Suite de l’épisode précédent

Vous vous rappelez ?…

« Chef, ces Boston Shaker Vape sont de véritables pièges… il faut le dire au monde entier !… Chef, je n’en peux plus… il m’en faut encore… je me consume !… je vous en supplie, Chef… ».

Qui ne se serait-il pas incliné, fasciné, devant tant de puissance et de délicatesse que ces œuvres d’art distillent !?

Il ne fallut pas moins qu’une cure intensive de Redsnakastaire Oil concentré pur et une camisole de force pour me désintoxiquer de ces jus-cocktails.

Aaaaah ! quand j’y repense aujourd’hui… Non, Doctor Fil ! Tu ne dois plus jamais y penser !

… Et pourtant…

Il y a deux choses à savoir, dans la vie, Doc : ne jamais dire « jamais » et savoir s’éloigner de ses vieux amis !

Je le savais bien, pourtant… en tant qu’agent secret… mais j’ai été rattrapé, justement, par mes vieux amis de Boston Shaker Vape. Ces vils tentateurs m’ont insidieusement suggéré que, si ça me branchait, je pourrais peut-être goûter leur gamme « Short ». Et là, accès de faiblesse, retour de mes démons… j’ai accepté ! Allez, la gamme « Short », au bout du compte, ce n’est que trois flacons, me disais-je. On ne me la fera plus, à moi ! Et puis ç’est peut -être moins fort, moins… ceci, moins… cela…

Experienced, are’nt you ?

Le coup de grâce

Oui, vous avez bien vu : « EXPERIMENTALVAPECLUB »… Vous connaissez bien, aussi, mon appétence pour l’expérimentation vapistique ! Eh ben voilà, il n’en a pas fallu plus pour que je retombe en retouchant à ces trois nectars, qui n’ont de « short » que le nom !

Là encore, des cocktails, versions shortdrinks, qui n’ont rien à envier aux quatre « Long ».

Qu’importe le flacon, etc.

Rien que les noms commençaient à me faire vaciller sur mes pseudo certitudes : Mademoiselle Sophie, La Part des anges, Le Secret d’hippocrate… comment voulez-vous que je tienne ?

Toute culpabilité faussement écartée, je m’armais d’un attirail destiné à objectiver au mieux cette dégustation déraisonnable. Haut et bas de gamme unis contre les sirènes de ces jus-cocktails de tueurs-à-gage !

L’attirail inflexible !

Poisons de rêve

« Amaretto / lime / framboise / pamplemousse / tonic » pour Mademoiselle Sophie.

Tout ça et rien que ça ! Je n’ai que rarement été surpris par un mélange aussi fou ! Les cinq saveurs tournent en bouche leur course folle… et aucune ne domine ! Au fil des bouffées alcoolisées, un kaléidoscope, un cache-cache impossible. L’équilibre plein de peps des agrumes et/ou d’amande amère séchée est parfaitement instable… Tonique, on peut affirmer que je le suis… je suis… aux anges !

« Whisky / café / miel / chocolat au lait / vanille custard / havane » pour, excusez-moi du peu, La Part des anges.

Tout ça… et rien que ça ! Vous connaissez le mot « délectation » ? Il n’y en a pas d’autre pour un « invertébré » et fieffé gourmand de mon espèce ! Ici, mes anges se sont réservé la meilleure part. Ce cocktail, où les vapeurs alcooliques me semblent moins prononcées que chez Mademoiselle, laissent toute la place à l’équilibre — stable, cette fois — de la dégustation concomitante d’un cappucino serré et d’un havane pas très puissant, tout en volutes pleines mais légères. C’est pas possible, ces alchimistes ont plus d’un secret !

« Thé vert / thé rouge / gin / sirop de citronnelle / liqueur de mastiha / baie de sancho » Cette concoction serait donc Le Secret d’Hippocrate ? Eh bien, solennellement, devant vous, amis vapers, j’en fais le serment !

Tout ça et… rien que ça ! La complexité de ce cocktail est restée irrésolue pour moi à ce jour. Et cependant, je ne serais pas loin de dire que je suis tombé comme un seul homme dans ses rets : je ne m’en dépêtre plus… je suis prisonnier d’un poivre inconnu en décoction entre deux couleurs complémentaires de thés, que je perçois surtout sur la langue, après un hit poivré, et avant une exhalaison puissante. La citronnelle picote mes lèvres… je suis fini !

Il n’y aura plus de rémission

Après cette dégustation fine et complexe mais irrépressiblement puissante, j’étais knock out ! Plus question de retourner au « Bureau »… le boss m’aurait infligé le bannissement, voire la chaise électrique ou, pire, l’interdiction formelle de vaper ! Oui, cuit et recuit, le Doc… L’Abominable Doctor Fil !

Il ne me restait plus qu’à déserter et à rejoindre l’armée des ombres des Alchimistes du Grand-Est !

Adieu… mais on se reverra… si je tiens assez longtemps… en attendant, j’ai un rencard ultrasecret avec la grande prêtresse, Mademoiselle Sophie, qui va entériner mon entrée dans l’EXPERIMENTALVAPECLUB !

Agent double… c’est pas une vie… c’est le danger permanent de l’ivresse ! ou l’ivresse du danger permanent, ou encore l’ivresse permanente du danger… je ne sais plus… je suis perdu… Vite… Boston… un shortdrink… j’étouffe !

l’EXPERIMENTALVAPECLUB