Description de l’Istick 100W by Eleaf :

• Matière : Corps en aluminium, capot en acier
• Coloris : Argent,Noir
• Connexion : 510 en acier avec pin flottant
• Accu : 2 x 18650 en parallèle
• Dimensions (mm) : 100 x 54 x 25.8 (HxLxP)
• Poids : 180g
• Voltage : 5-10V
• Puissance : 5-100W
• Résistance : 0.15-5 ohm
• Fonction Pass-trough : Oui
• Fabriquant : Eleaf
• Contenu du coffret : 1x Câble micro-USB, 1x Adapteur eGo/510, 1x Manuel d’utilisation (en français)

100w

Présentation :

Vous allez vous dire encore une nouvelle box, ce n’est pas faux, mais celle-ci est une innovation pour la marque.
Eleaf est très connu pour ses box avec batterie embarqué, de petite taille et à petit prix.
Cette fois ci la marque a écouté les consommateurs et nous présente son dernier model à double accu 18650 et en parallèle.
Bien évidement la taille va en conséquence, mais elle reste dans les normes pour une box en double accu, H=100mm, l=25.8mm et P=54 avec un poids assez light d’environ 250g (avec accu).

2

Toute en rondeur et aucun angle vif, les boutons sont affleurants, et sont devenus rond.
L’écran oled est lui aussi ovoïdale avec les informations habituelles.
Elle a une très bonne tenue en main, pour comparer à ma DOVPO, les arrondis sont bien plus agréables.
Le bouton fire tombe bien sous le doigt, de gros diamètre et avec une course très courte, il répond rapidement.
L’extérieur est assez semblable à sa petite sœur au toucher, mais à l’inverse dans la version noire les capots sont noirs eux aussi.

Côté esthétique ce n’est pas une box de modeur, mais elle reste dans l’esprit des Istick, simple et sobre, ses grandes faces raviront certain qui pourront y mettre quelques stickers.

Le contenu du coffret est somme toute sommaire, mais il a le mérite de contenir un mode d’emploi multi langue et par conséquent le français ce qui mérite d’être signalé.

Fonctionnalités:

On trouve sur le dessus une connexion 510 en acier avec un pin flottant, ainsi que deux rainures pour les atomiseurs avec air flow vers le bas.
La connexion 510 dépasse très légèrement ce qui évitera les éventuelles rayures sur le capot.

Sur le dessous la prise mini usb pour un chargement via le câble fournis, qui permet aussi la fonction pass-through.

43

 

 

 

Des trous sur chaque face en haut de la box servant de dissipateur de chaleur (et de dégazage accessoirement).

Pour les bricoleurs les vis sont des torx.

Bouton fire :
– 5 pressions pour allumer/éteindre.
– 3 pressions pour passer en volt/watt

Rotation de l’écran en pressant simultanément sur le + et – quand la box est éteinte.

Pression simultané sur le + et – pour lock/unlock les réglages.

 

5

Sur l’écran on retrouve :
– Affichage de la charge des accus
– Affichage de la valeur de la résistance au centième (0.01W)
– Affichage de la tension de vape en cours
– Affichage de la puissance de la vape en cours
– Affichage du temps de vape de chaque bouffée
– Protection contre les courts circuits provenant de l’atomiseur (Atomizer Short, No Atomizer)
– Protection contre la surchauffe (Temp Protection)
– Protection de l’atomiseur si puff de + de 10s (Over 10s)
– Protection faible tension (Lock)

Cette Box prend les résistances à partir de 0.15ohm et est capable de sortir 100W, ce qui pour ma part est plus que suffisant.
La puissance est incrémentée par 0.1 pour les volts et les watts.

Conclusion:

J’utilise cette box depuis une semaine maintenant avec mon Cthulhu et je ne lui trouve rien à redire.
Elle fonctionne à merveille tout en étant très simple d’utilisation comme le veux Eleaf.

Et chose que je n’ai volontairement pas donnée avant, son prix, environ 60€.
Et pour ce prix-là avoir une box double accu 18650, avec 100W de puissance, d’une marque qui a déjà largement fait ses preuves, j’ai beau avoir cherché, mais je n’ai rien trouvé d’équivalent.

Donc si vous voulez une box double accu qui permet le wattage et le voltage, qui prend les basses résistances (0.15ohm) avec une bonne puissance alors foncez !
Le seul point négatif, que l’on pourra lui trouver c’est l’option TC qui n’est pas présente, mais à ce prix-là, on lui pardonnera.

  Cliquez sur le cœur si vous aimez l'article