel il bosse, il me semble sur Reddit). Et si on la laisse, ce qu’on vape, c’est notamment du monoxyde de carbone, le truc le plus immédiatement problématique quand on fume :unsure:

    Mais bon, tout ça, c’est de la conjecture. Pour l’instant, d’après la video, Farsalinos n’a pas encore fait d’étude claire et nette sur le sujet. Une publication sur la question est donc quelque chose qu’il sera très intéressant de surveiller ;-) Peut-être que le mieux, après tout, ce serait de nettoyer à l’ultrason, sans jamais chauffer le “coil” à nu. ..

    Le plus chiant, si on ne doit vraiment pas chauffer le “coil”, c’est sa confection : sans le chauffer directement au chalouf, c’est ‘achement plus compliqué d’en faire un qui tienne bien – enfin, une bonne parade serait d’utiliser du résistif beaucoup plus épais, genre au minimum du 0,40mm, qui nécessite beaucoup moins d’être chauffé, voire pas du tout, pour lui faire tenir la bonne forme.

      • Ah ah. Je viens d’en faire un paquet d’avance à ce propos. ;D

        Cela dit, je le chauffe quand même avant pour stabiliser sa résistivité.

      • J’ai également pas mal twisté suite aux articles de Vincent… Trois brins de Kanthal 0.2 mm issu des temps anciens de la silice font de super micro-coils, en plus de permettre l’écoulement d’un stock dont je n’ai plus guère l’usage !

        Et pour liquider tout aussi élégamment le Kanthal 0.3 mm, il y a le “parallel-coil” amené sur le Navire par Lodse.

        :yahoo:

  2. Il ne faut pas oublier non plus que le kanthal est un alliage étudié spécialement pour être résistant à la chaleur. A priori, il ne subit pas de modification moléculaire à moins de 1200°C. Maintenant, je ne suis pas un spécialiste hein…

    • Il y a d’ailleurs des échanges intéressants sur ma-cigarette fr quant à ce point. Ca sort aussi nettement de mon domaine de compétence, mais la question mérite d’être posée ; et surtout qu’une étude y réponde proprement :whistle:

    • Les métaux ont une structure cristalline…

      Ça n’empêche pas qu’ils aient une tension de vapeur, donc qu’ils diffusent atomes et/ou ions dans le milieu ambiant.

      Rien n’est inerte en ce bas-monde, tout est une question de proportions. Comme l’a dit Ludo à plusieurs reprises, même l’eau peut être létale si on en absorbe à l’excès. L’acier, le Kanthal, le plexiglas et même le pyrex diffusent des cochonneries inoffensives à l’état de traces, extrêmement dangereuses à haute dose.

      Il est donc facile de balancer un résultat d’analyse bidon pour faire le buzz…

      • On en revient toujours au même point : le liquide ne doit pas toucher le coil…
        Une vaporisation sans contact serait l’idéal.
        Ca me rappelle un vieil article sur un atomiseur nucléaire de mon oncle Wolf…. ;-)

  3. Euh… C’est normal que je ne reçoive qu’une seule et unique notification de réponse ou de nouveau commentaire et puis plus rien ?

    Je suis abonné à plusieurs sujet du blog mais je ne reçois pas les notifications… :unsure: :-(

  4. Ok, la vape est dans le collimateur, donc tous est soumis au microscope.
    Prenons un peu de recul, tiens par exemple, un sèche cheveux…. Il a une résistance en ?
    qui passe au rouge en quelques secondes, nous souffle de l’air plein la tronche, et personne ne se pose de question.
    On aura beau essayer, on pourra pas écrire sur le feux qu’il brule pour se prémunir de procès à venir… Faut juste qu’on arrête d’être trop con et qu’on utilise quelque chose qui à tendance à se perdre : le libre arbitre.
    Attention je n’insulte ou ne traite personne de con sur le navire, toutes les réactions et questions précédentes me semblent cohérentes et justifiées, c’est juste un état et un comportement générale de la société (que je retrouve dans ce “buzz” du Dr Bidule) et qui m’exaspère.

  5. Et non LUDO un twisted ne tient pas plus en forme si tu l’avais testé tu le serais :-) bien au contraire les twisted on un fichu effet ressort justement.. donc doivent etre chauffé comme il faut si tu veut qu’ils soit serré. Puis c’est mini 60 watt pour éviter l’effet diesel car gros coil..

Laisser un commentaire

Le Blue Tongue Genesis Hybrid

La fin du succès de la e-cigarette chez les étudiants