La box IPV-D2 par Pioneer 4 You

26 Sep 2015/
-- Materiel

Avis sur la box Pioneer 4 you IPV D2

Ah ben voilà, il va s’agir ici d’une box électronique comme quoi tout arrive. Autant le dire tout de suite, je n’ai pas renoncé d’un chouïa à la vape mécanique, continuant à trouver son rendu mystérieusement plaisant et résolument irremplaçable dès que les résistances baissent et que les watts montent. Sauf que voilà, dans une journée normalement constituée, les résistances n’ont pas toujours à baisser, pas plus d’ailleurs que les watts n’ont à monter.

Certains matériels, comme par exemple et au hasard le Origen v2 MKII, fournissent une vape magnifiquement dense et goûteuse sans forcément encaisser les watts en mode brutal d’où l’intérêt d’un système de régulation. D’autre part, une délicate opération d’oxydation de mesh en mode “pulse” ne s’accommode pas forcément au mieux de la “raw power” mécanique. Enfin, il n’est pas désagréable non plus, loin de ses bases et de son matériel, d’avoir un indicateur de charge des accus sous les yeux. Bref, en un mot comme en cent, une box électronique présente quelques avantages décisifs même pour un “mechanical animal” !

01 - mechanical_animals

N’avais-tu pas déjà une box électronique ?

Ben si mais ma box actuelle, une Sigelei 50 watts, part en sucette et malgré les innombrables efforts fournis pour tenter de la réparer, d’ailleurs fortement opposés à sa nature profondément collée / rivetée, j’ai été contraint de songer à son remplacement après trois mois de plus ou moins bons et pas toujours loyaux services.

02 - sigelei_50

En fait, cette box n’a jamais réellement bien fonctionné, présentant une tendance à se vautrer lourdement lors de la mesure de résistance des montages. Au début, il suffisait de titiller un peu l’atomiseur ou d’en dévisser le plot positif d’un ou deux tours pour régler le problème mais le phénomène s’est malheureusement amplifié au fil du temps, devenant franchement gênant. Sur un atomiseur monté en 0,4 ohm pour lequel 20 watts sont demandés à la box par exemple, une estimation erronée de résistance à 1,2 ohm provoquera une “pulse” de 60 watts pouvant, si l’accu accepte pleinement le challenge, aller jusqu’à carboniser le coton dans un dry-hit d’anthologie. Plutôt ennuyeux, c’est peu de le dire.

C’est donc suite à une carbonisation de ce type particulièrement violente que je décidai de me mettre en quête d’une nouvelle box électronique. N’étant pas très intéressé par ce monde de condensateurs et de courants induits, je me suis rendu dans le shop le plus proche dans l’intention d’en ressortir avec un des modèles proposés, sans si possible infliger un nouveau coup de gomme à effacer le sourire à l’infortuné Porky (le cochon-tirelire) déjà passablement malmené ces derniers temps. Bon, je ne vais pas non plus faire la parfaite andouille, j’avais tout de même une petite idée derrière la tête mais rien de comparable au long chemin d’études menant à cliquer “check out” sur une commande de box mécanique double 18650, par exemple.

Qu’as-tu donc choisi en remplacement ?

La petite idée derrière la tête, à savoir la box IPV-D2 de Pioneer 4 You, était justement en vitrine du shop, me tapant correctement dans l’oeil comme attendu mais hélas positionnée au-dessus du budget du jour, son prix affiché étant de 75€.

03 - ipv_d2

La prise en main de la IPV-D2 m’a tout de suite résigné à mettre une targette en plein groin à ce pauvre Porky. Cette box est dense, compacte et se loge très naturellement dans la paume de la main à des années-lumière de la légèreté suspecte et des formes anguleuses de la Sigelei 50 watts.

04 - in_hand

Je l’ai donc adoptée quasi immédiatement en écoutant juste assez des conseils et explications très complets du sympathique vendeur pour rajouter au panier un rouleau de Ni200 et me souvenir que la très fragile peinture noire de la box nécessitait l’usage du skin silicone fourni, plutôt chouette au demeurant.

05 - ipv_d2_skinned

Les boxes n’ont plus de nos jours la galette d’acier entourant le filetage 510 au niveau du top-cap. La IPV-D2 ne fait pas exception à la règle, présentant un top simplement peint que l’on devine avide de rayures en tous genres lors du vissage des atomiseurs.

06 - top_cap

Malgré sa gorge rappelant une tête de vis, le pin positif est rétractable. C’était un critère déterminant me concernant, ayant trop souvent tourné en bourrique avec le pin à vis de la Sigelei. Du coup, grâce au ressort et à la vis, la IPV-D2 pourra s’adapter à tous les atomiseurs passés, présents et à venir avec un indiscutable brio.

Le bottom-cap de la box présente cinq trous vraisemblablement destinés à évacuer un éventuel dégazage d’accu et c’est tant mieux, on est jamais trop prudent.

07 - bottom_cap

Un pin d’alimentation électrique en 5 volts est également prévu, ce qui me laisse assez indifférent vu que je recharge toujours les accus par un chargeur externe. Les amateurs de la charge directe seront néanmoins bien déçus par la IPV-D2 car le cordon fourni pour l’usage se termine sobrement par une prise USB, aucunement acccompagnée d’un quelconque adaptateur. La box ne peut donc se recharger que sur une prise informatique, ce que je trouve moche et mesquin de la part de Pioneer 4 You mais après tout, cela peut éventuellement dépanner.

La IPV-D2 est une box mono-accu, ce qui fera doucement marrer le Rampage RDA et son triple-coil en 0,15 ohm. Ceci étant dit, un 18650 me tient habituellement la journée et cette petite nouvelle ne déroge pas à la règle, sachant toutefois qu’une valeur d’autonomie dépend évidemment de la vape pratiquée.

08 - ipv2_inside

Comme on peur le voir, la IPV-D2 semble de conception robuste. Le concepteur a pensé au ruban destiné à faciliter l’extraction de l’accu, une bénédiction par rapport à la Sigelei 50 watts et il n’est pas trop difficile de s’habituer à placer l’accu “la tête en bas”.

09 - ipv_d2_open

Si on y regarde de plus près, on remarque deux vis (flêches “A” sur la photo) permettant d’accéder aux entrailles de la bête et peut-être de la bricoler en cas de problème. Un astucieux système de roulement à bille (flêche “B” sur la photo) aide au coulissement du capot et à le maintenir en place. Evidemment, un jeu s’installe au bout de quelques ouvertures mais il suffit de resserrer le capot par une simple pression des doigts pour le rattraper.

Et elle est bien ?

La IPV-D2 n’est pas d’une extrême complexité d’utilisation, comme en témoigne l’extrait de sa documentation ci-dessous, succint mais en français, s’il vous plaît.

10 - doc

Les trois boutons cliquent agréablement, même si on se doute bien qu’ils ne font que presser d’horribles petits plots abomifreusement fragiles embarqués par le chipset. Ils suffisent néanmoins pour commander une box dotée de caractéristiques plutôt satisfaisantes pour un usage quotidien.

 Chipset.............................. YiHi SX130H
 Puissance de sortie.................. 7 watts - 75 watts
 Tension de sortie, mode "power"...... 3,6 volts - 7 volts
 Joule de sortie...................... 10 joules - 50 Joules
 Tension de sortie, mode "joule"...... 1 volt - 7 volts
 Courant de sortie.................... 1 ampère - 25 ampères
 Résistance acceptée, mode "power".... 0,2 ohm - 3 ohm
 Résistance acceptée, mode "joule".... 0,05 ohm - 0,3 ohm
 Plage de température, mode "joule"... 100 °C - 300 °C

Ah, mais elle a le contrôle de température ! Oui, elle l’a.

Et oui, elle l’a ! C’est d’ailleurs pour cela que j’ai pris soin de m’équiper d’une bobine de nickel dit “200”, des fois que l’envie de tâter du CT ne me prenne. Oh, ce n’est pas forcément pour tout de suite mais un jour peut-être pas si lointain, sûrement. L’implémentation de ce mode est sûrement une bonne chose mais complexifie un peu les menus de la box visiblement patchés à la “one again” pour l’occasion.

Commençons le passionnant exposé des dits menus par cinq pressions successives sur le gros bouton, le bouton “power” de la documentation. Comme nous étions préalablement en opération, nous nous attendons légitimement à ce que la manipulation éteigne la box. Que nenni !

11 - menu_sys_off_upper

Un menu “system off” apparaît bien mais reste là à bailler aux corneilles si on ne fait rien de plus. Il faut en fait presser le bouton “+” ou le bouton “-” pour voir le message passer astucieusement en lettres minuscules avant que la box ne s’éteigne.

12 - menu_sys_off_lower

Oui c’est du high-tech, du vrai. Si on décide d’appuyer sur le bouton “power” au lieu de choisir un de ses deux petits sous-fifres, on se retrouve devant le choix du mode de fonctionnement de la box, “power” ou “joule”

13 - menu_power

Le mode “power” est le mode standard bien connu des foules, où l’on choisit une puissance en watts à expédier vers une résistance mesurée en ohm, forçant le chipset à réguler la différence de potentiel existant aux bornes de l’accu exprimée en volts, le tout ayant pour effet inéluctable de décharger le dit accu. La box IPV-D2 nous informe gracieusement de tout cela sans aucune surprise, à la mode YiHi déjà pratiquée me concernant sur la Sigelei.

14 - power_reg

Le mode “joule” est le mode où la température est contrôlée. L’appellation est étrange mais j’imagine que l’on s’y habitue rapidement puisqu’après tout, un joule n’est pas autre chose qu’un watt-seconde. Le menu proposé par la box est un peu plus complexe ici puisque de nombreux paramètres sont à déterminer pour une vape vraiment optimale.

15 - menu_joule

Il faut tout d’abord choisir une unité de température puisqu’il paraît que l’univers entier n’a pas encore totalement succombé aux charmes imparables du bon vieux degré celsius que l’on peut évidemment choisir en premier lieu.

16 - menu_joule_unit_C

A moins bien sûr de lui préférer l’outsider anglo-saxon, le degré farenheit, toujours amusant avec ses chiffres plus élevés que son comparse le celsius. Les puristes, dont je fais partie, ne pourront que regretter l’absence d’un choix d’affichage en degrés kelvin qui sont, rappelons le, l’unité officielle internationale pour la mesure des températures.

17 - menu_joule_unit_F

Une fois l’unité choisie, la box nous permet de régler une valeur de température. Cette fonctionnalité doit certainement être intéressante voire passionnante pour vaper en TC, j’en saurai certainement plus lorsque j’aurais essayé.

18 - menu_joule_temp

La IPV-D2 accepte les résistances de nickel (Ni) et de titane (Ti) pour la vape thermo-contrôlée mais ces deux métaux n’ayant pas le même coefficient de résistivité en fonction de l’élévation de température (ouf !), il convient de préciser de quel bois se chauffe le coil. Ceci est accompli très simplement par des options de menu des plus explicites.

19 - menu_joule_coil_Ni

20 - menu_joule_coil_Ti

Une fois le mode TC correctement paramétré, la box nous rappelle les choix effectués et nous permet de profiter pleinement d’une vape ronde et saine définitivement mise à l’abri de tout vilain dry-hit. De quoi assurément faire se retourner ma box Sigelei dans son sarcophage de carton…

21 - joule_reg

Une bonne box, donc.

Après une semaine complète d’utilisation quotidienne de la IPV-D2, force est de constater qu’elle ne présente guère de lézard évident. Cette box marche bien, je l’espère robuste et pérenne.

Les fonctionnalités proposées ne sont certes pas pléthoriques mais l’essentiel est présent et même si l’accès aux réglages du contrôle de température semble un peu laborieux, je pense que l’on s’y habitue facilement surtout si on a eu la chance de se roder préalablement au pilotage sans visibilité grâce à la pratique d’un mod mono-bouton de type Dicodes ou Pipeline-Pro.

La IPV-D2 n’est pas la moins chère des boxes de milieu de gamme mais elle paraît bien conçue et bien construite, se montrant élégamment plaisante à l’utilisation. L’effort financier d’une vingtaine d’euros de plus pour l’acquérir en lieu et place d’une iStick 40 watts TC par exemple, me paraît vraiment mériter d’être pris en considération.

Bonne vape thermo-contrôlée ou non à toutes et tous !

Votez pour ce produit si vous l’avez : Mauvais produit(-1)Produit pas mal(2)Bon produit(+3)Très bon produit(+4)Excellent produit(+5) (Pas encore de vote)

Loading...
Remerciez l'auteur en lui donnant votre vote ;-) ------>
0 0
Si vous avez en tête un produit qui pourrait intéresser l'équipage, mettez le sur -->cette page
Publié par : Nesquick

Fonction sur le navire : Gabier promu Lieutenant de vaisseau - Nesquick, dans la vape depuis 2013, intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

Comments

Cet article a 25 commentaires.

Les rangs correspondent au nombre de commentaires : Nouveau contributeur/Bronze clair-foncé/Argent clair-foncé/Or clair-foncé/Saphir/Rubis/Emeraude/Diamant.
  • Asphyxia - Rang : Argent foncé 26 septembre 2015 22 h 19 min Répondre

    Encore un très bon article de ta part nes ! :good:
    Par contre cette box pourrait te surprendre au niveau de la qualité de la peinture. Je l’ai depuis bientôt 2 mois et elle n’a toujours pas le moindre pet. Alors certes je lui met quasi toujours sa petite sein quand je la sort, mais les nombreux vissages d’ato ni les quelques monumentales gamelles (sans sein je précise) ne l’ont entamée pour le moment! Lors de sa dernière rencontré contre un meuble blanc, je me suis fait une frayeur avec une longue trace blanche sur toute la longueur, mais c’était juste le meuble qui a morflé, un coup de chiffon humide sur la box et plus rien de visible :heart:
    Bref, je l’aime d’amour cette box et ce même si je n’ai toujours pas testé sa partie contrôle temp par manque de temps… C’est devenue mon set up quotidien et je ne lui trouve que peu de défaut !
    Sur ce, je vais aller me payer une incubus (clone, parce-que même si j’en achète jamais, l’originale est quand même hors de ma bourse pour le moment et tes déboires avec ta box méca philippine m’a bien refroidi et fait réfléchir) parce-qu’entre faut un peu de méca dans ce monde moderne d’électronique :whistle:

    • Nesquick - Rang : Diamant 26 septembre 2015 23 h 05 min Répondre

      Cool si la peinture tient le choc, c’est un peu le talon d’Achille des boxes made in China… 🙂

      Il y a sûrement des boxes méca philippines qui tiennent la route, surtout celles qui sont démontables… Je ne connaissais pas la “Incubus” de El Diablo avant que tu ne la cites mais aussi magnifique qu’elle soit, je ne pense pas qu’elle vale les 250 boules demandées pour l’original. :negative:

      Le clone est sûrement une bonne solution puisque l’électro n’est en effet pas la seule option pour vaper !

  • Lodse - Rang : Emeraude 26 septembre 2015 22 h 34 min Répondre

    Hello !

    Chouette article, détaillé et fort agréable à parcourir ! 🙂

    J’ai eu cette box en main, et à ma grande surprise, elle est vraiment ergonomique et jolie(avec le skin).
    Je la trouve un peu laide sans le skin …

    Malgré ce prix, tu es en possession d’un excellent chipset, de bonne qualité, abouti, et aux fonctionnalités éprouvées. Je trouve ça honnête. :good:

    • Nesquick - Rang : Diamant 26 septembre 2015 23 h 17 min Répondre

      Salut Lodse !

      J’ai lu il y a peu une étude comparative sur les dispositifs électroniques du temp-control… Il y a des trucs honnêtes, comme les chipsets YiHi ou SmokTech et puis il y a les trucs vraiment sérieux comme… Dicodes et le Pipeline Pro v2. :good:

      Condoléances à Marguerite, ton larfeuille en cuir de vachette ! 😉

      • Lodse - Rang : Emeraude 26 septembre 2015 23 h 56 min

        Ouaip, le chipset Dicodes est à mon sens celui le plus abouti, fiable, durable et complet de tout le marché de l’ecig. Je crois qu’aucun ne lui arrive à la cheville…

        Malgré tout, il y a quand même du choix qui ne nécessite pas de manger des pâtes pendant deux mois. Je pense à YiHi, et à certains chipsets propriétaires comme celui de l’eVic VTC Mini, qui est vraiment bon. J’en parlerais très prochainement, étant surpris et enthousiasmé par ce produit. 🙂

  • MadZMax - Rang : Rubis 27 septembre 2015 9 h 07 min Répondre

    Quel plaisir ce dimanche matin ! Une tasse de café gentiment déposée par ma femme sur la table de nuit et un article de Nesquick. Et quel article ! Du grand Nesquick, au meilleur de sa forme. A lire et à relire, juste pour le plaisir des mots et des phrases. L’équipage te salue, chantre de la vape française ! :rose:

    Bon, on se calme. Il y a peu, j’ai fait l’acquisition de l’IPV 4 et ton article me donne quelques regrets. Mon choix était dicté par la présence des deux accus embarqués. Le problème, c’est que cette box est un vrai mastodonte, peu esthétique, comparé à l’IPV D2. Je crois que si c’était à refaire, je me contenterais d’une autonomie un peu réduite et des 75 watts déjà bien au-dessus de mes ambitions.

  • Nesquick - Rang : Diamant 27 septembre 2015 10 h 39 min Répondre

    Rhoooo… C’est trop ! :rose:

    La IPV4 paraît assez classe, en tout cas sur les photos… Elle est je pense conçue pour un usage plus orienté vape domestique courante à expérimentale (0.1 ohm en limite basse) que la D2.

    Niveau puissance, je ne sais trop quoi penser. Les tests TC évoqués ci-dessus, effectués à l’oscilloscope, donnent le Dicodes Dani v2 gagnant de la tête et des épaules alors qu’il n’envoie “que” 40 watts. À croire qu’en vape c’est comme en hi-fi… Il y a les “vrais” watts des puissances efficaces et tout un tas de mesures marketing genre “RMS”, “en crête”, etc…

    Le produit de vape stable réglant les errances comme Montblanc pour les stylos ou Dupont pour les briquets reste à venir… P’têt que les DNA 200 watts de Evolv s’en rapprocheront, proposant un potentiel quasi illimité dans le cadre de la vape actuelle. Encore faut-il que les boxes qui les embarqueront soient elles aussi de qualité. :scratch:

  • Sezni - Rang : Emeraude 27 septembre 2015 10 h 42 min Répondre

    Ave Nes

    Ayant été propriétaire de la version précédente de la box , je ne me serai pas trop avancé à acheter sa petite soeur .
    Après deux semaines , toute la peinture s’écaillait , et au bout de deux mois elle avait lâché .
    Kraod avait réussi à la réparer , ( une sombre histoire de vis qui s’était fait la malle ). 🙁

    J’espère que t’auras moins de souci avec la tienne .

    • Nesquick - Rang : Diamant 27 septembre 2015 14 h 03 min Répondre

      LO Sezni !

      D’après Asphyxia, ils ont progressé niveau peinture chez Pionner 4 You puisque celle de sa D2 tient depuis deux mois… De toute façon, je ne sors la mienne du skin que pour changer l’accu, comme on me l’a d’ailleurs conseillé dans le shop où je l’ai prise.

      Niveau mécanique, les points noirs sont souvent le 510 et les contacts d’accu. Je manque de points de comparaison mais cette box paraît déjà nettement plus robuste que la Sigelei 50 watts.

      On verra bien si elle dure ou pas…

  • 1alain1 - Rang : Rubis 27 septembre 2015 11 h 04 min Répondre

    Etant très Sx Mini je m’étais intéressé à cette box pour la partie nomade (vacances et cie) et j’avais fait marche arrière pour le pin, la tenue de la peinture, la recharge couchée et la connexion propriétaire (perte du cable usb) et l’aspect un peu quincaillerie de l’objet.
    Concernant le pin rétractable c’est la première fois que je vois cela mentionné.Même le site de Talklope ne le précise pas dans les caractéristiques.
    Donc un plus sur ce point ainsi que pour la peinture au bout de 2 mois mais avec un skin.

    Concernant:
    “La box ne peut donc se recharger que sur une prise informatique, ce que je trouve moche et mesquin de la part de Pioneer 4 You mais après tout, cela peut éventuellement dépanner”.
    Tu as d’excellentes prise murales connexion prise USB que j’emmène partout en vacance (lecteur MP3, téléphone, charge box et cie)
    http://www.taklope.com/chargeur-accus/1793-chargeur-usb-rapide-21a-xtar.html
    Indispensable aux baroudeurs et aux marins sur les différents océans du monde..

    Quoiqu’il en soit et c’est ce que j’aime ici les revues sont claires et précises sans être dirigées vers le revendeur.
    Donc il est fort possible que je puisse m’offrir cela avant mes vacances du mois de novembre.
    Merci à toi, c’est toujours un plaisir de te lire et comme le dit MadZMax même si je n’ai pas eu droit au café au lit, c’est la détente de la lecture.

    • Nesquick - Rang : Diamant 27 septembre 2015 14 h 31 min Répondre

      La SX Mini se positionne au double du prix de cette D2, les comparaisons vont être difficiles à tenir… :scratch:

      J’ai choisi cette box pour la vape quotidienne sur atomiseur-tank monté entre 0,4 et 0,6 ohm, parfois un peu plus quand je ressors le Russian ou le Taifun GT du tiroir et trouve qu’elle fait le job, enfin… Depuis une semaine !

      L’autre vape, celle qui produit des nuages et fait péter les saveurs, reste chez moi le pré-carré des boxes mécaniques, prévues pour cet usage et à mon avis sans rivales sur le créneau. C’est plus vers ce type de matériel que je dégagerai le budget d’une SX Mini, VaporShark ou d’un Dicodes v2 s’il y avait matière à le faire sur un marché peuplé de sulfureuses philippines auxquelles je ne crois plus guère.

      Par contre, si les circuits Evolv ou Yihi 200 watts tiennent leurs promesses et assurent la même vape qu’une box méca double 18650, je pourrai bien me laisser tenter mais n’accepterai guère d’approximations sur une box à 200 boules censée remplacer mes actuelles boxes mécaniques.

  • Flo - Rang : Or foncé 27 septembre 2015 20 h 45 min Répondre

    Bon article sur une belle box pour que ceux que ça intéresse apparemment pioneer4you va sortir une version 26650 pour plus d autonomie

    • Nesquick - Rang : Diamant 28 septembre 2015 14 h 29 min Répondre

      Un passage au format 26650 amènerait un élargissement d’au moins 8 mm de la box… Faut voir cela n’altère pas l’agrément de la prise en main.

      Sinon, pourquoi pas… On a jamais assez d’autonomie ! :yes:

  • olaf - Rang : Bronze clair 28 septembre 2015 11 h 20 min Répondre

    Attention, comme indiqué sur la doc de cette box, elle ne régule pas en dessous de 3.6v et le pire c’est que l’écran indique le contraire, en dessous, elle affichera les watts correspondant à la valeur souhaitée, mais elle continuera de pousser 3.6v donc potentiellement bien plus ! C’est un sale bug vraiment très dangereux d’autant plus que le firmware de celle-ci n’est pas upgradable, de mon coté, je vais plutôt préférer une Joytech VTC mini bien mieux finie. 😉

    • Nesquick - Rang : Diamant 28 septembre 2015 15 h 21 min Répondre

      Le “stepdown” est me semble-t-il plus difficile et donc plus cher à implémenter que le “boost”, c’est pas pour rien que l’on trouve de jolies boxes à 70 boules embarquant le chipset SX130 H (3,6 volts -> 7 volts) et d’autres à 180 boules équipées du SX350 J (1,0 volt -> 9,5 volts)…

      Ceci dit, cette limitation à 3,6v ne gênera que les utilisateurs de résistances basses souhaitant vaper à de faibles puissances. Ceux qui (comme moi B-) ) règlent cette box autour de 25 watts pour des résistances de l’ordre de 0,5 ohm auront à peu près la puissance qu’ils attendent mais ça reste quand même très ballot de la part de l’afficheur de la box d’exhiber un voltage purement théorique sans l’assumer, on est pas juste là pour réviser la loi de Ohm.

      Et puis un contournement existe pour les obstinés… Suffit de mettre la box en mode “joule”, de régler la température au max et de caler la résistance sur un bon vieux Kanthal inférieur ou égal à 0,3 ohm parce là, ça régulera comme y faut de 1 à 7 volts.

      Oh et puis flûte ! Y’a qu’à vaper en méca, la vape qui ne triche pas !

      :yes:

  • Pascal - Rang : Saphir 28 septembre 2015 11 h 49 min Répondre

    C’est une mini que j’emmène partout. L’écran est bien protégé. La peinture reste fragile. Mais faut dire que j’ai fait des chantiers avec la box à proximité. J’envisage un skin. Sinon elle très costaud. Dommage que Pioneer4You s’entête avec ces joules inutiles qui perturbent plus qu’autres choses. C’est un bon investissement cependant.

    • Nesquick - Rang : Diamant 28 septembre 2015 15 h 31 min Répondre

      Mon IPV-D2 était livrée avec un skin silicone noir assez fin, plutôt pas mal. Je l’ai immédiatement utilisé sur les conseils du vendeur qui m’a alerté sur les peintures approximatives de Pioneer 4 You.

      Il se glisse sur la box, dans le sens de l’ouverture du capot, ce qui est assez pénible. L’astuce est d’opérer sur la box posée debout sur une table, ça empêche le capot de s’ouvrir au fur et à mesure de la progression du skin !

  • MadZMax - Rang : Rubis 13 octobre 2015 16 h 42 min Répondre

    Salut Nesquick,
    Au cas où tu lirais encore ce post, je viens de toucher mon IPV-D2 hier matin. Il est vraiment sympa. Tout mini et tout mimi. Gearbest, qui fait décidément fort, me l’a livré en moins de deux semaines pour un prix défiant toutes concurrences. Bref je suis content, sauf que… On va où là ? Je ne suis pas certain de m’être comporter en bon européen et ma mauvaise conscience gâche un peu mon plaisir. Sans blagues. 🙁

    J’ai testé le TC. Ça marche nickel mais j’ai un peu l’impression de rouler avec une boîte automatique. Je ne vois pas trop l’intérêt en fait. Un vapoteur “expérimenté” n’a pas besoin de ça. Il sent venir le dry de loin. A mon avis, ce serait parfait pour dès résistances pré-montées et d’un intérêt moins évident en reconstructible. Essaye tout de même, c’est marrant.

  • Nesquick - Rang : Diamant 13 octobre 2015 19 h 53 min Répondre

    LO MadZMax,

    Que les 100% de marge pris sur cette box vendue en France (je ne sais pas à combien on la trouve en Belgique) apaisent tes scrupules… :unsure:

    J’ai essayé le TC et en pense à peu près la même chose que toi… P’têt qu’il faut s’habituer, faire bouger la température maxi, les watts ou les joules ( 😉 ) pour trouver une config qui convienne. Je cherche, mollement…

  • Yotz - Rang : Bronze clair 7 novembre 2015 14 h 08 min Répondre

    Coucou,
    Un petit retour, alors pour ma part c’est box est terrible. Perso je n’utilise pas le skin en silicone j’aime bien les rayures et la peintures qui s’en va en dessous a force de la reposer sur ma table ^^
    ça lui donne une pattes disons.

    J’ai juste un soucis depuis ce matin, un soucis visuel un peu chiant, l’écran fait n’importe quoi il disparaît a la matrix réapparaît a moins de luminosité, clignote, etc..

    C’est un soucis un peu embêtant. Un truc a savoir avec la box elle n’est pas très précise avec basse résistance style 0.27 ohm. (je l’ai réglé pour le fun a 7w et elle ma pas envoyé 7w mais bien plus).

    Bref, je sais pas quel pourrait être le soucis de cette écran, si un pirate passe par la. Pourrais t’il ‘aiguiller, j’ai pas osé la démonter. :s

    • MadZMax - Rang : Rubis 7 novembre 2015 15 h 06 min Répondre

      Salut Yotz, :bye:
      Je ne peux pas t’aider. J’ai une IPV D2 depuis un mois seulement et jusqu’ici, pas de problèmes. Tu ne peux pas faire un appel en garantie ?
      Sinon, comme le souligne Nesquick dans son article, il y a visiblement une possibilité de démontage. Mais sur un problème qui relève visiblement de l’électronique pure et dure… j’ai des doutes.

      C’est vrai que si on n’est pas trop maniaque, les petites griffes ça a son charme. Appelons cela de la patine, des traces de vécu.

    • sezni - Rang : Emeraude 7 novembre 2015 20 h 05 min Répondre

      Demande à Kraod ( s’il veut bien et s’il est dispo ) , il avait réussi à réparer la mienne ( première version ).

      • Kraod - Rang : Or clair 8 novembre 2015 8 h 07 min

        Salut Sezni 🙂
        Effectivement, j’avais réparé l’IPV de Sezni en démontant la bête.
        Ce n’est pas si compliqué que ça à ouvrir.
        Par contre, il faut un multimètre classique (pas le petit socle ou on visse son ato, un multimètre d’électricien avec des cordons) pour rechercher la panne. La technique que j’ai utilisé est celle du test de continuité: quand le courant passe, le multimètre bipe. Si le courant ne passe pas entre les bornes du 510 et le chipset electronique, il y a un défaut (fil dessoudé par exemple). Sinon, le défaut est electronique et dans ce cas, je suis parfaitement incompétent.
        On peut trouver des multimètre cheap un peu partout aux environs de 10 – 15€

  • Nesquick - Rang : Diamant 7 novembre 2015 18 h 30 min Répondre

    La IPV-D2 est un simple booster, elle ne régule pas le courant “vers le bas”, c’est pour cela qu’elle n’envoie pas la puissance affichée dans certains cas comme celui que tu cites (basse puissance et basse résistance).

    Je ne suis pas sûr qu’il y ait grand-chose à faire pour ton problème d’écran à part essayer de faire jouer la garantie comme le suggère MadZMax…

    Il doit y avoir une soudure sèche quelque part ou un composant électronique en train de rendre l’âme. Si le recours en garantie échoue, tu peux essayer d’ouvrir la box et de regarder s’il n’y a pas un truc anormal, un truc qui bouge par exemple. Mais tout doit être bien petit là-dedans… 😥

    • Yotz - Rang : Bronze clair 8 novembre 2015 18 h 30 min Répondre

      Merci pour vos réponses, en effet mon écran viens de rendre l’âme. 😥

      Je peux toujours utiliser la box à “l’aveugle”. Je viens à l’instant de l’ouvrir, mais je ne vois rien de bizarre ou de cramé. Par contre c’est tout petit et encastré je ne pense pas pouvoir retirer l’écran pour le changer. :s

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)