Avis de Kessen

Description du site :

L’Origen v2 Genesis clone est un concentré d’innovation pour un atomiseur genesis. Il corrige tous les défauts que l’on retrouve sur ce type de produit habituellement. Cet Origen v2 offre un airflow réglable proche d’un dripper avec plateau de montage pour mesh, câble acier, ou micro-coil coton.
Pôle positif orientable pour faciliter le passage de votre fil résistif.
Grande contenance de 4 ml.
Chambre ultra réduite.

Je précise tout de suite, je possède cet ato depuis quelque temps, j’ai attendu pour vous faire l’article, car j’ai voulu bien le tester avant de vous en parler.

Présentation

DSC01405DSC01406

Quand je l’ai reçu, la première chose que j’ai faite c’est de le démonter pour le passer au bac à ultra-son, et j’ai été surpris par le nombre de pièces pour un si petit ato et le nombre de trous sur le plateau.

N’étant pas habitué aux montages genesis, le nombre de trous m’a quand même ennuyé pour mon montage, ne sachant pas trop quoi faire.

Du coup, j’ai été voir des revues, certains articles du navire  ICI  pour comprendre un peu le principe des montages.

Au final, c’est plus simple que je ne le pensais, les 2 plus gros trous sont apparemment utilisés pour le montage coton, les 2 plus petits sont utilisés pour le montage mesh et câble acier. Et les autres tout petits servent à fixer les pièces qui serviront soit au simple ou double coil et au remplissage.

DSC01408 DSC01407

Ces deux parties vous permettent de boucher les trous non utilisés lors du montage. L’une sert au montage simple et l’autre aux montages double coil.

La grande vis, sert pour le remplissage de l’ato, il suffit de la dévisser de remplir et de refermer.

Les arrivées d’air sont nombreuses, 1, 1.5, 2, et 2.5 mm, et donc soit en simple ou double coil.

Montage

DSC01409 DSC01412

J’ai choisi de commencer par un montage micro-coil coton simple coil et monté à la verticale.

Comme vous le constaterez sur mes photos, je me suis trompé sur le montage, j’ai utilisé les petits trous pour mon montage coton. Malgré tout cela fonctionne très bien !

Donc, j’ai fait mon micro-coil comme d’habitude, et lors du placement de celui-ci, je me suis aperçu que le plot positif est orientable, en dévissant ou en vissant le plot 510, ce qui est bien pratique pour le montage.

Les vis Allen sont bien pratiques pour le serrage, elles permettent de bien serrer sans abîmer les vis.

DSC01413 DSC01415

Une fois mon micro-coil bien en place, j’ai passé le coton par le haut et tiré par le bas, j’ai coupé le coton en le laissant bien dépasser afin qu’il touche bien le fond de ma cuve une fois rentré.

J’ai vissé le tank et rempli l’ato de liquide, et l’on voit bien que le coton s’imbibe naturellement. Ensuite, j’ai replacé le plateau et le top cap et c’est fini…

Au final un montage différant de d’habitude, mais assez simple à réaliser, beaucoup plus simple que beaucoup d’atos, car pas de souci à savoir si on a mis trop ou pas assez de coton.

Esthétique

Il reste assez simple, mais je le trouve joli et surtout il va super bien avec nos mods à tube. Même sur Istick ça rend bien !

DSC01422

DSC01426Le tank en pmma est sympa pour voir la quantité de liquide restante, par contre on connaît tous les soucis de cette matière. Il existe un tank en Inox de remplacement (que je n’ai pas acheté comme un imbécile) qui résistera aux liquides agressifs, mais où on ne verra pas le niveau malheureusement. Un tank en Pyrex serait parfait, mais hélas il n’existe pas encore !

Et à voir si c’est possible à réaliser en Pyrex car il y a deux filetages sur le tank, 1 en haut et 1 en bas.

 

DSC01425

Et c’est impressionnant sa contenance par rapport à sa petite taille, comparé au Kayfun 4 qui a la même contenance, je vous laisse juger !

La vape

La question que l’on se pose tous, eh bien elle est excellente pour moi en tout cas, elle ne plaira peut-être pas à tout le monde, en effet on obtient une vape dripper, et de très bonne facture, bien meilleur que pas mal de mes drippers.
On n’est bien sûr pas sur un dripper Power vaping, même si avec un airflow ouvert à fond on obtient déjà une vape bien aérienne, mais qu’est-ce que les saveurs sont bonnes ! Sur certains liquides, je l’ai même trouvé meilleur que mon Magma.
La chambre d’atomisation est très petite, grâce aux plateaux et le top cap en dôme permettent sûrement ce rendu des saveurs. Le top cap avec ses ailettes permet de bien refroidir l’ato.
J’ai essayé plusieurs montages coton, horizontale, verticale, simple et double coil tous m’ont donné de bons résultats.
Je n’ai pas encore essayé le montage mesh, car je n’y connais rien, mais il faudra que j’essaye.
J’ai également été surpris par les fuites par l’airflow, car il n’y en a pas :good:  Pourtant, je l’ai posé à plat sur une feuille de sopalin pour tester et rien n’est remonté.
Même quand j’enlève le top cap pour le remplir, on voit bien que c’est humide dedans, mais pas de liquide qui coule partout !

Conclusion

Je vais commencer par le négatif, ça changera

Négatif

  • Le tank, c’est dommage de ne pas avoir fait un système avec un tank en Pyrex et ainsi de pouvoir y mettre n’importe quels liquides.
  • Quand on change le coton, on est obligé de le démonter quasi entièrement, vu que le coton, on le passe par le haut et qu’on le tire par le bas.
  • Sa consommation est gargantuesque, il vaut mieux avoir son flacon de liquide avec soi ! Alors, je le compare avec d’autres atos tank, mais peut-être qu’il ne consomme pas tant que cela comparé à un autre dripper ! Et vive le diy  B-)

Positif

  • La première est son rendu au niveau saveur, j’ai personnellement rarement eu mieux, que ce soit sur dripper ou tank.
  • La possibilité de faire de nombreux montages différents.
  • Il ne fuit pas, même la tête à l’envers (si, si j’ai testé en enlevant le top cap, en le retournant sur une feuille de Sopalin et rien dessus au bout de 3 mm)
  • sa taille pour 4 ml de contenance.
  • Son prix 30.30 € chez Vapo-R, même si c’est un clone, il fonctionne nickel !!!

Comme vous l’aurez compris, je suis plus que ravi de cet ato dripper tank, après je ne sais pas si tous les atos Genesis sont comme cela, mais celui-là est mon ato préféré tout confondu, d’ailleurs si un tank Pyrex sort, j’en rachète un deuxième tout de suite !
Après si vous ne vapez qu’en power vaping, c’est sûr que vous serez déçu, sinon il est terrible ! Et je pense qu’il est encore possible de l’améliorer avec d’autres montages.

-1114050692
Pour toute commande de cet article, mettez en commentaire lors de l’achat le code « Danyvape » et un tank PPMA vous sera offert en cadeaux  :good:

Avis de Frederic

Présentation

01-2
L’Origen est un génésis crée par Norbert un modeur Hongrois, repris ici par Tobeco.

Cet atomiseur permet toutes sortes de montages, simple ou double coil, mesh, câble acier, silice ou coton grâce à son plateau à ses diverses possibilités.
Et tout cela, avec une taille inférieure à un Kayfun nano et une contenance de 4 ml !!!

Le top cap est composé de plusieurs ailettes de refroidissement (comme les radiateurs de processeur informatique), l’intérieur quant à lui est arrondi (en forme de cloche) pour une meilleure concentration des arômes.
Il tient en place grâce à deux joints très serrés, certains pourront avoir du mal à le mettre en place (même sur l’original) et on peut lire sur la toile qu’enlever le joint supérieur peut s’avérer judicieux dans ce cas, pour ma part un peu de juice sur les joints et tout s’emboite correctement.

On tombe ensuite sur le plateau de travail où l’on voit une pièce démontable permettant passer de simple coil à double coil (la deuxième pièce est fournie dans les accessoires).
Cette pièce sert entre autres à obturer les trous du plateau ne servant pas selon le montage choisi et on y trouve aussi la vis pour le remplissage qui est moletée pour être dévissée manuellement.

Au centre du plateau se trouve le pôle positif, la tige est percée pour un positionnement simple du coil et se vis à la main. Gros avantage de cette vis elle est orientable, en fait le plot 510 est fendu, mais n’est pas réglable, cette permet de faire tourner le pôle positif pour orienter le trou ou passe le kanthal et d’ajuster le positionnement de son coil.
Le plateau dispose de 4 trous, deux de 3.5mm de diamètre pour le mesh ou le câble et 2 autres de 4.5 pour la silice ou le coton, c’est juste énorme on peut donc faire un coil d’un diamètre de 3.5 le coton passera allégrement dans ses trous pour plonger dans le réservoir.

En dessous nous avons la bague d’air flow qui dispose de 2 trous d’un diamètre de 2mm chacun.
Sous cette bague, nous avons une panoplie de possibilités de réglage :
– 2 petits trous superposés de 1 mm de diamètre
– Et deux rangées de 4 trous de 1, 1.5, 2 et 2.5 mm de diamètre
On peut donc avoir un tirage très serré (avec un seul trou de 1) tout comme très aérien (avec le double 2.5).

Puis nous avons le Tank en PMMA qui nous laisse entrevoir l’intérieur de l’atomiseur et son niveau de liquide. Après démontage, on comprend que cette pièce est vraiment travaillée et optimisée, car il est creusé pour gagner en capacité de liquide. Il est maintenu pas deux pas de vis, soyez prudent en le dévissant, car il faut passer par le filetage du haut, il faut y aller doucement pour ne pas fausser le filetage du tank.

En regardant à l’intérieur du réservoir, on peut voir une pièce avec une forme un peu bizarre avec 2 trous servant de guide pour le mesh ou le câble.

02-2

Montage

Le montage est très agréable, une fois le top cap enlevé en tirant dessus on a plus rien qui entrave l’accès pour travailler ses coils et son coton.
Je ne ferai pas un tutoriel sur tous les montages possibles (ils sont nombreux) je vais juste vous donner le mien.
J’ai monté un coil de 7 tours avec du Khantal 0.5 en diamètre 3, ce qui me donne 0.6 ohm.

De plus lors du montage on peut facilement passer par le réservoir pour attraper le bas de la mèche pour l’ajuster correctement de sorte qu’elle bien le fond pour vraiment pomper tout le juice.

Le remplissage du tank se fait très simplement avec une fiole à embout fin standard, pour avoir testé à la seringue j’ai bien réussi à mettre 4ml (mèche déjà imbibée)

Coté fuite rien à dire même si je m’attendant à en avoir du côté de l’air flow à cause de la condensation et à ma grande surprise rien, du tout même si la chambre est compacte aucune fuite à déplorer.
Et à la vue de la quantité de coton, le trou est bien rempli.

03-2

La vape

Comme dit précédemment le choix du tirage est très vaste, du très serré au très aérien.
Pour ma part j’ai choisi un seul trou de 2 que j’ai placé juste sur mon coil.
Je vape à 30w avec mon montage et ça envoi du lourd sans arracher au niveau du hit.
Les arômes sont très bons, certains gouts en arrière-plan plus subtil révèlent leur présence alors que sur d’autres atomiseurs on ne les distingue presque pas.
Je dirai même que certain juice m’ont parut meilleurs que sur mon Kayfun 4, surtout les gourmands qui ont des gouts plus subtils.
La vape n’est pas chaude même si on sent que le top cap tiédi un peu à force de grosses barres, elle reste  agréable en bouche.
Elle est bien ronde et voluptueuse, de gros nuages bien épais comme j’aime.

Conclusion

Cet Origen a vraiment tout pour lui, une taille compacte, une bonne capacité (4ml) pour un poids plume de 36gr, mon Kayfun 4 passe pour un poids lourd à côté !
D’ailleurs un autre point fort de cet atomiseur, c’est ça capacité à recevoir n’importe quel type de montage en simple ou double coil.
Et pour les fans de coils de gros diamètre comme ceux avec de gros doigts, ils vont être servi ici, car aucune restriction de ce côté.
Seul point négatif que l’on pourra lui trouver c’est le tank pmma qui n’acceptera pas tous les liquides.
Pour moi, c’est vraiment un atomiseur à posséder dans son arsenal au même titre qu’un Kayfun 4.
Je le classe parmi les indispensables du moment et le conseille à tous ceux recherchant un atomiseur compact et léger et aimant faire de gros nuages comme ceux préférant les tirages plus serrés et aimant varier les types de montages.

04-2

1 Pirate aime cet article, et vous?
Partagez :
↓