Evitez les dry hit

7 Fév 2016/
Reflexions
0 0
Par :Le Capitaine

Comprendre le dry hit

Le dry hit, tous les vapeurs connaissent. Ce coton qui sèche dans la cheminée alors que le tank est rempli de liquide et qui donne un goût de brûlé et peut même arracher la gorge.

Au début de mon expérience avec l’ecig, je voyais bien quand il n’y avait plus de liquide dans mon Stardust V 3, mais depuis que je suis passé aux reconstructibles, c’est une autre histoire…

D’ou vient le dry hit?

Il peut y avoir plusieurs explications suivant l’atomiseur qu’on utilise et il est plus ou moins facile d’y remédier :

Les dripper

montage-dark-horse-rda-1

C’est simple, avec un dripper il est impossible d’avoir un dry hit si on a assez de liquide sur le coton ou la fibre.

Mais, comme généralement, on ne voit pas ce qu’il reste dans le tank en métal, on peut se prendre vite fait un dry. Question d’habitude. Si on sait que 20 gouttes font 10 taffes, il reste plus qu’à compter dans sa tête ; sinon, c’est l’expérience qui comptera.

Les atos reconstructibles

08 - coil_2

Tout se complique avec les atomiseurs style Kayfun-Taifun et tous les autres Subtank qui fonctionnent avec ce principe.

Il est TRES important de bien positionner son coton, à couper au ras du filetage au-dessus des fentes d’arrivée de liquide. Surtout, ne pas boucher ces fentes avec un coton trop long. Cela m’arrive régulièrement de foirer le positionnement, encore hier ou j’ai du recouper 3mm de coton de chaque coté qui se coinçait dans le filetage de la cheminée.

À remarquer qu’au début, on peut n’avoir aucun souci et le dry hit arrive après quelques taffes. Pour ma part, cela arrive si je n’amorce pas la résistance après chaque remplissage avec TOUS les atos bottom coils. Surement une question de dépressurisation?

Une solution qui marche une fois sur deux c’est d’aspirer à vide 3 ou 4 fois, on verra des bulles remonter, mais ça ne fonctionne pas toujours si le coton est mal positionné.

Les résistances toutes faites

ccell1

On pourrait se dire qu’avec les têtes pré montées, il n’est pas possible d’avoir de dry hit, ce qui est sur au début si on amorce avec quelques gouttes de jus avant utilisation, mais on aura tout de même un goût de brulé au bout de quelques jours de vape. Ce goût annonce la mort de la résistance et il est temps d’en changer.

Conclusion

Cette histoire de dry hit me gonfle, surtout avec les reconstructibles, mais le souci est toujours un souci de montage, au mm près, on peut tout louper.
Je dis ça pour les atos qui fonctionnent bien et tout d’un coup donnent des dry hit, sinon l’atomiseur peut être mal usiné (CF le Russian de Nes) mais c’est assez rare.

J’en ai mangé du dry hit, et parfois, c’est très violent !

Et vous ?

Comments

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Evitez les dry hit"

Devenez "Matelot" en vous inscrivant ICI

Me notifier
avatar
Classer par:   Nouveaux | Anciens | Les plus votés
Graphite
Auteur invité
Je m’en suis bouffé de beaux lors de mes expérimentations à base de mesh il y a quelques soirs de ça … Autant un dry au coton, c’est infecte, autant un dry au mesh, on exulte les derniers résidus de goudron dans les poumons ! De plus en plus d’atos, dont le fameux Griffin (mon CR est en bonne voie… ) ont un tank en pyrex. Le volume de juice restant est bien visible. Pour ceux qui ont un tank PMMA, ça se complique en effet davantage pour peu que l’on se soit équipé d’un tank en acier pour éviter… Lire tout »
Jonathan
Auteur invité
Ça arrive de prendre aussi des petit dry hit passager si je puis dire vous savez le petit fil de fibre ou coton qui se ballade un peu trop près du coil et qui bien entendu n’est pas avec le reste d’où l’intérêt de bien amorcer en amont. J’en est pris des monstrueux aussi, en voulant faire des cloud forcément on monte la puissance et c’est le drame. Avec l’expérience perso j’arrive à le sentir quand on s’en approche (sensation de sec et surtout le bruit que fait le coil). Je rejoins pour le montage un peu trop de coton… Lire tout »
titouille
Invité
J’dois être mauvais..les seul dry hit que j’ai eu , c’étais au début, il y a 3 ans avec les clearo stardust quand ils étaient pas tout à fait sec après lavage. Du coup le liquide passait pas à cause de l’eau. Et c’était immonde, au point de plus pouvoir vaper de la journée beurk. En reconstructible, dripper ou réservoir, jamais de dry beurk. Comme quoi… Je change mon coton tous les jours et mes coils en fonction.. sauf les wotofo spiralés qui sont increvables et vape au alentour de 30/35watt. Sur dripper je trouve plus simple d’éviter les dry,… Lire tout »
oryema
Invité

bonsoir à tous avec mes deux SUBTANK je n’ai pas trop de problèmes à condition de vapoter avec le plateau RBA monté entre 0.5 et 0.7 ohms de 15.5 à 19.5 w mais avec mon LEMO DROP et LEMO 2 la je n’ai toujours pas trouver de solutions dommage car j’aime beaucoup le LEMO 2 et en 0.6 ohms diamètre de coil 2.5 à 17w dry hit quasiment à coup sur si l’un de vous a la solution je suis preneur 🙂

titouille
Invité

Sur Lemo drop, j’utilise du nickel, et le coton coupé après mise en place de la cheminée +1mm. le coton doit être libre (pas trop non plus sinon point chaud) et si au bout de 3/4 taffs y a pas de bulle..coton trop tassé. Là , soit démontage pour refaire le coton, soit tu aspire tous les 4 taffs jusqu’à voir une bulle.. suivant la viscosité du jus faut faire rapide pour voir. B-)
Moi pas de soucie avec cet ato que je possède en double.

Jonathan
Auteur invité

Essaye en resserrant un peu l’air flow et revoir peut être le placement du coton.

Nesquick
Auteur du navire
Ah les dry-hits ! Je crois bien que tous les atomiseurs que j’ai utilisés soient au bas mot plusieurs dizaines de milliers m’en ont fait au moins un durant leur période d’utilisation. Mais la palme, la distinction ultime revient à la box Sigelei 50 watts lorsqu’elle s’est mise à se vautrer en calculant la résistance des atomiseurs vissés à son 510. Pensez donc… 25 ou 30 watts demandés, une résistance en 0.5 vue comme une 2.5 ohm sans signe avant-coureur de dessiccation du coil… Ouch ! Largement de quoi gomir son quatre heure, le repas du midi et celui de… Lire tout »
Jonathan
Auteur invité

Ça m’est aussi arrivé sur mon ipv mini 2 quand elle commençai à déconner sur la fin l’ohmètre faisais nawak ca passais de 0.7 à 1.5 à 2.5 enfin bref. Actuellement ça fait bientôt une semaine que je suis sur l’avocado pas un seul dry hit pourvu que ça dure.

Pascal
Auteur invité

Le coton trop tassé dans le coil c ‘est sympa aussi pour les drys… Au contraire le kanthal pas assez en contact avec la fibre : point chaud et dry !

Pat18
Invité

Hello
Depuis des lustres tout allait très bien;juste l’ombre de l’ombre d’un vague souvenir des ces inhalations de mèche brulée sur mes Taifun!Kaifun!squape!!!!.
Mais voila suis un tantinet a croc a cette littérature ou toutes les fines plûmes sévissent.
Et vlan me voila en possession d’un génus 2…à part moi a qui la faute?:)
Êtes vous sur qu’un câble acier inox a une once de capillarité?? Parait que oui d’après ce que je lis sur le net…Est ce la qualité du câble fourni avec cet ato!Ou le parfait découpage a la dremel qui a chauffé le métal…
Bref me voila dry hit land^^

MadZMax
Auteur invité
Salut Pat18, Pour ce qui est du Génius², j’ai peut-être bien un part de responsabilité… Ceci dit, le Génius est un ato taillé pour les extrêmes, ce qui n’est pas vraiment ma tasse de thé. Le mien est monté en quad à 0.20 ohm… et traine dans un coin en attendant que je lui revienne. Pour ce qui est du câble, je persiste. La capillarité est, selon moi, monstrueuse et je l’utilise partout où je peux. C’est mon dada. Dans un billet récent sur le montage câble de l’Origen, j’écrivais que ce montage était réservé au single coil. Grosse erreur… Lire tout »
Jonathan
Auteur invité

le cable conduit le liquide au capillaire il a pas vraiment de capillarité techniquement parlant mais j’ai jamais eu de dry hit sur ce genre de montage ça engorge bien de liquide et rapidement.

Fil
Auteur invité

Hello

Vu que je vape assez cool (de 15 à 50 watts), ça va plutôt pas mal, je les sens le plus souvent arriver.

Le seul ato qui me fait des dry incompréhensibles, c’est bizarrement le Kayfun mini… en fait, je n’aime pas cet ato, que, bizarrement, tout le monde aime ou a aimé.

Moi, ce que je déteste, c’est pas tant les dry, c’est les fuites et dégoulinades,
quel que soit l’ato !

Pat18
Invité
hé oui j’étais trop pépère avec un matos que je commençais à connaitre.Aussi l’idée d’un génésis commençais à poindre..mais bon un seul cable boffff… Et la une machine aux six carbus a l’horizon;fière comme un vapobar roule des mécaniques.Par chance ..ou pas elle est sponsorisée par un auteur au nom qui va bien avec ce genre de bestiasse. Voila une affaire conclue.Cerise sur le cake ..merci pour tes conseils Nb ;pour avoir un câble coupé propre soit la massue et sa tenaille ou une dremel et son mini disque graphite^^Mais qui chauffe le câble jusqu’à fusion..est ce la clé du… Lire tout »
MadZMax
Auteur invité

Je n’ai jamais essayé au Dremel et super mini disque. Mais c’est clair. Si le câble est « bouché » à sa sortie, nous avons un probléme.
Bonne chance, et tiens moi au jus.

Jonathan
Auteur invité

Kayfun mini ou lite +?

si c’est le 2ème j’ai eu nombreux dry hits aussi avec. La seul solution qui marchais chez moi était de serrer un mpu la vis d’air flow et avoir une meilleur dépression du coup (en 50/50 PG VG). En dessous de 1,5ohm vers 12w c’était dry hit assurer aussi quand on vois des vidéos ou certains décendent en dessous du ohm avec je comprend pas ils ont fraisé les arrivées c’est pas possible.

wpDiscuz