in

BofBof J'adoreJ'adore MerciMerci

Comment transformer son RTA MTL en Dripper, sans outil !

Si vous êtes en train de lire ces lignes, c’est soit que vous êtes un passager régulier de ce merveilleux Navire et que vous parcourez systématiquement chaque nouvel article (même quand on vous parle de PODs), soit que vous êtes curieux (et rêveur) au point de croire qu’il est possible de transformer un pauvre ato MTL en bête de compétition. Ah ah ah, que c’est beau la naïveté….

Quoi, le titre ? Qu’est-ce qu’il a mon titre ? Il vous défrise ? Bon ok… C’est vrai, j’avoue : je dois bien reconnaître que j’y suis peut-être allé un peu fort. Nan parce que vous pouvez être sûr de deux choses. La première, c’est que je ne suis pas Harry Potter. Et la deuxième : c’est que ce n’est donc pas d’un claquement de doigt que vous parviendrez à réaliser cette prouesse. Comment ça, escroc ? Qui ça ? Moi ? Naaaan, pas mon genre ! Allez, chose promise, chose due : voyons sans plus tarder comment transformer votre RTA MTL en dripper, et ce, sans outil (que vous ne possédiez déjà).  ;-)

Pour ce faire, c’est vraiment simplissime : munissez-vous de votre RTA MTL favori, et du tournevis qui va bien pour monter son plateau. Le reste du boulot, c’est un câble complexe qui va le faire : le Clapton de chez Coilology !

Bah quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? Vous êtes déçus ? Vous vous attendiez à un tuto sur l’art de la Dremel et du tour à métaux ? Ce sera peut-être l’objet d’un prochain article, mais là, on a dit « sans outil ». Allez, maintenant qu’vous êtes là, ravalez votre déception et lisez quand même, on ne sait jamais !

Spec’ du Clapton

Ok, je suis certain que le Clapton, vous connaissez tous déjà et que vous l’avez même déjà testé au moins une fois dans votre vie. Soit, mais comme sur le Navire, on aime bien faire les choses proprement, on va tout de même reprendre les fondamentaux. Le Clapton, donc, est le plus basique des câbles complexes. C’est par lui que tout a commencé quand, un soir de début 2014 au coin du feu, un illuminé de la Vape nommé mrdee3 s’est dit, en matant un de ses potes jouer de la gratte, « Wow, ces cordes auraient beaucoup de surface » [de chauffe, NDLR]. En réussissant alors à reproduire une corde de guitare avec du câble 32Ga (0.2mm) tortillé autour d’un autre câble de 24 Ga (0.51mm), il ne se doutait probablement pas qu’il venait de faire avancer la Vape… Toujours est-il que plus de 6 ans plus tard, y’a encore des gonz’ pour écrire des articles sur du Clapton… Et plus précisément sur celui pondu par Coilology :

Comme nous le constatons, il s’agit ici du calibre 26/36. Retenez bien cet assemblage, c’est primordial pour le sujet qui nous occupe aujourd’hui : c’est le format 26/36 qui nous intéresse, et pas un autre !

Pour ceux qui vivent dans une grotte, qui débarquent sur le Navire, ou qui n’ont tout simplement jamais entendu parler d’un câble complexe (il en faut !), on rappellera que 26/36, ça veut tout simplement dire qu’un câble de 36Ga (0.127mm) a été enroulé autour d’un autre câble plus épais (appelé « âme », ou « noyau ») de 26Ga (0.405mm). En image, ça donne ça :

Voilà pour la théorie. C’est tout con, mais fallait quand même y penser. Cela va sans dire, mais ça va quand même mieux en le disant, l’assemblage réalisé par Coilology est impeccablement réalisé, comme toujours avec cette marque : le câble est propre et parfaitement régulier, ce qui nous permet d’embrayer illico sur la partie Travaux Pratiques, avec le montage d’un atomiseur.

Montage d’un RTA MTL

« Pourquoi du 26/36, et pas un autre calibre ? », se demanderont à juste titre les plus curieux d’entre vous, qui auront peut-être remarqué que Coilology propose également à la vente du Clapton 24/36. La réponse est très simple : parce qu’en général, les posts des plateaux de montage des RTA MTL sont équipés de toutes petites vis de serrage, qui ne sauraient emprisonner efficacement un câble relativement épais comme le 24/36. Le 26/36 a quant à lui le diamètre parfait pour s’adapter à quasiment tout type d’ato reconstructible. J’ai testé, même le deck rikiki du Kayfun Lite 2019 accepte le 26/36 ! C’est limite, mais ça passe, la preuve :

Une fois stabilisé, mon micro-coil de 5 spires sur un axe de 2.5mm sort à presque 0.50 ohm. Personnellement, mon sweet spot en MTL se situe habituellement à 0.6 ohm, pour une plage de puissance avoisinant les 30 watts, ce qui est déjà pas mal en soit. Mais là, avec un 0.48 ohm au compteur, on comprend tout de suite qu’on va encore pouvoir envoyer un chouilla plus de patate. Qu’en sera-t-il au niveau du rendu ? C’est ce que nous allons voir tout de suite ! Musique, avec Éric, évidemment :

Ressentis

En fait, je pourrais très bien vous pondre une tirade truffée de superlatifs en tout genre, mais ça ne serait à mon avis ni crédible, ni vraiment pertinent. Tout comme ça n’aurait pas un grand intérêt. Nan là, on va faire mieux que ça : on va comparer le montage indiqué précédemment à un montage couramment utilisé en MTL : le micro-coil de Kanthal A1 26 Ga (0.405mm), 5 spires sur un axe de 2.5mm (0.65 ohm) :

Pour cette petite expérience, les coils sont installés dans deux Kayfun Lite 2019, et imbibés d’un DIY 60/40 La Tabaccheria « American Blend ». Le KF Lite est loin d’être le meilleur choix pour illustrer le propos du jour, mais c’est le seul ato MTL que j’ai « doublé ». Pour une comparaison vraiment équitable, il aurait sans doute fallu vaper ces 2 câbles à la même puissance, mais j’ai plutôt pris le parti de les pousser à leur limite – celle du dry-hit – afin d’en tirer la quintessence : 4.2V (27 watts) pour le KA1, et 4.3V (42 watts) pour le Clapton. Voilà pour les bases du test. Place tout de suite au verdict :

Sans surprise, le Clapton 26/36 procure un volume de vapeur plus important que celui du KA1 26Ga et, à mon sens, un bien meilleur rendu de saveur global ! Mais la différence vraiment notable se situe au niveau de la densité de vapeur (l’épaisseur, si vous préférez) : c’est quasiment du simple au double. On a beaucoup plus de rondeur, de corps, avec le Clapton qu’avec le Kanthal simple. Le Clapton sature infiniment plus les arômes également, ce qui n’est évidemment pas pour me déplaire ! Naturellement, cette grosse saturation se fait un tout petit peu au détriment de la précision de rendu, qui est meilleure sur du kanthal simple, c’est logique. Pour être honnête, on perd avec le Clapton les nuances les plus subtiles du American Blend – celles que seul le KF Lite est à mon avis capable d’aller chercher, mais c’est vraiment pour chipoter : toutes les strates du juice sont fidèlement restituées, sans que l’équilibre de la mixture ne souffre de quelque manière que ce soit. Autrement dit, ça reste vraiment excellent en Clapton ! En termes de texture de vape, ce dernier est également moins lisse, moins smooth qu’un KA1 simple, mais là encore, c’est logique.

« Ouais mais tout ça, on le savait déjà Cland’ ! Le Clapton, on connaît déjà, tu sais… Tu nous prends vraiment pour des demeurés avec ton truc, là…. » Mais non, mais non, loin de moi cette idée !! Je sais : vous testiez déjà le Clapton de Kanthal que je jouais encore avec mes couches culotte, mais…. avez-vous déjà vapé avec du Clapton de Nichrome ? Parce qu’en fait, je ne le dis que maintenant, mais c’était pour garder le meilleur pour la fin ! En effet, ce Clapton 26/36 de chez Coilology est constitué de Nichrome80, et c’est précisément ça qui fait tout l’intérêt de ce câble ! Comme chacun le sait, le nichrome est  moins résistif que le kanthal (résistivité du Kanthal A1 : 1.45ohm/mm² ; celle du Nichrome80 : 1.08 ohm/mm²). Alors je ne vais pas me prendre pour un autre et me la jouer expert en résistivité, mais dans les faits, ce Clapton Coilology 26/36 est bien réactif et gomme complètement l’effet diesel du Clapton de KA1. En outre, sa surface de chauffe est autrement plus importante que celle d’un câble simple, et permet d’envoyer plus de puissance, sans que cela ne se ressente sur la chauffe de l’atomiseur !! Ça peut paraître dingue, mais c’est ce que j’ai constaté : mon KF Lite chauffe beaucoup moins à 42 watts en Clapton Ni80 qu’à 27 watts en KA1. Et ça, c’est carrément génial !

Le mot de la fin

Comme dit précédemment, le Kayfun Lite 2019 n’est à mon avis pas le meilleur atomiseur MTL pour recevoir le Clapton Ni80 26/36 de chez Coilology, même si les résultats se sont avérés vraiment prometteurs. Pour avoir passé ce câble dans tous mes RTA MTL de référence, je peux vous garantir qu’il fonctionne merveilleusement bien dans des atos comme le Leto 24 MTL, le Precisio, ou encore le Taifun GTR. Mais là où il déglingue vraiment tout, c’est dans cet ato :

Dans le Iatty Reloaded de notre Golden Greek préféré, c’est tout bonnement sensationnel : une vape dense et saturée au possible, vraiment digne d’un dripper, avec un rendu de saveur exceptionnel, et ce sans perdre en précision. Allez, inutile d’en dire plus. On conclut avec un petit graphe établi selon mes ressentis tout à fait subjectifs, qui vous donnera une vue récapitulative et, peut-être, matière à réflexion.

Le mot de la fin ira à notre Bruce national, qui m’a offert ce câble : merci infiniment pour cette découverte mon poto, ça valait bien un petit article sur le sujet !

:bye:

Ecrit par Clandestino

Passager clandestin du Navire pendant des années, les rats ont failli avoir ma peau dans les soutes, alors j'ai dû quitter ma planque. Mais maintenant que je suis à découvert, pas le choix, je vais filer un petit coup de main à l'équipage, en toute subjectivité bien-sûr. Pas envie de finir balancé aux requins... Loin d'avoir l'expérience et la roublardise des vieux loups de mer qui sévissent sur ce rafiot, je vais humblement commencer par aller frotter le pont, histoire de pas faire de vagues.

21 Comments

Laisser un commentaire
  1. 1+

    Petit article, petit article… pas eu le temps de le lire pendant la durée de mon p’tit déj, j’ai du le finir là où ma vape 100% bio est la plus malodorante :wacko:
    Article bien sympathique pour les MTLeux dont je ne fais plus partie depuis des années.
    Si je peux me permettre mon Cland’s, j’ai remarqué, au fil de tes articles, que tu es perpétuellement à la recherche du montage ou de la l’ato qui te donnera la densité, la rondeur en bouche que tu apprécies tant. Pourtant, ta vape est vachement contradictoire. Comment veux-tu avoir une densité convenable avec un liquide 60/40 qui a la particularité d’être vachement fluide. Liquide prévu, en général pour la vape au-delà du Ohm. Je pense que tu serais conquis par la densité de pas mal de tes atos si tu étais passé à une liquide à un ratio de 30/70. Densité de liquide qui convient nettement mieux aux plages auxquels tu vapes.

  2. 1+

    Merci pour les détails 🤢, c’est tjs sympa de savoir dans quelles conditions sont lus les articles du Navire… :yahoo:

    Ouais, article orienté pour les MTLeux, même si ce câble peut tout à fait convenir en dual sur des atos pas trop aériens. :yes:
    J’ai quand même l’impression que le MTLeux est une espèce en voie de disparition… Perso, ça reste ma vape au boulot, mais plus du tout le soir, où ça poutre plus ou moins fort selon les jours. Pour autant, c’est vraiment dommage que les MTLeux ne se manifestent pas plus sur le pont, j’ai un peu l’impression d’écrire pour… personne… :wacko: :-(

    En ce qui concerne ma vape, la densité n’est pas c’que je recherche en priorité. Moi c’qui me fait kiffer, c’est la saturation des arômes, couplée à la précision de rendu. En général, c’est soit l’un, soit l’autre sur un ato. Rares sont ceux qui parviennent à trouver le bon équilibre. Donc c’est ÇA que je recherche : l’équilibre.
    Si ensuite, il y a de la densité, alors là c’est banco, mais c’est pas ma priorité. La saveur avant tout.

    Cela dit, je testerai bientôt du 30/70 ;-) , avec une grande curiosité. Parce que vois-tu Jean-Pierre, depuis que je vape, je n’ai jamais essayé autre chose que le 50-50. Lol. Mon dernier bidon de base (5 litres) était du 60-40, je le termine très bientôt, donc il va y avoir de l’expérimentation dans l’air prochainement. :yes:

  3. 1+

    Hey ! C’est magistral ! :rose:
    Merci beaucoup pour ce cours d’anthologie, y a même de l’histoire factuelle. Un régal !
    En ce qui concerne la très juste remarque venue de Bruxelles une fois, je ne me suis jamais
    permis d’imaginer que la vape en 30-70 pouvait m’intéresser. En effet, cette valeur ne sert-elle pas uniquement à poutrer comme un psychopathe en prison à côté de Michel Fourniret et du gang des postiches ? :wacko: Si c’est juste ça ce n’est pas mon truc. Moi c’est comme Clandé : des saveurs des saveurs des saveurs !! Sans saveurs c’est du poutrage de gueule. Enfin j’dis ça…
    :bye:

    • 1+

      Tu auras bientôt le retour de Cland’s sur un jus en 30/70.
      Je ne me permettrai pas de répondre vu que vous m’avez catalogué, jugé et enfermé dans une cellule entre celle de Dutroux et celle de Fourniret comme le psychopathe “enfumeur de mamies” :wacko: De plus, je vous sens bien incrédules quant au bien-fondé de mes affirmations.
      A vous lire, on pourrait croire que je ne vape que de la base neutre sans arômes, histoire d’enfumer le monde. Moarf, je me retiendrai bien d’énoncer qui du navire, pseudo amateur d’arômes subtiles, s’amuse à faire ce genre de truc :whistle:

    • 1+

      Pareil pour moi Kif, je ne me suis jamais vraiment posé la question de savoir si du 30-70 pourrait me convenir. Enfin si, mais comme jusqu’à relativement récemment, j’étais en 100% MTL, j’avais décrété (sans tester :whistle: ) que ce serait de toute façon trop épais pour mes atos, dont les canaux de juice sont souvent Rikiki. Alors le spectre du dry hit a eu raison de ma curiosité..
      Mais depuis que j’ai découvert les câbles complexes, la vape DL a pris tout son sens, et le 30-70 titille de plus en plus ma soif de découvertes. Les atos DL sont généralement équipés d’arrivées de liquide énormes, c’est sans doute pas pour rien..
      La seule chose qui risque de me manquer en 30-70, c’est le hit. Je préfère vraiment une vape un peu rêche et agressive, à un truc tout smooth et tout lisse.. Comme pour la soupe: je suis plus mouline que velouté.
      Bref, on verra bien.

      • 1+

        Rikiki, rikiki… faut arrêter les bêtises les gars! Le 30/70 ou le full VG n’ont pas la consistance d’un beurre sorti du frigo.
        J’ai toujours fait mes gourmands avec une base de full VG et mes fruités avec une base de 30/70. Il fut une époque où je ne vapais que sur du MTL et je n’ai jamais eu de dry hit conséquent au ratio de mes jus.
        Vous avez déjà regardé les trous d’alimentation en jus des atos MTL, vous avez déjà observé le filer d’une base full VG que vous deverseriez lentement dans un récipient? Je suis certain que non sinon vous ne ponderiez pas de telles inepties.
        La seule chose qui change entre l’utilisation d’un jus avec un taux de 80/20 par rapport à un jus full VG, c’est votre cotonnage. Plus vous montez en taux de VG, plus votre coton doit être aéré.

  4. 1+

    Tu t’es bien foutu de notre gueule bravo! Ahahahah Ca c’est les chats c’est fourbes ahahahah
    J’ai vite laisser tombé le Kantal et Clermont Ferrand en même temps que les clearo et les rèz qui le composait. Pour m’orienté vers le SS car il offrait la versatilité du TC ou WV. Mais en découvrant les fils complexes j’ai remarqué qu’en la matière (notez le jeu de mot) le Nichrome était, sans en faire une vérité, un allié alliage (Alliage Baïla, tu l’as?) de premier ordre. Cherchant à trouver une utilité à mon KF L, tu viens indirectement de me donner une idée. Merci mon chat ;-) :-) :good:

    • 1+

      Bon mon Ez, c’est pour quand les sous-titres en direct de tes com’s pour les ramollis du citron comme moi? Histoire que je me marre aussi spontanément que les autres lecteurs :scratch:

    • 1+

      T’as raison Ez’, ne jamais se fier aux greffiers!! Les rois de l’entourloupe ceux-là.. :yes: Comme quand, au début du film, ils sont à l’autre bout du canap’ et qu’ils finissent affalés sur toi avant même la coupure publicités, sans que tu te sois rendu compte qu’ils grattaient sournoisement cm par cm…
      Bref, si ton kf lite est déjà au cimetière, il se pourrait que ce Clapton 26/36 lui redonne une petite chance. Perso, depuis cette revue, je ne suis pas revenu à mon éternel montage en ka1 twisted 2*28Ga. Ça veut tout dire. :bye:
      Et oui, je trouve que le nichrome80 est un alliage de choix pour les coils complexes, car au delà d’apporter de meilleures saveurs (très subjectivement), il présente l’énorme avantage d’obtenir des valeurs de résistances aux alentours des 0,2 ohm. Ce qui, encore subjectivement, est parfait pour vaper à de grosses puissances, notamment en méca, sans cramer les saveurs. :good:

      • 1+

        Ex-ac-te-me-nt t’as tout bon le grefier le nichrome le cul de la crémière tout.
        Et bravo pour cette chouette revue :good:

  5. 1+

    Très chouette article basé sur une approche novatrice d’une revue de fil résistif… :good:

    Je ne sais si les MTLeux purs et durs seront tentés de te suivre, certains d’entre-eux sont aussi attachés aux joues creuses que d’autres vapotos le sont à leurs air-flows grand ouverts, chacun vapant bien sûr comme il veut.

    Comme il me plaît parfois de le rappeler, je fus moi-même naguère un MTLeux. Le matos n’autorisait pas grand-chose d’autre mais un article comme celui-ci m’aurait immédiatement propulsé vers les shops en ligne, à la recherche du Clapton NiChrome décrit, comme un pas vers ma vape actuelle.

    L’annecdote est peut-être transposable, tu pourrais bien avec cet article amener quelques MTLeux actuels à esquisser quelques pas vers une vape plus ouverte, plus productive, étant entendu que ce n’est pas une fin en soi.

    Il y a bien longtemps, je suis tombé sur une couverture du mag “Hara-kiri”… C’était un dessin genre Reiser montrant un type avec un gros marteau à la main, la teub posée sur une table, écrasée comme une galette. ” Dire que j’ai commencé par la branlette au savon”, disait le type.

    Quand on vape un Ragnar sur une box Titan, on peut quand même se poser des questions… :scratch:

    • 1+

      Ahahah, savoureuse, ton anecdote Hara Kiri !! :yahoo: :wacko:
      L’image est là, il faut bien commencer un jour par qqch. Cela dit, même si le Clapton dont il est question ici peut très bien constituer une porte d’entrée vers une vape DL en câbles complexes, ce n’était pas vraiment le but recherché.
      L’idée était bel et bien de montrer qu’il est tout à fait possible de booster ses atos MTL, sans changer sa manière de vaper. C’est vraiment là que réside à mon avis l’intérêt de ce câble : tu vapes pareil que d’habitude sur ton petit ato MTL – joues creuses ou pas, et t’obtiens un rendu et des sensations complètement différents. :yes:
      Une manière comme une autre de tester autre chose, sans avoir à changer d’ato, c’est plutôt cool je trouve.. :-)

  6. 1+

    Merci pour la revue, Cland ! :good:

    J’attendais une photo de ta caisse à outils en introduction, pensant que tu allais faire le dingue MDR. Rien qu’à imaginer un KF Lite se faire charcuter, je me sens mal maintenant ! :wacko:

    Sinon bien joué, tu m’as convaincu d’en prendre une bobine. Le seul Clapton que j’ai est en SS316L et prévu pour du MTL, un Superfine Clapton. Mais en ce moment je ressors tous mes atos single coils pour une vape plus tranquille, alors ça pourrait me convenir ! Et j’attend avec impatience ta revue sur le Aston RDTA parce qu’il est sacrément joli et je vais craquer, je le sens… ta revue va être le coup de grâce :whistle:

    • 1+

      Nan Daron, la modification de matériel, je n’ai ni le matériel, ni les compétences, donc je laisse ça aux autres.. Et un KF Lite, en plus, qu’est-ce que tu voudrais que j’aille modifier le meilleur ato MTL ever….? On ne touche PAS aux légendes !!! :-) :-) :-)

      Ouais, moi aussi j’avais testé des câbles complexes “special MTL” soit disant… Ben franchement, les MTL Fused Clapton, qu’ils soient en Ss316 ou en Ni80, c’est un peu du flanc si tu veux mon avis, le gain en termes de rendu par rapport à un kanthal twisted étant de l’ordre de la chiure de puce. Du marketing quoi… :whistle:
      Ce 26/36 de Coilology n’est pas estampillé MTL, mais c’est à mon avis pour ne pas cannibaliser les produits dédiés, de la même marque. ;-) Et pourtant, c’est bien aux atos MTL qu’est destiné ce câble. :yes:
      Parce qu’à mon avis, dès que tu ouvres un peu le flux d’air, comme sur un… Aston RDTA (dont la revue est prête) par exemple :whistle: , il vaudra mieux s’orienter sur le Clapton de Nichrome 24/36 de Coilo. Si tu penses craquer sur le Aston, je te conseille vraiment le 24/36. :good:

      • 1+

        Que veux dire câble MTL? Rien du tout :yes: Un câble c’est un câble. Si j’ai envie de vaper avec du Fused 28/40 dans un ato DL ou si j’ai envie d’entasser un TriCore tourné sur 2 tours en écrasant les pattes avec une pince pour le faire rentrer dans les posts un ato MTL ou est le problème si ça m’envoie de l’excellentissime?
        Certains fabricants ont mis la désignation MTL sur certaines de leurs bobines pour orienter le consommateur non averti. En utilisant ces câbles, les montages devraient tourner autour de l’Ohm, voire au au-dessus. Mais rien ne dit qu’une vape en MTL doit tourner autour de l’Ohm.
        Si les fixations des atos le permettent, soyons fous, essayons, expérimentons!
        De quoi ont peur les vapeurs? Que l’inox de la cloche fonde, que leur accu leur pète à la tronche ou de savoir qu’ils se plantent depuis des années en suivant les codes établis par des troufions? Ou peut être que ça leur plaît de bouffer le même plat tous les jours en ne changeant que la sauce mais dans la même assiette avec les même couverts sur la même table en face de la même tronche de bobonne?
        C’est comme pour la tension de vape idéale, quel est le fion qui a pondu 4Volts. Bien souvent avec des montages bas, je ne dépasse pas 2,7 Volts.
        Pourquoi les vapeurs se basent sur ces pseudos normes sans chercher à savoir si leur vape idéale ne correspondrait pas à une toute autre plage un tout autre câble?
        Ca fait des années que j’expérimente les trucs les plus oufs et c’est dans ces conditions que j’ai découvert des choses fantastiques. Tu ne me contrediras certainement pas sur ce coup mon Cland’s.
        Faut vraiment foutre un solide coup de pied dans cette fourmilière qui a pris ses bases sur de l’infondé.
        Voila pour mon coup de gueule du mois, na.

  7. 1+

    Merci pour ce sympathique test!
    « on perd avec le Clapton les nuances les plus subtiles » dis-tu. Voilà pourquoi je reste et je retourne toujours au Kanthal A1… Je testerai quand même si l’occasion se présente mais je n’irai pas la chercher. Avec mon Ragnar, tout va bien pour le moment.

    • 1+

      Ouais, c’est plus précis en kanthal A1, mais ce que tu perds en précision avec ce 26/36 est vraiment de l’ordre de l’infime (genre les transitions entre les différentes strates d’un juice), et est plus que largement compensé en densité de vape et en saturation des arômes. Il n’y a évidemment pas de “meilleur”, chacun trouvant son bonheur différemment. :-)
      Perso le kanthal, c’est fini pour moi. T’imagines même pas la “torture” que ça a été pour moi de revaper sur un coil de ka1 26Ga pour pondre ce billet.. :wacko:

  8. 1+

    Merci pour ce test !
    Le MTLeux est une espèce en voie de disparition…
    Non pas du tout ! la preuve et la foule d’ato mtl sortis ses temp ci :
    (pandora,roulette ,berserker V2,intake , ares2, kayfun 5 SE ,aston rdta)
    J’aime aussi le clapton de nichrome pour sa surface de chauffe et son rendu vapeur,saveur .
    Néanmoins je lui préfère le fused clapton 2X30+38 en ni 80

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

Manta RTA de Advken, le challenger

Le retour de la box Puma, la plus légère et la meilleure des doubles 18650!