in

J'adoreJ'adore

Azhad’s Elixirs : l’esperianza, les tabacs et les esprits

Ça se complexifie...
Des liquides tabac « augmentés ».

« मैं आज़ाद हूँ (main âzâd hûn)… Libre, je suis détaché de ce monde matériel. » OK, mais, pour aider l’expérience, rien ne vaut certaines substances. Le souffle de l’esprit (ou des esprits) traverserait-il l’imagination créative de nos vaporeux (al)chimistes de la gamme de liquides Hypérion, inventée par Azhad’s Elixirs ? Spirituels, je n’en doute pas, mais l’usage de spiritueux dans leurs mixtures, c’est une certitude ABSOLUe (sans jeu de mot pour happy fews).

Odorantes volutes…

Avec ces quatre autres liquides, nous en aurons fini avec la ligne « The Hyperion Collection ». Mais, alors, quoi ? Quel est l’intérêt d’avoir séparé ces quatre derniers des quatre premiers ?… On y vient, point d’impatience… cette collection se découvre en douceur et lentement… Il faut laisser les esprits se montrer, les accueillir avec respect et confiance, car ils font partie intégrante de ces mixtures spiritueuses et spirituelles qui ont, bien sûr, pour fond prégnants des macérats de vraies feuilles de tabac choisies, comme pour les premiers, avec soin et discernement. Arriverai-je à les faire advenir, ces « génies », tel un Aladin de la vape (?!), en un phénomène singulier, pour chacun d’entre eux ?

Ahzad ne fait pas les choses à moitié !

 

LE SENESE

Le vin, un des nectars des dieux.

Senese ? Avec un verre à vin comme emblème ?? L’Italie ??? La Toscane ???? Sienne ????? Le chianti !!!! Oui, du vin… bizarre mais osé assemblage. La première bouffée s’affirme à parts égales entre un hit prononcé (je vape tous les liquides à 3 mg) et une suavité très présente. Le macérat se révèle tout au long de la dégustation, mais se tient bien en retrait comparé à sa présence résolue des premiers liquides « pur tabacs ». Non, ce Senese me procure d’emblée comme un goût, presque humide, de vin chaud, mais avec très très peu d’épices… juste l’amertume bienfaisante d’un vin cuit, dans lequel les raisins ont mûri longtemps et dont les arômes balsamiques (encore la Toscane) conduisent la dégustation dans toute la « cavité » buccale. Un « jus » de caractère, donc, mais certainement pas un all-day. Je le vaperais bien toute une après-midi, avec un ou une amie, dans une conversation nonchalante, qui prend son temps et où s’échangent des signes et des sourires entendus. Pendant que la vapeur très subtile et puissamment odorante nous environne.

Je suis curieux de savoir ce qu’Azhad dit de tout ça… : « Un extrait de Chianti D.O.C. des Collines Senesi. Virginia blond de quatre variétés, une pincée de Black Cavendish donnent vie à ce liquide, pour un mélange unique. Cette douce sélection est sublimée avec l’ajout de la liqueur et du vin épicé. Un liquide au goût mystérieux et irisé, dont chaque bouchée a des teintes différentes. »… comme quoi, je n’étais pas si loin… j’avais senti le côté liquoreux bien plus que l’aspect vin. Ce liquide est extraordinaire au sens premier du terme !

 

LE MARASCO SUPREME

La Toscane, l’art de vivre !

Marasco ? Marasque ?? Marasquin ??? maraschinomarrasquinomaraskino ???? griottes et liqueur !!! Encore une plongée radicale dans l’esprit italien. Quand j’entends le mot « griotte », l’eau me vient immédiatement à la bouche… Vite ! je l’essaie toute autre activité cessante ! Et, là, DIRECT ! Pas la peine de se triturer les papilles ni les méninges… Au premier plan, le meilleur liquide « cerise » que j’aie jamais, au grand jamais, testé ! Ça vous prend depuis la première aspiration jusqu’à la dernière traînée de la bouffée, en passant avec brio toutes les étapes du voyage en bouche. Là encore, on reconnaît la signature Hypérion, bien sûr, mais sur un plan encore un peu plus lointain. Non, ce marasquin est superbe… et sa composition toute en strates. La compotée de griottes acides au premier plan est accompagnée d’une liqueur presque « élastique » au deuxième plan, et par un délicieux édulcorant qui me fait penser à une amande tout juste mure, tout juste sortie de sa coquille : c’est le troisième plan… Et ce voyage gustatif entraîne le tourbillon de ces plans ; on saute de strate en strate comme un électron libéré. Là, encore plus que le Senese, ce liquide Marasco Supreme est réservé à de grandes occasions… par exemple à la lecture d’une BD d’Hugo Pratt, ou à l’écoute du Livre IV de madrigaux de Monteverdi… Une pure splendeur ! Je reste extatique, muet, à enchaîner tranquillement les taffes de ce « tabac plein d’esprit »…

… et laisse la place à notre « génie » Azhad : « Sweet Black Cavendish et cerise noire séchée, mêlés ensemble pour un liquide qui exprime parfaitement les combinaisons typiques de la pipe. Les parfums de tabacs et de cerises aigres restent distincts et appréciables. » Bien dit, mais, sincèrement, je vais beaucoup plus loin. Ce liquide est un must !

 

LE VAN & ILLA

Voir la vanille : le charme le dispute à l’esprit.

Ces quatre derniers liquides, nous font résolument passer dans la catégorie des tabacs gourmands… mais avec, à chaque fois, ce je-ne-sais-quoi ou ce presque-rien qui ramène les subtilités du tabac, celles qui permettent de ne pas lasser, d’en faire trop, d’être excessif. Cette ligne Hypérion et un modèle d’équilibre. On le constate une fois de plus en dégustant ce liquide « Van & Illa ». Contrairement aux deux délices précédents, je retrouve très présentes les sensations du tabac, et, particulièrement la douce force des feuilles de tabac de Virginie, dont j’ai parlé pour le « Virginia Supreme ». Oui, ici, on est presque à égalité entre la vanille et le tabac, légèrement dominant. Cependant… quelle vanille ! Rien de comparable avec les « vanilles » qu’on retrouve à la pelle dans tous les « custards ». Le Van & Illa est composé avec des vraies gousses de vanille ; c’est du moins ce qui me saute aux papilles ! Même si, à la première taffe, elle ne sature pas les saveurs (et c’est tant mieux !), et fait de la place pour le macérat de tabac, c’est sur l’enchaînement des bouffées qu’elle prend toute sa valeur. Le liquide doit, à mon avis, être vapé sur la longueur pour atteindre sa vitesse de croisière. Quand on en est là, on peut goûter avec plénitude ce jus, qui surprendra les accros aux custards… et risque bien de toutes les détrôner d’un coup ! Le Van & Illa est, définitivement, un tabac à (avec de) la vanille… je n’avais pas encore éprouvé ça, tout ça ! et rien que ça ! Comme de coutume, maintenant, interrogeons Azhad : « Les vanilles séchées Mexicaine et des îles Françaises se réunissent dans ce liquide en Virginie américaine. Le Cavendish se mêle à ces vanilles délicates, donnant naissance à un tabac unique et atypique. Vanilles et tabacs sont muris durant une longue période dans des régimes contrôlés de différentes pressions et de différentes températures, pour une libération optimales des arômes. » Bon… j’avais reconnu le tabac de Virginie (c’est encourageant pour mes capacités de goûteur !), mais j’avais zappé le Cavendish… nobody’s perfect ! Et les spiritueux… hein ? Dans ce jus (d’exception), la vanille a de l’esprit, point ! Spirituel, isn’t it ?

 

LE CARIBBEAN SUPREME

Liquide de pirates aventureux.

Le « Caribbean Supreme » a l’insigne honneur de terminer à la fois la collection Hypérion et cette 2e partie. Avant, donc, de passer à une autre ligne d’élixirs de notre (al)chimiste Azhad (Les « Bacco », mais, chut !), Respect pour ce jus voguant sur la mer Caraïbe… nous sommes nous-mêmes sur un Navire, il me semble !… Reprenons. Comme les deux autres spiritueux, c’est l’alcool qui arrive sans tarder : le macérat de tabac restant là, mais en arrière. Ici, on a un bon Rhum, plutôt à ranger dans le genre des arrangés-fruités, autrement dit, assez épicé, mais largement adouci (un poil trop, à mon goût), de sirop de canne et de fruit. Heureusement, pour moi, le hit est affirmé (je suis à 3 mg pour tous les liquides), et, comme on commence à le savoir, c’est un enchaînement lent et régulier des taffes qui va révéler l’équilibre de ce Caribbean Supreme. La pièce se remplit vite de vapeurs très agréablement odorantes. Une fois de plus, je peux confirmer que c’est le premier mélange « tabac-rhum » où les saveurs ne sont pas brouillonnes ; une fois de plus, je suis sûr que c’est le choix des feuilles de tabac qui y est pour beaucoup. Ah ! ça y est ! derrière le sirop de canne qui imprègne les fruits, je perçois bien plus précisément et très haut, du fond de gorge au nez, en effleurant le palais, l’esprit volatil d’un rhum ambré. Nous y sommes. Décidément, ces liquides, il faut les apprivoiser, même, et surtout, quand une fragrance se présente triomphante au premier plan.

Azhad, s’il te plaît : « Virginia rouge et blond, black Cavendish détrempés à la vapeur et broyés avec de l’ananas et de la noix de coco sont ensuite macérés longuement dans un système complexe de différentes températures et de pressions. Cette saveur de tabac à pipe surprend et fascine déjà dès la première bouchée : l’équilibre parfait de bouquet, de l’ananas strident à la chaude noix de coco. Un voyage inoubliable. » Maintenant que je suis dans le secret des spirites, j’identifie clairement, en traîne, la noix de coco, comme broyée à l’ananas, façon smoothie. Pour les amateurs de tabacs fruits, une parfaite réussite qui s’impose lentement, mais qui peut facilement devenir addictive !

 

Tous réunis !… Vraiment tous ? Ça reste à voir !

Au fait, qu’est-ce que c’est « Hypérion » ? « Dans la mythologie grecque, Hypérion (en grec ancien Ὑπερίων / Huperíôn, « celui qui est au-dessus ») est un Titan, fils d’Ouranos (le Ciel) et de Gaïa (la Terre)… et vous savez combien on comptait de titans… ? Douze ! Mais la bannière juste au-dessus montre huit « liquides titanesques »… Mystère, qui sont les quatre manquants ?

La suite… au prochain numéro !

Soutenez cet article

3 points
Upvote Downvote
Grand contributeur

Ecrit par Fil

La vape m'a tiré du mauvais pas de la cigarette et j'ai appris pas mal de choses sur le Navire. Partisan du DIY et de la vape libre, je voudrais tenter d'aider les anciens fumeurs qui ont parfois un peu de difficultés à persévérer…
La preuve : je suis retombé pour un temps dans l'univers impitoyable de la clope...
Mais, une fois de plus, j'ai réussi à lâcher cette habitude mortelle.
Maintenant de nouveau sevré grâce à la vape, me voilà prêt à vous rejoindre toutes et tous ! On m’appelle « L’abominable doctor Fil », dans le milieu !

38 Comments

Laisser un commentaire
  1. Superbe revue… On a l’impression de vaper ces Hyperion au rythme où tu les décris, la whish-list explose littéralement.
    Ces quatre liquides me bottent encore plus que ceux de la semaine dernière, leur côté gourmand me paraît imparable.
    Et bien ça en fera huit à goûter, sans présumer de la suite qui risque fort d’alourdir encore la p’tite note. Si s’agit des tabacs à l’Amaretto, au Jack Daniel’s et au Scotch c’est même pas la peine, je suis cuit d’avance. :rose:

  2. Merci, Nes ! :rose:
    Oui, je crois que tu es sérieusement menacé… (enfin, surtout Porky… !! :whistle: )… parce que, pensant te connaître un peu, tu risques fort de te régaler !
    Ces quatre-là, les esprits, c’est des liquides de tueur à gage !!!!
    En plus, je pense que tu sauras prendre le temps, car ils se laissent déchiffrer tout en lenteur… avant la grosse claque finale ! :yahoo:

  3. Pouaaah Ça suffit FIL … :scratch: Bon , suis comme NES , j’ai un peu Vu la suite? On lui fait 1 Commande groupée à ce MONSIEUR..

    Ta revue est TERRIBLE 1 nouvelle fois , il fallait que ces JUICES te tombent sous la Main, C une ÉVIDENCE…?

    Par ta Plume ravageuse, le NAVIRE , du moins les matelots intéressés, devraient pouvoir se rapprocher aisément du Fabricant, car visiblement la distribution hexagonale des AZHADS est assez PAUVRE …. :unsure:

    BRAVO !!

    • Porky, Porky, Porky… Pourquoi tant de haine ?
      Tu voudrais que ton patron bien-aimé passe à côté de telles délices ?
      Tu verras… quand il aura toute la collec en double ou en triple,
      il te laissera engraisser de nouveau, n’aie pas peur…
      c’est juste pour cette fois… Dis-moi, Porky, t’as pas confiance en moi ?
      Ces articles qu’on publie sur Danyvape… c’est pour de rire !
      Juste pour faire les malins… loin de nous l’idée d’inciter quiconque…

    • Merci, Sandrine, je crois que, pour ma part, le Marasco est à égalité avec… oui, un autre spiritueux trrrrès gourmand !
      Ces quatre-là sont, comme les quatre premiers, de subtiles et puissantes compositions, où on peut reconnaître un certain style et le raffinement « culinaires » italiens.

    • Coool ! J’espère qu’il correspond à tes attentes… et je suis content pour toi !
      Du coup, tu l’as trouvé où ? Histoire d’aider des vapoto(e)s à se ravitailler…
      Tu nous diras comment tu le trouves et si je ne me suis pas trompé dans ma description (forcément subjective) ?

  4. Ouais j’ai fait des tentatives pour mettre des photos mais je n’y arrive pas… :cry: Mauvais que je suis :wacko:
    Anyway…

    Bin je le vape depuis le début d’aprem dans mon Dvarw et il est fort agréable!!! On est dans la subtilité, pas dans le jus à gros arômes qui tachent et embourbent le palais…. J’ai craqué pour celui ci parce que j’adore la Pina Colada, et je ne suis pas décu, mais je pense bientôt craquer pour celui à la griotte….. en attendant la dernière partie :-)

  5. The HYPERION Collection : BALKAN :Bouuumm La Claque !! :good:
    On est LOIN, très LOIN même de Nos JUICES habituels…
    Le MASCARO SUPREM attend sagement la Fin du Repas. B-) B-)

    Je Viens de TEST également toute la GAMME V Black, qui est aussi EXCELLENTE (ROCK & HOUSE sortent du lot pour l’instant), néanmoins le seul BALKAN de AZHAD’S Elixir me fait dire que l’on a là, à faire à un véritable GOUROU de la VAPE TABAC.. :yahoo:

    Tout comme tu l’avais décris FIL. :good:

  6. Petite question, peut être bête : faut-il laisser steeper quelque temps la fiole de concentré dilué ( ou de liquide concentré :-) ) après l’ajout d’une fiole en 20 mg ?
    J’imagine qu’un steep ne peut lui être que bénéfique.
    Je n’ai jamais acheté cette formulation de jus :unsure:
    Comment faites-vous ?

  7. WOUI C ÇÀ à tous les 2 .. :yes: Un petit steep de 24/48h renforcera un peu , mais une Conso immédiate n’est pas problématique, surtout avec Des JUS comme AZHAD qui pourraientt quasiment être VAPÉS en 0mg

    Tien d’aileurs c’est typiquement le Genre de JUICE qui me ferait tenter l’expérience.. :mail:

  8. Moui… Pour ma part, je laisse les mélanges steeper quelques jours après ajout de booster…
    Quand on rajoute un truc, on modifie l’équilibre des potions donc c’est pas forcément inutile de le laisser se rétablir.
    Faut voir…

  9. Bonsoir, c’est mon tout premier commentaire sur ce navire qui m’a tant apporté, merci a vous tous. (Trop timide dans les cales du navire…)
    J’ai envie de partager mon expérience sur les quelques jus Azhad’s Elixirs complètement fous que j’ai pu goûter. Mes trois toutes petites déceptions sont pour le Tenessee Jack, Virginia Suprême et Van & Illa mais c’est quand-même un peu de ma faute cette histoire car j’ai voulu la jouer pseudo optimiste en coupant la poire en deux et en n’ajoutant 15ml de base 50/50 nico y compris pour un total de 55 ml. C’est beaucoup trop je pense,10ml pour la prochaine. C’est très bon mais trop light à mon goût sur Doggy 2K16, Kf lite ou Hadaly. Amaretto, Marasco et Caribbean pour moi sont plus des fruités que des tabacs mais quelles fruits, pas bonbecs pour un sous, un régal! Je n’avais jamais encore ressenti ça dans un jus auparavant en 2, 3 où 4 couches avec une micro touche tabac au fond tout de même. Pour ces derniers ma dilution avec 15ml de base me semble correct mais je pense que j’aurai la main un peu moins lourde la prochaine fois. Si ça peut aider quelques matelots. Après cette mise en bouche et grâce à vous tous, je suis entrain de poursuivre mes aventures avec les concentrés La Tabaccheria Baffometto, Harmonium mixture n°1 et Assolo di… (pas toujours très très faciles aux premiers abordages mais tellement intéressants à la longue surtout accompagné d’une bonne bière où autres), des Black note Havana et Burley en step et bien sûr les Azhad’s Caribbean Sweet Vanilla du coup pour rebooster tout ça… Par contre payes ta logistique pour tester tout ça car ça encrasse les coils comme jamais ces trucs là mais c’est tellement bon franchement qu’on s’en fou! Et hop hop tout à 10% dans 50/50, pas de prise de tête et ça va plus que bien ?

    • Merci pour ton retour d’expérience Michael. Si leurs genres de PAV ou de concentrés à allonger un peu sont trop faibles, il faut certainement passer aux vrais concentrés, ce que tu as commencé à faire il me semble. D’ailleurs j’ai vu que La Tabaccheria proposait aussi 3 “concentrés” de 20 ml de ce type, mais eux ne proposent pas la fiole à compléter, il faudra en trouver une.
      Je découvre actuellement les extraits de tabac italiens de mon côté et c’est encore plus costaud (même à 8%) et encore plus encrassant. C’est dingue! Mais il n’y a quasiment pas de step en contrepartie et qu’est-ce que c’est bon..

      • Alors, comment c’est, les extraits? Vraiment plus forts qu’un macérat? C’est ce que m’avait dit le vendeur lors de ma dernière commande, ce qui expliquait selon lui le temps de step très court. Mais bon, ça reste ce que dit un vendeur, donc par définition, je me méfie.. Rien ne vaut le retour d’un utilisateur… :yes: Alors?

  10. J’ai eu quelques Hyperion et Bacco & Tobacco en version 20 ml à diluer en 60 ml, je les ai aussi eu en version originale, 40 ml “à booster”.
    À mon avis les 20 ml vendus comme des concentrés sont des arnaques, je pense qu’il s’agit des liquides en 40 ml reconditionnés car après dilution, ils sont beaucoup trop légers.
    Aucun pb par contre avec les extraits Azhad’s ou Tabaccheria vendus en 10 ml, ce sont de vrais concentrés faits pour être dilués !

  11. Hello, Michæl !
    Bienvenue à bord ! :rose:
    Je n’ai jamais eu de version 20 ml.
    Les vrais concentrés en 10 ml, j’en fais 100 ml, avec 1 ou 2 boosters, c’est selon.
    Merci pour ta contribution ! On attend ta première revue avec impatience !! (si le cœur t’en dit, bien sûr) :good: :good:

  12. J’ai testé Le Miscele Barrique – English Mixture de La Tabaccheria. C’est un mélange de Latakia, Virginia et Oriental. Il est vraiment puissant oui! Il y a bien une différence avec les macérats. Ils disent de le doser en 5 et 10%. Dosé à 8, il arrache bien comme il faut. En plus, c’est un véritable délice. Le latakia te met direct une mornifle dans la truffe. Le virginia te met ensuite une claque sus’gueule (comme disaient les cousins du nord). Et tu te prends un Gros coup de poing sur le haut du crâne à la Obélix, pour finir allongé dans le canapé… Je ne connaissais pas encore l’oriental. Faut absolument que je le goûte en mono et en solo… Bref, c’est surpuissant cet arôme et les 3 strates pré décrites s’enchaînent à la vitesse de la lumière.
    Par contre, ça encrasse bien plus qu’un macérat je trouve. Et, aussi, d’après madame, l’odeur n’est pas très agréable. Elle ne s’est jamais plainte de mes macérats pourtant.
    Bref, tout est plus fort avec cette liqueur!!! À côté, le notturno est doux et léger. C’est vraiment du costaud qui démonte…

    • Oh le retour d’expérience qui déglingue ! Merci amigo ! :-)
      C’est tentant ton histoire ! Mais je me pose une question au sujet des extraits : est-ce qu’ils arrivent à maturité complète au bout de 72 heures, ou est-ce que passé ce délai, ils continuent à s’affiner ?
      Je demande, parce que mon palais est plutôt fan de douceurs blondes, et lorsque j’ai eu le malheur de goûter le latakia en mono (bon ok, 3 jours de step seulement sur le macérat azhad’s), j’ai bien failli rendre mon repas. Depuis, j’ai sagement rangé la fiole au fond d’un tiroir, duquel elle ne sortira que d’ici 2 mois au moins. :wacko:

      • Je ne sais pas s’ils sont complètement ouverts au bout de 3 jours. Je te redis si ça évolue. Dans l’état, je pense que cet arôme n’est pas fait pour toi s’il n’évolue pas quelque peu. J’ai soufflé sur mon gamin de 8 ans hier (je sais c’est mal, mais juste une fois, je voulais un avis spontané). Il m’a dit que ça sentait pire que la clope mon truc là.
        Oui, le latakia, au bout de 3 jours, ça sent la fumée, la cendre et le bon gros tabac bien lourd et gras pour moi. Oublie le 3 mois et tu verras ce que ça sent après… Rien à voir, une douceur incomparable, adieu le fumé et le cendrier!

Laisser un commentaire

Le bel et bon Flave RDTA

Back to the base!