L’histoire commence aux Swiss vaping days à Montreux le 24 octobre.

Je me promène dans les stands et je tombe sur le stand de swissDIY.ch et là, ho surprise, sur son stand il y a une petite box qui a l’air très sympa. Ni une ni deux, je teste. C’est une box BF à monter soi-même, qui est faite en impression 3d. Je lui demande combien elle coûte (La box coute 55 francs suisse. Ca doit faire environ 50€)

Je lui dit, j’en prends une… Déception, y a plus de stock, il a tout vendu le bougre!! Je me mets sur liste d’attente.

Aujourd’hui, passage du facteur et réception d’un petit colis attendu depuis ce jour. Impossible de résister à l’ouverture du paquet et là, je découvre la bête (en pièces détachées, bien sûr, c’est du DIY!)

Présentation de la Root Box

rootsbox_1

On y trouve.
Sur la rangée du haut, de gauche à droite : 4 feuilles de papier de verre (du plus gros au plus fin), un morceau de plastique bleu que j’imagine être de la gaine thermo pour accu, mais je n’en suis pas sûr.

Sur la rangée du bas : La box, le couvercle, deux aimants autocollants et le switch, un Fatdaddy BF, la lame de cuivre du contact négatif, deux pièces en plastique noir (imbriquées l’une dans l’autre), la lame de cuivre pour le positif, une fiole et son tuyau et un petit carré de mousse.

Montage de la RootBox

Tout à droite, le mode d’emploi, tout aussi compréhensible que ceux des meubles venus du nord. Euh non, bien plus compréhensible.
Je commence par le commencement, à savoir lire le mode d’emploi. Celui-ci est bien fait, avec une mise en garde comme quoi la box n’est pas destinée aux débutants (c’est bien ça avec du 100% méca).

Étape 1, le ponçage.

rootsbox_2

C’est la partie que j’ai le moins aimé, mais je me suis donné de la peine pour que le résultat soit à la hauteur de mes attentes.
L’impression est faite avec un mélange de bois et de PLA et il faut bien avouer qu’a l’état brut, ce n’est pas très beau… ( la photo ci-dessus représente la box poncée)
On commence par le gros papier de verre puis l’autre un peu plus fin et ainsi de suite jusqu’au toute fin. Une fois cette étape réalisée, le touché de la box est super doux et très agréable. L’apparence finale fait un peu penser à du bois ou du medium, je trouve ça plutôt sympa.

Étape 2, le pliage de la lame de cuivre du positif

rootsbox_3
En suivant le plan donné, on fait le pliage de la lame de cuivre. Attention à bien faire un angle droit sinon ça ne rentrera pas. Il faut également créer un téton pour le contact de l’accu. Ca se fait très facilement au moyen d’un tournevis et d’un marteau !

Étape 3, montage du Fatdaddy et de la lame de contact du négatif

J’ai eu un peu de mal pour cette étape car le trou prévu pour le connecteur était un peu trop petit. J’ai repris les feuilles de papier de verre et ajusté tout ça.

rootsbox_4

Étape 4, mise en place de la lame de cuivre et du switch

Dans l’angle inférieur gauche, il y a une petite languette horizontale. Celle-ci servira à caler la lame de cuivre. C’est pour cela que j’indiquais un peu plus haut de bien plier à l’angle droit. Si le pli est trop arrondi, ça ne passera pas (c’est ce qui m’est arrivé). Une fois la lame et le switch en place, il faut coller la pièce en plastique noir. Celle-ci servira à rigidifier la lame et avoir un bouton de switch plus dur. Si on utilise la roots avec des fioles carrées, une autre pièce en plastique noir vient s’emboîter dans cette pièce et assure le maintien de la fiole. Sous la partie qui fait le contact avec l’accu, on glissera la petite mousse qui assurera un bon contact entre la lame et l’accu en exerçant une légère pression.
Comme on peut le voir sur la photo, j’ai dû couper la lame sur la largeur au niveau du switch parce que celle-ci frottait le couvercle (Mes plis n’étaient pas les meilleurs du monde, j’avoue…). Ca change rien à la conductivité à mon avis. J’ai fait part de ce problème au concepteur et il m’a dit que sur les prochaines séries, les lames seraient moins larges. Apparemment, il avait déjà eu ce souci.

rootsbox_5

Etape 5, fin…

Il ne reste maintenant plus qu’à coller les deux aimants sur la porte. Ils maintiendront la porte en place grâce au magnétisme qui se fera sur l’accu. C’est tout simple, mais ça a fait ses preuves. Ensuite, remplissage de la fiole, connexion au Fatdaddy, mise en place de l’accu et de l’atomiseur et Vape on!!!

rootsbox_6

J’ai testé la roots box avec un zénith v2 et son pin BF. J’ai également testé le même ato, même montage, même jus sur ma kanger dripbox et bien, je peux vous dire que la vape 100 % méca c’est meilleur!!!

Dimensions de la box:
4.6 x 2.5 x 8cm soit presque les mêmes dimensions que la kanger (qui est un tout petit peu plus petite).

Conclusion

J’ai aimé dans cette box:
-Son prix (55 francs suisse hors frais de port, soit environ 50€)
-Le fait qu’il faille la monter sois-même
-Son look (j’adore la petite vache qui laisse entrevoir l’accu
-100% méca et donc quasi-immortelle vu qu’on peut remplacer les pièces qui auraient des problèmes.

J’ai moins aimé :
-Le ponçage!!!
-La faible capacité de la fiole (mais ça, ça peut être changé)

13 Pirates aiment cet article, et vous?