La nicotine est votre meilleure amie!

13 Sep 2016/
En savoir plus
0 0
Par :Le Capitaine

Rétablissons la vérité sur les « dangers » de la nicotine

En participant à la conférence du Vapevent hier sur : Quels statuts pour la vape et ses communautés? j’ai compris certaines choses avec les médecins présents et notamment en discutant avec Jacques Le Houezec sur un a priori par rapport à la nicotine.

Mea culpa, j’ai déjà fait des articles sur la nicotine en la « diabolisant » et en souhaitant descendre coute que coute son taux, car cela semble être le but pour une majorité de vapoteurs : arriver au No, 0 mg de nicotine.

Pour rédiger mes articles scientifiques, je me basais sur des sites de santé et parfois du Wikipédia, mais ils ne traitent que de cas généralistes qui ne nous concernent pas directement si on considère le taux en vigueur dans notre pays, entre 0 et 18mg/ml. Même avec des taux supérieurs, notre organisme peut largement supporter une plus forte dose de nicotine et il en a même souvent besoin pour quitter des dizaines d’années de tabagisme.

Voici les points clés que j’ai retenus, prouvés par le corps médical spécialisé :

– La nicotine contenue dans la e-cig est moins dangereuse que l’air que nous respirons dans les grandes villes,

Rien ne sert de descendre son taux si l’on est bien avec (et c’est même souvent un cas de rechute à la cigarette),

– On peut se sevrer avec un taux de 18mg en plus d’un patch pour les fumeurs qui consomment 1 paquet/j,

– Si l’on vapote « trop » il faut augmenter son taux de nicotine habituel,

– La nicotine absorbée par la e-cig est bien plus faible qu’une cigarette d’où « l’effet biberon tétine » que l’on connait tous,

– On peut avoir en plus un atomiseur à vape serrée en fort taux de nicotine pour avoir sa dose et éviter d’avoir envie de vaper,

– Le sub-ohm est une très mauvaise solution pour le sevrage en ne donnant pas le bon taux à notre organisme (il oblige à descendre son taux),

– La nicotine ne donne pas le cancer ni de maladies bizarres, ç’est la combustion du tabac qui tue.

Le sevrage n’est pas possible avec un taux de nicotine inférieur à celui qu’on consommait avec la clope au début, c’est le point clé de la réussite!
On ne commence pas en 12mg/ml ni en 6mg avec le sub-ohm (basse resistance et gros nuages) après avoir fumé 1 paquet/j ou plus durant des années.

Ma 1ère semaine de vape, mon dentiste m’a dit : « La nicotine on s’en fiche, le principal c’est d’arrêter de fumer! »

Peu importe le moyen pour stopper de fumer : patch, gomme, acupuncture, hypnose, sans rien, rebouteux, ecig, etc.

Alors qu’on nous lâche la grappe et qu’on nous laisse vaper tranquilles avec la nicotine qu’on souhaite, en diffusant l’information partout autour de nous, la vape vaincra, le tabac est en sursis!!

Comments

Poster un Commentaire

54 Commentaires sur "La nicotine est votre meilleure amie!"

Devenez "Matelot" en vous inscrivant ICI

Me notifier
avatar
Classer par:   Nouveaux | Anciens | Les plus votés
Whitewater
Auteur invité
Yep, capitaine, bonne idée que de centraliser ces informations sur un seul post. J’insisterai surtout sur celui concernant le taux plus haut avec une vape plus serrée qui est quand même un point clef. C’est aussi pour cela que j’ai abandonné les drippers pour les kayfuns. Je vape plus doux, plus serré mais plus chargé en nicotine (enfin 6 au lieu de 3). Du coup, je passe moins de temps à téter et surtout ça permet d’être plus discret. Je trouve que l’évolution (logique) de la vape actuelle tend trop vers le cloud mais qu’au final ce n’est pas forcément… Lire tout »
Whitewater
Invité

5

matteo
Invité
C’est clair que l’on s’en tamponne de la nicotine. Mon expérience personnelle est que la véritable dépendance n’est pas due à la nicotine (sevrage en quelques jours), mais « au geste ». Tous ces moments où l’ont fume/vape par circonstance (le matin, après un repas, autours d’un verre avec des amis, …). Et ça, c’est vraiment dur à arrêter ! Ex fumeur d’un paquet/jour, J’ai commencé à vaper à 12mg. J’ai instantanément arrêté la clope sans difficulté (le geste était encore là), et je suis rapidement passé à 6mg, pour voir… et cela s’est fait sans difficulté aussi. Je suis ensuite passé… Lire tout »
Whitewater
Auteur invité
Perso à 0 j’y suis passé dernièrement contraint et forcé (grave brûlure de la cheville m’obligeant à arrêter toute nicotine pour faciliter la cicatrisation.) J’avoue que j’ai eu du mal (psycho?) les deux premiers jours, mais qu’au final ça se gère bien plus facilement qu’un arrêt de la clope. Après quasiment 1 mois à 0, j’ai repris de la nico pas parce que j’en ressentais le besoin, mais parce que j’avais une bonne vingtaine de jus neuf en stock (sans compter les liquidbox mensuelles….) Je te rejoins totalement sur ta conclusion en tout cas et je le répète à tous… Lire tout »
Zaza
Auteur du navire

Hello matteo,

Quand tu as repris la vape, c’était en 0 ?

matteo
Invité

Salut Zaza,
Oui, lorsque j’ai repris la vape, c’était en 0mg. Comme je le disais, je suis arrivé à ce taux sans trop de mal, je ne voyais pas l’intérêt de repartir avec de la nicotine.
(Il s’agit bien de mon expérience et de mon ressenti, hein ? Pas d’une quelconque leçon, chacun son trip).

canardsauvage
Invité

5

mexicano
Invité

Bon post capitaine aprės la lecture
c’est vrai je me rend compte que je
vap plus en 3mg je vais donc reprendre
du 6 pour voir la conso.

canardsauvage
Matelot

C’est cool Capitaine de rappeler ces points importants. Il me semble avoir lu de Jacques Le Houezec récemment qu’en fait la nicotine est la solution, pas le problème !!

Zaza
Auteur du navire
Comme matteo, j’ai commencé, il y a 4 ans la vape en tant que « vapofumeuse », en 12 mg ( je fumais env 1 paquet/jour ), puis abandonné la vape, repris la vape en arrêtant cette fois la cigarette, puis baissé le taux de nicotine à 9 mg, puis ensuite rapidement et facilement à 6 mg avec des atos qui envoient plus. Actuellement, après 2 ans de vape exclusive, je vape en 4 mg et n’ai pas encore osé ni essayé de descendre à un taux plus bas, autant par besoin de nicotine ( effet dopant), que par peur du moindre… Lire tout »
Jonathan
Auteur invité

Pour les matériaux t’en a zappé un, le cuivre. Quand je vois certains postes d’ato en cuivre je suis dubitatif, le vert de gris est de l’oxyde de cuivre produits par un millieux humide et est très toxique…

Certes le cuivre est le matériaux le plus conducteur mais loin d’être le plus safe.

mexicano
Invité

Hello jonathan j’ai un mod meca
full cuivre et je laisse la patine dessus se serai donc mauvais aux
contact de la peau aussi.

Whitewater
Auteur invité

Yep, j’ai d’ailleurs jeté au rebus un tube + ato full cuivre quand j’ai vu qu’en à peine une semaine, il virait déjà au vert de gris à certains endroits de la cuve….

Zaza
Invité

5

flow06
Invité

5

Sezni
Auteur invité

Bonsoir tout le monde

J’ai une question un peu débile mais bon on se refait pas .
Sur des liquides qui ont un certain temps ( quelques mois ) , est-ce que le taux de nicotine peut baisser avec le vieillissement ?
J’ai réouvert certaines fioles qui ont plusieurs mois , et j’impression d’avoir moins de hit que sur des bouteilles plus récentes qui ont le même taux de nicotine .
C’est peut-être un ressenti foireux .
Si quelqu’un peut éclairer ma lanterne , merci d’avance

Bonne nuit à tous

Y E S
Invité

Je ne sais pas si le hit est altéré à cause de l’évolution de la nicotine dans le temps, mais ce qui est certain c’est que les jus, comme le vin, ça bouge, et perso, plus ils sont vieux, plus je les kiffe en général…
Je suis passé au DIY il y a quelques mois, et après un mois de step, ou 4 ou 5 mois, je vois une belle différence, ceux vieux de 5 mois étant encore meilleurs en restitution de saveurs.

Nesquick
Auteur du navire
L’analogie avec le narpi me paraît pertinente dans son intégralité, c’est à dire que certains jus s’améliorent en vieillissant tandis que d’autres passent, se « décolorent » gustativement. Les gros jus comme le Grumpy’s défient le temps, les jus aromatiques (menthol, réglisse, agrumes) tels l’absinthe de Zaza me semblent par contre se dégrader. J’ai eu aussi la sensation du « moins de hit » mais elle s’est accompagnée d’un « moins de tout ». Le liquide en question était un tabac / noix / réglisse, je lui ai globalement trouvé le goût de flotte après plusieurs mois de steep. Un peu comme si arômes et nicotine… Lire tout »
Y E S
Invité
Je suis content de lire cet article, ça fait des mois que je plaide exactement pour ça, et n’arrête pas de dire en me faisant régulièrement lyncher que la vape aérienne à faible taux de nicotine est un vrai drame pour les gens qui découvrent la vape. Les primos vapoteurs que je guide, c’est avec des Aerotank qui ont un tirage serré pour faire passer des taux de nicotine élevés. J’ai vu plusieurs personnes, malheureusement sortir de boutique avec des Lemo ou Atlantis et consorts et m’expliquer qu’ils avaient pris du 6, car au-dessus ça les faisait tousser. Mais quelle… Lire tout »
Whitewater
Auteur invité

@Yes : pas mieux!
Comme tu as pu le voir, nous sommes d’accord sur toute la ligne….

jpr
Matelot
merci pour cette bonne synthèse, j’ai eu plaisir à la lire. j’ai repris la clope un moment pour un simple pb de taux de nicotine diminué trop vite. Les boutiques que j’ai connu avaient des conseils avisés: vente de kit de type ego avec des taux de 16 /18 mg/ml au sevrage , le simple passage au 12 dans mon cas ne s »est pas fait en 1 jour. le sub ohm me fait vaper un peu trop mais j’y trouve le plaisir des jus diy, (idem pour il faudrait que diminue la quantité de liquide) hors sujet: le pb est… Lire tout »
Nesquick
Auteur du navire
J’avoue ne jamais avoir considéré les matériels sub-ohm désormais proposés un peu partout sous cet angle, que je trouve d’ailleurs fort pertinent. Un sevrage du tabac se gère un minimum, quelques règles doivent être suivies dont effectivement celle de ne pas priver le primo-accédant trop rapidement de ses sensations de fumeur… J’ai du pour ma part les suivre par chance ou par hasard, ne disposant pas à l’époque du conseil nécessaire. 12 mg/ml, tirage serré au début puis inhalation directe et descente progressive du taux vers les 3 mg/ml agrémentée de petites expériences en « low » et « ultra-low » résistance pour voir… Lire tout »
Jonathan
Auteur invité

Pour mexicano, tant que ça vire pas au vert bleuté normalement pas de soucis, la patine est presque inévitable de tte façon (acidité des mains…) si jamais tu veut y remédier essaye fe frotter avec du dentifrice ça coûte rien du moins bien moins que du mirror par exemple.

mexicano
Invité

Ok tu me rassure merci du conseil

canardsauvage
Matelot

Je fais peut être un peu exception a la règle mais j’ai démarré directement avec du 3mg et du tirage serré – nautilus mini pour pas le citer. Après plus d’un an de vape maintenant je n’ai pas eu a bouger mon taux. Il est vrai que mon sevrage a été un peu dur au début, mais je me suis astreint a certaines contraintes avec la vape comme avec la clope auparavant. Je ne sais pas si je passerais en zéro un jour, en tout cas pour l’instant c’est pas au programme.

Zaza
Auteur du navire

@ canardsauvage
Étais-tu un gros fumeur, pour avoir réussi à arrêter la clope avec du liquide en 3 mg ?

Avant de vaper, j’avais réussi pendant quelques mois à arrêter de fumer ( motivée par un cancer d’un membre de ma famille ), sans aucun substitut, mais j’ai repris…
D’abord une cigarette le samedi, puis samedi et dimanche, puis une chaque jour et ça a été très vite ensuite la rechute…

Je n’ai plus du tout envie de fumer ; le gout et l’odeur me dégoutent, mais pas non plus envie d’arrêter la vapote !

Manumanu
Invité

Merci pour l’article, c’est vraiment très intéressant !

Etant à 8mg en diy depuis 2 ans, je me demande si c’est pas pour ça que ma femme a du mal à s’y mettre pleinement quand je lui remplis ses atos, elle qui vapofume.

Le top serait de rajouter au fur et à mesure des liens vers les sources si elles sont consultables sur le net…

C-dric
Invité

5

wpDiscuz