in

J'adoreJ'adore MerciMerci

BY-ka v8 (Vape Systems) : bons baisers de (Biélo) Russie !

Ça part sévèrement en burnes !!!
Les pompes à essence sont vides un jour sur deux… Vladimir pète les plombs… La Mer Méditerranée se transforme en repaire de poissons tropicaux… Les cerisiers fleurissent en octobre… Big Tobacco gagne du terrain… Les tinois se tirent une balle dans le pied avec des lois sans queue ni tête… Et à l’image d’un dernier Vap’Expo ridicule et déprimant, les shops de vape FR ne sortent plus que des pods et des puffs !!!
Je sais pas vous, mais moi quand j’vois ça, je suis sans voix… Et je me remémore avec nostalgie un temps pas si ancien où je me régalais à faire gonfler la Wishlist en écumant les portails de vape jusqu’à pas d’heure dans la nuit, à la recherche de perles reconstructibles… J’ai l’impression que c’était y’a 20 ans… :scratch: Pas facile, mais apparemment, faut se faire une raison : l’âge d’or de la Vape est derrière nous.

Pour autant, impossible pour moi de me sevrer comme ça du jour au lendemain. Et tout bonnement hors de question de me résoudre à tirer des barres sur des merdes jetables en plastique fluo !! Plutôt crever… Alors en souvenir d’un bon vieux temps sur le point d’être révolu, et comme pour faire un bon gros Fuck à la « Vape de demain » qui est en train de se mettre en place, j’ai fait un saut chez notre ex-partenaire 2fdeal, d’où j’ai déniché pour une bouchée de pain la réplique d’un RTA pas-tout-jeune : le BY-ka v8, en version ‘nano’.

 

À l’ancienne !

Hé oui, face à la mascarade vapistique qui a débuté, j’ai eu une furieuse envie de revenir à mes premiers amours, à savoir les RTA MTL de 22mm. Créé en Biélorussie par le moddeur Vape Systems, le BY-ka v8 date de 2019 et vous allez voir que sa conception est tout ce qu’il y a de plus archaïque. Mais par les temps qui courent, c’est justement ça qui est bon !!

D’apparence carrément old school, le BY-ka v8 est un petit ato de 22mm de diamètre pour tout de même 46mm de haut, hors drip-tip. Son tank est en PMMA mais sur cette version ‘Nano’, ses extrémités sont ornées de bagues en acier, si bien qu’on peut être tout-à-fait serein quant à la bonne durée de vie de ce dernier. Niveau contenance, c’est pas ouf : 2.8 ml, mais comme on est sur du MTL, ça passe.

Faut avouer qu’il a vraiment une gueule d’un autre temps, cet ato, mais moi, c’est justement pour ça qu’il me plaît beaucoup. Et tiens, puisque j’ai décidé que cette revue serait frappée du sceau de l’ancien temps, boum, voilà une vue de l’atomiseur quand il est (presque totalement) démonté. Ça faisait longtemps, nan ?

On y distingue, de gauche à droite, le tank, le drip 510, une cloche-cheminée d’un seul tenant, le top-cap, et enfin le deck. Disséquons d’ailleurs ce dernier sans plus attendre, puisque c’est lui qui fait tout le sel de ce BY-ka v8.

 

Plateau de montage

Enfin le sel… c’est un bien grand mot ! Car d’apparence, le deck fait preuve, là encore, d’un cruel manque de glamour. Très clairement, on n’est pas là pour séduire le vapoto à coup d’airflow honeycomb, de deck révolutionnaire ou de courbes flatteuses… Nan ici, on va droit à l’essentiel : 2 plots de montage assez grossiers mais néanmoins dotés d’ergots latéraux, 2 petites arrivées de liquide latérales, le tout sans se préoccuper de savoir si c’est joli ou non.

Sous un autre angle, on découvre un énorme orifice au centre du plateau, dont on devine évidemment qu’il va pouvoir accueillir des inserts d’airflow pour moduler le tirage.

Ces pins d’airflow, les voici :

Contrairement à ce que montre la photo, ils sont au nombre de 3 : 1.4 mm, 1.7 mm et 2.3 mm. Des mensurations qui nous indiquent assez clairement que le BY-ka v8 n’est pas un ato MTL « de puristes ». Et dans la pratique, ça se confirme : à 1.4 mm, on est sur un tirage « MTL ouvert ». Autrement dit, un MTL qui ne creuse pas les joues. Moi, ça me va super : l’ato semble conçu pour installer autre chose que des coils en fil de pêche flirtant avec le Ohm symbolique. Mais on reparlera de ça en temps voulu. Pour le moment, on se sert de l’espèce de pilon pour installer notre pin d’airflow.

L’outil est bien conçu, la mise en place/retrait des inserts se fait très facilement. Et voilà !

Avant de passer au montage du bouzin, 2 petits mots sur la partie basse du deck.

 

Bague d’Airflow et système de ventilation

Au cul de l’ato, impossible de louper les 2 grosses vis situées de part et d’autre du pin positif.

En les dévissant, il devient possible d’extraire la partie basse de l’ato qui supporte la bague d’airflow, en tirant simplement vers le bas.

Tenue par un simple joint torique, la bague d’airflow coulisse comme dans du beurre et permet d’obturer à sa guise les 5 ouvertures de 1.2 mm, tandis que de l’autre côté, un système de butée est prévu pour l’empêcher de tourner à l’infini.

Comme chacun l’aura compris, cette partie basse de l’atomiseur constitue une chambre de stockage de l’air entrant dans l’ato…

… le flux d’air remontant ensuite vers le deck en passant par 4 petits orifices usinés dans le canal du pin positif (en rouge sur la photo). Encore une fois, l’ensemble est rudimentaire mais fonctionne parfaitement bien.

Bien… Maintenant qu’on a fait le tour du propriétaire, il est temps de sortir l’outillage afin de mettre en œuvre le bouzin.

 

Montage du BY-ka v8

Pour la mise en place du coil, rien de compliqué. La visserie est efficace, les plots de montage à ergots permettent de bien bloquer les pattes. On peut facilement installer tout type de câble destiné au MTL : câble simple, twisté, et même petits fused clapton.

Concernant la hauteur du coil, on peut tout-à-fait laisser tel quel, ou rabaisser un petit peu, comme ici :

Mais perso, après avoir testé un peu toutes les options, je trouve que le BY-ka v8 offre son meilleur en relevant très légèrement la bobine.

Au  niveau du choix du câble, je ne préconise rien en particulier, car cet ato est très permissif et respecte parfaitement le rendu de chaque type de câble. Plus que jamais, ce sera donc au goût de chacun. Me concernant, ça fait très longtemps que je ne l’avais pas utilisé, mais j’ai trouvé qu’un 6 spires sur axe de 25 de Ka1 Twisted 2*28 Ga (réz. stabilisée à 0.70 ohm) permettait d’exploiter au mieux les caractéristiques du bouzin (ato MTL peu serré, voire même pas mal ouvert).

Si la mise en place du coil ne pose pas la moindre difficulté, il n’en va pas de même pour le cotonnage : cette étape m’aura demandé pas mal de tentatives. En effet, il ne faut pas vraiment se fier à la taille des niches à coton, qui peut induire en erreur.

On ne le voit pas super bien sur la photo, mais ce sont de vrais puits : elles sont très profondes ! Le réflexe est donc de couper nos mèches assez longues pour qu’elles aillent bien au fond des niches. Bien sûr, en faisant ça, ça marchera bien, sauf que… sans aller jusqu’au dry-hit, j’ai trouvé que l’irrigation du coton ne se faisait pas de manière optimale. Et pourtant, je vape MTL en 70 PG / 30 VG… Pour remédier à ça, je conseille de couper les fibres très légèrement plus longues que la largeur du plateau. Genre comme ceci (ou même un tout petit peu moins).

Ensuite, de bien aérer les fibres et d’enlever pas mal de matière en bout de mèches (surtout pas au niveau du coil).

Puis d’insérer tout en douceur, de façon à ce que le bout des mèches soit bien plaqué contre les arrivées de liquide (tout en restant très aéré, c’est important).

Ainsi, on se retrouve avec des mèches très courtes qui couvrent juste les juice holes, ce qui mécaniquement permet une alimentation optimale du coton en jus à vaper. Ne reste alors plus qu’à imbiber le coton très généreusement et à enchainer sur…

 

Le fonctionnement particulier du BY-ka v8 !

En effet, la mécanique imaginée par Vape Systems sort des sentiers battus et de ce qu’on a l’habitude de voir. Chacune des pièces détachées évoquées en début d’article va avoir un rôle à jouer, dans un ordre bien particulier. Pour bien capter le truc, il faut garder en tête que le BY-ka v8 est un RTA qui se remplit par le haut et qui est équipé d’un système de juice control.

Alors voilà, après avoir préparé son deck aux petits oignons, on va commencer par visser la cloche/cheminée sur le plateau.

Ça va avoir pour effet de fermer progressivement les juices holes. Pour ouvrir ces derniers quand le tank sera rempli, il faudra faire la manipulation inverse, en s’aidant du petit logo gravé sur le haut de la cheminée comme d’un repaire.

Mais pour l’heure, on visse bien à fond afin de fermer totalement les juice holes.
Ensuite, on visse le tank sur le deck.

Et là, on est prêt à remplir, par le haut.

Vient alors le moment de fermer le tout en vissant le top-cap. Sur l’original du BY-ka v8 ainsi que sur les clones « de marque » genre SXK ou YFTK, le pas de vis de ce top-cap est inversé, ce qui est une excellente idée. Mais sur notre George Clooney du pauvre (un no-name qui m’a coûté… 8$ en soldes !), le pas de vis du top-cap est malheureusement normal. Donc, on visse le top-cap, non sans avoir au préalable lubrifié le petit joint noir avec du 100% VG. Conseil d’ami. ;-)

On se retrouve alors dans la configuration de la photo de gauche.

Pour vaper, il faudra évidemment ouvrir les juice holes, en saisissant le haut de la cheminée et en lui imprimant 4 à 5 tours complets en sens anti-horaire (photo de droite). Et c’est là que si votre petit joint noir du haut de la cheminée n’est pas suffisamment lubrifié, vous allez également entrainer le dévissage du top-cap en voulant ouvrir les juice holes. D’où l’intérêt du pas de vis inversé sur l’original. C’est complètement con de la part du cloneur de ne pas avoir respecté ce point pourtant fondamental, mais heureusement, le joint noir de la cheminée est bien calibré et ne pose pas de problème particulier lorsqu’il est bien lubrifié.
Au final, on a là, pour moins de 10$, une copie de bonne voire de très bonne facture. Il m‘aura juste fallu passer un petit coup de brosse métallique (celle qui sert à nettoyer les coils) sur les différents pas de vis du plateau et de la cloche, afin de parfaire des filetages un peu croustillants au départ. Loin d’être la mort, surtout à ce prix-là !
Bon, c’est bien joli tout ça, mais maintenant, vous vous demandez sûrement comment vape ce BY-ka v8…

 

Alors le BY-ka v8, bien ou pas ?

Pour être honnête, je m’étais quand-même un peu rencardé sur le lascard avant de me jeter à l’eau, et c’est donc précédé d’une réputation (très) flatteuse que le BY-ka V8 est arrivé à la maison. En effet, si la série des RTA « BY-ka » est plutôt inconnue du grand public, il n’en va pas du tout de même auprès des amateurs de tabacs organiques : le v8 est même considéré par beaucoup d’entre eux comme un véritable must have ! À la bonne heure !

De mon côté, voilà plusieurs années que je ronronnais peinard avec mes différents Kayfun dont, vous le savez, j’apprécie particulièrement le rendu analytique. Ça ne m’empêchait pas pour autant de tester en parallèle d’autres RTA, mais je n’étais jusque-là jamais tombé sur un truc vraiment Wahouu. Hé bien là, je dois dire qu’avec leur bidule d’un autre âge, les biélorusses de chez Vape Systems m’ont mis sur le derche ! Et vous savez pourquoi ?
Hé bien tout simplement parce que la vape du BY-ka v8 fait preuve d’un charisme de dingue. J’ai beau remonter le fil de tous les RTA MTL que j’ai testés dans ma vie, jamais je n’ai eu l’occasion de vaper un truc pareil : le rendu global est absolument unique en son genre. Pas la peine de se faire chier à chercher à qui pourrait ressembler ce BY-ka v8, la réponse est sans appel : à personne !

Son identité vapistique est telle qu’on la reconnaitrait les yeux fermés sans hésiter : la vape restituée est vraiment très sèche, au point où l’on se demande si c’est vraiment de la vape, ce qu’on est en train de téter… Ou une clope, comme avant…. :unsure: Aucun côté analytique ici. Pas de rondeur ou de côté grassouillet non plus. On est au contraire sur une vape anguleuse, poussiéreuse, mais aussi – et c’est là qu’il y a un côté magique – hautement aromatique ! :heart:

Ce qu’il y a de très surprenant avec ce BY-ka v8, c’est qu’au tirage, toutes les notes de tête sont… décapitées (!!). Un peu comme avec le FEV, où l’on a l’impression d’aspirer du vent. Mais comme avec le FEV, tout change lorsqu’on se prend en gorge un hit musclé bien que sorti de nulle part. Les papilles et le palais en prennent alors plein la gueule, dans une sorte d’explosion de saveurs unique en son genre. Plus marquant encore : une fois la vapeur expirée, il continue de se passer quelque chose en bouche, la langue est dans tous ses états.

Bref, c’est complètement déroutant, on adore ou on déteste, mais en aucun cas on ne peut rester indifférent à l ‘expérience de vape singulière que procure le BY-ka v8. Pour ma part, j’ai trouvé que ce bouzin n’était pas forcément à son avantage sur les blends (mélanges de tabac). Mais sur des tabacs mono-saveur, notamment tous les tabacs blonds ainsi que les fire-cured type Kentucky, n’ayons pas peur des mots, c’est un véritable bijou. Je suis en ce moment même en train de me siffler le fond d’une fiole oubliée de Burley Azhad’s 3 ans d’âge : c’est une authentique tuerie. :yes: Et à chaque barre tirée, je me félicite d’avoir validé mon ‘Add to Cart’ car avec ce BY-ka v8, c’est « Hissez haut » !
BY-ka v8 : une PIÈCE de vape à posséder absolument dans sa collection, effectivement. Quand je pense que ce petit trésor m’aura coûté le prix… d’un puff (!!) , je me marre !!!
Cap’s, j’emprunte la chaloupe du Navire et j’mets direct le cap sur Minsk, il me faut absolument un original de cette petite merveille ! Quoi c’est chaud là-bas… M’en fous, même pas peur !

:bye: :bye: :bye:

Ecrit par Clandestino

Passager clandestin du Navire pendant des années, les rats ont failli avoir ma peau dans les soutes, alors j'ai dû quitter ma planque. Mais maintenant que je suis à découvert, pas le choix, je vais filer un petit coup de main à l'équipage, en toute subjectivité bien-sûr. Pas envie de finir balancé aux requins... Loin d'avoir l'expérience et la roublardise des vieux loups de mer qui sévissent sur ce rafiot, je vais humblement commencer par aller frotter le pont, histoire de pas faire de vagues.

29 Comments

Laisser un commentaire
  1. Yoh mon Cland’s,
    Pour la vape actuelle, y a rien de plus à dire que ton coup de grogne de début de revue qui résume à la perfection l’état actuel des choses. Un état de merde pour un avenir incertain.

    Pour l’ato présenté, tu sais qu’il n’entre pas dans mon style de vape. Et pourtant, c’est avec énormément de plaisir que j’ai parcouru ton article. Quel que soit le style de vape émis par le bouzin, c’est toujours du pur bonheur de découvrir un matos reconstructible. ( C’est ce qui me chagrine le plus dans la probable évolution de la vape actuelle, la disparition du matos reconstructible et donc, la disparition des revues. ) Surtout quand le bouzin est présenté par passionné, ça nous immerge encore plus dans ce magnifique univers embrumé de saveurs.
    A une époque, j’épiais les sorties à la recherche d’atos aux courbes design et modernes. A une époque car maintenant, je suis plus à la recherche de matos aux lignes sobres. Pour ça, les designers old-school savent y faire. Par contre, la conception old-school de A à Z, je ne suis plus trop pour. Fallait quand même méchamment se faire chier sur certains points, comme tu le soulignes, entre autre, dans ton chapitre dédié au cotonnade. Rien n’empêche de combiner les avantages de toutes les générations pour obtenir un ato sublime. Certains concepteurs l’ont compris, d’autres pas encore.
    Sur ce, je vais arrêter de déblatérer car je me rends compte que ton article aura su titiller ma nostalgie.

    • Merci pour ton com’ qui fait chaud au cœur mon Bruce ! :-)
      Ah si y’a un petit truc à ajouter concernant la vape actuelle. Une petite anecdote qui veut tout dire : tu vois le Vap’Expo… Bah avant, ils décernaient chaque année le Prix du meilleur ato reconstructible. Ben tu vois, cette année, ce Prix a totalement disparu et a été remplacé par le Prix du meilleur… POD de l’année !! :cry: Pas besoin d’en dire plus je crois……. re :cry: :cry:

      Hé oui, moi aussi j’ai le sentiment que le Reconstructible se perd et prend lentement mais sûrement le chemin de l’extinction. C’est vrai que c’est toujours chouette de découvrir comment sont foutus les bouzins, et surtout le résultat que ça donne quand on vape dessus.. Moi ce que je trouve le plus triste dans l’histoire, c’est que le niveau du matos disponible sur le marché est continuellement tiré vers le bas. Ça avait déjà commencé avec les pods (je ne compte pas les clearos, qui ont tout de même fait de gros progrès). Mais là avec leurs puffs à la con, c’est encore un cran au-dessus dans la médiocrité. Quand tu sais que la vape sur reconstructible peut procurer des sensations olfacto-gustatives d’une richesse infinie, c’est quand même dingue de voir l’évolution actuelle des choses. Tout un univers qui risque de disparaître… Le pire, ce n’est pas tant le développement des pods/puffs. Si en parallèle, l’offre en reconstructible restait stable, ça irait. Chacun pourrait y trouver son compte et on pourrait dire « chacun sa vape »…. Mais là, les saloperies jetables tendent à remplacer purement et simplement les bouzins reconstructibles. Ouais, plus rentables, je sais… Mais tellement gerbant…. :scratch:

  2. Hello, bel revue mon Cland’ :good:
    Y a que toi pour faire une revue d’un ato MTL oldschool ;-)
    Tu as les meilleurs Kayfun du marché et tu en veux encore, même après avoir trouvé ton Graal?
    De la passion ou de l’achat compulsif?
    Beau boulot une fois encore B-)

    • Merci mon Cap’s !
      Ben tu sais, les atos, c’est comme tout le reste : même quand tu vapes sur la crème de la crème, tu espères toujours trouver mieux ! On s’habitue vite à l’excellence, et le cerveau humain est très con : il a sans cesse besoin de nouveauté. Sinon, meilleur ato ou pas, il finit par s’ennuyer… :yes:
      Pour ma part, j’ai beau avoir effectivement trouvé mon Graal MTL avec les KF (et encore, ce con de SvoëMesto arrive à chaque fois à me surprendre), j’en suis au stade de trouver des atos alternatifs pour avoir une vraie rotation.
      Les achats compulsifs à vouloir tester tout ce qui vape sont loin derrière moi, mais je me « force » à rester attentif aux sorties car même si elles sont de moins en moins nombreuses, on n’est jamais à l’abri d’une bonne suprise ! :yes:
      Il faut parfois revenir sur des atos anciens à côté desquels on est passé à l’époque de leur sortie, comme ce By-ka par exemple, mais tu vois, la réalité c’est que tous mes meilleurs atos actuels sont des bouzins sortis plutôt récemment. Ce qui montre que les fabricants continuent malgré tout de progresser. La seule question, c’est jusqu’à quand vont-ils pouvoir continuer à nous proposer du matos reconstructible..? :unsure:

  3. Chapeau l’artiste :good: j’en ai souvent entendu parler des by-k sur le gros forum. C’était presque une anomalie enfin réparé que de te lire à son sujet sur le navire. Merci :heart:

    • Ouais mon Ez’, c’est aussi ce que je me suis dit. Il n’était pas normal qu’il n’y ait pas de trace des By-ka sur le Navire. C’est juste qu’à chaque fois qu’un nouveau By-ka sortait, il y avait toujours d’autres atos qui me tentaient plus.. Une histoire de timing…
      Et pourtant, un Vape Systems, j’en avais un en stock depuis quasiment le début ! Je l’ai ressorti récemment du cimetière et je vape quasiment tous les jours dessus tellement c’est une tuerie : le Caïman v4. :yes:

  4. Magnifique, 007 ! :rose: Textes et photos absolument superbes, ainsi que la box sur laquelle tu as vissé le BY-ka v8 ( sur la tranche de tronc de bois, c’est quelle box ? Ca fait un set up magnifique ).
    Alors, j’ai ce BY-ka v8, que j’ai payé plus de 3 X ton prix chez Ali……., mais le full kit. C’est le dernier ato que j’ai depuis cet été.
    J’ai testé cet ato avec le Syrian et je l’ai trouvé en effet HYPER sec ! trop sec !
    Chez moi, le Syrian a son ato dédié ; c’est le TF GT, dans le quel il est à tomber !
    Les autres macérats ( ma vape quasi exclusive, surtout Kentucky et Latakia ) vont dans le Dvarw FL 22 et 16 mm.
    Il faudra que je le coile et le mèche à nouveau selon tes conseils pour voir ce qu’il donne ! :unsure:
    Merci pour ta superbe revue ! :yes:

    • C’est vrai ma Zaza qu’on parle très peu de la faculté d’un ato à rendre une vape grasse ou plutôt une vape sèche. Pourtant, comme toi et le Cland’s venez de le souligner ce phénomène influe sur l’appréciation d’un ato. Maintenant, le câble choisi influence aussi grandement ce phénomène.
      Comme toi, c’est en fonction de ce phénomène que je choisirais le jus que je vaperai dans l’ato. Il y a des jus que je préfère m’être restitués gras, tandis que d’autres, je les préfèrerai en vape plutôt sèche.
      Merci pour ce com qui aura pour effet de palier à ce manquement dans mes revues :yes: :good: :rose:

    • Merci ma Zaza !
      La box, c’est une Drag 1, de chez Voopoo. C’est la seule électro que j’ai gardée. Double 18650, bon chipset, et mode voltage variable. Une vraie bonne box comme on n’en fait plus. Ouais OK, une vieillerie, c’est vrai ! :yahoo:
      Une trentaine de balles pour le full kit du V8, sans doute du cloneur YFTK, franchement c’est le bon prix, y’a pas de scandale. La qualité de fabrication YFTK n’est plus à prouver, et sans la promo de 56% chez 2fdeal, j’aurais sans doute opté pour cette version-là aussi.

      C’est vrai que chez moi aussi, chaque NET a son ato favori : le Oriental dans le KF, le Cigare italien dans le KF, et le Syrian dans le KF !! Nan j’rigole. Le KF reste pour moi la référence car il est magnifique avec tous les NETs; clairs comme sombres sont tous rendus à merveille.
      Quand tu dis TF GT… c’est le dernier GT One que tu as, la réédition ? Ou le GT2 ?

      Et pour en revenir au v8…
      Moi c’est sur des NETs blonds que je le préfère ! Je ne vapais plus du tout de Virginia, Burley etc en mono arôme. Jusqu’au v8, qui est donc devenu mon RTA à NETs blonds ! :yes:

      Tu l’avais monté avec quel câble? à quelle valeur de réz. ?
      C’est vrai qu’il a vraiment un rendu hyper sec. Mais la clé, c’est vraiment le cotonnage. J’avais tout de suite décelé le gros potentiel de cet ato, sur les 2 premières barres que j’ai tirées dessus : normal, vu que je venais juste d’imbiber manuellement le coton. Mais dès les barres suivantes, j’avais observé une grosse baisse de rendement. Le souci venait donc du cotonnage.
      L’inconvénient avec des mèches trop longues, c’est que beaucoup de jus part vers le bas de la mèche, au fond des niches à coton. Ce qui fait que le coil ne reçoit pas tout le jus. Ou du moins il le reçoit, mais pas suffisamment pour obtenir le rendu de ouf qu’est capable de produire le v8. C’est pour ça que la vape parait d’autant plus sèche (coton pas suffisamment irrigué).
      Avec des mèches plus courtes (et super bien aérées !), le jus ne peut pas aller vers le fond des niches à coton, il est obligé d’aller vers le coil. Et là… :heart: :heart: :heart:
      Il te faudra sans doute tâtonner un peu pour trouver la bonne longueur de mèche : suffisamment longues pour bien couvrir les juice holes, mais sans être trop longues non plus pour que le jus ne soit pas attiré vers le bas, loin du coil.
      J’avais aussi testé des mèches très longues mais qui ne touchaient pas les juice holes, en me disant que le jus allait se stocker dans les niches et que le coton serait imbibé façon RDTA : là ça a été la piscine !!! :negative:
      Tu nous diras quoi quand tu auras refait tes tests ! :mail: :yes: Mais je ne peux que t’encourager à persévérer car ce v8 est vraiment un ato d’exception. Un peu compliqué à apprivoiser, c’est vrai. Mais une fois que t’as le coup de main, ce n’est que du bonheur. :bye:

      • Alors, mon TF GT, c’est le GTR ( sorry, j’ai zappé une lettre ! )
        Je fais mes coils en kanthal 0.32, à 0,8 Ohm de préférence ( 5 spires diamètre 2.5 mm ).
        Les Dvarw et TF GTR sont déjà connus pour sécher les jus, ce que je trouve top pour le rendu des macérats. Le By-Ka V8 le fait encore plus, sûrement aussi « grâce » à une imbibition limite de la mèche jusqu’au coil qui culmine …au 1er étage !

        Les réflexions sur la vape facile Vs la vape « must tip top », c’est vaguement comparable à l’alimentation industrielle ou la grosse bouffe Vs la gastronomie !
        En tous cas, s’il y a un filon commercial ( pods, etc… ), il y a des infiltrés !
        Et tout dépend ce que recherche le vapoto : vaper pour ne plus fumer, dans le projet d’arrêter la vape ( c’est + ou – le but souvent au départ ? ), vaper pour avoir de la nicotine à moindre coût/la clope, ou …vaper avec passion ( mais néanmoins avec besoin ) , comme nous autres !

  5. Ce « bouzin » n’est clairement pas ma vape mais cela n’empêche pas d’apprécier grandement cette belle revue qui, sans le vouloir, donne une piste quant au déferlement des puffs au détriment des reconstructibles.

    La vape c’est cool, ça fait de la vapeur et on trouve plein d’arômes super-sympa pour remplir le matos. Oui mais voilà, qui a envie de se faire ièch à régler sa hauteur de coil au quart de mm, qui a envie de se manger du dry-hit jusqu’à trouver la bonne astuce pour placer et aérer correctement son coton ?

    Je me suis aussi prêté à l’exercice maintes et maintes fois sur divers matos, je ne renie pas le plaisir d’y arriver mais franchement, c’est gavant. Le p’tit dernier me concernant, le Atemporal RTA, m’a donné ce genre de fil à retordre malgré l’excellente revue de Bruce, son très bon rendu l’a sauvé plusieurs fois des oubliettes, entre fuites majeures et dry-hits sévères. Quoi de plus énervant que d’y passer 15 mn à observer, cotonner, régler pour finir avec les doigts plein de jus à l’issue du premier remplissage ? On a pas que ça à foutre, que diable !

    Bien sûr, je ne vais pas me mettre aux clearos ou aux puffs mais j’avoue éviter désormais au max les prises de tête, d’où d’ailleurs une vape presque exclusivement sur dripper.

    Le Phenomenon de chez Gus Mods détient chez moi deux records… Celui de la pire mise en œuvre et celui du meilleur rendu. Ce RTA mal foutu est une vraie purge à monter correctement mais je me souviens de l’effet « woaw » de la première taffe, une tuerie absolue. Il n’a néanmoins pas fait carrière, trop serré à mon goût et pour le coup, vraiment trop pénible à gérer. Je ne crois d’ailleurs pas l’avoir gardé, j’ai du le filer à un collègue MTLeux adepte des prises de chou.

    Tout ça pour te dire, Cland’, que si tu veux déterrer une autre merveille de la vape vintage, le Phenomenon devrait te combler, à moins bien sûr que tu ne l’aies déjà exploré ! ;-)

    • Yoh mon es,
      Je capte vraiment pas tes soucis avec le Atemporal. Je l’utilise au quotidien et franchement, c’est le plus rapide de mes RTA à cotonner. Je coupe, j’entasse, j’imbibe et je vape sans dry-hits et sans fuite. Ça m’a demandé plus de temps pour l’écrire que pour le faire.
      Pour ce qui est du choix entre un RDA et un RTA, je te rejoins. Pas pour la facilité de cotonnage mais bien pour le rapport diamètre/calories autorisée. Comme je le soulignais en com sous ma revue du Éclipse dual, je ne comptais plus déroger à ma résolution de ne plus acheter de RTA. C’était sans compter cette frénésie de vouloir découvrir un produit qui pourrait, sur papier, nous interresser.

      • Ah ben oui, ça arrive… Des fois tu captes l’astuce direct, des fois tu rames un peu.

        Objectivement, le Atemporal est un peu particulier puisque les mèches ne trempent pas dans la cuve mais se font imbiber par des trous pratiqués à la base du réservoir, un peu à la FEV. Du coup, l’épaisseur et le tassement des mèches prennent de l’importance, ça fuit s’il n’y a pas assez de matière et ça dry-hit s’il y en a trop. Après, on est d’accord que le résultat obtenu vaut le petit effort fourni.

        J’ai eu le même genre de problème avec plusieurs atos dont le Asgard Mini que je trouvais correct sans vraiment comprendre l’engouement général jusqu’à me rendre compte que mes coils étaient trop bas.

        A contrario, je suis tombé juste sur le Corona lors d’un montage à la one-again effectué distraitement en regardant la télé… Emballé par le résultat, j’ai voulu refaire propre et là, impossible de retrouver l’excellent résultat produit par les premiers coils tout moisis, jusqu’à me résoudre à décortiquer une vidéo (berk !) pour m’apercevoir là encore de bobines trop basses par rapport aux air-holes…

        D’autre matériels comme le Origen v2, le Tilemahos, le Leto ou le Reload m’ont scotché d’entrée avec des montages à l’instinct, ils ont souvent fait de belles carrières.

        Sûr que tout ceci ne se produit pas avec les clearos, les pods & les puffs, on peut le comprendre sans y adhérer !

      • « le résultat obtenu vaut le petit effort fourni »

        Ah bah voilà, on est bien d’accord : pour obtenir les meilleures saveurs, faut quand même y mettre un peu du sien de temps en temps. Et accepter que les atos sont parfois mal conçus sur certains points.
        Moi je trouve ça vraiment cool, la démarche de trouver le bon montage pour tel ou tel ato, d’essayer de capter la logique du moddeur… Des fois, la rencontre est immédiate et c’en est presque trop facile. Et puis d’autres fois, on se galère, on s’en fout plein les doigts, on rage… jusqu’à trouver le bon réglage. Et là, ça fait du bien à l’égo ! :yahoo:
        Enfin voilà quoi, tout ça pour dire que le reconstructible fait le sel du shmilblick et que sans ça, la vape serait vraiment tristounette.

  6. Ah bah ça c’est drôle mon Nes’ !

    Figure-toi que lors de l’achat de ce By-ka, j’avais aussi pris un Melampous Chorus de chez… Gus Mods ! Quand je l’ai reçu et que j’ai découvert le deck, ça m’a tout de suite rappelé quelque chose. J’avais l’impression d’avoir déjà vu ce plateau quelque part… :scratch: Après avoir fouillé dans les cales du Navire, j’ai fini par tomber sur ta revue du Phenomenon, l’erreur de casting. Ça m’a bien fait marrer ! :yes:
    Le Melampous Chorus possède, à peu de choses de près, le même deck que celui du Phenomenn ! Autrement dit, la mise en œuvre est identique et, je confirme, tout aussi prise de tête. :yes:
    Mais je confirme également l’effet Woaw de cette petite merveille d’atomiseur. Et c’est bien ce dernier point qui, me concernant, change la donne du tout au tout !

    Bien sûr, pour le vapoto qui se cherche un RTA all day facile et rapide à mettre en œuvre, il faudra sans doute aller fouiner ailleurs. Mais c’est juste que ce genre d’atos n’est pas fait pour répondre à ce genre de problématiques. Moi j’m’en fous, mon MTL all day qui combine saveurs de dingue/facilité de montage/zéro fuite et facilité extrême de remplissage, je l’ai déjà trouvé. Alors de fait, je deviens forcément beaucoup moins regardant sur la complexité de mise en œuvre des bouzins.

    Jusqu’à il y a peu, j’aurais même souscrit à 100% aux points que tu viens de mentionner : on n’a pas forcément que ça à foutre que de passer 100 ans à faire fonctionner correctement un ato. Surtout quand le résultat gustatif est incertain et qu’il existe sur le marché des machins bien moins capricieux.

    Seulement voilà… depuis le 1er novembre et l’application en Chine de leurs nouvelles lois sur la Vape, les choses semblent avoir vraiment basculé du mauvais côté. Le catalogue de nombreux shops de vape s’est vidé d’un seul coup, et je pressens que lorsque les shops FR auront écoulé leur stock d’atos made in China, ils auront toutes les peines du monde à refaire du réassort. Ou alors, ils y arriveront, mais avec des prix de vente revus nettement à la hausse. Hé oui, car apparemment, tous les fabricants chinois doivent désormais posséder une licence spéciale pour commercialiser (et pouvoir exporter) des produits de vape. À mon avis, tous ne souscriront pas pour continuer leur business… On verraa bien…
    Perso, cette pénurie annoncée de matos reconstructible a bizarrement eu l’effet inverse sur moi : alors que j’étais comme toi à la recherche des matos les moins chiants possible à mettre en œuvre, ben là je me surprends à apprécier de nouveau de me remettre les mains dans le cambouis. ! :wacko: :yes:

    Tout ceci étant dit, je comprends très bien que la majorité des vapotos n’ait pas envie de s’emmerder et aille vers la facilité. Hop un clearo ou un pod avec réz. toute faite pour les plus téméraires d’entre eux (MDR !), ou, pour les plus feignasses, un puff. Plus plug and play, y’a pas, on est d’accord. Mais niveau vape, qu’en est-il ? C’est ça la Vape ????
    Naaan c’est pas ça, mais alors pas du tout : les clearos/pods/puffs, c’est sympa, pratique et pas prise de tête, mais qu’on ne vienne surtout pas me dire que ça vape bien.
    Mais c’est vrai qu’aujourd’hui, faut que tout aille vite. Et tant pis si pour ça, il faut niveler par le bas le niveau de qualité…. Triste humanité, qui ne prend plus le temps de rien…. :scratch: La réalité, c’est qu’au même titre que les cubis au Vin et que le McDo à la Gastronomie, ces produits sont une insulte pure et simple à ce qu’est la Vape dans son essence. C’est tout. B-)
    Si y’a une seule raison à chercher dans le développement exponentiel de ces daubes clé en main, c’est côté rentabilité : finie la R&D pour concevoir un bouzin. Ça ne coûte plus rien de produire un puff ou un pod. Et de surcroit, ils vendent à prix d’or leurs consommables (réz….). Le pire dans tout ça ? C’est que les gens semblent contents de tout ça… Pauvres fous ! :wacko: :wacko: :wacko:

  7. belle revue cland bien j’ai été faire un tour sur les site et niveau reconstructible 3 ato qui ce cour après c’est hélas la fin du reconstructible pour bientôt je crois est ce que nos tiroirs plein vont prendre de la valeur ou pas a voir

    • Ouais, à voir mon Mex’…
      Si ça se trouve, avec nos musées respectifs, bientôt on n’aura plus besoin de bosser… :scratch: :yahoo:

      J’ai eu quelques news aujourd’hui : apparemment, les fabricants en Chine (pas tous) continuent de fabriquer. Et continuent d’exporter. Ce qui est une bonne chose !! :yes:
      Le hic, c’est à la douane chinoise : toutes les marchandises sortantes sont désormais contrôlées au peigne fin, ce qui accroît considérablement les délais de livraison vers les points de vente FR et étrangers. Le Parti a l’air bien décidé à tout contrôler et s’en tamponne le coquillard de savoir si l’acheteur étranger galère ou pas, du fait de ne pas recevoir sa marchandise aussi rapidement qu’avant. Mais bon, pour le moment, ça continue à produire en Chine. :yes:

  8. tres bonne revue, merci.

    Perso j’ai ressorti le mois dernier un By-kA 7 du tiroir vu que je me mets aux NET. un clone achete il y a quelques annees. Je l’avais range surtout parce qu’il est infernal a remplir, j’en mettais partout. Fermer l’arrive de liquide ( visser a gauche), ouvrir le top cap (devisser a droite) sans que le haut du tank ne se devisse (serre a gauche), repeter l’operation jusqu’a ce que le top cap s’enleve… une galere sans nom… et grace a ce systeme revolutionaire, impossible d’avoir acces au deck si il reste du liquide dans le tank. Bref, j’avais abandonne.
    mais voila, vu sa reputation pour les NET, oblige de le re-tester. Experience et patience en plus que dans le passe, ca roule….et je vais pouvoir optimiser le cotonage grace a tes conseils- et je suis bluffe par le rendu du bouzin (c’est comme ca que vous dites ici). Etant un neophyte en NET, je n’ai pas encore vraiment trouve pour quel tabac il est le meilleur (je dois aussi gouter les differents tabacs que je decouvre en meme temps), je teste, je reteste, je compare (avec le Dwarv 22 et le GTR) B-)

    et puis avec ces nouvelles lois et taxes sur les produits chinois, ca va me permettre de ressortir -encore- d’autres atos du tiroirs que j’avais -fort heureusement- engrange pendant quelques annees. Du mal pour du bien. :bye:

    • Salut Izko ! :bye:
      Je vois que ton clooney du v7 doit probablement souffrir du problème du petit joint noir situé en haut de la cheminée. Je te conseille, comme dit dans la revue, de bien lubrifier ce joint avec du 100% VG, ça aidera sûrement à solutionner la galère du remplissage..
      Figure-toi que j’ai présenté ici le v8, mais que j’avais aussi acheté le v7, quasiment en même temps. Ben tu veux que j’te dise ? À mon avis, tu as tout intérêt à découvrir et te familiariser avec les NETs dans d’autres atos que le By-ka. Parce que les By-ka, comment dire… C’est pas qu’ils dénaturent les jus que tu leur confies, mais plutôt qu’ils ont un rendu tellement atypique et particulier que ce ne sera pas forcément représentatif de la qualité de ce que sont les NETs en général. Par exemple, j’ai toutes les peines du monde à retrouver mon Oriental dans le BY-ka v8. Mais à l’inverse, il me restitue un Virginia avec panache comme aucun autre ato n’est capable de le faire. Avec le Dvarw et le GTR, tu es bien équipé. Avec un Kayfun Lite+ ou un Kayfun X, tu le serais encore plus ! ;-)

      Et du coup, qu’est-ce que t’as pris comme NETs, pour débuter ?

      • merci Clandestino pour cette reponse,

        donc je vais deja bien lubrifier !

        pour les NET, je me fournis chez Nomnomz, donc uniquement des Stixx Mixx pour l’instant. N’oublions pas que je reside au Nepal ce qui reduit grandement les possibilites.
        -frais de douane a 40% si la valeur declaree du colis depasse 50$
        -frais de ports rebutants depuis la France ou l’Italie par ex. :negative:
        -beaucoup de distributeurs n’expedient pas au Nepal. :unsure:
        -la poste est la seule option, par transporteurs (DHL/FedEx) le dedouanement est une galere grave.
        -interdiction d’importer des produits nicotines. – la j’ai un fournisseur en UK qui declare des aromes alimentaires, donc ca passe … :good:
        -je fais mes liquides moi meme, DIY, VG/PG je trouve ici, j’importe des aromes et Nomnomz (UK) est la meilleure option pour moi. prix tres interessants et frais de port accessibles (env. 10 euros).
        commander en italie n’est pas possible, j’ai essayer, alors soit ils ne livrent pas chez moi ou alors je peux prendre 4 ou 5 concentres max. et 50 Euros de frais de port, ce qui revient donc a env. 20 euros les 10 ml :negative:
        avec Nomnomz (ou d’autres boites in UK) ca baigne, ils sont super reactifs, sympa, et les colis arrivent dans la quinzaine.
        donc Stixx Mixx ce n’est peut etre pas la panacee, mais c’est mieux que rien, ils ont des commentaires corrects quand meme, et de toute facon… je ne peux pas comparer. En tout cas c’est deja bien mieux que les tabacs non-naturels. J’en avais commande 4 la derniere fois, et la j’en attends 12 petits flacons qui devraient arriver bientot :yahoo:
        quand je serai riche :yahoo: je commanderai en Italie…. Je vais surement trouver une combine bientot….
        de chez Kayfun j’ai un Prime et un….. ? v2 ou Russian, celui qui se remplit avec une seringue depuis sous la base, mon 1er reconstructible !
        voila voila, et bien bonne journee a toutes et a tous :bye:

      • Bienvenue Izko, :bye: Fais quand même bien attention au gamin Clandestin quand il te demande de lubrifier ta rondelle… Il ne peut pas s’empêcher de bizuter les nouveaux :-) :-) :-)

      • Wow,
        C’est là qu’on mesure la chance qu’on a, ici en métropole, de pouvoir recevoir à peu près tout ce qu’on veut !
        Je suis allé voir vite fait Nomnomz, je ne connaissais pas. Ça fait bizarre de voir une photo unique pour tous les produits ! Leur catalogue de stixx mixx est bien fourni, et c’est vrai que c’est pas cher !! 10 boules les 30 ml….
        À voir ce que ça donne en vrai.
        T’as pris lesquels ?

        Pour le ka v7, tu verras qu’avec le joint lubrifié, s’il n’est pas trop épais (ce qui est malheureusement le cas sur mon v7 yftk. Et idem pour la bague d’airflow, qui est vachement dure à tourner et qui, sur ce modèle, est non démontable :-( ), tu peux aussi accéder sans stress au deck, même tank plein : tu laisses les juice holes ouverts (de façon à ce que la cloche/cheminée ne soit pas vissée à fond) et tu dévisses simplementle tank à sa base, l’ato tête en bas évidemment. Ce n’est pas très pratique, mais moi sur le v8, ça fonctionne très bien. Et ça permet de vérifier la bonne hydratation des mèches en cours de vape.

  9. lesquels ? comme mentionne precedemment j’en attends … 12 … et j’en es deja teste 4.
    deja teste :
    -Stokkebye birds eye : Virginia, Perique + Black Cavendish, bien goutu a 13%, plutot « vert », pas mal pour un premier essais, mais je vise quelque chose de plus « sec », plus « hashy ». mieux dans le GTR.
    -A+ Blend : medium bodies blend ? , plus sec, plutot tabac americain, legerement sweet, boise, light/dry/leafy, flue cured tobacco?, pas mal du tout, faudrait ajouter du dark dedans, passe tres bien a 11% dans le Dvarw.
    -Nicaraguan Seco : filler pour cigare, mon prefere pour l’instant, un bon cigare, pas trop sec, je ne sais pas trop comment dire… il faudrait y ajouter une feuille de tabac dark pour l’emballer, vraiment agreable a 12% dans le Dvarw.
    – Kentucky Virginian : Dark Fire Burley, dark et doux, a 5% c’est costaud, plutot un additif a melanger avec d’autres tabac, complete tres bien le A+.

    oupfffff…. pas facile ces descriptions.
    ce que je reproche a Stixx Mixx c’est le manque de tabac « seuls », la plupart des liquides sont des blends. ce qui me rend la tache difficile pour decouvrir les vrais gouts des tabacs. Mais je les trouve bons. imho. et sans avoir de comparaisons

    ma commande – en route – :
    – Black Cavendish
    – Brazilian Viso
    – Connecticut Shade
    – Dark Fire
    – Fronto
    – Hondurian Liguero
    – Mata Fina
    – Nicaraguan seco (again !)
    – Old English
    – Oriental 456
    – Turkish Oriental
    – Whiskey Cavandish

    de quoi m’amuser pendant un moment :yahoo:

    Il faut que je sorte la….. :bye: A+

    • Sympa les impressions, merci :good:
      C’est vrai que les blends, c’est pas forcément l’idéal pour bien connaître le goût de chaque essence de tabac.. Mais faut de grives….
      À l’occasion, je me laisserais bien tenter par qq Stixx Mixx. :yes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

Matos qui tue! (8 Publications)

Nitrous RDA (Damn Vape) : l’OVNI…