Comme promis, pour la science et pour nous rendre compte du fonctionnement de ces nouvelles resistances Ccell en céramique, voici le démontage (difficile) d’une Vaporesso 0,9 ohm Kanthal après 50ml de liquide en 50PG/50VG à 30W sans dry burn.

La resistance Ccell

ccell1

Tout le monde connait ces nouvelles têtes en céramique qui ont un look imposant avec un très bon niveau de rendu et une durée supérieure aux resistances classiques coton/NI, coton/Kanthal, etc.

Démontage Vaporesso

Tout d’abord, j’ai retiré le plot de connexion, facile il part tout seul.

demontage-ccell1
On peut voir une des pattes de Kanthal qui sort.

Ensuite j’ai retiré le joint rouge isolant

demontage-ccell2

C’est ici que ça se complique, car comment retirer la céramique?
Avec un mini tournevis, on pousse de l’autre coté pour essayer de faire sortir le tout… Peine perdue, je sors le Kanthal avec une pince…Là, je suis abasourdi par son état… Et encore, la moitié du gunk est tombé sur le plan de travail.

kanthal-ccell2

Un espèce de gunk tout carbonisé, tout dur, j’en ai plein les mains.

Bref, j’essaie de sortir la céramique, elle s’effrite et se transforme en morceaux noir qui tombent.

coton-ccell

La céramique est en miette, noire, enroulée par une espèce de coton, mais pas du coton japonais ou du Bacon mais plus une fibre de verre rigide. Il y en a beaucoup.

coton2-ccell

ceramique-cramee-ccell

Voila, c’est pas joli joli comme résultat et je suis content d’avoir arrêté l’expérience car j’ai jamais vu autant de dégâts en 50ml de liquide sur une resistance RBA avec mon Subtank par exemple.

Il me reste une autre Ccell que j’ai acheté (c’est pas donné quand même) mais je me tâte à l’utiliser vu l’état de sa copine…