Interview Materia : e-pipe et Mods artisanaux en bois

26 Déc 2013/
Interviews
0 0
Par :Le Capitaine

Interview de l’ébéniste de la cigarette électronique en France.
E-pipe originales de différentes essences, mécaniques et électroniques avec le DNA20.

 

J’ai connu Materia lorsque je me suis intéressé aux e-pipes il y a un an déjà.
Tristan, sculpteur sur bois, ébéniste passionné, a réalisé depuis nombre de beaux objets dans de superbes essences avec des formes classiques et originales.

Daniel :  Bonjour Tristan, pouvez-vous vous présenter?

Tristan : Je suis ébéniste créateur d’objets en bois.
Ancien concepteur sonore pour  la fiction cinéma et télé, j’ai fait l’école Boulle à Paris.boulle-atelier
J’habite à Nantes et possède mon propre atelier.
Dans la création de e-pipe et e-cigare depuis 1 an et demi, je trouve dans ce travail un moyen de créer des objets originaux dans une matière qui me passionne, le bois.

 

Daniel : Comment vous est venue cette passion du bois?

Tristan : Elle m’a été transmise par mon grand père, fils de menuisier et par mon père passionné par le bois.
vap-oliv-3 silanda-3
L’école Boulle a été une révélation, car la qualité des cours en histoire de l’art, en dessin et en atelier ma passionné et ma poussé à en faire ma vie.

Daniel : Comment choisissez-vous le type de bois à travailler?

Tristan : Le bois comporte une variété d’essence incroyable : d’un bois tendre à un bois dur, des cernes marquées au veinage homogène, d’une fibre facile à travailler à des copeaux difficiles à obtenir, chaque bois aura ses qualités et ses défauts aussi bien en terme esthétique qu’en terme de facilité d’usinage ou de résistance.vap-oliv-1
L’avantage du tournage sur bois est qu’on peut essayer toutes les essences sans gros risque pour la tenue de la pièce car les pièces sont symétriques et les forces de mouvement du bois bien réparties.
Pour faire court, j’aime toutes les essences, avec une préférence pour le cade odorant et génial à usiner, l’Olivier qui sent également très bon et dont les cernes sont bien contrastées.
Ces deux essences viennent d’ailleurs des Cévennes un lieu que je connais bien et ou je vais souvent chercher mon bois.

Daniel : Généralement, les pipes sont faites en bruyère, les e-pipes suivent elles cette norme?

Tristan : J’aime toutes les essences. Les contraintes de combustion qu’on avait avec les pipes traditionnelles et qui nous forçaient à utiliser la bruyère (pour sa résistance au feu) disparaissent avec les e pipes car elles ne chauffent pas, alors le choix est large et il y en a pour tous les gouts…port-nantes
Habitant à Nantes qui est un port à bois important en Europe, je peux trouver certaines essences exotiques vraiment intéressantes.

 

 

 

Daniel : Pour un amateur de pipes traditionnelles, il est compliqué de choisir car elles ont toutes un rendu, un toucher, une forme, une sensation particulière et pour la e-pipe?

Tristan : Pour les connaisseurs, c’est un vrai changement, car auparavant ils n’avaient pas le choix. Avec cette large gamme d’essence qu’autorise la e pipe, il faut se faire son idée de l’essence qui nous plaît et ça n’est pas toujours évident.ebecc80ne-du-gabon
L’Ébène revient souvent, car l’essence et sombre et son nom connu, la loupe d’orme aussi,certains tentent le cade et ne sont pas déçus, mais il reste beaucoup d’autres choix, l’amarante, le Padouk le Wenge, le Buis l’If et il faut sentir, tenir voir et sous peser pour se faire une idée plus juste et par le net c’est pas toujours évident.

 

Daniel : Avez-vous beaucoup d’anciens fumeurs de pipes ?

Tristan : Je dirais que la moitié de mes clients sont des anciens fumeurs de pipe traditionnelle.

Daniel : Combien de temps prend une création comme l’œuf de pâques par exemple entre l’idée et l’objet fini?

Tristan : ovum-serie Pour la création de L’ovum il me faut une journée et demie pour la réaliser si je fais la pièce seule et un jour si je fais une série de cinq (5 jours pour les 5).

Par contre beaucoup de mes clients me commandent des e-pipes sur mesure et le temps est alors beaucoup plus long.
Pour un sur mesure, je peux prendre entre 3 jours et deux semaines.

 

Daniel : Faites-vous des esquisses sur papier, une conception 3D sur ordinateur, ou tout est dans la tête?

Tristan : Il y a les croquis, ensuite les plans, puis le proto si besoin et enfin la réalisation.
plans-materia3 plans-materia

 

Daniel : Est-on limité dans la création par l’accu, le switch et la connexion ou tout est-il possible?

Tristan : Il y a pas mal de contraintes liées aux accu, aux switch, à la mécanique au passage du courant aux systèmes d’assemblage (colles).
Mais ces contraintes sont un cadre autour duquel je trouve les libertés qui me plaisent.

Daniel : Vous faites maintenant des pipes électroniques avec le DNA20, est-ce le même travail qu’une pipe mécanique?

Tristan : J’ai un premier modèle de e pipe en DNA20 la ELEVATIO WV.elevatio-e-pipe-wv-materia-1
Je commence une série en début d’année.
Le travail de préparation est vraiment différent, il faut trouver un système de loge pour le composant
des passages de fil dans le corps de la pipe, des loges adaptées pour les trois switch.
Le modèle est d’ailleurs plus cher et c’est largement justifié.

 

 

Daniel : Question subsidiaire : Quels projets pour l’avenir et une exclu pour l’île de la vape ?

Tristan : Les projets pour plus tard risquent de détonner en particulier un utilisant le DNA20 (ou 30) mais pour l’instant je les garde bien en tête car ils doivent encore murir un peu.
Il faudra aller voir mon blog d’ici 4 mois et ça sera lancé…

Comments

Cet article a 3 commentaires.

  • Bravo bon reportage.

    Ric__2001 - Rang : Or foncé 27 décembre 2013 7 h 31 min Répondre
  • Le Cap’taine me le rappelant, voici mon avis sur Materia, après y avoir eu affaire : fuyez !

    Deux box custom commandées : premier retour immédiat, puisque les câbles installés entre le DNA30D et les accus étaient trop fins (la box se mettait en sécurité après surchauffe, et le cut off de batterie faible arrivait à 3,8V au lieu de 3,4V…). J’ai quand même eu une pipe 18350 en dédommagement (elle est très belle, en zébrano, même si 18350 méca, ce n’est finalement pas trop ma vape – et puis, comme expliqué plus bas, je n’ai confiance en rien qui vienne de Materia : chad échaudé, tout ça, tout ça).

    Après réception, ça fonctionnait plus correctement, malgré des connecteurs d’accus au passage changés, et à l’air plutôt dégueulasses (des bouts de métal qui devaient traîner, et qui semblent avoir été « finis » au Dremel). Bon, ça marchait, même si le cut-off était toujours un peu haut (3,5V au lieu de 3,4V).

    Mais ça n’a pas duré longtemps : l’isolant du 510 n’est visiblement pas en Delrin, mais plus probablement en silicone… il a en effet crâmé petit à petit sur son pourtour et a plus l’air flexible que solide. Je ne m’en suis rendu compte que quand les boîtes ont commencé à afficher n’importe quoi comme résistance (genre 0,3ohms détectés pour 1,1ohms réels), voire « check atomizer » en faisant un bruit de clac. Après avoir contacté Brandon Ward d’Evolv, il m’a assuré que c’était un problème de court jus sur la box. Et c’est là qu’en inspectant, j’ai bien vu l’isolant dégueulasse noirci et réduit à peau de chagrin.

    Les boxes marchouillent encore, si je trifouille le pôle positif des atos, voire directement le 510, pour faire un peu bouger l’intérieur de ce dernier, mais évidemment, je ne les utilise plus. Oui, car quand j’ai demandé pour un deuxième retour chez Materia, on m’a répondu OK, mais en rackant (les boxes n’ayant été « fonctionnelles » en tout et pour tout qu’un mois). Evidemment, j’ai arrêté là les frais…

    Il faut dire que si la partie électrique est une catastrophe, le reste n’est guère brillant non plus : en vrac, un 510 complètement décollé d’une box (oui, ils sont collés : même pas de 510 à écrou comme on pourrait s’y attendre sur du bois), des aimants pas très puissants pour retenir les couvercles, un éclat sur un couvercle colmaté au mastic, et vernis pour arriver à une couleur différente (« corrigé » après le retour – en bref, mastic enlevé, donc éclat apparent, mais au moins de la même couleur que la box), forte décoloration sur une des boxes (il m’a été répondu que c’était normal, en me proposant un retour périodique pour entretien [je n’ai pas demandé si ce serait gratuit, mais je ne me fais pas trop d’illusions], alors qu’il m’avait été assuré avant la commande que le vernis ne bougerait pas), circuit électrique (DNA30D que j’ai dû commander moi-même, au passage) noyé dans de la colle thermofusible, et j’en passe… tout ça pour un prix inavouable.

    Bref, que ce soit pour se faire fabriquer un truc, ou en réparer un autre, fuyez ! Fuyez, pauvres fous !

    Ludo - Rang : Diamant 15 mars 2016 23 h 25 min Répondre
    • C’est d’autant plus etonnant qu’il me faisait une bonne impression et qu’il a un bon CV, contrairement à d’autres qui se sont lancé dedans sans rien y connaitre…
      De toute façon, j’ai depuis longtemps laissé tomber les modeurs qui sont sur une autre sphère et planent completement. Je n’ai jamais eu de retours sur les interviews, ni de remerciements, j’avais un peu l’impression de les emm…
      Le seul que je regrette c’est Athéa, il est barré mais vraiment sympa 😉
      Je vais pas me faire des amis, mais de toute façon on ne l’a jamais été et j’arrive à en dormir la nuit B-)
      De toute façon, hein, ce marché est plus que minoritaire et reservé à une élite qui se doit de se faire accepter.
      J’ai aussi en tête un modeur connu qui avait refusé de me faire tester son mod dans la vitrine au 1er Vapexpo en pretextant une excuse bidon.
      Bref, laissons-les dans leur monde et passons à autre chose.

      Le Capitaine - Rang : Diamant 15 mars 2016 23 h 48 min Répondre

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)