Reconstructible : le matériel de base

1 Jan 2016/
Débutant
0 0
Par :Trob
0 0

Tout le matériel qu’il faut pour refaire ses resistances et vapoter en toute sécurité

Comme le soulignait le Capitaine dans son bilan de la vape 2015, le matériel proposé de nos jours a bien évolué au cours de l’année passée. Les différents constructeurs ont su apporter une réponse à ceux qui veulent juste ajouter du liquide dans leur ato et vaper immédiatement. Les têtes interchangeables de ces clearomiseurs sont maintenant déclinées en simple ou double coils, vertical ou horizontal, composés de différents matériaux, et même montés de façon exotiques en Clapton ou Twisted ! Chaque vapoteur peut donc maintenant trouver sa vape avec ce type d’atomiseur.

Alors, pourquoi vouloir changer alors que ce type de matériel vous convient très bien ?

La première raison que je vois est que théoriquement, à partir du 20 mai 2016, rien ne laisse à penser qu’il sera encore possible de pouvoir acquérir des têtes de rechange. Cette mesure (la fameuse TPD) touchera pratiquement tout le matériel existant, mais avec un atomiseur reconstructible (acquît avant cette date), vous pourrez continuer de vous en servir bien après cette date, car les matériaux pour refaire les résistances (kanthal, inox, etc…) eux, ne seront pas interdit.

La deuxième raison, est que chaque vapoteur recherche des sensations différentes qui évoluent en permanence. Les atomiseurs reconstructibles répondent précisément à ce besoin. En reconstruisant vous même vos résistances, vous adaptez votre atomiseur à vos goûts et non pas le contraire.
Les atomiseurs reconstructibles sont (souvent) conçus pour être montés en simple ou double coils, acceptent toute sorte de fils, vous permettent de choisir les valeurs de résistance ainsi que le type de montage qui vous convient le mieux.

Ce billet n’a pas vocation à vous enseigner l’art de réaliser une résistance ou avec quel atomiseur commencer, mais de vous indiquez le matériel de base que vous devrez posséder avant de vous lancer dans cette aventure.
Par ailleurs, les déclinaisons des différents matériels qui vont suivre sont nombreuses, mais ceux que j’ai retenus ont le mérite d’avoir un bon rapport qualité-prix. Vous les trouverez principalement sur les boutiques chinoises, mais quelques boutiques françaises les possèdent également.

Pour travailler le fil de chauffe

 

La pince coupante.

photo1

Elle doit pouvoir couper n’importe quel fil de n’importe quel diamètre, et être suffisamment effilée pour pouvoir accéder au plus près des pôles. Oubliez le matériel vendu en surface de bricolage, on est pas là pour couper du câble électrique de 2.5mm². Cette pince de la marque Plato est très résistante, souple dans son maniement, et isolée. Son prix : environ €2.20

 

Le Coil Master V3

photo2

Avec cet outil, pourrez réaliser toutes vos résistances dans les principaux diamètres courants. Prenez uniquement la V3. Les 2 évolutions majeures de cette version sont: possibilité d’enrouler le fil dans les deux sens (suivant l’atomiseur utilisé), et les supports ont été allongés. Le vrai coûte $26.00 mais vous pouvez le trouverez en clone pour environ €7.00

Pour le montage du fil sur le plateau de l’atomiseur

Les tournevis

photo3

Choisissez une boîte de tournevis de précision avec différents embouts. Il faudra que cette boîte comporte plusieurs embouts cruciformes, plats et hexagonaux. Dans un magasin de bricolage, évitez les boîtes à €4.00, mais tablez plutôt sur un prix de €15.00 à €20.00 la boîte. Les embouts devront être bien calibrés afin d’éviter de détériorer les empreintes des vis (raison pour laquelle il ne faut pas prendre du bas de gamme). Exception qui confirme la règle, je possède pour ma part une boîte achetée chez Lidl à €6.00, excellent matos.

Les pinces à épiler

photo4

Nécessaires lorsque l’on travaille avec toutes ces petites pièces, elles vous serviront tout au long du montage. Prenez carrément un jeu complet. Prix : environ €4.00 le jeu

La pince céramique

photo5

Il paraîtrait que faire chauffer intensément du fil kanthal à nu est dangereux. Néanmoins, une fois le fil monté, on peut quand même faire chauffer la résistance à faible intensité (8 ou 10w) pour éliminer les résidus et resserrer les spires. C’est avec ce type de pince, équipée de ses embouts en céramique qui isolent du courant et qui résistent à la chaleur, que vous pourrez réaliser cette procédure. Par contre, n’utilisez RIEN D’AUTRE que ce type de pince, vous provoqueriez un court-circuit très dangereux (ou alors, ne chauffez pas la résistance pendant que vous travaillez dessus). Environ €6.00

Un testeur de résistance

photo6

Indispensable pour vérifier son montage. Bien que les box électroniques soient protégées et capable de vous donner la valeur de résistance, je continue d’utiliser ce type de testeur (qui plus est dans le cas ou vous ne possédez que des mods mécaniques). Il est suffisamment précis, et en vissant le plateau de l’atomiseur dessus, il vous servira de support pour le montage de votre résistance, offrant ainsi une bonne stabilité de l’ensemble. Comptez environ €7.00

Les pas indispensables, mais pratiques.

 

Les ciseaux

photo7

La découpe du coton qui servira pour alimenter la résistance doit être nette. Vous possédez sûrement une paire de ciseaux quelque part, mais ceux-là sont redoutables : extrêmement tranchant et précis, j’ai même dû en acheter une deuxième paire pour madame qui les trouve encore mieux que ses ciseaux de couturière. Le prix est dérisoire : €1.10

La pince à bec plat

photo8

Très pratique pour tendre le fil autour des pôles ou parfois pour deviser une saloperiedevisalacon qui reste coincée. Pour le prix, c‘est vous qui voyez, mais évitez les premiers prix.

Conclusion

Voilà, avec cette petite liste, vous êtes en mesure de réaliser les montages les plus courants.
Au fur et à mesure, vous serez amené à investir dans d’autre type de matériel: visseuse sans fil pour concevoir des fils spécifiques (Twisted, Clapton…), tenailles ou couple câble si vous voulez vous initiez au montage genesis, un Zapper pour réaliser des épissures pour des résistances NR/r/NR (de moins en moins courant) mais d’ici là, vous aurez fait du chemin.
Alors, n’hésitez pas à nous faire partager vos réalisations dans la section “Coilporn” du navire.

Si vous ne commentez pas cet article, donnez au moins votre vote ;-) Merci
0 0
Comments

Cet article a 21 commentaires.

  • Le Capitaine - Rang : Diamant 1 janvier 2016 21 h 38 min Répondre

    Malgré que l’on trouve de bon coils tout fait maintenant, j’avoue qu’il faut pas mal d’outils pour bricoiler…
    J’en suis pour la pince coupante pour le 0,4/0,5 Kanthal, le mikro coiler et surtout pour moi le ciseau spécial qui me semble indispensable pour couper le coton avec precision.
    Merci Trob pour cet article qui servira à bon nombre de débutants et que la TPD ne pourra pas interdire!!
    Bonne année à tous et on met la grand voile, barre à tribord toute!! B-)

  • Nesquick - Rang : Diamant 2 janvier 2016 14 h 22 min Répondre

    Hey, sympa cette revue de matos ! D’autant que comme tu le dis, on risque fort de se retrouver tous à “coiler” en mode artisanal d’ici peu.

    Je n’avais pas prêté attention aux outils de type Coil Master v3 jusqu’à présent. Il faut reconnaître, après visionnage d’une vidéo-tuto, qu’ils peuvent faire gagner du temps lors des bobinages…

    Faudrait pas que l’échéance du mois de mai devienne le prétexte pour acheter tout un tas de trucs genre “oui mais après ce sera plus possible faut en profiter tant qu’on peut”… Je vais quand même regarder ces ingénieux appareils de plus près ! 🙂

  • Vincent - Rang : Saphir 2 janvier 2016 15 h 46 min Répondre

    En ce qui me concerne, j’essaie depuis peu de rationaliser afin d’arrêter de laisser mon matos dans le salon familial qui prend un espace de plus en plus conséquent.

    J’ai d’ailleurs acheté une petite sacoche de voyage par Youde :
    https://www.fasttech.com/p/2812104

    C’est clairement pas la panacée niveau agencement, mais ça me force à ne garder à portée que le matos communément nécessaire :
    – Un jeu de tournevis qui me sert à visser et surtout à faire des coils par paire de diamètre identique :
    http://www.amazon.fr/gp/product/B000NRU88E
    – La même pince coupante que Trob a présenté, c’est la seule vraiment valable.
    – Une pince céramique qui me sert à manipuler les coils ET tirer mes mèches.
    – Des ciseaux pliants Youde qui coupent très bien les mèches et ne prennent pas de place.
    – Deux paquets de Fiber Freaks coton blend : densité 1 et 2, même si je ne me sers quasiment que de la 2.
    – Une bobine de Kanthal 0.3, une bobine de 0.5 et des fils de clapton/fused/… tout prêts.

  • MadZMax - Rang : Rubis 2 janvier 2016 20 h 49 min Répondre

    @Nesquick et Vincent
    Arrêtez de culpabiliser les gars. J’ai un ami qui est à la tête d’une collection de plus ou moins 150 pipes. Certaines, artisanales, lui ont coûté un bras et un rein. Mes quelques mods et atos le font marrer doucement. B-)

    Merci Trob pour cet article qui donne des pistes aux navigateurs de passage. D’autant plus que le maquis approche. Emma de Vapmisty annonce qu’elle ne vendra plus de bases nicotinés à partir de mai 2016… 🙁
    Amis, entends-tu le son sourd du canon ?

    • Vincent - Rang : Saphir 3 janvier 2016 16 h 08 min Répondre

      Je parlais juste du matos pour bricoler/refaire un ato. Le nécessaire qui reste pas dans mon bureau en somme.
      Perso je culpabilise pas trop niveau achats, c’est juste que j’ai pas un budget extensible et il y a bien d’autres choses à payer par ailleurs.

  • 1alain1 - Rang : Rubis 3 janvier 2016 4 h 51 min Répondre

    A cette belle panoplie il me manquerait la pince à épiler.
    De cet ensemble ce qui interpelle le plus les douaniers concerne la pince céramique au regard de son éventuelle dangerosité.
    Dernièrement au Cambodge j’ai cru que la douanière allait me la prendre, elle ne faisait qu’essayer de se piquer la main avec et je crois que j’ai eu de la chance.
    La trousse à outils du parfait vapoteur à de quoi interpeller dans certaines situations sachant que la sx mini montée avec son atomiseur fait passer une belle image au scanner, le mieux étant de bien la laisser en vue et de ne pas la cacher dans une sacoche ou autre.

  • Sezni - Rang : Emeraude 3 janvier 2016 11 h 06 min Répondre

    Salut Trob

    Je fais du reconstructible depuis un an et je n’ai pas un seul des outils dont tu te sers .
    Je fais tout avec les tournevis fournis dans le packaging des atos que j’achète .
    Les ciseaux de la cuisine pour couper le coton ; la box Elec pour avoir la valeur des résistances et une simple tige avec plusieurs gabarits pour faire mes coils et ça me suffit amplement …

    • Trob - Rang : Saphir 3 janvier 2016 13 h 12 min Répondre

      Rien n’est indispensable, je suis bien d’accord. Ce billet étant destiné principalement à ceux qui commencent, il n’a pour vocation que de fournir une liste d’outils qui faciliteront la tâche.
      On peut réaliser un microcoil avec un tournevis (encore faut-il en posséder un du bon Ø), mais pour quelqu’un qui n’en a jamais fait et qui n’est pas particulièrement “manuel”, ce n’est pas évident.
      L’adage dit “il n’y a pas de mauvais outils, il n’y a que de mauvais ouvriers!” mais c’est un peu comme “l’argent ne fait pas le bonheur”, quand on en a, ça va tout de suite mieux 😉

      • Sezni - Rang : Emeraude 3 janvier 2016 17 h 28 min

        Yep

        Tu as bien raison , il vaut mieux qu’ils suivent tes conseils , plutôt que de faire des coils foiriques comme les miens . ( mais bon ça fonctionne :whistle: ) C’est mon côté feignasse et pas du tout bricolo qui parle . D’ailleurs à la maison c’est ma copine qui bricole et moi qui fait le ménage et la vaisselle B-)

        Bonne année à toi . :good:

      • Trob - Rang : Saphir 3 janvier 2016 17 h 39 min

        Mais alors, dans scènes de ménage, Emma & Fabien c’est vous :whistle:
        Bonne année à toi aussi :good:

  • billydu62 - Rang : Or foncé 3 janvier 2016 12 h 11 min Répondre

    avant tout une bonne année à tous les membres et pirates du célèbre et majestueux navire danyvape!
    dans ma petite boite(qui commence à sérieusement s’abîmer)
    -un set de mini tournevis dont je me sert pour dévisser remonter les ato’ et pour faire mes spires
    -du fiber freaks densité n°2; la version N°1,j’arrive pas à m’y faire, je met soit trop de coton ou pas assez, bref je les mis de côté!
    – une pince plate
    -une pinc” coupante
    kanthal A1 0.32 et 0.5 et j’allais oublié mon ciseaux à moustache!
    pour mesurer la résistance j’utilise une box électro’ et rien d’autre!

    En revanche,que conseillerez vous à un néophite qui vapote avec une batterie ego qui remplace tout les 6 mois et un clearo type nautilus,
    Il souhaiterait passer aux reconstructibles!moi à l’époque c’était le russian et un vamo mais maintenant il y en a une tripoter!peut-être un petit kit sympa abordable et efficace!merci d’avance!

    • Le Capitaine - Rang : Diamant 3 janvier 2016 12 h 54 min Répondre

      Salut Billy,
      pour moi le kit mini subtank Subox avec sa batterie me parait le meilleur compromis pour pas trop cher.

      • billydu62 - Rang : Or foncé 8 janvier 2016 20 h 56 min

        bonsoir capitaine!j’ai finalement conseillé ce kit à mon beau-frère ,il préférait l’acheter dans un magasin physique sur calais,,pour ne pas la nommer,et le vendeur lui a fait acheter du ni200 pour faire ces résistances ,il m’a appelé désespéré,c’était sa 2ème résistances qu’il faisait et la box se mettait en défaut!
        Moi je dis bravo!
        c’est quand même inquiétant de pas savoir ce qu’on vend!
        voilà ma petite anecdote du soir!

  • billydu62 - Rang : Or foncé 3 janvier 2016 14 h 02 min Répondre

    ok,merci mon capitaine!

  • Lodse - Rang : Emeraude 5 janvier 2016 12 h 22 min Répondre

    Hello !

    Très utile comme article.
    Je voulais faire un article comme ça, il y a des mois, mais j’ai malheureusement paumé tout l’article et j’ai eu la flemme de recommencer… Puis finalement dans mon article sur les bases du reconstructible, j’ai quand même laissé un petit paragraphe dessus. :mail:

    Pour ma part, j’utilise des ciseaux médicaux à 5€ sur amazon. Je n’ai jamais rien trouvé de mieux pour couper la fibre. Même les petites cisailles que tu présente ne coupent pas aussi net, sans parler de leur longévité. http://tinyurl.com/ciseaux

    Il peut être intéressant de parler des tiges multidiamètres (ou “MMC”), tant elles sont pratiques. Le jour où j’en ai acheté une, j’ai tout de suite su que je ne pourrais plus m’en passer. http://tinyurl.com/tigemultidiametre

    • Trob - Rang : Saphir 6 janvier 2016 8 h 21 min Répondre

      Salut Lodse,
      Cette tige est effectivement bien pratique, mais j’ai préféré présenter un coiler semi-automatique, toujours dans un souci de facilité vis-à-vis des débutants.
      Dans cette idée, je recherche des tiges calibrées en Ø2, 2.5, 3, 3.5, 4 & 4.5 seules et d’une longueur de 4 à 5 cm environ. Je ne sais plus comment ça s’appelle exactement, un truc du genre “michel” en phonétique.
      Tu connais ça ?

  • Trob - Rang : Saphir 6 janvier 2016 14 h 30 min Répondre

    Merci 1alain1 :good:

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)