Azhad’s Elixirs : arte, passione, l’épreuve du pur tabac
C’est vers les purs tabac qu’on va aller pour commencer.
1+

Liberté au sens spirituel, आज़ादी, Azhadi, certes, mais, avant d’extrapoler, partons des nourritures terrestres : abordons ces quatre « purs tabacs » comme des accès aux plénitudes matérielles, palpables, charnelles, sensuelles… Car c’est bien de ça dont il est question dans cette revue-feuilleton : il faudra les éprouver, ces liquhaides, jusqu’au point où les premières sensations de rudesse se métamorphosent en nappes de fragrances, en strates de douceurs et de puissances sur lesquelles on ne cesse pas de passer, de revenir.

Les volutes ou les fumées ?

On ne s’y trompera pas : ces quatre-là sont de « purs tabac ». Toute la question, donc, est : « vont-ils réussir à me faire oublier mes anciennes amours ? ». Gageure. Le test sera impitoyable ! Je vais faire mes essais sur mon petit dripper Wasp nano à un prix ridicule et, contre toute attente, restituant finement les saveurs. Mon coil est à 0,75 ohm. Ma box est la Therion de Lost Vape (sans BF) à 25 watts. J’ai boosté les flacons pour avoir 50 ml en 3 mg.

D’après notre Azhad, la gamme Hypérion est « une carte pour explorer les rivages lointains du monde aromatique des tabacs sans craindre de se perdre ». Prenons-le au mot.

Les « purs tabacs » d’Azhad.
Généreux flacons prometteurs !

LE VIRGINIA SUPREME

La classe qui fait oublier…

C’est en gorge que ce tabac de Virginie attaque sans tarder. Son hit, légèrement râpeux, est impeccable. La vapeur suit l’enveloppe de la bouche en tous ses contours et file par le nez en picotant juste assez pour se remémorer d’anciennes sensations… La vapeur exhalée est odorante, intense et pourtant très fine… les anciennes sensations, cette fois, sont incroyablement présentes dans le nuage… quand je vous dis que ces liquides sont des « purs tabacs » ! Pour terminer chaque taffe, la tenue en bouche s’adoucit vertigineusement et dure… et persistent les arômes subtils et suaves ! Sur les lèvres et en gorge, ce liquide termine son passage accompagné d’une petite amertume à peine sucrée. Je sais que je préfère radicalement ce Virginia Suprême à mes anciennes cigarettes anglaises sans filtre… et pourtant, qu’est-ce que j’ai pu les aimer ! Ce liquide les surpasse, sans jamais créer de nostalgie. Une réussite !

Voici les paroles de Maître Azhad : « Le Virginia simple et trivial, dans ce mélange, est revendiqué à sa place d’honneur: Sept types de Virginia, du blond au rouge. Découvrez tout le potentiel de l’étonnant Virginia. » Comment ? simple et trivial ? Ça laisse supposer de bien grands potentiels pour la suite !

LE 10000

10000 raisons de s’y mettre !

Première taffe. Une impression multiple : plus sucré, moins rugueux que le Virginia Suprême, beaucoup plus complexe, et, surtout, un goût de « tourbe », non ! Plutôt de « terre »… Le 10000 se fraie un chemin dans mes voies buccale et respiratoires, à sa guise. Oui, c’est lui qui commande ! Son mélange d’essences est long à décrypter… Ça y est, je pense tenir quelque chose : les « plantes », voilà la première sensation. Ce doit être ça, le tabac, finalement, en vrai, ce macérat de plantes non consumées ! À quoi bon le faire brûler si, dans cette forme originale, c’est tellement bon et fort ? La vape de ce 10000 me semble essentielle pour comprendre — enfin — le choix que j’ai fait de vaper et de ne plus fumer… Au fil des taffes, c’est un bon tabac à pipe de naguère qui est esquissé. Autour de moi, la vapeur abonde en senteurs épaisses juste ce qu’il faut et onctueuses… et j’enchaîne : le liquide 10000 reste un court moment sous cette forme, humidifie mes lèvres, avant d’atteindre sa dimension de vapeur… l’amertume s’affirme en fin de test, mais est équilibrée par un « sucre roux » un peu trop présent, qui amoindrit sensiblement le hit. Amateurs et connaisseurs de la bouffarde, ce « tabac »-là est pour vous !

Azhad nous donne son avis, qui diffère un peu du mien : « Mélange anglais extrêmement sec et très complexe. La composante importante de Latakia se confond aux tabacs orientaux et aux tabacs turcs, tandis que le Virginia africain enveloppe l’ensemble faisant de ce liquide un mélange raffiné de pipe. En savourant ce liquide, nous vous suggérons de fermer les yeux… vous vous sentirez transporté dans un fauteuil confortable à côté du crépitement rassurant venant de la cheminée tandis que la tempête bat aux fenêtres. » Il est important de signaler dès maintenant qu’Azhad est un amoureux du tabac à pipe.

L’ESPLENDIDOS

Cigare or not cigare ? Splendide !

Avec cet Esplendidos, je crains que le test soit difficile. Le fagot de cigares du logo me signale que, là, ce sont les rivages lointains de la Havane, de la république Dominicaine, de toute l’Amérique centrale qu’on est amené à longer, voire à aborder ! Cuidado amigos ! c’est de cigare dont on parle… Mais… je me lance ! Eh bien, comme tout bon cigare qui se respecte… rien ne saute à la figure ! Ici, la première chose que je perçois : la finesse, la douceur, encore, mais tout de suite. Un gage pour moi de qualité. Autrement dit, partir sur une légèreté et, à force de découvertes aromatiques, monter tout un édifice de fragrances. À l’enchaînement des taffes, le hit se confirme. Le poivré arrive sans se presser, mais, une fois repéré, il ne quittera plus cette vapeur bien sèche. Quant aux volutes qui m’environnent… on y est, dans cette ambiance cigare : c’est puissant et odorant. Malgré ses qualités indéniables, l’Esplendidos ne parvient pas à me faire oublier un vieux Monte Cristo… Pourquoi ? Il me semble que ce liquide, particulièrement, mériterait d’être un peu moins « signé » macérat et, là, j’aurais aimé ne pas retrouver le travail de la plante, cette suavité qui, pourtant, est minimisée par le côté sec du mélange, Il faut dire, quand même, que le goût très long qui subsiste après quelques taffes est, lui, riche de saveurs très différentes des liquides précédents, typés virginia. Je pense également que cet Esplendidos, que je suis en train de vaper sur dripper, donc assez chaud et direct, gagnerait beaucoup à passer par un bon ato MTL. Je suis certain qu’un genesis, à vapeur froide et moins immédiate, éclipserait considérablement la sensation douce et raviverait les essences clairement épicées naturellement et agréablement piquantes des plans choisis ici.

Qu’en pense Azhad, notre (al)chimiste de talent ? : « Extrait du cigare Cohiba, Esplendidos est un liquide qui parvient à exprimer pleinement le goût fumé du cigare cubain de haut niveau. La saveur d’un tabac riche avec ses notes de bois de cèdre, ses accents floraux, de cacao et de cannelle. L’un des meilleurs cigares au monde, un liquide de niveau extrême. » Que dire de plus, sinon que je ne suis pas dans le secret des dieux…

LE BALKAN

Aaaaah… un tabac introuvable… retrouvé !

Quand j’étais fumeur, je fumais tout ce qui passait à ma portée, certes, mais, quelquefois, je faisais de sacrées trouvailles ! Je me souviens d’un tabac pour pipe, découvert par hasard dans mon adolescence finissante (genre fin 70’s), qui s’appelait « Balkan Sobranie », un tabac en boîte en fer, coupé gros, avec plein de feuilles de couleurs différentes, à dominante noire, très compact, humide et serré et dont je n’ai jamais, au grand jamais oublié la très puissante saveur, totalement unique en son genre, l’incontestable meilleure, ne ressemblant à aucune autre !… il a mystérieusement disparu depuis et, chaque fois que j’ai cherché, supplié… dans le meilleur des cas, c’était un lointain souvenir pour le marchand de tabac. Il m’aura fallu attendre notre désormais ami Azhad pour que j’explose littéralement de joie ! Je l’ai retrouvé ! c’est lui ! à 95 % ! Avec ce Balkan, j’ai ma madeleine de Proust ! Du hit de gorge à l’exhalaison de fruits imaginaires, en passant par du tabac noir, je suis renversé ! Ce sobranie (qui veut dire mélange dans les langues slaves) Balkan vous donnera, je le souhaite, autant de plaisir qu’à moi ! C’est trop bon et, en plus, ce goût envapé de tous les mystères d’Orient, je le retrouve, plus ou moins lointain, voire à peine présent, dans les quatre « purs tabacs » que je viens de tester.

Qu’en pense-tu, ami Azhad ? : « Fumé, sombre et mystérieux, ce mélange de Latakia  Syrien, avec des nuances légèrement fruitées, et de Virginia Balkan, mûris sous la pression, donnent une saveur pleine, puissante, équilibrée et de grande épaisseur. » On ne peut mieux dire !

La suite…  au prochain numéro !

1+

Fil

La vape m'a tiré du mauvais pas de la cigarette et j'ai appris pas mal de choses sur le Navire. Partisan du DIY et de la vape libre, je voudrais tenter d'aider les anciens fumeurs qui ont parfois un peu de difficultés à persévérer… La preuve : je suis retombé pour un temps dans l'univers impitoyable de la clope... Mais, une fois de plus, j'ai réussi à lâcher cette habitude mortelle. Maintenant de nouveau sevré grâce à la vape, me voilà prêt à vous rejoindre toutes et tous ! On m’appelle « L’abominable doctor Fil », dans le milieu !

Cet article a 26 commentaires

  1. merci fil du voyage que dire de plus sinon qu’il va falloir que je les teste😉

    1+
    1. Merci à toi, mexicano !
      Content que mon enthousiasme ait été communicatif.
      Ces mélanges s’apprivoisent lentement, et peuvent surprendre…
      mais quelle joie de s’approprier peu à peu toutes les couches sensorielles de ces tabacs !

      0
  2. J’attendais avec impatience la suite du premier post au sujet azhad’s elixir et je ne suis pas déçu. Merci d’avoir partagé ces découvertes, tu m’as clairement donné envie de goûter à ces jus.
    Que dire de plus sinon…… vivement la suite !!!

    1+
    1. Cool, Darklordrms ! Ça me fait plaisir de partager ces émotions fortes, et…
      ce n’est pas fini !

      0
  3. Somptueuse revue qui me donne envie de tout goûter (sauf le cigare). :good:

    1+
    1. Aaah, Kanti, l’esplendidos se défend bien aussi… mais n’oublions jamais que les goûts sont une affaire de perceptions personnelles.
      Ton retour me fait bien plaisir !

      La suite… au prochain commentaire !!!

      1+
  4. C’est tellement bien écrit! Ton enthousiasme est communicatif… Je goûterai donc le cigare aussi.
    Déjà le matériel, c’est pas si facile que ça à décrire car c’est génial ou pas, mais ça peut aussi être bien mais… ou nul mais…, mais alors les liquides… C’est tellement compliqué de retranscrire les subtilités ressenties, et là tu nous fais passer toutes tes émotions et nous donne super envie de les ressentir également… En bref, tu suscites une irrépressible envie de goûter tes merveilles qui sont des jus d’exceptions, je n’en doute pas. Peux-tu faire une revue d’un liquide thon-tarte au concombre, s’il te plaît, pour voir si, même ça, tu me donnerais envie de l’acheter? ;-)

    1+
    1. Je ne recule devant rien ! Mais je crois qu’au Vapexpo il y avait des liquides de ce genre-là. Je ne sais pas s’ils ont fait un…tabac !!!! Quoique il soit possible qu’il y ait des amateurs… Il ne faut douter de rien, mais les fous ont le droit de vaper… même un liquide complexe aux amygdales de baleine / fruits confits / Pastis !!!

      2+
  5. Merci Fil pour la suite de la série très joliment écrite, dans cet épisode emballé et emballant, particulièrement bienvenu à l’aube du mois sans tabac.
    C’est un réel plaisir de te lire !

    La question que je me pose quant aux arômes tabac est de comprendre si ils nous font oublier ou au contraire nous rappellent notre passé de fumeur…

    Ceci dit, à 25€ la fiole, mieux vaut préalablement les tester en boutique, chacun ayant son ressenti.
    Comment les comparerais-tu aux V Black Note, ces derniers ayant l’avantage d’être en vente en fioles de 10 ml ?

    1+
    1. hello zaza pour le prix des liquides je les est trouver a 19.90. pour info

      2+
      1. Merci Mexicano :good: , je viens de voir ça, et sans fdp !

        2+
      2. Je veux bien un lien… si c’est possible 😉

        0
      3. Hey FIL !! Ton lien MisterFog ( ITALIANO..), parle de conditionnent en 20ml , avec ajout de 30mg GV pure, et 10ml Nico .

        On serait DONC sur une forme de CONCENTRÉ ..?! Tu confirmes ..?
        Ça m’irait BIEN tu me diras , car. Résultat FINAL 60ml …

        Cette Question prolonge celle posée dans ta dernière REVUE , où Trouves t’on ces JUICES ?? Et sous quelle Forme Eco la + intéressante , 10ml C fini ct’histoire pr moi .. :scratch:
        MERCI 🙏

        1+
      4. Le choix est assez vaste sur misterfog.
        On a des arômes en 10ml à 8€ à doser à 12%.
        On a des “arômes” en 20ml à 17,90€ à diluer dans 30ml de VG + 1 booster.
        On a des prêts à vaper en 40ml à 25€ auquel il faut ajouter un booster et 10ml de base en 0mg.

        Tout ça pour avoir du 3mg bien entendu. Je vais me prendre le griotte, leur arôme café et un arôme tabac pour faire un tabac-café des plus somptueux. Faut que je relise les tests pour choisir lequel… :wacko:

        0
    2. Salut,

      Mon avis pour répondre à la comparaison:

      les V sont des blendes de tabacs et c’est tout.

      Les Azhads comme vous pourrez le découvrir ont 4 tabacs, les autres sont portés sur des saveurs plus spiritueuses ou plus “gourmandes”. J’en dit pas trop car je souhaite laisser tout le suspense aux épisodes de Fil … a venir !

      1+
  6. Merci à toi pour ton retour, Zaza ! Je ne savais pas pour le mois sans tabac…

    Pour moi, les « liquides tabac » satisfont mes anciennes amours, psychologiquement et un peu « régressivement », certes,
    mais tout est tellement différent du tabac grillé des vraies clopes, du jus le plus simple au jus le plus complexe, que
    le danger, pour moi, est en réalité faible, même s’il peut tout à fait exister pour certaines personnes.

    Les « tabacs » nous rappellent bien sûr (et, pour moi, tant mieux) notre passé de fumeur, mais, expérience faite,
    je suis persuadé que ce n’est pas ça qui cause un retour au vrai tabac.

    Un fumeur restera un fumeur, même désintoxiqué, au même titre que tous les toxicos. Le gouffre n’est jamais très loin…
    La vape, quand elle cesse d’être un dérivatif et devient un PLAISIR, nous écarte sensiblement du gouffre.

    C’est pour ça que, personnellement, je ne cesse pas de tester tous les liquides « tabac » qui passent à ma proximité,
    un peu comme un micro-exorcisme, mais, surtout, en cherchant délibérément toutes les DIFFÉRENCES,
    en axant le plus justement possibles sur les rapports différence/ressemblance des sensations. C’est un véritable travail, agréable,
    de découvrir ce qui est le meilleur du côté de la vraie plante qu’on a tant aimée.
    Autrement dit : OK, c’est toujours du tabac, mais sous une autre forme !
    Pour ces macérats, on est pile poil au cœur de cette recherche.

    Au bout du compte, je pense que, avec la pratique de pleins de liquides « tabac » divers, on peut arriver à incorporer,
    (une fois acceptée, par la pratique, l’idée qu’on ne retrouvera jamais le vieux goût des vrais tabacs) que, de toute manière,
    vaper des « tabacs » apporte beaucoup plus de satisfactions gustatives complexes et intéressantes, sans compter les gains en santé et en budget.

    Sans doute, d’autres personnes choisissent des jus très éloignés (bonbons, fruits, épices, crèmes, etc.).
    Ainsi, il leur est sûrement plus facile d’oublier, et il est parfaitement légitime de travailler son deuil comme ça.
    Sans jamais jouer, comme je le fais pour mon propre deuil, sur les rapports et les différences
    de deux usages opposés de la même substance, l’herbe à Nicot.

    Tester en boutique, en prenant tout son temps, a toujours été, personnellement, le meilleur moyen de choix.
    Encore faut-il trouver une très bonne écoute en boutique…

    Les V by Black Note sont à mon avis très clairement plus « directs, évidents » que les Azhad’s Elixirs,
    avec lesquels il faut plusieurs essais avec du matos diversifié.

    Leur « identité » est stratifiée et, si on n’y prend pas garde, ils peuvent se révéler tellement déroutants
    qu’on peut trop vite lâcher l’affaire.

    Enfin, pour le prix, je trouve qu’on reste carrément dans la norme, et qu’on n’est pas, comme avec les vieux Five Pawns par exemple,
    dans une minable logique de « luxe ».

    Je m’imagine assez bien, un jour, me fixer sur un seul matos simple et bien foutu, avec le jus « tabac » définitif,
    même si je dois y mettre une pincée d’euros de plus…

    En attendant ce moment… idéal :
    La suite au prochain numéro !!

    1+
    1. M​a question quant aux liquides tabac est l’éternelle question que je me pose, car j’adore ces liquides !

      Ceci étant, en ce qui me concerne, pas de risque de retour au tabac en combustion envers lequel j’ai atteint, depuis longtemps, le non-retour. ( je vape depuis 5 ans )

      J’ai testé et aimé le Rock de Black Note​, grâce à ta revue.

      Tu ne vapes que des jus tabac ou aussi d’autres saveurs ?

      Je me permets un petit HS, pour notre Captain préféré …
      J’ai parfois de brèves envies de bonne vanille, et j’ai testé l’arôme Rice’ard de 3’S Flow : il est très réussi et il ne tue pas les coils, comme bcp du genre.

      2+
      1. Ça me fait plaisir, Zaza, pour le liquide Rock de V by Black Note.
        En fait, je ne vape pas que des liquides tabac. Mais c’est ceux-là qui m’intéressent au plus haut point, et depuis le début.
        Je suis très amateur aussi des vanilles et des gourmands… du coup, ton petit HS m’intéresse diablement !

        0
  7. Hey, Fil ! Je ne voyais pas bien comment tu pourrais faire encore mieux que d’habitude, je crois que tu l’as fait.
    Ces liquides je les goûterai, évidemment. Le malheur, c’est que cet article n’est que le premier d’une série et que le Porky va salement froncer le groin. Tant pis, on prendra le temps.
    Il y a de très bons gourmands, d’excellents fruités, de remarquables pâtissiers, des céréaliers d’enfer mais je crois qu’aucun jus “manufacturé” n’atteint la complexité des élixirs issus du naturel. C’est pas pour rien que les thés, les cafés, les chocolats, les narpis, les skies, les armagnacs et bien sûr les tabacs ont traversé les siècles !
    Comme tu dis, notre vape de vieux geeks sera peut-être demain un matos quintessenciel arrosé d’un macérat de chez Sandrine ;-)

    2+
    1. Excellent raisonnement, Nes ! Merci ! En effet, tu relies des produits de choix tous affectés du paramètre « temps » ; et dans chaque paragraphe, tu évoques le temps qui passe. Oui, pour que quelque chose se réalise, il faut savoir prendre du temps.

      Aujourd’hui, la vape est un peu à un « point pivot », en tout cas on peut constater que le perfectionnement du matériel arrive à une première limite, dépassable bien sûr, et que le développement des liquides, lui, continue sa route et se cherche encore dans plein (trop ?) de directions.

      Il est fort à parier, du moins je le souhaite, qu’un jour la vape se refocalise sur une entité gustative avec une « personnalité » puissante.

      Un jour, il y aura des « tastevape », des « crus », et des « terroirs », des « styles » en même temps que des produits très bons et sûrs pour tout le monde,
      quitte à ce que l’offre soit un peu réduite, arrête de foisonner en tous sens, trouve une multiplicité raisonnable, et que tout un chacun se reconnaisse dans ses propres choix.

      Le blog Danyvape, en faisant des rencontres et en les partageant, contribue à l’avancée du défrichage, et n’oblige personne à être d’accord. Bien au contraire, ici, les contributions, les critiques constructives sont demandées et favorisées par un accès facile pour envoyer ses revues et ses commentaires.

      1+
  8. ET LE VOYAGE CONTINUE … :good: Oui tu as raison l’Evolution de nos JUICES n’est pas à la hauteur de notre Matos, qui tourne Qd-même pas mal en Rond . :unsure:
    Plus je lis tes POSTS , plus je trouve que mes JUICES sont quasiment tous construits sur les mêmes BASES ..

    ALORS FONCES FIL ,,,, la VApe est définitivement encore dans la Préhistoire niveau Liquide et c’est pourtant Notre CARBURANT à nous … :whistle:
    GO GO :yes:

    2+
    1. Thank’s TheFlow ! Oui, c’est difficile de discriminer sérieusement les jus.
      Ce qu’il faut repérer, à mon avis, ce sont les gammes « à signature », autrement dit, celles qui ont, du premier au dernier liquide de la gamme, une personnalité bien à elles. Ce qui ne signifie pas que tous les jus de ladite gamme ont le même goût !!!
      Sandrine, de chez Smooke France, a un certain «génie » pour repérer ces fameuses signatures.
      Au Vapexpo de cette année elle était, si j’ai bien compris, la seule à proposer des macérats complexes… et les vapers ont été étonnés, très étonnés !
      Comme dit Nes, il faut savoir prendre le temps, et se sortir de la seule logique de la consommation ou, encore pire, du luxe !

      2+
  9. Bonjour à tous,

    Très bel article. Comme les autres lecteurs j’attends la suite :)
    Les V by black note sont en effet disponibles en 10ml. Pour les Azhads en 10ml, disons que c’est en réflexion.

    1+
    1. Merci, Sandrine !
      J’espère que les deux autres parties seront à la hauteur de ces délicieux ET complexes liquides !

      1+
      1. J’ai toute confiance :)

        1+

Laisser un commentaire

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 
Fermer le menu