El Gustard et El Ninio, le classic par Michel Argouët

6 Mar 2017/
E-liquides
1 0
Par :Nesquick

Dégustation de El Gustard et El Ninio, les deux derniers nés de la gamme classic Absoluto, signés Michel Argouët

Michel Argouët, la signature des gammes PemP et Absoluto chez ExaLiquid a été, avant de se lancer dans le business des liquides, un membre influent et respecté de DanyVape entre autres endroits où l’on vape. Fortement influencé par ses écrits de l’époque, j’ai suivi avec intérêt ses créations originales en essayant de minimiser au maximum la solidarité bretonne sans toutefois la renier même si Michel est natif du nord Finistère alors que je viens du sud Morbihan.

Je ne vais pas refaire une nouvelle fois la liste des articles déposés par Michel sur le navire de Dany, les pirates intrigués par la renommée du vieux pirate venu des brumes du Léon utiliseront la fonctionnalité de recherche à bon escient s’ils souhaitent vaper méca, retailler un Magma v1, déguster du Bread Of Heaven ou encore remplir leur coffre de Virginia Gold sur les plages de Saint-Pol. Le propos est ici la découverte de deux nouveaux venus dans la gamme Absoluto, faisant suite à trois liquides typés classic majeurs dont nous avons déjà parlé en ces lieux à savoir El Grande, El Regular et Mentolino.

TPD oblige, El Gustard et El Ninio sont désormais proposés en 10 ml au prix de 5,95€. Lors de ma commande, les flacons étaient encore au standard ExaLiquid de 15 ml mais partiellement remplis, l’augmentation de tarif par rapport à l’ancienne formule à 7,95€ soulignant si besoin en est l’absurdité d’une loi imbécile pénalisant tout le monde, acheteurs comme vendeurs. Les taux de nicotine proposés pour ces liquides sont de 3, 5, 10 et 15 mg/ml, je suis resté sur la valeur historique de 5 mg/ml mais ce n’est pas tout, j’ai fait bien plus encore pour cette dégustation…

Je me suis en effet également astreint à utiliser le gros et moche FEV4, atomiseur de prédilection de Michel ayant peut-être même servi lors de la mise au point des liquides ! Je n’ai pas coiffé le chapeau rond traditionnel ni troqué ma Telenn Du morbihannaise contre une pinte de Mallozh Ruz finistérienne pour aborder ces lignes mais le cœur y était, comme en témoignent les quelques fioles made in Penn Ar Bed figurant sur la photo ci-dessus !

Il faut quand même rappeler ici que les Absoluto de ExaLiquid sont issus d’un procédé exclusif de macération des feuilles de classic livrant un résultat gustatif remarquable, n’ayant rien à envier aux onéreux ténors du genre telles les tueries proposées par The House Of Liquid ou par l’Absolu. Bien sûr, aucune vape de liquide classic ne produira la sensation issue de la combustion de végétaux séchés mais quelques rares réussites pourront néanmoins consoler les nostalgiques par des saveurs riches et pleines, voisines des effluves libérées par l’ouverture d’une bonne boîte de Puros. Les créations de Michel Argouët s’en approchent diablement et ce ne seront vraisemblablement pas ces deux petits nouveaux, El Gustard et El Ninio qui me feront mentir.

El Gustard

En abordant El Gustard, je m’attendais à une vanne du vieux flibustier sous forme d’un classic arrosé d’un chouette custard gros comme un Goose…

Ben en fait, non. El Gustard est rugueux comme une bûche de chêne sec et son hit pète le gosier lors de l’inhalation comme une bonne vieille Gitane ! Cette vigoureuse approche ne l’empêche d’ailleurs pas de revenir à des sensations plus suaves lors de l’exhalaison. C’est alors un festival de cuir et de paille qui emplit les sens dans la plus pure tradition des arômes classics denses et complexes. Une petite touche sucrée, sublimée par la rondeur de vape du gros moche vient même titiller les papilles, faisant naître la sensation vanillée. La sensation, oui… Plus qu’une saveur nette, la vanille est ici suggérée par les effets de bord de la macération exactement comme lorsque les truffes en or de l’œnologie trouvent de la banane ou des fruits rouges dans un jus fermenté qui n’a évidemment jamais rien eu à voir avec autre chose que le fruit de la vigne. En un mot comme en cent, El Gustard a le muscle classieux. Il conviendra donc de l’éviter au réveil ou à l’heure du thé pour le laisser exploser de classe après le café du midi ou en accompagnement luxueux de la poire Williams d’après bonne bouffe. Normalement, El Gustard devrait être un caviar pour les néo-vapotos fraîchement éloignés de la clope et un plaisir intégral pour les palais rodés, ceux qui se tapent un classic à l’occase dans un bon atomiseur éventuellement gros et moche, les yeux mi-clos devant un feu de cheminée, charentaises aux pieds sur fond de Christine and The Queens reprenant les Paradis Perdus de l’excellent Christophe tandis que l’armagnac hors d’âge réchauffe lentement dans son verre-ballon… « Dandy, un peu maudit, un peu vieilli…  » Yeah !

El Ninio

Inconsciemment, j’ai du associer El Ninio aux cigarillos Ninas que je n’ai pourtant jamais pratiqués, m’attendant à un truc sec et râpeux à souhaits.

Ben en fait, non. El Ninio est rond, doux, presque gourmand, la sensation sucrée se révélant dès l’inhalation. La saveur de paille s’estompe ici au profit de celle du cuir, elle-même largement dominée par une enveloppe brune pas si éloignée que cela d’un caramel au beurre. Ah ah, du caramel ! Ca vous la coupe, non ? Bien sûr, El Ninio est et reste un classic charnu, l’évocation d’une confiserie ne devra pas allécher outre mesure les gourmands de tous poils au risque de les décevoir car la matrice de ce liquide reste malgré tout dans des saveurs caractéristiques de plante sèche. Cette rondeur fait néanmoins de El Ninio un plaisir à vaper moins exclusif que son comparse El Gustard, il suivra à mon sens sans accroche un café du matin ou une collation d’après midi et n’aura pas besoin d’une cautérisation préalable des papilles gustatives par un gorgeon de lambic pour exprimer toutes ses nuances. Les vapotos amateurs de saveurs classics trouveront d’ailleurs peut-être trop consensuel ce côté gourmand et chaleureux mais les nouveaux venus dans cette cour gustative particulière pourront finalement préférer la douceur relative de El Ninio à la rudesse de El Gustard. Hey, à bien y regarder y’a pas de meilleur moyen d’en être sûr que de goûter l’un et l’autre…

Et pour finir, un scoop !

Je sais, ça n’a rien à voir mais je tenais à présenter cette photo style paparazzi montrant au premier plan et de gauche à droite un bout du Hurricane v2.0 de votre serviteur, le bouchon d’un flacon Custard Banane et un ballon de Leffe vide tandis qu’au second plan nous découvrons émerveillés les protections de poignets du Cap’tain, son flacon de liquide en 115 ml s’il vous plaît et sa pinte de Leffe également vide. Et ce n’est pas tout car nous avons en arrière plan le blouson de Dany et… Son longboard aux roues oranges ! Woaw… On est gâtés ! Quoi ? Les binouzes vides ? Ben justement, le Cap’tain n’est pas sur la photo parce qu’il était parti repasser commande au moment de la prise de vue…

Bonne vape classic à toutes et tous, en Michel Argouët !   :bye:

Comments

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "El Gustard et El Ninio, le classic par Michel Argouët"

Devenez "Matelot" en vous inscrivant ICI

Me notifier
avatar
Classer par:   Nouveaux | Anciens | Les plus votés
Le Capitaine
Admin

Moi mon article préféré du vieux pirate c’est celui-là:
http://danyvape.com/fortune-de-mer-la-veritable-histoire-de-michel-le-rouge/
😉
Beau témoignage Nes :good:

jib
Auteur du navire
Pour avoir essayé, depuis 6 mois, de composer des saveurs, je mesure la complexité et la difficulté d’arriver à produire des arômes équilibrés. J’ai d’ailleurs décidé d’utiliser maintenant des concentrés : il y a des pros / passionnés qui ont développé les compétences alchimique nécessaires, elles sont admirables. Nesquick, ton texte donne envie d’essayer ces saveur classiques, et ouvrent aussi 2 réflexions : D’une part il y a un paradoxe dans le fait que, senties de mon nez, les saveurs classiques en vapotage sont bien plus intéressantes que leurs versions combustibles. En fait il s’agit plus d’humer les flaveurs complexe… Lire tout »
unagi
Matelot

Je deviens vraiment vener…
J’en salive « des classics parfumés et de haute tenue ou saveur de paille s’estompe ici au profit de celle du cuir. Un caviar ».
Mais c’est gens là ne font pas d’arômes ???
Je suis allé jeter un oeil à la Gemme Absolu, un petit tour House of Liquid.
Tain il y des boulets qui se perdent.

Zaza
Auteur du navire

Bel hommage à des gens, des jus et un ato !

Et j’avoue que tu as le don de me mettre l’eau à la bouche !

J’ai testé avec bcp de plaisir plusieurs liquides et concentrés Exaliquid, notamment El Regular et Breizh Rider, troooop bons !

Vive la Bretagne et les Bretons !​ :heart:

Sezni
Auteur invité

Il va vraiment falloir que je teste les liquides de Michel un de ces quatre .
Tes articles sur ses nouvelles créations donnent vraiment envie . :good:
Ces deux-là me semblent quand même un brin costaud par rapport à ce que je vape quotidiennement. :unsure:
À voir

1alain1
Auteur invité

Oui tout est possible surtout le fait d’avoir une fiole de « super strong » le plus favorable et surtout le moins cher pour ceux qui ont prévu cela en fin d’année.

TheFlow
Matelot
HEP le Nes , ton article tombe à pic, je sors d’un VAPEStore  » L’ABSOLU » ultra Chicos au Cannet (06) , ouverture prochaine près de la Croisette pour les Libanaises qui descendront de leur Yacht cet Eté… 😉 C’est la Méga Class, le Shop est Nickel ET les Arômes….. (Burdigala,Aberdeen,Lady Durban, Lord PAPA , Hummmm.. ) Dégustation de TOUTE la gamme, le Shop vient d’ouvrir, j’en pouvais plus en plus.. 1H00 plus tard, ils font de la bonne Came c’est sûre On retrouve clairement cette base de macérat que j’ai connu avec les liquides d’Hexa dont tu parles ici, mais… Lire tout »
TheFlow
Matelot
Bah Oui le temps de prendre un peu de sous normal et ils le valent bien eux… Mais mon propos était plus général concernant les concentrés, je trouve l’offre assez pauvre finalement à part quelques tallak, les bons concentré originaux, audacieux, classieuxetc. ne sont pas légion. Les Compositions plus complexes et pour certaines excellentes ne se trouvent qu’en produit fini et c’est bien Volontaire €€€€ Regardes la course effrénée pour reproduire le Hooch, qui évidemmentt n’a JAMAIS existé en concentré à l’époque , cela aurait été tuer la poule aux œufs de PG/VG… ALORS OUI , LE FILLON,Euh le FILON… Lire tout »
wpDiscuz