Roots box – DIY box Bottom Feeder venue de Suisse

19 Nov 2016/
Materiel
0 0
Par :zaka

Une box à faire soi-même comme au bon vieux temps!

L’histoire commence aux Swiss vaping days à Montreux le 24 octobre.

Je me promène dans les stands et je tombe sur le stand de swissDIY.ch et là, ho surprise, sur son stand il y a une petite box qui a l’air très sympa. Ni une ni deux, je teste. C’est une box BF à monter soi-même, qui est faite en impression 3d. Je lui demande combien elle coûte (La box coute 55 francs suisse. Ca doit faire environ 50€)

Je lui dit, j’en prends une… Déception, y a plus de stock, il a tout vendu le bougre!! Je me mets sur liste d’attente.

Aujourd’hui, passage du facteur et réception d’un petit colis attendu depuis ce jour. Impossible de résister à l’ouverture du paquet et là, je découvre la bête (en pièces détachées, bien sûr, c’est du DIY!)

Présentation de la Root Box

rootsbox_1

On y trouve.
Sur la rangée du haut, de gauche à droite : 4 feuilles de papier de verre (du plus gros au plus fin), un morceau de plastique bleu que j’imagine être de la gaine thermo pour accu, mais je n’en suis pas sûr.

Sur la rangée du bas : La box, le couvercle, deux aimants autocollants et le switch, un Fatdaddy BF, la lame de cuivre du contact négatif, deux pièces en plastique noir (imbriquées l’une dans l’autre), la lame de cuivre pour le positif, une fiole et son tuyau et un petit carré de mousse.

Montage de la RootBox

Tout à droite, le mode d’emploi, tout aussi compréhensible que ceux des meubles venus du nord. Euh non, bien plus compréhensible.
Je commence par le commencement, à savoir lire le mode d’emploi. Celui-ci est bien fait, avec une mise en garde comme quoi la box n’est pas destinée aux débutants (c’est bien ça avec du 100% méca).

Étape 1, le ponçage.

rootsbox_2

C’est la partie que j’ai le moins aimé, mais je me suis donné de la peine pour que le résultat soit à la hauteur de mes attentes.
L’impression est faite avec un mélange de bois et de PLA et il faut bien avouer qu’a l’état brut, ce n’est pas très beau… ( la photo ci-dessus représente la box poncée)
On commence par le gros papier de verre puis l’autre un peu plus fin et ainsi de suite jusqu’au toute fin. Une fois cette étape réalisée, le touché de la box est super doux et très agréable. L’apparence finale fait un peu penser à du bois ou du medium, je trouve ça plutôt sympa.

Étape 2, le pliage de la lame de cuivre du positif

rootsbox_3
En suivant le plan donné, on fait le pliage de la lame de cuivre. Attention à bien faire un angle droit sinon ça ne rentrera pas. Il faut également créer un téton pour le contact de l’accu. Ca se fait très facilement au moyen d’un tournevis et d’un marteau !

Étape 3, montage du Fatdaddy et de la lame de contact du négatif

J’ai eu un peu de mal pour cette étape car le trou prévu pour le connecteur était un peu trop petit. J’ai repris les feuilles de papier de verre et ajusté tout ça.

rootsbox_4

Étape 4, mise en place de la lame de cuivre et du switch

Dans l’angle inférieur gauche, il y a une petite languette horizontale. Celle-ci servira à caler la lame de cuivre. C’est pour cela que j’indiquais un peu plus haut de bien plier à l’angle droit. Si le pli est trop arrondi, ça ne passera pas (c’est ce qui m’est arrivé). Une fois la lame et le switch en place, il faut coller la pièce en plastique noir. Celle-ci servira à rigidifier la lame et avoir un bouton de switch plus dur. Si on utilise la roots avec des fioles carrées, une autre pièce en plastique noir vient s’emboîter dans cette pièce et assure le maintien de la fiole. Sous la partie qui fait le contact avec l’accu, on glissera la petite mousse qui assurera un bon contact entre la lame et l’accu en exerçant une légère pression.
Comme on peut le voir sur la photo, j’ai dû couper la lame sur la largeur au niveau du switch parce que celle-ci frottait le couvercle (Mes plis n’étaient pas les meilleurs du monde, j’avoue…). Ca change rien à la conductivité à mon avis. J’ai fait part de ce problème au concepteur et il m’a dit que sur les prochaines séries, les lames seraient moins larges. Apparemment, il avait déjà eu ce souci.

rootsbox_5

Etape 5, fin…

Il ne reste maintenant plus qu’à coller les deux aimants sur la porte. Ils maintiendront la porte en place grâce au magnétisme qui se fera sur l’accu. C’est tout simple, mais ça a fait ses preuves. Ensuite, remplissage de la fiole, connexion au Fatdaddy, mise en place de l’accu et de l’atomiseur et Vape on!!!

rootsbox_6

J’ai testé la roots box avec un zénith v2 et son pin BF. J’ai également testé le même ato, même montage, même jus sur ma kanger dripbox et bien, je peux vous dire que la vape 100 % méca c’est meilleur!!!

Dimensions de la box:
4.6 x 2.5 x 8cm soit presque les mêmes dimensions que la kanger (qui est un tout petit peu plus petite).

Conclusion

J’ai aimé dans cette box:
-Son prix (55 francs suisse hors frais de port, soit environ 50€)
-Le fait qu’il faille la monter sois-même
-Son look (j’adore la petite vache qui laisse entrevoir l’accu
-100% méca et donc quasi-immortelle vu qu’on peut remplacer les pièces qui auraient des problèmes.

J’ai moins aimé :
-Le ponçage!!!
-La faible capacité de la fiole (mais ça, ça peut être changé)

Comments

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Roots box – DIY box Bottom Feeder venue de Suisse"

Devenez "Matelot" en vous inscrivant ICI

Me notifier
avatar
Classer par:   Nouveaux | Anciens | Les plus votés
Kaegell
Auteur invité

Mais c’est vachement sympa, cette box! :yahoo:

Ca t’aura pris combien de temps, au total pour le montage?

Nesquick
Auteur du navire
Bel article pour une super idée ! Décidément, les moddeurs ont de l’imagination et c’est tant mieux. Heureux possesseur d’une Svapiamo v12 également taillée à l’imprimante 3D mais dans du plastique « ABS », je ne peux que constater la similitude de montage avec cette box. Le gros avantage du système proposé, outre la super-vape méca, est en effet la pérennité puisque toute réparation requise peut être effectuée sans aucun problème. Reste le prix, un peu élevé à mon goût puisque la cousine Svapiamo est proposée à 70€ toute montée. Mais le plaisir de vaper avec  » sa » box vaut bien 20… Lire tout »
Kif
Invité

C’est très sympa à faire pour les bricolos. Le plaisir de vaper sur SA box doit être énorme.
Mais 50€ c’est tout simplement une grosse arnaque. La franchement ça pique et ça me fout en colère.

Jonathan
Auteur invité

cool cet box diy pour un prix correcte.

@kif je trouve pas celle ci abusé regarde une vega cloud (galactica) c’est très similaire dans la conception et la le prix s’envole (certes pas a monter soit même).

Kif
Invité

Tu me donnes le prix global des matériaux ?

Le Capitaine
Admin

Comptes pas comme ça kif.
Dans ces cas là chaque produit d’une boutique serait le prix brut sans compter tous les frais et les salaires et les taxes, etc.
Comme si tu comparais un produit FT à un magasin de Paris…

Nesquick
Auteur du navire

Comme @kif je trouve le prix de cette box assez élevé en tous cas par rapport à la Svapiamo. 20€ d’écart pour un temps de montage et de finition situé je pense autour d’une heure, ce ne serait pas cher payé pour le moddeur italien.

Tellement pas cher payé que c’est juste pas possible… À mon avis, les matières premières font 15€ à tout péter, la Root Box aurait pu être proposée autour de 30€.

Bon… C’est une simple remarque, ça ne me met pas en rogne ! 😉

Kif
Invité
Justement je compare ce qui est comparable : à savoir une box à monter soi-même avec des matériaux de merde, une box dont les plans ressemblent à n’importe quelle autre box à faire soi même pour 2 balles. Après effectivement tu peux parler des box qui ont été conçues par des ingénieurs avec un staff marketing aux commandes, une force de vente pour achever le travail. Oui là la box va couter 100 boules parce que… parce que pourquoi d’ailleurs quand on voit qu’une Evic VcTwo coute 34€ ? Et là tu as une box bien, par une boite qui doit… Lire tout »
Le Capitaine
Admin

Bon d’accord pour 30€
On en revient toujours à la même constatation. Le bon prix c’est le prix qu’on est prêt à mettre.
Je dirais pareil pour la hexohm qui a un prix honteux mais tout le monde se l’arrache !

Jonathan
Auteur invité
@le-capitaine On retrouve aussi ce problème côté Philippines, bon comme tu dit on met le prix qu’on veut. Si c’est trop chère selon notre avis on passe son tour. @kif faut prendre en compte aussi la grosse échelle industriels et le type qui fait ses box, atos dans son garage. La ou une grosse firme débite X produits a l’heure peut proposer des tarifs intéressant (c’est le cas de joytech, d’accord sur l’evic ça fait plus d’un an que je l’ai elle marche toujours niquel). Un artisan qui sort des box que l’on peut compter sur le doigt de la… Lire tout »
Raoul Volfoni
Invité

@jonathan Pour en rajouter sur tes propos, ce que je mettrais en cause c’est la technique de production utilisée, l’impression 3D, pour un design aussi basique.
Je ne connaissais pas la matière avec de la poudre de bois, et je suis aller découvrir ça et voir le prix des bobines de filament…
En utilisant une fraiseuse CNC sur des blocs de médium ou de bois d’arbre, on doit diviser le coût de production par 3 ! Et le temps de production d’un facteur plus important encore…

Jonathan
Auteur invité

Merci pour l’info, pas faux d’un sens l’impression 3D est assez lente. Pour un rendu surface pas forcément niquel pour certaines box.

Nesquick
Auteur du navire

Certains vapotos dont je ferais volontiers partie sont sensibles à l’aspect artisanal des produits… Atos usiné main dans du 316 certifié, box conçue aux p’tits oignons.

Le seul problème est d’ordre financier, évidemment.

Alors on se prend d’autres trucs, du matos fonctionnel qui fait le taf pour pas trop cher. Du « made in China » !

Jonathan
Auteur invité

tout a fait, après tout le but premier c’est de se tenir loin des tueuses set up a 50 boules ou 500.

wpDiscuz