Ijoy Limitless Sub Ohm Tank

28 Nov 2016/
Atomiseur
1 0
Par :Raszardyr
ijoy limitless
1 0

Test du Limitless Sub Ohm Tank.

Lors d’un passage dans ma boutique de vape de proximité, mon fourbe de commerçant m’a fait tester, comme ça, l’air de rien, un atomiseur qu’il venait de recevoir. Autant dire que sur le papier, je n’étais pas emballé : 2ml de réserve, un diamètre de 25 mm, pas de plateau reconstructible, et des « chip coils » à plus de 4 euros l’unité en boutique, qui avaient en plus le mauvais goût d’être équipés d’une led rouge qui s’allumait quand on vapait, et dont l’intensité variait suivant la puissance envoyée. Le truc inutile de geek.

Mais voilà. En bon commerçant, il m’a fait tester d’abord. Je n’ai vu le papier qu’ensuite. J’ai donc pu goûter à un liquide nougat incroyablement doux mais fort, avec une vapeur sèche et abondante mais goûtue à 35 watts. J’étais ferré.
Je l’ai donc acheté, cet atomiseur au nom aussi long qu’il est petit. Et je pense que malgré ses défauts, il mérite de vous être présenté.

20161004_173952

Présentation

Type Sub Ohm
Matériau stainless steel + pyrex
Capacité 2.0ml
Taille 45mm*25mm
Coil resistance 0.3hm/0.6ohm

L’atomiseur est livré dans une boite en plastique recouverte d’un carton d’emballage vert et typique de la marque Ijoy. On trouve à l’intérieur l’atomiseur, composé d’une base dans laquelle vient se visser un coil conséquent d’un diamètre de 18,6mm, de deux parties métalliques qui viennent enserrer le tank en pyrex de part et d’autre et lui permettent de se visser à la base et à la cheminée minuscule, sur lequel à son tour vient se visser soit le top cap équipé d’un drip tip en delrin non amovible, soit un top cap qui dispose d’une ouverture pour accueillir un drip tip 510 standard, non livré. Pas de clef, ni de tournevis, car pas de plateau reconstructible.

Le driptip fourni avec le top cap est agréable, mais trop court, et oblige à avoir les lèvres sur le top cap. J’aime pas. Par contre, j’ai découvert par hasard que l’ouverture de ce drip tip est d’une taille parfaite pour accueillir à son tour un driptip 510 ! Du coup, on peut se demander l’utilité du deuxième top cap, qui a en plus la particularité étonnante de ne pas tenir le drip tip : celui-ci est tenu car il entre dans la cheminée. Le Top cap n’étant finalement là que pour servir de couvercle.
La boîte contient également un jeu de joints et un tank supplémentaires, ainsi que deux « chip coils » à led rouge, truc geek indispensable.

20161004_174015

QUOI? Une led rouge qui s’allume quand j’appuie sur le bouton sur un coil à 4 euros l’unité en boutique ? Il me le faut !

L’ensemble respire vraiment la qualité. Seul bémol, le top cap propriétaire a tendance à être difficile à visser (difficile d’amorcer le pas de vis), et surtout à dévisser (c’est toujours trop serré !).
L’autre grande particularité de cet ato, c’est son airflow. Il est aérien et non réglable, et surtout, en dessous de l’atomiseur. Celui-ci est donc surélevé sur la box pour laisser passer l’air, qui entre juste dessous la résistance, et est ensuite divisé entre les deux coils. Je pense que le trajet de l’air, qui est rectiligne, fait pour beaucoup dans la qualité de vape de cet ato. On n’évitera pas non plus quelques gouttes de condensation sur la box.

En tout cas, on sent que chez Ijoy, on a voulu créer un atomiseur typé dripper : il ne plaira pas à tout le monde, c’est sûr, mais pour ceux qui aiment, comme moi, ça vaut franchement le coup, surtout à moins de 30 euros.

20161004_174102

Allez, montre ton derrière à tout le monde !

Le montage

L’atomiseur est livré avec deux coils, l’un à 0.3 Ω, l’autre à 0.6 Ω. J’ai été surpris de la quantité phénoménale de coton qu’ils mettent dans ces coils. C’est bien simple, le coton de la résistance en 0.3, même bien imbibé, a fini par être sec, alors que le tank était plein. Et je n’étais même pas au maximum conseillé, 80 watts, qui me semble hautement improbable. J’ai essayé de raccourcir les mèches, ce qui a en partie résolu le problème. Mais attention, avec les 4 orifices conséquents pour accueillir le liquide, si on limite le coton, on risque la fuite, surtout avec un airflow pile sous la résistance. C’est finalement avec le coil en 0.6 que j’ai été le plus heureux, à 30-35 watts.
J’ai testé, il est aussi possible, quoique franchement pas pratique et risqué si on n’est pas extrêmement précautionneux, de changer le coton totalement. Dans ce cas, le plus difficile sera de retirer le coton d’origine, très tassé dans le coil, sans trop tirer sur la résistance, qui risque de se déformer, voire de s’arracher. Ensuite, lors de la remise en place du coton, il ne faudra pas hésiter à faire de longues mèches qui viendront « bourrer » les orifices qui accueillent le liquide, sous peine d’être sévèrement puni dès le premier remplissage. Ça reste quand même pas très pratique, et ça ne risque pas de marcher plus de deux ou trois fois.

20161005_171752

On voit que les coils ont souffert du démontage…

20161005_172032

Il faut bien tasser, on vous a dit !

La vape

20161004_185738

Soyons clairs, je sais que l’on ne discute pas les coups et les douleurs. Ma vape n’est pas celle de tout le monde, et il est certain que les amateurs de vape serrée ne verront que comme des défauts ce que je considère comme des qualités. Ceci étant dit, voici mon avis.
J’adore la vape que propose cet atomiseur. Avec une résistance en 0.6 et à 30-35 watts, il y a tout ce que j’aime : une bonne quantité de vapeur, mais pas démentielle non plus, et surtout des aromes étonnamment bien restitués à cette puissance.

Le Dagobert de 814 que j’apprécie énormément en ce moment ressort puissamment. On sent bien la vanille d’abord, et en fin d’aspiration, juste avant d’expirer, tout le goût de céréales, limite pop corn vient donner du corps à tout ça. Ce n’est que mon avis, et je sais que ce n’est pas du tout le même genre de vape, mais mon nectar, qui était ma référence, est dépassé.
J’apprécie également beaucoup de ne pas avoir de micro gouttelettes dans la bouche, ce que je finis toujours par subir avec mes drippers, et qui me sature les papilles avant de m’écœurer. La vapeur est vraiment sèche. J’adore.

Un atomiseur pas parfait.

La première chose que l’on peut reprocher à ce petit ato, c’est sa contenance. 2 ml pour 35 watts, autant dire qu’on l’ouvre souvent dans la journée pour le remplir. Heureusement, les larges ouvertures permettent un remplissage par le haut très facile, si l’on n’a pas de souci pour dévisser le top cap. De plus, il vous faudra le mouchoir pour essuyer le top cap après chaque remplissage.
Ensuite, il m’est arrivé d’avoir de la condensation qui se forme sur le dessus de la box. Pas vraiment très gênant, mais ça fait un truc de plus à essuyer. Il peut y avoir une petite fuite de temps en temps aussi.
Dans la liste des petits défauts, impossible de changer la résistance avec un tank plein : lorsqu’on dévisse l’atomiseur, c’est la cheminée qui se désolidarise du plateau. Donc, au mieux, il faudra attendre de n’avoir qu’un tiers du tank rempli avant d’ouvrir.
Non, ce qui me chagrine le plus avec cet ato, c’est de voir ces résistances énormes, avec du métal, du plastique, une puce et une led, et de me dire qu’il est prévu de les jeter après usage. Quel gâchis, et que de déchets inutiles…

C’est pourquoi, hop hop hop, ni une ni deux, je me suis tourné vers un autre ato de Ijoy qui lui ressemble un peu, le Tornado Nano ! Pourquoi ? Il utilise les mêmes coils (sans led) il a un tank de 4 ml, et surtout, un plateau reconstructible de type Velocity !
La suite au prochain numéro 😉

Si vous ne commentez pas cet article, donnez au moins votre vote ;-) Merci
1 0
Comments

Cet article a 5 commentaires.

  • bylgete - Rang : Or clair 28 novembre 2016 9 h 55 min Répondre

    Salut @ Raszardyr !
    Trés bel article bien détaillé tu le vante bien cet atomiseur
    il a l’air bien Sympa Belles photos …
    La seule petite imperfection serait peut etre sa contenance
    mais je ‘Chipotte’ Bravo & au plaisir de te lire ! :bye:

    Vpoteusement

    bYlGeTe :good:

  • Nanardpvt18 - Rang : Or clair 28 novembre 2016 11 h 51 min Répondre

    Donc, si je comprends bien : Pour ce nouvel ato, @Raszardyr, tu penses que oui mais non, mais peut-être que oui, mais finalement non ! Bon ok ! Pas facile de donner son ressenti sur du matériel concernant son utilisation étant donné qu’on n’a pas tous la même vape et que certains aspects sont très suggestifs ! Pourtant je trouve que tu t’en sort bien et malgré mes premiers propos un brin moqueurs (penseront certains….), j’ai trouvé ton partage d’expérience détaillé et clair !

    Donc bravo et merci ! Au regard de tous ses aspect, je comprends ce que ce matériel nous propose comme avantage mais décidément bien trop de défauts semblent présents sur cet Ijoy et ce n’est pas cette petite loupiote qui suffira à me séduire. Peut-être qu’avec un plateau reconstructible…..

  • Zaza - Rang : Emeraude 28 novembre 2016 18 h 41 min Répondre

    @Raszardyr merci pour ta revue ! :good:
    Je passe mon tour pour l’ato.
    En revanche, j’ai mis Dagobert en steep hier et il est vrai qu’il est plein de promesses !

  • Nesquick - Rang : Diamant 28 novembre 2016 20 h 58 min Répondre

    Ils sont un peu énervants chez iJoy à s’auto-proclamer leaders de la vape mondiale mais ils sortent de bons atos. Tornado, Tornado Nano, Limitless RDTA, Limitless XL sont très bien pour qui apprécie la grosse vape qui décalque.

    Ces atos ne font pas dans la dentelle et flirtent volontiers avec les gros fils résistifs composites et le bas-étage du sub-ohm, tout en respectant globalement les saveurs qui leur sont confiées. Bien sûr, faut pas leur filer du Castle Long Reserve à 38 boules les 30 ml mais les gros jus ricains pas trop complexes en 80 VG sont faits pour eux.

    La LED rouge du Limitless Sub-ohm Tank me branche énormément mais sans plateau reconstructible, c’est juste pas possible ! 😥

  • Raszardyr - Rang : Or foncé 28 novembre 2016 21 h 37 min Répondre

    Merci Captain pour le coup de main dans la publication, je ne m’en sortais pas, et je manquais de temps.

    Tous ceux qui trouvent qu’il manque quelque chose à cet ato seront peut-être comblés avec la suite de l’article !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-)