in ,

J'adoreJ'adore

Caudalie, quand tu nous tiens…

Leur prix oscille, me disais-je, entre celui d’un grand cru classé de château bordelais hors d’âge et celui d’un nectar issu d’une micro-parcelle bourguignonne au millésime inestimable !

emilion

Filant la métaphore œnologique, je me demandais s’il pouvait y avoir d’autres fabricants, moins connus, et qui produisent des liquides remarquables, alliant le raffinement et la classe, proposant un luxe à l’esprit des meilleurs terroirs et cépages de France pouvant rivaliser avec ces américains arrogants.

Un vrai connaisseur sait que le prix de la bouteille ne fait pas à lui seul la qualité d’un bon, voire d’un excellent, breuvage ! Pour trouver un bon e-liquide, toutefois, il ne suffit pas d’abandonner tout préjugé et de faire aveuglément confiance à ses propres capacités de dégustation.

dscf4837

Une belle et bonne bouteille ne peut pas être vraiment bon marché, mais est avant tout question d’appréciation par la vue, le goût et l’odorat des qualités ou des défauts de son contenu liquide.

Je me disais que, dans l’absolu, la qualité est (nageant en plein paradoxe) très subjective, donc assez relative, et, au bout du compte, l’important reste le plaisir de l’amateur éclairé !

Le flacon, certes, importe… et il ne faut (absolument) pas oublier l’ivresse !

Valeur-Absolue-Group-2013-891x495

Bref, mon imagination divaguante semblait chercher — pour un liquide à vaper — une comparaison œnologique absolument irréaliste et, en tant qu’ancien fumeur, un diablotin intérieur absolutiste m’entraînait vers des souvenirs et des tentations à en revenir du côté du tabac, plus précisément vers le luxe absolu : le cigare !

L’excellence du vin ne peut être que française, continuais-je à divaguer, tout comme l’excellence du tabac ne peut être qu’américaine… c’est définitif ! absolument définitif ! rien au monde ne pourra concilier en matière de vape ces deux sommets du bon goût !

En maugréant, j’abandonnais cette pensée absolument envapée et m’en retournais, la mort dans l’âme, vers la page d’accueil du Petit Vapoteur et… là… là…… miracle !

Là, sous mes yeux incrédules, en bonne place sur la page des nouveautés : le mot qui frappe juste, dans une belle typo élégante : L’ABSOLU !

Gamme Absolu

Élégance de l’étiquette, bonne opacité du flacon, déclinaison de huit liquides préparés en France, présentation utilisant les codes du monde du vin à la française, et tout ça pour des liquides « tabac » dits d’exception. Nom de la maison de production : Vape Cellar ! Mais, bon sang, voilà bien quelque chose qui pourrait s’accorder à ma rêverie grands crus et cigares…

… Euh… oui…, et le prix de tout ça ?… 21 euros les 30 ml… ouille ! cher !… mais à peu près un tiers de moins que les liquides californiens convoités au début, mais quand même… le prix qui ne doit pas se louper et répondre absolument à ses promesses de qualité !

Allez, je me lance et je commande deux fioles dans la foulée ! Soyons fou ! Invitation au voyage ! Luxe, calme, volupté… ? Pour moi qui cherche l’introuvable goût de l’« ancien » tabac, la solution du problème serait-elle à portée de clic ?

À la suite de la lecture des descriptions, mon choix se porte sur Red Skin (image : le tabac d’Amérique) et Burdigala (image : le vin de Bordeaux).

Attente fébrile… Ouverture du colis…

Kayfun mini avec cloche bellcap coilé à 0,7 ohm et Fiber densité 2 sur Pipeline 1 à 16 watts… Dégustation…  ABSOLUMENT NICKEL !

Vérification sur fullmeca Stingray + Darang doublecoilé à 0,3 ohm, Fiber densité  2… Dégustation…  ABSOLUMENT NICKEL !

Pendant ma première année de vape, en vue de décrocher de tout ce qui se fume, j’avais courageusement inhalé jour et nuit tout ou presque ce qui avait le culot de s’appeler tabac. Déception, ô déception… obstination… avant de tomber enfin sur la catégorie tabacs gourmands, puis purs gourmands, ce qui signifiait abandonner la recherche du tabac grillé perdu.

Alors… ?… Alors… ?… eh ben…

Je le dis tout de suite, on ne trouvera pas non plus chez L’ABSOLU le goût de combustion… mais alors, par contre, Ô bonne Mère… ! ces mixtures sont les meilleures et de loin dans les « tabacs ». Dès les premières barres, on est dans du complexe, du travaillé, du puissant, du savoureux, du raffiné… oui, on est bien dans la région du luxe ! La pièce est embaumée, odorante et c’est là où on ressent le vrai caractère tabac, là où la vapeur se métamorphose en « fumée » !

À la suite immédiate de cette expérience unique, je me lance dans des recherches éperdues pour joindre les créateurs de ces jus exceptionnels, afin de les féliciter abondamment, d’abord, et ensuite pour leur demander des échantillons. Il faut en parler sur Danyvape… en faire une revue… que l’équipage et les lecteurs assidus sachent qu’ils peuvent accéder au luxe, et pour un prix correspondant à la qualité, bien qu’un peu élevé.

Parcours du combattant, enrichissant toutefois, qui va en bout de course me ramener au Petit Vapoteur, qui, après encore une patiente attente, m’enverra les huit flacons tant convoités…  ORGIE EN VUE !

J’ai pris du temps pour m’imprégner de cet univers cohérent. Mon opinion a très peu varié après différents essais sur la longueur et sur pas mal de setups différents. Après des temps d’arrêt, des reprises, cette gamme L’ABSOLU est foncièrement honnête et fidèle à ce que ses créateurs annoncent.

Leur fierté (quelquefois un peu irritante) est tout à fait légitime et correspond à un public de vapers exigeants (quelquefois un peu snobs). L’ABSOLU vise le haut de gamme et l’atteint, tout en restant compétitifs par rapport aux américains de F.P. !

Je n’ai pas idée du retentissement ni de la réputation en boutique physique ou sur le Net de cette gamme et espère que cette revue y contribuera. Les amateurs de bons produits (super safe et traçabilité irréprochable) pourront sans risque se faire un plaisir pour les grandes occasions.

1776

 

Un assemblage équilibré d’arômes tabac type Virginia Doré, Kentucky – Idéal pour débuter la Vape 

La robe est blonde et limpide, le nez est aromatique, sans être complexe alors que les arômes de cèdre et de cuir côtoient les parfums de sous-bois. 

En bouche, il est léger et sec, la finale légèrement sucrée s’étire sur plusieurs caudalies. 

Un assemblage aromatique équilibré qui séduira notamment les fumeurs de « blondes américaines ». 

(Maturation en cuve : 4 semaines avant mise en flacon)

 

Pour moi, le plus neutre. Un peu passe-partout vis-à-vis du reste de la gamme. Nez un poil en retrait.

Red Skin

 

Un assemblage équilibré d’arômes tabac type Virginia Doré – Latakia relevés d’une note vanillée 

La robe est ambrée et brillante, les arômes de foin et de cèdre légèrement vanillés sont bien présents. 

En bouche, il est doux et rond, la finale subtilement boisée s’étire sur plusieurs caudalies. 

Un assemblage aromatique équilibré qui séduira notamment les fumeurs de « mélanges anglais ». 

(Maturation en cuve : 4 semaines avant mise en flacon)

À mon goût, c’est celui-là qui pourrait, ne serait-ce le prix, devenir mon allday.

Aberdeen

Un assemblage équilibré d’arômes tabac type Cavendish léger, Kentucky et Virginia, rehaussés d’une note subtile de cerise et d’amande 

La robe est tuilée et limpide, le nez est aromatique et suave alors que les notes balsamiques vanillées côtoient les parfums de fruits compotés. 

En bouche, il est délicat et velouté, les arômes sont fondus et la finale fruitée s’étire sur plusieurs caudalies. 

Un assemblage aromatique équilibré qui séduira notamment les fumeurs de « tabac à pipe ». 

(Maturation en cuve : 6 semaines avant mise en flacon)

 

La première des surprises de cette gamme : la douceur. Le fruit sans le fruité acide.

Burdigala

 

Un assemblage complexe d’arômes tabac type Black Cavendish, Turc, Burley et Périque 

La robe est ambrée et limpide, le nez est aromatique et puissant alors que les notes végétales balsamiques côtoient les parfums de terre de bruyère. 

En bouche, il est rond et chaleureux, les arômes sont fondus et la finale corsée s’étire sur plusieurs caudalies. 

Un assemblage aromatique équilibré qui séduira notamment les fumeurs de « brunes ». 

(Maturation en cuve : 6 semaines avant mise en flacon)

Celui-là, c’est une tendre brute, qui laisse des traces autour de lui ! Pour moi un deuxième allday possible…

Lady Durban

Un assemblage complexe d’arômes tabac type Black Cavendish, Kentucky et Burley, rehaussés d’une note de noix torréfiée et vanillée 

La robe est brune et profonde, le nez est aromatique et délicat alors que les notes végétales côtoient les parfums de noix finement torréfiées. 

En bouche, il est délicat et chaleureux, les arômes sont fondus et la finale vanillée s’étire sur plusieurs caudalies. 

Un assemblage aromatique équilibré qui séduira notamment les fumeurs de « cigarillos ». 

(Maturation en cuve : 8 semaines avant mise en flacon)

Depuis l’ouverture de la fiole jusqu’à la dernière barre : la succulence de la noix. C’est la deuxième bonne surprise !

Lord Kavendish

Un assemblage complexe d’arômes tabac type Turc, Black Cavendish Burley et Périque, rehaussés d’une note de vieux rhum brun vanillé 

La robe est mordorée et limpide, le nez est aromatique et suave alors que les notes végétales et d’épices côtoient les parfums empyreumatiques. 

En bouche, il est ample et harmonieux, les flaveurs sont riches et la finale subtile de vieux rhum brun vanillé s’étire sur plusieurs caudalies. 

Un assemblage aromatique équilibré qui séduira notamment les fumeurs de «  cigare cubain ». 

(Maturation en cuve : 8 semaines avant mise en flacon)

Un peu déçu face à la description. Il faut dire que je suis peu familier des parfums empyreumatiques… ça doit être ça !

Green Goblin

Un assemblage équilibré de 1776 et de ICE BEAR pour les adeptes de la « Menthol » 

La robe est blonde et limpide, le nez est aromatique alors que les arômes de cèdre et de cuir côtoient les parfums de menthes blanche et poivrée. 

En bouche, il est léger et sec, et la finale mentholée s’étire sur plusieurs caudalies. 

Un assemblage aromatique équilibré qui séduira notamment les fumeurs de « blondes mentholées ». 

Peut être réajusté selon votre goût avec quelques gouttes de 1776 ou d’ICE BEAR.

(Maturation en cuve : 4 semaines avant mise en flacon)

Hélas ! hélas ! La menthe écrase largement le pauvre 1776, qui, déjà, est un peu passe-partout. Il faudrait un vrai amateur de menthe pour être plus objectif que moi !

Ice bear

Un assemblage équilibré et puissant de menthes blanche, polaire et poivrée – Fraîcheur intense 

La robe est claire et brillante, le nez est aromatique et puissant, les arômes de menthe blanche et menthe polaire légèrement poivrés sont bien présents. 

En bouche, il est puissant sans être trop sucré et la finale, pleine de fraîcheur, reste persistante en gorge. 

Un assemblage aromatique et un équilibre parfait. 

(Maturation en cuve : 2 semaines avant mise en flacon)

Pas du tout fait pour moi… Une menthe, déjà, mais en plus réellement blanche + polaire + poivrée + intense + claire + brillante + puissante + persistante >>>> AU SECOURS ! Réservé aux amateurs très purs et très durs…

Conclusion sur la gamme Absolu

En guise de conclusion, j’affirme sérieusement que cette collection est à la hauteur de ses ambitions et un peu moins sérieusement que, une fois le dictionnaire refermé, les nouveaux mots bien assimilés, les jus parcimonieusement mais goulûment vapés, on peut sans grand risque se proclamer en vapéro Grand Sommelier de l’Ordre des Vapers !… euh, au fait, c’est quoi, déjà, une caudalie… ?????

 

Ecrit par Fil

La vape m'a tiré du mauvais pas de la cigarette et j'ai appris pas mal de choses sur le Navire. Partisan du DIY et de la vape libre, je voudrais tenter d'aider les anciens fumeurs qui ont parfois un peu de difficultés à persévérer…
La preuve : je suis retombé pour un temps dans l'univers impitoyable de la clope...
Mais, une fois de plus, j'ai réussi à lâcher cette habitude mortelle.
Maintenant de nouveau sevré grâce à la vape, me voilà prêt à vous rejoindre toutes et tous ! On m’appelle « L’abominable doctor Fil », dans le milieu !

30 Comments

    • Oui autant pour Moi, Capitaine qui veille au grain..;)…C LiquidBox exact, très moyen du coup, j’avais oublié de dire qu’ils se sont plantés aussi sur le Dosage Nico, ça fait beaucoup au final, j’attends leur retour. Pour revenir rapidos sur le rendu de Ces Il VAPORIFICIO, c’est très (Trop) VERT en faite, y’a t’il eu une période de Steepage à faire sur ces produits, ça m’étonnerait ..Déjà Fait j’imagine?
      Donc j’ai pas accrocher quoi.
      RETOUR vers les Terres Bretonnes (Michel Argouet) que j’affectionne particulièrement pour un faux-sudiste, là au moins ça brafougne sévère, la mer est digne des plus grands Corsaires !! Donc les esprits et tabacs sont bien trempés.. :yahoo: :yahoo:

    • @nesquick J’en pas fini avec ceux là , je V tenté des trucs, genre 1Tite goutte par çi et par là, car après la 1ère surprise parfois la déception, il faut y revenir autrement j’imagine… Je Suis sur le sîte d’Exaliquid du coup, ta des retours sur les concentrés de la gamme PemP (Breith Rider, Tabacan, Kereza, Viper, Kouign..?) Ils ont un sacré choix aussi sur les arômes Tabac Exa… : wacko: :wacko: Leurs Bases en 50/50 me font de l’Oeil aussi sur l’aspect qualitatif, pas trouvé un retour sur ces BASES.
      CES BRETONS m’inspirent confiance décidément…Ptêtre 1 commande demain.
      Qu’en penses-tu (vous) ? Merci

  1. @theflow Après avoir éclusé la gamme PemP complète à 4 ou 5 reprises, j’ai pris le Viper en concentré. 15% en 50PG/50VG, rien à dire, il est top. Sinon, j’ai toujours un Breizh Rider en stock, version « toute faite » ainsi qu’un El Grande et un El Regular. Je n’ai pas testé les bases.

    • @nesquick Ok Vu le Viper, Breizh Rider semble cool aussi, Celui à Base de Kouign Amman me tente bien aussi ( De Bon souvenir en terre Bigoudine . Oui les Bases sont correctes en Prices et qualité ( ça sent le Bon Home Made certifié..;) , je V les Appeler ds la Semaine. Merci Bonne Nuit !