Le bilan de vape 2017

2 Jan 2018/
-- Reflexions

Un rappel des différents matériels à vaper rencontrés au cours de l’année 2017 par votre serviteur, montrant un début d’évolution vers des choix plus ciblés qu’auparavant !

Ah oui je sais, je ne me suis pas trop foulé pour dégotter une image de une à ce bilan de vape 2017, c’est en gros la même que l’an dernier. Est-ce donc à dire que l’année qui s’achève a été marquée de fortes similitudes avec la précédente ? Ben justement non et c’est bien pour cela que j’aurais peut-être du choisir une autre illustration… Hum…

Bon alors du coup, en quoi cette année 2017 a-t-elle tant différé de l’année 2016 ? En fait, c’est au niveau des achats de matériel que s’est opéré un tassement sensible puisqu’en 2016, une bonne cinquantaine de nouveautés sont venues gonfler le tiroir à matos au fil des mois tandis que 2017 n’en aura vu entrer qu’une petite trentaine. D’un certain côté, ce phénomène est assez normal car on ne peut pas passer son temps à découvrir des trucs. La dimension de l’inconnu se réduit par définition à chaque nouvelle expérience et forcément, au bout d’un moment, ben… Y’a plus grand-chose à se mettre sous la dent !

S’ajoute à cela le fait de “trouver sa vape”, comme on dit dans notre microcosme… A taper tous azimuts, un type de matériel finit en général par se dégager pour devenir le setup de prédilection et du coup, on est moins attiré par les autres trucs. On les regarde d’un air morne en se disant “tiens, voilà une nouvelle resucée de tel atomiseur ou de telle box” et on s’en tape comme de l’an quarante. Fort heureusement, le monde merveilleux de la vape a plus d’un tour dans son sac et sait tout de même suffisamment rebondir pour éviter de devoir supporter un Porky (le cochon-tirelire) adipeux, bedonnant, arrogant et suffisant, comme nous l’allons voir maintenant.

Le bilan électronique

Le côté pratique des boxes électroniques restant indéniable même pour un vieux fan de vape mécanique de mon espèce, quatre p’tites nouvelles sont venues grossir un stock déjà conséquent de machines à chipset. La première, cadeau du Cap’tain n’étant autre que la Minikin 200w de Asmodus où d’un autre fabricant d’ailleurs car une embrouille subsiste au niveau de son origine réelle.

Cette box a tout de suite trouvé le sommet grâce à un côté péchu fort agréable pour vaper du Clapton ou tout autre montage à fort effet diesel. Elle envoie plaisamment du steak grâce à un chipset performant exploitant au mieux la réserve de volts détenue par ses deux accus 18650 montés en série. La box électronique suivant la Minikin au palmarès 2017 m’a tapé dans l’œil par le design réussi de sa taille réduite et les 80 watts promis par son pack LiPo intégré 2100 mAh durant.

Malgré une autonomie s’avérant un peu justos à l’usage, cette box a bien bossé cette année, motorisant avec bonheur des mini-setups fort élégants à base de petit atomiseurs à réservoir tels que le Pico ou le Split Atty voire de drippers. Pour l’anecdote, elle s’est brutalement arrêtée de fonctionner sans raison particulière pendant plusieurs mois pour repartir un beau jour contre toute attente et à ma grande surprise, alors que je m’apprêtais à la confier à un container de recyclage spécialisé, une candidate à sa succession ayant débarqué à la maison.

Malheureusement, la RX-mini “resin edition” de Wismec s’est révélée plus jolie sur les photos commerciales des marchands qu’en vrai. Son chipset très complet et plutôt performant n’aura pas suffi à contrebalancer une esthétique décevante et il faut bien avouer que la resurrection de la MegaVolt, concurrente directe sur le créneau “mini box” l’a renvoyée assez rapidement au fond du tiroir à matos attendre des jours meilleurs. La dernière box électronique millésimée 2017 me concernant est (encore) un cadeau du Cap’tain et a su s’imposer très vite comme la bonne surprise de l’année, ceci dit sans misérable tentative de fayotage bas de gamme.

Cette VT-inbox est en effet propulsée par un chipset DNA 75 et cela fait toute la différence. Ne connaissant jusqu’ici les onéreux circuits Evolv que de nom et de réputation, j’ai été très agréablement surpris par la vape douce et lisse produite sous leur contrôle et pense maintenant assez sérieusement investir un jour dans une électronique plus haute en gamme et plus puissante genre DNA 166 ou 200 afin de répandre leurs bienfaits au-delà des drippers “bottom feeded” supportés par la VT-inbox.

Le bilan mécanique

Malgré les différents matériels testés dont le DNA 75 cité ci-dessus, la vape mécanique reste au top de mes préférences dès que j’ai le temps de me poser pour vaper sérieusement sans craindre les longues opérations d’entretien et de maintenance des matériels demeurant tout de même fragiles. C’est sûrement mû par cet engouement de longue date que je me suis lancé dans l’invraisemblable achat d’une mini box mécanique double 18350 aux Etats-Unis, via Shipito et tout le tintouin.

Cette mini box en bois a fini par débarquer après plusieurs semaines de transit et d’attente et je n’ai pas été déçu. Bien sûr, son autonomie n’est pas foudroyante mais elle est très chouette et fait parfaitement le taf sous un NarDA ou un Tobh Atty, bien mieux que ne le ferait la meilleure des mini boxes électroniques ! Ceci étant dit sans aucun parti-pris, bien sûr… C’est également en parfaite objectivité que j’ai trouvé une conductivité hors-norme au client suivant, un mod tout de cuivre usiné ressemblant presque à s’y méprendre au célèbre et très onéreux Akuma des philippins de GP Customs.

Le problème avec le cuivre, en tous cas celui de mon exemplaire de Akuma-styled, c’est la rapidité déconcertante de son oxydation de surface. Le Mirror c’est sympa mais au quotidien, ça peut lasser d’où une utilisation de ce mod réservée aux grandes occasions comme par exemple la dégustation des dernières gouttes de Grumpy’s Hooch dans un bon vieux dripper à l’ancienne, en cuivre évidemment. Toujours bien calé dans le plan des métaux non-ferreux, je me suis ensuite offert un mod Scribe en laiton de chez Sébastien Lavergne.

La gravure dite “florale” aura eu ma préférence parmi plusieurs autres, toutes assez réussies. Ce mod est une belle pièce massive et lourde dont le diamètre de 24 mm accepte avec flushitude de bons gros drippers montés bien bas. Un régal pour qui apprécie la vape qui pète, celle qui allie les nuages stratosphériques aux concentrés de saveurs ébouriffants. Je me pensais alors correctement équipé en tubes mécaniques quand le moddeur VapourArt a décidé de proposer plusieurs articles de sa gamme dont le superbe Paps v4 à prix littéralement torpillé.

Loin de la brutalité du Scribe, ce mod s’inscrit dans la pure finesse tant au niveau des matériaux utilisés que de la qualité des usinages. Les fans du genre parleront sans doute d’œuvre d’art, je ne suis pour ma part pas loin de le penser étant assez sensible à la précision d’un switch de course ultra-courte tel que celui proposé ici. Je me pensais cette fois définitivement équipé en tubes mécaniques quand le pirate TheFlow bien connu chez Dany m’a envoyé jeter un œil sur le travail des moddeurs de Celtic Mods…

Et là, bim ! Leur mod Slo-Jo m’a gravement tapé dans l’œil au point de céder une nouvelle fois au charme d’une réplique venue du lointain Orient, l’original étant à peu près introuvable et de toutes façons absolument hors de prix. La photo ci-dessus montre le tube surmonté d’un dripper Darang dont les anneaux décoratifs répondent fort plaisamment au laiton poli couleur jaune d’or constituant le mod, nous aurons sûrement l’occasion de reparler de cette belle pièce à vaper lors d’un prochain article. L’épopée du mécanique estampillé 2017 aurait pu se terminer ici mais non… J’ai en effet reçu dans les tous derniers jours de l’année la box Joker de chez Moyuan…

Cette box n’est pas une pure mécanique puisqu’elle embarque un chipset dit PWM assurant une régulation sommaire du courant produit par un potentiomètre et quelques contrôles basiques de sécurité. La box Noisy Cricket v2, régnant de manière quasi-exclusive au quotidien depuis de nombreux mois m’a donné le goût de ce type d’alimentation électrique et je gardais un œil attentif sur le marché pour dégotter quelque chose du même genre mais en plus robuste et mieux fini. J’étais prêt à mettre le paquet quitte à torcher définitivement le Porky mais les Surric, Hexohm et autres Vikings Vape étaient décidément trop hautes, trop lourdes et trop moches à mon goût. C’est alors que je suis tombé sur cette Joker dont je reviendrai certainement vous parler plus en détails, le temps d’en faire un peu mieux connaissance.

Le bilan des drippers

2016 s’est achevée en fanfare par un “Vapour Day” chez VapourArt, le GP Dripper Pro acquis à l’occasion m’est parvenu dans les premiers jours de 2017.

Ce bel objet à vaper a amplement tenu ses promesses, alliant facilité de mise en œuvre et qualité de vape exceptionnelle. Je n’ai d’ailleurs pas hésité bien longtemps à en commander un second exemplaire à l’occasion des importantes soldes consenties par le moddeur en fin d’année 2017. La pièce suivante de cette rétrospective est un drôle de dripper bien original, le Dragon Ball reçu du Cap’tain pour revue.

Le Dragon Ball présente une structure typique de dripper fortement inspirée de celle d’un Magma Reborn et s’avère efficace à l’usage mais je dois avouer ne pas adhérer à son gros réservoir sphérique malgré l’avantageuse réserve de liquide proposée en remplacement du traditionnel comptage des gouttes au-dessus du drip-tip. C’est donc sans trop d’états d’âme que je suis rapidement revenu à des systèmes moins innovants mais tout aussi intéressants tels le Tobh Atty.

Le Tobh Atty fait partie de ces atomiseurs dont j’entendais chanter les louanges à une époque où je ne savais qu’à peine ce qu’est un dripper… J’ai été tenté d’y revenir quelques années d’expérience plus tard, bien aidé par les soldes, braderies et autres liquidations frappant aujourd’hui ces stars déchues pour découvrir un matériel à l’obsolescence purement commerciale, capable de produire une vape de qualité bien supérieure à celle de pas mal de pseudo-nouveautés vantées à grand coup de buzz. Fort de ce constat je me suis ensuite tourné vers une autre célébrité d’antan, le Stillare v3.

Ce dripper est une véritable gâterie pour les adeptes des prises de tête avec son plateau tri-coils mais sait largement récompenser les vapotos patients grâce à un rendu des saveurs assez exceptionnel. Soucieux d’éviter la chute définitive dans le “c’était mieux avant”, je me suis ensuite tourné vers le Goon, un dripper bien actuel et largement vanté par la critique.

Tout d’abord déçu par la chauffe excessive provoquée par l’utilisation des gros fils résistifs “fused” présentés sur le Goon par quasiment toutes les promotions mercantiles, je lui ai appliqué les méthodes apprises des anciens en revenant à des montages plus raisonnables d’acier 316 et de Kanthal d’épaisseur moyenne. Les excellents résultats obtenus m’ont conforté dans l’idée qu’en matière de vape, les innovations tonitruantes masquent souvent un recyclage plus ou moins bien maquillé. Heureusement, certaines pièces savent faire mentir ce constat pessimiste comme par exemple l’excellent dripper KLS !

Le KLS masque sa chambre de vaporisation en ULTEM par un cache d’acier inoxydable qui ne fera sans doute pas date dans l’histoire du design contemporain mais ce dripper mono-coil facile à vivre vape parfaitement en ignorant superbement tout problème de fuite. C’est au détour d’une promenade innocente en ligne que je suis tombé ensuite sur une nouvelle version du dripper Stillare, totalement remis au goût du jour par ses concepteurs.

Finis les plateaux tri-coils et autres bizarreries, Cartel Mods nous propose ici un mix très actuel de plateau “velocity” et de doubles prises d’air redoutablement efficaces mais malheureusement déjà lourdement exploité par la moitié des drippers du marché. Cette perte d’originalité expliquera sans doute le relatif échec commercial de ce Stillare v4 malgré un prix largement tiré vers le bas par rapport aux versions précédentes. Les cloneurs chinois s’en sont d’ailleurs émus, proposant un modèle plus luxueux et mieux fini que l’original pour le cinquième de son prix. La découverte des légendes du temps jadis s’est poursuivie par le test du Plume Veil, excellent dripper également écarté du devant de la scène depuis quelques temps mais j’éviterai la répétition des commentaires apportés au Tobh Atty et aux Stillare pour passer sans plus tarder au Saturn, le gros dripper de Sébastien Lavergne.

Associé au mod Scribe déjà cité, ce dripper vape largement aussi bien qu’il est beau… Son plateau rendu confortable par un diamètre de 24 mm accepte réellement de gros fils résistifs, suffisamment ventilés par un système d’air-flow simple mais efficace pour ne pas transformer le “setup” en chaufferette portative. On ne tarde guère à comprendre avec le Saturn que l’on peut vraiment vaper à 0,1 ohm, exhaler des nuages de vapeur absolument déments sans pour autant se carboniser la truffe au bout de trois ou quatre taffes. La vape ultra-péchue du Saturn a cependant fait naître une envie contraire comme il arrive souvent et c’est avec le doux et raffiné dripper NarCA que j’ai choisi de clore l’année 2017.

Ils ne se sont pas cassé la nénette chez NarMods pour baptiser le successeur du NarDA mais ils ont tout de même réussi l’exploit d’améliorer encore un dripper déjà exceptionnel pour proposer cette nouvelle version dont je vous parlerai plus en détails un de ces jours !

Le bilan des atomiseurs à réservoir

On peut apprécier la vape mécanique et utiliser des boxes électroniques comme on peut préférer dripper et partir bosser avec un atomiseur à réservoir dans le sac à dos, pour les mêmes raisons de praticité. Au tour donc des RTA millésimés 2017 de passer en revue ! Enfin quand je dis “millésimés 2017”, il s’agit de l’année de leur découverte par votre serviteur car le premier de la série était déjà un vieux bidule quand je l’ai acheté lourdement soldé début 2017…

Le Monster v3 s’adresse aux anciens amateurs de Kayfun ou de Russian dont la vape a depuis évolué vers plus d’air, plus de vapeur, plus de pêche. M’inscrivant précisément dans ce cadre et motivé par une importante baisse de prix, j’ai sauté sur cet atomiseur pour un agréable retour vers le futur. Je me suis même laissé tenté par un kit “mini” vite abandonné à cause de dry-hits à répétition pour revenir à la bonne vape bien typée du modèle original. Mon attention s’est ensuite trouvée attirée par la version 2 du célèbre Hurricane.

La carrière de ce bel objet a été relativement courte sans que je n’aie grand-chose de précis à lui reprocher. Peut-être est-ce la perfection qui crée l’ennui ou peut-être que ce Hurricane v2 n’a pas eu sa chance, éclipsé par l’arrivée de la future star maison des atomiseurs à réservoir…

L’affaire a en effet été vite emballée avec le Tilemahos Armed. J’ai été immédiatement conquis, dès le premier montage, dès la première bouffée inhalée. L’achat d’une version originale de l’atomiseur a suivi très rapidement la découverte du clone, il n’a guère quitté mes boxes depuis le mois de mars 2017. Un record de longévité absolu ! J’imagine que les raisons de cet engouement restent personnelles et difficilement transmissibles. Il doit d’agir d’une rencontre entre un matériel et différents critères sélectifs bâtis au fil des expériences. Le Tilemahos Armed équilibre à mon sens parfaitement la praticité d’usage et la qualité de vape produite, ce qui le place au sommet sans forcément être le meilleur en chaque domaine. Quelques autres atomiseurs on cependant traversé le paysage malgré le règne sans partage du roi Tilemahos.

Le Phenomenon a pointé ses exceptionnelles saveurs quelques instants avant de retourner vers l’oubli, son tirage ultra-serré le rendant irrémédiablement inapte à me convenir. J’ai ensuite cédé mollement au buzz développé autour du Taifun BT, attiré par l’innovation technique majeure annoncée.

Alimentation par câbles mais surtout, remplacement de la sacro-sainte bobine résistive par une bandelette de mesh… Oui, OK… Et tout ça pour quoi ? Pour obtenir une vape certes intéressante, goûteuse et péchue mais beaucoup plus facilement obtenue avec par exemple un gros RDTA de chez iJoy. Le Skyline a su de son côté rester plus longtemps d’actualité mais juste parce que je me suis obstiné à le faire fonctionner sans dry-hits, lui consacrant énormément de temps en tests et montages variés.

Comme souvent, je l’ai laissé de côté une fois un résultat potable obtenu. Trop de temps passé, trop de déceptions ternissent l’image du matériel et quand c’est trop, c’est dead. Exit le Skyline ! Le Tilemahos Armed aurait donc pu continuer à occuper les avant-postes alors que je commençais sérieusement à me dire avoir trouvé ma vape quand est arrivé… Le Tilemahos Armed Eagle !

25 mm de diamètre, un plateau amélioré, quelques retouches esthétiques et fonctionnelles ont réussi à pousser le précédent Tilemahos vers le stock mais ne nous y trompons pas, ces deux atomiseurs issus de l’imagination du moddeur grec Imeo Thanasis sont de lignée semblables, d’esprit identique et présentent bien les même atouts. J’ai donc réellement trouvé ma vape, celle du Tilemahos Armed ! Ce constat plaisant n’a cependant pas fermé toute écoute puisque je me suis tout de même offert une expérience très agréable avec un matériel bien au goût du jour présenté avec talent par Jib dans les colonnes du Navire.

Le Kylin m’a bien plu, malgré le squat de mon temps libre par le Tilemahos Armed Eagle. Cette génération d’atomiseurs se montre capable d’allier une grosse densité de vapeur à un excellent rendu grâce à des flux d’air particulièrement travaillés, nul doute que j’y reviendrais quand l’omniprésent Golden Greek aura quelque peu desserré l’emprise posée sur ma vape à réservoir.

Le bilan du bilan

Et bien nous voilà au bout de cette longue tartine que j’espère à peu près digeste. Moins de matériel, moins de découverte en 2017 qu’en 2016 mais des choix plus ciblés… A défaut d’avoir clairement trouvé le graal en 2017, il semblerait tout de même que le périmètre de recherche se restreigne assez nettement, laissant présager d’une année 2018 fort pointue… Une box PWM fiable, compacte et esthétique, pourquoi pas la Joker déjà en test, peut-être une box électronique dotée d’un gros DNA, un ou deux drippers en 22 et 24 mm, le successeur éventuel du Tilemahos Armed Eagle… What else ?

Bonne et heureuse année 2018, bonne vape à toutes et à tous ! :bye:

Remerciez l'auteur en lui donnant votre vote ;-) ------>
29 0
Si vous avez en tête un produit qui pourrait intéresser l'équipage, mettez le sur -->cette page
Publié par : Nesquick

Fonction sur le navire : Gabier promu Lieutenant de vaisseau - Nesquick, dans la vape depuis 2013, intéressé par la découverte de ce nouveau monde de saveurs et de techniques... Bonne vape à tous !

Comments

Cet article a 22 commentaires.

Les rangs correspondent au nombre de commentaires :Nouveau contributeur/Bronze clair-foncé/Argent clair-foncé/Or clair-foncé/Saphir/Rubis/Emeraude/Diamant.
  • Le Capitaine - Rang : Diamant 2 janvier 2018 21 h 32 min Répondre

    Incroyable bilan qui comprend plus de materiel acheté que j’en ai reçu pour revue!!
    C’est là, la vraie passion, Nes est accro…
    Car il faut bien vous faire comprendre que ce Pirate ne gagne pas un sou pour pondre ses articles, n’a pas de commission ni d’avantage quelconque dans quelque shop que ce soit, il fait ça car il aime ça!
    Alors qu’il est fan de moto, il n’en fait pas de revue, il travaille juste bénévolement pour le navire sans rien demander en échange que des visites et des retours sur ses prestations. :good:
    Chapeau bas mon fidèle lieutenant et tiens bon la barre B-)

    • Nesquick - Rang : Diamant 3 janvier 2018 11 h 36 min Répondre

      Même s’il est vrai que ma CB a encore chauffé pas mal l’an passé, 2017 a été relativement calme par rapport à 2016 où j’ai engrangé presque deux fois plus de matos ! Pas mal de vapotos traversent une entrée en matière timide, une explosion d’achats compulsifs puis un amarrage quasi-exclusif sur un setup qui leur convient. Je suis resté deux ans et demi sur trois atos et deux mods avant de passer en phase de tests tous azimuts fin 2015, j’imagine que 2018 verra une confirmation du tassement observé en 2017 et qu’un jour plus ou moins lointain, je serai moi aussi scotché à “the setup”, celui qui fixe les idées.
      C’est vrai que je n’ai pas d’affiliation particulière à des shops même si j’ai quand même pas mal bossé pour Vap’Phone et Smooke France contre réception de produits gratos. C’est cool de le faire de temps en temps, surtout quand les interlocutrices sont sympa comme c’est le cas pour les deux boutiques citées mais faut aussi savoir espacer les prestations !
      Quant à la moto… On en parlera dès que DanyMeule sera sorti des limbes, ce qui nous donne bien le temps de voir venir ! 😉

    • zaka - Rang : Or foncé 3 janvier 2018 12 h 46 min Répondre

      Merci de préciser cela capitaine. C’est tout à l’honneur de Nes et de tous les contributeurs du navire.
      Bonne année les matelots.

  • Zaza - Rang : Emeraude 2 janvier 2018 21 h 51 min Répondre

    Ah ben si, l’image parle ; ne serait-ce pas la photo de tes 2 passions ? :heart:

    Belle rétrospective – j’ai un peu la sensation d’un musée de la vape, c’est chouette ! – de matos orienté principalement dripper et mod méca, mais tu en es venu aux tanks avec une claire prédilection pour le Tilemahos !

    Bonne année et bonne vape 2018, Nesquick, Cap’tain et les pirates ! :yahoo:

    • Nesquick - Rang : Diamant 3 janvier 2018 11 h 55 min Répondre

      Yo, la photo n’est pas excellente mais c’est bien ça… On y voit (devine ?) le Tilemahos Armed Eagle sur la box Joker Moyuan posés sur le carter de ma mobylette ! :yes:
      J’imagine que l’aspect musée vient justement de pratiquer les drippers sur mods méca tout en utilisant très régulièrement des ato-tanks sur box électro. Avec quatre pôles d’intérêt vapistiques, on se perd rapidement, on multiplie les achats et “trouver sa vape” devient difficile surtout quand un petit côté collectionneur se greffe à l’affaire, notamment pour les mods méca.
      D’un autre côté, il va aussi falloir continuer à alimenter d’articles et de commentaires le beau navire tout neuf concocté par le Cap’tain pour 2018 alors tant qu’on peut, on y va !

  • TheFlow - Rang : Rubis 2 janvier 2018 23 h 44 min Répondre

    Je Te rejoins Capt’ain, Nes est accro, passioné et passionnant..
    Sa maladie est jubilatoirement contagieuse, et dire qu’on le croyait perdu pour le navire, il a dû y penser le Bougre, mais la révèle talentueuse du Pirate Jib l’a finalement ramené sur le Pont et c’est tant mieux !! :yahoo:
    Vsibilement tu es VIP chez 3f avec tes dernières acquisitions, ce sera cette semaine pour moi.
    Oui plus ciblée cette année 2017,mais qualitative, On ne peut suivre Tous les Batchs et le jeu par nos recherches personnelles, c’est d’en sortir la quintessence… :yes:
    Le Tilemahos Armed, tout comme toi, et non par copinage, est 1 révélation, j’attends l’Eagle avec Impatience.
    Je suis surpris par les retours incessants vers cet ato, passant de « l’enfer » des Manta, Ammit et autres Reload avec une déconcertante facilité, et un plaisir intacte ( Un Drip Tip pourtant plus étroit, un airflow plus serré mais raisonnablement..)

    Car pour moi La GROSSE nouveauté de cette Fin d’année, c’est le passage à la VAPE directe, avec du coup’une attention désormais toute particulière de l’airflow, l’Armed possède beaucoup d’Atouts dans ce sens mais pas que.. 😉

    MERCI pour ta passion communicative, j’essaye de l’entretenir aussi à ma manière par mes commentaires…. B-) Et peut-être plus qui sait, je l’espère, avec le nouveau TETRIS du Cap, car je vous vois venir tous les 2 et c’est bien légitime….. :whistle: LE TEMPS , LE TEMPS,….:unsure:

    BONNE ANNÉE NES , Full MECA dans peu de temps … 🙂 Retour au Source de la VAPE..

    • Nesquick - Rang : Diamant 3 janvier 2018 12 h 26 min Répondre

      Perdu pour le Navire ? Naaaan !
      Je crois que beaucoup de vapotos avancent en cycles, d’abord initiation puis compulsion et enfin assagissement. J’ai eu une phase d’initiation très longue, la période de compulsion peine à se tasser pour laisser place à l’assagissement mais cela viendra un jour, comme c’est arrivé à bon nombre de pirates passés sur le navire ces dernières années. Le Cap’tain lui-même est calé sur sa vape et tourne depuis bien longtemps sur un ou deux setups qui lui conviennent sans plus trop passer son temps à fouiner partout à la recherche de nouveautés sensationnelles. Sauf que lui, son kif c’est de faire des sites et qu’un endroit comme DanyVape parti de rien pour arriver là où il est aujourd’hui mérite d’être maintenu à flots.
      Chez 3F comme ailleurs, je choisis désormais de lâcher quelques euros de plus pour les options genre “small packet to France” quand c’est possible. Du coup les temps de transit sont très nettement réduits, on peut espérer recevoir un paquet chinois en une dizaine de jours. C’est pas vraiment du VIP ! B-)
      Merci en tous cas pour le plan Slo-Jo, bonne vape méca directe ! 😉

  • bylgete - Rang : Or clair 2 janvier 2018 23 h 53 min Répondre

    Alors là ce “Pirate” est un fétichiste c’est (presque) sûr, non,blague à part Juste un passionné qui nous donne la voie à suivre
    C’est toujours avec grand plaisir de te lire l’Ami Chaque “papier”que tu nous envoie nous procure une joie et cette passion qui
    te caractérise tellement ,
    Merci Nesquick Très belle Année 2018
    Vapoeutesement

    bYlGeTe :bye:

    • Nesquick - Rang : Diamant 3 janvier 2018 12 h 43 min Répondre

      Cela m’étonne moi-même car avant la vape, je n’ai jamais versé de la sorte dans le test compulsif tous azimuts dans aucun domaine… Pas même la moto où il y a pourtant bien moyen d’ assécher le Porky au rayon des accessoires.
      Ceci étant, la direction se précise car comme tu le sais, lorsqu’on en est à la duette Paps v4 + GP Dripper Pro on a quand même du mal à convoiter autre chose même avec la plus mauvaise volonté du monde.
      On verra bien ce que 2018 nous réserve, j’espère que le législateur laissera nos liquides en paix, loin des taxes et des mesures anti-vape.
      Excellente année à toi également !
      :bye:

  • zaka - Rang : Or foncé 3 janvier 2018 12 h 48 min Répondre

    Nesquick… Ce serait pas plutôt une minikin v1.5 sur la photo??? J’ai une V2 et elle est pas allongée comme la tienne, plutôt “triangulaire” genre Reuleaux.

    • Nesquick - Rang : Diamant 3 janvier 2018 17 h 26 min Répondre

      Bien sûr que si que c’est une v2 ! Si je le dis que c’est une v2, ben c’est une v2 !
      Hum… En fait non, tu as raison c’est pas une v2. Enfin pas vraiment, pas tout à fait. Mais ça aurait pu.
      En tous cas, c’est pas une v1.5 car la v1.5 est à 150 watts alors que celle-ci est à 200 watts.
      Il semblerait que cette Minikin v1.x soit issue d’une embrouille entre son concepteur Asmodus et le sous-traitant chinois, Sigelei si je ne m’abuse. Genre Sigelei l’aurait sortie sans l’aval de Asmodus qui s’est empressé de la renier en clamant sur tous les toits que c’était un gros fake. Du coup cette box s’est retrouvée baptisée Minikin 200 watts tandis que celle que tu connais sortait sous l’appellation Minikin v2.
      Tout ça pour dire que je me suis gaufré et que l’article est corrigé !

      • zaka - Rang : Or foncé 5 janvier 2018 0 h 19 min

        Et la minikin v2 que je connais (genre triangulaire n’est pas une 200W mais une 180W…
        Enfin, ça change pas grand chose et de toute façon, je suis pas trop fan de cette box (je dois bien être le seul!!)

  • canardsauvage - Rang : Or foncé 3 janvier 2018 14 h 30 min Répondre

    Merci Nes encore une fois pour ce bel article !!

    Je te souhaite, ainsi qu’au Capitaine et à tout le navire, une excellente année 2018 ! :heart:

    • Nesquick - Rang : Diamant 3 janvier 2018 17 h 32 min Répondre

      Merci, bonne année à toi aussi !
      On va essayer de continuer à faire avancer ce beau navire concocté par le Cap’tain en espérant qu’on nous fiche encore la paix un bon bout de temps…

  • Le Capitaine - Rang : Diamant 11 janvier 2018 21 h 06 min Répondre

    Tous mes voeux de rétablissement à notre cher Nesquick qui a préféré se gaufrer en moto plutôt que de boire une mousse avec son Capitaine! :wacko:
    On est avec avec toi l’ami, et profites en pour vérifier le mythe sur les blouses des infirmières 😉 :whistle:

    • jib - Rang : Emeraude 11 janvier 2018 22 h 54 min Répondre

      Mince.
      C’est pas trop grave au moins ?

      • Le Capitaine - Rang : Diamant 11 janvier 2018 23 h 05 min

        C’est en cours de diagnostic, son pied a morflé.
        Il nous en dira surement plus bientôt, c’est un personnage public maintenant 😉

    • Seb - Rang : Argent foncé 12 janvier 2018 19 h 59 min Répondre

      Mince alors, j’espère que Nes sera vite sur pied. Je sais ce que c’est j’ai déjà donné…
      Et puis pour les infirmières, je confirme, c’est un mythe 🙁

  • Zaza - Rang : Emeraude 12 janvier 2018 20 h 19 min Répondre

    LO Nesquick, j’espère que tu n’as rien de grave.
    C’est délicat les pieds, beaucoup de “mécanique” dedans et ils nous portent ! Donne-nous de tes nouvelles.
    Je te souhaite bon rétablissement 😉

  • bylgete - Rang : Or clair 12 janvier 2018 20 h 25 min Répondre

    Hello ” Nesquick” Tes passions tu les vis à fond ! Je te souhaite un bon rétablissement
    Au plaisir de te lire Trés bientôt :bye:
    Vapoeutesement

    bYlGeTe :good:

  • Nesquick - Rang : Diamant 12 janvier 2018 21 h 56 min Répondre

    Merci pour vos encouragements, les pirates !
    Une voiture changeant de file m’a heurté au niveau du pied gauche, je ne suis pas tombé mais y’a eu de la casse parmi les orteils, rien de franchement grave cependant.
    J’allais à Versailles boire une mousse avec le Cap’tain… On arrive plus à se voir depuis quelque temps ! Le côté positif, c’est que je vais avoir le temps de m’occuper de mes articles en attente durant le mois à venir ! 😉

    • Le Capitaine - Rang : Diamant 12 janvier 2018 22 h 31 min Répondre

      Me reste plus qu’à venir chez toi avec un pack de Leffe pour te réconforter 😉

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)