in

Bilan de vape (2018), ou l’effet Johann Sebastian Bach

D’accord, je suis un poil en retard pour ce bilan, mais voilà, on n’a pas que ça à faire et surtout, c’est fin 2018 et  début 2019 qu’il s’est passé quelque chose dans ma vape.

Alors, c’est quoi l’effet Johann Sebastian Bach ?

Avant de répondre, pour mieux mesurer mes propos, mais aussi pour céder à la nouvelle lubie du capitaine, prenez la peine de déclencher la lecture de la vidéo qui suit, pour lire en musique.

J’étais adolescent, j’apprenais la guitare classique, mais je ne portais pas de chemisette BCBG, la mode des ’70 était plutôt à la chemise indienne. Rien que de très banal, c’était chouette et mon professeur me faisait étudier surtout des compositeurs espagnols et italiens, c’était la norme dans le parcours initiatique. Un jour, ayant observé que j’avais une affection plus particulière pour la musique ancienne et que mes capacités commençaient à être au niveau nécessaire, il me donna à apprendre une pièce de Bach.

Techniquement, c’était chaud, j’ai ramé, j’ai râlé, j’ai abandonné, je sentais bien qu’il y avait quelque chose de beau, mais c’était difficile, j’ai repris. Bref, un processus d’apprentissage normal, jusqu’au jour ou le premier mouvement de la pièce est passé.
Et le monde à changé. Enfin… je pense que l’humanité n’a noté aucune évolution particulière, mais pour moi, il y a un avant, et un après. Pendant plus d’un an, je n’ai pas pu jouer autre chose que du Bach. Tout le reste était petit, insipide, sans âme.
J’étais d’une part sidéré par la grâce, l’évidence des notes, et déstabilisé par le fait qu’il ne fallait surtout rien interpréter, juste jouer les notes, le mieux possible, et c’est tout.

Avec Bach, la grâce est dans les notes, les effets de l’interprète ne font que l’affaiblir, la rendre mièvre. C’est une œuvre, elle ne s’adapte pas à toi, elle s’impose. Avec une autorité absolue.
Pour l’apprécier, pour l’accueillir, pour la partager, il faut s’y plier.
J’ai mis longtemps à m’en remettre, à trouver d’autres pièces intéressantes à jouer. Bach avait mis la barre très haut.
Mais c’est quoi le rapport avec la vape ???

Le rapport, c’est lui.
Quand je l’ai reçu, je l’ai trouvé remarquable dans sa restitution des saveurs, mais j’ai aussi chouiné.
Son flux d’air est plus restrictif que ceux des meilleurs atomiseurs que j’utilisais, c’était frustrant, pas adapté à ma vape. J’ai même pensé à élargir un peu les trous à la Dremel ! Gasp !

Mais je sentais bien qu’il était exceptionnel, alors je l’ai utilisé, de temps en temps. En quelques jours, c’est devenu “ma” vape. Enfin… non, justement, pas ma vape, sa vape. Elle s’est imposée, je l’ai comprise, je l’ai acceptée. C’est pas moi qui l’ai conçue cette vape, c’est Léopold.
Alors pour ceux qui n’auraient pas lu la revue, ou qui l’ont oubliée (sacrilège !!!), il s’agit d’un dripper, le Hypersonic, conçu et fabriqué par Vaponaute, par Léopold, donc.

Léopold, c’est un artiste de la vape. Il ne fait pas des produits de vape, il n’a pas conçu un atomiseur qui pourrait s’adapter à différentes manières de vaper. Il a conçu un atomiseur qui vape bien, point.
Il est juste, il ne se règle pas, il ne s’adapte pas. Il vape juste, et c’est tout.
Pendant près de 2 mois, je n’ai pas pu vaper un autre atomiseur. Ensuite, petit à petit, c’est revenu. Mais comme avec Bach, mon exigence s’est affirmée, une bonne moitié de mes atomiseurs ont disparu dans l’affaire.

Alors je vous vois venir : “Atomiseur parfait, non ! C’est parce que c’est ta vape mec, tu es tombé par hasard sur un ato qui te va bien. Il n’est pas parfait pour tout le monde, faut relativiser !”

Oui… et non !
Et que vient faire Hendrix dans cette affaire ???

J’ai bien conscience qu’il n’y a pas, pour tout le monde, un avant et un après JS Bach. Ca peut être un avant et un après Hendrix, ou Brel, ou Sarah Vaughan, ou même Jul, enfin… non… Jul, non,justement.

Le Hypersonic ne fera pas l’effet qu’il m’a fait à tout le monde, on est d’accord. Mais non, faut pas relativiser.
L’Hypersonic, c’était pas ma vape. Sa vape est radicale, sans compromis, elle s’est imposée. Brel, Debussy ou Sarah Vaughan peuvent faire cet effet, Jul non. Non plus que le dernier dripper à la mode qui peut se monter en double ou simple coil, avec un flux d’air par le haut ou par le bas et qui clignote quand on le vape.
Ceux-là peuvent séduire un temps, ils ne peuvent pas conquérir et transformer.

Bref, c’est un éloge de la radicalité que je tente de faire partager, à ne pas confondre, comme les journalistes, champions de la compromission, avec l’extrémisme.
Etre radical, c’est avoir des exigences, faire des choix clairs et les mettre en oeuvre sans compromis.
Etre radical, c’est assumer qu’on n’aura pas le beurre et l’argent du beurre, au nom d’une exigence supérieure.

L’Hypersonic est un atomiseur radical, comme peut l’être un Recoil dans un autre genre, un Xyrus passé inaperçu dans le flot des dripper aériens, un Corona, un FEV ou… un WaspNano. Ce sont des atomiseurs derrière lesquels il y a un auteur, une personnalité qui assume ses choix, et donc une vape franche, sans compromission.
Ce sont des machines qui ne sont pas dans la bonne moyenne, leur attribuer un rapport qualité/prix n’a aucun sens. Est-ce qu’une toile de Picasso, une chanson de Brel, une sculpture de Rodin, un film de Truffeau ont un bon rapport qualité/prix ?
Non, on les rencontre, ou pas, mais si on les rencontre, ils nous changent.

Bref, bannissons les rapports qualité/prix, les compromis, les atomiseurs polyvalents, et donnons-nous la chance de rencontrer des auteurs au travers de leurs créations, comme A. Astier et JS. Bach !

Votez pour cet article

5 points
Référent

Ecrit par jib

Jib : nommé 1er maitre par le Capitaine. |
Vape libre et apaisée pour tous !
| carnetsdevape.wordpress.com

30 Comments

Laisser un commentaire
  1. Yo JIB .!!, intéressante ton analyse que l’on déjà partagée..;). En effet j’ai pratiqué assidûment un autre RDA de Vaponaute, le SUPERSONIC… B-) Avant de le perdre, le seul ATO perdu.. :unsure: A l’époque, certaines de tes connaissances actuelles en parlaient comme ça :
    “..c’est l’onctuosité de ce flux d’air. Pas la moindre turbulence quelle que soit la force d’aspiration ou le réglage, et à ce point-là c’est presque perturbant lors des premières bouffées ! Mais on s’y fait vite, très très vite même, et très très bien…”

    C’est EXACTEMENT ça, alors je V vite re-cloner l’ancien SUPER et le nouveau HYPER car mes souvenirs étaient excellents et surtout INHABITUELS… B-) B-) A Tester les PIRATES.
    VAPE ON MASTER JIB.. :good:

    • Oui, c’est certain, les atomiseurs de Vaponaute sont intéressants, voire renversants si la rencontre a lieu.
      Mais cette contribution n’a pas tellement pour but de le mettre en avant, mais plutôt de valoriser le travail de ceux qui prennent le risque de faire un atomiseur typé, qu’ils soit Parisiens, Chinois, Suisses ou Croates.
      Écartons la polyvalence, qui est, le plus souvent, uniquement une argutie marketing ;-)

  2. Ton texte m’a interpellé quelque part, j’avoue ne pas bien savoir où.
    On est là, on parle de vape, on se connaît sans se connaître. On sait que tu es musicien, sans doute d’assez haut niveau.
    Personnellement, je trouve que c’est bien comme ça. On est là, on parle de vape et puis c’est tout.
    Enfin c’est pas complètement tout puisqu’à la lecture de ta prose, j’ai été voir direct si le Hypersonic se trouvait encore et si oui, à quel prix… Parce que Vaponaute c’est en général pas donné.
    Je l’ai vu à 51,60€ chez Youvape, j’en ai commandé un.

    • Ouai, je voulais prendre les choses par un autre bout, contribuer à une “réflexion” sur le matériel et le rapport qu’on entretien avec. J’y reviendrais probablement, à l’occasion :-)
      Pour une fois, Vaponaute n’avait pas limité la production de l’Hypersonnic à 999 exemplaires, du coup il en reste et il y a des soldes intéressantes en effet !
      Et sinon, non, je ne suis pas un musicien de haut niveau. J’aime la musique, je la connais un peu, je gratouille et je me débrouillerais mieux à la guitare si je la travaillais plus sérieusement. Mais j’aime bien aussi faire des ponts entre différents domaines.
      Un de ces jours, faudrait faire quelque chose sur la vape relativiste ou sur le principe d’incertitude dans les coils :-)

  3. Merci Jib pour ce très bon moment! C’est exactement ça! Pour plagier Otis le scribe, la vape est faite de rencontres. Tu as croisé la route de ce dripper comme j’ai rencontré le Wasp, par hasard, et des passions sont nées…
    Merci pour ton plaidoyer rafraîchissant.

    • Merci de l’avoir apprécié :-)
      C’est une des choses qu’on fait le mieux ici : derrière les articles, il y a de vrais auteurs. On n’approche pas les atomiseurs de la même manière, il y a de la sueur, de l’humain, des regards.
      Tout l’inverse de Vapoteurs.net par exemple, ou tout est normé, standardisé, impersonnel.

  4. Bonjour, juste une petite suggestion. Vous demandez de liker si on a apprécié l’article ok, sauf que pour ce faut remonter en haut de page quand on a fini de lire vu qu’avant de lire on sait pas si on aime pas vrai ! et pour ma part quand j’arrive à la fin j’ai souvent oublié cette histoire de like, alors je parie que si vous mettiez le like à la fin vous en auriez beaucoup plus. Sinon j’aime bien votre style, çà se lit facilement et c’est souvent drôle. Je me tâte depuis longtemps pour choisir un premier reconstructible et vos conseils m’aident beaucoup, comment se repérer dans la pléthore de produits ! Je vais sans doute me décider pour le très économique Wasp Nano, inutile d’investir avant de savoir si on accroche ou pas..

  5. Tien tien… intéressant, il y a peu, j’ai reçu un clone du supersonic et il m’a laissé sur le c… Et pourtant comme toi, un peu trop serré par rapport à mes habitudes, mais depuis 15 jours je ne le lâche pas! Une vape douce, onctueuse goûtue, bref, sans concession. Aucune turbulence de l’air-flow, pas de remontée intempestive de liquide à l’aspiration… L’atomiseur parfait???

  6. Hello,

    Un super article qui change.
    Après le Wasp Nano de Kanti, l’hypersonic de Jib.
    Perso, j’ai investi à l’époque de l’éloge du Zeus mono (d’ailleurs si quelqu’un sait me dire si le nouveau Zeus X vaut le coup…) et je l’aime beaucoup mais je ne dirais pas que j’ai ressenti des émotions à l’image de ce que je lis dans ces différents articles.

    Quand Merlin s’interroge sur le supersonic comme atomiseur parfait, je me dis que, finalement, les atos sont comme des vêtements. Il y a le prêt à porter pas cher qui copie souvent et qui produit à la chaîne, les marques reconnues qui créent des designs originaux qui sont plus chères mais qui ne sont pas toujours gage de qualité ou encore la haute couture qui assure un style affirmé et des matériaux de qualité. Toutefois, dans lesquels va-t-on se sentir le mieux ? Bien malin qui peut le dire. Les goûts et les couleurs.

    En revanche, merci énormément à ceux qui partagent leur passion ainsi car ils m’ouvrent l’univers des possibles et me font essayer à la recherche de mon futur jean dans lequel je serai super bien ; à moins que ce soit in fine un costume sur-mesure qui me siéra le mieux… qui sait.

    K.

    • Oui, le Zeus est un bon exemple : il est bien, mais peu typé. Du coup il s’adapte, mais sera-t-il excellent pour quelqu’un ?
      Le Hypersonic n’est pas meilleur que d’autres atomiseurs dans l’absolu, puisque chacun à des goût différents, mais il peut nous prendre. C’est pareil pour un WaspNano ou un Gear de OFRF, et du coup ce n’est pas qu’une question de prix.
      Ton analogie avec la haute couture me semble juste :-)
      Pour rester dans le domaine musical, le WaspNano ou le Gear, c’est Nirvana : une vague énorme qui surprend et embarque beaucoup de monde.
      Le Hypersonic, ou le Poet de Van & Del Design, c’est Bill Evans. Ca touche moins de monde, mais ceux qui sont touchés le sont fort.

  7. Merci pour vos articles!!!
    Par hasard je suis tombée sur votre site car j’ai envie de laisser tomber la tueuse mais je ne veux pas me tromper, cette fois-ci je veux réussir!!! Et oui, c’est ma deuxième tentative. Deuxième si je ne compte pas celle de mes 22 ans, où après être sortie d’un contrôle médical pour une embauche , j’avais jeté mon paquet de clope à moitié entamé. Je suis restée 10 ans sans fumer et puis se fût la rechute. J’ai donc déjà essayé il y a 3 ans d’arrêter avec la cigarette électronique. Mais je n’ai plus la fougue de ma jeunesse et j’ai beau avoir pris une belle box réglable, flamboyante et avoir eu la motivation…. l’objet que j’avais en main était bien trop éloigné de la cigarette que j’avais l’habitude de tenir en main. J’ai tenu 2 semaines et ce fût la rechute.
    Malheureusement j’ai déjà 46 ans et je connais bien les ravages de la cigarette pour l’avoir vécu de près avec mon beau-père décédé à l’âge de 50 ans emporté en 2 mois 1/2 par un cancer du poumon foudroyant. Hommage à lui d’ailleurs car il y a 20 ans, la cigarette électronique n’existait pas.
    Mais voilà, depuis 6 ans je suis lourdement handicapée car paraplégique à hauteur de la poitrine et il est facile de fumer lorsque l’on s’ennuie. Cependant j’ai 46 ans et je suis une maman avant tout qui a envie de vivre le plus longtemps possible pour ses enfants et pour cela je n’ai pas le choix , je dois arrêter de fumer. En vous lisant, en parcourant avec envie vos différentes rubriques, j’ai pris du plaisir et je me suis initiée . Oh, oui je sais, c’est un bien grand mot , mais j’ai retrouvé ce que je ne sais quoi de mes 22 ans qui m’avait permise à l’époque d’arrêter du jour au lendemain. Alors pour réussir cette fois-ci je n’ai pas voulu reprendre une box….il me fallait une ecig au plus proche de la cigarette. Mon choix s’est porté sur l’infinix pod mod , pas de bouton, pas de réglage, …minimaliste. bref, cela va faire une semaine et ma maison prend des airs de labos de chimie car j’ai voulu créer mes e liquides et j’avoue que j’y prends du plaisir. J’ai fait le choix de partir sur des liquides ” au sel de nicotine ” pour ne pas éprouver de manque, ce qui n’existait pas il y a 3 ans et pour l’instant je dois dire que ça marche. Pour être franche je dois avouer que j’ai gardé mes 2 premières clopes du café le matin, et par la suite, d’ici 1 mois , je les supprimerai. Mais pour une fumeuse de 25 à 30 clopes par jour, je pense être sur la bonne voie et tout ça, sans avoir de frustration . Alors si vous avez des conseils je suis preneuse car je trouve peut être l’infinix un peu juste en batterie … mais toujours sans aucun bouton car pour moi le fait de n’avoir qu’à aspirer reste essentiel, merci et bonne vape à tous.

  8. Bravo, passer de 35 à 2, c’est déjà énorme !
    Les 2 dernières ne vont pas tenir le coup bien longtemps :-)
    Le sel de nicotine, c’est une bonne idée, et adopter une vapoteuse plus sérieuse aussi, pas tellement pour vaper plus fort, mais pour vaper mieux, de manière plus satisfaisante.
    L’infinix est bien, mais effectivement un peu léger en batterie et en vapeur.
    Si tu as toujours ta box réglable, tu peux juste investir dans un clearomiseur, par exemple chez Innokin, le Nautilus 2s, ou le Zenith ou le Zlide. Tous les trois pourront te donner une vape équivalente à ton pod, mais plus savoureuse, et te permettre d’essayer d’autres tirage, plus serrés ou plus ouverts.
    Et donc tu pourrais garder le Infinix pour le sel de nicotine, et prendre de la nicotine base pour le clearomiseur : c’est plus efficace, il y a moins besoin de doser très fort, et c’est moins cher ;-)
    En tout cas, continue à venir ici pour discuter, c’est comme ça qu’on s’en sort !

    • Merci beaucoup pour ton message jib ;-), et oui, je pense que tu as raison, les 2 dernières clopes ne vont pas tarder à valser car je commence à vraiment les trouver bizarre en goût le matin avec mon café, chose qui ne m’était pas arrivée depuis longtemps . Bonne soirée .

  9. Bravo Myriam, je crois que les deux mamelles de l’arrêt de la cigarette sont le désir d’arrêter et le plaisir que l’on prend à vapoter. quand on prend plus de plaisir dans la vape qu’avec le tabac c’est presque gagné :good:
    Comme le dit jib, rien ne t’empêche d’essayer d’autre type d’atomiseur en conservant ton pod, cela te permet d’expérimenter d’autre style de vape et si tu as des amis vapoteurs, ils seront peut être contents de te faire cadeau du matériel qu’ils n’utilisent plus… B-)
    N’hésite évidemment pas à venir parcourir les nombreux articles de ce blog qui regorge d’informations et à poser des questions, tu trouveras certainement quelqu’un pour y répondre.

  10. Merci Myriam pour ton témoignage.
    Comme quoi, les pods peuvent servir à qq chose ;-)
    Mais c’est aussi interessant, car j’ai aussi commencé avec une espèce de pod ; Stardust avec une eGo, CF mon 1er post sur ce blog.
    https://danyvape.com/je-lance-dans-la-e-clope-jour-j/
    Ca ressemblait plus à un stylo qu’à une clope, mais bien loin des énormes boxs que j’ai maintenant…
    J’aurais jamais commencé avec ces parpaings :whistle:
    Une clope ça pese 2g..
    Bon courage et bienvenue sur le Navire, tu as pas mal de lecture en vue :bye:

    • Merci beaucoup Monsieur Le Capitaine , et heureuse de faire partie de votre communauté , C’est un plaisir de découvrir à quel point le monde de la vape est vaste et qu’il offre autant de possibilités . Merci Capitaine ;-)

  11. Perso j’ai débuté la vape avec du matos donné, une Ego et des immondes clearos plastoc qui fuyaient un max et puaient le plastique après quelques tafs. Mais il y avait aussi pas mal d’eliquides fruités et j’ai aimé le goût, à ma grande surprise car j’étais très méfiante de ces substances artificielles, oui je suis du genre écolo et décroissance. Face aux problèmes techniques j’ai recherché sur le web et la planète vape m’est apparue dans son insoupçonnée vastitude et technicité… J’avais chopé le virus ! J’étais assez grosse fumeuse depuis près de 40 ans, le plaisir je l’ai retrouvé avec la vape, car le tabac ne m’en procurait quasi plus à part la 1ère du matin que j’ai conservée quelques temps et quelques autres dans la journée, je me prenais pas le chou à me culpabiliser, je fumais si j’en avais envie et le dernier paquet de tabac fini je n’en ai pas racheté malgré la peur d’en manquer, depuis maintenant 2 ans, sans aucune frustration. J’ai dépensé dans les 40€/mois soit environ autant qu’avec le tabac, mais la différence c’est que je ne ressens AUCUN effet secondaire. Fini les poumons encombrés, le souffle court, la bouche pâteuse et puante, la langue qui pique et la trachée irritée, fini aussi les vêtements et draps (eh oui !) brûlés, et ma voiture est propre et non plus jonchée de cendres et débris de tabac, tout comme mon chez moi libéré de ces pestilences et résidus. Je fumais pour apaiser le manque, mais je n’aimais plus fumer. La vape me prend du temps et de l’argent mais c’est comme un loisir, j’y prend beaucoup de plaisir et les aspects techniques m’amusent et m’intéressent. Je suis d’ailleurs étonnée qu’après tant d’années d’existence la vape soit encore aussi peu “au point”, mais je suis peut-être particulièrement difficile.
    Voilà, c’était mon bilan vape à moi !

    • Joli parcours, étrangère (ardèchoise ?).
      C’est un des trucs, je trouve : quand on prend plaisir à s’occuper du matos… c’est que ça va. De ce point de vue, la vape s’apparente plus à la pipe qu’à la clope.
      Moi je trouve que la vape est de plus en plus “au point”. Il y a une difficulté irréductible dans la vape : faire de croiser de l’air et du liquide au même endroit sans générer de fuite, c’est pas gagné ! Les fabicants y arrivent de mieux en mieux.
      Pour moi, à titre personnel, le problème principal, ce sont les liquides : comme il est difficile d’en trouver à son goût !
      Au fait, tu vapes sur quel matériel maintenant ? Reconstructible ou clearo ?

      • Ardèchoise oui, d’adoption mais fervente. Je suis d’accord il y a du matériel au point surtout les boxes, mais pour les clearos j’en ai rencontré des vraiment mal fichus, j’ai mis plus d’un an à trouver une vape à la fois dense et goûtue. J’en suis au SKRR sur Aegis, NRG SE sur Pico et Revvo sur Skystar. Reste les petites fuites par les airflows dues à la condensation et aussi au remplissage à chaud, c’est agaçant. Pour les liquides j’en suis au DIY, j’avais adoré un fruits exotiques d’Extradiy, j’en ai repris 2 et surprise, il n’a pas du tout le même goût et est bien moins concentré, j’ai du doubler la dose. Je mélange presque toujours plusieurs arômes maturés séparément pour parvenir à satisfaction. Les prêts-à-vaper gros volumes de Jin and Juice me tentent, mais je me questionne encore sur la qualité et l’origine des ingrédients pour arriver à un prix aussi bas, ceci dit je trouve que les prix courants en tout prêt sont exorbitants, presque 1€/ml c’est abuser ! Je suis preneuse de conseils et adresses pour les arômes, j’en ai à peu près 5 que je trouve extras mais cherche encore un bon chocolat au lait et de bons fruits à coques par exemple. Français et MPGV de préférence !

  12. Bonjour à toutes et à tous !
    Je me suis absenté du navire pendant un court moment et je trouve là, dans ce post et tous ses commentaires, des paroles magnifiques !
    Ce serait long de pouvoir répondre à jib et à tous personnellement… mais le cœur y est !
    Sur un article comme ça, je suis content de constater une fois de plus que Danyvape est un des plus beaux blogs !!
    Continuons ! Ça vaut tellement le coup d’échanger avec cette qualité et, surtout cette liberté !
    Vive vous, nouvelles et anciennes plumes !
    Si la vape est un sujet « de niche », ça n’empêche pas d’étendre avec de la musique, de la réflexion, des extrapolations, des témoignages !
    BRAVO !

  13. Mon Hypersonic tourne au quotidien depuis presque deux semaines maintenant, j’ai relu ton article et je trouve qu’il sonne parfaitement juste.
    Les atomiseurs signés, tel cet Hypersonic ou le Richelieu de Volute Modz, sont rares, chers quand ils sont pas soldés et pas forcément au goût de chacun mais lorsque on en rencontre un, c’est une expérience de vape hors du commun.
    Je pense toujours en écrivant ce genre de trucs à ces gars qui achètent du câble plaqué or pour leurs enceintes hifi, sûrs que le son sera bien meilleur qu’avec du simple cuivre. Ils me font beaucoup moins ricaner maintenant que j’ai l’impression de faire comme eux avec le matos qui vape.
    Alors tant pis… Ce qui compte, c’est le fun et le Hypersonic en est blindé de partout.

  14. Bon… ça fait plusieurs fois que je relis ce bilan jib… il me déconcerte toujours un peu plus à chaque fois.
    Pour avoir eu cette période Bach au piano, et parce que j’y reviens toujours par cycles, je crois pouvoir me faire une idée de l’approche de cet Hypersonic…
    D’abord ta revue m’a scotché. J’ai eu l’envie irrépressible de m’en procurer un. Et puis je me suis dit que ça passerait, que je n’ai pas besoin de cet engin trop cher, trop élitiste, trop contraignant…
    Avec ce bilan tu en remets une couche, et malgré mes efforts je reviens la lire régulièrement, comme pour trouver le détail qui me fera dire “non décidément, il n’est pas fait pour moi!”.
    Des atos qui apportent une grande satisfaction de vape, j’en ai déjà quelques uns… et pourtant celui-ci me hante. Note que ce n’est qu’au travers de ton expérience que j’ai le sentiment de le connaitre sans y avoir gouté, et de ne plus pouvoir m’en passer.
    Peut-être faut-il que j’aille le tester lors d’un vapéro pour me dire “ah… mouais, pas mal, mais ce n’est que ça” et l’oublier. Ou pour confirmer que c’est ce qui me manquait.
    Bref tes écrits produisent une forte résonance chez moi manifestement… mais je ne peux pas me lancer dans un tel achat. Un clone pourrait être une solution, mais j’aurais l’impression de passer à côté de quelque chose. Reste à voir si je peux en trouve un intéressant d’occaz ou en promo…

    • Pour avoir déjà traversé ce genre de phase compulsive ciblée sur un matériel à vaper, je pense voir un peu de quoi tu parles…
      Tout d’abord et malgré cet article de Jib particulièrement bien ficelé, faut quand même se dire qu’il ne s’agit que d’une machine à vaper bien trop chère et que dans une semaine, un mois ou un an, une autre petite merveille viendra tenter d’essorer nos porte-feuilles, poussant définitivement nos envies du jour vaincues ou satisfaites tout au fond du tiroir à matos.
      Ceci étant, le texte de Jib peut produire un effet étrange sur qui s’y montre réceptif. Personnellement, je n’apprécie guère Vaponaute pour diverses raisons pas forcément justifiées, peut-être liées à leur revendication de “Place Vendôme de la Vape” d’y a quelque temps, bien prétentieuse pour justifier de tarifs abusivement gonflés sur leur matos et leurs liquides. J’ai quand même été voir à combien se négociait un Hypersonic avant même d’avoir fini la lecture de l’article et quand je l’ai vu à 51,60€ sur Youvape, ma CB est sortie toute seule de ma poche pour conclure la transaction.
      Malheureusement, le temps a passé et je crains que toutes les bonnes affaires ne soient faites. Si tu es patient, tu peux cependant explorer notre ami le moteur de recherche jusque dans ses dernières pages de résultats, des fois qu’un shop de second plan souhaiterait liquider son stock. Sinon, tu peux attendre que les boutiques proposant encore le Hypersonic à 130 boules reviennent à la raison et se décident à le solder…

      • Merci pour ce partage de ton expérience Nes. En te lisant je me rends compte que je n’en suis pas à mon 1er coup d’essai, mais j’oublie les dilemmes passés visiblement (les autres étant moins onéreux cependant). Au final ça m’aide, je me rends compte que l’objet de ma fixette ne vaut pas l’énergie que j’y consacre, ni la mise à mort pure et simple de Porky. Fallait bien que je tombe sur une sirène au chant trop envoutant pour moi, et heureusement qu’il y a des matelos dans le coin pour m’aider à ne pas perdre la raison ;-)

Laisser un commentaire

Wotofo Profile Unity, après la fuite… La bonne vape !

Box Nowos Eleaf USB C!!