in

Découverte des étoiles doubles avec Mizar et Alcor

En ville, sous un ciel très pollué comme le mien (Bortle 6 min), l’étude des étoiles doubles est une activité très populaire. Pour cette pratique, il est préférable d’avoir une lunette de longue focale, pour un grossissement important, sans devoir être obligé d’utiliser des oculaires à courte focale comme dans mon cas.

On dit souvent que l’on ne peut voir que des étoiles ponctuelles à travers un télescope. C’est vrai qu’elles sont tellement loin que l’on ne peut les grossir comme une planète, mais on a tout de même des différences de tailles. CF le dessin que je vous donne ci-dessous.

Il y a une multitude d’étoiles doubles, certaines très brillantes, d’autres moins. Un des duos le plus facile à trouver, se trouve dans la Grande Ourse, la grande casserole, qui est une constellation visible toute l’année. Je l’avais d’ailleurs observé quand j’ai eu ma lunette en 1986, ça fait un bail…

Mizar et Alcor

Mizar et Alcor sont deux étoiles situées dans la constellation de la Grande Ourse (Ursa Major). Elles sont souvent mentionnées ensemble, car elles forment un système d’étoiles double visible à l’œil nu dans le ciel nocturne. Ce n’est donc pas vraiment une étoile double, mais plutôt un duo d’étoiles.

Mizar, également connue sous le nom de Zeta Ursae Majoris (ζ UMa), est la plus brillante des deux étoiles et est facilement observable. Elle est en fait un système d’étoiles multiples composé d’au moins quatre étoiles. Mizar A et Mizar B sont les deux étoiles principales du système, tandis que Mizar C et Mizar D sont plus éloignées et plus faibles.

Alcor, aussi connue sous le nom de 80 Ursae Majoris, est une étoile beaucoup plus faible située à proximité de Mizar.

Traditionnellement, la capacité à distinguer Alcor de Mizar à l’œil nu était utilisée comme un test de vision acérée. Dans certaines cultures, elles sont parfois appelées « Cheval et Cavalier » ou « les Yeux du Cheval ».

Pour ma part, impossible de voir Alcor à l’œil nu…Trop vieux sans doute ;-) Et vous?

Mizar et Alcor ont une relation optique intéressante, car elles semblent proches l’une de l’autre dans le ciel, mais en réalité, elles sont à des distances très différentes de la Terre. Elles ne sont pas gravitationnellement liées et se déplacent dans des directions différentes à travers l’espace.

Les repérer

Elles sont dans la queue de la casserole, c’est l’avant-dernière étoile :

Très simple à localiser, c’est un chouette duo pour commencer et voir les possibilités de son instrument.

J’essaie d’améliorer mes dessins, avec le souhait d’obtenir la meilleure ressemblance possible de ce que je vois à l’oculaire. Il ne s’agit plus de faire des points blanc. Mon dessin de base est assez rapide, juste pour le positionnement de chaque étoile, la grosseur, la magnitude, les couleurs éventuelles. Ça prend 20 min max pour voir toutes les étoiles. Ensuite vient le traitement sur l’ordi, avec des calques, des effets, de la couleur, c’est l’étape la plus longue, un peu comme en astrophotographie.

Mizar et Alcor sont espacées de plus de 14″, ce qui est assez important. Vous n’aurez aucun mal à les voir avec n’importe quel instrument.

Voici donc la version originale :

Et la version finale, comme si vous regardiez avec moi ;-)

Mizar/Alcor (cliquez dessus pour taille réelle)
Avatar photo

Ecrit par Cap's

Dany, fondateur du Danyvape et de Danyworld
Plus de clopes depuis le 1er jour, le 21 sept 2012...
À l'abordage !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)