in ,

De la condensation dans le drip

Pourquoi personne ne parle de ce phénomène qui m’embête depuis la nuit des vapes?

Dès que j’ai commencé à vaper, j’ai eu de la condensation dans le drip tip et souvent des remontées de liquide dans la bouche, fort désagréable…
Ca c’est produit avec les Stardust, les autres clearo, les drippers et les reconstructibles, bref tous!

C’est quoi cette histoire de condensation?
« La condensation est le nom donné au phénomène physique de changement d’état de la matière d’un état gazeux à un état condensé (solide ou liquide) ».Wiki

Ce qui est étonnant c’est qu’elle est bien plus importante avec les drip tips Teflon comme les Trolls testés il y a quelques jours.
Ce soucis est surement du a la matière du Teflon qui retient le liquide se déposant sur ses parois, ce qui est bien moins le cas avec des drip en acier inoxydable.
Quelle est l’origine de cette différence?
L’acier chauffe, donc le liquide retombe dans la chambre au lieu de monter dans la bouche avec le Teflon.
C’est mon expertise, mais j’attends l’avis d’experts en physique qui sont légion sur ce navire!!

J’en suis venu à en avoir assez de ce liquide qui remonte avec les Trolls et vient de repasser aux anciens en acier.
C’est bien dommage car le rendu en bouche du Teflon est bien plus agréable que l’acier!
Suis-je le seul à avoir ces problèmes?…

Avatar photo

Ecrit par Cap's

Dany, fondateur du Danyvape et de Danyworld
Plus de clopes depuis le 1er jour, le 21 sept 2012...
À l'abordage !!

26 Comments

Laisser un commentaire
  1. Je n’ai jamais essayé le teflon, peut etre un drip hybride?
    Par contre un tres tres gros +1 sur cette problématique qui fait que je roule plus souvent des bouts de sopalin que des cotons !

    On a beau me repeter de continuer à aspirer apres avoir cessé d’appuyer mais c’est plus fort que moi !

  2. Ce que l’acier absorbe plus facilement la chaleur du liquide que le Téflon devrait justement faire que la vapeur se condense plus sur de l’acier que sur du Téflon.

    A mon avis, c’est plus une question de tension de surface, entre le jus qui se condense, et la matière du « drip tip ». Même si moins de liquide va se condenser sur le Téflon, ce condensat va aussi bien moins adhérer au « drip tip » : du coup, quand tu vas aspirer, il va plus facilement glisser de là où il s’est collé, jusque dans ta bouche.

    Au contraire, avec de l’acier, il y aura peut-être plus de condensation, mais les goutelettes vont également beaucoup plus adhérer à l’acier, faisant qu’elles auront plus de mal à remonter jusque l’ouverture quand tu vas aspirer…

    Bon, après, ma solution face à la condensation, c’est de continuer à inspirer, et fortement, après avoir relâché le « switch » : je fais surtout ça pour éviter la condensation dans la chambre, qui aurait pour conséquence fâcheuse de finir avec du jus condensé qui perle par l’arrivée d’air, avec glouglous et saletés en perspective…

    • C’est marrant ce que tu me dis là car c’est exactement l’inverse qui se produit sur mes drips Troll : le jus condensé reste accroché aux parois du drip bien plus que l’acier!
      C’est contre la Loi du Teflon cette histoire, voir les propriétés du teflon dans l’article des Trolls.
      Ce qui m’amène à penser que c’est peut être pas du Teflon pur mais un « alliage »…
      Encore fusse t’il que cela soit possible! :scratch:

    • Bah ça va de toute façon s’accrocher dans les deux cas, mais différemment. Sur l’acier, les gouttes devraient avoir l’air moins épaisses, plus étalés, et plus épaisses, presque sphériques sur du Téflon.

      L’impression que tu as viens peut-être de ça :scratch: Mais elles devraient plus facilement glisser sur le Téflon que sur l’acier…

  3. L’idée de la boite infinitip est intéressante mais je trouve les drips très moches…
    En fait il faudrait un drip avec embout Teflon et le reste en Stainless steel mais en une seule pièce.
    Et puis 45€ pour un drip ou on va perdre la moitié des pièces et une fois qu’on aura fait joujou 5mn on va laisser la config telle quelle c’est un peu cher.
    Enfin bon, c’est pas bête mais c’est pas mon truc. :whistle:
    Merci Lunatik pour l’info en tout cas. ;-)

    • Je suis entierement d’accord et je cherche toujours the « drip », il y avait bien des anglais qui en font des chouettes mais toujours pas trouvé « mon drip », pour ceux que ca interesse au cas où, signaturetips

  4. Bonjour,

    Tout d’abord, merci beaucoup Capitaine pour ce blog qui m’accompagne quotidiennement depuis mon arrêt de la tueuse en juin 2013.

    Après cette aparté, je voulais vous dire que je ne suis pas surpris que tes drip tip acier condensent moins que le Téflon.
    Il faut savoir que en fonction de son hygrométrie, l’air a une température de rosée , qui correspond à la température en dessous de laquelle les condensats se forment.
    Donc plus on chauffe et moins la condensation est possible.
    Essayez de chauffer le miroir de la salle de bain et vous verrez.

    Donc, je pense que l’acier en tant que bon conducteur, chauffe au fur et mesure que l’on vape et plus on vape, plus le drip est chaud et donc moins le liquide condense.
    Contrairement au Téflon qui reste désespérément à la même température relativement basse qui donc favorise la condensation.

    Voilà, en espérant avoir été clair.
    Je vous salue moussaillons et longue vie a Danyvape.

    • Ah merci aussi à toi pour prouver que je ne suis pas fou! :wacko:
      Mais Ludo a aussi raison : les goutelettes sont sphériques sur les parois du teflon mais y en a aussi une quantité hallucinante, et je passe mon temps à mettre du Sopalin dedans, alors que presque jamais avec les acier.
      Je peux vous dire que ça fait 2h que je revape avec le grand Long Neck SS reviewé sur ce navire et aucune condensation!
      Et pour une fois je peux dire merci à Espace Vap’ pour ce drip! :heart: il faut aussi le dire quand c’est bien.

    • Le truc, c’est que la question n’est pas tant la condensation d’eau : l’eau qui est dans ce qu’on recrache en vapant, ce n’est déjà plus de la vapeur, mais des gouttelettes d’eau en suspension. Cette eau est bien liquide, déjà condensée (par l’effet humectant du PG et de la VG, qu’eux, on vaporise).

      C’est d’ailleurs pour ça qu’on la voit : la vapeur d’eau, ie sous forme gazeuse, c’est invisible. Du coup, le point de rosée n’intervient pas : l’eau qui est dans ce qu’on recrache en vapant, elle est déjà liquide ;-)

      Parler de vapeur et de condensation est techniquement un poil d’abus de langage : on devrait plutôt parler de brume et de dépôt. Du coup, faudrait p’t-être que le Cap’taine rebaptise le navire en Danybrume, Danybrouille, voire Danygoutte :wacko:

      Sinon, la raison pour laquelle les « drip tips » chauffent, c’est surtout qu’on y fait passer de la « vapeur » chaude : même en « chainvapant » à 30W, le « top cap » de mon Taifun GT reste frais, alors que le « drip tip » alu peut se mettre à bien chauffer. Et la seconde loi de la thermodynamique implique qu’on ne peut pas avoir de transfert du froid vers le chaud sans intervention externe au système considéré (genre pompe à chaleur).

      Du coup, le « drip tip » ne peut pas être plus chaud que ce qu’on inhale. Or, si on arrive à saturer de l’air à 100%, le point de rosée, c’est l

    • oups, mauvaise manip’ :-p :

      … le point de rosée c’est la température de l’air, quelle qu’elle soit. Et si on est à moins de 100% d’humidité, le point de rosée est alors inférieur à ça. Du coup, le « drip tip » serait nécessairement en-dessous de ce point de rosée, si on y faisait passer de l’air saturé en eau, et celle-ci s’y condenserait donc nécessairement, quelle que soit la matière du bouzin.

      Il n’y aurait même pas à se poser de question. Heureusement, ce n’est pas ce qu’on fait en vapant ;-)

    • Est ce que le point de rosée a une similitude avec la rosée du matin en été ? C’est juste une différence de température non?
      Qu’est ce qu’on apprend dans ce blog! Mieux que Michel Chevalet et les frères Bogdanoff réunis !!!

    • Ils vapent, les Bogdanoff ?
      Avec des drip-tips en téflon ?

      Parce que si c’est le cas, je jette le mien tout de suite !

    • Je pense qu’ils ont mutes a cause des effets de la ecig!
      Jetez moi tout votre matos a la benne sinon vous allez devenir comme eux!!
      Ou mieux envoyez moi tout et je m’en occupe…

    • Oui, Cap’taine : le point de rosée, c’est la température en-dessous de laquelle la vapeur d’eau contenue dans l’air va se condenser.

      Et le sol ayant une grande inertie thermique, il va mettre pas mal de temps à se refroidir, et finit par devenir plus froid que l’air au petit matin : et là, fonction de l’humidité de l’air, le sol peut passer en-dessous de la température nommée point de rosée.

      La couche d’air en contact avec le sol va alors voir la vapeur d’eau qu’il contient passer de l’état gazeux à l’état liquide (ie condensation).

      Quand l’air est complètement saturé de vapeur d’eau (100% d’humidité : l’air ne peut pas contenir plus de vapeur – au-delà, l’eau ne s’y évapore plus ; si de l’eau est rajoutée dans l’air, elle reste liquide, et ça fait des nuages, ou de la brume, ie plein de gouttelettes en suspension), la température du point de rosée est alors la température de l’air lui-même : à ce stade, le moindre contact de l’air avec quelque chose de plus froid que lui (comme le sol au petit matin) va générer de la rosée.

      Si l’air est plus sec, il faudra descendre encore un peu plus en température pour provoquer cette saturation. Bon, après, chez moi, en Normandie, juste à côté de la mer, l’humidité, elle est peu ou prou tout le temps maximale, donc la rosée du matin, c’est toute l’année, sauf quand il fait assez froid pour que l’eau condensée gèle, malgré la salinité ambiante… :whistle:

      On a le même phénomène avec la buée : la vapeur contenue dans l’air se condense (ie retourne à l’état liquide) au contact de ce qui est assez froid pour être en-dessous du point de rosée ;-)

      Quant aux Bogdanov… ça se vape, les hormones de croissance ? :whistle:

    • Coquille :

      « Si l’air est plus sec, il faudra descendre encore un peu plus en température pour provoquer cette CONDENSATION »

  5. Même observations en ce qui me concerne… Pas ou peu de condensation dans les drip-tips métalliques, quelques désagréments mineurs avec le téflon.

    Il faut quand même préciser que mon drip-tip téflon est assez court, 2 cm environ et que je l’utilise sur le Taifun GT « The Dripper » donc en prise directe avec la chambre de vaporisation tandis que les ensembles cheminée / drip-tip de mes autres atos sont beaucoup plus longs. J’imagine que ce la joue aussi dans la formation des gouttes issues de la condensation.

    J’utilise un drip-tip en acier et pyrex sur le Magma et c’est plutôt pas mal compte-tenu de l’enfer régnant dans la chambre. Le liquide condensé remonte un peu mais ça reste très supportable.

    Et comme rien n’est jamais simple en ce bas monde, c’était avec le Russian et sa longue cheminée d’acier que j’avais le plus de remontée de liquide !

    :wacko:

    • Yep : ça va aider, en faisant qu’il sera plus facile d’aspirer toute la vapeur qui peut rester dans la chambre (le diamètre faisant qu’il faut aspirer moins fort pour extraire la même quantité de vapeur). Le fait qu’il faille aspirer moins fort rendra aussi plus difficile la remontée des gouttes d’eau déposées dans le « drip tip », lors des inspirations suivantes.

      Par contre, ça n’empêchera pas qu’il restera de la vapeur qui se formera, le temps que le « coil » refroidisse… et qui pourra finir par se déposer de la chambre au « drip tip » :unsure:

      Et puis, l’avantage de devoir aspirer moins fort peut aussi se révéler un défaut : on peut trouver que le tirage est trop facile, avec ces « drip-tips » (perso, je n’aime ni les très étroits, ni les très larges) ;-)

    • Pareil que Ludo : j’aime pas les gros diamètre, ni aspirer comme un ane à plein poumon. C’est fatiguant et ça doit pas être terrible pour nos poumons non plus.
      Ces gros drip large viennent du Power vaping qui est un non sens pour moi : on n’a pas encore assez de recul mais je suis certain que cette façon de vaper est loin d’être sans danger…

  6. A une puissance donnée, une certaine quantité de liquide est vaporisée, un certain volume de vapeur est produit. La condensation a lieu si toute cette vapeur n’est pas évacuée de la chambre par aspiration.

    Donc à mon avis, la condensation sera réduite au mieux par une aspiration forte et courte via un drip-tip large ou par une aspiration faible et longue via un drip-tip étroit.

    Ce qui signifierait que nos préférences de vape, la manière dont nous tirons sur les atos joue aussi un rôle dans la quantité de condensation produite, en plus du matériau constituant le drip-tip…

  7. j’ai moi même constater quelques soucis de condensation. Depuis un peu plus un an que je vape j’ai tester pas mal de matériaux et récement le téflon tout d’abord un model de chez vaponaute ou je n’ai pas trop rencontrer de soucis puis le modele de frenchy fog en forme de pion que j’ai beaucoup aprécier aussi pour son look . Mais j’ai rencontrer ce probleme de condensation je pense que c’est du a la forme de se drip tip particulier plus court en centre du coup si condensation il y a les goutes iront plutot vers la bouche que vers le bas . j’ai ensuite tester les Trolls le stocky et le rangy. Et cette difference de condensation était d’ailleur exprimer sur leur facebook .
    La nature du liquide peut jouer aussi, j’ai moin de condensation depuis que je suis passé sur une base sans eau ajoutée.

  8. J’ai pas eu le temps de tout lire.
    Pour ce qui est de la chauffe du drip tip, des adaptateurs POM(polyoxyméthylène, plus connu sous le nom de Delrin) commencent à traîner sur divers sites. On le place entre l’atomiseur et le drip tip et on a une chauffe quasi nulle. Avec un drip tip court, on a alors un bon compromis.

    Quand au Téflon, même si la matière en elle même n’accroche pas trop le liquide, peut être que la surface intérieure du drip tip comporte des points d’accroche, comme par exemple un « touché » microbillé ou brossé. Simple hypothèse ici.

  9. Perso que ce soit sur tank ou drippers j ai de la condensation mais qd je vape sur mon dripper je suis en subohm et je ne rencontre pas de soucis de remonter de liquide peut etre du a la puissance dégagée,par contre avec mon tank la je rencontre ce problème..
    J’utilise uniquement des drip tips en plastique teflon sauf pour le top cap xxl du dog, je n aime pas trop le coté métal.

  10. Bonjour, pour palier a ce probleme de condensation on pourrai utiliser des drip tip avec un alesage conique (a l’interieur, pas seulement a l’exterieur) comme ca les goutte perlerai plus facilement vers la chambre ? Malheuresement je n’en trouve pas, mais l’idee me parai bonne. Qu’en dite vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)