in

Les bonnes recettes DIY de VapMisty

La boutique en ligne VapMisty est entrée dans mon existence de vapeur assidu grâce à un article de Kessen présentant une collection d’arômes de la marque. Bien que pratiquant le DIY, je ne suis pas très réceptif à ce genre de descriptions, même produites par le redoutable maître-coq du Navire devenu au fil du temps la bête noire de Porky (le cochon-tirelire). Ce n’est pas que je ne suis pas content d’apprendre que tel ou tel flacon produit de remarquables effluves, c’est juste que je ne sais jamais bien quoi en faire. Vanille et fraise, menthe et chocolat ça va mais au-delà… Je ne sais pas. Il se trouve que VapMisty propose des recettes à différents niveaux de complexité, une véritable opportunité pour des DIYers à créativité réduite de mon espèce.

Des recettes, on en trouve partout en mode “en veux-tu, en voilà”. Originales, copies de stars du genre, tout y est. J’en ai lu quelques unes, j’ai parfois été tenté de lancer la chasse aux ingrédients sans jamais concrétiser l’intention. Peut-être que le fait de voir deux recettes censées aboutir au même résultat en utilisant des ingrédients largement différents aura suffit à refroidir mes ardeurs.

Chez VapMisty, les recettes sont originales. Elles sont apparemment issues d’un concours organisé par le site, la mise en ligne récompensant les lauréats. Les arômes utilisés sont ceux de la marque et l’ensemble des ingrédients d’une recette se commande d’un clic. L’aspect pratique est évident, on pourrait néanmoins objecter que ce type de formule n’optimise pas les achats dans la mesure ou deux recettes différentes comportant un arôme commun amèneront un doublon dans le tiroir à liquide. Cela peut se gérer en commandant les arômes requis pour une recette donnée à l’unité, je n’ai pour ma part pas choisi cette option et tolère quelques flacons en double sans états d’âmes particuliers.

Recevoir les arômes constituant une recette n’interdit pas de les utiliser pour autre chose et c’est à mon sens un des autres attraits de la formule. Rien n’empêche de tester un ingrédient en solo, d’en remplacer un par un autre ou de modifier les dosages préconisés par la recette. Une recette constitue un schéma de base dont l’équilibre gustatif est garanti par le savoir-faire VapMisty mais reste modifiable à l’infini. L’évolution la plus simple est d’appliquer un même multiplicateur à tous les ingrédients pour palier une sensation gustative jugée trop faible ou adapter la recette à un taux de VG élevé.

Une recette VapMisty arrive sous forme d’un jeu de flacons d’arômes accompagné des proportions recommandées et du temps de steeping conseillé. Je pense qu’il s’agit de minima qu’au moins les recettes les plus complexes gagneront à voir doubler.

01 - package

Sur les premières recettes reçues, les proportions étaient exprimées en gouttes d’arômes pour une quantité de base donnée. La tendance semble aujourd’hui de remplacer les gouttes par des millilitres pour les grosses proportions afin d’éviter un comptage fastidieux. Personnellement je préfère les gouttes, le côté aléatoire de leur volume se trouvant réduit par le fait d’utiliser exactement les mêmes doseurs VapMisty que les créateurs de recettes. Il n’y a guère que pour les dosages très lourds tels que la pomme de Pomme-Cannelle, 105 gouttes pour 30 ml de liquide, que je préfère doser le volume correspondant à la seringue et me taper la vaisselle à l’issue.

Un petit reproche

Je n’ai que très peu de reproches à faire aux recettes VapMisty. L’un d’entre eux est précisément le manque d’homogéneité des proportions données parfois pour un volume de base, parfois pour un volume de flacon. Il serait à mon sens plus cohérent de fournir les quantités d’arômes requises pour l’obtention d’un volume de liquide donné, par exemple 10 millilitres pour chaque recette.

Considérant qu’une recette est d’abord construite en gouttes par son créateur, je pense que la goutte doit rester l’unité de base, la référence. Cependant, son volume doit tout de même être estimé pour calculer le volume en millilitres occupé par chaque arôme de la recette afin d’en déduire le volume de base nécessaire pour obtenir le volume de liquide souhaité. On aurait alors :

Pour 10 ml de liquide
- Arôme #1: g1 gouttes (a1 ml)
- Arôme #2: g2 gouttes (a2 ml)
...
- Arôme #n: gn gouttes (an ml)
- Base: x ml

Avec x + a1 + a2 + … + an = 10

Malheureusement, l’estimation du volume de la goutte VapMisty est un peu aléatoire car il varie en fonction de la recette et même parfois aussi au sein d’une même recette, telle que Belle Poire :

Poire : 0,5 ml (11 gouttes) ⇒ une goutte = 0,045 ml
Amande douce : 0,3 ml (10 gouttes) ⇒ une goutte = 0,030 ml

Ah ben on est bien embêtés… Heureusement que je suis là pour débrouiller tout ça ! Nous pouvons vraisemblablement sans impact majeur adopter le volume moyen de 0,04 ml pour la goutte étalon VapMisty et procéder ensuite aux conversions vers les millilitres. On aurait ainsi par exemple en mode recalculé :

Sumo

Pour 10 ml de liquide
- Tabac brun: 14 gouttes (0,56 ml)
- Noix: 3, 4 ou 5 gouttes (0,12, 0,16 ou 0,20 ml)
- Réglisse: 1 goutte (0,04 ml)
- Base: 9,28, 9,24 ou 9,20 ml en fonction du volume de noix

Belle Poire

Pour 10 ml de liquide
- Poire: 11 gouttes (0,44 ml)
- Amande douce: 10 gouttes (0,40 ml)
- Chocolat noir: 8 gouttes (0,32 ml)
- Petit Beurre: 5 gouttes (0,20 ml)
- Vanille Tahiti: 6 gouttes (0,24 ml)
- Caramel: 4 gouttes (0,16 ml)
- Base : 8,24 ml

La Demoiselle

Pour 10 ml de liquide
- Violette: 7 gouttes (0,28 ml)
- Abricot: 2 gouttes (0,08 ml)
- Citron vert: 5 gouttes (0,20 ml)
- Poire: 5 gouttes (0,20 ml)
- Vanille Tahiti: 6 gouttes (0,24 ml)
- Lychee: 5 gouttes (0,20 ml)
- Base: 8,80 ml

02 - grognonQuoi ? Tout le monde s’en tape de la mise au cordeau des recettes ? Tout le monde applique comme c’est marqué chez VapMisty et tout le monde est super-content des liquides obtenus ? Oui ben moi j’aime mieux quand c’est bien clair et quand les gouttes ont le même volume dans toutes les recettes. On s’y retrouve mieux, on fait les calculs une fois pour toute et pis c’est tout. Je laisse les trois recettes “corrigées” ci-dessus, z’avez qu’à vous dépatouiller pour les autres. Na.

Un deuxième et dernier reproche

C’est bien joli de vouloir compter des gouttes, encore faut-il qu’elles s’écoulent des flacons… Certaines fioles d’arôme m’ont fait tourner en bourrique, refusant obstinément de laisser échapper le moindre filet de liquide. Découpe de l’extrémité des buses, agrandissement des orifices rien n’y fait. L’air ne rentre pas, les gouttes sont bloquées. En désespoir de cause, il est toujours possible d’ouvrir le flacon et d’essayer de jouer avec l’hermétisme du bouchon mais alors attention au phénomène inverse… Le liquide peut se mettre subitement à couler rapidement et ruiner le comptage en cours.

03 - embouts
A gauche le nouveau système, à droite l’ancien

Ce problème assez récurrent a du être signalé à VapMisty car de nouveaux dispositifs de compte-gouttes sont apparus sur les derniers flacons reçus. L’amélioration induite est sensible même si quelques situations de blocage restent encore à déplorer.

Les recettes

Laissons là ces reproches finalement assez mineurs pour essayer de décrire le mieux possible les dix recettes VapMisty que je me suis procurées en plusieurs commandes, la découverte de l’une donnant à chaque fois envie d’en découvrir une autre. La dégustation des liquides s’est déroulée sur différents matériels, chaque recette ayant connu au moins une fois les faveurs du Darang et du Origen v2, les actuels fleurons de mon petit arsenal personnel en termes de rendu de saveurs.

Les dosages d’ingrédients donnés ci-dessous ne le sont qu’à titre indicatif pour décrire les recettes. Les illustrations provenant du site VapMisty utilisées ici le sont avec l’aimable autorisation de leur propriétaire Emmanuelle Antoine, Madame VapMisty.

Le Sumo

14 gouttes de tabac brun
3 à 5 gouttes de noix
1 goutte de réglisse

04 - sumoLe Sumo est la plus simple des recettes VapMisty et aussi celle dont on comprend le moins l’origine du nom, ce qui ne l’empêche pas d’être très agréable à vaper. La charpente du liquide est fournie par un tabac brun apportant une épaisseur et un fond de goût idéal pour la mise en valeur des autres ingrédients. La noix est à mon avis la bonne idée de la recette, apportant le goût caractéristique du fruit sec et la légère amertume associée. Le réglisse complète parfaitement le panel gustatif par une touche de fantaisie sucrée. Je prépare Le Sumo avec 5 gouttes de noix et trois gouttes de réglisse, appréciant particulièrement l’opposition entre l’amertume du premier arôme et le sucré anisé du second.

 

Le Rhucaba Doux

29 gouttes de banane
15 gouttes de caramel
6 gouttes de doux (sweetener)
8 gouttes de rhum blanc

05 - rhucabaLe Rhucaba, pour rhum caramel et banane n’est pas à priori d’une folle originalité mais doit son agrément à la qualité des arômes le constituant. La banane et le caramel sont excellents, le rhum blanc a su lever mes a priori négatifs face à ce type de saveurs. Le mélange est sans surprise, goûteux et équilibré. Les amateurs de ce type de mixture, dont je ne savais pas faire à ce point partie, vaperont Le Rhucaba en longues bouffées gourmandes, en pestant souvent contre le peu de contenance de l’atomiseur utilisé. J’apprécie pour ma part Le Rhucaba dans les proportions de la recette que d’autres trouveront peut-être trop légères. Rien empêche dans ce cas une augmentation du volume de chaque ingrédient par un même multiplicateur pour l’obtention d’une potion plus relevée mais toujours équilibrée.

 

La Demoiselle

10 gouttes de violette
3 gouttes d’abricot
7 gouttes de citron vert
7 gouttes de poire
9 gouttes de vanille tahiti
7 gouttes de lychee

06 - la_demoiselle

 

La Demoiselle se présente comme un mélange d’arôme équilibré où chaque ingrédient est dosé à peu près au même volume. Ceci amène une mixture complexe proposant une saveur inédite dont il s’avère bien difficile de retrouver l’exacte composition a posteriori. La violette émergerait peut-être un peu, participant à une dominante fraîche et fleurie rappelant les effluves d’une crème cosmétique ou d’un produit de toilette. Attention, je n’ai pas dit “d’un produit d’entretien” ! On est ici à mille lieues des liquides approximatifs rappelant les produits à vaisselle ou les déboucheurs de sanitaires. La Demoiselle est un liquide fin et moelleux au goût inimitable dont les flacons se videront toujours trop vite.

 

Makiwo Frais

13 gouttes de mangue
13 gouttes d’orange
28 gouttes de kiwi
6 gouttes de frais (koolada)
1 ou 2 gouttes de menthe glaciale
2 gouttes de brandy

07 - makiwoMakiwo, pour mangue kiwi et orange, m’a surpris par une saveur résultante proche de celle du melon, que je n’apprécie pas plus que celà sous forme de fruit. Heureusement, l’orange bien présente au second plan amène une particularité de bon aloi à cette saveur, l’emmenant vers un peu plus d’acidité. L’influence du brandy, dosé comme un additif, n’est pas évidente à discerner. Menthe glaciale et “frais” confèrent à Makiwo un caractère résolument rafraîchissant dont l’agrément dépassera certainement la période estivale. S’il m’arrive un jour de me lancer dans le DIY free-style, d’aborder le monde plein d’embûches du hors-pistes gustatif, j’augmenterai vraisemblablement le dosage de l’orange et de la menthe glaciale afin d’atténuer l’effet “melon” produit par la recette. Ce n’est toutefois qu’une question de goût personnel, Makiwo étant dans l’état équilibré et très agréable, servi de surcroît par des arômes d’excellente qualité.

 

Belle Poire

11 gouttes de poire
10 gouttes d’amande douce
8 gouttes de chocolat noir
5 gouttes de petit-beurre
6 gouttes de vanille tahiti
4 gouttes de caramel

08 - belle_poireBelle Poire me fait l’effet d’une retranscription exacte de recette pâtissière en composition à vaper. Le résultat est probant, le liquide est excellent. La poire arrive au premier plan avec une belle saveur de fruit, sans doute étayée par l’amande douce que je n’identifie pas en tant que saveur de premier abord. Le petit-beurre, le caramel et la vanille s’allient pour étoffer le chocolat noir afin de le préserver de l’effet poudre chocolatée diluée d’eau fréquent dans les arômes se réclamant de cette saveur si difficile à rendre. La très légère acidité de la poire écarte tout risque d’écoeurement et Belle Poire se vape, comme son collègue Rhucaba en longues bouffées gourmandes et répétées.

Mississauga

20 gouttes d’érable
10 gouttes de petit beurre
7 gouttes de café
9 gouttes de T4
4 gouttes de tabac classique
5 gouttes de vanille de tahiti
5 gouttes de vanilline

09 - mississaugaAux fortes effluves caractéristiques de l’arôme érable, je m’attendais à un liquide sucré et vigoureusement parfumé. Mississauga est en fait une délicate mixture très particulière, présentant un fond pâtissier assez marqué dont l’arôme petit-beurre constitue la pierre angulaire sous les bons auspices de la vanille tahiti et de la vanilline, tandis que le tabac classique et surtout le café s’occupent de la longueur en bouche et de la persistance du mélange. Le liquide est fin et très agréable mais je reste tout de même sur une petite déception vis à vis de l’arôme érable dont les effluves m’ont beaucoup plu lors de l’élaboration de la recette pour me paraître quelque peu absentes du résultat final. L’occasion certainement de retenter la recette en surdosant cet arôme, afin de le rapprocher des avant-postes gustatifs !

 

Etrange Passion

21 gouttes de fruit passion
15 gouttes de fruits rouges
6 gouttes de caramel
3 gouttes de vanilline
2 gouttes d’ethyl maltol

10 - etrange_passionJe ne cours pas spécialement après l’arôme fruit de la passion, pas plus d’ailleurs qu’après l’arôme fruits rouges. Il ne me serait par exemple jamais venu à l’idée d’en faire l’acquisition, ne voyant pas bien comme dit plus haut, ce que je pourrais en faire. Fort heureusement, d’autres se montrent plus inventifs pour proposer d’excellentes mixtures basées sur ces saveurs, telles ce Etrange Passion. Le fruit de la passion y règne bien sûr en maître, sa saveur puissante étant parfaitement rendue par l’arôme utilisé. Ce qui m’épate dans ce mélange est l’utilisation des fruits rouges pour adoucir, épaissir et compléter le parfum de base par des touches plus légères et plus suaves. Le caramel, dont je n’ai pas clairement identifié la présence lors de la dégustation, s’inscrit vraisemblablement dans cette même démarche d’apaisement et contribue silencieusement par une note légèrement sucrée à faire de Etrange Passion une véritable réussite.

 

Pomme-Cannelle

35 gouttes de pomme verte
2 gouttes de cannelle
1 goutte de cola
1 goutte de citron
2 gouttes d’ethyl maltol

11 - pomme_cannelleLa saveur de pomme est certes présente chez Pomme-Cannelle mais pas à la hauteur de son imposant dosage. Elle constitue un lit parfumé et sucré parfaitement reconnaissable en laissant la part belle à la nappe poivrée de la cannelle et surtout aux quelques gouttes de cola ajoutées au mélange, pour un résultat des plus surprenants. Ces trois saveurs dominantes constituent une synergie complexe épaulée par la touche discrète du citron, extrêmement originale et plaisante à vaper. Comme quoi, il n’est pas nécessaire d’enquiller frénétiquement les arômes pour obtenir un résultat aux saveurs novatrices. J’ai, au fil des dégustations, abandonné l’idée première de renforcer la présence de la pomme, considérant finalement l’équilibre de la recette comme parfaitement satisfaisant.

 

Misty Poire

14 gouttes de poire
17 gouttes de chocolat au lait
6 gouttes de caramel
5 gouttes de noix

12 - misty_poireUne poire plus dosée que sur Belle Poire, pas d’amande douce, pas de de petit-beurre, pas de vanille et un chocolat au lait à la place du chocolat noir… Misty Poire mérite d’être essayée sans trop de crainte de redondance par rapport à l’autre poire VapMisty. La dégustation révèle en effet un liquide moins sophistiqué où la poire vient bien en avant sur le fond légèrement crémeux du chocolat au lait, relevé par la pointe d’amertume rustique de la noix. Moins sophistiqué ne veut pas dire moins agréable, Misty Poire se révélant plus originale que Belle Poire grâce à un jeu de saveurs moins prévisible. La poire, dépourvue du second rideau pâtissier amené sur Belle Poire par l’arôme petit-beurre reste centrée autour du fruit pour un résultat certes moins gourmand mais tout aussi addictif.

 

Ti’Punch

16 gouttes de rhum blanc
6 gouttes d’ananas
6 gouttes de fraise
4 gouttes de noix de coco

13 - tipunchEquilibre est encore le qualificatif immédiat pour ce Ti’Punch… Bon, on ne va pas chipoter vainement mais un Ti’Punch, ce n’est pas exactement ce type de mélange. Un Ti’Punch, c’est une bonne rasade de rhum blanc, un zeste de citron vert et un peu de sucre de canne. Là, on serait plutôt sur un plan “planteur” mais peu importe, ce liquide est plus qu’agréable. Confiant vis à vis de l’ananas et de la fraise, je craignais un peu la noix de coco que j’ai du mal à avaler sous forme de vapeur. Elle reste heureusement au second plan, mettant sa saveur particulière au service de l’alliance prédominante de l’ananas et de la fraise. Bien que fortement dosé, le rhum blanc reste discret lui aussi et nous nous retrouvons à nouveau devant une mixture fort agréable incitant aux grosses inspirations gourmandes en mode chain-vaping.

 

Kom’ci

2 ml de concombre
3 ml de melon
3 gouttes de citron
2 cristaux de menthe (en option)

14 - kom'ciN’étant, comme déjà dit, pas vraiment attiré par l’arôme melon et encore moins par l’arôme concombre, je n’ai pas goûté Kom’ci. Les recettes VapMisty m’ayant cependant bien souvent surpris par des alliances parfois improbables pour mon goût, j’en viens aujourd’hui à le regretter. Nul doute à présent que je commanderai cette recette à l’occasion d’un prochain renouvellement d’arômes !

 

 

Et pour finir…

Le voyage VapMisty a commencé me concernant il y a maintenant plusieurs mois, rythmé par des commandes de deux ou trois recettes pour finir en un panorama quasiment complet de la gamme. Je n’ai jamais été déçu par ces produits, bien au contraire puisque chaque recette a su trouver sa place dans le tiroir à liquides. Arômes de qualité, transparence de la formule, recettes soigneusement sélectionnées sont à mon sens les clés d’un succès que je souhaite à toutes et tous de partager, en réaction aux liquides stéréotypés portés par le seul marketing de leur étiquette dont on nous abreuve ces temps-ci.

Bonne vape brumeuse à toutes et tous !

Amiral

Ecrit par Nesquick

Nesquick, dans la vape depuis 2013.
Intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

37 Comments

Laisser un commentaire
  1. Hello !

    Chouette article :good: ça donne envie !
    Je me rend compte qu’on a pas du tout la même façon de décrire les liquides. Quand tu es plutôt dans le voyage gustatif, je dois me trouver dans une description un peu plus académique.

    Le Belle Poire que tu m’as envoyé est très bon. J’espérais y trouver le côté “Pear of the Dark” qui me plait tant, afin de m’en faire des litres pour 3 sous, mais on en est assez loin finalement. Ils sont juste différents.

    J’aime bien également le fait de recevoir chaque arôme séparément. Comme tu l’as justement souligné, on peut modifier les proportions, et faire de la recette originale un résultat encore plus proche de ce qu’on attend.

    • Salut Lodse,

      L’exercice est ici un peu différent d’une revue de liquide classique… Les ingrédients sont dévoilés par les recettes, il n’y a aucune supputation hasardeuse à produire sur la présence de tel ou tel arôme. C’est en quelque sorte plus facile mais tu as néanmoins raison, on a tous des façons différentes de traiter le sujet. Ce qui serait rigolo, c’est de faire passer un flacon sans étiquette à tout l’équipage et de publier l’avis de chacun ! :mail:

      “Belle Poire” et ton excellent “Pear of the Dark” s’inscrivent sans doute dans une même famille gustative mais le “Pear” est un produit de gamme pro, ciblé et travaillé par des pros… Je ne pense pas que les recettes VapMisty s’inscrivent en concurrence face à de tels produits.

      Ceci dit, un peu de brillance sur la poire et l’ajout d’un petit fond alcoolisé genre bourbon rapprocherait déjà un peu plus “Belle Poire” de “Pear of the Dark”… Mais j’imagine que tu as du y penser… :-)

      • Je suis retombé sur le flacon de Belle Poire que tu m’as envoyé, et je l’ai mis dans le TF GSII. L’effet “découverte” du Pear of the Dark étant un peu retombé, j’ai pu déguster le Belle Poire sans arrière pensée, et c’est vrai qu’il est délicieux, bien que dans un registre différent.

        Du coup j’ai craqué et j’ai chopé les arômes pour en faire ! :heart:

        Je pense prendre un arôme bourbon prochainement pour voir ce que ça donne dedans… Je pense doser un poil plus de chocolat noir également.

      • ;-)

        À mon avis, faudra relever la poire si tu augmentes le dosage du chocolat et ajoutes du bourbon… Pas forcément la surdoser mais la rendre un peu plus acide, un peu plus kitsch… :scratch:

      • Reçu ! :good:

        Déjà je suis étonné par le colis : C’est tout bien rangé dans la boite, ça ne bouge pas, tout est protégé et sous plastique. Et ils m’ont offert en cadeau, deux bébés flacons(oui tous petits et mignons) de 2ml. Le “Tikehau”, et le “Enigma”. C’est vachement sympa de pouvoir tester des choses qu’on aurait pas acheté… J’étais justement curieux du Tikehau, c’est peut être un signe du destin ! :whistle:

        Une feuille de recette est incluse avec ce qu’on a commandé (la recette belle poire en l’occurrence).

        Tous les flacons sont en verre ambré, pour bien conserver les arômes.

        C’est très pro, et je ne suis pas déçu. :heart:

  2. Merci pour cet article. Je commande chez VapMisty et j’adore. Par contre si il était possible d’avoir la conversion en ml de la recette Missauga ce serait top.

    Merci

  3. Qu’il est bon de te lire.
    A chaque fois je laisse tout tomber et je commence à sourire.
    Ensuite je me dis comment fait il , où trouve t’il tout ce temps pour nous réaliser de superbes articles?

    Sans parler des recettes un point que j’ai retenu concerne le nombre de goutte par ML.
    On trouve de tout, du 20 gouttes, du 30 gouttes et même j’en connais à 62 gouttes le ML.
    Comme quoi la mesure étalon selon le fournisseur est important et en admettant que la mesure du ML soit aussi bonne.
    Je me suis souvent taper la tête dans la vape par ce manque de “norme” AFNOR sur le goutte/ML. B-)

    • Merci, Alain ! :rose:

      Ce genre de rédaction stéréotypée où chaque recette fait l’objet d’un chapitre peut s’étaler sur plusieurs jours, voire plusieurs semaines sans problème et quand le sujet motive comme c’est le cas ici, les chapitres sont vite écrits !

      Le nombre de gouttes par ml est un vrai problème, sans rire… J’imagine que les concepteurs de recettes travaillent en gouttes pour élaborer leurs potions, en ajoutant une de ceci, une autre de cela. Comme il est ensuite impératif de connaître le volume des gouttes pour calculer le volume de base PG/VG à ajouter pour atteindre le volume cible et transcrire la recette, on aurait bien besoin comme tu le dis d’une “goutte AFNOR” ! :yes:

      En attendant la norme, il existe des calculateurs tenant compte du type de flacon utilisé pour délivrer les gouttes, comme par exemple celui-ci.

      • Superbe le tableau des gouttes je le récupère car je ne connaissais pas.

        Par contre j’ai aimé le sponsoring en bas du tableau

        Tous les Prix & Tarifs 2015 des Maisons de Retraite en France, ici (est ce une allusion à mon âge?) :cry:

      • Finalement, ce qui pourrait être intéressant, c’est que les flacons d’arômes soient gradués(une graduation inversée, de façon à ce qu’on puisse la lire avec le flacon retourné, en versant)

      • Et pourtant si je connais puisque c’est sur ce site que je fais le calcul pour mes bases mais je restais sur cette seule page.
        Quant à toi Lodse ton idée est excellente à faire breveter d’urgence.
        Le jour ou les fabricants demanderont aux utilisateurs leurs souhaits ton fonctionnera mieux!

  4. Encore du grand Nesquick!
    Il va pouvoir chanter :
    Yes I’m going to be a vap star.
    Yes I’m going to be a vap star, now.
    Yes I’m going to be a vap star.
    Oh mama, mama see me, mama, mama see me
    I’m a vap star. :whistle:

  5. Bien le bonsoir Nes

    Certaines de leurs recettes me tentent bien .
    Tu sais d’où viennent leurs arômes ?
    Ils se fournissent chez des producteurs connus ou ils font fabriqués par leurs soins ?

    bonne soirée

    • Salut Sezni,

      Les flacons d’arômes sont vendus avec l’étiquette VapMisty, ils sont issus d’une sélection faite par la boutique sur des produits issus de différents labos mais leur origine n’est pas indiquée…

      J’ai pensé remplacer un ou deux VapMisty par des arômes du stock, des killers genre poire Baker Flavors ou banane Lorann Oils mais il faudrait alors reétalonner les dosages, ce qui est pénible. :cry:

      Comme l’article doit vaguement le laisser paraître ( ;-) ), j’ai bien flashé sur ces recettes. L’éternel problème avec les liquides à vaper, c’est que quoi qu’on dise et quoi qu’on fasse, chacun reste seul face à ses goûts… Et c’est bien comme ça. :yes:

      • Yep

        Je me demande vraiment s’il y a une différence flagrante entre les arômes .
        Si la banane de X est meilleure que celle de Y ?
        Je ne me sens pas suffisamment spécialiste pour l’affirmer .
        Du coup je me suis contenté de beaucoup de concentrés et peu d’arômes. .
        Comme toi je ne suis pas un cuisinier de la vape .
        Là je viens de tester un châtaigne chocolat , une recette d’hiver en avance :unsure:
        Je me dis que ça manque d’une touche de vanille et d’un alcool peut être le génépi ou le grand marnier
        Ça existe en atome ces trucs là ? B-)

      • Yo, il y a une réelle différence entre les arômes… Je n’en ai pas testé des tonnes mais Kessen et Ludo ont pas mal bossé la question et ont sorti des noms comme Lorann Oils pour la banane et la pêche ou Baker Flavors pour la poire et la prune… J’ai essayé, y’a pas photo.

        Après, ça reste quand même une question de goût. On a parfaitement le droit de préférer la fraise moisie style Haribo à une réelle proximité du fruit genre Natural Strawberry de Baker Flavors.

        On peut aussi trouver gonflant de multiplier commandes et frais de port pour prendre tels arômes chez X, tels autres chez Y et le reste chez Z. D’où l’intérêt des concentrés et… Des recettes !

        J’ignore si tu vas trouver du génépi ou du grand-marnier… Outre VapMisty, je connais un peu arom-team et aromes-et-liquides, ils ont plein de trucs dont peut-être ceux-là. Et pour la vanille, il y a le Cap’tain !

      • Hello, alors pour la vanille c’est la French Vanilla V2 que je préfère. La vanille bourbon c’est très fort mais j’aimais bien ça en solo au début de mes DIY. Sinon les vanilles sont souvent équivalentes au gout de BN, ce qui n’est pas mauvais mais ça dépend ce que l’on cherche…Un peu comme la Tagada et la fraise du Périgord!

      • Merci à vous deux pour vos réponses
        Ces arômes sont trouvables facilement ?, surtout la banane , j’aime beaucoup
        Bonne soirée les pirates

      • Hey Sezni, y’a plein d’arômes chez VapMisty, tellement que je me demande si ce serait pas leur métier d’en vendre ! ;-)

        Sinon, les Lorann Oils se trouvent facilement, notamment sur les deux shops cités ci-dessus. Les Baker Flavors sont plus difficiles à trouver, ils sont d’origine russe et il faut aller outre-rhin chez ValueCig.de pour se les procurer en préférant les fruités aux crémeux et gourmands because suspicion de diacétyl. Le plan est de Ludo…

  6. Tout d’abord, merci Nesquick pour cet article, fort bien rédigé et complet sur les recettes. Je n’ai pas répondu hier, car je ne savais pas si je pouvais répondre sur ce post en tant que gérante d’une boutique. J’ai donc eu l’autorisation.

    J’ai pris note pour tes calculs et vais voir si je peux les donner pour les recettes. Si cela peut aider tant mieux ^^

    Pour le compte goutte effectivement, nous avons choisi un compte goutte plus rapide (parfois trop d’ailleurs) car l’ancien … ne fonctionnait pas.

    Concernant un compte goutte AFNOR c’est vrai que cela serait pratique ainsi plus besoin de se creuser la tête pour savoir combien de goutte par ml pour tel et tel arôme.

    Sezni, pour vous répondre : les arômes sont fabriqués en France et plus précisément par des laboratoires de Grasse (06). Je les sélectionne puis les laboratoires me les fabriquent, conditionnent. Les laboratoires avec lesquels je travaille, respectent la norme AFNOR + toutes les normes concernant les arômes alimentaires tant sur la base que sur les arômes.
    Nous avons établi un cahier des charges qui défini que les arômes sont garanties sans diacétyl, acétyl propionyl, parabène et dérivés, ambox, sucre, huile, gommes végétales et colorant.
    Vous pouvez retrouver la composition de chaque arôme sur la fiche produit.
    Se sont des laboratoires qui vendent uniquement en grosse quantité aux professionnels. Pour les arômes qui viennent de marques connues, je les vend sous leur nom d’origine : T-Juice, Revolute, …

    Vapmisty ne fabrique pas et ne reconditionne pas les arômes et les bases. Nous vous les vendons comme nous les recevons.

    Pour l’arôme x d’une marque Y, tout dépend du goût et de se que vous recherchez. Un arôme pour du mono arôme ou en recette. Chaque arôme est différent (molécule) et le mélange entre arôme peut donner un gout bien particulier.

    Je reste disponible si vous avez des questions.

    • Bonjour !

      Donc si j’en crois ce que tu dis, vos arômes sont très cleans et correspondants à de hauts standards de qualité. C’est un excellent point.

      Je pense que la transparence devient le maître mot lorsqu’on parle de liquides/arômes ces temps ci.
      :good:

    • Bonsoir Emma

      Merci de votre (ta) réponse .
      Pour les grosses feignasses comme moi , envisages tu de faire des concentrés de tes recettes ?
      Je me doute que ce sera moins rentable pour toi , mais plus pratique pour moi :whistle:

      Bonne soirée

  7. Lodse, effectivement, j’espère d’ailleurs que les normes AFNOR vont se développer en ce sens. Cela nous permettra de proposer des produits de plus en plus qualitatif pour la vape.

    Sezni, c’est une demande qui a déjà était faite, nous allons les proposer en concentrés en conservant les proportions indiqués sur les recettes. Ainsi les personnes qui préfère rajouter des gouttes de tel ou tel arôme pourront le faire. Je dois juste voir avec les créateurs des recettes (suite à un concours) pour pouvoir le faire car à la base du concours c’était la mise en vente des flacons d’arômes pour réaliser la recette et non pas en faire des concentrés.

  8. La planche aux requins du Cap’tain ayant ramené le calme, j’en profite pour remercier Emma de son passage sur ce thread…

    La disponibilité des recettes sous forme de concentrés serait une fort bonne nouvelle, prouvant si besoin en était l’utilité technique des grosses feignasses dont nous avons la chance de disposer d’un remarquable specimen sur le Navire.

    Enfin… De ce que les requins du Cap’tain ont bien voulu laisser…

    • J’ai obtenu mon doctorat dans la matière .
      :mail:
      Sinon j’ai une question absurde , cela t’arrive d’ajuster un diy après un premier test ?
      rajouter un peu de machin ou de bidule pour affiner ton liquide ?
      Je viens de rajouter un arôme dans un test .
      je me demande juste s’il n’y aura pas trop d’arômes par rapport à la base dans la fiole

      • Mais… Mais tu bosses un DIY ! :whistle:

        Oui, ça arrive… Tout le temps… Tu pars avec une vague idée, genre 7% de prune et 3% de menthe, tu attends 3 jours, tu goûtes et là, paf ! Trop de menthe.

        Alors tu rajoute 5 gouttes de prune et ainsi de suite. Quand c’est OK, tu sais plus combien t’as mis de menthe et de prune et t’es boulé.

        Certains DIYers font une batterie de flacons différemment dosés dont ils notent les proportions et retiennent la meilleure mixture.

        C’est du taf… :yes:

      • Bah oui , pour une fois
        quand j’ai couché la marmaille , j’essaie d’améliorer mes concentrés :yes:
        et si tu continues à te foutre de moi , je vais transformer ta ducati en solex ;-)

      • En solex… Gloups… :cry:

        Les quelques tests d’amélioration que j’ai pu faire ont eu d’abord lieu dans le tank de l’ato, histoire de jauger un peu l’idée. Ce fut le cas par exemple pour la banane Lorann Oils dans le Grumpy’s Hooch.

        Comme ça avait l’air de fonctionner, j’ai essayé 7%, 8%, 9% et 10% de banane sur des fractions de Grumpy’s de 2 ml. Le taux de 10% m’a paru donner un résultat très voisin du Hooch Gone Banana’s, je l’ai utilisé pour passer en 30 ml…

  9. Ayant moi aussi commandé à plusieurs reprises sur VapMisty, je suis fan :) Passion étrange et Enigma <3 J'ai également beaucoup d'autres arômes (attention à la menthe glaciale, elle porte bien son nom, à ne pas surdoser dans vos mélanges !)
    Je serais également très intéressé par des concentrés, n'ayant pas forcément envie d'avoir des flacons d'arôme que je ne pense pas utiliser à l'avenir, mais tout de même l'envie de goûter des recettes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

Taifun GS II : Ça, c’est ma vape !

Contrôle de T°, Joule, Watt, comment ça marche?