in

J'adoreJ'adore J'aimeJ'aime

Aston RDTA (Aston Vape) : Jamais deux sans trois !

Chez les moddeurs, y’a ceux qui se la coulent douce en pondant péniblement un ato par an, et ceux qui bossent vraiment. Apparemment, chez AllianceTech Vapor, on n’est pas hyper fan de la glandouille, et quand on a une idée, on l’exploite jusqu’au bout, et vite qui plus est. L’idée de base, c’était de créer un segment de vape Middle-End, qui offrirait à l’utilisateur du matériel premium mais à tarif contenu. Un pari osé nommé Aston Vape, d’abord porté par l’excellent petit dripper Aston 22, puis brillamment relayé quelques mois plus tard par le non moins superbe Aston RTA. Un RTA, un dripper : l’affaire aurait très bien pu en rester là, sans que personne n’y trouve rien à redire. Oui, mais non : les mecs d’AllianceTech, c’est pas comme ça qu’ils voient les choses. C’est pourquoi ils viennent de remettre le couvert, avec cette fois-ci un dripper à tank, le Aston RDTA, qui m’a été envoyé pour revue en un battement de cil. Merci Seb’ et Alan, grâce à vous on va pouvoir découvrir en détail votre dernière mouture ! Let’s go !

 

Présentation

Ce qui est bien avec Aston Vape, c’est qu’on sait d’emblée où on va : à l’instar de ses prédécesseurs, le Aston RDTA arrive dans sa désormais traditionnelle pochette de velours noir, protégé des chocs par sa robuste et jolie cloche de plastique, le tout étant accompagné d’une pochette de spares bien fournie, d’un tournevis noir, d’un tank de rechange en PSU (oublié dans la pochette au moment de la photo :wacko: ), et d’un manuel utilisateur illustré en couleurs.

C’est sobre, c’est efficace, ça ne prend pas de place inutile : bref, ça fait plaiz’ d’entrée de jeu. Plaisir qui est d’ailleurs instantanément confirmé lorsqu’on prend en main le RDTA et qu’on commence à l’inspecter sous tous les angles :

Les joints noirs apparents dans le tank en pyrex, parfaitement accordés à la coiffe du top-cap, contrastent à merveille avec le corps tout stainless de l’ato, conférant à ce petit bout d’chou (31mm de haut drip-tip compris pour un diamètre de 22mm) une allure vraiment très classe.

Comme d’habitude chez Aston Vape, les lignes de ce Aston RDTA sont sobres et sans fioriture aucune – ce qui personnellement me ravit, et comme d’habitude, son usinage global est irréprochable : tout est ciselé, magnifiquement ajusté, et d’une précision chirurgicale. Pas une seule trace d’usinage, c’est vraiment très propre.

 

Zoom sur le Aston RDTA

Le top-cap, qui présente un toit plat peut-être très légèrement bombé en son intérieur, se soulève plus facilement qu’un bouchon de stylo bic tant les joints situés à la base du plateau sont souples et impeccablement calibrés, et laisse place à un plateau typiquement astonien : c’est le même que celui du Aston 22 !

Alors vous savez quoi ? Vous allez relire la revue dédiée indiquée en intro de cette revue, et vous saurez tout !! Quoi « il se foule pas la rate, le Cland’… » ? Vous êtes sérieux les gars ? Vous voulez vraiment que j’radote ? Bon, bon, ok… Comme vous voulez, mais j’vous aurai prévenu ! Allez, on fait vite.

On retrouve donc un deck single coil ultra-facile à monter, avec un système d’arrivées d’air asymétriques :

Comme sur le Aston 22, les canaux (2*1.8 mm) sont usinés « en biais », de telle sorte que l’air emprunte une trajectoire descendante et vient fouetter le bas du coil.

On retrouve également le même système de guide usiné en périphérie du plateau, qui se révélera fort pratique au moment de positionner notre coil.

La visserie plaquée-or est toujours aussi excellente, et les emplacements destinés à recevoir les pattes de notre résistance présentent toujours un léger décrochement pour empêcher le câble de se barrer au moment du vissage. Autre détail, qui s’était perdu sur le Aston RTA et que l’on retrouve avec joie sur ce Aston RDTA, c’est le léger renfoncement intérieur des dits emplacements, qui se révèle archi pratique au moment où l’on doit jouer de la pince coupante :

Ainsi, on est certains qu’une fois les pattes du coil coupées, le câble ne sera jamais en contact avec la cloche. Tout ceci ne paye peut-être pas de mine, mais c’est le genre de petits détails qui prouvent qu’AllianceTech connaît parfaitement son affaire. Bien, voilà pour les similitudes avec le Aston 22.

Enchainons à présent, toujours d’un pas alerte, sur les particularités de ce Aston RDTA.

La première concerne le remplissage de l’atomiseur : il pourra s’effectuer de deux manières. Soit par le haut en ôtant le petit bouchon de peek (jointé pour éviter tout risque de fuite) situé à gauche du numéro de serie :

Soit par le bas de l’atomiseur, puisqu’un pin Bottom-feeder est fourni dans le sachet de spares. L’axe central accueillant le pin de l’ato est en effet percé en son haut, comme on le voit sur la photo suivante :

Bien que j’ai délaissé depuis longtemps la vape en bottom feeding, j’ai testé le système, et il est parfaitement fonctionnel, le pin BF et l’axe du plateau étant ajustés à la perfection. Bref, c’est le sans-faute de A à Z au niveau conception de l’atomiseur. Tout est réalisé de main de maître, y’a rien à redire, vraiment. Même pas la possibilité de glisser ne serait-ce qu’un tout petit tacle par derrière.

Si l’on souhaite nettoyer son Aston RDTA, ou simplement troquer le tank en pyrex d’origine contre celui en PSU frosted fourni en spares, rien de plus facile : on commence par dévisser le pin 510, puis on saisit le cul de l’ato et le pyrex d’une main, et le deck de l’autre. Puis on dévisse le deck. Tout simplement :

Comme on peut le voir sur le cliché précédent, le haut de l’axe est orné d’un pas de vis mâle, qui ira se loger en toute smoothitude dans le pas de vis femelle usiné sous le plateau. Là encore, c’est ultra clean niveau usinage, ça glisse tout seul et en silence. Voilà pour l’anatomie de la bestiole. Ne traînons pas en chemin, et passons sans plus tarder au montage de l’atomiseur.

 

Montage du Aston RDTA

L’entre-axe des plots de montage étant d’environ 7mm, on est tout de suite tenté d’installer une bobine de câble complexe, et c’est ce que j’ai fait avec un fused clapton 2*28/36. Mais comme pour le Aston 22, même si ça fonctionnait bien, je n’ai pas été pleinement convaincu par le résultat. Je suis donc revenu au montage que j’avais fait sur le Aston 22, à savoir un Kanthal A1 triple twisted 3*28. Mais là, encore, pas vraiment emballé. Il faut dire que depuis le temps, de l’eau a coulé sous les ponts me concernant, les câbles complexes en tout genre ayant pris le pouvoir par la force, sans aucun ménagement. J’ai donc fini par trouver mon bonheur avec un Clapton de Nichrome80, calibre 24/36. 6 spires espacées montées sur un axe de 3mm, pour une résistance stabilisée à 0.45 ohm.

Inutile d’ajuster la hauteur du coil, puisqu’en posant son gabarit sur le guide usiné dans le plateau, il se retrouve automatiquement là où il faut.

L’étape la plus « technique », et je mets des guillemets parce que franchement, y’a vraiment rien de sorcier dans l’histoire, concernera le cotonnage de l’atomiseur. La notice utilisateur préconise de couper ses mèches 4mm plus large que le plateau, mais personnellement, je mets un peu plus, genre 5 à 6 mm. J’aère ensuite tendrement mon coton, puis effile encore plus délicatement l’extrémité des mèches, afin de garantir une capillarité parfaite.

Je fourre tout ça avec tact dans les orifices prévus dans le plateau, et zou, y’a plus qu’à remplir. “Mais….. Mais les mèches ne vont pas jusqu’au fond du tank”, me direz-vous…. “Et comment ça va imbiber correctement le coton, Einstein, à ton avis ?” Très bonne question mon cher Watson, je te remercie de l’avoir posée ! Hé bien c’est tout simple, élémentaire même, j’ai envie de dire. Lorsque l’on regarde à la loupe le fond du deck, on remarque la présence de 2 minuscules trous situés à proximité des orifices de coton. J’ai mis des petites flèches rouges, pour les plus bigleux d’entre-vous :

Dans la pratique, ces 2 micro-ouvertures assurent non seulement un remplissage du tank sans glouglou ni débordement dégueulasse, mais également une alimentation parfaite des mèches en liquide. Jamais aucun dry-hit, même à forte puissance ! On remplit donc le tank le plus sereinement du monde, avec du Balkan Mixture de La Tabaccheria dans le cas présent. Pour être complet, précisons tout de même que si un embout de type Chubby Gorilla fera parfaitement l’affaire, plus gros posera sans doute quelques soucis. Allez, c’est pas tout ça, mais comment il vape, ce Aston RDTA ? On se met dans l’ambiance, et c’est parti :

La Vape du Aston RDTA

Hé ben c’est très simple : il vape comme tous les produits de chez Aston, c’est-à-dire divinement bien !  En fait, comme d’habitude mais sans doute encore plus avec cet ato, tout dépendra du câble choisi. Avec du Kanthal A1 simple ou torsadé, on se délectera d’une vape de type analytique, très fine et extrêmement précise, où toutes les strates d’un jus complexe seront décomposées et restituées fidèlement. Si c’est votre créneau de vape, alors je ne peux que vous recommander chaudement ce petit cylindre de verre et de métal !

Avec le montage de Clapton indiqué plus haut, on tutoie carrément les sommets. Ouais ouais, je sais, vous vous dîtes que j’en fais des caisses…, que j’suis sympa parce que l’ato m’a été offert…., et patati et patata…. Ben pensez c’que vous voulez, moi j’m’en carre, et à 4,1 V (36 watts), je savoure une vape classieuse, extrêmement goûtue, bien dense et hyper saturée en arômes. Mon juice prend les teintes sombres et profondes que j’affectionne tant. Quant au volume de vapeur, il est loin d’être ridicule, et je dirais même que pour un 22mm, il est plutôt bluffant. La précision de rendu est certes un cran en dessous par rapport à un montage en câble simple, mais on reste dans le très très haut du panier malgré tout, avec un équilibre densité/saturation/précision qui va flirter avec l’exceptionnel. Ce fameux équilibre, qui propulse un bon ato en matériel de légende, le Aston RDTA l’a ! Tu vois, Tuco, le monde se divise en 2 catégories : ceux qui vapent sur de bons atomiseurs, et ceux qui vapent en Aston.

Bien évidemment, tout ceci ne manquera pas de faire ricaner bêtement les adeptes de la grosse vape DL qui poutre, Ragnareux en tête. Mais qu’importe. Ils ne peuvent pas comprendre, car on est ici sur un ato raffiné au tirage DL mesuré, qui s’adresse aux amateurs de saveurs précises et délicates. Un truc classouille qu’on n’aura pas peur de sortir aux réceptions de l’Ambassadeur, quoi.

Ah ouais, un dernier truc avant de partir : j’ai pas parlé de la colerette noire qui coiffe le top-cap : c’est pas que j’ai la flemme, non non, pas du tout. C’est fait exprès. Ceux qui voudront éventuellement en savoir plus, ça se passe juste en dessous, dans l’espace commentaire. Et tout le monde peut poster hein ! Ouais ouais, même toi là, qui est juste de passage et qui est en train de lire cette revue en loozedé. Un p’tit mot, genre ‘Coucou’, ‘Hey vieille nouille, trop naze ta revue’, un smiley :rose: ou je ne sais quoi encore, c’est toujours mieux qu’un mistral !

Aston RDTA : le sans-faute !

Ecrit par Clandestino

Passager clandestin du Navire pendant des années, les rats ont failli avoir ma peau dans les soutes, alors j'ai dû quitter ma planque. Mais maintenant que je suis à découvert, pas le choix, je vais filer un petit coup de main à l'équipage, en toute subjectivité bien-sûr. Pas envie de finir balancé aux requins... Loin d'avoir l'expérience et la roublardise des vieux loups de mer qui sévissent sur ce rafiot, je vais humblement commencer par aller frotter le pont, histoire de pas faire de vagues.

106 Comments

Laisser un commentaire
  1. 0

    Belle revue! Sur ce Aston RDTA mais la question qui me brûle c’est : quel est donc ce tube si sobre et joli. Le premier avec lequel il trône quand tu parles du fil choisi?

    • 1+

      Salut Fab, et merci pour ton petit mot ! ;-)
      Tu te situes comment niveau vape ? MTL, DL ? RTA, drippers ?

      Le tube en question est un Mod ATTO, c’est un petit méca 22mm, régulé par une puce Mosfet. Il fonctionne très bien avec des résistances pas trop basses. :-)

      • 0

        Hello, et sais tu ou cela s’achète autrement qu’en version “style” ^^…?
        Aurais tu un mod du même genre a me conseiller ? (je viens de prendre l’Ato mais suite a un problème d’accu fatigué et de mod transformé en grenade j’arrête le full meca …)

        D’avance merci.

      • 0

        @Jérôme
        A ma connaissance en mod régulé original de diamètre 22mm à un prix raisonnable (+/- 45 balles) tu as le MOD KIRIN KIZOKU. Sinon tu trouveras des high end à plus de 150 balles.
        Sinon, ce que je peux te conseiller, c’est de t’orienter vers un mod de 24mm qui sont beaucoup plus courant en régulé et de trouver une beauty ring pour avoir un super setup.

      • 0

        En fait, il n’y a pas foultitude de mods méca en 22mm, et encore moins équipés de mosfet.

        Sauf erreur de ma part, le Tube de Cthuluhu mentionné par Kant’, ainsi que le Kirin Kizoku indiqué par Bruce, font 24mm. Les 2 acceptent bien entendu les atos de 22mm, encore qu’à la lecture de certains commentaires client, le Kirin ne reconnait pas tous les atos (il faudrait a priori un pin 510 assez “long”).

        Le Cthulhu a un petit décroché à son sommet qui fait que les atos de 22 passent très bien esthétiquement parlant. Mais tu ne seras pas flush à 100%.
        Si tu veux mon avis, le clooney du Mod ATTO (original réalisé par “The Vape”) est à ma connaissance le seul méca 22 régulé qui offre une flushitude parfaite et qui permet donc d’avoir la classe à Dallas. B-)

      • 0

        Si j’annonce une affirmation mon Cland’s, ce n’est pas dans le vent sinon je ne permettrais pas d’intervenir dans des com’s qui ne me concernent pas. Le Mod Kirin Kizoku est prévu pour des atos de 22mm pas plus.

      • 0

        En fait pour être précis, le Kirin fait bien 24mm de diamètre (à en croire les fiches produit), mais il est tout à fait vrai qu’il n’accèpte pas les atos dont le diamètre est supérieur à… 22mm. :wacko:

        Va comprendre, Charles. :scratch: :scratch: :scratch:

      • 0

        Pourriez-vous m’expliquer la différence de vape entre un méca régulé et un vv ? Ok si non régulé ça envoie la sauce brut de pomme. Si régulé on s’approche d’une vv ? Et dans ce cas de serait plus pratique de pouvoir jouer avec le potard… le lissage de la vape est-il si différent entre les deux ? J’ai du mal à faire la différence entre mon mod et ma vv niveau lissage. Ma vv est bien plus douce, plus lisse on dirait.

      • 0

        Cet aprème, j’ai lu un article qui traitait (vite fait) du Mosfet.
        Il y était dit qu’un méca pourrait être comparé à une lampe torche : tu fais fire, ça envoie.
        Tandis qu’une VV (ou une électro) pourrait être comparée à un halogène, avec un rhéostat permettant me moduler l’intensité du courant (puissance de vape).

        Un méca régulé est censé offrir la simplicité d’action d’un méca tout en offrant les sécurités propres aux modes électro (ou VV). La plupart des mosfet (voire peut-être tous, je ne sais pas) fixent une valeur de résistance (par exemple 0.25 ohm) en dessous de laquelle le mod ne fonctionnera pas.

        Pour ce qui est de la lissitude, laissons notre Bruce national s’exprimer ! :yes:

  2. 0

    Excellente revue, bravo Cland! :good:

    J’ai fait l’impasse sur le RDA, puis sur le RTA, mais ce petit RDTA, il me le faut, c’est clair! :yahoo:

    J’ai déjà tâté du matos de chez AllianceTech, un Flave 24, puis le 22, et maintenant un Flave 24 RDA qui me convient parfaitement en terme de tirage et de saveurs. Mais aucun des 3 ne m’a déçu !

    Hop, c’est dans le panier :yes:

    Le bouchon de remplissage est facile à enlever ou pas? Je ne compte pas l’utiliser en BF non plus, mais j’espère que le remplissage ne sera pas trop contraignant à cause de ça :scratch:

    Autre question, tes mods en photo sont sympa, tu peux m’en dire plus? Pour le dernier j’ai reconnu, tu en avais fait la revue ici, le Satburn. Mais l’autre tube en 22mm et la box noire sont chouettes, mais je ne les reconnais pas !

    • 0

      Ah ouais, direct dans le panier, t’as pas traîné !! A mon avis, t’as bien fait ! ;-)
      Pour avoir également déjà vapé sur du matos Alliance Tech, je pense que ce RDTA ne te décevra pas : avec les Aston, on reconnait clairement l’identité propre à Alliance Tech : une vape maîtrisée et parfaitement équilibrée. :good:

      Le petit bouchon est à mon sens un des trucs qui amène une vraie plus-value à cet ato, car les RDTA équipés de la sorte restent plutôt rares, si je ne m’abuse (à confirmer ou infirmer, car je ne suis pas spécialiste des RDTA). Reste que ce bouchon fait du Aston un ato parfaitement étanche si il est correctement cotonné. Il est parfois un tout petit peu difficile à sortir du fait de sa petite taille, mais une encoche est prévue pour y glisser l’ongle, ce qui facilite quand même grandement la manœuvre. Mais c’est vraiment pour chipoter, la preuve : je n’en ai même pas parlé dans la revue. Si ça avait été un point négatif, t’inquiète que je l’aurais mentionné ! ;-)
      Nan vraiment, le remplissage est tout ce qu’il y a de plus simple et rapide.

      Cet ato est non seulement excellent niveau vape, mais également vraiment bien pensé pour l’utilisateur : il se monte très facilement, se cotonne easy, se remplit proprement les yeux fermés. C’est un produit sur lequel, très franchement, il est difficile de reprocher quoi que ce soit. :yes:

      Quant aux mods, bien vu, le dernier est le Satburn, et le premier, comme dit à Fab, est un Mod ATTO.
      La box, c’est une Take it Go de chez Ultroner. Une single 18650 en métal et panneau en bois stabilisé, avec l’écran caché à l’intérieur. Un peu light à la vape, comme toutes les single 18650, mais tellement classe… :heart:
      Il doit peut-être en rester quelques exemplaires par-ci par-là, mais quand je l’avais topée, c’était déjà une fin de série. C’est d’ailleurs pour ça que je n’en ai pas fait la revue. :-)

      • 0

        Je dois avouer que ça fait un moment que cet Aston est dans mon panier, je n’attendais plus que ta revue pour voir si il n’avait pas un défaut rédhibitoire. Quand j’ai reçu le mail, je me suis jeté sur ta revue :yahoo:

        Je suis encore plus impatient maintenant que j’ai la confirmation que c’est un bon ato ! Même si le contraire m’aurait étonné, de la part d’AllianceTech. Et cool pour le bouchon! J’ai vu plusieurs critiques à ce sujet là, mais si c’est du chipotage, tant mieux. Si le bouchon était facile à enlever, on se retrouverait avec des fuites de toute façon :whistle:

        Et merci pour l’info sur tes mods! La Take It Go semble en rupture partout en effet, sauf en rouge mais j’aime pas :unsure: . Et le ATTO est sympa, très sobre, j’aime beaucoup! J’essaye de trouver l’équivalent sans mosfet, 100% méca en 22mm, ce n’est pas très courant. J’ai trouvé le SMLP mod (en clone uniquement, l’original semble avoir disparu définitvement, j’en ai trouvé nul part!). Mais à part ça…

      • 0

        Ouais, en rouge, je la trouve moche aussi la Take it Go. Après, les goûts et les couleurs……

        En ce qui concerne les critiques sur le bouchon du RDTA, franchement je ne comprends pas trop. Certes, il faut y aller assez fermement, mais avec l’ongle du pouce gauche, ça se fait très bien. Après, peut-être qu’ils ont des paluches de bûcheron, ceux qui critiquent.. :unsure:
        La seule chose que je te conseille, c’est de ne pas remplir le tank à ras-la-gueule, parce qu’au moment de replacer le bouchon, tu risquerais de t’en mettre un peu plein les doigts.
        Tu nous diras c’que t’en penses, quand tu l’auras reçu ! ;-)

      • 0

        Et au fait, cette “collerette” sur le Aston, si je comprend bien ca fait partie du drip tip? Il est donc propriétaire ? :scratch:

      • 1+

        Nan, le drip est un 510 tout ce qu’il y a de plus normal. Tu peux en changer à volonté, il n’est pas proprio. :good:
        La collerette se visse/dévisse sur le top cap, et d’un point de vue fonctionnel, joue à mon avis un rôle d’isolant thermique. Comme dit à Ez’ un peu plus bas, le top cap a tendance à chauffer un peu en cas de chain vaping, et comme le drip d’origine est très court, t’as vite fait de te cramer les lèvres.
        Au début, je n’aimais pas vraiment ce mix SS/Delrin, mais finalement, je trouve que le black apporte une touche originale et classieuse à cet ato !

        Il existe aussi des collerettes tout SS en option, mais là, à mon avis, t’es obligé de mettre un drip un peu plus long, pour ne plus avoir les lèvres en contact avec le top cap.

      • 0

        C’est vrai que les arrivées d’air sont petites (1.8mm). Mais n’oublie pas qu’elles sont asymétriques : du coup, quand tu es full open, c’est comme si t’avais 3 trous d’ouverts (en réalité, c’est même un peu plus, vu que le trou central est ouvert des 2 côtés).

        Vu le rendu de ce RDTA en full open, j’aurais kiffé pouvoir faire du MTL avec, mais je t’assure que même en fermant les airflows quasiment à fond, ce n’est pas possible : au mieux, ça fait du MTL très ouvert.
        A mon avis, on est pile dans le genre de tirage que tu apprécies. :-)

      • 0

        Oui c’est ce que j’ai cru comprendre. 60 balles qui vont bientôt partir. A moins que le Black Friday fasse une bonne promo, mais si je trouve un hyper en solde…

  3. 0

    J’ai bien apprécié ta revue mon Cland’s m’en si j’en perds un peu mon latin, une fois. Si je comprends bien, Alliance Tech renomme son bas de gamme en Aston Vape. Ok, toi t’appelles ça du middle gamme. Moi, j’appelle ça du bas de gamme d’une boite high end. Pour avoir un “middle” faut que tu proposes du “high”, du “middle” et du pour finir du “low”. Sinon, c’est du “high” et du “low” :wacko:
    Si je suis ma logique, qui me paraît des plus logique, ce petit Aston est le bas de gamme de chez Alliance Tech :mail:
    Nan, je te taquinais comme je n’ai rien à écrire sur ce matos vu que ce n’est plus ma came :yahoo: :wacko: :yahoo: :wacko: :yahoo:

    • 0

      Magnifique illustration du célébrissime proverbe selon lequel “lorsque ce que tu as à dire est moins beau que le silence, alors FTG…” !
      Hey, moi aussi j’te taquine ! :yahoo:

      Plus sérieusement, high-end, middl-end…. tout ceci ne veut pas dire grand chose en soit, si ce n’est pour positionner un produit sur une échelle de prix. Tu sais très bien qu’en termes de qualité, tout ceci n’a aucun sens. Certains matos estampillés High-end sont des daubes finies en terme d’usinage et flirteraient presque avec l’abus de confiance, tandis que d’autres estampillés “rien du tout” sont d’excellente qualité.

      Ce qui est certain avec les produits Aston Vape en général, et avec ce Aston RDTA en particulier, c’est qu’ils sont positionnés middle-end sur l’échelle de prix (60 boules en moyenne), mais que leur qualité de fabrication et niveau de finition sont dignes du vrai matos high-end. :yes:

      Effectivement, cet ato ne t’est pas destiné, tu risquerais d’avaler ta langue en tirant dessus. Remarque, ça nous ferait peut-être quelques vacances…. :whistle: Mais quoi ? J’te taquine, deux fois. :yahoo: :yahoo: :yahoo:

  4. 0

    Très chouette revue, tes photos claquent ! Ça sent la maîtrise. Et ta prose toujours aussi agréable. Dommage le MTL, c’est tout à fait le style de tank que j’aurais acheté. J’adore les RDTA, le plaisir du driper avec autre chose qu’1 ml de liquide. Et le liquide dessous, trop beau. Demande leur qu’ils m’en fassent un en DL stp ;-)

  5. 0

    joli revue clandestino sympha cette ato mais j’ai déjà le flave rdta en 22 que j’utilse rarement et celui-ci est le même. le bouchon n’est pas pratique et 2ml c’est trop juste pour moi c’est pour cela que je ne l’utilise pas souvent.

    • 0

      C’est vrai que le Aston est très fortement inspiré du Flave, donc pas forcément utile de faire un doublon. Il est vrai aussi que les 2ml y passent très rapidement, mais ça c’est sur tous les RDTA.. Perso, le bouchon ne me pose vraiment aucun soucis, et au pire, avec une bonne box BF, le problème est réglé. :-)

  6. 1+

    Bonjour,
    Je lis assidument vos revues depuis un bon moment, surtout celles consacrées aux atomiseurs mtl et dl restrictif et je n’achète jamais un atomiseur sans passer par votre blog. Idem pour les conseil sur les coils, puisque je suis assez novice dans tout ça et franchement, j’ai l’impression d’apprendre plein de trucs au fur et à mesure.
    Donc, à force de vous lire, je me suis dis qu’un jour, il faudrait bien que je vous laisse un p’tit com sympa pour vous dire que ce que vous faites collectivement, c’est vraiment bien :good:

    • 0

      Salut Fab, et merci de te dévoiler ! :good:
      Tu as raison, sur le Navire, on apprend plein de choses sur la Vape, y’a quelques pointures qui traînent leurs guêtres sur le pont ! Si je peux te donner un conseil : viens discuter le bout de gras régulièrement avec nous, et tu verras que ton apprentissage se verra accéléré puissance 10 ! :yes:

  7. 0

    Mon ato de prédilection c’est le Précisio et j’aime aussi revenir sur mon vieux Siren 2.
    J’ai aussi, sans qu’ils me soient convenus, le Pandora, le Gear, le MD, les Ares 1 et 2 et d’autres qui m’ont marqués au point où je suis incapable d’en restituer les noms. Je suis plutôt vap tranquille/saveur, pas fan du très aérien et pas fan non plus de la vape trop serrée. Donc, toujours à la recherche de l’empire du milieu…
    J’attendais vraiment une revue sur le Aston RDTA.

    • 0

      Le Precisio fut ma première acquisition de 2020. On est bientôt en fin d’année, et il est toujours en service chez moi. Preuve que c’est un excellent ato MTL (un peu moins en DL je trouve). Par contre, je ne le trouve pas vraiment “empire du milieu” celui-là : il a une vape géniale mais déséquilibrée, avec une grosse saturation des saveurs (pour un MTL).
      Un Aston RDTA te procurera une vape beaucoup plus équilibrée et très raffinée. ;-)

      • 0

        Merci pour le conseil, j’étais déjà très tenté, que je vais suivre, puisque je l’ai vu en promo sur un site à moins 15% soit 50,92 € au lieu de 59,90.
        Et désolé pour mon second message qui s’est trouvé égaré, un petit moment dans un fil de discussion que j’ai cru être le mien du fait de la similitude de mon pseud (Co-Fab confondu avec celui de Fab), c’était évidemment involontaire :-)

  8. 0

    Un RDTA qui pourrait me plaire mais j’ai déjà l’excellent Riviera.
    J’ai ouïe dire qu’il sifflait un peu ce Aston selon le réglage des AF. Tu confirmes?
    Alors il chauffe ou pas sans la colerette?
    T’as quoi dans les tuyaux l’ami, un certain Nibiru?
    Merci pour ta revue :good:

    • 1+

      Ouais, j’ai pensé à toi en rédigeant l’article. J’me disais “Ez’, il va dire ‘Riviera nia nia nia’ “. Ben voilà, c’est fait. :yes:
      Je ne sais pas qui sont les persifleursqui disent qu’il siffle, mais non, je ne confirme pas vraiment. C’est vrai qu’en tirant dessus, le bruit de l’inspiration est un peu plus “aigu” que sur d’autres atos, mais de là à dire qu’il siffle, faut quand même pas pousser mémé dans les orties.

      Sans la colerette, déjà l’ato perd de son charme, et si tu chain vape, oui, le top cap tout SS a tendance à chauffer. Et comme le drip est très court, t’as forcément les lèvres en contact avec le top-cap. Mais avec la coiffe en delrin, pfiou, plus rien ! Disparue la chauffe. Ce qui permet de chain vaper trankilou sans se cramer le groin. :yes:

      Pour ce qu’il y a dans les tuyaux, j’ai du MTL, du DL. Du RTA, du Dripper. Du simple coil, du dual coil. Mais j’suis pas une balance, alors pour les noms, faudra attendre. :yahoo: :yahoo: :yahoo:

  9. 0

    Belle machine, belle revue ! :good:
    Ça fait plaisir de voir un RDTA démontable maintenant qu’on sait que c’est pas toujours le cas même quand on y met 200 boules.
    À part ça, je ne suis pas sûr que ce Aston soit assez aérien à mon goût… Bon, bien sûr il m’est arrivé de prendre des risques sur des achats de RDL suspects mais ils étaient soldés quelques dollars tandis que celui-ci est un peu plus cher, middle-end oblige.
    Je crois que le budget de Novembre va plutôt aller vers un Blotto dont j’ai bien noté le conseil sur un autre post… :yes:

    • 0

      200 boules le RDTA, j’en reviens toujours pas !!! :wacko:
      Je pense qu’en effet, tu as raison de t’abstenir sur ce Aston, il n’est pas du tout aérien ! Comme dit à Kif un peu plus haut, il est légèrement plus ouvert qu’un Hypersonic, et il faut tirer des barres vraiment pépère. Ce RDTA est fait pour une vape tranquille. Perso, je l’utilise au réveil avec le kawa du matin. :heart: Mais si j’ai le malheur de le reprendre après avoir vapé sur un DL qui poutre, alors il me faut quelques barres pour réadapter mon tirage.
      Bref, comme ils disent en Belgique, je pense que ‘tu seras mieux’ de dépenser ton oseille dans un Blotto (le gros Blotto de 6ml, et non le dernier qui ne fait plus que 2ml).

  10. 0

    Superbe revue yes 👍.
    Et super ato. Le Flave a fait une belle carrière chez moi, excellent avec les saveurs. Il fût un temps, j’aurais foncé sur cet ato. Merci pour la découverte.

    • 0

      Super petit ato, ouais ! Après, c’est sur que quand on est en Ragnar, c’est pas le même monde. ;-) Les deux sont excellents, chacun dans leur domaine. :-)

  11. 0

    Aston RDTA reçu hier, en version Black! Qu’est ce qu’il est beau :heart:

    Premier montage avec un simple Ni80, axe de 3 et 6 tours spires serrés, vape à 30W. Le montage est simplissime. Et ce petit bouchon pour le remplissage ne me gène pas non plus, quand on vape à une puissance raisonnable on ne remplit pas toutes les 5 minutes. Sinon c’est qu’on a pas choisi le bon ato :whistle:

    Nouveau montage aujourd’hui pour tester, avec un Clapton en Ni80 24/36 fait maison. Vape à 35W et toujours aussi bon! Les saveurs sont bien là, comme promis !

    Le seul petit défaut, qui vient peut être de mes montages (à tester avec d’autres), j’ai quand même quelques remontées de liquide. Je ne tire pas comme un dingue dessus pourtant, mais toujours un peu de liquide en bouche, surtout que le drip tip est très court. Mais voilà, il est tellement mignon cet ato, mettre un drip tip plus long le rendrait moins joli :cry: . Et puis ce top cap en delrin noir est très efficace puisqu’on ne se brûle pas en vapant, ça c’est bien pensé!

    Pas déçu de mon achat en tout cas, il me reste juste ce petit problème de remontée à régler et il sera au top, cet Aston :good:

    • 0

      Salut, essaie avec un autre drip tip dont le diamètre intérieur est plus large. Ça pourra peut-être arranger ton problème de remontée de jus.

      • 0

        J’y ai pensé, il faut que je trouve un drip tip 510 qui va bien dessus! Ceux que j’ai en 510 sont plus axés pour du MTL, avec un diamètre intérieur plus petit que celui d’origine de cet Aston.

        En attendant j’ai baissé un peu les watts, j’ai déjà moins de projections :yes:

    • 0

      Décidément, t’as pas de bol en ce moment !! :cry: T’as pensé à nettoyer ton karma ? :wacko:
      De mon côté, je n’ai jamais rencontré ce soucis de remontées de liquide, et j’ai quasiment toujours laissé le drip d’origine. A mon avis, le soucis vient d’ailleurs. T’es sûr de ton Clapton maison ? T’as eu le soucis avec ton nichrome simple aussi ou pas ?

      • 0

        J’ai eu ce soucis avec mon fil simple oui,.et mon Clapton il est bon.

        Je vais essayer de baisser légèrement le coil la prochaine fois (me servir des guides de chaque côté pour l’installer, puis appuyer légèrement dessus, pour qu’il descende de 1mm). On verra bien !

        Après rien de méchant, ça doit venir du montage ou du cotonnage :unsure:

      • 0

        Quand y a des projections c’est parce que pas assez de coton ? Ça m’arrive souvent quand je remplis trop la cuve.

      • 0

        #metoo mais c’est que là Kif y a trop de liquide. C’est pas la mèche ;-)
        Je ne sais plus si c’est trop ou pas assez de coton. Faut test.

      • 0

        Sur dropper oui c’eût trop de liquide mais j’en ai parfois même si plus beaucoup de liquide. Et ma fille sur le wasp en a aussi. Donc là c’est la mèche. Trop ou pas assez :wacko:

    • 2+

      Alors, faut bien faire la différence entre :
      1° projections qui résultent soit d’un problème d’équilibre entre puissance choisie et valeur du montage ou encore hauteur de coil par rapport à l’admission d’air ou bien d’irrigation du coil trop important.
      2° phénomène de remontées le liquide par le drip tip avec la sensation de boire son jus comme un bon milkshake avec une paille. Phénomène qui résulte d’un souci d’équilibre de pression entre la cloche et le réservoir lors du tirage. Une dépression trop importante dans la cloche d’atomisation lors du tirage aura pour effet d’augmenter la quantité de liquide aspiré et non capillarisé par le coton. Le coton arrivant à saturation, l’excédent de liquide va remonter, par capillarité et par aspiration (dépression trop importante) le long de la paroi de la cloche pour finir par inévitablement se faufiler dans le le drip tip dans lequel la valeur de la dépression est la plus importante. Plusieurs facteurs entrent en compte pour provoquer ce souci. Pour remédier à ce problème, il faut procéder par étape. La première et la plus simple est de réduire la valeur de la dépression en adaptant de la force de tirage émise lors du tirage. Pour se faire: 1 Adapter la puissance de tirage par la bouche avec les caractéristiques de l’ato. MTL veut bien dire de la bouche au poumont. Il ne faut pas confondre MTL plus ouvert avec RDL qui lui permet un tirage direct dans les poumons avec un débit d’air freiné. Ce souci d’aspiration de jus est très souvent rencontré par les anciens MTLeux qui au fil du temps sont devenus de véritables DLeux et qui, lorsqu’ils retournent sur un ato MTL ne savent plus comment vaper dessus. En tirant moins fort sur le drip tip, s’imaginent avoir adapté leur vape sans se rendre compte qu’ils ont directement aspiré la vapeur dans les poumons, preuve que le tirage n’est pas adapté. Pour ma part, je suis devenu un tel vapeur aérien qu’il m’est devenu impossible de vaper sur un ato MTL ou encore RDL sans me boire le jus tellement je tire comme un goret. Et pourtant sur des atos qui ont été mes all days pendant pas mal de temps et dont je maîtrise parfaitement le montage, le cotonnage, la hauteur de coil, le choix de la puissance,… la seule chose que je ne maîtrise plus est ma puissance d’aspiration qui est devenue inadaptée à ce type d’ato. 2 Augmenter le diamètre intérieur du drip tip pour réduire la puissance d’aspiration dans la cloche. Schématiquement, pour ne pas rentrer dans des détails techniques trop complexes, c’est un peu le même principe que si tu réduis le diamètre d’un tuyaux d’arrosage en mettant ton doigt devant l’orifice. Tu constates que la pression de sortie s’en voit augmentée. Donc, en augmentant le diamètre intérieur de ton drip tip, tu vas diminuer la puissance d’aspiration. Je sais que ça va te paraître contradictoire d’augmenter un diamètre pour diminuer une dépression mais fais moi confiance. Je ne suis pas ici pour donner des cours de physique et n’ai plus le temps de m’attarder à ça.

      Si après avoir bien mis en pratique ces conseils, tu as encore ce phénomène, dis le. Il y a encore d’autres facteurs qui peuvent intervenir mais j’avoue qu’à cet instant, je n’ai vraiment plus le temps de les rédiger. La rédaction de ce com m’a mis à la super boure :wacko:

      • 0

        Mais quel bon samaritain ce Bruce! :rose: il se met à la bourre et va se prendre une volée par sa femme, rien que pour nous! :yahoo:

        Pour revenir sur ton point 1- , à savoir le tirage de ce Aston RDTA, je re-précise parce que ça n’a pas l’air très clair : si on suit ta description des différences entre le MTL et le RDL (avec laquelle je suis complètement en phase), je confirme que ce Aston RDTA est un ato RDL, et que même fermé quasiment à fond, il est impossible (du moins pour moi) de faire du MTL avec.
        Après, pour moi, on est sur un RDL vraiment bien restreint (tout est relatif), et si je tire trop fort sur cet ato, alors j’me tape une bonne quinte de toux. Mais jamais de projection de liquide, ni de remontée. Et pourtant, j’ai laissé le drip d’origine. Je pense que c’est vraiment une histoire de tirage. Faut vraiment y aller trankilou avec ce RDTA. :yes:

  12. 1+

    Pour répondre à ta question, non! Un coil mal rodé va avoir pour effet de cramer ton coton très rapidement.
    Si tu as un point chaud sur ton coil, alors tu pourras avoir, en tout début de vape, une micro projection qui passera inaperçue tant le goût de coton cramé prendra le dessus.
    Je te conseille, un de ces jours, de sacrifier un montage pour savoir ce que donne un coil mal rodé. Tu le montes, tu ne le rodes pas, tu cotonne et tu vapes. Ça te permettra de bien te familiariser avec les effets que peuvent produire un coil mal rodé. Attention, je ne dis pas ça pour me foutre de ta balle. J’ai personnellement testé cette expérience. Attention, ne tente pas cette expérience avec un dual 0,20 Ohm! Fais le sur un montage single à 0,35 Ohm min.

    Pour en revenir à l’Aston et à la remontée de liquide de le Daron, je ne connais pas cet ato. J’expliquais les causes pouvant provoquer ce phénomène. Ce phénomène peut aussi se produire avec des RDL si le tirage et la dépression sont inadaptés aux caractéristiques de l’ato. Perso, à l’époque ou j’avais acheté le Manta MTL premier du nom qui est concrètement un RDL, je n’arrêtais pas de me boire le jus au bout de quelques lattes et ce, même en adaptant la force de tirage de ma bouche. Jusqu’au jour où j’ai changé de drip tip. Plus aucun souci! Du coup, comme j’aimais le setup ato/drip top d’origine, j’ai pris ma foreuse, une mèche de 6,5mm de diamètre et ai agrandi le trou du drip tip d’origine. Manipulation sur j’ai reproduit sur les drip tips de mes 3 vapotos qui avaient le même souci avec cet ato :yahoo: Sur ce Manta, c’est le drip tip d’origine qui en faisait un MTL et non l’admission du flux d’air qui elle est prévue pour une vape RDL.

    • 0

      Nouvel essai ce soir, toujours avec mon Clapton en Ni80 (valeur 0,4 ohms pour être précis. J’ai refait le rodage après avoir nettoyé mon coil, puis nouveau cotonnage avec le Hiphop que tu connais bien. Cette fois je n’ai pas aéré mon coton, j’ai mis les mèches direct dans les orifices prévus, et ça passe nickel. Mais ce coton a une très bonne, (peut être trop bonne) capillarité, et c’est bien un problème de “projection” que j’ai, pas simplement remontée de liquide.

      Je suis à 30W, logiquement je pourrais monter plus haut mais j’ai encore plus de projections, alors je reste à 30W. Je soupçonne maintenant mon coil, mais ce qui est bizarre c’est que j’avais le même soucis avec un coil en Ni80 simple également.

      J’ai essayé avec d’autres drip tips plus ouvert, même résultat…

      Alors j’en ai eu marre, j’ai viré mon Clapton, j’ai installé un coil en Kanthal 24Ga, 6 spires axe de 3, pour 0.59 ohms. Et là, tout roule! Même avec le drip tip d’origine, à 25W c’est impeccable! :yahoo:

      • 0

        Et sinon, t’as testé en spires espacées, ou pas ? 6 Spires espacées sur axe de 3, pour couvrir toute la largeur des airflows.
        Faudrait que je teste un micro-coil, pour voir si j’obtiens des projections. Mais j’ai la flemme. B-)

      • 0

        Ah, l’étau se resserre.. :unsure:
        Perso, quand les admissions d’air d’un ato couvrent une distance relativement large (ici environ 7mm), ça ne me vient même pas à l’idée d’installer un micro coil. L’idée est de couvrir toute la surface d’airflow.
        Peut-être qu’avec un micro coil sur ce Aston, il y a trop d’air qui entre dans la chambre sans taper sur le coil, et que du coup, ça modifie la pression expliquée par Bruce un peu plus haut..?
        Désolé si je mélange tout, là je n’ai plus les idées claires..

        Il te reste à tester ton Clapton 24/36 en spires espacées, pour voir..

      • 0

        Pour l’instant non, toujours avec mon coil en Kanthal et c’est nickel! :good:

        Le Clapton j’en avais fait qu’un seul, j’ai pas encore réessayé. Mais je vais tenter un Fused en 28*2/36 Ni80 la prochaine fois :yes:

      • 0

        J’veux pas dire de conneries, mais à mon humble avis très subjectif :
        – niveau réactivité, les 2 sont très réactifs, du moins comparé à du kanthal A1. Le SS descend plus bas dans les ohm que le Ni80, à nombre de spires égal.

        – Par contre niveau saveurs, pour moi, il n’y a pas photo : je trouve le SS sans relief, limite un goût de ferraille. A l’inverse, le Ni80 me procure de la rondeur, de l’épaisseur dans la vape, et également un niveau de saveur que je ne retrouve avec aucun autre alliage. Sans compter que les valeurs de coils obtenues tournent souvent entre 0.15 et 0.30 ohm (en fonction du câble choisi), ce qui pour moi est parfait pour de la vape DL.

        Après, c’est toujours pareil : les goûts et les couleurs…. :yes:

  13. 0

    Hello les filles!
    ça parle de projections de jus??
    J’ai eu le cas sur mon Zeus RTA récemment et ça m’a même fait des blessures au palais (pas de Versailles)!
    À chaque remplissage pendant 3 ou 4 taffes du début.
    Changement de coton : rien de mieux
    Pas de point chaud
    Changement de coil à l’identique : plus de projections
    Si ça me l’a fait une seule fois il y a qq jours mais je pense que c’était un accident.
    Pour éviter ça il faut roder le coil à chaque remplissage en baissant nettement la puissance puis on peut remettre comme avant.
    Voilà, c’est mon expérience
    A plus dans le bus :bye:

    • 1+

      Je tiens à préciser que je suis le seul vapoteur au monde a avoir eu une tendinite au petit doigt avec le Nemesis et des blessures à la bouche avec le Zeus!
      Je pense que je mérite mon nom dans le Guiness! Ou dans la Guiness, à voir…

    • 0

      Yo Cap’s, t’es là ?
      J’pensais que tu t’étais fait bouffer par les requins ! :wacko:
      En fait, ma gamme de vape s’étend du MTL en 22mm, au gros DL en 35mm. :yahoo: Tout y passe, ça dépend juste de l’heure de la journée, et de l’humeur. ;-)

      • 0

        En général, c’est plutôt dans l’autre sens : MTL le matin et pendant la journée de taf, et DL le soir.
        Mais l’inverse, je suis ok avec toi, c’est plus compliqué. :-)

    • 0

      Hey !! Tu l’as pris aussi !!! :good:
      Magnifique setup sur la Viva !! :heart:

      Je n’ai jamais testé ton fused en SS, mais 0.58 ohm, t’es à mon avis pile dans la zone de confort de l’ato.
      Tu dis que ça chauffe trop ? C’est quoi qui chauffe : l’ato ? la vape ?
      Faut dire que la Viva envoie grave le pâté aussi. Peut-être qu’en diminuant un peu le potard….

      Ou peut-être aussi qu’en tournant tes coils sur un axe de 30 plutôt que 25… :unsure: Je ne sais plus où, Bruce avait expliqué que en dessous de 1.73 ohm/feet, un câble complexe doit être tourné sur un axe de 30 minimum, sous peine de chauffe excessive !! Une histoire de rayonnement je-ne-sais-plus-quoi.
      Or, ton fused SS 2-26 a une valeur de 0.91 ohm/feet, ce qui est bien en dessous de 1.73 !!
      Teste donc un coil sur axe de 30, pour voir. En plus, ta quantité de coton sera à mon avis plus adaptée à la taille des emplacements dédiés. ;-)

      • 0

        Oui je l’ai pris. J’ai bien senti que c’était ma vape un DLR. et puis trop beau alors hop. Je ne suis pas déçu mais ça chauffe trop, pas la cape mais l’ato. Je vais faire un 3mm et voir. Je suis pas à 0,9 mais… mince 0,27 a l’instant. Comment a-t-il pu perdre autant mystère. Bref il est dans la zone de confort de la Viva mais peut-être trop bas pour l’Aston. Et puis le remplissage c’est galère, j’en ai foutu partout. Faut faire attention. Sinon c’est un vrai bonheur :heart:

        Caps impossible de me connecter à la régulière. Obligé de le faire sous les com.

      • 0

        Je parlais pas de la valeur de ton coil, mais de la valeur “Ohm/feet” du câble que tu utilises. Cette donnée n’est pas souvent disponible, sauf sur les câbles de chez Coilology.
        Regarde ta bobine : tu devrais voir “0.91 ohm/feet”
        Cette valeur peut te permettre, via un calcul “en règle de 3” (ou “produit en croix”) de connaître à l’avance à combien va sortir ta résistance.
        Mais cette valeur est surtout importante pour savoir sur quel diamètre ton coil doit être idéalement confectionné. C’est un peu le “coefficient de chauffe” de ton câble.
        Donc je répète : en dessous de 1.73 ohm/feet (ce qui est le cas de ton fused SS), l’idéal est de faire un coil en 3mm ou plus. Mais pas 2.5mm, ça chaufferait trop.

        Si ton coil a un coefficient de chauffe démesuré, alors il est logique que le corps de l’ato se transforme en volcan ! :-( :-( :-(

        En ce qui concerne les variations de ton coil, c’est pas la première fois que ça t’arrive j’ai l’impression. T’as bien serré les vis des posts de montage ? Des fois, on a l’impression que c’est bien serré, mais en fait non.
        Une petite astuce pour savoir si ton coil est suffisamment bien serré lors du montage : tu installes ton coil, tu visses, et avant de couper les pattes qui dépassent, tu tortilles ces pattes de droite à gauche –> si à ce moment-là, ton coil bouge, c’est que le vissage n’est pas assez serré. Lorsque tu tortilles les pattes, ton coil n’est pas censé bouger. ;-)
        Fais quand même gaffe à ces variations lorsque tu vapes en méca, ça pourrait s’avérer TRÈS problématique…. :wacko:

  14. 0

    J’ai juste staggered fused Clapton 26*32*2+32. Pas d’indication de coefficient de chauffe. C’est du XFKM
    Je viens de faire un 3mm 7 tours. J’ai eu toutes les peines du monde à le roder. J’avais 0,30ohm avant de commencer, plus que 0,20 une fois rodé. Et l’ato chauffe fort, et plus de saveurs. Et limite dry heat. Peut-être pas assez de coton. Je suis perplexe. M’en va étudier tout ça…

    • 0

      Ah nan mais là, ton staggered fused n’est pas du tout adapté au ASton RDTA !!!!
      Je l’ai, ce câble de XFKM, et franchement, j’ai fait 2 coils avec, et hop, cimetière. Pas de saveur, une grosse chauffe. Bref, pour moi, de la daube. Il est à mon avis adapté à des atos single coil très aériens ! Le genre de matos pour faire du gros nuage sans saveurs.
      Ce XFKM est à des années lumière des coils Handmade staggered fused de chez Coilology dont j’avais fait la revue. Je me réjouissais d’avoir trouvé du staggered fused en bobine, mais là, c’est foiré. Dommage.

      Pour le Aston, perso là où je l’ai trouvé le meilleur, c’est avec le clapton Ni80 de calibre 24/36, indiqué dans l’article. Du câble complexe, oui, mais pas trop complexe non plus. :wacko:

  15. 0

    Ah ouais carrément ! Bon bah merci tu m’évites de perdre du temps.
    J’avais acheté des GT COILS fused Clapton 2×26 + 36 ni80 qui donnent environ 0,32ohm. Je vais tester ça.

  16. 0

    Voilà, pas facile à installer ce GT et pas facile à roder non plus. 0,31 au départ, 0,20 une fois rodé. Manque un peu de saveur je trouve. L’ato chauffe un peu moins mais c’est encore chaud.
    Clandé, quand il n’y a plus beaucoup de liquide genre 1mm au fond de la cuve, tu retournes l’ato pour que le coton s’imbibe ? Sinon je sens le dry arriver :wacko:

    • 0

      Je n’aurai pas eu l’occasion de goûter les GT coils, j’ai trop trainé et d’ici la fin du mois, fini GT Coils…. :-( :cry: Merci le Covid et les mauvais payeurs apparemment…..
      Quoi qu’il en soit, un fused 2*26/36 me semble être encore un poil trop fort pour le Aston. Un fused 2*28/36 fonctionne bien, même si j’ai pas aimé autant qu’avec du clapton.

      Pour ce qui est des fins de tanks, au début je coupais mes mèches à 4mm, comme préconisé dans la notice. Mais j’avais le même soucis que toi en fin de tank, avec un dry-hit jamais très loin. Je retournais effectivement le tank afin que le liquide aille imbiber le coton. Mais c’était pas top non plus.
      Maintenant, je coupe mes mèches plus long, de façon à ce qu’elles entrent un peu dans le tank (à 1/3 environ). Et depuis, plus aucun stress pour finir mes tanks. :yahoo:

      • 0

        Je ne savais pas qu’ils arrêtaient. Tant pis, on trouvera autre chose.
        Je vais commander ce que tu préconises, parce que à part le drip tip trop fin je l’adore. Faut que je l’apprivoisez qu’il devienne comme l’hyper mon all day long.
        Donc je vais allonger le coton, l’ato ne sera pas aussi beau avec ces mèches disgracieuses mais je ferai avec.

      • 0

        Chez moi, les mèches entrent un petit peu dans le tank, mais pas non plus jusqu’au fond du tank hein !
        C’est à peine si on les voit. ;-) Coupe à 7 ou 8 mm plus large que le plateau, ça devrait le faire.

  17. 0

    Bon, je n’ai pas encore le Clapton 24/36 alors j’essaye d’autres câbles. 9 tours d’un twisted A1 24ga ça chauffe encore plus malgré le 0,45ohm sur la box ou 0,50 sur mon coiler.
    Alors je me dis que ça vient de la taille du coil, trop long. J’en fais un à 3 tours espacés pour 0,24ohm. Pareil ça chauffe à mort. 3-4 barres et je peux plus poser mes lèvres. Tout ça en 3mm de dia. Je suis à 28w, donc raisonnable pour 0,24ohm.

    • 0

      Ouais, je connais le KA1 twisted 24Ga, j’en ai une bobine à la maison. Je confirme que c’est un câble qui chauffe énormément ! À tel point que je n’ai jamais trouvé un ato adapté à ce câble. :-(
      Tu verras qu’avec le Clapton 24/36 (en Ni80), les 6 spires espacées sur axe de 30 envoient ce qu’il faut sans aucune chauffe excessive. J’ai encore vidé 2 tanks ce matin avec mon kawa, et à environ 36 watts, je me suis régalé, tout en douceur. :heart:

  18. 0

    Tu l’as trouvé où ce câble ?
    J’ai remis un ss, j’aime trop ce câble. C’est hyper réactif, les arômes sont chirurgicaux et suis très etonné des com dénigrant sans vergogne, voire avec une agressivité digne d’un djihadiste dans un temple bouddhiste. Il chauffe peu mais en revanche beaucoup moins de saveurs dans cet ato alors qu’il était top dans l’Hyper (si vous en voyez un en solde prévenez moi svp) :wacko:
    J’essaierai aussi mon Clapton Wire A1 26ga qui m’accompagne depuis les débuts. Gros diesel mais valeur sûre.

    • 0

      Bon promis Kif, je ne dirai plus de mal du câble SS. :whistle: Ni des clearos… :whistle: :whistle: Ni des pods… :yahoo:
      Après tout, chacun kiffe ce qu’il kiffe, épicétou : les coups et les douleurs ne se discutent pas ! :wacko:

      Si toutefois tu cherches encore le Coilology Clapton 24/36 en Ni80, va voir du côté de la pastèque. ;-)

  19. 0

    Bon, j’ai viré mon coil en Kanthal pour installer un Fused Clapton sur cet Aston RDTA, en croisant les doigts pour ne plus avoir de projections.

    Installation d’un 2×26 + 36 en Ni80
    axe de 3mm
    6 tours et demi
    valeur du coil: 0,31 ohms.

    Comme le coil est assez réactif, je n’ai pas besoin de monter trop haut dans les watts, sinon il chaufferait trop vite. Je suis à 35W. Eh bien, fini les projections ! :yahoo:

    Le problème venait donc clairement de mes anciens coils, puisque j’utilise toujours la même dose de coton (grace au Hip Hop :good: ). Et il se débrouille vraiment bien cet Aston :heart:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

Sans-nom de Ulton, le RDTA moisi

Surric XT: la mauvaise pioche !