Vapolitique en 2017

19 Mar 2017/
Reflexions
1 0
Par :jib

Contribution à la réflexion sur l’action politique des vapoteurs.

Je lis régulièrement les productions des organisations qui se chargent de promouvoir et défendre la vape en France : Sovape, Aiduce, Vapyou…

Dans quelques jours se tiendra le « sommet de la vape », et dans quelques semaines les élections présidentielles.
Vapyou a lancé depuis quelques mois une consultation des vapoteurs sur le rapport des candidats à la vape, dans une logique de groupe de pression.
Sovape, dans son annonce du programme de son sommet, regrette que les candidats n’aient pas décidé de participer à celui-ci, directement ou en se faisant représenter.
Bref, ces organisations agissent aujourd’hui en tant que groupe de pression, dans la logique du lobbying, ou du contre lobbying disons, puisqu’en effet lobbying il y a :
– le commerce du tabac qui voudrait bien assimiler la e-cig au tabac pour en récupérer le marché,
– le commerce de médicaments qui voudrait bien assimiler la e-cig à un dispositif médical aussi pour en récupérer le marché,
– et les certaines associations de lutte contre le tabac qui, par extrémisme, voudraient interdire à la fois le tabac et la vapote.

Le contre lobbying semble donc bien nécessaire, d’autant plus qu’en face il y a de gros moyens, des intérêts financiers complexes, et des professionnels du marketing redoutables.

Mais le lobbying ne fait pas une politique, et cette stratégie, toute réaliste qu’elle puisse être, me semble piégeuse.

D’abord, faire du lobbying parce que les autres en font, c’est de bonne guerre, mais ce n’est pas mieux sur le fond : ça reste dans la logique où chacun défend son bout de gras, c’est du corporatisme, pas une politique.

Surtout, en définissant la vape comme un dispositif de sevrage, on gagne en légitimité immédiate, mais on se tire dans le pied et on fait une erreur.

On se tire dans le pied parce que si c’est un argument efficace contre les marchands de tabac, c’est aussi se jeter dans la gueule des pharmaciens : si c’est un dispositif de sevrage, ils vont le réclamer !

Et on fait une erreur, parce que ce n’est pas vrai.
Certes, aujourd’hui, la vape est une pratique d’anciens fumeurs à 99%.
Pour autant, tous les vapoteurs ne sont pas dans une logique de sevrage. Pour une bonne part, c’est justement pour continuer à « fumer » qu’ils vapotent, en évitant les goudrons, et non pour arrêter.
Et demain, il est fort probable qu’il y aura de plus en plus de vapoteurs n’ayant jamais fumé avant. La vape sera devenue une pratique à part entière, comme le café du matin ou le pétard du soir (oups pardon, je prends de l’avance ^^).

La vape est un des plaisirs que se font des gens, pas tous, en consommant un truc totalement inutile, mais qui fait du bien : légère excitation des neurones, goût sympa, rituel varié (de la confection des mèches à la production de cumulus).

J’entends que Sovape et Vapyou se plaignent que les candidats ne prennent pas position pour la vape… mouaif…
– Déjà, ils n’auraient pas grand chose à gagner en le faisant… J’espère que les vapoteurs voteront en fonction de leurs convictions politiques et non seulement en fonction de la position d’un candidat concernant la vape.
– Ensuite, les candidats pourraient avoir d’autres sujets de préoccupation un peu plus importants que la vape.
– Enfin, il y en a au moins un qui a pris position : B. Hamon.

Non, en effet, il n’a rien dit sur la vape, mais il propose de dépénaliser le cannabis, ce qui va exactement dans le même sens : plutôt que d’interdire alors que ça ne freine ni la consommation ni le trafic, mieux vaudrait encadrer la production (faut voir avec quoi le cannabis est coupé aujourd’hui) et informer et accompagner les usagers, considérés comme libres et responsables de leurs actes.

En tant qu’adulte libre et responsable, j’aimerais pour ma part être en droit de fumer des clopes, boire des bières, vapoter de la banane, me gaver de choux à la crème ou de hamburgers, voire de fumer un pétard de temps en temps… Ou pas, et si ça ne gêne pas les autres, mais de mon propre chef.
J’aimerais aussi que les institutions s’assurent que j’ai bien accès à toutes les informations qui me permettront d’être lucide dans mes pratiques, et qu’elles encadrent la production des liquides ou des choux à la crème… Mais pas qu’elles les interdisent parce que ça pourrait faire monter mon cholestérol.

Bref, je ne dirais pas qu’il faut voter Hamon, mais qu’il faudrait commencer à arrêter de voir par le petit bout de la vapoteuse ^^

Comments

Cet article a 18 commentaires.

  • Fred0867 - Rang : Bronze clair 20 mars 2017 0 h 47 min Répondre

    Voter Hamon, si tu veux…
    Mais moi je n’oublie pas non plus que parmi les candidats, il y a une vapoteuse…
    Ah merde ! Je sais c’est mal 😷
    Ben oui…pas facile de mélanger vape et politique sans froisser certains.
    Je continuerai donc de m’en tenir à la vape sur les groupes de vape 😉

  • jib - Rang : Saphir 20 mars 2017 17 h 52 min Répondre

    Faire de la politique vraiment (pas faire de l’électoralisme), c’est justement être capable de discuter et de se mettre d’accord avec des gens avec qui on n’est pas d’accord :good:

    Je n’appelle pas à voter Hamon… je ne voterai d’ailleurs probablement pas pour lui moi-même… mais je signale qu’il fait partie de ceux qui défendent la dépénalisation depuis longtemps…
    Le raisonnement qui amène à l’idée de dépénalisation est le même que celui montre que la vape est une pratique bien plus safe que celle de la tueuse.

    J’invite donc à élargir le regard :good:

  • Nesquick - Rang : Diamant 20 mars 2017 18 h 03 min Répondre

    Pour ma part, je ne considère pas le sujet de la vape comme assez important pour alimenter l’argumentaire de tel ou tel candidat et aurais sans doute trouvé ridicule que l’un ou l’autre le fasse.

    Je reste néanmoins effrayé par le paternalisme lénifiant et la déresponsabilisation galopante devenus piliers de notre société.

    Je souhaite moi aussi pouvoir manger des hamburgers si je le souhaite, boire des sodas si j’en ai envie, ceci en étant prévenu des risques encourus et sans forcément payer une taxe pour pouvoir le faire.

    Ah, la taxe ! Bientôt un impôt sur le volume d’air que nous respirons, calculé sur la capacité pulmonaire de chacun ?

    • Y E S - Rang : Or clair 21 mars 2017 22 h 31 min Répondre

      Je crois que tu te trompes de problème…
      On n’interdit pas des pratiques parce qu’elles te font du mal, on les interdit parce que tes conneries bouffent sur les bénéfices de gens bien installés.
      À part ça bien entendu, à chaque fois qu’il sera nécessaire d’interdire parce que ça gêne du business, on te dira que c’est pour ton bien.

      • Nesquick - Rang : Diamant 22 mars 2017 11 h 41 min

        En l’occurrence, mes conneries garnissent grassement le bas de laine de ceux qui perçoivent les taxes au point d’ailleurs que le comportement exemplaire hypocritement conseillé les mettrait en grande difficulté…

        Ce n’est pas encore vrai pour la vape mais ça l’est pour le tabac, l’alcool, les sodas dont un arrêt brutal de la consommation mettrait un bon déficit au budget national.

        Et que dire des carburants… Si on passait tous aux véhicules électriques dès demain, quid des milliards de taxe perçus sur l’essence et le gas-oil ? On passerait à 1,50€ le kWh ?

        Et si on roulait sans jamais le moindre instant d’inattention, comment remplacer la manne financière générée par les radars de tous types ?

        La taxe à outrance finit par rendre l’économie dépendante du « mauvais » comportement des citoyens. Je ne suis pas sûr qu’il faille s’en réjouir ! 😥

      • Y E S - Rang : Or clair 22 mars 2017 21 h 59 min

        C’est bien une question d’argent.
        Notre santé…
        Je t’ai branché un peu franco, je sortais de mes conneries, l’apéro ^_^
        Longue vie au navire.
        Et au passage pour ce qui est du contenu de l’article, je te rejoins sur beaucoup de points, mais je pense également surtout qu’heureusement que nous avons les gens dont tu parles, car on ne vit pas chez les bisounours, et malheureusement, il faut gueuler très fort pour se faire écraser, … un peu moins.
        Oui, ils sont sur une logique de quasi guerilla, et malheureusement, tant mieux, de mon point de vue…

      • jib - Rang : Saphir 23 mars 2017 9 h 19 min

        Certes, défendre la vape pieds à pieds est nécessaire et il est pertinent aussi d’agir en groupe de pression, c’est réaliste.

        Disons que, à terme, il serait aussi intéressant que la vape ne soit pas considéréé que comme un moyen de sevrage du tabac brulé 🙂

  • Zaza - Rang : Rubis 20 mars 2017 19 h 10 min Répondre

    Merci pour ton bel article de réflexion jib !

    C’est vrai que par le petit bout de la vapoteuse, on n’a qu’un champ de vision extrêmement restreint, très marginal !

    J’avais complété et relayé sur le forum de Danyvape le sondage initié par Sébastien Béziau, rédacteur en chef de Vap’You.
    Même si ce n’est certes pas un sujet essentiel de campagne, son engagement est remarquable ( et désintéressé, ce n’est pas rien ! ) et je tenais à le soutenir.

    ​Si pour certains la vape n’est pas​ LE moyen de sevrage et même s’il est un plaisir, c’est un palliatif au tabac !
    ​Et en ce sens, c’est​ ​utile.
    ​Le p​laisir, c’est pas interdit, hein !
    En effet, même si c’est utopiste, je pense qu’il serait surtout utile que nos institutions permettent à la science, hors de tout lobbying, d’avancer dans la recherche et l’information et la prévention des risques qui pourraient être liés à la vape.

    Tant qu’on n’aura pas les infos nécessaires, je ne vois pas la raison pour laquelle les produits de la vape pourraient être dévolus aux tabatiers ou aux pharmaciens !

    Même si j’ai tendance à penser que vaper n’est pas 100 % anodin, je reste persuadée que c’est « moins pire » que fumer du tabac.

    Cette campagne des élections présidentielles est terriblement …triste et consternante ! Que sera la suite ?

    PS : Marine le Pen vapote… A ma connaissance, elle n’a – encore – rien annoncé dans sa campagne à ce sujet ? Ah, ben c’est que la vape ne doit pas être un thème électoraliste vendeur 😉

  • TheFlow - Rang : Or foncé 20 mars 2017 20 h 13 min Répondre

    Jib ton article est avant gardoise, il aura une autre résonnance dans quelques années je pense… :yes:
    Cela ne va pas dire qu’il n’est pas pertinent, bien au contraire, néanmoins nous vivons nous vapoteurs, même avec une courbe exponentielle, définitivement sur une autre planète que le reste de la population et donc à fortiori de nos dirigeants ne comprenne PAS.
    Marine qu’elle reste ou elle est, perso je lui mettrais bien du 53mg dans son Cartomiseur Ahahah.. :whistle:

    Toutefois, nos préoccupations ne sont pas les leurs et pis c’est tout, par la force (qui nous unie) des choses, elles le deviendront j’en suis sûre… B-) B-)

    LE TEMPS joue en notre FAVEUR, la communauté de l’anneau rassemble petit à petit ses troupes, et le MORDOR s’affaiblira irrémédiablement .. :bye: :bye:

  • TheFlow - Rang : Or foncé 20 mars 2017 20 h 14 min Répondre

    …AVANT-GARDISTE… 😉

  • jib - Rang : Saphir 20 mars 2017 20 h 50 min Répondre

    avant gardoise c’était bien aussi ^^

    Pas sûr que je sois avant gardois sur le coup d’ailleurs, le moralisme conservateur a bien le vent en poupe en ce moment.

    Dans mon papier, je me rends compte que je n’ai pas rendu hommage à l’engagement et au boulot de Vapyou, Sovape et Aiduce, je le fais donc ici.
    Si je critique la stratégie actuelle, c’est au sens positif du terme, pas pour la démolir, juste pour en situer une limite et pour souhaiter sortir de la logique des groupes de pression qui défendent chacun leur beefsteak.

    J’aime bien le fait que pas mal de vapoteurs ont un vrai sens des responsabilités, et les raisons d’un retour aux revues d’un mec comme Genfelipe en sont un exemple.
    C’est aussi en agissant comme ça qu’on sera forts ^^

  • Nesquick - Rang : Diamant 20 mars 2017 20 h 50 min Répondre

    Z’avez vu ? Dans le même ordre d’idée, les parents qui n’obligeront pas leurs bambins de moins de 12 ans à se mettre un casque sur la tête pour faire du vélo se prendront 90 boules d’amende.

    C’est parce qu’ils sont trop tarte pour surveiller leurs p’tits qu’il faut les recadrer et avec cette mesure lumineuse, plus aucun gamin ne se pètera les dents, se cassera un bras ou se râpera les genoux en faisant le mariole à vélo…

    Vaudrait mille fois mieux mettre 135 balles aux parents assez inconscients pour laisser leurs enfants monter sur un vélo. Carrément.

    • Nesquick - Rang : Diamant 20 mars 2017 23 h 28 min Répondre

      Sérieux ? Oui, un peu quand même…

      Je n’ai rien contre le port du casque à vélo mais beaucoup contre l’amende.

      Comme d’ailleurs pour le tout nouveau port des gants obligatoire en moto. Personnellement, j’en porte parce que je suis convaincu de leur utilité, pas pour éviter la prune, tout en sachant qu’en cas de gamelle je peux m’abîmer bien plus que les mains…

      • jib - Rang : Saphir 21 mars 2017 1 h 22 min

        J’habite dans une station balnéaire.
        Cet été, la Police Municipale devrait donc pouvoir rapporter des millions à la commune en verbalisant les 54 000 gamins qui vont faire du vélo sans casque sur le front de mer.

        A-t-on encore le droit de vapoter en vélo ?

  • jib - Rang : Saphir 20 mars 2017 22 h 14 min Répondre

    Sérieux ?

    Ma fille voulait un vélo pour son anniv…
    Là soudain, elle n’en veut plus, entre le casque et le gilet fluo…

    • Nesquick - Rang : Diamant 21 mars 2017 9 h 27 min Répondre

      Vapoter à vélo ? Bien sûr qu’on a le droit ! A condition toutefois de porter un casque mais de type bol ou jet car avec un intégral, c’est pas évident de contourner la mentonnière. Si on peut en plus mettre aussi un casque à l’atomiseur, ce n’est que mieux.

      Faut aussi pouvoir reprendre les freins rapidos si un bambin surgit du trottoir juste devant la roue pour récupérer son ballon égaré sur la route sinon, gare à l’amende !

    • jib - Rang : Saphir 21 mars 2017 9 h 54 min Répondre

      Tu plaisantes… mais tu poses un problème sérieux : les enfants qui jouent au ballon devraient avoir un casque, des genouillères et des coudières, et des chaussures homologuées.
      Sinon, amende de 90 € sur leur argent de poche :whistle:

  • Nanardpvt18 - Rang : Or clair 21 mars 2017 16 h 31 min Répondre

    Salut les pirates, ne vous cassez pas les noix sur ces histoires d’amendes, de toute façon quoi que vous fassiez vous finirez certainement par en manger une ou deux à l’avenir…

    Quand aux élections, là aussi, quoi que vous fassiez, vous allez en manger dans les semaines à venir…

    Bisous à tous !!!!!! :bye:

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)