Accu coucou ! – les types d’accus
soutiens

Si certains ne jurent que par la boîte à coucou, nous vapeurs devons faire avec nos boîtes à accus. Ou tubes à accus, le plus souvent : mais c’était pour démarrer sur un mauvais jeu de mot.

Pour commencer, qu’est-ce qu’un accu ? Pour simplifier, c’est un pôle positif (la cathode), composé d’un certain matériau, et un pôle négatif (l’anode), composé d’un autre matériau. Les deux sont reliés entre eux et échangent des particules chargés électriquement (les ions).

Les accus que nous utilisons ont tous un pôle positif formé d’un oxyde métallique contenant du lithium (le métal le plus léger, et à l’énergie spécifique la plus importante) et d’autres éléments (qui donnent à l’accu certaines caractéristiques particulières). Lors de la charge de la batterie, des ions de lithium passent du pôle positif vers le pôle négatif (lui, fait de carbone), le chargeur fournissant le courant nécessaire à l’opération. Lors de l’utilisation de l’accu, c’est l’inverse : les ions de lithium retournent au pôle positif, engendrant le courant dont on a besoin pour vaper. D’où le nom générique “lithium-ion” de nos accus.

accus-ions

Pour les choisir, on va déjà commencer par regarder les autres éléments qui forment l’oxyde du pôle positif. Basiquement, on a deux grandes catégories :

  • les IMR (Ion Manganèse Ronds), aussi appelés LMO : leur cathode est en oxyde de lithium manganèse (LiMn2O4) – exemple : AW IMR 18650 1600 mAh
  • les ICR (Ion Cobalt Ronds), aussi appelés LCO : leur cathode est en oxyde de lithium cobalt (LiCoO2) – exemple : AW 18650 protégée 2600mAh

Les premiers sont ceux qui sont généralement regardés comme les plus sûrs (souvent conseillés pour un mod méca, car s’il peuvent dégazer brutalement, ce ne sera a priori pas en prenant feu ; donc moins de besoin impérieux d’un circuit de protection), peuvent monter plus haut en intensité (les Ampères), mais doivent être rechargés plus souvent ; les seconds, comme les plus dangereux (souvent uniquement conseillés pour un mod électro, qui embarque une sécurité, ou avec un circuit de protection intégré à l’accu).

Et puis, il y a les hybrides. Et là encore, il faut distinguer deux catégories, bien que ce ne soit pas souvent fait dans les discussions :

  • les NMC (Nickel Manganèse Cobalt) : souvent qualifiés d’IMR par les fabricants ; et souvent considérés comme de faux IMR dans les discussions – on verra plus loin ce qu’il en est, mais toujours est-il que leur cathode est en oxyde de lithium-nickel-manganèse-cobalt (LiNiMnCoO2), et qu’elle contient donc tous les matériaux et des IMR, et des ICR – exemple : Sony 18650 Konion VTC5 2600mAhvapons-un-coup
  • les NCA (Nickel Cobalt Aluminium), aussi appelés NCR : ils contiennent du cobalt comme les ICR et les NMC, mais embarquent de l’aluminium à la place du manganèse, comparés à ces derniers – leur cathode est en oxyde de lithium nickel cobalt aluminum (LiNiCoAlO2) – exemple : Panasonic 18650 NCR18650B 3400mAh

 

Et justement, il est important de les différencier : certes, contrairement aux IMR, ces trois dernières catégories contiennent du cobalt, qui est bien ce qui rend les ICR plus dangereux. Mais comme les IMR, les NMC contiennent du manganèse – et celà les rend au final aussi sûrs que des IMR. Résumons tout ça dans un tableau (les anglophones pourront trouver plus de données quant à la chose sur Battery University), en prenant aussi en compte la longévité des batteries (car au fur et à mesure du temps, elles tiennent bien sûr de moins en moins la charge, et doivent finir par être jetées – au recyclage, si on évite de faire les gorets) :

accus-qualities

Et là, ça relativise pas mal les choses : oui, les IMR sont bien les plus sûrs ; au même titre que les hybrides au manganèse, ex aequo. Les ICR n’ont pour eux que l’autonomie, certes supérieure à celle des IMR, mais en général pas meilleure que celle des autres. Les hybrides à l’aluminium sont bons partout, sauf en matière de sécurité, où ils sont aussi risqués que les ICR (si on veut être précis, on devrait ceci dit leur attribuer “++” en intensité maximum et en longévité, car ils sont un peu plus capables de ce côté-là). Les hybrides au manganèse, eux, sont bons partout ! Faux IMR ? Moui : si on peut dire qu’un super-IMR est un faux IMR ;-)

Mais, vous allez me dire : “IMR, ICR, je vois, mais comment savoir quelle sorte d’hybride j’ai, tout-ça, tout-ça ?” Pas de panique, le site Dampfakkus peut vous renseigner sur la question (et bien plus), et reste très compréhensible, passé au crible des traductions Google, pour ceux d’entre nous qui ne comprennent pas l’allemand. Choisissez votre  taille d’accu, cliquez sur votre modèle, et il vous donnera la formule chimique de la cathode, comme je vous les ai données plus haut.

Faites d’ailleurs plus confiance à Dampfakkus qu’au “marketing”, qui n’est pas toujours très carré. Comme les Efest Purple 2500 qui sont vendus comme des IMR (alors que ce sont des hybrides NMC ; attention : les Purple 3100 sont probablement d’une autre chimie, ie hybride à l’aluminium, et ne sont donc pas aussi sûrs, malgré leur dénomination IMR), ou les Samsung 2600mAh qui sont souvent vendus comme des ICR (alors que ce sont des hybrides NCA) – ce qui ne change pas la face du monde pas d’arnaque pour les Purple 2500 (re-attention : pour les Purple 3100, là, en revanche, c’est moins sûr) et Samsung 2600 : au contraire, ces sortes d’hybrides sont mieux partout que leur contreparties plus « standards », mais quand même : c’est toujours mieux de savoir.

Il y a bien sûr d’autres choses intéressantes à connaître pour choisir ses accus, comme les watt-heures, bien plus pertinents que les mAh, ou l’intensité maximale de décharge, mais chaque chose en son temps : ce sera pour un prochain article.

NB & mea culpa : je ne connaissais pas encore les Efest Purple 3100 lors de l’écriture de l’article, et n’ai appris leur existence que dans les commentaires ; la précédente version de mon article ne faisait mention que des Efest Purple 2500, qui sont de la bonne chimie, mais hélas je ne les qualifiait que d’Efest Purple “tout court” ; faites attention aux Purple 3100 : ce sont sans doute des hybrides d’une autre chimie – la “mauvaise”


Ludo

Fonction sur le navire : Maître-canonnier - Ludo, vapeur depuis fin 2013 (plus de clopes depuis le 1er avril 2014 : sans blague), bourrin (je me suis vite débarrassé de ma petite Ego à clearo), physicien (si je ne comprends pas comment ça marche, je ne comprends rien), fainéant (je suis prêt à dépenser beaucoup d'énergie, si je suis sur une piste pour en faire moins)... j'ai aussi l'étrange habitude d'écrire beaucoup trop de mots à la suite les uns des autres.

Cet article a 32 commentaires

  1. superbe article un plaisir à lire moi qui cherche justement a acquérir des accus “plat ” je vais pouvoir m’aidé de ton article et de ce cher site que tu nous a confié !! merci encore :)

    0
    1. Mais de rien ;-)

      Si les formes des batteries t’intéressent, jette un oeil à cette page : http://batteryuniversity.com/learn/article/types_of_battery_cells

      Basiquement, les batteries rectangulaires font un meilleur usage de l’espace, mais ont tendance à plus chauffer, ce qui réduit leur durée de vie. C’est d’ailleurs l’une des raison pour lesquelles, puisqu’elles sont souvent enchassées, elles sont souvent de la chimie lithium-phosphate, qui ont une moindre énergie spécifique (il faut les recharger plus souvent), mais offrent une meilleure sécurité et une meilleure durée de vie.

      0
  2. Lulu la Nantaise!
    Merci pour ces explications Ludo.
    J’ai connu une polonaise qui en prenait au p’tit déjeuner… ;-)

    0
    1. Des explications sur les accus au p’tit-déj’ ?

      Pourquoi pas ? Mais là, on s’risque sur le bizarre :yes:

      0
  3. Humour et technicité, super ! :good:
    Hey, t’as déjà bien bossé donc te sens pas obligé mais… Qu’est-ce qui fait que les IMR en surdécharge reprennent vie après une heure au congélateur ?
    :mail:

    0
    1. Je dois avouer que je n’en sais rien, mais j’ai une hypothèse : la résistance des conducteurs diminue à basse température (et inversement ; mais ça, c’est un “spoiler” pour l’article sur le fonctionnement des spires jointives de nos “microcoils”).

      Du coup, à basse température, la résistance interne de l’accu (et oui, il en a une, de résistance) diminue. Or il y a besoin d’une tension minimale pour recharger un accu : peut-être que le fait d’augmenter d’un chouïa la tension disponible pour le charger (en faisant baisser la tension perdue dans la résistance de l’accu, à intensité donnée, puisqu’on baisse sa résistance), serait suffisante pour amorcer la charge… mais techniquement, ça reviendrait à charger l’accu avec une tension supérieure à la normale, ce qui n’est pas glop.

      Bon, c’est juste un hypothèse, mais il y a autre chose, qui est un fait certain et connu : si on charge un lithium-ion en-dessous de 0°C, on va créer un plaquage de lithium sur le pôle moins ; un plaquage définitif, qui peut rendre l’accu instable, en cas de vibrations ou de chauffe – et ça, ce n’est pas glop du tout non plus.

      Je vais être très honnête : j’ai beau foutre des tubes à piles dans ma bouche toute la journée, les accus font partie des quelques choses dont je me méfie vraiment… c’est d’ailleurs une raison importante pour laquelle je n’utilise que de l’électro (au début, Vamo et SVD ; maintenant Kick V2 ; bientôt DNA30D) : la vape à puissance constante, c’est très cool, mais la protection contre la trop forte décharge qu’on risque en méca pur, c’est ce que je recherche principalement.

      Je ne dis pas que je ne vape jamais en méca pur – je le fais de temps en temps, principalement pour des tests, mais toujours en gardant un oeil sur la charge des accus, et jamais très longtemps. Et l’idée de toujours vaper en méca, sans filet, m’est très inconfortable… surtout que je me connais : bourrin comme je suis, je finirais par décharger un accu trop bas, trop souvent. Et même si ton astuce marche, c’est quelque chose qu’il vaut quand même mieux éviter de faire, et encore plus de répéter… d’autant vu ce que coûte un accu. Voilà : c’était le moment “soyons raisonnables” du canonier, pourtant plutôt bourrin ;-)

      0
      1. LO,

        Merci pour ta réponse !

        Suite à l’incident du mod méca non verrouillé rincé dans ma poche de blouson, le témoin de charge passait instantanément à 100% lorsque que je plaçais l’accu dans le chargeur. Après une heure de congélateur, l’accu a repris la charge et semble fonctionner normalement depuis. J’ai cherché des explications sur le phénomène, capable aussi parait-il de rénover des batteries d’ordi faiblissantes mais n’en ai pas trouvé. La baisse de résistance interne sous l’effet du froid paraît plausible mais à défaut de certitudes, je te rejoins sur la nécessité de rester extrêmement prudent. L’accu peut en effet subir des dommages internes lors de l’opération et devenir instable. :unsure:

        Comme beaucoup, je vape pour ma part essentiellement en méca. Mes mods se configurent en 18350 et ce format va mieux à un trimbalage quotidien que celui de mon électro monobloc en 18650. Mais il y a un autre mystère… Je préfère la vape sur mod méca, sans là non plus comprendre pourquoi. Il me semble que la vapeur est plus épaisse, plus ronde mais je n’exclue pas non plus le conditionnement par effet d’influence. Le méca, ça fait le mec qui sait, ça fait initié… B-)

        Je reste cependant autour des 1,3 – 1,6 ohm et mes mods méca sont protégés, l’un par un fusible placé au niveau du top-cap, l’autre par un ressort de maintien du pôle positif également fusible. Je tourne en général sur les deux mods au quotidien et change les accus dès que la baisse de production de vapeur devient perceptible… Pas de dégazage, d’explosion ni d’incendie à déplorer pour l’instant !

        0
      2. Les fusibles, gaffe quand même : ça protège du court circuit, mais pas de la descente sous la tension minimale en tant que telle. Si l’accu est vraiment rincé ou endommagé, au point de court-circuiter en interne, le fusible pourra sauver la mise, mais seulement si l’accu arrive à lâcher un peu d’intensité par ses pôles : s’il crâme juste comme ça, sans prévenir, sans même s’en servir, le fusible, il ne fera rien…

        Là, c’est l’évent du mod qui rentrerait en jeu (même avec des IMR et hybrides manganèse, ça peut arriver – a priori sans flammes, ce qui est déjà ça, comparé aux ICR et hybrides alu)… et en physicien bourrin, un évent de dégazage au cul d’un truc, ça me fait tout de suite penser à une fusée… et je n’ai pas trop envie d’une fusée qui me part dans le dents :whistle: Alors, à ~10€ l’accu, si j’ai un doute, je ne me prends pas la tête : il va au recyclage direct ; tant pis.

        Sinon, pour le méca vs électro, ça dépend aussi de quel électro… quand j’avais mesuré mes SVD et VAMO, plus que la vape dite “pas lisse”, ce qui m’avait surtout marqué, c’est qu’au delà de 12W, le circuit de régulation déclare forfait, et ne veut plus monter plus haut… mais j’ai aussi pu observer que des fois, ces circuits de régulation un peu “cheap” pédalaient dans la semoule, apparemment sans raison particulière, et faisaient pulser le “coil” (genre, en “dry burn”, la luminosité du “coil” tréssautait… ce qui me fait penser à la vape lisse vs pulsée dont on parle souvent).

        Avec un Kick V2, pas de tel souci : je suis à 15W du début à la fin, mesuré au voltmètre true-RMS (enfin, mesure de la tension efficace, de laquelle je retombe pile-poil sur les 15W).

        D’ailleurs, c’est ce qui me fait peur avec les mécas : je me sais assez bourrin pour vouloir prendre de plus longues taffes, quand la tension baisse, pour compenser – un méca dans mes mains, c’est une catastrophe qui ne demande qu’à arriver ; j’suis pas assez raisonnable pour ça :whistle:

        0
  4. Superbe article :good:

    Quel travail !!!!

    Donc pour résumer pour les méca vaut mieux des Sony vtc ou efest purple ? C’est bien ça ?

    0
    1. Tout à fait :good:

      D’ailleurs, même pour les électros, les hybrides manganèse comme les Sony VTC ou les Efest Purple, c’est mieux : ils combinent l’autonomie des ICR, et la sécurité des IMR (parce que même avec un circuit de protection, un accu ICR, si ça part en sucette, ça a tendance à partir en flammes). Et en plus, ils “vivent” plus longtemps avant d’être rincés :yes:

      0
      1. Ça tombe bien je viens de commander des vtc 4 et vtc 5 à un super prix :good: reçu en 4 jours :yes:

        Si tu veux le lien ? :whistle: oh et puis après tout le voilà http://www.nkon.nl/rechargeable/18650-size.html

        Les efest purple 3100 viennent d’arriver :mail:

        0
      2. Hum, je ne les connaissais pas, celles-là. Quand je parlais des Efest Purple 18650, c’étaient des 2500mAh, qui sont des hybrides au manganèse. Merci pour l’info, car c’est important :good:

        Les 3100 sont aussi labélisés “IMR”, mais le “marketing” Efest, faut s’en méfier… un truc sur lequel ils mentent pas mal, déjà, c’est le courant de décharge maximal (je pensais parler de ça pour le prochain article).

        Genre, les Purple 2500mAh, ils les annoncent pour 35A, alors que ce sont des LG rebadgées, et que sous cette marque, ils ne sont donnés que pour 20A… bon, en pratique, à moins de vaper à plus de 100W, ce n’est pas trop ce qui nous inquiète, mais une grosse intensité de décharge max traduit souvent une faible résistance interne, et donc que l’autonomie a moins tendance à s’effondrer quand on tire un peu dessus (j’expliquerai pourquoi la prochaine fois). Or les 3100 sont donnés pour 20A, et sont donc plus probablement des 10A max…

        Si ce sont bien ceux-là que Dampfakkus a testés : http://www.dampfakkus.de/akkutest.php?id=531, il y a quand même un doute sur ce qu’ils contiennent vraiment du manganèse (il les suspecte d’être des hybrides à l’aluminium, et là, c’est moche, car vraiment mensonger au niveau sécurité – je vois d’ailleurs avec le Capt’aine pour bien préciser que ce sont des Purple 2500mAh dont je parle dans l’article, pour éviter aux lecteurs de les confondre, parce que ça ne me plaît pas bien, cette histoire)…

        Je détaillerai également plus sur les courbes la prochaine fois, mais on peut les comparer avec les 2500mAh à 5A (clique sur le bouton 5A, pour avoir la bonne courbe) : http://www.dampfakkus.de/akkutest.php?id=509

        De la charge max jusque 3,4V, les 2500 produisent ~5,0Wh, et les 3100mAh produisent ~5,4Wh ; ces derniers sont donc un peu mieux, mais si ce sont des hybrides à l’alu, la perte en sécurité ne vaut à mon avis pas la chandelle ;-)

        Pour les VTC, tu peux y aller les yeux fermés, c’est du lourd : hybrides au manganèse, donc plus sûrs, et très bonne autonomie (les VTC5 et les Efest Purple 2500 se valent ; les VTC4 sont un peu en retrait, genre 7% de moins en autonomie à 5A, mais quand même très bien).

        0
      3. J’ai reçu 2 sony vtc 4 et 2 sony vtc 5, ce qui est surprenant (c’est ce que tu expliques), les sony vtc 4 2100 tiennent aussi voir plus longtemps que les efest 2500 :whistle:

        En tout cas que vais je faire de mes efest rouge :wacko: elles vont finir dans le vamo (que je n’utilise plus d’ailleurs :cry: ou dans le gp paps avec un kick :yahoo:

        0
      4. Oui, voilà, avec un pt’it circuit de protection, les accus sans manganèse, au moins, on fait tout pour éviter de les amener dans une zone dangereuse.

        Ce n’est pas sûr à 100%, rien ne l’est (même pas ceux avec manganèse : a priori, ils ne prennent pas feu, mais ils peuvent quand même dégazer), mais au moins, on peut réduire les risques ;-)

        0
  5. Hello,
    j’ai des vielles no-name grises 2000Mh (+ 1an)
    qui fonctionnent encore très bien.
    Une rouge AW IMR 2000 Mh qui fait son taf
    2 Pana vertes 2200 Mh qui marchent aussi
    Et 2 bleues claires Pana? de 2800Mh qui ont plus d’autonomie mais plus longues à recharger.
    Du coup, je me dis qu’il vaut mieux pas prendre trop puissant car ça met 3 plombes à recharger. Je ne vois aucune différence entre elles une fois qu’elles sont bien chargées et une journée avec une 2000 suffit.
    J’ai déjà décharger à 2,4V avec les vertes et toujours réussi à remonter à 4,2V sans soucis.
    Donc je ne cours pas après les dernières nouveautés d’accus tant que les miennes fonctionnent. B-)
    Les seules crottent que j’ai : Ultrafire orange à 1200mh impossible à recharger au dessus de 3,7V ->poubelle! :negative:
    En tout cas c’est bien de comprendre leur fonctionnement. :good:

    0
  6. Très bon article, et surtout très intéressant comme sujet. Je sais maintenant quoi mettre dans mon Sigelei 20W.
    A propos, quelqu’un sait de quoi sont faites les petites batteries eGo (650 mAh) ou même les twist ?

    0
  7. Bonjour,

    merci pour votre article sur les différentes technologies d’accus, très instructif!!!

    Pour ma part, je n’utilise que des Panasonic NCR18650B (3400mAh) en power vaping (résistance à 0.18ohm actuellement), et ce, depuis le début d’année.

    Bien entendu, je verrouille mon switch le plus souvent possible, et surtout pour le transport!!!

    Il serait bien de rappeler à tous que la principale caractéristique que les vapoteurs regardent en achetant n’est qu’un argument marketing tapageur et ne servant à rien à la vape…

    En effet, l’intensité maximum de décharge continue n’est jamais utilisée en situation normale de vape. Cette caractéristique correspond à l’intensité maximale que l’accu peut supporter lorsqu’on décharge l’accu en UNE SEULE FOIS.
    Hors, en situation normale de vape, on décharge l’accu par de multiples activations, qui ne correspondent donc pas à une décharge continue.

    Les constructeurs fournissent (pas tous malheureusement) des caractéristiques beaucoup plus intéressantes pour la vape.

    Ainsi, dans les spécifications du VTC4, on trouve un tableau indiquant les intensités que l’accu peut supporter sur un temps précis.

    Ainsi, le VTC4, en décharge continue, le courant ne doit pas dépasser 30A.
    Mais, sur un temps de moins de 80s, on peut tirer jusqu’à 40A.
    Sur moins de 40s, jusqu’à 50A.
    Sur moins de 30s, jusqu’à 60A.
    Sur moins de 15s, jusqu’à 80A.
    Sur moins de 8s, jusqu’à 100A.
    Sur moins de 3s, jusqu’à 150A.
    Et sur moins de 0.5s, plus de 150A.

    Ces données sont des données constructeur.

    Il faut savoir que tous les accus sont capables de sortir plus de courant tant qu’on ne dépasse pas un temps précis.
    Malheureusement, tous les constructeurs ne donnent pas ces caractéristiques qui sont beaucoup plus intéressantes pour la vape que le courant max de décharge continue.

    Le courant max de décharge continue est très intéressant dans le monde du radio-modélisme par exemple, où à partir du moment où on place l’accu, celui-ci sera déchargé dans les minutes qui suivent.

    Bien entendu, le fait de faire des coils obligeant un accu à sortir des intensités supérieures au courant max de décharge continue, oblige à prendre des mesures sécuritaires supplémentaires, à savoir verrouiller le switch du MOD entre chaque utilisation. Et limiter chaque utilisation au temps indiqué.

    Sans ce verrouillage, une activation continue provoquera des dommages irrémédiables à l’accu, allant de la simple perte de capacité à l’impossibilité de le recharger, et suivant sa technologie, un risque de dégazage ou d’explosion.

    Encore merci à vous!!!

    0
    1. Je suis d’accord sur ce que l’intensité max de décharge est rarement poussée à ses limites pratiques (encore que, avec de plus petits accus, genre 18350, même s’ils n’ont pas tellement d’autonomie, là, il faut déjà faire plus gaffe à ce qu’on fait, selon le modèle).

      Comme je le disais plus haut, j’en parlerais plus la prochaine fois, mais un gros courant max de décharge a quand même un avantage : une faible résistance interne, qui participe à la durée de vie de l’accu (moins de chauffe) et à une meilleure autonomie (ces accus sont prévus pour ne pas s’effondrer à la moindre sollicitation). ;-)

      Le but de cet article est déjà d’orienter les utilisateurs vers des accus plus sûrs, et pas forcément moins autonomes (avec les hybrides magnesium) – certes, on peut pousser les accus au-delà du courant max de décharge continue sur des durées courtes qu peuvent déjà contenter les vapeurs, mais rappelons quand même qu’au bout de l’accu, il y a le “drip-tip” qu’on se met en bouche – et que si ça dégaze en pareille situation, même sans prendre feu ça va faire très très mal… et comme je l’ai aussi dit plus haut, les accus sont vraiment quelque chose dont je me méfie, et avec lesquels je préfère l’option ceinture et bretelle.

      D’ailleurs, si je peux me permettre, les Pana vertes à 3400mAh, pour vaper au-delà de 100W et de 20A (leur courant max de décharge continue est de 6,5A…), ce n’est quand même pas le choix idéal… leur petit courant maxi de décharge trahit déjà ce que les courbes de Dampfakkus illustrent bien :
      http://www.dampfakkus.de/akkutest.php?id=141
      VS
      http://www.dampfakkus.de/akkutest.php?id=509

      A 2A, les Pana ont une autonomie comparable à celle des Efest Purple 2500, mais à 5A, elles s’effondrent déjà… et en plus, les Pana sont des hybrides à l’aluminium, donc pas particulièrement sûres, au contraire, en plus de ne pas être protégées…

      Ces accus sont très corrects pour du mod électro (c’est ce que j’avais sûr mes Vamo et SVD, et ceux à qui j’en ai vendu un et prêté l’autre, avec ces mêmes accus, en sont très contents pour cette utilisation, comme je l’étais d’ailleurs), mais au-delà de ça, c’est quand même un choix très loin d’être idéal ;-)

      0
      1. Oulà, besoin d’un café, moi : il faut lire “pas forcément moins autonomes (avec les hybrides manganèse)”, et pas magnésium…

        0
  8. Hello alors quel conseil pour un futur vamo v5 qui va arriver
    Merci pour votre aide
    Ludo je sais que tu m’as conseillé les EFEST purple 2500mah
    Nkon est un top site
    C’est ici que j’ai pris mes eneloop pour mes flashs en photo sub

    0
    1. Comme je te le disais l’autre jour, avec un Vamo, tu ne devrais pas courir le risque de trop décharger tes accus. Mais même s’ils seront moins stressés, jouer la carte de la sécurité est loin d’être inutile (jette un oeil au sujet en une : un chargeur tout neuf à qui il prend de charger des accus, y compris tout neufs, bien au-delà de leur tension maximale – même en faisant attention, on ne fait pas disparaître les risques : on ne fait que les réduire).

      D’autant que le Vamo va de toute façon pas mal limiter la tension minimale de décharge (il devrait abandonner vers 3,4V, de mémoire ; bon, celui-là, je n’avais même pas essayer d’améliorer sa conductivité, mais même là, on n’arrive en pratique jamais au point où on exploite les accus dans les conditions où le “marketing” a demandé qu’on les “mesure”). Donc, les mAh miracles de certaines chimies moins sûres (genre les Panasonic 3400mAh), tu ne t’en approcheras sûrement pas…

      Du coup, en (plus) sûr, restent les IMR et les hybrides manganèse. Les premiers ont moins tendance à avoir moins d’autonomie, et à vieillir plus vite. Restent donc les hybrides manganèse, parmis lesquels meilleurs, en 18650, les Efest Purple 2500mAh (qui sont en fait des LG HE2 bêtement rebadgés ;-) ) ou les Sony VTC5 – ce précisément pourquoi je te les ai conseillés :yes:

      0
  9. salut..warning !!! déterrage ; )

    je voulais savoir si les samsung INR18650-20R était chimiquement de pures IMR (comme les AW) ?

    (en tout cas, sur le site de dampfakkus il est indiqué IMR )

    merci.

    0
    1. Yep, d’après Dampfakkus, ce sont des purs IMR : http://www.dampfakkus.de/akkutest.php?id=411

      Ils en ont un peu moins dans le ventre que des VTC5 ou des Efest Purple 2500. Je vois aussi que ces Samsung sont fait pour descendre jusque 2,5V, alors que la plupart des accus sont faits pour aller jusque 2,7V (en pratique, on s’arrête avant, autant en méca parce que ça n’envoie plus assez par rapport à l’accu plein, qu’en électro où toutes les pertes dans les connectiques vont faire que le circuit électronique va croire qu’il ne reste plus dans l’accu que les 2,7V pour lesquels il est réglé).

      Donc ils semblent spécialisés dans la descente jusqu’à une basse tension, ce qui n’est pas le plus intéressant pour la vape. En outre, comme expliqué dans l’article, les purs IMR ne sont pas forcément les plus intéressants : les hybrides NMC (comme les deux autres accus dont je parle dans cette réponse) sont aussi sûrs, et généralement plus péchus ;-)

      0
  10. En allant sur le site AkkuDB grâce au lien posté dans l’article je vois des batteries allant jusqu’à plus de 5200 mAh, je vois sur pas mal de sites et forum que les batteries dépassant les 3200mAh sont des arnaques et que les mAh réel sont sont ridicule en réalité, qu’en est-il en réalité ? D’après ce qu’on voit sur AkkuDB c’est faux… qui dit vrai ?
    De plus j’ai vu beaucoup de gens dire que la marque Efest était dangereuse et que les infos inscrite sur les batteries sont fausses… je n’y connais pas grand choses et lire autan de choses contradictoire m’embrouille complètement….
    En fait je cherche 4 batteries 18650 avec un max d’mAh pour augmenter l’autonomie de ma lampe de plonger avec 8led 5200 lumen ( d’après le vendeur )

    0
    1. Les 5200mAh, ce sont des 26650 ;-) Donc presque une fois et demi le diamètre des 18650 qui rentrent dans ta lampe. Forcément, ça aide.

      Après, en pratique, la capacité des accus, ça va aussi dépendre de jusqu’où tu les décharge (si tu les considères rincés à 3,5V, ça ne va pas être la même que si tu les considères rincés à 2,8V), et à quelle vitesse (plus tu tires d’Ampères, moins tu vas pouvoir en tirer de Watt-heures, qui est une meilleure unité pour comparer l’autonomie, cf mon autre article sur les accus : https://danyvape.com/accus-accus-accus-des-amperes-des-heures-et-des-watts ).

      Mais oui, Dampfakkus a bien testé des 26650 à 5317mAh (pour 5200mAh annoncés, si on en reste à cette unité là), en les déchargeant jusque 3V, et à 2A. Le même accu (http://dampfakkus.de/akkutest.php?id=530&a=2) déchargé jusque 3,5V à 5A, par contre, n’a par contre fourni que 1824mAh… donc ça dépend complètement de ce qu’on en fait.

      En bref, il ne faut pas regarder le nombre de mAh annoncés, mais regarder combien de Wh les accus que tu regardes ont fourni, jusqu’à une tension que tu considères trop basse, et à telle intensité de décharge (sans circuit de régulation, cette intensité sera décroissante au fur et à mesure que la tension de l’accu diminuera, mais tu peux considérer en approximation l’intensité moyenne de décharge, comme je l’explique dans mon autre article).

      Quant à Efest… les intensités maximales de décharge annoncées sont mensongères : oui. Si tu décharges tes accus à ces intensités là, en effet, c’est potentiellement dangereux (enfin, plus dangereux que la normale, les accus étant toujours dangereux). Heureusement, Dampfakkus te donne les vraies intensités maximales de décharge (“Entladestrom”).

      Maintenant, en s’en servant dans des plages d’intensité bien inférieures, non, ces accus ne sont pas plus dangereux que d’autres. Là, tant qu’on est en-dessous de l’intensité maxi de décharge (ou de charge, cette dernière étant beaucoup plus faible que l’autre), qu’on utilise une chimie considérée comme sûre (ie pas connue pour dégazer en prenant feu), qu’on n’a pas fait le con… là, on met toutes les chances de son côté.

      Et réciproquement, si tu recharges des accus ICR le plus vite possible, que tu tires des ampères par dizaines, tous les jours, depuis des années, et que ta lampe de plongée n’est plus étanche (ce qui court-circuite les accus, et les endommage)… forcément, ça risque vachement plus de mal finir…

      0
  11. bonjour les pirates
    je me permets de plus que déterrer le sujet que trouve très intéressant et maitrisé ,et vous en remercie :good:
    mais étant en phase d’ apprentissage dans le domaine des accus et ceux grâce à vous ;-)
    et dans bien d’autre domaine de vape biensûr et ceux toujours grâce a vous. :yes:
    j’ai bien compris les différentes versions et compositions chimique des accus
    mais juste une petite question
    les NMC (Nickel Manganèse Cobalt) sont d’après ce que j’ai compris les mieux
    mais en cherchant sur Dampfakkus.de j’ai vu des 18350 en ICR que vous ne conseillez pas niveau sécurité ( oui parce que je cherche des 18350 et 18500 pour mod méca)
    http://www.dampfakkus.de/akku_liste-nach-marke.php?marke=Keeppower
    c’est marqué qu’elles sont protégées .
    donc voici ma question …
    sont elles mieux que des imr genre AW qui ne sont pas sécurisé d’après Dampfakkus?
    voilà merci :bye:

    0
    1. Pour un meca tu a les effest purple, mxjo qui sont bien. Mais avec ceux la decend pas trop bas en res on doit être autour des 10A de décharge (18350). Je te conseillerai tout de même un meca en 18650 la tu aura pas une bonne autonomie en 350 et en 500 ta le compromis taille capacité en mah a toi de voir.

      0
  12. merci Jonathan
    j’ai déjà des 18650 en mxjo 3000 mah 35 A
    je voulais savoir pour les 18350 et 18500 afin d’avoir un méca plus sympas niveau taille.

    0
    1. Ok, avec les 18350 reste près du ohm niveau résistance (0,8 0,9) minimum. Avec un ato assez serré niveau tirage car tu va tourner au alentours des 17w pleine charge par exemple pour une res de 1 ohm.

      0
  13. ok merci pour l’info jonathan ;-)

    0

Répondre à kougyo Annuler la réponse

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 
Fermer le menu