in

Après le nem, un beignet au kraken. (clone)

Pour continuer mon sujet précédent évoquant les choses sur lesquelles j’avais fait l’impasse, je vais vous présenter le clone Kraken acheté 15 dollars chez FT et la manière dont j’effectue le montage en double microcoil sur celui-ci.

Niveau finitions, les filets sont assez coupants et le tank en pyrex n’a pas une découpe très propre mais globalement le résultat est honnête (15 dollars !) et l’ensemble est en inox.

Une vue rapprochée de la base :

DSC_0021

Comme toujours, ce qui me choque un peu, c’est que les copieurs pousse le vice jusqu’à mettre la marque en dessous, un numéro de série, ce que je trouve déplacé. Ok, c’est de la contrefaçon de toute manière, marque inscrite ou pas, mais une simple reproduction de l’atomiseur sans décoration suffirait amplement et éviterait à mon sens que des petits malins refourguent ce type de matos à des gens peu informés.

Pour le montage, je déroge à mes habitudes et utilise du “simple” kanthal 0.25mm pour faire des bobines de 1.5mm de diamètre (les trous pour les mèches sont petits et je préfère éviter l’engorgement ou le court-circuit) pour 11/12 spires ce qui aboutit à environ 1 ohm de résistance pour ce montage dual coil :

DSC_0023

Pour monter les résistances, j’utilise évidemment les tournevis pour bien centrer l’affaire et je commence par serrer le pôle négatif :

La rondelle du pôle positif peut semble pratique à première vue mais c’est plutôt l’inverse : en fixant la première résistance, elle va s’incliner et rendre plus difficile la fixation de la deuxième résistance.

Comme d’habitude, en usant de patience et de doigté, on arrive au résultat escompté :

DSC_0035

Je laisse les deux tournevis en fixant les résistances au pôle positif car le vissage a la fâcheuse tendance de faire bouger  les bobines.

Après s’être assuré que les deux résistances chauffent en même temps et convenablement (du centre vers l’extérieur), en ajustant si nécessaire (ce qui peut être relativement pénible vu qu’il n’y a pas vraiment d’espace pour serrer les bobines), on vérifie que le tout est correctement aligné par rapport aux arrivées de liquides :

Pressé par ma moitié me disant qu’il était plutôt l’heure de mettre le couvert que de bricoler sur la table à manger, je n’ai pas utilisé de coton cardé pour faire deux mèches relativement fines. J’ai sorti du fonty pour faire rapidement le boulot, un brin dans chaque résistance en laissant 4/5mm au dessus et en faisant toucher la base du réservoir :

DSC_0043

Il ne reste plus qu’à humidifier de liquide les mèches, en dessous et au dessus des résistances et remplir le tank avec l’inévitable seringue (c’est le défaut de l’atomiseur selon moi) car le trou de remplissage de liquide est de la même taille que l’alimentation des mèches (c’est à dire petit), on peut d’ailleurs l’utiliser en ne faisant pas un montage symétrique.

DSC_0045

Finalement, le fonty fonctionne pas mal avec cet atomiseur. Le rendu est peut être un chouïa moins bon qu’avec du coton cardé et une mèche personnelle, mais c’est infiniment plus rapide.

Pour conclure, j’utilise ce setup depuis une semaine avec du Sub-Zero, ça envoie sévère, c’est pratique et ça prend pas de place. Le seul défaut c’est l’autonomie assez faible en 18350 et en liquide.

Ecrit par vincent

--Ancien auteur du Navire--

19 Comments

Laisser un commentaire
  1. 0

    Slt,

    Si le Kraken n’était pas un must en terme d’ato, j’aurais eu des doutes vis à vis du montage avec les mèches verticales rapport à la montée du liquide par capillarité !

    Il en jette bien sur le Stingray…

    • 0

      J’ai pas mal tourné avec un Genesis, puisque j’ai commencé le reconstructible avec le RSST. J’y ai aussi essayé le coton (cardé, pas Fonty)… et il y a quand même un bémol : faut vraiment une grande surface de “coil”, ou réduire la puissance, sinon, c’est galère de “wicker” assez, ce qui dans un cas comme dans l’autre vape quand même moyen-moyen par rapport à un “top feeder”.

      D’ailleurs, même avec un “Genesis-like” en “top feeder” comme le Taifun GS, avec des mèches en coton qui descende du réservoir vers la chambre, c’est galère : j’ai fini par utiliser du “mesh” qui descend du réservoir, pour “dripper” dans un parterre de coton, pour le saturer en permanence – là, ça marche au top.

      Maintenant, dans un Genesis classique, les mèches en métal (“mesh” ou câble) ne sont pas vraiment plus heureuses : ça chauffe le liquide comme pas possible, et il s’oxyde jusqu’à changer de couleur et de goût… décidément pas mon truc, ces bêtes là.

      • 0

        Evidemment mon expérience est limité sur ce type d’ato, d’autant plus en restant fidèle au microcoil coton de mes débuts. Ca n’a pas valeur de feedback exhaustif.

        Cela dit, depuis 3 semaines que je l’ai, je n’ai eu aucun souci avec des coils de 1.5mm de diamètre, 8 à 12 spires selon les humeurs en utilisant du kanthal 0.25mm.

        Je procède toujours de la même manière pour les mèches, en utilisant du coton cardé assez tassé pour arriver à les faire passer dans les résistances et pouvoir les rattraper de l’autre côté des canaux d’arrivée de liquide.

        A mon étonnement, aucun problème de dry hit alors que je pensais que ça ne s’alimenterait jamais correctement dans la durée. Mais j’aide le truc en vapotant à l’horizontale. En tout cas, les extrémités de coton au dessus des résistances demeurent toujours bien humides.

      • 0

        Ah oui, ça, c’est vrai que ça aide bien, de le tenir à l’horizontale. Et comme j’ai l’habitude de tenir le mod pratiquement à la verticale, avec un “drip-tip bender” à 45 (je suis fainéant), en plus de “chain-vaper” comme un cochon, forcément, j’avais pas mal de soucis avec le coton sur Genesis…

  2. 0

    Rhoooo… Avec des photos de montage comme ça on frôle l’érotisme…
    Franchement je craque pour le kraken. Superbe !! Bravo Vincent :good:

    Quand je pense que je fais des photos de merde avec mon iphone alors que j’ai un reflex S5 Fuji… Tout ça plus ou moins par par paresse. J’ai honte :scratch:

    • 0

      Héhé merci !
      Ah ces mèches qu’on enfile dans des trous :p

      C’est vrai qu’il faut faire l’effort de sortir le reflex super lourd avec sa sangle qui s’entrave dans tout ce qui traîne, brancher sur le pc pour se rendre compte que c’est flou alors que le montage est fini …

      Bon je me dis que c’est quand même parfois joli et si ça peut intéresser ne serait-ce qu’une ou deux personnes débutantes de voir les choses en gros plan, c’est toujours ça.

      Et puis je le fais aussi pour moi, je montre ce que je fais en me disant qu’on me suggérera peut-être quelque chose de plus efficace.

      Sinon les nouveaux smartphones prennent quand même des photos sympas, j’ai un Lumia 925 pour ma part, et j’aime bien les clichés qu’il prend. Evidemment, faut pas trop zoomer sur les détails des photos ensuite.

  3. 0

    franchement pas mal .. dit moi tu utilise quel astuce pour que tes MC reste aussi droit et intacte car moi .. dès que je fais le montage tout ce chamboule ..

    pour le coton cardé tu laisse la meche jusq’au bout du reservoir ?

    j’ai tellement désespéré avec cette atto que j’en suis venu a apprendre le “pulse +mesh ” pour pouvoir le tater un peu x)
    bon j’avoue qu’avec une petit diy citron sa passe bien mais c’est vrai que je suis un grand adepte du MC coton donc si ta des conseille je suis preneur :o !!!

    très belle photo encore :) Bon’Vap’

    • 0

      Le plus important, pour faire un “micro-coil” bien net, c’est que les spires se touchent bien, déjà dès l’étape de l’enroulage. Sinon, quand tu vas les presser en place, certaines seront plus larges, et passeront au-dessus des autres.

      Pour faciliter la chose, commence par chauffer le Kanthal au chalumeau avant même de l’enrouler, pour lui faire gagner de la raideur (ie diminuer l’effet ressort).

      Ensuite, tu l’enroules, en faisant que les spires se touchent déjà bien. Je fais ça sur un bête clou, dont j’ai limé le petit téton sur la pointe (qui empêche de sortir le “coil” proprement, si on le laisse).

      Enfin, je profite d’avoir fait ça sur un clou pour presser le “coil” contre la tête dudit clou, avec une pince, et je passe le tout au chalumeau, pour bien fixer la forme du “coil”. J’utilise une pince très fine (brucelles à bouts courbé), pour diminuer la masse de métal en bout de pince, et donc diminuer l’inertie thermique (avec une grosse pince, celle-ci va voler toute la chaleur du chalumeau, empêchant le “coil” de chauffer assez pour fixer sa forme).

      Après, il n’y a plus qu’à le mettre en place, en le laissant sur le clou, pour éviter de séparer les spires en serrant aux pôles, à mesurer la résistance (même pas besoin d’enlever le clou : il a été torché pendant la facture du “coil”, et est donc recouvert d’une couche d’oxyde isolant qui ne gêne pas la mesure des ohms), et à enlever le clou ;)

    • 0

      Merci pour le commentaire.

      Pour les MC, déjà s’assurer de les faire correctement, c’est à dire droits et solides avant le montage. J’ai mis du temps à maîtriser le truc et il m’arrive encore de faire des trucs moyens.

      Rappel de la réalisation d’un MC :
      Ne pas oublier de chauffer le kanthal avant l’enroulage. Celui-ci doit être réalisé bien serré et régulier (sans tirer sur le fil comme un maboule). Chauffer la bobine créée jusqu’à ce qu’elle rougisse complètement en pinçant sans écraser la bobine pour ne pas qu’elle se déforme. A mes débuts, j’utilisais un briquet mais ça ne chauffe pas correctement : la bobine ne devient pas rouge entièrement, on se brûle les doigts et ça laisse un dépôt noir sur le kanthal. Utiliser un chalumeau a tout réglé et depuis mes coils gardent bien mieux leur forme.

      Pour le montage du genesis, je prends bien soin de remettre les bobines dans les tournevis qui m’ont servi à les créer. Je centre le tournevis dans le trou avant de serrer le kanthal au pôle négatif. Le fil doit être tendu mais en serrant le fil qui est inséré dans le sens du vissage, cela va avoir tendance à exercer un rapprochement de la bobine, il faut donc maintenir fermement le tournevis pour contrebalancer ceci. Lorsque je vois qu’il faut exercer une force importante pour empêcher le fil de s’enrouler sur le pôle, j’arrête de visser. Pour le vissage autour du pôle positif, je fais en général un tour avec le fil dans le sens du vissage pour chaque bobine avant de serrer tout en maintenant mes tournevis droits. Je n’insiste pas trop dans le serrage, sinon comme tu le sais ça part en sucette et finalement ça sert pas à grand chose, le montage tient sans avoir besoin de tourner sur la vis comme un bourrin. Le plus important à mon avis est de s’assurer que les pattes soient de la même taille histoire que les bobines chauffent en même temps. Bref pour conclure, je dirais qu’il ne faut pas visser directement à fond sur chaque bobine/pôle, relâcher les tournevis après un serrage pour voir le positionnement, au pire dévisser pour refaire le truc en replaçant correctement les bobines.

      Pour le coton cardé, oui je laisse la mèche jusqu’au bout du réservoir, comme ça il s’imbibe bien entre les séances de vapotage et ça limite le besoin de les imbiber à l’horizontale régulièrement.

    • 0

      Juste fait super gaffe, avec la pince céramique, si c’est le “machin” auquel je pense.

      J’en avais acheté une à ~20€, et m’en était servi pour reserrer des “coils” déjà vissés aux pôles, tout en les faisant chauffer… et elle a pété en un rien de temps (genre trois jours, si je me souviens bien), pile à l’endroit ou les “coils” l’avait noircie en chauffant… ce qui n’est pas très étonnant, malgré l’écriture “Switzerland Standard” (ie “Qualité Suisse”, dans un anglais qui n’est pourtant aucune des trois langues de là-bas), car on la trouve pour ~2€ sur Alibaba (à tout fin utile, une vraie pince en céramique fabriquée en Europe, c’est au bas mot 70€…)…

      Vu ce qu’elle a duré, et ne l’ayant pourtant jamais torchée, je me permets de vivement te conseiller de lui éviter ce traitement, en espérant quand même que tu auras plus de chance que moi avec cette pince…

  4. 0

    Ça y est ! J’ai envie de m’en acheter un… Je veux mettre un ato sur mon nemesis, qui dort tout seul depuis que j’ai un peu abandonné mon Russian.(mon taifun GT est trop magnifique sur son Z-Max mini v5)

    Je l’ai essayé dans ma boutique préférée, le montage était bien réalisé et c’était vraiment très bien.

    Largement au dessus de mon vieux RSST(qui est excellent pour débuter le genesis, mais qui s’essouffle très vite quant aux saveurs restituées(La chambre d’atomisation n’est pas optimisée du tout). J’ai également un Aga-TD, mais celui ci, c’est une misère sans nom pour le monter, la vape est bonne, mais c’est pas fou non plus. Je l’ai acheté pour m’amuser avec, au vu du nombre de configurations possibles, c’est un ato pour faire des tests, que je ne conseille pas vraiment si c’est pour le vaper tout les jours.

    Vu le prix de l’ato, je voudrais faire un appel aux différents avis quant aux clones.
    J’aime bien la marque Hcigar, leur usinage du taifun GT est impécable, c’est clean, et fidèle.
    Rainbow Heaven ont la réputation de faire de bons clones.
    Yiloong c’est hors de question : Usinages affreux, limaille de fer, rien d’ébavuré, rouille, fuit, etc…
    Fasttech, je suis dubitatif, tant leur qualité est variable.

    Je recherche un clone parfait, je sais, et vous allez me dire que si je veux du parfait, je devrais prendre l’original, mais si j’avais autant d’argent à dépenser, j’investirais plutôt dans un Squape(R).

    A noter que, avec l’éternel débat qui oppose le clone à l’original, je ne fais pas du tout l’anthologie ou la promotion du clone. Acheter un produit cloné, c’est mal, et tout le monde le sait.

    Sinon, je prévois de le monter en mono-coil, cable+mesh200, avec du kanthal plat 0.1*0.3. J’essaierais probablement aussi un double micro-coil coton pour faire mumuse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 

Montage Kayfun et comparaison Kayfun VS Russian

Accu coucou ! – les types d’accus