in ,

J'adoreJ'adore

Dovpo Topside Dual : thank you, Brian !

Vous connaissez tous Ella, ma gentille et généreuse partenaire de Sourcemore, je vous en parle (en bien) depuis un petit bout de temps maintenant… Elle m’a de nouveau gâté ! Je viens de recevoir une édition signature de la box Topside Dual, spécialement conçue pour vous par… euh… Brian… euh… céki ?

Quuuooooiii, tu connais pas Brian, The Vapor Chronicle, on croit rêver… j’halluce… j’y crois pas !!!! Mon bon docteur, tu vas illico filer  ! Et quand tu auras fini ta revue, tu auras le droit d’aller ici… Crévindiou d’nom de nom !

M’en fous… j’cause pas angliche ! Par contre, depuis mon antédiluvienne Dovpo GX-200, j’adore cette marque ! En plus un ami vaper digne de ce nom m’a offert une Dovpo VEE et son dripper monocoil saveurs, set-up qui marche du feu de dieu ! Vive Dovpo !

Ouiiii ??? et alors ?

Eh ben on va évoquer une des dernières créations de Dovpo : la squonkbox Topside… Oh ! fais gaffe, Nes en a déjà parlé !… Ah bon ? T’es sûr… ? Oh, purrrrée, je vais me faire remonter les bretelles…

Non, mais, là, en fait, je fais la revue d’un modèle spécial : la Dual, et signée, en plus !… Nes… tu m’en veux pas… hein… dis ?

On verra bien dans les commentaires… même pas peur… j’y vais !

Deux accus… l’autonomie retrouvée !

Le point qui chagrinait Nes était que — malgré son accu 21700 de compétition — l’autonomie n’était pas au rendez-vous. Eh ben Monsieur Brian, qui a dû rencontrer le même problème, a décidé d’y remédier… 1. au risque de rendre la box moins fine et moins belle et 2. en mettant deux 18650 à la place.

Franchement, Brian, tant que tu y étais, tu n’aurais pas pu mettre deux 21700 ?

Bon, il ne l’a pas fait et ça sert à rien de pleurnicher, hein ? surtout que… ce coup-ci, ça marche ! En vapant comme un goret courageux (mais pas téméraire), genre RDTA double coil à 0,35 ohm à 44 watts, je tiens fastoche la journée, voire un peu plus, avec, en outre, quelques accès brutaux de chain-vaping (comme aurait pu dire Brian) à intervalles réguliers.

Le chipset aurait-il évolué ?

Brian, qui a l’air de s’y connaître, a dû y faire attention, cette fois… Je vous avoue que je lui fais confiance… car je n’utilise cette box qu’en mode puissance. C’est ce que je préfère sur ce genre d’engin — le control temp (comme doit sûrement dire Brian)… j’y comprends que couic —, et que je peux pas tout faire entre deux revues liquides par douzaines !

Mais, encore une fois, ça marche ! Je n’ai encore jamais eu l’impression que la Topside Dual fût gourmande au-delà du raisonnable. Au point que je n’ai même pas osé jeter un œil sur le soft à icelle consacré. Vous allez voir que tout ça a un peu pris d’embonpoint… mais on n’a rien sans rien (comme aurait pu dire my grand’ma).

Quelques ajouts en image

Hello, Brian ! How do you do ?

Dans la boîte, un petit mot doux de Brian, qui nous assure que la simplicité est la mother des vertus, et que sa box respire la simplicité. Je trouve qu’il a raison, à ceci près que la morphologie générale de l’engin est… spéciale… Remarquez quand même que le revêtement est un peu granuleux et son toucher est très agréable.

Spécial, non ?

 

Bon, en tout cas, on remarque un super connecteur 510, serti d’un joint isolant de bon aloi. On peut aussi remarquer le bouchon de la bouteille, solidement vissé et, lui aussi, étanche ? Oui !

 

Woaaoow, la jolie bouteille !

On remarque cette fois que le bouchon est cranté, ce qui amoindrit grandement la difficulté à le dévisser : c’est cool, simple et facile, quoi ! Du Dovpo + Brian tout craché ! Au fait, vous avez remarqué le joli « T » qui orne la fiole de 10 ml ?

Palsambleu… un USB !

Eh oui, vous n’avez pas omis de remarquer la discrète présence d’un port USB tout ce qu’il y a de classique. M’est avis que c’est par là qu’on recharge les accus, et qu’on accède (si on y tient vraiment) au logiciel du chipset… va savoir ! Remarquez, Brian, tant qu’il y était, n’aurait-il pas pu penser à un petit USB-C ? J’dis ça, j’dis rien…

 

Ça respire la sécurité.

La face avant est on ne peut plus classique, avec un confortable fire et les deux réglages  + et –, servant à augmenter ou à baisser la puissance de feu… et à plein d’autres choses suivant les combinaisons, les nombres et les longueurs d’appuis sur iceux. Remarquable !

Tiens, une trappe !

Le dessous de la box est une trappe articulée qui, pour une fois, a l’air vraiment solide. C’est par là qu’on insère les accus… et la bouteille, je remarque au passage que Brian n’a pas changé une bouteille qui marche : c’est la même que celle de la Topside de Nesquick ! Et c’est très bien !

Quel talent, ce Brian !

Ladite bouteille coulisse gentiment sur ses rails… et alors ? Remarquons que, a priori, on s’en fiche, puisqu’on va voir que le remplissage se fait par le haut. Brian, tu es un coquin !

Ça se complique un peu…

Une fois la bouteille sortie, on peut vérifier que le remplissage se fait par le haut. De plus, on peut utiliser plein de fioles d’e-liquides même celles à gros embouts verseurs. Une fois le bouchon replacé on s’aperçoit que, là encore, l’étanchéité a été remarquablement pensée : deux gros joints se chargent de reboucher les trous de remplissage. On appuie et on visse et roulez jeunesse !

Mais… que vois-je ?

Si je me trompe, je vous en conjure, faites-le moi remarquer. Mais je vois bien, là, pas une, mais bien deux bouteilles ? Oui oui, deux ! Une pour changer l’autre, c’est ça ? Oui oui ! Imaginons que vous vouliez alterner vos jus en cours de journée, ou qu’une des deux bouteilles soit horriblement vide. Pas de panique, Brian a pensé à tout !

Deux accus ET deux bouteilles !

Deux bouteilles, donc : à droite, la première, qui est montée d’origine, avec son système de bouchon envoyant directos par le côté le jus dans votre dripper BF ou, mieux, dans votre RDTA BF ; à gauche, la bouteille de rechange (vous avez sûrement remarqué que le plastique est d’une autre couleur et que le bouchon itou). Ce bouchon a pour fonction de tout boucher. C’est génial, car vous allez pouvoir vous balader le cœur léger avec 10 autres ml de jus à portée de main. Juste remarquable ! Il ne faudra toutefois pas oublier d’inverser les bouchons (seul le noir envoie le jus)… et le tour est joué !

Joli combo, mister Brian !

Pour tester la Dovpo Topside Dual Squonk Box Signed Brian, aux remarquables propriétés, vous en conviendrez, j’ai sorti le seul dripper à réservoir en ma possession, le Calvary de Cool Vapor, que j’aime vraiment beaucoup pour son design original et qui se défend remarquablement quant aux saveurs. Perso, je trouve que ça marche bien.

Pari réussi, Brian, you’re one of the best !

Avec ça, je suis paré !

Je vape du macérat italien avec ce set-up depuis huit heures du mat et il est maintenant dix-huit heures quinze. Ce que j’ai changé, pour le fun, c’est la bouteille, pas les accus. Youpi ! il se peut donc bien que les problèmes d’autonomie de la version 1 X 21700 aient été résolus. L’indicateur de charge me donne encore deux barres sur cinq. « You know what ? I’m happy » (comme dit Droopy… et aussi, certainement Brian, vu son chiffre d’affaires qui doit avoir remarquablement pris du ventre).

Bon, il reste un point à vous faire remarquer : cette Topside, elle aussi, a pris du ventre, OK, on ne peut pas le nier, et même si c’est pour la bonne cause. Ce constat fait que certains pourront lui reprocher sa prise en main assez peu confortable… et son allure carrément bizarre… Remarquez, je comprends, ça fait drôle au début, ce renflement ventral… mais je ne m’en soucie guère car j’ai pris l’habitude, les matériaux sont sacrément costauds et bien finis… et tous les goûts sont dans la nature !

Pour compléter, et si le cœur vous en dit, il y a plein de variantes de toutes les matières et de toutes les couleurs chez le remarquable Sourcemore… Ella & Brian rules !

Great remarkable simple power !

Brian who ???

Et c’est ainsi que la vape est grande.

Soutenez cet article

8 points
Upvote Downvote
Grand contributeur

Ecrit par Fil

La vape m'a tiré du mauvais pas de la cigarette et j'ai appris pas mal de choses sur le Navire. Partisan du DIY et de la vape libre, je voudrais tenter d'aider les anciens fumeurs qui ont parfois un peu de difficultés à persévérer…
La preuve : je suis retombé pour un temps dans l'univers impitoyable de la clope...
Mais, une fois de plus, j'ai réussi à lâcher cette habitude mortelle.
Maintenant de nouveau sevré grâce à la vape, me voilà prêt à vous rejoindre toutes et tous ! On m’appelle « L’abominable doctor Fil », dans le milieu !

12 Comments

Laisser un commentaire
  1. Bonjour a tous belle revue. et belle box . cette semaine je suis tombé en panne de coton trop tard pour aller en boutique.je vais dans ma salle de bain et je prends du coton hydrophile.je fait un montage et je vape .et bien pas de goût bizarre.alors je me pose des questions . quand pensé tu?????

    • Merci, Didier !
      Oui, pour le coton, tu as raison, au début, le coton démaquillant marchait très bien… bon, c’est sûr et certain qu’une fibre un peu mieux travaillée est une meilleure solution… mais, au moins, tout le monde (j’imagine) a un bout de coton à la maison… ça dépanne carrément bien ! :yes: :yes:
      Fini le temps de pénurie de clopes le dimanche soir à Colombey-les- deux-Églises où on devenait enragé !!!! :wacko: :wacko:

  2. Le monde n’était pas prêt !
    Quand Dovp, ou Brian, ont dessiné la version double 21700, ils ont débouché sur le dessin de cette Topside Dual, avec 6 à 8 mm de plus en longueur et en largeur, et, devant le proto, un long silence retentit, rompu par un “no way” consterné, mais unanime.
    62 mm par 50 ? Même Wismec n’ose pas sortir un pareil engin.
    Alors ils ont ressorti leurs 18650 et en effet, pour vaper à plus de 40 watts, c’est mieux. Mais esthétiquement, quand même, ça pique un peu les yeux :wacko:
    S’il existait un Award des innovations de la vape, je le décernerais sans hésitation à Dovpo pour son système de remplissage.
    Mais j’aimerais beaucoup qu’il repense le design de cette box, que je trouve définitivement extrêmement laide, même si je l’utilise tous les jours (en version simple accu).
    Belle revue Fil, et les photos… wow, sur fond blanc et tout, la classe :yahoo:

    • jib… je peux pas te donner tort ! Cette Topside marche très bien, mais elle est carrément… très très très peu esthétique !
      J’ai adoré ton imaginaire « No fuckin’ way !!! »… je l’ai « entendu » aussi… :yahoo: :yahoo:
      Par contre, je confirme que le système des bouteilles est génialissime (Nes l’avait déjà bien montré dans sa revue !) :rose: :rose:
      Merci pour le compliment des photos… des mois de galère, tu peux pas imaginer !!! :scratch: :scratch:

    • Cool ! Merci, Kanti pour les compliments, ça me fait bien plaisir !
      La box, finalement… comme j’ai de grosses pattes d’ancien maçon, je m’y fais… et j’évite seulement de la sortir dans les soirées mondaines ! :whistle: :whistle:
      Franchement, elle tient la charge, et ça c’est carrément bien ! :yahoo:

  3. ​Tu m’as fait rire avec ta belle revue :

    ​” Je vape du macérat italien avec ce set-up depuis huit heures du mat et il est maintenant dix-huit heures quinze. Ce que j’ai changé, pour le fun, c’est la bouteille, pas les accus “​

    ​N’as tu pas aussi changé ou “dry burné ” ton coil et ta mèche ?
    Ceci n’a rien à voir avec la box, mais avec le côté ” un peu “​​ encrassant des macérats italiens ( et c’est là, à mon sens, leur seul défaut ! )​

    ​Brian n’aurait-il pas un truc pour (contre) ça ? :scratch:

    ​https://www.youtube.com/watch?v=kOnde5c7OG8​

    • Hey hey, Zaza !! je dois dire honnêtement que je n’ai pas changé le coton ni le coil à la fin de la journée… mais je te raconte pas l’état le lendemain !!!
      C’est sûr que le macérat est un tueur de coils, mais c’est tellement bon ! :yahoo: :yahoo:
      [J’avais jamais fait gaffe que Roxy Music avait eu deux Brians (Bryan Ferry et Brian Eno) ! Merci pour ce « More Than This » crooonesque en diable !!!] B-) B-)

Laisser un commentaire

Test du distingué VooPoo Alpha Zip Kit.

Le Grand changement de Navire va arriver!