Electronique !

01 - dicodesIl y a un peu plus d’un an, je quittais les Spinner Vision pour un mod électronique. Lorsque j’en ai fait l’acquisition, je savais à peine que de vagues cousins mécaniques existaient et de toutes façons, ils ne m’interessaient pas. Un tube, un accu… Pffft ! Il me fallait un afficheur, du contrôle, de la régulation, un chipset et des bouton-poussoirs. Ce fut donc un Dicodes Dani “Extreme”, proche parent du Pipeline Pro, un must de l’époque capable de délivrer une puissance approchant 20 watts.

 

Mécanique !

02 - gusPeu de temps après, avis et lectures ont fini par créer une vraie curiosité autour de ces sulfureux mods mécaniques si prisés de ceux qui savaient s’en servir. Chi-you, Nemesis, Caravela, Paps ont commencé à se parer d’un intérêt grandissant et j’étais déjà parvenu au bord de la rupture en lisant l’article de Michel sur le Atom (https://danyvape.com/mod-atom-clone-de-chez-fasttech/), à peine encore retenu par le fil ténu d’une certaine appréhension vis à vis d’un achat de clone sur le site FastTech. Le fruit était mûr, la désormais légendaire revue de Ric (https://danyvape.com/revue-du-gus-core-g22-18350-v2/) a porté l’estocade. J’ai acheté un GUS et me suis fait mystérieusement crocheter la truffe par la vape mécanique dès la première taf inhalée (https://danyvape.com/revue-du-gus-core-g22-18350-v2/#comment-735).

Miam miam, les watts…

Et puis les résistances de mes atomiseurs ont commencé à baisser, lentement mais sûrement. Résistif de plus fort diamètre et bobines doublées ont de plus en plus fréquemment amené tout ce petit monde en-dessous de l’ohm. Je n’imaginais pas rencontrer un jour les limites de mon Dani “Extreme” (20 watts, tout de même !) et pourtant les drippers Magma puis Mutation X lui auront bien facilement fait mordre la poussière du haut de leurs double-coils en 0,3 ohm. Sic transit gloria mundi, comme disaient les anciens.

Ah mais pourquoi donc ennuyer ce pauvre Dani (le mod, pas le Capitaine) avec des résistances aussi basses me demanderez-vous. Tu peux pas vaper autour de l’ohm, comme tout le monde ? Ben si mais j’ai du mal depuis l’essai du Magma en 0,4 ohm garni de Hooch Gone Banana’s sur le Paps v3. La raison s’en trouve vraisemblablement dans la loi de Ohm selon laquelle P = U^2 / R, P étant la puissance en watts, U la tension en volts et R la résistance en ohms. Selon cette formule, la puissance théorique délivrée par un accu chargé à 4,1 volt confronté à une résistance de 0,3 omh est de 4,1^2 / 0,3 = 53,33 watts. A ce chiffre, le Dani rend les gants et s’évanouit tandis que le Paps v3 s’échauffe à peine, sublimant le Banana’s en d’enivrantes et inoubliables volutes aussi denses que savoureuses.

03 - super_coilMa vape s’oriente donc subrepticement vers les gros coils multi-spires, les basses résistances et les hautes puissances. Le Dicodes Dani est devenu inadapté mais les mods mécaniques font le boulot donc tout va bien. Enfin presque… Le sub-ohming nécessite l’utilisation d’accus à forte capacité de décharge et je ne suis pas du tout fan des mods en configuration 18650. Le format 18500 me semble convenir à des résistances situées autour de 0,5 ohm mais il faut malheureusement oublier le 18350, rincé trop vite et surtout potentiellement dangereux à de tels niveaux d’exigence. Et demain ? Avec quoi alimenterai-je le Mutation X monté en quad-coil à 0,15 ohm ? Lequel de mes mods mécaniques actuels encaissera les 107 watts demandés par le montage sans fondre un ressort ou faire exploser l’accu ? Non, non… Il n’y a pas à tortiller, il me faut un nouveau matériel et puisque la vape est devenue parallélépipédique ces temps-ci, ce sera une box.

Il faut choisir.

04 - dna_40Les boxes électroniques déferlent actuellement sur le marché, dans la plus totale opacité quant aux conditions d’obtention des puissances parfois énormes qu’elles annoncent. Les chipsets reconnus et fiables tels le Evolv rDNA évitent les superlatifs pompeux pour garantir 40 watts à des prix souvent très élevés. De ma compréhension des choses électriques, il n’y aurait guère d’intérêt à acheter à prix d’or une version esthétiquement remise au goût du jour de mon Dicodes, sans doute plus performante mais conçue dans le même esprit de contrôle et de régulation pour un confort d’utilisation qui n’est plus aujourd’hui mon premier objectif. Ma nouvelle box sera un super-mod mais sera mécanique.

Alum Box par GP Custom…

05 - my_alum

Alum arrive en cage, comme un grand fauve

Recherches, comparaisons, hésitations… Et finalement, mon choix s’est arrêté sur la Alum Box proposée par la “team” philippine GP Custom. La revue du blog vape.li n’étant pas étrangère à ce choix, je proposerais volontiers à ceux que cela intéresse de s’y rendre pour une description détaillée de ce magnifique objet, sûrement meilleure que tout ce que je pourrais proposer sur le sujet :

Ah, la grosse feignasse ! Trop malin de filer un lien comme ça et débrouille-toi. Et bien non, ce n’est pas le genre de la maison.

06 - bemolIl me faut tout d’abord ajouter un bémol au concert de louanges auréolant cette Alum Box. Sur mon exemplaire, un des deux panneaux latéraux de bois Kamagong, éléments de séduction essentiels à mon sens, souffre d’un léger défaut d’ajustage. Le bois a du travailler, il s’est rétracté et accuse un léger cintrage empêchant la tenue parfaite du panneau. Certains jugeront peut-être ce défaut inacceptable, j’ai pour ma part choisi cet objet aussi pour son charme artisanal et réfléchis à un moyen de rattraper l’approximation autrement que par l’insertion d’une petite feuille de carton pour bloquer le panneau incriminé comme c’est le cas actuellement. Tout en devenant juste un peu moins fan des boxes en bois qu’avant.

Et pour finir, voici quelques éléments de réponse sur un des points qui m’ont le plus interrogé avant de céder à la tentation. La Alum Box n’est pas énorme comme en témoigne cette photo prise en compagnie d’une iStick prêtée pour l’occasion :

07 - istick

Elle tient dans la main, elle tient dans la main ! Agréable au toucher et très plaisante à utiliser :

08 - hand