Les effets du surdosage de la nicotine

4 Août 2014/
Reflexions
0 0
Par :Le Capitaine

Pas de 6? tant pis je prends du 11…Pas bon!

J’étais à une soirée vape très sympa hier et j’ai pas mal vapé comme d’habitude et testé des liquides en 11 ou 16…

J’ai ramené des fioles pour les tester mais que du 11mg et vu que j’aime bien ces produits j’ai pas mal vapé en dripper. Je vous ferai bientôt une revue complète de cette collection limitée.

Je suis généralement en 6mg et à la fin de la soirée j’ai commencé à avoir des nausées et mal à la tête.
J’ai tout de suite arrêté de vaper et suis allé me coucher mais j’ai vraiment eu du mal à m’endormir.

Ces symptômes sont caractéristiques de la surdose de nicotine que l’on peut trouver sur les sites médicaux ou sur le Wiki :

Surdosage et intoxication

Un surdosage en nicotine se manifeste par les symptômes suivants : nausées, palpitations, maux de tête (céphalées), insomnies, diarrhées, lipothymies (malaise, vertige, lourdine, étourdissement, etc.), sècheresse buccale, hypersalivation, douleurs abdominales, diminution de l’acuité auditive, faiblesse générale, etc.

À doses élevées, peuvent apparaître une hypotension, un pouls faible et irrégulier, une gêne respiratoire, une prostration, un collapsus cardiovasculaire et des convulsions. Les doses de nicotine tolérées par les sujets fumeurs peuvent entraîner une intoxication aiguë susceptible d’être fatale chez les jeunes enfants. À haute dose, elle possède un effet dépresseur et provoque des nausées et vomissements, puis la mort par paralysie respiratoire (surdose).

Cela prouve que le corps se déshabitue de cette substance petit à petit et qu’on peut être en surdose à 12mg pour un vapeur en 6 ou une surdose en 6mg pour un vapeur en 0.

Ce qui est étonnant c’est que vaper du 6mg toute la journée ne me provoque aucun symptôme ce qui tenterait à prouver que le corps rejette rapidement la nicotine et qu’il s’habitue à un dosage donné.

J’ai tenté toute à l’heure de mettre du 11 dans le clearo Aerotank pour diminuer le hit du Dry mais les effets de surdosage sont toujours au RDV malgré qu’il soit plus facile à vaper.

Il faudrait changer mes habitudes de vape en prenant une bouffée toutes les 5mn au lieu de vaper en continu afin que le corps puisse absorber tranquillement les 11 mg mais je préfère repasser en 6!

Comme quoi la nicotine n’est pas si anodine que cela et qu’il ne faut pas prendre n’importe quoi comme dosage lorsqu’on est habitué à un niveau, le corps nous rappellera tout de suite qui est le maitre…

http://danyvape.com/author/dan/

Dany, fondateur du Danyvape. Plus de clopes depuis le 1er jour, le 21 sept 2012... A l'abordage !!

Comments

Cet article a 49 commentaires.

  • Ludo - Rang : Diamant 4 août 2014 18 h 32 min Répondre

    Tout ça est tout à fait vrai – et ça vaut aussi quand on augmente en puissance : c’est de l’énergie par unité de temps, donc ça résulte en une quantité de liquide vapé par unité de temps, et donc… en une dose de nicotine absorbée par unité de temps.

    Bon, après, ce n’est pas anodin (qu’est-ce qui l’est ?), mais de toute façon, quand on y va un peu fort, on le sent passer tout de suite : ce n’est pas agréable, et en ce qui me concerne, je m’auto-limite très bien.

    D’ailleurs, quant aux effets sur la santé, même après le vilain AVC qui m’a fait arrêter la clope (9 mois après, je suis toujours dans des séquelles bien pesantes, que les toubibs considèrent quand même comme en bonne évolution, et donc transitoires), ces mêmes toubibs considèrent qu’être à des taux de nicotine assez élevés (16-20mg/mL) n’est pas un problème du tout, du moment que je ne reprends pas la clope…

    Et ils sont unanimes sur la chose : généraliste, neurologue, cardiologue – kif-kif : la nicotine, ils s’en foutent – ce qui les inquiète quant à mon « pépin » vasculaire, c’est le CO2 de la combustion plus que quoi que ce soit d’autre. Du moment que je leur dit ce qui est (ie, non, je n’ai pas repris la clope, et n’en ai aucune intention), ils me font un grand sourire, et arrêtent l’interrogatoire :unsure:

    Après, tout ça dépend des tolérances de chacun… la nicotine, techniquement, j’ai commencé avant de naître, donc pour m’en débarasser complètement, sans même parler de ne plus jamais en avoir envie, ou ne serait-ce qu’avoir même envie de s’en débarasser… Pareil pour le sommeil (la nicotine étant à la fois relaxante et excitante) : café ou pas, nicotine ou pas, quoi que ce soit ou pas, j’suis insomniaque, alors…

  • Vincent - Rang : Saphir 4 août 2014 19 h 00 min Répondre

    Perso, je tourne toujours au niveau le plus haut et je n’ai pas de problèmes particuliers, à part peut-être encore plus de mal à trouver le sommeil. Mais je me couche depuis toujours à des heures bien trop tardives, en dépassant sans doute le cap où je m’endormirais plus facilement. Fait exprès, ces dernières heures avant le coucher sont également celles où je vapote le plus, ce qui ne doit sans doute pas aider à l’endormissement. Mais j’ai pas mal d’autres contrariétés qui influent …

  • Nesquick - Rang : Diamant 4 août 2014 21 h 37 min Répondre

    Les symptômes décrits me rappellent quelque chose aussi… Bonne commande de liquides, envie de tout goûter au dripper et paf ! Nausées, palpitations, obligé de m’allonger. Ça a du durer une dizaine de minutes, je n’ai plus vapé pendant quelques heures et tout est rentré dans l’ordre.

    Les non-vapeurs qui nous liraient s’ils fréquentaient le Navire diraient qu’on est tarés de jouer avec ce genre de produits. Mais puisqu’on vape, il est bon d’apprendre nos limites et d’éviter la taf de trop.

    Mais c’était bien pareil quand on fumait l’excès de tabac produisant des symptômes voisins. Ceux qui apprécient une binouze, un verre de narpi ou un sky de temps en temps savent bien aussi qu’il faut faire gaffe à l’alcool, pas seulement par peur de perdre des points en cas de contrôle sur le chemin du retour.

    À chacun sa vape, avec modération… :yes:

  • tinara - Rang : Argent foncé 4 août 2014 23 h 53 min Répondre

    Très intéressant retour dans lequel je me retrouve parfaitement, alors que ça ne fait que trois semaines que je vape. Lors de mon début, j’ai décidé de prendre trois liquides : deux en 12 mg et un en 18 mg, pour voir. J’ai commencé avec celui à 18 mg, les deux premiers jours et sans ressentir aucune gêne hormis l’aspect « shoot » qui ressemblait de loin à l’effet d’une cigarette. Après avoir passé deux semaines avec des liquides à 12 mg, je ressens bien plus l’effet de mon liquide à 18 mg. Fait plus marrant, on m’a passé un Green Vapes en 16 mg depuis que je vape depuis deux jours et les effets sont moindres que le T-Juice en 18 mg. La composition en PG/VG est-elle aussi une des variables quant au ressenti et l’assimilation de la nicotine ? Note que je me contrôle volontairement plus avec mon 16 mg alors qu’un liquide en 12 mg, je peux passer ma journée dessus. Je vape avec un AeroTank Mega. D’ici quelques semaines, je vais tenter le dripper pour le plaisir. Selon les retours que j’ai lu, il me faudra réduire le taux de nicotine par rapport à mon clearomiseur pour la compensation de la puissance supplémentaire dégagée, on verra.
    À côté de ça, la nicotine a un effet au niveau cardiovasculaire, comme de nombreux éléments entraînant une accélération du pouls (on dégage de la dopamine, fête du slip) qui peut se montrer préjudiciable à ceux ayant des troubles cardiaques antécédents. Le cœur étant un muscle comme un autre.

    Je rejoins Nesquick pour la cigarette en trop, c’est un peu ce qui m’a permis de reconnaître les symptômes lors de ma vape car l’ayant déjà vécu avec la cigarette avant. L’effet de la nicotine, ou plutôt les gênes liées à sa surdose, ont un effet court dans le temps, il « suffit » de se calmer durant quelques heures, le temps que l’organisme digère le coup et passe à autre chose.

    Un dernier avertissement, déjà présent dans l’article, ne jamais comparer sa consommation en nicotine avec un autre fumeur ou un non-fumeur et ne se concentrer que sur soi. La sensibilité à la nicotine et à ses effets est propre à chaque organisme et il est inutile de vouloir rouler les biscotos en prenant un dosage trop élevé qu’un autre prend au quotidien.

    Merci pour le rappel Capitaine, il faut toujours garder la tête claire :good:

    • Ludo - Rang : Diamant 5 août 2014 3 h 23 min Répondre

      La nicotine est un vasconstricteur (ie ça réduit le diamètre des vaisseaux sanguins), mais léger (même si ça dépend des doses, et de la durée d’exposition), selon les médecins que je vois justement suite à un gros pépin vasculaire. D’après eux, le pire, c’est surtout l’asphyxie liée à l’inhalation de CO2 par la combustion (pour la clope), qui produit des nécroses des vaisseaux sanguins.

      Sinon, pour le PG/VG quant à la nicotine, la VG a besoin de plus de chaleur que le PG pour s’évaporer : du coup, plus il y a de VG, plus il faut monter en température, et plus on va sûrement perdre de nicotine dans l’opération (ça supporte assez mal le chaud).

      Pour la facilité à assimiler la nicotine, il y a aussi le pH, qui joue énormément. Plus il est élevé, plus la nicotine est directement assimilée par les muqueuses des voies respiratoires supérieures (bouche, nez, gorge), comme avec les cigares. Plus il est bas, plus il faut inspirer au fond des poumons. Or la nicotine est très basique, donc si le pH n’est pas corrigé, plus le taux est haut, plus elle est assimilée facilement (double effet Kiss Cool).

      Par contre, l’effet « shoot » par les voies respiratoires supérieures est beaucoup moins efficace que par les poumons (c’est assimilé plus facilement, mais ça met plus de temps à monter au cerveau), donc ce qu’on gagne d’un côté, on le perd de l’autre. Avec en plus un effet savon dans la bouche à pH trop élevé, et un sâle goût qui finit par s’accumuler. Apparemment, la plupart des fabriquants choisissent un pH élevé (7,5 à 8, de ceux que j’ai testés en 18mg/mL), pour tenter de jouer sur l’assimilation type « cigare », mais après avoir testé la correction moi-même sur mes DIY, il n’y a pas photo : le pH élevé, c’est super naze. Là, je suis vers 6,5 : pas de sécheresse bucale en 20mg/mL, même en 70/30, aucun goût bizarre qui s’accumule – juste quand même les lèvres un peu sèches (vais faire des essais vers pH 6,7-6,8, pour voir).

      • Lodse - Rang : Emeraude 5 août 2014 5 h 21 min

        Complêtement d’accord quant à « l’effet savon ».

        Pour ce qui est du côté vasoconstricteur, j’en ressens les effets en particulier quand j’ai mal au crâne. Je suis astigmate et il m’arrive régulièrement d’avoir des migraines ophtalmiques(ici discernons migraine et maux de tête), et il faut savoir que la douleur lors d’une migraine est directement liée à l’afflux sanguin et agit sous forme de pulsations via le rythme cardiaque. Quand j’ai ce genre de maux, et que je tire une taff, les pulsations sont plus douloureuses et intenses à cause de l’effet vasoconstricteur.
        Quand je suis dans cet état, j’ai tendance à vaper beaucoup moins et a tirer des barres très gentilles, car si je vape comme d’habitude, la migraine monte en intensité et ne redescend que très lentement.

      • Ludo - Rang : Diamant 5 août 2014 14 h 23 min

        Ouch… migraines ophtalmiques : oui, je connais – je connais bien, même… sans vouloir t’inquiéter, c’est justement ce qui a dégénéré en AVC chez moi – il a fallu que ça m’arrive pour que les toubibs (spécialistes : les autres connaissent à peine) finissent par me dire que quand on est sujet à ça, on aurait 10 à 15 fois plus de chances d’avoir un infarctus au casque… alors que j’ai ces migraines depuis la puberté, soit depuis plus de 20 ans, le tout probablement à cause d’un nerf trijumeau un peu trop gros, et qui jouerait au nerf de boeuf sur les autres tissus quand il est enflammé 🙁

        Par contre, depuis que je suis au Kardégic quotidien (à vie…), plus rien, zob : fini les orages ischémiques qui pulsent (j’ai bien eu quelques maux de tête depuis, m’enfin, à côté de ce genre de migraines de dingues, ce sont comme des chatouilles – j’ai quand même un scotome scintillant qui persiste, sans douleur, depuis 9 mois, le temps que le cerveau réapprenne à tout recâbler : ça doit te parler…). C’est tout bêtement une forme d’aspirine à faible dose, pour fluididier le sang, et ça marche incoryablement bien sur moi.

        Avant, quand ça m’arrivait, je devais gober du tramadol et du paracétamol à grosse dose, pour zapper la douleur : c’est infiniment mieux maintenant. Et si au début de la vape, je sentais pas mal l’effet vasonconstricteur (surtout du côté contrôlé par l’hémisphère qui a eu l’AVC), là, maintenant, ça va : tranquille, même (j’ai aussi appris à réguler ma consommation).

        Par contre, même à l’époque des migraines ophtalmiques, je clopais : c’est vrai que ça ne faisait pas du bien sur le coup, mais j’avais l’impression que ça me détendait quand même (je fumais beaucoup moins pendant une crise, bien évidemment)… peut-être les inhibiteurs de MAO (ie antidépresseurs) de la clope :scratch:

      • Ludo - Rang : Diamant 5 août 2014 14 h 43 min

        Rah… mais pourquoi je fais et refais une faute à ce mot : « vasoconstricteur » – là :wacko: :whistle:

      • Lodse - Rang : Emeraude 5 août 2014 18 h 23 min

        Je me suis plus ou moins toujours dit que c’était le genre de trucs qui pourrait m’arriver avec ces migraines… enfin sans pour autant tomber dans la psychose.

        Depuis que j’ai arrêté completement la clope en revanche, ça m’arrive quand même moins souvent.

        Quant à l’aspirine et ses dérivés, j’ai pas le droit, ça me fait saigner du nez…
        (ouais j’étais le genre de gosse qui saignait du nez à l’école dès qu’il faisait trop chaud)

        Sinon il ne m’est arrivé qu’une fois d’avoir une vraie grosse migraine genre « j’ai l’impression que j’vais mourir », je suis resté dans le noir avec une serviette froide et humide sur le front, allongé, à ne rien faire, et ça a duré 3 jours. Ca remonte à une dizaine d’années et je prie pour que ça ne m’arrive plus jamais !
        Quand tu parles d’ « orages ischémiques qui pulsent », je visualise le truc et ça résume assez bien la chose. J’avais l’impression de me faire foudroyer le cerveau à chaque pulsation.

      • Ludo - Rang : Diamant 5 août 2014 19 h 40 min

        Bah, d’te façon, il n’y a pas de traitement universel qui marche chez tous ceux sujets à ça… Quand à la compétence des médecins face au truc … c’est assez rare, et pas très bien connu, alors… :unsure: D’autant qu’il n’y a pas de profil type : chez moi, jamais de saignement de nez (au contraire, je suis du genre à me couper, à essuyer le sang, et paf, c’est déjà presque cicatrisé), tension très basse (je ne suis à la normale que quand je suis bourré de nicotine), etc…

        Le tramadol, on m’en avait filé après une opération sans rapport, j’ai tenté, ça a marché pour moi (la migraine se calme généralement dans la demi-heure). Chez d’autres, je sais que ça ne fait rien (déjà qu’il faut supporter les opioïdes)… paraît que les triptans marchent aussi (mais je n’ai plus le droit, de toute façon : ce sont de puissants vasoconstricteurs, justement – ce qui illustre que la nicotine est relativement légère, en vasoconstriction, puisque celle-là, mes médecins s’en foutent complet).

        Bon, après, pour te rassurer, les migraines de folies, justement, elles se faisaient de plus proches et violentes jusque mon AVC (genre, 10 jours de migraine ophtalmique en continu, à devoir gober du tramadol toutes les 1h30-2h, comme pendant des calculs rénaux, mais en bien plus douloureux), et elles commençaient à s’accompagner d’engourdissements (ce que je me tape puissance 10 en séquelles) et fourmis (qui reviennent quand je tarde à prendre le Kardégic dans la journée), choses que je n’avais jamais eus… donc, si ça se calme chez toi, ça ne peut pas être mauvais signe 😉

      • 1alain1 - Rang : Rubis 25 avril 2016 12 h 57 min

        J’ai lu avec un certain intérêt vos échanges sur les douleurs ophtalmiques et j’en viens naturellement à me poser certaines questions.
        En effet depuis quelques temps j’ai augmenté mon taux de VG pour me diriger vers les 20/80 et en même temps de baisser mon taux de nicotine, je dois être aux environs de 6.
        Mais comme il l’est souligné besoin d’une plus haute température et actuellement je vape vers les 18-25 watts pour des résistances allant de 0.6 à 0.80 selon le matériau utilisé (actuellement kanthal 316 depuis peu)
        Depuis quelques temps j’ai des migraines ophtalmiques qui arrivent aussi vite qu’elles peuvent partir mais peuvent durer plusieurs jours.
        J’en suis venu à me poser la question du taux de VG utilisé et même à envisager de le diminuer fortement car de plus sur le domaine intestinal ce n’est pas franchement le bonheur.
        VG ou PG?.
        A part l’assèchement qu’elles sont les points négatifs d’un taux PG élevé, sachant que le hit et la restitution des arômes sont plus prononcés avec un fort taux de PG.
        Le VG à part de faire de belles bouffées qu’elles en sont les avantages sachant que selon les lectures que je peux faire sur les sites presque tout le monde favorise un taux de VG élevé.
        Avec parfois des commentaires précisant un léger goût sucré et une meilleur rondeur des rendus.

        Je dois faire un choix rapidement sur le VG ou le PG, vos retours seront le bienvenu.

        Quant à toi Ludo bon retour et je suppose que tes achats de précaution ont été dirigés vers le site permettant d’acheter des bouteilles à fort taux de nicotine, te permettant ensuite de faire tes mélanges avec de la base neutre!

      • Ludo - Rang : Diamant 25 avril 2016 14 h 33 min

        Salut Alain !

        J’ai déjà lu que certains ont des crampes d’estomac avec plus de VG. D’ailleurs, ça existe notamment en suppositoire, la glycérine, justement pour forcer à « vidanger » en contractant la tuyauterie. Après, n’ayant pas expérimenté le mal de bide avec la vape, je ne saurais en dire plus là-dessus…

        Mais si ça s’accompagne d’auras (tâches qui scintillent, et qui accompagnent les migraines ophtalmiques, bien qu’on puisse avoir les unes sans les autres, et inversement), ça me fait plutôt penser à un peu trop de nicotine.

        Les migraines ophtalmiques, c’est a priori dû à une membrane qui tapisse la caboche, et qui se tape une ischémie transitoire (le sang a du mal à irriguer, en gros), ce qui cause le problème visuel (et les douleurs violentes, quand ça se remet à circuler, si on y est sujet aussi). Donc, comme la nicotine est un (relativement léger) vasoconstricteur…

        En plus, la nicotine est aussi connue pour foutre la grouille dans le bide. Donc, comme tu subis les deux, je regarderais quand même de ce côté. Idéalement, fait aussi le test en 80/20, quitte à subir un peu de sécheresse buccale, et voir si ça disparait. Peut-être aussi la faute à des arômes (je crois que le menthol, notamment, peut aussi agir sur les boyaux) ?

        Sinon, sur la VG et les arômes, je trouve que ce n’est pas si flagrant. Enfin, oui, du 80/20 sera plus facilement goûtu que du 20/80, mais à partir du moment où il y a une certaine quantité de VG, je trouve que ça ne change plus grand chose (genre 50/50 ou 20/80, je dose pareil en arômes). Et comme ça ne me fout pas la grouille dans le bide, mais que je déteste la sécheresse due au PG, je n’ai pas trop de mal à choisir mon camp.

        Quant à la base, oui, je continue à faire la mienne, comme on en avait déjà parlé. Pink Mule fait même maintenant encore plus concentré qu’avant, et je me suis aussi commandé un vortexeur (Grouik a couiné, mais je l’ai ignoré) pour pouvoir l’homogénéiser sans faire de bulles qui l’oxyderaient sûrement trop vite (et vu qu’un seul flacon de 100mL nicotiné comme j’en ai pris va me faire dans les 6 mois…). Mais bien sûr, faut être à l’aise avec les dilutions et l’idée de manipuler un truc très concentré, quand on se lance là-dedans 😉 Je déconseille vivement si ce n’est pas le cas.

      • 1alain1 - Rang : Rubis 25 avril 2016 19 h 37 min

        Merci de ton analyse Ludo,

        J’ai horreur de la menthe,

        Je ne connaissais pas le vortexeur alors j’ai fait une recherche et en première recherche affichée on trouve.
        http://etresdelanature.fr/95-le-traitement-de-leau-7-le-vortexeur/
        Donc bricolage mais vu la destination originale je comprends le prix éventuel.
        Mais il y aussi
        http://eaufiltre.fr/revitalisation-de-l-eau/42-vortexeur-dynamiseur-de-table.html

        Si c’est cela c’est sympa quand même mais au regard de ta réaction sur le cochon qui dort tu dois penser à autre chose.

        Je vais donc essayer le 100% PG, le capitaine lors de notre rencontre m’a surpris aussi car il vape exclusivement à ce taux, et l’accompagner d’une baisse de taux de nicotine.

        Pour pink mule j’avais vu qu’ils étaient montés au 100mg cela pique.
        En baissant à 5mg cela fait pas mal de volume pour une bouteille de 500ml.
        J’ai hésité à faire cela ayant favorisé l’achat de mélange fait.

        Mais me reste à faire l’appoint en PG ayant favorisé le VG.

        Je pense, malgré le mois de mai arrivant, que j’aurai le temps de me retourner.

        Je ne pense pas que tout soit bloqué du jour au lendemain par la parution d’une loi.

        Et ta mise en garde sur les mélanges est tout à fait d’actualité

      • Ludo - Rang : Diamant 25 avril 2016 20 h 01 min

        En fait, j’ai pris un vortexeur de labo (un Vortex Genie 2), donc plutôt un zero en plus au prix (même pour un petit), avec un plateau qui fait vibrer une bouteille quand on la pose, jusqu’à créer un vortex.

        Une plus grande surface de liquide est donc en contact avec l’air qu’au repos, mais moins que quand on secoue manuellement avec plein de bulles d’air à la clé.

        Et comme je me suis en effet fourni en 100mg/mL à diluer (ayant une certaine expérience en sciences, je suis à l’aise avec les dilutions et la manipulation de trucs dangereux, mais si ce n’est pas le cas, je me répète : je déconseille très très vivement ! Là, rien que renifler le flacon, c’est déjà à ne pas faire), ça va m’être très utile (déjà que les flacons de 52mg/mL, pour faire du 6mg/mL, arrivé à la fin des 100mL, à force de secouer une fois par semaine, la nicotine commence déjà à se dauber en sentant le chien mouillé… et comme je compte prochainement encore baisser le taux auquel je vape…).

        Après, en effet, j’imagine qu’ils vont au moins laisser les magasins vendre ce qu’ils ont en stock, donc avec un peu de bol, ça ne commencera à craindre que l’automne venu.

        Mais j’ai mis deux ans pour baisser ma dose journalière de nicotine de 80-85%. J’imagine qu’il va me falloir encore au moins ça pour m’en passer complètement (10mL*20mg/mL*(1-85%)=5mL*6mg/mL => 5mL*6mg/mL*(1-85%)=5mL*0,9mg/mL : plus on baisse, plus c’est dur de baisser en taux absolu). Donc avec les timbrés qui prétendent nous diriger (vers quoi ? le précipice ?), j’aime autant prévoir large.

      • Nesquick - Rang : Diamant 25 avril 2016 21 h 41 min

        Le 100 mg/ml de La Mule m’a fait hésiter mais finalement, je me suis contenté du 52 mg/ml. Bien qu’ayant fait beaucoup de chimie étant jeune, j’ai eu la tochepé d’avoir à manipuler un tel fléau.

        Je ne me fais pas de souci pour toi qui manipule ces trucs en connaissance de cause depuis fort longtemps mais il faut bien souligner qu’un 100 mg/ml de nico flirte salement avec la zone rouge. Pas question de toucher à ça en calbute, ce sont gants, masque et ciré jaune Guy Cotten made in Breizh obligatoire, de préférence à l’air libre !

        Je plussoie donc ton « déconseil » et encouragerais l’achat de PG ou de VG moins chargé, quitte à en prendre deux fois plus de flacons parce que la nicotine, ça rentre par la peau et ça craint.

      • 1alain1 - Rang : Rubis 25 avril 2016 21 h 50 min

        Ce n’est pas trop les mélanges qui me bloquent du fait que je pense savoir ce que je fais sur ce domaine mais plus comme le dit Ludo (la nicotine commence déjà à se dauber en sentant le chien mouillé) et cela c’est vraiment infecte pour l’avoir vécu à mes débuts avec une base Polonaise à 36mg.

      • 1alain1 - Rang : Rubis 25 avril 2016 21 h 43 min

        Je valide donc le fait de prendre une base déjà prête mais sur le domaine de la baisse du taux de nicotine je pensais ne jamais quitter le 18.
        En très peu de temps je suis descendu aux environs de 6 et ceci sans le chercher.
        Je suis bien sur ce point la et je n’aspire pas plus de liquide qu’avant du moins je le pense au regard des volumes absorbés chaque jour.
        Mais il est vrai comme je le soulignais que j’ai augmenté en nombre de watts et la valeur de mes résistances, peut être cause à effet.
        Merci de cet échange Ludo cela fait bien plaisir de te retrouver.

  • Pascal Le Conte - Rang : Saphir 5 août 2014 10 h 12 min Répondre

    Pour ma part, fini la vape tard le soir. Associé à une généreuse consommation de café en journée, j’avais des problèmes d’endormissement. Plus gênant des problèmes d’acouphène ! Et ça c’est pénible je vous le garanti (bruits persistants dans l’oreille interne) . Ainsi que des céphalés récurrents. Au final j’ai divisé par 2 le dosage en nicotine de tous mes liquides. Du 12 au 6mg : fin des problèmes ! J’étais bien victime d’un surdosage en excitant.

    • zebulon - Rang : Nouveau contributeur 31 août 2014 23 h 00 min Répondre

      Ha oui idem, j’ai des acouphènes… J’ai pas compris que la cause pouvez être la nicotine… Donc changement de mon dosage (12mg) et aussi moins café….

    • roger - Rang : Or clair 25 avril 2016 8 h 47 min Répondre

      je rejoints ce post,
      trop de vap le soir en lisant un bouquin, n’est pas bon pour s’endormir,
      le fait de passer à une box et un ato en 0.5 ou 1 ohm ( meme si c’est gros pas beau etc…pour le quidam de base), m’a permis de passer assez rapidement de 12 à 6 mg sans trop de pb avec un nouveau plaisir de vap.
      les pb de maux de tete palpitation etc…les gros fumeurs ont connu cela pendant les fêtes arrosée avec surconsommation de clopes, je pense qu’il ne faut pas trop blâmer e cig, mais nous même et on est tous différent,
      Ecoutons notre corps, diminuons le taux de nicotine de façon intelligente quitte a sur-vapper de temps en temps. c’est bien mieux que de se pourrir les poumons 😉

  • Goulamas - Rang : Or foncé 7 août 2014 22 h 15 min Répondre

    Le surdosage en nicotine pour ma part c’est ma gorge qui me l’indique. Je vape en no ou en 5/6 mg suivant mes humeurs :wacko: . Un liquide en 11/12 ou mieux en 16/18 me décalque la gorge dès la première inhalation. Surtout s’il s’agit d’un 80/20, moi qui ne jure que par du 50/50 voir du 100% VG. Irritation de la gorge, toux, pas la peine d’aller chercher la céphalée 😉

  • Patvis - Rang : Argent foncé 8 août 2014 6 h 02 min Répondre

    Un truc un peu bizarre cette semaine : Je suis en 6mg depuis peu, ma première constatation est que je vape désormais, quasi non-stop. Ensuite,régulièrement, je me sens pas trop dans mon assiette puis d’un coup complètement crevé ; faut vraiment que je m’allonge pour que ça passe. Donc je me suis dit : trop de vape, trop de nicotine. Sauf que j’ai découvert que ces « fatigues fulgurantes » ne se produisent pas quand j’utilise du kanthal. :wacko: (J’étais en train d’écouler un stock de rés/non rés en nichrome toute cette semaine) et je me sentais régulièrement patraque. Mais quand je repasse au kanthal, je peux de nouveau vaper comme un fou-furieux sans aucune conséquence . Donc en m’intéressant au problème, j’ai vu qu’après un dry burn, si je gratouille un peu le coil nichrome au dessus d’une feuille blanche, y’a une poussière noire assez importante qui tombe, je trouvais ça assez logique, sauf qu’avec un coil kanthal(encrassement identique) aucun résidu ne tombe en grattant avec un mini tournevis après dry burn,donc ça me laisse perplexe. Voilà, c’était pour ajouter de la complication à notre quotidien déjà bien complexe, mais la nicotine ne semble pas être pas la bonne piste cette fois ci (C’est du nichrome FT, sans vouloir dire du mal de cette belle et noble maison que j’aime)

    • Le Capitaine - Rang : Diamant 8 août 2014 11 h 43 min Répondre

      Depuis que je suis passe au micro coil en 1ohm je n’ai aucun résidu après dry burn. J’en avais en coil mèche normal genre un truc blanc qui partait sous jet d’eau. Je suis très dubitatif sur tes conclusions mais il faudrait un avis éclairé sur ce sujet…

    • Ludo - Rang : Diamant 8 août 2014 14 h 29 min Répondre

      Un truc blanc, ça m’est arrivé d’en avoir, mais j’ai davantage pensé à l’effet de l’eau calcaire pour deux raisons. Ca n’apparait qu’après rinçage du « coil » au robinet, plutôt qu’à l’eau déminéralisée, et en y regardant de près, ça fait justement des tâches genre eau calcaire… peut-être qu’on ne parle pas de la même chose, non plus.

      La poussière noire, jamais eu (je n’ai jamais utilisé de nichrome, ceci dit) : un genre de charbon de « gunk », oui, par contre, mais solide comme la pierre (ça se décalamine quand même au « dry-burn »). Ca m’arrivait surtout avec les jus à base de tabac macéré, mais c’est aussi possible avec les liquides quand même crades.

      D’ailleurs, ça me l’a fait hier avec un arôme DIY qui ressemble à la partie « Midnight » du Midnight Apple de chez Halo (au point que c’en est confondant : fumé, notes de prune et réglisse, même couleur, même encrassage) – le Klondike de Baker Flavors (dispo notamment chez Besser Rauchen en Allemagne – mieux que de se faire suer avec Vaping Zone aux US, moins cher, pas de douane, emballages d’origine, et super sympas lors des contacts). L’avais dosé à 3%, et c’est sûrement déjà trop.

    • Nesquick - Rang : Diamant 8 août 2014 19 h 59 min Répondre

      Étrange…
      J’ai utilisé du nichrome il y a quelques temps, rien de comparable.
      C’est peut-être une sorte d’allergie à l’un des deux métaux ou à l’alliage (il y a aussi du chrome dans le Kanthal), ou encore un produit d’oxydation du liquide au contact du fil…

  • Coco - Rang : Nouveau contributeur 23 juin 2015 23 h 17 min Répondre

    La nicotine c’est vraiment une saloperie même avec une cigarette électronique. Je vap du eliquide 16 mg et de jour au lendemain surdosage (trop de nicotine dans le sang) et suit maux de tête, hypertension, vomissements, plein d’autres saloperie. Mnt je vapote du sans nicotine et Dieu merci tout va bien

  • Elo - Rang : Nouveau contributeur 7 octobre 2015 12 h 20 min Répondre

    Bonjour!
    Je tenais à vous dire que vous m avez tous sauvé la vie, oui oui!
    Donc un grand merci!
    Je suis « malade » Depuis juin, tous ces symptômes affreux qui m ont amenée d arrêts de travail en prises de sang et urgences…
    Pour finir par avoir une illumination hier soir en me disant que peut être la nicotine était responsable de mon état.
    Les médecins m’ont donné des médicaments contre le stress, ben oui, les prises de sang classiques sont normales, ça ne peut être que dans la tête.
    Et moi, je me disais que forcément, je n avais rien changé à mes habitudes, depuis mes débuts dans la vape en mars 2014…. Mais si! En juin, avant un voyage, j ai investi dans un nouveau matériel, beaucoup plus puissant, mais sans changer mon dosage ou les liquides favoris,…
    Et à vous lire, je m’aperçois que je suis très probablement en surdosage de nicotine.
    Ce qui explique tout. Ca n est pas de la folie, ca n est pas du stress, il y a une raison à tout ca!
    Alors merci encore !
    J espère que vous vous portez tous bien!

    • Le Capitaine - Rang : Diamant 7 octobre 2015 14 h 25 min Répondre

      Merci à toi pour ce retour et tiens nous au jus 😉

    • biss - Rang : Nouveau contributeur 1 décembre 2015 13 h 11 min Répondre

      Je crois que moi aussi je viens de me farcir 1 mois de surdosage de nicotine…. Habitué a du 6/9mg de nicotine avec 10/20% de PG j’ai pris du full VG en 11mg… Depuis je suis dans un sale état…prise de sang , irm , arrêt de travail etc… JE viens de tout balancer mes produit en 11mg , place au 6mg ! En espérant qu’il y ai un lien . Vapoteusement , Mathieu .

  • Rga - Rang : Nouveau contributeur 22 avril 2016 22 h 28 min Répondre

    Vapotage;

    Je sors aujourd’hui des urgences, 5 minutes ko inconscients en pleine rue, ça fait vraiment peur et c’est très loin d’être une partie de plaisir, la tête de mort c’est pas pour rien, 5 minutes de vapotage en 16mgl (pour un fumeur tournant à 10-15 clopes) et d’après les urgentistes je suis pas le premier ni le dernier à qui ca arrivera

    Alors ok, je suis un adulte responsable et je comprend aujourd’hui les risques mais pour un gamin de 50kg je trouve ça plus qu’inquiétant,
    prescriptions medicale pour la vente de produits nicotinoques!

    • Le Capitaine - Rang : Diamant 24 avril 2016 21 h 50 min Répondre

      5mn en 16mg et tu tombes dans le coma??
      C’est quoi ce délire?
      Je n’ai jamais entendu ça, sauf peut être ceux qui boivent la fiole en entier…
      10-15 clopes/j ça fait bien plus de nicotine que 5mn en 16 donc j’ai de serieux doutes sur cette experience, sinon on on aurait entendu parlé je pense.
      Une tendinite au petit doigt je veux bien, mais le coma, tu as du aspirer pendant 5mn non stop mais c’est pas facile.
      Le surdosage en nicotine tu le sens venir et c’est pas en 5mn que ça arrive ou alors tu etais en 32mg.

      • Ludo - Rang : Diamant 25 avril 2016 2 h 18 min

        De toute façon, quantité de nicotine dans les clopes (<1mg par clope) et dans les liquides n'est pas du tout comparable : ce n'est pas assimilé pareil du tout. Et les clopes ne contiennent pas que de la nicotine, mais d'autres alcaloïdes anti-dépresseurs.

        Du coup, faut nettement plus de nicotine avec une ecig qu'avec des clopes pour contenter un fumeur(quand j'ai commencé la vape, la norme était vers les 15W, et je vapais entre 5 et 10mL de 20mg/mL, soit 100-200mg de nicotine en liquide par jour, alors que j'étais très loin de fumer 100-200 clopes par jour…). Et puis, les effets du surdosage, ça ne frappe pas sans prévenir : je ne suis pas allé jusqu'à l'évanouissement, mais des sueurs froides, oui : en tirant comme un cochon sur du 20mg/mL à l'enchaîne, et pendant des heures. Et quand ça c'est mis à le faire, solution de ouf : j'ai posé l'ecig un moment, et ça s'est vite calmé.

        Un truc qui peut arriver, par contre, ce sont les flacons pas secoués. La nicotine est légère, et se retrouve facilement à flotter, particulièrement dans un liquide riche en VG. Du coup ,si on n'homogénéise pas, la nicotine se retrouve à sortir en premier quand on retourne le flacon pour remplir le réservoir, et on peut se retrouver avec une vape bien plus forte.

        Mais pour que ça cogne sans prévenir en 5min, j'imagine qu'il faudrait ne pas secouer un jus genre VG max bien nicotiné, et le vaper à forte puissance… et déjà, rien que vaper du bien nicotiné à forte puissance, c'est une mauvaise idée soi…

        Quant aux toubibs, beaucoup passent malheureusement à autre chose et s'en lavent les mains du moment qu'ils pensent tenir un "coupable", même s'il y a une toute autre raison au problème qu'on leur présente… j'en sais vraiment quelque chose (la clope est bien entendu une des causes de l'AVC qui m'a fait passer à la vape, mais le fait d'être sujet aux migraines ophtalmiques multipliant par 10-15 la probabilité d'en faire un, n'accuser que la clope est un tantinet facile).

        Alors leur confier l'ordonnance de nicotine ? Euh… De par leur serment, s'ils pouvaient nous faire picorer des graines à moineau en buvant un peu d'eau plate, beaucoup le feraient.

    • Nesquick - Rang : Diamant 25 avril 2016 9 h 49 min Répondre

      Nausées, léger malaise suite à une vape trop soutenue OK mais un coma… Ca paraît quand même un peu violent !

      Ce ne serait pas plutôt une intolérance à un des composants vapés, base ou arôme ?

  • dagom - Rang : Bronze clair 26 avril 2016 7 h 20 min Répondre

    et le gens se plaignent que les législateurs mettent leur nez dans nos drippers!!

  • dagom - Rang : Bronze clair 26 avril 2016 7 h 25 min Répondre

    du 18mg dans un dripper a 60w, bouffe ta montée d’angoisse …

    • Jonathan - Rang : Rubis 26 avril 2016 8 h 44 min Répondre

      mal de crâne assuré et une toux violentes a mon avis… déjà du 12mg en inhalation directe a 30w pour avoir fait le teste ça décolle les bronches.

  • Nesquick - Rang : Diamant 26 avril 2016 9 h 24 min Répondre

    Le gars qui se descend un demi litron de raide genre calva fermier cul-sec ne part pas en croisade contre la gnôle parce qu’il a balancé une quiche à l’issue…

    Alors on se limite à un petit verre après les repas de fête, on vape raisonnable et tout ira bien.

  • jpr - Rang : Or clair 23 août 2016 16 h 35 min Répondre

    je rejoints Nesquick dans son post.
    J’ai eu moi aussi des trucs très bizarres dont tachycardie, maux de crane et insomnie, lors de test de liquides reçus et cela sans modération (à dosage moyen et fort ( 12mg/cl et 18)),
    mon humble retour/ passer à 6 (ou moins si votre corps le prends bien) passer au 50/50, quitte à vaper plus et y prendre plaisir.
    Je ne mets en aucun cas la nicotine en cause première mais moi même pour mon impatience et mon manque de discernement.

    • Nesquick - Rang : Diamant 23 août 2016 21 h 02 min Répondre

      C’est sans doute avec la pratique que l’on découvre ses limites, au prix d’incidents tels que ceux que tu relates…

      Faut reconnaître les signes avant-coureurs de l’excès et lâcher la box avant que ça fasse vilain, même si on a encore un tas de nouveaux liquides à tester entre tout de suite et immédiatement.

    • billydu62 - Rang : Or foncé 23 août 2016 21 h 21 min Répondre

      il me semble sauf erreur de ma part que l’unité du dosage en nicotine c’est des mg/ml.

      j’ai eu également une fois,un symptôme de ce genre mais c’est de ma faute,je diyais avec une base en 72mg/ml,je m’en suis un peu du les mains,j’ai pas rincer de suite et attendu la fi de mes diy pour me les rincer et 30min après j’ai senti mon coeur s’emballer contraint de m’allonger et attendre que ça se passe!depuis si j’ai le moindre doute je file direct me laver les mains! depuis ça m’ai plus arrivé!
      je vapais en 18mg quand j’ai commençé le vapotage, j’ai dû passer en 12mg lors de mon investissement à du matériel plus performant car hit trop intense et vomissement et léger tachycardie(comme si j’avais bu une cafetière de café super chargé en un temps très court)depuis je suis passé en 9,5mg et dans 400ml de diy fait hier je passerais en 9mg!je poursuit mon sevrage mais je prend le temps!
      bonne soirée à vous.

      • Nesquick - Rang : Diamant 23 août 2016 21 h 56 min

        La nicotine a la sale caractéristique de passer à travers l’épiderme pour s’infiltrer dans le sang…

        Ton témoignage tombe bien, à l’heure ou pas mal de vapotos ont acheté des bases ultra nicotinées pour se mettre à l’abri de la pénurie annoncée.

        Mettez des gants en latex pour maniper, les pirates ! On en trouve partout, c’est pas bien cher et ça peut éviter de gros désagréments. Pis un masque aussi, pis ouvrez les fenêtres, écartez les enfants et les animaux, planquez vos produits… Bref, faites super-gaffe.

      • jpr - Rang : Or clair 24 août 2016 12 h 37 min

        grave erreur …….mg/ml

      • Jonathan - Rang : Rubis 24 août 2016 18 h 26 min

        Avec de grosses doses de nico c’est clair qu’il faut se protéger, gants manches longues de façon à pas laisser à découvert un mm de peau. et faire ses calculs avant de manière à faire ça rapidement (sans précipitations hein).

  • Le capitaine - Rang : Diamant 23 août 2016 23 h 56 min Répondre

    Malheureusement pour ma pomme, je suis un nicotine junkie! :unsure:
    Le 4 ne me suffit plus, je suis passé au 6….
    Bientôt le 12?
    J’aime bien revenir en arrière B-)
    Faut que je me calme sinon ça va me couter plus cher que mes bonnes vieilles roulées… :whistle:

  • Jonathan - Rang : Rubis 24 août 2016 18 h 23 min Répondre

    Notre capitaine fait l’inverse !!!

    Toujours en 3mg pour moi depuis un certains temps maintenant. Ma conso je la compte pas tellement c’est effrayant mais bon. Par contre le 0 pas pour moi je pense ps y arriver.

  • CLMNT - Rang : Nouveau contributeur 12 octobre 2016 12 h 14 min Répondre

    Premier e liquide que j’achete 18mg poua la claque a la gorge.. j’aurais du calculer mon dosage avant sachant que je suis a plus ou moins 10 clopes par jours.. plus qu’a acheter du 6mg :/

  • Whitewater - Rang : Or foncé 12 octobre 2016 14 h 27 min Répondre

    @CLMNT et change de boutique aussi si jamais c’est un vendeur qui t’a proposé çà… (surtout si tu as du matos pour le sub-ohm….) :whistle:

  • Jonathan - Rang : Rubis 12 octobre 2016 15 h 12 min Répondre

    @clmnt tu a quoi comme matériel?

    comme dit au dessus, si tu a un kit subohm c’est pas bon, garde ton 18 pour le recouper avec le meme liquide mais avec un taux plus bas, pas de gaspillage comme ça.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)