Motivez Agnès !

19 Juin 2017/
Brèves
13 0
Par :jib

Agnès Buzyn, Ministre de la Santé qui, il y a quelques temps, avait semblé soutenir la vape comme moyen d’aide au sevrage, vient de l’écarter lors d’un interview donné au journal Le Parisien.

L’article complet est ici (il porte d’abord sur les vaccins) : Le Parisien

Voici la partie dans laquelle elle parle de la vape :

Envisagez-vous d’augmenter le prix du paquet de cigarettes à 10 euros comme l’avait promis le candidat Macron ?
C’est une option qui doit être discutée avec l’ensemble des acteurs, mais elle doit s’accompagner de pédagogie. Je ne suis pas contre cette hausse. Il faut une prise de conscience, surtout chez les jeunes et les femmes. Aujourd’hui, le taux de fumeuses de 20 à 40 ans en France est le plus élevé du monde. La mortalité liée aux cancers et les infarctus ne cessent d’augmenter chez les femmes. La hausse du prix du paquet est donc une façon de faire baisser le nombre de fumeurs. J’entends l’inquiétude des Français sur leur pouvoir d’achat, mais il s’agit d’un impératif de santé publique. Le tabagisme est une vraie maladie.

Qu’attendez-vous alors pour promouvoir la cigarette électronique ?
Actuellement, on a peu de preuves scientifiques pour considérer qu’il s’agit d’un outil efficace. Le vapotage permet de réduire sa consommation mais pas l’arrêt complet du tabac. Or, c’est ce qui compte pour prévenir les cancers et les maladies cardiovasculaires. On ne reviendra donc pas sur l’interdiction de vapoter mise en place le 1er octobre prochain dans certains lieux publics.

 

Alors évidemment, c’est pas terrible…

La réaction des vapoteurs engagés est vive, certains gueulent, d’autres dont je fais partie estiment qu’il faut dire quelque chose mais sans nécessairement être véhément.

L’idée d’aller laisser un commentaire, un témoignage sur sa page Facebook me semble bonne, et je vous y invite donc.

C’est ici : Agnès Buzyn

Pour commenter, il faut d’abord cliquer sur les étoiles pour laisser une évaluation, et une page de commentaire apparaît.

Comments

Cet article a 14 commentaires.

  • Le Capitaine - Rang : Diamant 19 juin 2017 9 h 10 min Répondre

    On a peu de preuves scientifiques !
    On entend ca depuis 2010
    Ça changera jamais. Ils préfèrent augmenter le paquet pour avoir les taxes.
    Dans 10 ans ils diront encore qu’on a aucune étude scientifique.
    Ils prennent les gens pour des c.. et sont bien sûr au courant que ca marche et ont toutes les études. Ça sert à rien de gueuler tant que leur poste n’est pas en jeu.

  • Le Capitaine - Rang : Diamant 19 juin 2017 10 h 18 min Répondre

    En tout cas, elle a une meilleure tête que MST, c’est déjà ça! :whistle:

  • jib - Rang : Rubis 19 juin 2017 10 h 49 min Répondre

    Hum… ne faisons pas de procès d’intention.
    Par nature, un job de ministre ou plus généralement de « décideur », c’est moche. C’est pas ce qu’il faut faire quand on est entier, ou que l’on veut être toujours en accord avec ses valeurs.

    Reconnaissons déjà que son arguments n’est pas faux : il semble bien que la majorité des vapoteurs sont de vapofumeurs. C’est déjà bien, mais du point de vue de la prévention du cancer, ça ne suffit pas puisque le risque reste important même avec une seule clope par jour.

    Evidemment, rejeter la vape pour cette raison alors que les autres subsituts sont encore moins efficace, ça parait idiot.
    Or, Agnes n’est pas une idiote… il y a donc un loup.
    Plusieurs même et on les connait : 22 000 pharmacies, 25 000 buralistes, le Fisc, des lobbies… ok.
    la ministre est au milieu de ça et il va bien falloir faire avec : c’est assez logique que, comme les vapoteurs et les shops, les buralistes et les pharmaciens défendent leurs bouts de gras ^^
    A nous de faire pression comme les autres : si on ne le fait pas ils vont gagner.

    Et puis il faudrait arrêter aussi de présenter la vape comme un milieu d’anges désintéressés.
    Je connais assez bien la question des normes de qualité et son histoire.
    Ce qui se passe avec la normalisation des liquides, ce n’est pas seulement dans l’objectif de garantir la qualité des produits pour le consommateur… c’est aussi, voire surtout, un moyen de restructurer l’activité autour des acteurs les plus gros et solides en éliminant les petits qui n’auront pas les moyens de mettre en place ces normes.

    Dallas et son univers impitoyable ^^

    Bref, c’est une bataille, si personne n’y monte on la perd.
    Comme pour l’amiante par exemple.

  • Le Capitaine - Rang : Diamant 19 juin 2017 10 h 58 min Répondre

    Moi si je me faisais insulté sur mon FB comme la vidéo du monsieur mal elevé dans sa voiture, ça me donnerait pas envie d’aider cette communauté…. :whistle:

  • Nesquick - Rang : Diamant 19 juin 2017 14 h 05 min Répondre

    Ce qui est dommage dans l’élimination des petits c’est qu’ils sont souvent des passionnés pas 100% orientés business qui font de la qualité. 😥

  • unagi - Rang : Argent foncé 19 juin 2017 14 h 41 min Répondre

     »

    Agnès Buzyn, qui prend ce lundi ses fonctions à la tête de la haute-autorité de santé (HAS), acteur clé du système de santé français, considère que les liens d’intérêt entre experts et laboratoires pharmaceutiques sont un gage de compétence. Plusieurs militants de la transparence comme le docteur Irène Frachon, à l’origine du scandale du Mediator, s’inquiètent auprès de Mediapart.

    La lecture des articles est réservée aux abonnés.

    Au moins, les choses sont claires. « L’industrie pharmaceutique joue son rôle, et je n’ai jamais crié avec les loups sur cette industrie. Il faut expliquer que vouloir des experts sans aucun lien avec l’industrie pharmaceutique pose la question de la compétence des experts. » Tels furent les propos tenus par le professeur Agnès Buzyn, alors présidente de l’Institut national du cancer (INCA) et qui vient d’être nommée ce lundi à la tête de la Haute Autorité de santé (HAS), lors d’une réunion organisée par le Nile, un cabinet de lobbying, en février 2013″

  • Pekinight - Rang : Argent foncé 19 juin 2017 16 h 33 min Répondre

    Les multinationales font la loi, nous on est juste bon à produire et consommer leur camelote, de préférence en fermant nôtre gueule. Peut être qu’un jour les gens comprendront que les intérêts des grosses boites sont à l’opposé de l’intérêt commun. Plus on leur donnera de pouvoir et plus on sera leurs esclaves.
    Mais apparemment les gens aiment ça et redemandent vu qu’ils votent pour des gars comme Macron.

  • jib - Rang : Rubis 19 juin 2017 16 h 38 min Répondre

    hon hon :unsure:

  • jib - Rang : Rubis 19 juin 2017 16 h 43 min Répondre

    Capitaine : tu dois parler de Jimmy Patin, alias Anakine78.
    Arf…c’est un type intéressant, entier, qui a souvent de bonnes idées.
    Et aussi il gueule et insulte les gens :/

  • Zaza - Rang : Emeraude 19 juin 2017 20 h 13 min Répondre

    Las, j’ai lu ça hier sur les news de Vap’You…

    J’ai pas de compte Facebook, mais Marisol a bien du lui léguer le livre,  » 1000 messages pour la vape « , enregistré à la Bibliothèque nationale de France ( et dont je fais partie des auteurs ) :

    http://www.vapyou.com/livre-1000-messages-pour-la-vape/

    • Nesquick - Rang : Diamant 19 juin 2017 20 h 45 min Répondre

      Pas de compte FaceBook non plus mais j’ai aussi quelques lignes parmis les 1000 messages.
      J’ai vu le livre posé près de la caisse d’un shop, ça m’a fait plaisir même si je n’ai pas eu le temps de montrer ma prose au tenancier pour négocier 10% de remise sur mes achats !
      😉

  • Zaza - Rang : Emeraude 22 juillet 2017 15 h 37 min Répondre

    Mme Busyn a déclaré, en réponse à Olivier Veran, neurologue au CHU de Grenoble-La Tronche et député de la 1ère circonscription de l’Isère :
     » M. le député Veran, vous m’avez posé une question me demandant mon avis sur le vapotage ( rires…) j’ai eu des avis qui ont évolué au cours du temps. En fait, je suis rarement dogmatique, je suis comme vous médecin hospitalier, j’ai tendance à regarder l’analyse et la litterature. Il fut un temps ou des études montraient que le vapotage réduisait le nombre de cigarettes fumées mais ne permettait pas l’arrêt du tabac. Bon… Hors en cancérologie, ce qui compte dans le tabagisme c’est d’arrêter de fumer puisque c’est la longueur du tabagisme qui compte beaucoup plus que le nombre de cigarettes fumées. Donc le vapotage n’apportait absolument pas le bénéfice que l’on souhaitait en terme d’arrêt du tabac. Et donc je me suis pas du tout battue pour que le vapotage soit favorisé. En plus, on avait quand même un certains nombres de doutes sur la qualité des produits utilisés donc voila… Moi je suis la littérature scientifique, si on me démontre maintenant que le vapotage est utile, je changerais éventuellement la façon dont il est aujourd’hui encadré en France. Je n’ai pas d’avis personnel en fait sur le sujet ».

    La vidéo est visible ici ( même si on n’a pas de compte FB !) :

    https://www.facebook.com/veranolivier/videos/795953570567363/?hc_ref=ARQ8q-Mgg45vUVzpE32g2obj3326KgxiW664zpsU4Tu5RvDMk5d8sisCS0zV9nOE5NU&pnref=story

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)