in

J'adoreJ'adore

Blaze Solo RDA

M’enfin Bruce, qu’est-ce qui t’arrive ? C’est le deuxième ato single coil que tu exhibes sur les pages du Navire. T’as viré ta cuti ? Ben non mon vape-poto, période de crise oblige il faut bien gratter à gauche, à droite pour faire des économies. T’sé ben hein, mes gros duals hyper aériens ils sucent mon jus plus avidement qu’on pourrait l’faire au Bois de Boulogne ! Du coup j’essaie de trouver des alternatives moins gourmandes qui ne gâchent pas mon plaisir… de vape. Puis, il ne faut jamais dénigrer l’alternative du plaisir solo. Ouais, bon, dis nous plutôt si ce petit Blaze Solo RDA de chez ThunderHead Creations (THC) en collaboration avec Mike Vape y arrive ? Ca tombe bien, j’ai couché mes impressions sur les cette page. Tu peux jouer les voyeurs, cette revue est ouverte à toutes et tous de 18+.

Ci-dessous, le Blaze Solo RDA monté sur la Fuchai Squonk 213 de chez Sigelei.

  IN BOX

• Blaze RDA monté avec le pin positif 510 standard
• 1 Pin positif B.F.
• 2 Coils de 0,20Ω Ø35 Ni80 Tri-Core Fused Clapton 3*26/38
• 1 Pad de coton organique
• 1 Coil Trimmer
• 2 Clés hexagonales :
– 1,5 mm
– 2,00 mm
• 1 Sachet de spares :
– Différents joints
– Vis de rechanges
• 1 Manuel d’utilisation
• 1 Certificat d’authenticité

  Données techniques

• Type de vape : DL → RDL
• RDA single coil
• Plateau Postless en V
• Diamètre : 24 mm
• Hauteurs :
– 23 mm hors drip-tip
– 30 mm drip-tip compris
• Poids à vide : +/- 42 gr avec drip tip
• Entre-axe posts : 8 mm
• Remplissage : Squonking / Dripping
• Pin positif standard non réglable
• Flux d’air sur coil à 315°
• Débit d’air réglable par bague d’airflow (rotation de la cloche) à double diffusion
• Dript-tip 810
• Matériaux : Acier Inoxydable / Aluminium / Pyrex / Résine
• Origine : Chine
• Budget : +/- 30 €
• Couleurs disponibles :

• Option proposée :
Il est possible d’acquérir un Glass Cap pour +/- 8,00 €. Cloche en verre qui modifiera considérablement l’esthétique du Blaze Solo RDA mais aussi son diamètre qui passera, ainsi orné, à 25 mm.

  Fonctionnalités de haut en bas

• Drip tip 810

Le drip-tip 810 en résine est enjolivé d’une bague ornementale que je suppose en acier inoxydable. Cette bague vient simplement se clipser sur la base de l’embout buccal et a toutes les chances de se barrer lorsque le dri-tip n’est pas coincé sur le sommet d’un ato. Comme visible sur la photo des « couleurs proposées » pour le Blaze, chaque variante est proposée avec une couleur de résine qui lui est propre.

Sa hauteur de 7 mm pour un diamètre extérieur de 17,5 mm gratifient à ce drip-tip un certain confort entre les lèvres lors de la vape sur le Blaze Solo RDA. L’alésage intérieur est évasé. En son embouchure, l’alésage interne du drip-tip a un diamètre de 10,5 mm alors qu’à sa source, le diamètre n’est que 8,5 mm.

Le drip-tip du Blaze jouissant d’un alésage 810 standard, si vous ne le kiffez pas pour une raison ou une autre, rien ne s’oppose au remplacement de celui-ci par votre drip-tip 810 favori.

• Baril / Chambre d’Atomisation

De par ses formes, le baril du Blaze RDA donne à ce dripper un petit air trapu assez sympa. Perso, j’aurais préféré un baril dépourvu de gravure mais bon ce n’est que mon avis. En fonction de la couleur choisie , certains barils seront réalisés en aluminium alimentaire, tandis que les autres seront en acier inoxydable ou encore en Pyrex (voir cliché « Couleurs disponibles »).

En son intérieur, on découvre que la chambre d’atomisation, du moins pour la version noire, est peinte de la même couleur que la finition de l’ato. Principe que je n’apprécie pas trop étant donné que la vapeur peut se mélanger à des particules de peinture. Mais ceci n’est que mon avis et se reporte à un autre sujet qui s’écarte de l’essence de cette revue. On constatera aussi qu’elle accueille l’usinage des 2 ergots de butée d’ouverture / fermeture des airflows, mis en évidence en vert sur le cliché ci-dessous. Et pour finir, la chambre d’atomisation exhibe un sommet sous forme de dôme.

En son extérieur, on peut apprécier les 2 grands cyclopes d’admissions d’air de 9,3 mm de large pour une hauteur de 2,5 mm.

Usiné d’une pièce, c’est la rotation du baril sur la base du RDA qui permet d’ajuster le niveau de dégagement des air-holes et par là même, d’adapter le débit d’air souhaité.

Comme visible ci-dessous, la chambre d’admission d’air, en vert, bénéficie d’une inclinaison vers le bas pour prévenir tout éventuel over- squonking tandis qu’en sa base elle prend la forme de 2 conduits, en bleu sur la photo ci-dessous. Caractéristiques facilitant le retour du surplus de l’e-liquide squonké dans les cuves ou la descente du jus drippé vers les mêmes cuves.

Ce sont les air-holes du plateau, en nid d’abeille, qui confèrent une vape smooth au Blaze RDA.

• Le Plateau de montage

Le plateau de montage est un plateau single coil de type postless relativement atypique. En effet, il propose un design en V à 315° et offre la possibilité de monter un coil tourné dans n’importe quel sens.

Son architecture en V, combinée à la disposition et à l’orientation des 43 air-holes, offre la particularité d’un flux d’air frais venant frapper le coil sur 315° de sa surface. Ce qui est énorme ! Pour rappel, la série Blotto, référence en matière de rendu des saveurs, ne propose qu’un flux d’air sur 272°.

L’honeycomb du Blaze Solo RDA se compose comme suit : 37 trous d’un Ø de 1,2 mm répartis sur l’ensemble de la surface en V; 3 trous de 1,5 mm de Ø viennent renforcer le refroidissement du nid d’abeille sous la résistance et pour finir, les 4 trous d’inserts des pattes du coil, en forme de cyclope, servent, eux aussi, d’admission d’air. Ces valeurs de l’admission d’air augurent, au Blaze Solo RDA, une vape bien DL.

L’entre-axe des posts, en vert, est de 8 mm alors que le plateau peut aisément accueillir un coil allant jusqu’à une largeur de 9,8 mm, en rouge. Les orifices des pattes du coil, en blanc, se voient mesurer +/- 2,7 mm de large pour une hauteur de 1,5 mm. Je vous garantis qu’avec de telles mensurations, on peut lui en enfiler quasi n’importe quel coil exotique respectant l’équilibre calorifique de cet d’ato ! Je lui ai aussi bien fourré un Interlock Alien 3X26/36 tourné en 4,5 tours qu’un Alien V2 3X26/34 en 4,5 sans aucun souci. Profils de câbles reconnus pour leur forte largeur. Juste pour info, chacun d’entre eux présentait une résistance de 0,20 Ohm.

Avec ce dripper, pas question de devoir le réalimenter toutes les 2 à 3 taffes. En effet, le niveau de cuve du Blaze offre une belle autonomie de vape. Pour plus de lisibilité quant à la profondeur de la cuve, j’ai démonté le plot positif du plateau.

Le désassemblage du plateau du Blaze Solo RDA se fait en 3 tours de vis. Dans un premier temps, il faut resserrer les 2 vis de fixation des pattes du coil situées sur le post positif afin d’éviter qu’elles ne gênent lors la dépose du fameux post positif. Ensuite, il suffit simplement de défaire et déposer le pin positif pour pouvoir démanteler le plateau. Une fois en pièces détachées, le nettoyage en profondeur des moindres recoins s’accomplira le plus aisément du monde.

• Pin Positif

Attention ! Les seulement 5 dixièmes de millimètre de déport du pin positif standard du Blaze Solo RDA, en rouge, n’autorisent pas une vape safe sur un mod méca hybride, d’autant plus que l’isolant en Peek du connectique 510 ne déborde pas pour venir recouvrir l’extrémité du pôle négatif.

Je rappelle qu’un pin positif BF fait aussi partie du packaging du Blaze Solo RDA.

  Mise en œuvre du coil

Le plateau postless du Blaze Solo RDA ayant, entre autre, été conçu pour faciliter le montage, il suffira simplement de tourner son câble de la manière suivant en veillant à donner aux pattes du coil un angle de +/- 45°.

  Montage

Après avoir préparé son coil, le montage se fera le plus simplement du monde tant ce Blaze a été bien pensé. Dans un premier temps, il faut dévisser les 2 vis de montage …

… correspondantes au sens de rotation du coil.

Ensuite, pour la longueur des pattes du coil, un coil trimmer étant fourni, il aurait suffit de les couper à la dimension indiquée sur l’engin, c.à.d. 8 mm, pour avoir un coil s’ajustant impeccablement au plateau de montage. Il aurait suffit ! Mais voilà, après avoir effectué cette coupe et introduit mon coil sur le plateau,…

… j’ai tout naturellement positionné mon gabarit sur le guide de hauteur…

… pour impeccablement positionner le coil sur le plateau.

Mais voila, après serrage des vis, mon coil ne tenait pas en place sur le plateau. Les pattes n’étaient pas suffisamment coincées entre les mords. Pour vous économiser du temps, je vous passerai les détails de mes recherches et en viens directement à la conclusion. Sur mon exemplaire, des pattes coupées à 8 mm n’ont pas une longueur suffisante pour être coincées par les vis de fixation si je prends soin d’ajuster la hauteur du coil en plaçant mon gabarit sur les guides de hauteur. Pour y arriver, je dois au minimum couper les pattes à une longueur de 8,5 mm.

Ce petit détail étant corrigé, une fois le coil coupé et placé comme il se doit, …

… on obtient ce genre de résultat avec un coil tourné sur un axe de 40 :

Vu sous d’autres angles :

  Cotonnage

Pour la longueur des moustaches, rien de bien compliqué puisque nous sommes face à un RDA. Pour ceux que ça intéresse, je coupe le coton juste au-dessus du joint inférieur.

  Rendu de la vape / montage

– Ma première expérience vape sur ce p’tit Blaze Solo fut avec le Tri-Core Fused Clapton fourni, alimenté par un de mes jus fruités favoris et airflows ouverts pleine balle. Taffe-taffe… re-taffe-taffe… re-re-taffe-taffe… Hmmmm… M’ouais très bonnes saveurs mais elles ne me laissent pas vraiment pantois. J’ai la sensation que les saveurs sont diffusent par le brassage d’un trop gros volume d’air. Ouais, c’est ça ! Il brasse trop d’air mon bouzin. Mais comme il débite une quantité de vape tip-top à mon goût, hors de question pour moi d’équilibrer le mélange en diminuant le débit d’air par la rotation de la bague d’airflows !

– En seconde monte, je décide d’augmenter la surface de vaporisation de mon coil en tournant un Flatwire Flapton sur un axe 40 cette fois-ci.

J’obtiens une valeur de résistance de 0,33 Ohms. Hmmm… Valeur plus haute que le coil fourni. Ca augure une perte de saveurs suite à la baisse des calories émises par ce montage… me dis-je en mon moi-même intérieur à moi. Consterné, je décide quand-même de tenter l’expérience. Taffe-taffe… ouaf-ouaf… bradaf (Belg. Patatras)… paf-paf… pif-paf… j’ai la dopamine en folie ! Ce p’tit single m’envoie une vape de ouf dans la tronche. Une vape chargée de saveurs bien distinctes. Une vape dense et onctueuse. Un volume de vape suffisant pour admirablement bien gorger mes poumons de gros DLeux. Franchement mec, tu m’aurais fait taffer sur l’engin, les yeux bandés,… « t’en aurais eu une érection ? » Nan mon mon Ez’ mais presque. J’aurais cru que je vapais sur un bon gros dual bien DL et bien savoureux.

– Pour éviter que le Cland’s ne me bassine avec ses éternelles interrogations, j’ai testé le Blaze avec son câble favori :

Ben vous savez quoi ? La vape diffusée avec ce montage est pourrie. Cette valeur de résistance, 0,45 Ohms, ne convient absolument pas aux caractéristiques du Blaze Solo. Le dégagement des calories est trop faible, et ce, même en poussant la tension à plus de 5,5 Volts pour avoir un volume de vape suffisant par rapport au volume d’air. La vape en devient diffuse, insipide, peu onctueuse,…

– Par la suite, je me suis amusé à tester toutes sortes de câbles. No stress, je ne vous énumérerai pas toute la liste. Non ! Je concluerai avec ce qui est, pour moi, LE montage de référence pour le Blaze Solo RDA :

A 3,40 Volts (+/- 50 W) cette résistance de 0,24 Ohms m’en met plein la truffe ! Je me régale de mes jus. Je vape encore et encore juste pour le plaisir des sensations transmises par mes papilles gustatives. Que du bonheur cette vape dense et chargée en arômes divers. Miam-miam ! Je vous laisse admirer le montage du bonheur ;

  Conclusions

Sur ce coup, ThunderHead Creations peut se targuer d’avoir mis sur le marché une véritable petite pépite single coil pour les amateurs de vape vraiment DL et délectable à condition de privilégier un montage se situant dans une plage comprise entre 0,20 et 0,35 Ohms grand max. Utilisé comme tel, cet ato envoie du lourd avec tous types de jus. Il sait aussi bien décortiquer les arômes les plus subtils des jus fruités complexes que ceux des jus gourmand. J’te l’dis meuf / mec! Si tes traits vapistiques correspondent au profil du Blaze Solo RDA, passer à côté te priverait de jouir d’un orgasme buccal à chaque taffe. Tiens le toi pour dit et ne vient pas nous les briser s’il est indisponible parce que t’as mis trop de temps pour te décider à l’acheter.

  Avantages

• Saveurs et volume de vapeur de haut vol
• Véritable DL
• Un design sobre
• Conception sans reproche
• Principe d’irrigation du jus en mode dripper
• Conception évitant l’over-squonk
• Qualité de fabrication
• Contenance de la cuve
• Peut accueillir de beaux gros coils exotiques
• Permet une vape bas en Ohm
• Ne chauffe pas
• Rapport Satisfaction / Prix

  Inconvénients

Pas compatible pour une vape safe sur un mod méca hybride
• Subjectif : Consommation avec un coil tourné sur un axe de 40 affichant une valeur de +/ 0,20 Ohms

P.S. :

Ne croyez pas que j’ai quelque chose à gagner en vantant les mérites de ce Blaze. Non ! Si je me suis cassé le derche à pondre ce genre de revue, c’est dû à la satisfaction de l’excellence de la vape de ce dripper DL single coil mais aussi par sa simplicité et sa facilité d’utilisation. Plaisirs et motivation allant de pair, ceci expliquant cela.

Ecrit par Bruce l’Air

Collectionneur de RTA, RDA, RDTA, single ou dual et de box électro, méca ou VV (ma préférence). Adepte de la vape DL et DL restrictive. Ah oui, mon pseudo vient du fait que je suis Bruxellois ;-)

31 Comments

Laisser un commentaire
  1. Connaissant ton exigence, te savoir aussi élogieux pour un matos dont on ne connaissait pas le Blaze avant de t’avoir lu, fait plaisir et donne confiance au vapoto de + 18 ans ;)
    Bravo et merci pour tout ce temps dévolu aux volutes agrémentées de tes superbes clichés. :mail: :good: :heart:

  2. Oh que voilà une belle revue !!
    Bien qu’avec son baril chelou et son énorme gravure, je trouve ce Blaze solo assez moche, il pourrait tout de même m’intéresser !

    Mais avant un éventuel achat, tu m’connais mon Bruce, j’vais quand même te tanner d’interrogations ! :-) :-)
    Nan parce que ta petite dédicace perso avec le Fused 2*26/36 est sympa, mais là j’me suis dit que tu m’avais quand même un peu pris pour un demeuré… :whistle: :yes: Ce fused 2*26/36 tourné sur axe de 40, qui sort à 0.45 ohm…. en single…. sur un ato très aérien….. Je n’aurais même pas tenté !
    Mais tu sais quoi ? Si ça ne te dérange pas, j’aimerais que tu me dises si un 8 spires de ce même fused 2*26/36, tourné sur axe de 50, rentrerait dans le deck du Blaze…
    Car j’envisage éventuellement de visser ce Blaze sur une méca série. Je le sens bien ce Blaze en méca série, avec un coil tournant aux alentours de 0.50/0.55 ohm….

    Deuxième petite question et après j’arrête : possèdes-tu le cap en verre ? Et si oui, as-tu noté une différence de rendu avec le baril en métal ?
    Au passage, je te rejoins complètement pour l’histoire de la peinture à l’intérieur du baril : non seulement ça ne sert esthétiquement à rien du tout, mais en plus, ça risque effectivement de s’écailler à un moment donné et de finir au fond de tes bronches….. Encre une idée à la con signée Mike Vapes…… :whistle: :whistle: :whistle:

  3. Qu’est-ce que tu vas chercher là mon Cland’s? Un demeuré ! Mais non! Juste un afficionados de ce câble, voilà tout :yes:

    – Un méca série stacked je suppose, hmmmm… Dans ce cas, soit tu me prends aussi pour un demeuré, soit t’as lu la revue en diagonale et t’as zappé le paragraphe concernant le pin positif de l’ato ou alors t’es vraiment demeuré et t’as envie de te retrouver avec la tronche du fantôme de l’opéra. Par contre, pour un méca série avec connectique positif monté sur ressort et isolé, les 7,5 tours sont envisageables. Je n’ai pas testé mais au vu de la place que prenait le coil tourné sur 5,5 tours, ça doit être tout à fait faisable.

    – Nan, je ne possède pas le cap en Pyrex et ne compte pas le prendre. Je ne sais pas si c’est psychologique dans ma tête à moi mais chaque fois que j’ai eu l’occasion de vaper avec ce genre de cloche, j’ai toujours trouvé que l’ato m’envoyait une vape plus grasse. Pour info, je préfère une vape plus sèche.

    Pour la peinture intérieure, je ne pense pas que ça vienne de Mickey mais bien d’un principe d’usinage lors de sa fabrication.

    J’ai pris ce Blaze en Matt Black qui voit la gravure peinte de la même couleur que l’ato. Ben honnêtement, sans mes lunettes, je ne capte quasi pas la gravure tant elle se fait discrète. Mais bon, elle est là.

    • C’est vrai que j’aime bien ce câble, mais pas partout non plus. Et jamais en single coil.
      T’inquiète, j’ai lu ta revue mot par mot, en étant bien attentif. J’envisage en effet de le visser sur une box méca série à connexion non hybride : la Saga mini. Depuis que j’ai cette box, je ne lui ai pas encore trouvé d’ato idéal (elle n’accepte pas d’ato de plus 25mm, donc le choix est très réduit). Y’a bien le SRPNT qui fonctionne du tonnerre dessus, mais ce RDA a facilement tendance à pisser par les airflows, donc j’ai laissé tomber.
      Là, la contenance du Blaze a l’air sympa, couplée à l’usinage ‘anti-oversquonk’ des airflows (j’ai pas bien piigé comment c’est usiné, mais j’te fais confiance).

      Pour le coil que je t’ai demandé de tester, c’est pas les 8 spires qui m’inquiètent, elles passeront crème sans aucun doute. Nan ce qui me met les doute, c’est la forme en « V » des airflows : je me demande si, une fois positionné grâce aux guides, un coil de 50 ne se retrouverait pas trop proche des airflows latéraux « du bas », risquant de ce fait de faire surchauffer l’ato… :scratch: :scratch: :scratch:

      Quant au baril, je me prendrais bien la version pyrex, mais j’me dis que si ça finit comme avec le cap du Mongrel (pété net en à cause du joint de deck trop épais !), l’ato sera inutilisable. Or, je n’ai vu nulle part le cap pyrex en option. Seulement le Blaze RDA vendu à 30 boules en version glass.

  4. Ouaip, j’peux pas être plus explicite qu’avec des images mais en gros et rien que pour toi, quand tu drippes, les gouttes de l’e-liquide vont : – 1° suivre naturellement le chemin imposé du plateau en V et donc se retrouver au centre bas plateau, là où les trous sont les plus larges, pour enfin se retrouver dans les conduits alimentant les cuves; – 2° si de l’e-liquide passe par les petits trous latéraux d’admission d’air du V du plateau, cet e-liquide tombe direct dans la chambre d’admission d’air qui est inclinée vers le bas pour accélérer la descente du jus vers les fameux conduits d’alimentation des cuves.

    Pour ce qui du coil de 50, je ne sais pas. Logiquement l’augmentation du diamètre se répercute sur la totalité de la circonférence de ton coil et vu que ton coil est placé sur un guide de hauteur, l’augmentation de de la surface de chauffe se fera plus dans la partie haute du plateau. Comme le plateau est en V, cette augmentation se fera donc dans la partie la plus large du plateau. Maintenant, il est vrai qu’un diamètre de 50 est énorme. Je me demande si tu ne vas pas engorger le débit d’air et rendre RDL le Blaze avec ce type de coil. T’sais quand je vois que 5,5 tours sur un axe de 40 donnent une valeur de 0,45 Ohms, je me demande si avec tes 7,5 tours tu n’arriverais pas à tes 0,50 Ohms souhaités?

    Pour le baril : https://www.aromes-et-liquides.fr/accessoires-pour-e-cig/15931-glass-cap-blaze-solo-rda-thc-x-mike-vapes.html tu le trouves déjà à cette adresse. Comme tu le soulignes dans ton com, le Pyrex reste fragile. C’est pourquoi je te conseillerais de prendre ce Blaze en version métal et rajouter 8 balles pour prendre, en option, la cloche Pyrex. Au moins, si cette dernière pète au fil du temps, tu ne te retrouveras pas avec un ato inutilisable.

    • MMMMmmmmm, ouais alors si un coil en 50 ne passe pas, faudrait voir à augmenter le nombre de spires en axe 40, comme tu dis…
      0.50 ohm en mec. série, c’est un poil trop bas pour moi, j’aimerais vraiment être à 0.55
      Du coup, je ne sais pas. Faut voir.

      Quant au cap en verre, le seul commentaire sur a&l fait état d’un truc trop large par rapport au deck ! :negative:

      Bon, vraiment à réfléchir là…

      Mais ton allusion à la série Blotto continue de résonner dans ma caboche.
      Rah lala le dilemme… alors que j’ai déjà tout ce qu’il me faut en rdas…. sauf ce rda pour la saga mini :cry:

  5. Je testerai le coil de 50 dès que mon montage sera HS et je reviendrai vers toi.

    Maintenant, si t’as ce qu’il te faut, économise ta thune en te disant que t’as ce qu’il te faut.

    • Nan mais le concept de « j’ai déjà ce qu’il faut », il est à géométrie variable et veut vraiment rien dire : en vrai, on a toujours eu ce qu’il fallait pour vaper… jusqu’au jour où on a trouvé mieux et que l’on a cru, à ce moment là,  » avoir ce qu’il faut  » ! Sauf que ça s’arrête jamais cette histoire…

      Alors ouais, je vais attendre que ton coil soit cramoisi et ton retour sur un coil axe 50. :yes:
      Merci mon Bruce 🤗 :rose:

  6. Rien à dire sur la revue, claire, précise et super-détaillée… J’aurais bien ajouté « comme d’habitude » mais comme le chantait si bien Cloclo, cette précision se pare d’un petit côté déprimant qui n’aurait pas sa place ici.

    Après voilà, ce Blaze RDA ne m’emballe pas plus que ça malgré le très bon retour fait ici qui s’ajoute à la recommandation de l’excellent Mexicano et je dois bien avouer trouver cela bizarre puisque je n’attends généralement pas la fin de lecture des articles pour filer dare-dare effectuer l’acquisition des matos nés sous de tels auspices.

    Que là, j’hésite… Plus qu’un problème esthétique (je trouve cet ato assez moche), il doit s’agir d’une difficulté de positionnement pour ce dripper mono-coil dans un microcosme personnel où les RDA portent généralement deux bobines, à l’instar de l’indéboulonnable Arcane XIII. Le contre-argument serait de me dire que justement, c’est une catégorie peu explorée qui mériterait peut-être un petit détour mais la raison me glisserait sans doute à l’oreille que ce détour pourrait préalablement passer par les quelques chouettes RDA mono végétant au fond du tiroir à matos. :unsure:

    Et puis y’a le Cland’, là avec ses histoires de boxes série… C’est vrai que les gros drippers single-coil sont de bons clients pour absorber les watts avec leur unique bobine… :yes:

    Bon, faut voir. :scratch:

    • Je te répondrai mon Nes, comme le chantait si bien France Gall : Résiste!
      Nan mais sans déc, je te comprends farpait’ment bien. Là, je ne sais trop pourquoi je m’aventure dans l’univers du RDA single coil. Univers qui n’est pas vraiment le mien. N’empêche que ce Blaze Solo RDA ne me déroute pas trop. Il envoie une bonne grosse vape bien aérienne.
      Pour moi, la carrière des single RDA s’est arrêtée à l’époque du Flave RDA. Les RDA single de ces générations m’ont donc laissé une empreinte buccale vachement restrictive. Rappelle toi comme single RDA rimait avec RDL. De plus, il y était quasi impossible de leur fourrer un bon gros coil exotique tournant dans les 0,20 Ohms et encore moins tourné sur un axe de 35. Tu comprendras donc ma bonne surprise face à ce Blaze qui m’envoie une vape comparable à un dual.
      Depuis que je l’ai, il fait partie de ma rotation quotidienne et, j’ti l’jure, quand je vape dessus, je ne ressens pas le besoin, à un moment où un autre, de me ruer sur un de mes gros DL pour satisfaire un état de manque vaporeux. Foi de moi, c’est bien le seul single qui me procure cet effet.
      Enfin, tout ceci pour justifier mon enthousiasme vis à vis de ce Blaze.

      Pour sa forme, comme d’habitude, les coups et les douleurs ça ne se discute pas. Mais très honnêtement, en vrai, en noir matt et monté sur ma box, ses courbes se font plus discrètes qu’exposées en gros plan sur mes clichés.

      Maintenant, prouve que tu existes :bye:

  7. au top ta revue bruce comme toujours j’avoue que j’en suis très satisfait pour l’instant je l’utilise uniquement en bf et les saveurs son au rendez-vous
    concernant les single coil en dl un seul m’avait épater c’était l’aeronaute que je ressort de temps en temps

  8. oui c’est un dl et tu peux le monter en double après tout dépend l’insert que tu mets mais je pense pas que tu va la trouver sauf un fond de stock d’une boutique je crois qu’il y a une revue sur le navire il me semble

    • Sorry, j’avais écrit : « merci à toi Mex » mais cet imbéciles de correcteur artificiel n’en fait qu’à sa tête.
      J’ai vu qu’il était de stock de l’autre côté de la Manche mais je t’avoue que son look est un peu trop old school à mon goût.

    • Ouais dans la vraie vie, le Bruce est avec le Mex’. Mais la nuit, il fantasme sur le Ez’…. :whistle: :wacko:
      Tu parles d’une équipe! :yahoo: :yahoo: :yahoo:

  9. Petit retour vite fait sur ce Blaze RDA !

    Alors là mon Bruce, tu t’es pas foutu de notre gueule ! Ce Blaze RDA a beau être moche à mes yeux (toutefois moins moche en vrai que sur photos, je trouve), je l’adore !! J’ai pu toper la version SS ainsi que le cap en verre pour à peine plus de 30 boules, et je dois dire que je me félicite d’avoir suivi tes conseils ! :rose:

    Quand j’ai vu le machin arriver dans sa boîte noire et or, taguée d’un pompeux « Best RDA Single Coil validated by Fredo’s Corner FB group », j’ai ricané bêtement et presque regretté de l’avoir acheté. Mais à l’usage…. WOW !!! Ce truc déboîte sa mère !! :heart: :yes:

    Je n’ai pas testé les montages classiques que tu indiques dans la revue, mon idée de départ était très claire : le visser sur une box méca série, et rien d’autre. J’ai donc attrapé la bobine de mon câble fétiche (LOL) : du Fused 2*26/36.
    Premier montage, tourné sur axe de 50, réz. finale aux alentours de 0.60 Ohm. Techniquement, ça passe dans le deck, mais niveau rendu, franchement pas terrible. Grosse déception, même ! La bobine se retrouve trop proche des arrivées d’air du bas, le flux est étouffé, la vape beaucoup trop chaude et les saveurs sont ratatinées. Logique.

    Deuxième montage, BINGO !!
    Toujours le même câble, mais cette fois-ci tourné sur axe de 40 : 7 spires et demi, réz. finale à 0.59 Ohm. La largeur du coil est parfaite pour couvrir toutes les arrivées d’air et, cette fois, le Blaze respire beaucoup mieux ! Rien à voir. Diamètre 40, je confirme que c’est exactement ce qu’il faut pour ce Blaze.
    Vissé sur la Sage Mini, c’est une pure tuerie !!!
    Une intensité de saveurs jamais atteinte sur un RDA single.
    Une précision de rendu de ouf.
    Une saturation hors norme des arômes.
    Et évidemment, avec du 8.4V en sortie de chargeur, une patate de dingo !! :yahoo:

    Yes papa !!!
    D’la bombe !
    Exactement ce que j’espérais !!

    Ce Blaze va rester à vie sur ma Saga Mini, c’est tout. Setup de barje, qui procure une vape qui ne ressemble à rien de ce que j’ai déjà. C’est très réactif pour du méca, c’est puissant, c’est ultra goutu. Niveau quantité de vapeur, c’est vraiment impressionnant, et niveau densité, on est clairement en dessous d’un dual coil, mais très clairement aussi au-dessus d’un single coil « classique ». Magnifique, c’est tout.

    Merci mon Bruce, je n’adhère pas forcément à tous tes choix d’atos, mais là, j’avoue que t’as vraiment bien fait de nous présenter cette pépite.
    Seul truc qui me fait ièch : que Mike Vapes soit dans le coup….. :wacko:

  10. En relisant ce Blaze, j’ai vu que le Drex pourrait te convenir Bruce, non? B-)
    https://danyvape.com/snax_item/drex-rda/
    Je te rejoins sur la cloche en verre, c’est joli, mais ça change la vape, normal vu qu’on a une cloche totalement différente :whistle:
    Et en plus une cloche, c’est joli sur des fromages, mais autour d’un coil avec de la vapeur grasse, c’est dégoûtant avec les gouttes qui ruissèlent. :wacko:
    Je ne vape plus en dripper depuis les années 80, mais il a l’air cool pour les amateurs :good:
    Est-ce que tu gardes tout ton matos ou tu en revends une partie?

    • Hmmm merci Cap’s, c’est vrai que ce Drex à l’air sympa.
      Jusqu’à présent, à part 2 à 3 trucs, j’ai gardé tout mon matos. Je compte bien mettre de l’ordre dans mon matos et me débarrasser du superflu. J’en ai tellement trop que mes 3 armoires dédiées sont remplies à la Gaston Lagaffe. Madame m’a bien fait comprendre que si j’envisageais d’investir dans une nouvelle armoire, je devrais m’habituer à dormir auprès de cette dernière parmi les araignées de la cave 🥴

    • La cave, ça va encore, mon Bruce! Elle est sympa ta femme.
      D’ailleurs, tu peux t’estimer heureux que tes 3 armoires n’aient pas été envahies par autre chose que ton matos à vaper : chez moi récemment, un soir en rentrant du boulot, je vois mon stand d’atos posé sur la table du salon, mes cartons de bobines et de coton posés par terre et, à leur place sur l’étagère… la cage du hamster de mon fiston!! :wacko: :wacko: :yes:
      Ouais, Madame avait décrété que c’était le seul endroit possible pour que le chat arrête de sauter sur la cage de la pauvre bête (tu parles, c’est pas ça qui l’a freiné, le miaou… :whistle: ) tout en faisant qu’on puisse le voir (le hamster) faire de la roue comme un damné shooté à la coke…

      J’ai bien essayé de récupérer l’emplacement, mais à 3 contre 1, c’était foutu, j’ai eu aucune chance. Et j’ai donc dû déménager mon matos… dans l’entrée.. :-(

    • T’as raison, j’vais récupérer mon étagère et foutre le hamster au fond du placard, à côté de la cocotte minute! B-) 😂 :yahoo:
      Bah quoi, comme ça le greffier ne pourra plus s’exciter dans le vide. :whistle:
      Pffff, y’a vraiment plus aucun respect pour rien dans c’bas monde, j’te jure.. :scratch:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)