Il y a des personnes douées pour la création gustative et d’autres qui n’arrivent jamais à rien. M’inscrivant clairement dans la seconde catégorie, je n’ai que très rarement essayé d’assembler un liquide à partir d’arômes, mes quelques tentatives en ce domaine se soldant le plus souvent par des échecs cuisants.

Loin de moi cependant l’intention de faire pitié, on vit très bien sans la truffe en or d’autant que le Web regorge d’excellentes recettes toutes meilleures les unes que les autres, sans parler des merveilleux concentrés que de redoutables professionnels du mélange mettent régulièrement à notre disposition.

Ceci étant posé, un domaine où l’on arrive à rien reste quand même dans l’inconscient comme une épine dans le pied et on ne peut alors s’empêcher, en vapant par exemple le « Rocket Man » by One Hit Wonder, de penser que ce truc ne doit quand même pas être si compliqué que cela à obtenir. De la myrtille, du yaourt et roule ! J’ai donc décidé de m’y essayer et autant le dire tout de suite, le résultat obtenu n’a quasiment rien à voir avec le modèle original. Nonobstant, le mélange s’est avéré pour une fois tout à fait agréable à vaper et c’est donc avec la légitime fierté de la quiche sauvée des eaux que j’en propose ici la recette, pompeusement baptisée « Myrtille Nsqck ». Non, je n’ai pas essayé d’y ajouter du melon !

01 - products

Comme on peut le voir, il y a de la myrtille en version arôme concentré, ce parfum constituant l’ossature du mélange. J’en ai utilisé la déclinaison THJ, d’autres revendeurs proposent ces bons produits bien goûteux sous leur propre marque, personne ne se risquant à dévoiler une origine chinoise susceptible de jouer les épouvantails à chalands.

La composante crémeuse est obtenue par la « Sweet Cream » Capella et un « Yogurt » anonyme, ces deux flacons étant en fait des échantillons gratuits aimablement ajoutés à des commandes par la boutique en ligne Arom-Team. Précisons que leur date de péremption largement dépassée au moment du mélange n’incombe en aucun cas au shop, c’est bien moi qui ai traîné plus que de raison à les utiliser.

Le Yuzu de Solub Arome se charge d’écarter la recette de la mièvrerie par sa petite touche acidulée, idée motivée par la nécessité de faire quelque chose de ce gros flacon de 30 ml acquis pour la préparation de l’excellente « Absinthe BB » proposée sur le Navire par Zaza ici.

Tout ceci est bien gentil mais il faut aussi parler proportions, voici donc la proposition :

Myrtille…… 10%
Yogurt…….. 5%
Sweet Cream… 5%
Yuzu………. 1,5%

Ah, ça c’est de la proportion tarabiscotée, de la recherche gustative de haut niveau ! On sent bien qu’il y a du level.

Au cas où un dosage en gouttes s’avérerait plus parlant, voici le décompte calculé pour 7,85 ml de base 50PG/50VG afin d’obtenir 10 ml de liquide :

Myrtille…… 20 gouttes
Yogurt…….. 10 gouttes
Sweet Cream… 10 gouttes
Yuzu………. 3 gouttes

Le résultat obtenu au bout d’une semaine à dix jours de steep est comme on s’en serait douté un fruité crémeux sans prétention plutôt sympa à vaper, en tout cas à mon goût. J’imagine que le concept peut être affiné, que le mélange peut être amélioré et toutes les suggestions sont évidemment les bienvenues.

Bonne vape à toutes et tous !  :bye:

  Cliquez sur le cœur si vous aimez l'article
Partagez :
↓