GP PAPS X, le mod au goût bulgare

5 Avr 2014/
Materiel
0 0
Par :Nesquick
0 0

Revue sur le GP PAPS X de VapourArt, fabriquant bulgare de Mods

VapourArt est un fabriquant bulgare de mods et d’atomiseurs basé à Sophia. La Grèce et sa forte présence dans ce domaine d’activité n’est cependant pas très loin puisque les modèles proposés sont dessinés à Athènes puis produits par deux unités grecques et deux unités bulgares. Comme quoi, la concurrence yaourtière entre streptococcus thermophilus et lactobacillus delbrueckii subsp. bulgaricus mène à tout.

La commercialisation des produits VapourArt obéit au modèle événementiel qui semble faire loi dans ce secteur d’activité. Les clients potentiels doivent se débrouiller pour être présents lors de la mise sur le marché des lots de produits et réaliser l’achat rapidement pour ne pas voir un objet de convoitise leur passer sous le nez. Beaucoup de marchands rêveraient d’un tel engouement les dispensant de tous frais de marketing et de publicité.

Je suis pour ma part tombé presque par hasard sur une date de vente imminente alors que je recherchais un mod mécanique en 23 mm de diamètre. La commande a eu lieu un vendredi soir, le produit était en rupture de stock le dimanche soir, j’ai reçu confirmation le lundi suivant, la facture le mardi et le mod le mercredi, parfaitement protégé par un emballage composé de plusieurs couches de papier à bulles et d’un cylindre de carton rigide frappé au logo de la marque.

Le mod PAPS X est actuellement en version 1.5, évolution d’une version 1.0 dotée d’un top cap légèrement différent. Il est nativement au format 18350 mais peut évoluer en 18500 et en 18650 grâce aux deux extensions fournies, avec ou sans kick dans les trois formats. Le top cap dispose d’un dispositif de réglage d’air-flow surtout utile lors de l’utilisation d’atomiseurs à prise d’air par la base.

pieces

La photo ci-dessus montre l’intégralité de la livraison.
Au premier plan, de droite à gauche : un joint torique de remplacement pour le système de réglage d’air-flow, un ressort souple et un ressort dur pour le switch, le ressort moyen étant installé par défaut, un contacteur de pôle positif rallongé pour les batteries 18650 ne mesurant que 64,48 mm de long et un ressort plaqué argent de remplacement pour le pôle positif du top cap.
Au second plan, de droite à gauche : le corps du mod pour la configuration de base en 18350, une extension de 30 mm, une seconde extension de 15 mm, le top cap et le bottom cap.

Ah, ben c’est chouette me direz-vous. Et t’as payé ça combien ? Il ne me sera malheureusement pas possible de répondre à cette question-clé sans entrer un peu plus dans le détail de ce qui différencie un mod artisanal « hand-made » distribué au compte-gouttes d’un vulgaire tube d’acier usiné à la chaîne, agrémenté de quelques ressorts.

Le top cap tout d’abord :

top_cap

Les trois pièces en laiton enferment le ressort plaqué argent pour constituer un pôle positif rétractible, idéal pour assurer un contact parfait, d’autant que le dit ressort encaisse 5 kg/cm2 malgré son allure chétive pour assurer l’immobilité totale de l’accu. Le système d’air-flow du top cap est basé sur les petites perforations visibles sur la pièce d’acier au nord de la photo, la bague filetée et doté d’un joint torique juste en-dessous assurant le réglage du flux d’air selon qu’elle sera plus ou moins vissée.

Toutes ces pièces sont parfaitement finies, rien ne dépasse, les filetages s’emboîtent comme dans un rêve et rien ne bouge une fois monté. De la belle ouvrage, mais ce n’est pas tout. Il y aussi le bottom cap :

bottom_cap

Le bottom cap comporte quatre pièces, cinq avec la rondelle isolante en plastique dur que je n’ai pas réussi à extraire (je n’ai pas forcé non plus, ce matériel est neuf) invisible sur la photo. L’esprit du PAPS X est ici et je pense que les lecteurs les plus affûtés l’ont déjà remarqué : le switch coulisse dans une gorge de section carrée ! Cette particularité constitue un dispositif anti-missfire, la pression mécanique étant transmise au contacteur quelque soit la position du doigt sur le switch au moment de l’appui. Respect. Le ressort peut être remplacé par plus dur ou plus souple selon le goût, l’ensemble du bottom cap est maintenu par la vis de contact plaquée argent visible au sud-ouest de la photo.

Remontons maintenant l’objet, avec les précautions et le respect dus à une telle somme de travail.

vue_dessus

La vue de dessus du PAPS X montre le soin apporté à l’usinage global du mod. Le top cap est un peu tarabiscoté du fait de la présence du système d’air-flow mais le stainless steel certifié 316 est lisse, poli, adouci sur les arêtes et rien ne couine. Le pas de vis 510 respire la robustesse et les atomiseurs s’y vissent comme dans du beurre.

18350

La photo du PAPS X configuré 18350 en pied montre la bague de réglage de l’air-flow et celle de verrouillage du switch en acier poli et le corps du mod en acier brossé, le tout exprimant à mon (humble) avis une certaine réussite esthétique. Cette photo ne sert pourtant pas au mieux le travail d’ajustage de VapourArt car elle révèle les séparations entre top cap, bottom cap et corps du mod pratiquement invisible en réalité. Le verrouillage du switch est un pas de vis inversé, il faut visser pour le débloquer et dévisser pour le bloquer.

18350_taifun
Le diamètre de 23 mm du PAPS X le destine préférentiellement aux atomiseurs affichant ce même diamètre. Il n’est cependant pas rare de trouver des bagues d’adaptation conservant la fluidité esthétique aux atomiseurs plus fins.

Le PAPS X est un magnifique objet, le soin apporté à sa conception et à sa réalisation saute aux yeux tant extérieurement qu’intérieurement, lors du démontage. Tout s’emboîte, tout s’ajuste et rien ne couine. Le switch est souple et n’accroche jamais, quelque soit la position du doigt sur la base. J’ai testé la configuration en 18350 et en 18650, l’extension est calibrée au micron près, l’accu est parfaitement bloqué une fois les pièces vissées.

Je ne ferai pas marner outre mesure les lecteurs curieux s’interrogeant sur la nature du beau liquide visible dans le tank du Taifun GT. Il s’agit de Longhorn de chez Halo !

 

Le GP PAPS X v1.5 est vendu 165€, il faut compter en plus 15€ de frais de port si l’on préfère confier le précieux à DHL plutôt qu’à la Bulgarian Post et ses délais de l’ordre du mois. La qualité des matériaux et le soin extrême de la finition justifient à mon sens ce prix élevé. A chacun ensuite d’y attribuer ses propres critères et d’opter ensuite soit pour l’original, soit pour un clone qui sera vraisemblablement également opérationnel pour un coût… Hum… plus faible !

Votez pour cet article
0 0
Comments

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "GP PAPS X, le mod au goût bulgare"

Me notifier
avatar
Classer par:   Nouveaux | Anciens | Les plus votés
Le Capitaine
Dany

C’est beau une revue comme ça!
Cette fois je vais pas me faire avoir, je garde mon Nem, mais j’avoue que si je devais en acheter un original, celui-ci me tenterais bien… B-)
Bravo et bon Pap’s :good:

Ludo
Auteur invité

Je ne suis pas fan des boutons au cul (même si celui-là a l’air plus que pas mal), mais par contre, qu’est-ce que je peux préférer les revues de matos en texte à celles en video (c’qu’elles sont chiantes, celles-là, quand on veut revenir sur un passage quelque temps plus tard, et qu’on galère comme un cochon pour le retrouver… je crois que je ne comprendrais jamais cette mode…).

Le Capitaine
Dany

Je n’aimais pas trop les switchs OQ aussi avant, mais on s’habitue très vite et c’est plus ergonomique que ceux sur le coté ou le pouce est replié et peut donner des crampes, voir une arthrose de la vapote!….
Quand j’ai un autre Mod dans la main, j’appuie instinctivement au cul…Pour une Ego ça marche moyen :scratch:
Bon Pap’s!

Ludo
Auteur invité

L’arthrose de la vape ? Et moi qui croyait chainvaper :wacko: 🙂

Bon, d’un autre côté, je ne plie pas le pouce, mais le laisse tendu presque parallèlement au corps de mon mod méca avec bouton en haut, et en tube 18800, j’ai l’auriculaire qui arrive tout just en bas du côté du mod, avec le cul qui repose dans ma paume, donc c’est bien confort. Avec un tube plus petit, oui, par contre, faudrait que je plie le pouce…

Le Capitaine
Dany

18800?? :wacko:

Ludo
Auteur invité

Tube pour 18650+Kick : m’en fous, j’ai des mains qui pourraient servir de battoirs :yes:

D’ailleurs, comme ça, mon Sirius II (12,6cm de long) est toujours plus petit que mon Vamo V5 en 18650 (14cm de long) ou mon SVD en 18650 (14,3cm de long)

Le Capitaine
Dany

Pour info, le Nem version 18650+kick fait 11,1cm.
Je l’utilise qu’en 18650 et fait 9,3cm, taille idéale pour ma main :good: .
Le Pap’s a l’air de même taille que le Nem.
Le switch du clone du Pap’s à l’air différent, non?

Le Capitaine
Dany

Le clone n’a en effet rien à voir avec le tien :

Tant mieux je dirais, pour une fois, ils se sont pas pris la tête, on est dans une pale copie.
Le Nem en cuivre j’aime pas du tout, par contre les tubes en couleur, pourquoi pas.

wpDiscuz