En participant à la conférence du Vapevent hier sur : Quels statuts pour la vape et ses communautés? j’ai compris certaines choses avec les médecins présents et notamment en discutant avec Jacques Le Houezec sur un a priori par rapport à la nicotine.

Mea culpa, j’ai déjà fait des articles sur la nicotine en la « diabolisant » et en souhaitant descendre coute que coute son taux, car cela semble être le but pour une majorité de vapoteurs : arriver au No, 0 mg de nicotine.

Pour rédiger mes articles scientifiques, je me basais sur des sites de santé et parfois du Wikipédia, mais ils ne traitent que de cas généralistes qui ne nous concernent pas directement si on considère le taux en vigueur dans notre pays, entre 0 et 18mg/ml. Même avec des taux supérieurs, notre organisme peut largement supporter une plus forte dose de nicotine et il en a même souvent besoin pour quitter des dizaines d’années de tabagisme.

Voici les points clés que j’ai retenus, prouvés par le corps médical spécialisé :

– La nicotine contenue dans la e-cig est moins dangereuse que l’air que nous respirons dans les grandes villes,

Rien ne sert de descendre son taux si l’on est bien avec (et c’est même souvent un cas de rechute à la cigarette),

– On peut se sevrer avec un taux de 18mg en plus d’un patch pour les fumeurs qui consomment 1 paquet/j,

– Si l’on vapote « trop » il faut augmenter son taux de nicotine habituel,

– La nicotine absorbée par la e-cig est bien plus faible qu’une cigarette d’où « l’effet biberon tétine » que l’on connait tous,

– On peut avoir en plus un atomiseur à vape serrée en fort taux de nicotine pour avoir sa dose et éviter d’avoir envie de vaper,

– Le sub-ohm est une très mauvaise solution pour le sevrage en ne donnant pas le bon taux à notre organisme (il oblige à descendre son taux),

– La nicotine ne donne pas le cancer ni de maladies bizarres, ç’est la combustion du tabac qui tue.

Le sevrage n’est pas possible avec un taux de nicotine inférieur à celui qu’on consommait avec la clope au début, c’est le point clé de la réussite!
On ne commence pas en 12mg/ml ni en 6mg avec le sub-ohm (basse resistance et gros nuages) après avoir fumé 1 paquet/j ou plus durant des années.

Ma 1ère semaine de vape, mon dentiste m’a dit : « La nicotine on s’en fiche, le principal c’est d’arrêter de fumer! »

Peu importe le moyen pour stopper de fumer : patch, gomme, acupuncture, hypnose, sans rien, rebouteux, ecig, etc.

Alors qu’on nous lâche la grappe et qu’on nous laisse vaper tranquilles avec la nicotine qu’on souhaite, en diffusant l’information partout autour de nous, la vape vaincra, le tabac est en sursis!!

8 Pirates aiment cet article, et vous?
↓